Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Prestation TV de Nicolas Sarkozy : une feuille de déroute pour Ségolène (...)

Prestation TV de Nicolas Sarkozy : une feuille de déroute pour Ségolène Royal

Le très attendu rendez-vous présidentiel a donné lieu à de multiples analyses. Invité de France Inter ce matin, Ségolène Royal, l’ex-candidate aux présidentielles a jugé très sévèrement la prestation du président de la République, se plaçant de fait comme sa première opposante.

Un an après, les duellistes restent les mêmes. Encore meilleurs bonifiés par le temps et l’expérience. Nicolas Sarkozy avait pour principal objectif de redonner du crédit à la parole et à l’image présidentielle. Pari réussit de ce côté là. Le verbe a été mesuré, l’humilité de façade employée à bon escient. Le décor, théâtral à souhait, sur fond de dorures et de rideaux rouges a donné à l’intervention une solennité que les frasques présidentielles précédentes avaient sérieusement altéré. La vie privée, le fait mérite d’être souligné, précautionneusement évitée.

Prestation en demi-teinte car sur le fond, l’exercice s’est révélé laborieux. Ses détracteurs ont retrouvé un président “plus ventilateur qu’efficace, qui veut faire tout tout seul” comme le déclarait, toujours sur France Inter, un électeur déçu du Sarkozysme qui concluait ses propos par un “j’ai peur qu’il se chiraquise”.

“Il était brouillon et hyperactif avant, il demeure hyperactif et brouillon après” s’amusent à relever certains éditorialistes de a presse écrite. Le Président l’a rappelé, toutes les cartes sont entre ses mains. Il est apparut comme un homme seul qui décide de tout, toutes les 30 secondes. Pas d’exercice collectif du pouvoir, les ministres et le premier d’entre eux ont à peine été évoqués, relégués à un simple rôle de “collaborateurs”. Alors quand il y a des couacs dans son équipe, le PDG de la maison France prend sa part de responsabilité. “La charge est lourde” reconnaît-il pour mieux donner de la gravité à la fonction aussitôt contrebalancé par un “mais je m’étais préparé à ça” qui se veut rassurant.

Derrière le décorum de circonstances, Ségolène Royal décèle un éternel candidat. “Il est en train de payer, la France avec, la masse des mensonges qu’il a proféré au cours de la campagne”, appuyant son affirmation sur la promesse du candidat Sarkozy sur la revalorisation de la prise en charge des prothèses dentaires et optiques.

Pour la socialiste, depuis un an, la France est tirée vers le bas, “Non, ça ne va pas mieux pour les français”. Et selon elle, ce n’est pas la faute aux chocs extérieurs qui touche tous les pays. Contrairement à Nicolas Sarkozy qui estime que la France s’en sort mieux que ses voisins, Ségolène Royal voit dans son premier bilan un échec grave.

La redistribution est coeur de ce divergences d’appréciation. Alors que le Président de la république revendique le paquet fiscal, malgré des erreurs de communication, et la mise en oeuvre future du RSA, Ségolène Royal accuse. “Il faut cesser de redonner à ceux qui sont les plus favorisés car c’est tous les ans”. Une injustice quand dans le même temps, le financement du RSA sera assuré par la suppression de la prime pour l’emploi, ce qui équivaut à ses yeux, à “une redistribution entre les précaires”.

Mal à l’aise sur le dossier économique et notamment la question du pouvoir d’achat, Nicolas Sarkozy est revenu sur le thème, porteur lors de sa campagne, du travail. “J’ai été élu pour réhabiliter le travail”, “le problème de la France, c’est qu’on ne travaille pas assez”.

Un peu court tout comme le rappel éculé à la faute aux 35 heures. Le dispositif des heures supplémentaires partie intégrante du “paquet fiscal” a perdu en crédibilité quand, à deux reprises, véronique Auger a rappelé que cela ne concernait que 30% des salariés et ne se traduisait que par une rallonge mensuelle de 50 à 60 €.

Pour Ségolène Royal, le discours présidentiel a été fait de “beaucoup d’approximations”. Insistant sur le fait “qu’une autre politique est possible”, le leader socialiste a noté qu’a défaut d’une feuille de route pour le Premier ministre, Nicolas Sarkozy a dressé une feuille de déroute. “Gouverner c’est dire la vérité et rectifier ses erreurs quand on en commet”.

La contrition affichée du président n’est aux yeux de la présidente de région qu’un simple effet de communication de quelqu’un “satisfait de lui”.

Insensible au storytelling présidentiel, Ségolène Royal a stigmatisé un président plus apte ” à raconter des histoires de tranches de jambon” qu’à s’expliquer sur la hausse des prix.

C’est au final sur le domaine réservé de l’Elysée que l’ex-candidate a été la plus cinglante, dénonçant en pesant soigneusement ses mots le fait que Nicolas Sarkozy se soit “couché” devant la Chine. En un an la gazelle est devenue lionne et signe son entrée parmi les grand fauves de la politique. Ceux qui, dans son camp, la prennent encore pour une oie blanche en seront pour leurs frais.


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • k2pal k2pal 26 avril 2008 12:25

    @l’auteur

    vous avez tout à fait le droit de "soutenir" SR

    Mon opinion est différente bien que NS ne soit pas du tout ma tasse de thé !

    Je n’ai écouté ni NS ni SR ...

    D’après votre article si SR s’offusque juste de la politique "tranche de jambon" de NS, il y a du souci à se faire...

    Laissez, sans rien dire, passer le train de "réformes" ENORMES comme le rattachement à l’OTAN, le rapprochement avec néocons anglais et US, la porte ouverte à Lisbonne pour une Europe du marché tout puissant, l’envoi de troupes en Afghanistan, la volonté de casser les acquis du Conseil national de la Résistance etc, c’est tout bonnement une HONTE.

    Alors si SR est moins pire que NS, c’est pas encore le porte parole que l’on soit en droit d’attendre d’une Gauche digne de ce nom.

    Désolé

     


    • machinchose machinchose 26 avril 2008 12:34

      Il faut bien reconnaitre que SR a été très bien hier sur Inter. C’est suffisemment rare pour être souligné.

      Elle est tout de même plus offensive que le terriblement consensuel Delanoë. (c’est son amitié avec Lagardère qui le rend si politiquement peu courageux ?) 


      • Fergus fergus 26 avril 2008 13:23

         Personnellement, je pense que Sarkozy s’en est plutôt bien tiré sur la forme, malgré quelques cafouillages et cette désagréable manie qu’il a de toujours tout ramener à lui. Mais sur le fond, il n’a rien dit qui mette en cohérence son action. Comme l’a souligné le très modéré Elie Cohen hier soir sur une chaîne du câble, Sarkozy a au contraire envoyé un message brouillé en reconnaissant l’influence de la situation économique mondiale sur nos résultats (ce qu’il éludait jusque là, persuadé qu’il était de pouvoir tout régler par sa seule volonté) mais en ne changeant pas d’un iota sa ligne politique alors qu’elle est manifestement antinomymique sur bien des points avec la réalité mondiale. Ce faisant, Sarkozy court le risque d’enfoncer encore plus gravement notre pays dans les difficultés. Son absence de vision politique est à cet égard inquiétante car elle se résume à ceci : ça marche, donc on ne change rien ; ça ne marche pas, donc on change rien !

        Reste Ségolène Royal. Bien que n’étant pas un inconditionnel partisan de cette dame, loin s’en faut, je l’ai trouvée très bonne dans ses différentes interventions : professionnelle sur ses dossiers (plus en tous cas que Sarkozy) et appuyant là où cela fait mal, parfois sur un ton cinglant. A ceux qui voulaient l’enterrer au PS, elle a démontré qu’elle était toujours présente et désormais capable, à la différence de la campagne présidentielle, de bien structurer ses interventions et de beaucoup mieux hiérarchiser les dossiers. Sarkozy devra à l’évidence compter avec elle dans les prochaines années.


        • gaelec 27 avril 2008 09:36

           Sept millions de téléspectateurs en moins ! Plus qu’un simple trou d’air !

           Le fringant et claquant pur-sang n’a plus vraiment la côte et n’attire plus le public des grands jours !

          Bien préparé l’an dernier pour faire la course de bout en bout et remporter le grand prix de la République, l’énergie déployée semble avoir affaiblie depuis quelques temps le fougueux animal.

          Bref, un galop d’essai bien en deçà des attentes, malgré le triplement de sa ration d’avoine.


        • Jocrisse Jocrisse 26 avril 2008 14:20

          Derrière le décorum de circonstances, Ségolène Royal décèle un éternel candidat.

          Et c’est une experte qui parle ! Elle s’apprête à le devenir elle-même, à moins que ses "amis" du PS ne calment ses ardeurs.

          En un an la gazelle est devenue lionne et signe son entrée parmi les grand fauves de la politique.

          Vous êtes sérieux ?

          Ceux qui, dans son camp, la prennent encore pour une oie blanche en seront pour leurs frais.

          Ils ne la prennent que pour ce qu’elle est , une personne fausse et vindicative (cf ses relations au conseil régional) et connaissent maintenant sa capacité de nuisance.

           


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2008 14:35

            j’ oublions ,

             

            Chalut et vradernidé  !


            • sisyphe sisyphe 26 avril 2008 14:44

              C’est à l’aune des tristes commentaires et des pauvres sobriquets des anti-ségolenistes, qu’on voit, qu’effectivement Ségolène est en train de gagner sa stature de leader de l’opposition.

              Messieurs, merci pour elle !


              • BuZardinho BuZardinho 28 avril 2008 17:51

                Et il est ou ton Lepen Calmos ? T’es déjà en campagne contre Royal ?


              • toubakouta 30 avril 2008 15:13

                Exact, avec Ségolène et sa nouvelle "stature" c’est le succès assuré.................pour Sarko !


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2008 16:32

                Ségolène a de beaux yeux , surtout l’ oeil droit .

                 

                Ne parlez pas de mauvaisetés sur une femme qui raccompagne les popolicières à la maison , le soir à la tombée de la nuit sombre dans l’ ombre .

                 

                Le jour où toutes les popoliliicicicières seront raccompagnée dans le monde occidental et en d’ autres endroits non moins pas trop mal , un grand pas en avant aura eu lieu ( genre de passé composé surcomposé t’ as vu ? ) dans cette humanité qui manque tant de tendresse et d’ affection ion ion .Positif , non ?


                • Bulgroz 26 avril 2008 17:14

                  Ca fait longtemps que j’avions pas plussé Rocla Haddock,

                  c’est fait, avec une grande rigolade en plus.


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2008 19:44

                  Ce commentaire de Bullgroz clôt une malcompréhension involontairement placée par le destin .

                   

                  Ca me fait plaisir Bullgroz . Je ne partage pas toutes vos idées , mais le pire est de se faire la gueule .

                   

                  Cordialement à vous .

                   

                  Rocla


                • morice morice 26 avril 2008 17:24

                   Il n’a cité que 147 fois l’expression "augmentation du pouvoir d’achat"’ dans ces discours de campagne. La, ça fait 148. Toute le différence entre le propos et les réalités, A part ça, il a un nouveau garçon coiffeur. Et c’est encore raté.


                  • Thierry LEITZ 26 avril 2008 21:54

                    Salut à tous,

                    Déplorons la lucidité tardive de nombreux français...

                    Inquiétons-nous déjà de l’intox massive qui sera nécéssaire à sa réelection en 2012 ;

                    Essayons d’éduquer nos seniors qui votent au vu des JT, calés sur les clichés du Maréchal ;

                    Chassons sans répit nos égoïsmes (mon fric, ma bagnole) qui nous rendent perméables au populisme le plus sordide et parasitent tout débat de société digne de ce nom.

                    Les vrais sujets sont :

                    1.les inégalités de revenus et de situations (criantes et croissantes),

                    2.les budgets perdus en opérations militaires présentes et anticipées,

                    3.la vanité absolue de la question du "rang" de la France dans le monde,

                    4.la noblesse de l’Impôt républicain, universel et PROGRESSIF

                    5.la nécéssaire responsabilisation de TOUS dans sa santé et ses conséquences (mode de vie, coûts...)

                    6.la réhabilitation des métiers de parents et de jardiniers/paysans

                    7.la critique lucide de ce qu’on nous pose en modèle (les stars, les "n°1") dont NS est accro...

                    etc. etc., liste non exhaustive, bien sûr !

                    Bonne réflexion !

                     


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2008 22:13

                      Ainsi que gna-gna-gni et gna -gna-gna-gnai , générations futures au lieu de geindre retroussez les manches ....


                      • tvargentine.com lerma 27 avril 2008 01:03

                        Pourquoi voulez vous à tout pris positionner Ségolène ROYAL comme étant candidate à la présidentielle de 2012 ????

                        Elle n’avait déjà pas su rassembler la gauche car elle n’est qu’une techno avec un plan marketing qui roule pour elle mais elle n’a toujours pas de programme.

                        Nous devons tourner cette page noire de l’histoire de la gauche et instaurer des primaires à gauche comme cela existe dans d’autres pays

                         


                        • BuZardinho BuZardinho 28 avril 2008 18:06

                          Là, tu dis une énorme connerie, chose évidemment pas rare pour toi. Royal a su rassembler la gauche de façon très étrange mais elle a reussi. N’étant pas à 100% pour elle, je ne vois cependant aucune autre figure réellement valable à gauche pour lui succéder ( Fabius est largué, Strauss loin et il s’en fout bien, Delanoe est un cureton déguisé, jamais ces trois là n’auraient pu rassembler autant de vote de gauche ).

                          Sans faire de raccourcis, Royal a perdu a cause des incultes produits par TF1, de la vieille France incapable de voter pour une femme ( qui aura commencé à crever sérieusement de leur misérables retraites pour 2012 ) et des poignardeurs de son propre parti qui l’ont bien aidé à se casser la gueule. De plus elle a fait campagne avec une équipe réduite et a fait évidemmment preuve d’amateurisme dans la préparation de son programme et de son débat. Maintenant rassembler autant avec une figure plus que controversée et malmenée, châpeau. C’est du tout cuit pour 2012.

                          Continuer à défendre Sarkozy est une indéniable preuve de mauvaise foi.


                        • JL JL 27 avril 2008 12:24

                          Je plusse cet article, notamment pour la raison suivante : 

                          A H+34 de son show télévisé, Sarkozy a dit : "Il y a un autre élément que je vais également faire avancer très fort, c’est le scandale de la mise à la retraite des heu, ç’qu’on appelle heu les seniors heu enfin la durée , enfin la date moyenne de départ en retraite c’est 58 ans (il marque pause, mains écartées, air ahuri, comme pour signifier que c’est aberrant) et je trouve qu’un certain nombre d’entreprises n’ont pas joué l’jeux, heu, j’ai demandé que dorénavant on puisse cumuler sa retraite liquidée plus le salaire d’un emploi parce que nous avons besoin que davantage de français travaillent, parce que davantage de français qui travaillent c’est davantage de pouvoir d’achat, c’est donc davantage de richesses créées, c’est donc davantage de croissance et ça sera davantage d’emplois." (sic).

                          Outre que cette mesure instaure un effet d’aubaine qui permettra aux employeurs de trouver des seniors prêts à accepter des petits salaires exemptés de cotisations retraites, cette disposition est une mesure supplémentaire destinée à casser le dispositif de retraite par répartition, puisque, tant que le taux d’emploi ne bougera pas, les retraites vont baisser du fait de l’allongement des cotisations.

                          Dans l’avenir il faudra prévoir de trouver des petits boulots pour survivre. D’autant que, puisqu’on aura le droit de travailler pendant sa retraite, personne ne pourra plus se plaindre que sa retraite est trop petite ! Tout ça est parfaitement cohérent dans cette politique des chaises musicales entre déshérités instaurée par Sarkozy.

                          Enfin remarquons que si, comme dit Sarkozy, " nous avons besoin que davantage de français travaillent", alors il ne faut pas réduire le nombre d’emplois dans la fonction publique, sauf si l’on croît que ces emplois en moins se transformeront par magie en emplois en plus dans le secteur privé.

                          Et même si cela était ? A quoi aboutirions nous ? A consommer moins de services publics, mais au profit de quoi ? Nous consommerions deux choses : d’une part les mêmes services, indispensables mais marchandisés donc surtaxés de la part prélevée par le profit, d’autre part des produits superflus et de substitutions dont la plupart sont importés depuis des pays à bas coût. Cerise sur le gâteau, Sarkozy ne manquera pas, l’heure venue qu’il a fait baisser le chômage des seniors.

                          Pourquoi Sarkozy ne délègue-t-il pas ? Pourquoi tous ces couacs ? Parce que Sarkozy ne sait pas diriger une équipe. Il serait incapable d’être chef de service ou de laboratoire, ou d’une équipe quelle qu’elle soit ? Pourquoi ? Parce qu’il ne fait confiance en personne. Et pourquoi ne fait-t-il confiance en personne ? Parce que toute son action vise à servir son propre intérêt. Sarkozy n’a aucune vision de la France : Sarkozy est l’individualisme personnifié. Sarkozy est un écorché vif. Sarkozy est et n’est que l’avocat de sa propre cause.


                          • JL JL 27 avril 2008 22:53

                            @ Garcimore shine on you etc . ???


                          • Aube Aube 1er mai 2008 11:43

                            Si ce que dit Sarkozy est sincère, à savoir qu’il veut favoriser le travail de retraités, cela n’implique pas forcément un relèvement de l’âge de la retraite. Si des gens sont motivés à poursuivre une activité, à côté de leur retraite et s’ils cotisent du même coup pour la retraite de tous les autres, c’est au contraire favorable au maintien de l’âge actuel de la retraite. Le problème avec les personnes âgées, c’est que les employeurs sont peu enclins à les engager en raison des cotisations sociales souvent plus élevées, de classes salariales élevées, du fait des années d’expérience et d’une santé plus fragile. Néanmoins, il y a là un formidable potentiel de savoir-faire. Il faudrait les rendre plus attractifs pour un entrepreneur et ne pas taxer les gains de personnes âgées qui ont déjà peu.

                            L’idée me paraît bonne pour autant que l’on continue à avoir une politique nataliste qui facilite l’éclosion de familles avec enfants. Telle était la volonté de De Gaulle, non ? Le problème du financement des retraites est beaucoup plus grave dans des pays qui n’ont rien fait pour enrayer la dénatalité, notamment en Allemagne, en Suisse et en Italie. Le risque d’un relèvement de l’âge de la retraite, faute de financement est le plus faible en France. Mais là où la politique de Sarkozy devient incohérente sous cet angle des retraites, c’est lorsqu’il s’attaque indirectement aux familles (franchises de 10% sur les frais de maladie, alors que les tout-petits sont souvent malades ; suppression de l’adaptation des allocations familales pour les ados entre 11 et 14 ans, dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat) Cela ne peut conduire qu’à une baisse dela natalité française et à terme à des problèmes futurs de financement des retraites

                             


                          • antennerelais 28 avril 2008 21:55

                            On peut trouver ici un relevé détaillé des propos de Ségolène Royal, sur France Inter puis sur France 2, le 25/04 :

                            "Le ton grave de Ségolène Royal"


                            • Dimetrodon Dimetrodon 28 avril 2008 22:05

                              Ne trouvez-vous pas que NS a méchamment vieilli en un an ?

                              La question est de savoir si c’est le stress de l’exercice du pouvoir ou le fait de se faire pomper par Carla ?

                              Si c’est à cause de Carla, tant mieux pour lui, mais que va-t-il rester pour les Français ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès