Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielles, Le Pen superstar

Présidentielles, Le Pen superstar

medium_Segolene_Sarkozy_Le_Pen_Delize.2.jpgDepuis 1984, où Laurent Fabius, alors Premier ministre, déclarait que le président du Front national posait les bonnes questions mais y apportait les mauvaises réponses, les problèmes soulevés restent, désespérément, en suspens. Au point que Jean-Marie Le Pen n’a fait que progresser, dans l’opinion publique, pour obtenir son véritable bâton de maréchal en supplantant le Parti socialiste, à l’issue du premier tour du scrutin pour la désignation du président de la République en 2002.

Au bout de vingt ans, il agrège, sur son nom, près d’un électeur sur cinq. Il a recueilli plus de 5 525 000 suffrages, au second tour, avec une progression de 720 000 voix entre les deux tours. Pour mémoire, Lionel Jospin n’avait obtenu que 4 610 000 voix au premier tour.


Lors des élections législatives qui ont suivi, le FN avait obtenu au premier tour 11,84 % des suffrages correspondant à 2 862 960 électeurs. Pourtant, ceux-ci ne sont nullement représentés au Parlement, alors que le PCF, avec seulement 4,82 % des voix, possède un groupe parlementaire composé de 26 députés et l’UDF, avec 4,85 % des suffrages, 22 élus.

Aucun système politique ne peut perdurer en enregistrant une telle distorsion entre la réalité du pays et sa traduction institutionnelle, sauf à vouloir exclure de toute vie publique un pan entier de la population. Et c’est bien ce qui se passe actuellement, générant un ressentiment, sans cesse grandissant, contre une caste présentée comme confisquant le pouvoir.

La simple application d’une dose de proportionnalité aurait permis de ne pas être confronté au faux dilemme de l’opportunité d’une présence, ou d’une absence, frontiste dans la compétition électorale pour l’Elysée.

Au demeurant, on ne peut gommer d’un simple trait près de 20 % d’une sensibilité politique, que ce soit sous le prétexte qu’elle se calquerait sur des idées nauséeuses ou qu’elle se serait laissé suborner par le leader extrémiste. Sur ce dernier point, personne aujourd’hui ne peut plus entretenir d’ambigüité sur les thèses xénophobes et ultraconservatrices qu’il propage. Croire le contraire serait une grave erreur.

Il est assez remarquable de considérer combien l’émergence de l’idéologie lepéniste est contemporaine de l’entrée en politique de nos principaux prétendants à la magistrature suprême, notamment Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, qui en vingt-cinq ans ont, à plusieurs reprises, occupé des responsabilités gouvernementales.

Il leur aurait donc fallu plus de vingt ans pour se rendre compte que la progression de l’extrême droite pouvait être une menace pour nos institutions républicaines. Et le remède proposé serait tout simplement de faire en sorte que le peuple français soit empêché, par une mesure tout arbitraire, (le refus de parrainage), de se prononcer sur son actuelle persistance.

Ce n’est pas en cachant le thermomètre qu’on soigne la fièvre du malade. Exclure Le Pen de la compétition électorale serait une médecine pire que le mal qu’il désigne. Il est le symbole d’une société en mal d’idéal qui génère, durablement, exclusions sociales et inégalités de revenus de plus en plus flagrantes. De cette triste réalité, nous sommes tous responsables. Ne serait-ce que pour avoir laissé faire et pour nous satisfaire d’un monde, arraisonné à la technique, sans transcendance ni réflexion.

Une telle situation délétère demande tout autre chose qu’une simple substituabilité d’offres électoralistes fondées sur une surenchère sécuritaire. Pourtant, c’est l’hypothèse retenue par nos deux principaux challengers que valide une étude du CSA. L’absence du président du FN profiterait, pour 8 % au président de l’UMP et pour 5 % à l’égérie de nos désirs d’avenir.

Un lepénisme sans Le Pen, n’est-ce pas la meilleure des consécrations pour le FN, mais un triste naufrage pour la démocratie ?

Dessin : Delize


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (179 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Jojo2 (---.---.158.64) 29 novembre 2006 15:33

    Si Le Pen est un thermomètre, c’est celui du racisme des Français. Quand il dénonçait les dangers de l’immigration, c’était sur la base de considérations racistes : la dilution de la France éternelle. La ségrégation des immigrants et le laissez-aller au niveau des banlieues est la conséquence de cette forme de racisme : ces gens là n’en valent pas la peine...

    Maintenant on croit voir en lui un visionnaire alors que ce sont ses idées, partagées consciemment ou non pas les pouvoirs en place, qui ont conduit aux problèmes de non-intégration.

    ALORS BASTA AVEC CE PITRE !


    • Jim (---.---.91.33) 29 novembre 2006 18:10

      Il faut arreter avec le racisme des français. oui quelques français sont intolérants sans distinction de couleur, mais de là a dire que c’est du racisme non, non et non. Le racisme c’est un gros nuage de fumée, il y a une montée du communautarisme ( musulmans avant musulmans, chrétiens avec chrétiens, boulangers avec boulangers ) mais ce n’est en aucun cas ce qu’on appelle du racisme. La montée de l’intolérance, pour moi, vient du fait que les français se sentent des étrangers par rapport à leur propre pays car ils ont oublié leur racines, leur culture, ils essayent désesperément de se rattacher aux quelques principes dont ils se souviennent et c’est tout. NB : quand je dit français, je parle d’habitant du sol, je ne fait pas de disctinction de couleur ou d’origine car là, ce serait du racisme smiley


    • Jojo2 (---.---.29.174) 29 novembre 2006 18:33

      Un peu de lecture pour mettre les choses au point.


    • L'enfoiré L’enfoiré 30 novembre 2006 09:47

      @Jim,

      Racines Indo Européennes ? smiley


    • Jim (---.---.91.33) 30 novembre 2006 11:08

      Je pense aux racines que l’on appelle chrétiennes, mais qui sont surtout le découllement de 2000 ans de vie traditions, de mythes, de rites, de fêtes etc.. etc...la France à mis Dieu dans un placard et à jetté la clef, la France a consideré les traditions des campagnes étaient débiles, que les fêtes religieuse c’etaient de la bigotterie crétine. Mais tout celà avait au moins l’avantage de rassembler les peuples, Où se rassemblent les peuples et les familles maintenant ? Au centre commercial ? à la caféteria Casino ? à des concerts de musique ? Au risque de me prendre un -200 , j’ai l’intime conviction que la France pouvait vivre le XXe siècle tout en gardant sa foi, ses traditions, et sa culture.La technologie et le dieu argent nous fait oublier notre condition humaine, nous menant à l’individualisme à outrance. Les montées extremes, c’est peut être notre nature nous rapelle à l’ordre, c’est violent je le conçoit, mais on est tout de même allé loin dans la bêtise et l’egoisme. Admettons notre humanité, pensons NOUS et ne pensons plus MOI, le racisme et l intolérance s’effondreront aussi vite qu ils sont apparus Jim


    • Jojo2 (---.---.158.64) 30 novembre 2006 11:12

      Pas de censure par les neo-nazis !

      Je REPOSTE :

      Si Le Pen est un thermomètre, c’est celui du racisme des Français. Quand il dénonçait les dangers de l’immigration, c’était sur la base de considérations racistes : la dilution de la France éternelle. La ségrégation des immigrants et le laissez-aller au niveau des banlieues est la conséquence de cette forme de racisme : ces gens là n’en valent pas la peine...

      Maintenant on croit voir en lui un visionnaire alors que ce sont ses idées, partagées consciemment ou non pas les pouvoirs en place, qui ont conduit aux problèmes de non-intégration.

       smiley


    • Jojo2 (---.---.158.64) 30 novembre 2006 11:18

      Et pour appuyer ce que je dis un extrait de discours du borgne :

      « Rappelons-nous les nouvelles et apocalyptiques menaces qui pèsent sur notre pays, la dictature effrénée de l’argent-roi, le métissage complet imposé à notre peuple, par le fait d’une immigration massive et d’une dénatalité monstrueusement organisée, la disparition de notre civilisation, de notre culture, la ’déferlante’ de tous les indépendantismes de nos vieilles et merveilleuses provinces : Bretagne, Corse, Pays Basque, Savoie, Catalogne, Ile de France, et pratiquement toutes les régions, dès lors que Bruxelles, Berlin, Tokyo, Washington, remplaceraient Paris et auraient la main sur la caisse ! Et je passe sur les cataclysmes sociaux et insurrectionnels qui achèveraient notre mise à mort. Tel est le tableau ! »

      C’est CA LE PEN, la trouille du métissage !


    • tal 30 novembre 2006 17:31

      @ Jim

      Bravo ! smiley

      j’ai bien fait de déroger à mon principe qui veut que seul les posts repliés présentent un intérêt, vu la très nette tendance droitière (pour rester poli) d’Agovox sur certains sujets.Ce qui m’a amenè à lire votre post empreint de bon sens.En effet, je ne lis que ces textes cachés. A de rares excèption près (grossièreté ou hors sujet manifeste)ce sont des posts enrichissants et qui apportent un point de vue original et souvent plus pertinent que ceux de la meute qui s’autocon-gratule... smiley


    • Jojo2 (---.---.10.93) 30 novembre 2006 17:52

      HAHAHAHAHAHAHAHAHA !

      Ces couil.... l’ont replié une deuxième fois !

      VOUS AVEZ VU COMMENT CA SERA AVEC LE PEN AU POUVOIR !!!!!


    • tal 30 novembre 2006 19:51

      @ Jojo

      A plus d’un titre tu as raison, mais les temps ont changé, n’en as-tu pas pris conscience ?De mémange, mais de quoi parles-tu ?! Fais attention à ce que tu dis... Tu es décalé. Ceux qui étaient jadis animés par ces idéaux, sont morts et entérrés ou alors sont devenus zombis.Les autres ont pour nom les socialistes mot qui de nos jours veut tout dire.Mot synonyme de compromission et de reniement. Oui vraiment jojo tu es décalé. Les sentiments qui t’animent, de nos jours n’ont plus cours.Ceux qui hier se réclamaient du socialisme, prétendaient représenter une certaine vision de l’Homme,et se posaient en adversaires de la droite, composent désormais avec elle.Ils ont fait l’union sacrée ,contre nature mais sacrée.Sous la préssion des évennements de ces 15 dernières années,ils sont entrés en convergence totale non seulement avec la droite,mais avec sa branche la plus radicale.Ainsi sur fond de crise de sociale causée(prétenduement ) par la seule l’emmigration et de conflit du proche-orient,les idéaux de la bonne gauche ont fondu comme neige au soleil, pour se rapprocher puis se confondre avec ceux de la droite et même de l’extrême droite.Une autre idéologie désormais anime cete intelligentsia qui autrefois représentait la gauche.Ne t’es-tu rendu compte de rien Jojo ?

      Réveille toi ! Tu es totalement décalé, ce qui me fait penser que tu devais être absent depuis de longues années de notre beau pays de France.Ne sais-tu pas que maintenant des hommes ou des femmes qui hier encore se prétendaient de sensibilité socialiste, tiennent des propos similaires voir encore pire que ceux que tu dénonces, en citant JMLP ? Saches que par les temps qui courent, parler de métissage, est très mal vu. C’est même un gros mot,et c’est interprété par beaucoup pour ne pas dire une écrasante majorité dans ce pays comme une provocation.Ah ! Décidément mon pauvre Jojo, tu es bien naïf et décalé.Les temps ne sont plus au mélange, ni même à la fraternisation, mais tout juste à la tolérance.Chacun dans sa communauté et si possible on diabolise l’autre.Pour cela, des théories sont élaborées,des petites phrases assassines sont lachées de temps en temps des bouquins sont écrits par des « personnalités en vue » etc.etc. Ils ont même découvert un truc imparable qui s’appele la déculpabilisation. Oui tu as bien entendu Jojo...La DE-CUL-PA-BI-LI-SA-TION ! Fallait quand même que quelque part ils se sentent crade ! Tu avoueras Jojo.Avec ce nouveau concept, qui veut dire « tout ce qu’on a fait était bien et même si c’était pas joli-joli, ben ça fait rien en partant du principe que les autres (peuples)l’ont fait, ou sont sensés le faire un jour » .

      En un mot, les autres sont pas mieux que nous.Ainsi un certain racisme poli, feutré, entre gens de bonne société, est non seulement de mise, mais souhaité, car le signe d’une certaine évolution des idées, ça donne la mesure de son degré de dé-cul-pa-bi-li-sa-tion !.

      Tu vois où ça peut mener Jojo, mais eux ils s’en tapent, ce qui compte c’est que ça leur permet de roupiller tranquillos, tout en braconnant sur les terres du FN. Avant ça choquait de telles idées, car c’étaient celles de l’extrême droite fascisante, mais maintenant que tous les transfuges de feu la gauche se sont rangés sous la bannière de Jeanne d’Arc, alors sus aux métèques et à leurs suppots.

      Les nouveaux idéologues de la déculpabilisation,qui pour satisfaire leur pulsion sentimentale et obligation confessionnelle ,ont pasé un pacte avec le Diable, ne mesurent pas encore la portée de leur grand écart.Ah jojo ! t’es décalé...t’es décalé ! En attendant je vais te cocher en négatif moi aussi, mais pour ta naïveté.T’en fais pas trop quand même, car je connais beaucoup...beaucoup de gens qui n’interviennent pas sur Agovox, et qui comme moi ne lisent attentivement, que les « repliés », les autres étant parcourus rapidement(et encore !) en diagonale

      Réveilles-toi Jojo !!!

      PS : je ne savais pas que tu étais déja rentré, après une si longue absence... smiley


    • Jojo2 (---.---.10.93) 30 novembre 2006 21:26

      Il y a un politiquement correct qui veut nous faire croire que le FN est un parti comme un autre, avec des idées estimables, et Le Pen un homme fréquentable. Et qu’il aurait « eu raison » avant les autres (voir mon post replié).

      Et bien, non.

      Le FN est un parti de vieilles décrépies et nostalgiques et de nazillons haineux (j’en ai eu un comme voisin et il n’y a qu’à les voir à la télé). Le Pen, QUI N’A JAMAIS RIEN BRANLE DE SA VIE, il faut le DIRE, doit 50% de sa notoriété aux claques qu’il a distribuées, et 50% à ses jeux de mots bien gras qui flattent le raciste et l’antisémite dans le sens du poil. Comme ils disent « il ose dire tout haut... » Bien sur, lui il peut payer les amendes...(même pour fraude fiscale)...c’est pour ça que les haineux se retiennent. Le porte monnaie...

      Quand aux « sympathisants » FN, il suffit de lire leurs arguments, c’est le trou noir (j’ai mis « sympathisants » entre guillemets car on se demande comment ils peuvent avoir de la sympathie pour quoique ce soit). J’ai vu dans un autre fil un de ces futés qui votait FN pour « emmerder »... Emmerder qui ? Lui même ? Le FN aux affaires, on a donné. Les villes ayant eu des élus FN s’en souviendront longtemps...Les villes, pas les habitants, car dans le Sud-Est le soleil tape et vu l’âge moyen, la mémoire flanche...


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 1er décembre 2006 08:53

      Tout à fait d’accord avec vous, je fais de même. Mais nous sommes des lecteurs avertis du site, ce qui n’est pas forcément le cas de tous ; comme quoi ce système au premier degré ne profite sur ce fil qu’à l’extrême droite. Il est temps de renoncer à ce vote repliage qui « trolle » en permanence le débat. C’est le débat que je mène avec Carlo Révelli et j’ai encore l’espoir de le voir évoluer, ce qu’il a déjà fait en relevant les seuils, voire en suspendant le système en ce qui concerne certains de mes posts, mais cela à l’évidence ne suffit pas.


    • pinson (---.---.249.146) 2 décembre 2006 02:03

      @ Monsieur Reboul, Je n’ai bien entendu pas l’honneur de vous connaître, sinon par vos interventions sur ce site que je ne fréquente que depuis peu de temps. J’ai remarqué que vous vous plaignez fréquemment d’être mal noté par les visiteurs ce qui amène certains de vos messages à être repliés (ce qui ne veut d’ailleurs pas dire qu’ils sont inaccessibles). Vou y voyez une cabale lepèniste. Cela me paraît excessif.

      Ce n’est pas la virulence et l’originalité de vos propos qui peuvent vous valoir cet ostracisme, s’il est réel.

      Les « lepénistes » existent bel et bien parmi les visiteurs d’Agoravox. Pourquoi ne seraient-ils pas ici comme partout en France ? Mais je doute qu’ils aient envers vous une vindicte particulière.

      Quand on finit au bout de cinq à dix minutes de lecture attentive par percer le sens de vos longues interventions, on n’y trouve que des positions « social-démocrates » d’un modèle très courant.

      Certes les lepénistes ne peuvent guère apprécier vos prêches en faveur de l’interdiction de leur parti, de la mise à l’écart de 20% du corps électoral, ou d’un « cordon sanitaire » -l’expression est de vous - à l’égard de ces nouveaux lépreux. Mais là non plus, vous n’êtes guère original et c’est une contradiction très répandue parmi ceux qui n’ont que la démocratie à la bouche et la morale républicaine en bandoulière.

      De plus, vos scores négatifs sont souvent bien supérieurs au pourcentage de « lepénistes » , je pense donc que la raison est ailleurs et je l’ai découverte tout seul comme un grand, au bout de quelques jours de visite du site seulement,quand je me suis aperçu que j’en étais arrivé à ne plus lire vos messages - ou à m’y forcer - quand je les repèrais.

      Ce qui fait rejeter vos messages c’est leur style : lourd,long, pompeux, professoral, sans aucun humour, jargonnant, amphigourique (un mot que vous allez sûrement aimer), étalant sa culture, ne ratant pas une occasion de citer tel ou tel philosophe pour épater le pékin.

      Bref, pédant au point d’en être quasi-illisible.Ca explique peut-être vos sympathies pour le dénommé Demian West, mais lui au moins, il le fait un peu exprès.

      Vous m’avez quand même bien fait rire il y a quelque jours quand un lecteur vous a signalé une petite faute d’orthographe dans le mot « champ ». Ne voilà-t-il pas que vous êtes précipité, le Gaffiot à la main, pour dire « oh, mais attention, ce n’est qu’une coquille ! La preuve : je connais l’étymologie latine du mot ! »

      Comme vos élèves ont dû s’ennuyer... Ce n’est que justice si à votre tour vous recevez quelques mauvaises notes.


    • pinson (---.---.249.146) 2 décembre 2006 03:13

      A Monsieur Jojo... « Il y a un politiquement correct qui veut nous faire croire que le FN est un parti comme un autre, avec des idées estimables, et Le Pen un homme fréquentable »

      ...Vous avez une étrange définition du « politiquement correct »...

      « Le FN est un parti de vieilles décrépies et nostalgiques et de nazillons haineux »

      ... Quel mépris pour 20% du peuple ! Vous avez oublié les anciens SS, les nostalgiques des colonies et les cathos intégristes. Tant qu’à réciter des mantras, récitez-les entièrement. Et porter un jugement sur des millions de gens à partir d’un seul voisin à qui vous ne daigniez sûrement pas parler, ça ne s’appelle pas vraiment un sondage scientifique.

      Moi, Monsieur Jojo, je connais des dizaines de gens de gauche, quelques chiraquiens ou sarkozistes et même un vrai centriste. Ca ne m’autorise pas à traiter tous ceux d’en face de cons.

      Je connais des tas de gens qui sont hostiles au FN, ça m’autorise pas à dire qu’ils sont tous haineux et méprisants comme vous.

      « Le Pen, QUI N’A JAMAIS RIEN BRANLE DE SA VIE, il faut le DIRE ... » Quelle élégance dans l’expression ! De plus, c’est inexact et vous le savez. Le Pen a été chef d’une petite entreprise pendant une période de traversée du désert. (Je sais, ne me ressortez pas sa condamnation de 73 pour avoir écrit sur une pochette de disque qu’Hitler est parvenu au pouvoir démocratiquement alors que c’est mot pour mot l’argument qu’on ressort régulièrement contre lui).

      Et vous croyez que faire de la politique à plein temps bien au-delà de l’âge de la retraite est un métier de tout repos ? Dans votre vocabulaire, on appelle ça un argument poujadiste.

      « Quand aux »sympathisants« FN, il suffit de lire leurs arguments, c’est le trou noir »

      ...Les arguments des autres paraissent toujours idiots aux bornés et aux haineux. Et je crois avoir assez démontré que les vôtres ne volent pas assez haut pour que vous permettiez de porter un tel jugement.

      « Le FN aux affaires, on a donné. Les villes ayant eu des élus FN s’en souviendront longtemps... »

      Vous n’avez pas tort sur l’incompétence du maire de Toulon. Mais Vitrolles a été perdue parce que toutes les institutions « républicaines » se sont liguées contre sa municipalité et à cause de la division Le Pen-Mégret.

      Et je vous signale quand-même que les maires d’Orange et de Marignane sont toujours en place et ont été réélus les doigts dans le nez, soit 2 grandes villes sur cinq. Ils ont quitté le Front, c’est une autre histoire, mais ils n’ont jamais prétendu avoir changé d’opinions.

      Et il y a un petit paquet de maires FN de petites villes bien moins connues.

      Mais je vous concède quelque chose : le grand reproche que je fais à Le Pen (eh oui, je ne suis pas un inconditionnel : je ne me considère même pas comme « lepéniste »), c’est son désintérêt pour la politique locale, car c’est là qu’on peut changer réellement la vie des gens.

      Mais la vie des gens, je ne pense pas que ça vous intéresse beaucoup. Vous préférez l’invective et la grossièreté, c’est votre droit, mais alors ne le reprochez pas aux autres...


    • space_cowboy (---.---.224.224) 29 novembre 2006 15:37

      Tout à fait d’accord sur le fait qu’on ne combat pas le pen en ne permettant pas qu’il se présente ! On le combat en face droit dans les yeux et droit dans ses bottes !

      Je vais m’attarder un peu plus sur le dessin. Comparer Sarkozy ou Royal à Lepen en prétendant que chacun chasse sur ses terres est un délit grave entraînant le discrédit de toute une classe politique. La sécurité, la nation ne sont pas l’apanage du borgne. La sécurité est un droit de la constitution et la nation un hâvre de protection. De même subodorer que sarkozy serait racistes est un mensonge. Moi qui ne supporte pas ce petit guignol, jamais je ne reconnaîtrais en lui un raciste ou un fachiste. C’est se tromper de combat.

      Par contre entendre dire à tire de tirade journalistique ou pseudo journalistique que ségo et sarko (sont sur un bateau) qu’il font dans le populisme de droite voire d’extrême- droite fait le jeu de le pen... c’est très dangeureux... eux sont républicains, pas le pen !


      • (---.---.37.70) 29 novembre 2006 17:45

        Que le FN arrive au pouvoir un jour, c’est une certitude. Les clowns de gauche (et d’ailleur un parti de la droite, qui est en fait de gauche..) ont joué avec le feu, ils vont finir par le payer.

        Pour limiter les dégats, une alliance UMP-FN me semble tout indiqué.


        • robin (---.---.133.141) 29 novembre 2006 19:00

          Ségo présidente !!!!!!!!!! smiley


          • Bulletin de vote (---.---.18.96) 29 novembre 2006 19:10

            Quand les « sondeurs » créditent :

            - Royal de x% de vote, moi je comprend que x% des français vont voter pour elle, les médias aussi

            - Sarkozy de x% de vote, moi je comprend que x% des français vont voter pour lui, les médias aussi

            - Le Pen de X% de vote, moi je comprend que X% des français vont voter pour lui, pas les merdias, pourquoi ?

            La peur que Jean-Marie ne « bourre » les urnes comme en 2002 ? smiley

            Respectons le verdict des urnes et donc le choix des français, de tous les français !


            • Internaute (---.---.21.240) 29 novembre 2006 19:37

              Il faut combattre les idées nauséeuses de SégoSarko, tout le monde est bien d’accord là-dessus. Le FN semble la voie d’avenir vers la liberté retrouvée. Si les manoeuvres antidémocratiques conduisent à empêcher Le Pen de se présenter, il n’y a aucune raison pour que les socialistes aient le droit de voter pour Ségolène alors que 20% des français n’auraient pas le droit de voter pour leur candidat ou que les électeurs de la droite molle aient le droit de voter pour Sarkozy. Dans ces conditions, les élections doivent être annulées. Les citoyens sont soit-disant égaux devant la loi, n’est-ce pas ?

              Au nom de quelle « valeur » démocratique serais-je interdit de vote ?


              • goule75 (---.---.152.194) 30 novembre 2006 11:06

                Le FN est effectivement la voie de l’AVENIR je suis d’accord avec le commentaire ci-dessus. A bientôt !


              • Gio (---.---.91.178) 30 novembre 2006 16:39

                « Tout le monde est bien d’accord la dessus » : non, pa s moi !


              • SERGE (---.---.4.77) 29 novembre 2006 20:14

                Si le personnel politique qui se partage le pouvoir depuis des décennies,n’avait pas, par myopie et égoïsme, interdit au FN d’être représenté aussi bien au parlement qu’au sénat, le FN se serait fondu dans le paysage politique et ne représenterait maintenant guère plus de 5 à 7 % des voies. Et encore... Une proportionnelle, soit intégrale, soit partielle permettrait non seulement au FN mais aussi à l’extrême gauche et même pourquoi pas aux Musulmans de pouvoir être représentés en particulier au Parlement. Eliminer la représentation d’au moins 30% des électeurs est antidémocratique et une grosse bêtise car ceux qui se sentent exclus en arrivent à la haine ou au mieux au mépris des hommes politiques qui se partagent le pouvoir. Et un jour, il y a le risque d’explosion.


                • oldnaive (---.---.164.29) 30 novembre 2006 05:26

                  notre encore en assez bon état république est laïque :

                  donc pas de groupe « musulman » à l’assemblée, pas plus que de groupe « catholique », « évangéliste »

                  et, pourquoi pas, de dérive en dérive : « mormon », « témoins de jehova », « moon » ?

                  un groupe politique correspond à des critères définis.


                • Yann (---.---.103.163) 29 novembre 2006 21:22

                  Cher Serge il y a eu des députés FN à l’assemblée en 88 mais leur ardeur au travail et leur amour de la patrie générait un blocage des magouilles et des détournements de fonds de l’UMPS. En somme une juste représentation du FN ne ferait que le faire augmenter, de toute façon vu le contexte national et international il ne peut qu’augmenter et à plus ou moins long terme nous aurons un gouvernement de vraie Droite Nationale.


                  • LE CHAT (---.---.75.49) 30 novembre 2006 08:44

                    Cher Yann, le fait d’avoir un groupe à l’assemblée n’a pas transformé la France en dictature fascite. le FN represente une sensibilité de l’electorat et doit être representé comme dans toute démocratie digne de ce nom afin qu’il y ait débat . des partis aux idéologies proches sont représentés dans de nombreux pays européens sans perturber le jeu démocratique .Le FN n’est qu’un parti de droite nationaliste , et ses idées sont nettement plus à gauche de celles de debeuyou bush .

                    Alors , même si je ne suis pas d’accord avec toutes ses idées , je pense que ce parti doit être représenté à l’assemblée comme doivent l’être aussi les écologistes , l’extrême gauche etc , si l’on veut vraiment vivre en démocratie .

                    Tu as raison , l’UMPS a confisqué toute forme d’expression démocratique et il est symptomatique que le premier geste de l’escroc arrivé à l’elysée en 1995 fut de supprimer le vote à la proportionnelle , afin de clore les débats et instaurer le règne de la pensée unique.l’umps règne depuis ,et les quelques strapontins donnés à la gauche plurielle par le PS ne trompent personne.


                  • www.jean-brice.fr (---.---.22.29) 29 novembre 2006 21:54

                    N’oublions pas que LE PEN EST UNE CREATION DE MITTERRAND ! Si ce dernier a le vent en poupe, c’est la CONSEQUENCE des PARTIS. Pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr . Je ne dis pas qu’il y aura une réponse, mais au moins UNE EXPLICATION ...


                    • (---.---.3.30) 30 novembre 2006 09:36

                      Peut être faut il rappeller que le Pen est présent depuis 74 (et même un peu avant) avec, a peu près les même idées.

                      Mitterrand en a joué certe, mais il n’a rien créé.

                      Le problème est plutôt que Le Pen alerte les Français sur les mêmes questions, dénonce les mêmes travers de notre société,depuis 30 ans, et que parallèment, effectivement, ces problèmes surgissent, s’amplifient et pourrissent la société Française.

                      Je ne sais pas si ses solutions sont viables ou efficaces, mais si nos politiques l’avaient écouté, on n’en serait pas à ce point de non retour aujourd’hui.


                    • www.jean-brice.fr (---.---.23.243) 30 novembre 2006 13:25

                      Avant MITTERRAND, LE PEN avait 2 à 3% de l’électorat : si je n’appelle pas cela une création, alors qu’est ce que c’est ?


                    • bernard29 candidat 007 29 novembre 2006 22:27

                      Le Pen est la superStar du programme de ségolène et du PS, car c’est lui qui justifie leur sacro-saint « vote utile ».

                      Si le PS était un peu plus proche des gens, il saurait que les gens sont passer à un autre stade. Ils préférent maintenant « voter inutile » qui n’est pas le vote le pen pour votre gouverne. Le PS n’en a pas encore pris la mesure. Ce sera leur nouveau 22 avril. Le PS mettra dix ans avant d’essayer de comprendre.


                      • Peline Peline 29 novembre 2006 23:00

                        Il me semble que l’histoire des 500 signatures de le Pen est un vrai marronnier. A chaque élection on a droit au couplet : aura t’il le nombre nécessaire ?

                        Son rôle de super victime est aussi très récurrent, et personnellement j’aime pas les remakes.

                        Il aura ses signatures comme d’habitude, par contre ce qui m’agace c’est qu’on se soucie des électeurs FN et de leur motivation éventuelle a voter pour ce candidat, qu’au moment des élections.

                        Une véritable analyse du mal être social, de la crise, du chômage avec ensuite une série de mesure serait plus que nécessaire.

                        Débattre de savoir si le FN est un thermomètre, de savoir si c’est un parti raciste est dépassé, faut dès à présent se retrousser les manches.

                        Comme à l’époque du poujadisme, le FN est le fruit de la crise. Au lieu de garder l’oeil fixé sur la maladie et son symptôme, faudrai plutôt répondre aux causes de cette dernière.


                        • aldebaran (---.---.162.39) 30 novembre 2006 10:45

                          Imaginer que l’absence de Le Pen apportera des suffrages à Royal et Sarkozy est une escroquerie dont sont coûtumiers les sondeurs.Que mécaniquement , leur pourcentage s’en trouve augmenté sans doute mais cela se traduirait par une augmentation de l’abstention. En revanche on peut imaginer ce qui se passerait aux législatives quand Le Pen enverrait ses électeurs punir la droite ! N’oubliez pas que l’électorat Front National n’est que pour infime partie originaire de l’extrème droite et seulement pour partie originaire de la droite. En Seine Saint Denis , dans les années 60 le Parti Communiste ramassait 50% des voix ! aujourd’hui il doit tutoyer les 10-15% !! c’est cet électorat excédé qui vote FN. La même chose vaut pour PACA.Assez étonnamment c’est dans les vieilles régions anti-républicaines de l’Ouest ou du massif central que le FN fait ses plus mauvais scores !

                          Donc il convient de se méfier de sondages réalisés 5 mois avant l’échéance.On donnait le Oui gagnant aux deux tiers au moment du référendum espagnol.Le Peuple n’entre en scène que 5-6 semaines avant l’élection. Et là on verra combien pèse l’attelage Sego-Sarko !


                          • c florian (---.---.162.39) 30 novembre 2006 10:49

                            que le fn ne soit pas représenté à l’assemblée est anti démocratique, mais les 12 % des électeurs fn ne sont pas les seuls oubliés de la représentation nationale. l’ump a obtenu 33.3%, le ps 24.11%, l’udf 4.85%, le pc 4.82%, les verts 4.51%, somme toute, les élus à l’assemblée rassemblent autour de 79% des suffrages exprimés, soit un peu moins de 20 millions de personne. or, le nombre de français inscrits sur les listes électorales est de plus de 40 millions ! autrement dit notre parlement représente moins de la moitié des citoyens français ! il ne faut pas s’étonner ensuite que les français se désinteresse de la vie politique. l’un des sujets majeurs de 2007 devrait être le retour de la démocratie dans notre république, mais il ne faut pas compter sur l’ump ou le ps pour abandonner leurs places au soleil !


                            • alain (---.---.111.40) 30 novembre 2006 11:43

                              • sweetsmoke (---.---.241.2) 30 novembre 2006 12:38

                                raciste : personne historiquement de gauche (la france n’à jamais été d’extreme droite, le premier qui cite petain est un inculte lecteur de libé), soit un ancien gaucho, roublard, sympa, vivant dans une métropole (par exemple Paris), qui, grâce à une succession de politiques nullardes et irresponsables (35H, Euro cacahuetes, augmentation demagogique des prix de l’immo pour rendre pauvres les francais déja misérables, pouvoir d’achat en berne...) s’est vu contraint et forcé de vivre dans une banlieue cacateuse et moche à 2H de son bureau, contraint de supporter une délinquance nord africaine, excusée par 20 ans de gauchisme, pleurnichant de ne pas avoir de travail (on devrait les prendre au mot et leur proposer un emploi en fonction de leur capacités ), lui cramant sa voiture déja usée pour se rebeller contre les provocs de sarkozy, et qui finit par se demander, puisqu’il vit maintenant aigri la peur au ventre (travail de merde, menace du chômage et peur de se faire planter dans le RER), s’il ne vaudrait pas mieux maintenant qu’une horde de loups enragés débarque dans cet enclos à moutons histoire de se marrer un bon coup en regardant ceux qui vont courir vite et ceux qui vont se faire devorer sans pitié, même si beaucoup n’y sont pour rien.

                                j’ai bon ?


                                • Le francais qui aime pas réfléchir (---.---.131.64) 30 novembre 2006 13:26

                                  Dans ce pays il y a 2 choses qui s’opposent fondamentalement :
                                  - Les idéaux officiels : liberté, égalité, fraternité, fin des discriminations, métissage généralisé, laicité universelle, éduquer librement mais profondement, respect des cultures, des droits etc..

                                  - La réalité quotidienne : liberté d’expression réduite à une peau de chagrin, égalité de tous mais prédominance de certains ethnies desquelles nous somme « debiteurs » ( plus égaux que nous en fait), choc culturel profond, retour progressif à la religion je pense, car l’athéisme ne méne à rien, éducation à la fois laxiste et inefficace, respect de toute les cultures sauf la culture francaise, sans cesse jugée responsable de tous les mots.

                                  Cette réalité est chaque jour palpable et sensible, mais une vraie chape de plomb recouvre les médias.

                                  Le journal du 20 heures de France 2 est une véritable opération de sauvetage : on s’attache à chaque reportage à montrer que tout va bien.

                                  Dans les radios, le discourt des animateurs tranche singuliérement avec celui des auditeurs qui passent en direct.

                                  Moi je ne crois pas que le front nationnal soit elu, ni même qu’il soit au second tour. Et je ne suis même pas sur qu’il ai un seul siége au prochain parlement, si on maintient la scrutin majoritaire.

                                  Par contre je suis certain que si on continue comme ça, ca va tres mal finir !


                                  • Robin (---.---.74.83) 30 novembre 2006 13:34

                                    lol...........que ne peut-on entendre comme conneries !.....ah ah ! ..lol smiley


                                    • spud (---.---.254.75) 30 novembre 2006 13:45

                                      Merci pour cet article bien d’actualité !

                                      - Il faut laisser le FN parler, au-delà de dire que chacun a le droit de pensée ce qui lui chante, il se coulera tout seul « sur un dérapage »... mais le bailloner c’est le caché, et la merde mieux vaut savoir où elle se trouve, sinon elle revient au galop après avoir pourri les fondations (désolé pour la tournure pas très correctemais j’ai pas trouvé autre chose). Au passage, il est à rajouter que même si le pen n’est pas politiquement correct sur certain point, ça n’empêche pas les autres de surfer sur sa vague...

                                      - Présidentielle : La proportionnel est l’avenir de la politique (avec la démocratie participative)... avant il y avait le clivage gauche/droite, aujourd’hui c’est +10 candidats qui sont susceptibles de se re-présenter et nombreux sont ceux qui ont eu des scores « importants » aux dernières présidentielles, leur place est logique dans un gouvernement... PS : C’est d’aileurs là où Chirac n’a pas été bon selon moi, car à sa ré-élection, il n’a pas su représenter les 80% de vote qu’il a eu dans son gouvernement, cela aurait été un superbe virage dans le paysage politique...


                                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 30 novembre 2006 13:56

                                        Je diverge avec la position de l’auteur sur la question de l’attitude à avoir vis-à-vis du FN sur un point essentiel : Il semble considérer que le FN est un parti démocratique comme les autres dès lors qu’il est soutenu par 1/4 des électeurs, et qu’il n’est pas légalement interdit.

                                        Je considère quant à moi que le FN n’a pas de légitimité démocratique telle que l’on pourrait le considérer comme un parti comme un autre, en accord en cela avec tous les autres partis politiques démocratique de la gauche et de la droite qui refusent de s’allier avec lui (et je rends hommage à J. Chirac d’avoir fait capoter toutes les tentatives en ce sens).

                                        Je pense au contraire de l’auteur :

                                        1) qu’aucun dialogue n’est possible avec le FN en tant que tel et ses dirigeants car leur présupposés politiques sont contradictoires avec le possibilité même d’un dialogue rationnel et démocratique (voir Habermas)

                                        2) que toute tentative de réinsérer le FN dans le cadre du jeu démocratique ordinaire est une manière de légitimer un parti qui ne pourrait prétendre au pouvoir qu’autant qu’il pourrait s’allier avec des partis démocratiques de droite ou de gauche, lesquels ne franchiraient le pas que si ce parti n’était plus « diabolisé ». Or Il ne faut donner aucun espoir à ceux qui seraient tentés de considérer que le FN pourrait être un parti avec qui il ne serait plus scandaleux de s’allier pour gouverner.

                                        Que le FN fasse 25% des voix ne m’effraie pas si les autres partis lui font résistance et mettent en place un cordon sanitaire solide autour de lui et c’est cette résistance qui est décisive. Je ne pense pas qu’il puisse faire plus de 50% à lui tout seul. Si c’était le cas alors nous serions au bord de la guerre civile, sauf, qu’à mon sens, il ne tiendrait pas longtemps au pouvoir dans le cadre économique européen et mondial qui est le nôtre. Mais à quel prix et avec quelles conséquences pour la situation de notre pays dans le monde et en Europe ?

                                        Mais ce refus de dialoguer avec le FN ne signifie pas, au contraire, qu’il ne pas faille tout faire pour démonter sa propagande auprès des personnes qui seraient sensibles à sa démagogie. En effet ses discours entretiennent comme le dit justement l’auteur la xénophobie ordinaire. Mais il faut pour cela que l’on reste ferme sur le principe que le FN, compte tenu de ses positions xénophobes et révisionnistes, n’est pas et ne peut pas être un parti de dialogue.

                                        Le danger qu’il représente sur le plan politique n’est pas qu’il obtienne une majorité mais que par une attitude laxiste à son égard on légitime ses thèses au point que les partis démocratiques puissent trouver avantage à s’allier avec lui ou doivent compter sur son appui pour gouverner et que Le FN les soutienne comme la corde soutient le pendu pour en tirer profit ; le FN est d’abord une machine à faire du fric et JMLP sait qu’il ne tiendrait pas au pouvoir plus de 3 mois dans le contexte politique intérieur et européen et ce n’est pas son but. Son but est de peser sur les forces démocratiques de droite et de gauche dans le sens de la xénophobie et du racisme culturel. Ce qui ne pourrait qu’alimenter la violence xénophobe à laquelle on vient d’assister et dont on eu un écho dans certains fils de notre site.

                                        La question du poids du FN est d’abord une question sociale et les partis démocratiques doivent tout faire pour réduire le sentiment justifié d’insécurité personnelle et sociale qui font le lit de sa démagogie.

                                        Je constate sans trop de surprise que certains intellectuels d’extrême gauche exaspéré par la tournure des én=vènement qui ne leur est est aussi favorable qu’ils l’espèraient, spéculent déjà sur la possibilité d’intégrer le FN dans le jeu politique pour changer la donne et se donner de bonne raison d’avancer leur éternel projet révolutionnaire. Une alliance tactique de fait entre extrême droite et extrême gauche se dessine pour mettre en échec la démocratie prétendument bourgeoise. On sait cela depuis Weimar.

                                        Mais que diable (c’estle cas de le dire) l’UDF vient-elle faire ans cette galère ? voudrait-elle jouer le rôle du Zentrum allemand à la fin de la république de Weimar ?


                                        • Jojo2 (---.---.10.93) 30 novembre 2006 22:00

                                          Ah, pôvre...

                                          Ils vont vous replier comme moi...


                                        • Yann (---.---.231.84) 30 novembre 2006 14:23

                                          Mais ce ne sont pas des lunettes, ce sont des oeillères !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès