Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Primaire PS : François, Martine, Ségo et les autres...

Primaire PS : François, Martine, Ségo et les autres...

Les six candidats à cette primaire PS auront été éblouissants de néant ! Pauvres petites marionnettes, à peine agitées, d'une gauche archaïque qui renvoie encore et toujours à un indétrônable obscurantisme. Peut-être un bémol sur Montebourg...

Presque 5 millions de téléspectateurs, soit 22% de part d'audience pour France 2 jeudi soir, un record pour ce débat d'une primaire PS ! France Télévision peut fêter ce succès pendant que l'UMP raille les prestations des six candidats, Nicolas Sarkozy ricane un "c'est qui veut gagner des millions ? C'est qui veut dépenser plus ?" Tout va bien. Il y en a qui s'amusent encore pendant que les français mobilisent leur attention. Ce chiffre, trés élevé, devrait pourtant l'alerter. L'humilité, ça s'apprend. On verra dans quelques mois si la leçon a été comprise.

Quelle soirée trépidante. Les présentations des candidats ont été laborieuses, figées et pas vraiment réussies. Les dix minutes accordées à chacun et les questions posées par deux journalistes (Le Monde et France 2) ont été d'une grande insignifiance. Aucun intérêt. Tous étaient mal attifés, transparents, sans aucune élégance, tristes comme des pantins laborieux. 

Martine Aubry en tailleur pantalon bleu marine n'a osé, comme les autres, aucune couleur et son make-up était aussi épais que sa factice énergie. J'en viens presque à regretter ses anciennes écharpes à la 'Dalaï lama'. Pathétique. Tous étaient d'ailleurs bien trop tartinés. Une vraie pantalonnade funèbre. Ségolène Royal avec son lourdaud collier de perles a bafouillé son texte de présentation. Elle aurait pu l'apprendre par cœur comme les autres, ça fait plus sérieux.

Arnaud Montebourg nous rappelait que son grand-père était algérien et, que du côté de son père, "on était boucher-charcutier de père en fils". Super. J'en batifole de joie. Je souligne quand même que la boutique en question s'appelait "La maison de la Rosette" et se trouvait en face de la gare d'Autun, mais, ça, il n'a pas pu le dire par manque de temps. C'est dommage. J'aurai bien voulu savoir qui était Rosette. 

C'est ensuite avec une grande sinistrose dans les chevilles que chacun s'est dirigé derrière son pupitre pour le débat. Débattre ? Un jour plus tard je me demande encore sur quoi… 

Arnaud Montebourg, à la morgue naturelle, a paru très à l'aise. Il est beau mais a les dents jaunes. Dommage. D'ailleurs ils avaient tous les dents jaunes. A droite ils les blanchissent, à gauche ils les laissent jaunes. Ca doit être un signe de ralliement. Question d'image à donner ? Ça fait huppé, les dents blanches ?
Bref, Montebourg est décidé. Il est dans une bonne trajectoire. Après nous avoir extirpés du système Guérini avec son rapport-détonateur (nous l'en remercions avec ferveur), il peut maintenant nous sauver des méchants banquiers et remettre tous ces avides souteneurs dans le droit chemin. La crise financière, du balai ! "Mettre les banques sous tutelle", "interdiction de spéculer", "régulation bancaire". "Démondialisation financière pour sauver l'euro". Super. Je vais dormir sur mes deux oreilles.

Jean-Michel Baylet, lui, veut légaliser le cannabis pour "éradiquer le trafic de drogue". Il est shooté ou quoi ? Á mon avis il a dit ça pour nous faire rire, ou bien c'est un pari. Quel rigolo ce Baylet ! Il paraît que Martine Aubry est d'accord avec lui...

Ségolène Royal nous a fait un copié collé des dernières présidentielles. Lucide, elle déclare craindre un "très gros risque de dispersion des voix". Là, au moins, on peut la croire. Sa meilleure vanne d'hier : "10% des français s'enrichissent pendant que les autres s'appauvrissent". Et comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, elle a fait référence au moins quatre fois à son livre-programme, "Contrat pour la nation". Quel talent. 

François Hollande se tient au-dessus des cinq autres piteux. Il a l'œil agacé, la calvitie agressive, parle vite, bref est déjà au second tour. Il tient un discours effrayant sur le nucléaire. Il veut démanteler un des éléments d'excellence de la France par le photovoltaïque et l'éolien, passer à 50% (en 2025 !) de production au lieu de 75% aujourd'hui. Martine n'est pas d'accord, mais pas du tout d'accord. "Non François, 'nous' ne sommes pas d'accord !". Pas très à l'aise sur ce sujet, Hollande refusera de dire aux journalistes qu'il ne veut pas que la France sorte du nucléaire.

Manuel Valls a rappelé qu'il a été le seul député à voter contre le voile intégral et qu'il nous 'propose' sa candidature, son énergie, son amour pour la France, "je vous propose ma candidature, mon énergie, mon amour pour la France". Pendant qu'il critique le bilan de Sarkozy, il se porte garant de la sécurité. C'est un tendre Manuel. 

Pour finir, je ne me souviens même pas de la tirade d'Aubry. Je devais dormir d'ennui devant mon écran. Tout ce que j'ai retenu, c'est la tirade de Montebourg sur le sauvetage de la Grèce qui aurait coûté 40 milliards d'euros aux contribuables français et que nous ne pouvons plus payer. Mais il paraît qu'il a gonflé d'un écart de huit millions d'euros… Tous des menteurs.
Demain, dimanche, au 20h de TF1, le grand jour. DSK va confesser sa déchéance. J'attends avec curiosité le score de la chaîne...


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 21 septembre 2011 09:17

    Madame DSK-Bis est-elle aussi pour l’ouverture des frontières aux immigrés ? A tout prendre, d’aucuns préféreront l’éviter, garder les centrales nucléaires et continuer de réguler les flux migratoires...

    Quand au fossoyeur de la Corrèze, il est devenu un habile communiquant, cherchant toujours des yeux la caméra, souriant, plaisantant, prenant des poses. Mais c’est toujours le même : Culbutos ! celui qui ne prend jamais de décision...


    • Dzan 21 septembre 2011 10:48

      Ecrire, pour ne rien dire.
      Vous avez réussi.
      Quel est votre N° de carte UMP ?

      Moi, j’attends avec impatience, des primaires UMP avec des « participants » habillés en Dior , Prada, Gaultier. Ca aurait de la gueule !


      • Fergus Fergus 21 septembre 2011 11:03

        Bonjour, Dzan.

        Entièrement d’accord avec vous. L’auteur est manifestement une groupie de Sarkozy envoyée en mission pour flinguer la primaire. Le PS n’est pourtant pas ma préférence, mais ce débat n’a en aucun cas distillé l’ennui et la vacuité qui sont évoqués là. La tonalité de la presse et des études d’opinion, ainsi que le taux d’audience record pour une émission de ce type ont abondamment montré le contraire.


      • Ptetmai 21 septembre 2011 16:31
        Pour pouvoir participer aux primaires du PS il faut, entre autres, signer une charte d’adhésion aux valeurs de la gauche : « Je me reconnais dans les valeurs de la Gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire. » ; 

        C’est là une formule énarchale irréfléchie (1), comme trop souvent, et contre productive.

        Déjà il ne semble pas, à qui sait voir, que les candidats eux-mêmes vivent les valeurs de gauche et ont un train de vie qui n’insulte pas l’intelligence et la pauvreté de plus en plus de Français et étrangers vivant en France . Vous faut-il des exemples ?

        Ensuite il manque un mot au moins évoquant l’intérêt pour la qualité de l’environnement. 

        Enfin et surtout il eut été largement préférable de proposer plutôt une formule du genre « Je m’engage à ne pas voter pour un candidat du centre ou de la droite au second tour » qui permettait à plus de nos concitoyens de voter aux primaires du PS pour celui pour qui, de plus ou moins bon cœur, ils voteront au second tour, même s’ils sont centristes.

        Si on est suffisamment cultivé politiquement, même si on ne lit pas le Canard enchaîné, quand on constate cela, il s’agira vraiment de faire preuve de courage, sinon de naïveté, pour aller voter pour le moins pire aux présidentielles, de bon cœur ou résigné. 

        (1) comme lorsqu’ils ont fait voter Chirac en 2002, alors que mathématiquement il était impossible que Le Pen passe


        • joelim joelim 21 septembre 2011 19:55

          Sa meilleure vanne d’hier : « 10% des français s’enrichissent pendant que les autres s’appauvrissent ». 

          J’ai vu des articles stupides mais là vous avez gagné la tombola...

          Cela dit on aurait dit une messe. Mais comme en face c’est une secte ce n’est pas si mal.

          • bigglop bigglop 22 septembre 2011 01:01

            Bonjour,
            Tous les six n’ont de socialistes que le nom, un rose défraîchi, et un goût du passé avec une odeur de naphtaline. Seul Montebourg a apporté un petit courant d’air frais, mais très ténu.
            Baylet s’est « auto-détruit » en donnant de lui une image du passé. Il me fait penser à un élu local tapotant le cul des vaches dans un comice agricole. "Attention, j’ai de très bons amis parmi les élus locaux et les membres des comices agricoles et j’ai besoin de leurs votes".
            Pour les autres, c’est du « copier-coller » avec quelques variantes et Valls qui veut une union au Centre-Droit et même avec les UMP-sociaux.
            Ils sont tous les six d’ardents défenseurs d’un capitalisme « social », des sociaux démocrates qui « veulent » mettre au pas les marchés spéculatifs et le système bancaire et sont en contradiction avec la « philosophie » des différents traités européens, qu’ils ont soutenus, pour cinq d’entre eux.
            Je n’oublie pas leur forfaiture lors du vote en Congrès à Versailles où ils ont permis, par la seule présence de leurs députés et sénateurs, d’atteindre le quorum pour la validation du vote du Traité de Lisbonne.
            Je pense qu’il sont tous passés à côté des défis de ce siècle, à savoir créer une nouvelle croissance à partir d’une économie durable respectueuse de l’environnement.
            J’espère toujours la naissance d’un mouvement citoyen, en dehors des partis politiques sclérosés, qui prenne en main son destin.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

CIXI-HELENE

CIXI-HELENE
Voir ses articles






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès