Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Primaires, acte II : la desperate housewife Royal veut materner les (...)

Primaires, acte II : la desperate housewife Royal veut materner les Français

La Poitevine favorite s’est plus ou moins bien sortie du deuxième débat inter- socialiste d’hier. En égrenant son chapelet de bonnes volontés, elle a affiné sa silhouette de mère parfaite et rigoriste, qui veut adopter la France.

Même chaîne, même décor, mêmes intervenants. On hésite beaucoup avant de se laisser aller à regarder, on se dit que quelques questions bien senties sur le malaise des banlieues, la carte scolaire (un vieux fantasme, ça, la carte scolaire : qui n’a pas rêvé d’entendre la position de Laurent Fabius sur le sujet ?) ou le mariage homosexuel vont forcément mener aux dérapages nos trois candidats de l’Ecole des fans du président de la République. En chantant ses rengaines, ils espèrent tous récupérer sa place. Mais on a beau se forcer, faire un effort sur soi-même (y’a la Coupe de la ligue quand même, un superbe Nancy-Toulouse...), rien ne vient, et surtout pas d’engueulade, pas de grandes envolées. Les questions fusent, et ils n’en finissent pas, tous les trois, de ne pas être pas d’accord.

Comme dans le premier épisode, Fabius est le plus grinçant, disons le moins urbain des trois. Comme dans le premier épisode, Ségolène ne bouge jamais ou très peu la tête pour regarder l’un ou l’autre de ses gardes du corps. Son port de tête ne souffre pas la souplesse. Pas un regard pour DSK ni pour Fabius, alors qu’eux deux, quand elle parle, n’hésitent pas à l’observer, ou quand ils interviennent, à la prendre à témoin. Sans succès, elle les boude, elle les snobe : après tout, ils ne sont pas du même monde de sondages qu’elle ! Comme dans le premier épisode, la litanie l’emporte sur le décisif. Bon, certes, tous marient allègrement et sans hésiter les homosexuels, mais bon, pas de quoi fouetter un électeur de Vendée.

On ira donc pêcher l’essentiel ailleurs. Et l’essentiel, c’est que madame Royal s’est pleinement révélée telle qu’elle est : une sorte de desperate housewife de gauche, et de France, ou plus régionalement du Poitou. Une desperate housewife, mais pas n’importe laquelle : une Bree Van der Kamp, ce personnage de grande rousse rigoriste, froide comme une mise en bière, ronde comme un poisson pané, et gai comme une pendule. Les mots « valeur », « éducation » « respect » « interdits » « limites » fleurissent dans sa bouche plus sûrement que les couronnes dans un cimetière.

Pour Ségolène, tout est question d’éducation. Tout passe par là. Si la jeunesse des cités, qu’on montre le plus souvent bardée de mauvaises intentions, pouvait fréquenter des salles de classe avec un « adulte supplémentaire » entre le professeur et le tableau, alors ils partiraient moins vers le « mauvais chemin ». Pour Ségolène, tout est question de « valeur ». Si la jeunesse des mauvais quartiers, qu’on décrit souvent comme tabassant des policiers à la portière de leur véhicule de fonction, apprenait le soir avant de se coucher les sacro-saintes valeurs familiales, avec papa pour le football et maman pour le crochet, ils ne savateraient pas ainsi les forces de l’ordre. Pour Ségolène, le « respect » est une notion « fon-da-men-tale » (dans le débat d’hier, elle n’a toujours pas laissé de côté sa diction maxillaire), et si les jeunes, toujours eux (à croire qu’il n’y a que des jeunes en France, décrite pourtant souvent, et pas seulement dans les notes des RG, comme un pays de vieux), donc si les jeunes respectaient un peu plus leurs parents, ils comprendraient de même les notions élémentaires et essentielles d’autorité et de loi. Pour Ségolène, enfin, il est important que la famille, le cercle familial, fixe des « limites ». Les limites, pour la cohérente (un mot qu’elle aime beaucoup, aussi, cohérence) poitevine, c’est un peu ce qui peut empêcher le grain naissant de basculer dans l’ivraie, ou du moins de se retrouver, un beau jour, dans un centre encadré par des militaires, ou dans un « chantier humanitaire »... Parce qu’aux injonctions de Fabius qui trouvait la militarisation un peu fort de café, Royal répliqua qu’elle souhaitait que les jeunes délinquants accomplissent pour leur peine quelque « chantier humanitaire » qui leur ouvrirait les yeux sur le monde de brutes que leurs aînés ont patiemment façonné... Fabius a répliqué qu’avec « 48000 primo délinquants par an » (chiffre officiel selon Fafa) il en faudra une pelletée, des « chantiers humanitaires »... Seul moment de rigolade de la soirée.

Bref, si DSK n’a guère dévoilé son jeu (se réservant sans doute pour les débats « off » à venir) et si Fabius n’a pas davantage décollé (même s’il est fier d’avoir placé sa laïcité et son service public), Ségolène, elle, a chaussé les habits très amidonnés de Bree Van der Kamp, une des névrosées de Desperate Housewives qui n’hésite pas « pour lui apprendre les vraies valeurs, l’ordre et le respect » à envoyer son fils en maison de redressement sous prétexte qu’il est gay. Entre autres. Bree est une femme obsédée par les traditions, les interdits, le qu’en dira-t-on, la propreté, jusqu’à la maniaquerie. (Et jusqu’au vice, mais sur ce point-là, on ne s’avancera pas concernant madame Royal.) Bree se justifie constamment en prétextant qu’elle agit en pensant au bien-être de ses enfants, comme Ségolène a affirmé hier qu’elle faisait (et ferait) de la politique « en pensant à ses propres enfants », en se demandant constamment ce qu’elle ferait si ses propres enfants rencontraient de sérieux problèmes dans la vie, de délinquance ou autres. Ce qui serait bon pour sa famille ne pourrait être mauvais pour le pays.

Ségolène se voit maman de tous les Français, à l’écoute de leurs maux, de leurs angoisses et de leurs craintes, et promet de tout faire pour leur donner des réponses « justes ». Ce n’est pas un programme, plutôt une sorte de transfert d’une candidate, qui pourrait bien se désespérer pour de bon en cas de non-investiture.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (122 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • duong (---.---.194.89) 25 octobre 2006 13:15

    L’article n’est pas très sérieux ... mais pourtant le sujet est sérieux, ça ne me fait pas du tout sourire : on ne peut pas se permettre après une décennie Chirac, une présidente qui choque et qui divise en permanence par les mots mais qui n’assume aucune responsabilité dans les faits. Les mots provoquants de Sarkozy et les « valeurs » et l’inaction de Chirac, ça semble être sa manière d’envisager la présidence ... qu’à mon avis, elle n’atteindra pas face à un adversaire qui emploie le même langage mais qui est quand même beaucoup plus concret et précis.

    La responsabilité des politiques, c’est bien, mais pourquoi la cantonner à la démocratie locale comme l’a fait madame Royal avec les jurys citoyens ? Alors que nous sortons de la décennie Chirac et qu’il me semble qu’on a surtout besoin d’une responsabilisation du (de la) président(e) de la République.

    Or, il y a une mesure très simple qui permettrait enfin de responsabiliser le président de la République : supprimer le premier-ministre. Raffarin l’a dit : le seul intérêt d’avoir à la fois un président et un premier-ministre, c’est que le premier-ministre sert de « fusible » et protège le président, ce que Raffarin trouve souhaitable comme défenseur de la Ve République, mais si on se place dans une logique de responsabilité, il n’y a aucune justification à avoir à la fois un président et un premier-ministre.

    Et enfin, on pourrait avoir un président qui agit et qui se met en question, et non un président en retrait qui se contente de formuler certaines valeurs ! De ce point de vue, madame Royal m’inquiète, qui a dit qu’en tant que présidente, elle s’assurerait avant tout du respect de la valeur « éducation ». Elle semble penser que cette fonction consiste à rappeler périodiquement un certain nombre de valeurs fondamentales. Elle insiste toujours sur ces valeurs ... Mais avec une fonction aussi vague, comment responsabiliser le président de la République ? On est dans la même conception de la présidence que Chirac : une conception très « Ve République » du président monarque « garant de valeurs » qui n’agit pas ... et auquel il ne faut surtout pas toucher : il faut le fusible « premier-ministre » pour protéger le prestige du monarque président.

    Bref, le président est le seul qu’on ne responsabilise et n’évalue pas, dans la pure tradition monarchique française. Et pendant ce temps-là, aux élus locaux, qui ont une fonction difficile avec toutes les normes et les lois auxquels ils sont soumis, vont en plus avoir des jurys de citoyens pour les évaluer. Est-ce vraiment à ce niveau que les Français demandent plus de responsabilité ? N’est-ce-pas plutôt au poste de président après la décennie Chirac ?


    • synthése (---.---.64.135) 25 octobre 2006 14:02

      segolene royal ayant le style dsk et le programme de fabius serait imparable !


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 26 octobre 2006 11:05

        Il n’ y a pas sur le fond de divergences politiques entre DSK er Ségolène : c’est du social-libéralisme.

        Seule la forme diffère : plus déterminée pour l’une et plus cajoleuse pour l’autre ; ainsi que leur style à propos de l’éducation ; elle assure le rôle paternel structurant (comme elle le dit), voire militaire, indissociable de toute éducation, qui ne peut se dispenser de sanction et de discipline, alors que DSK joue plus sur la fibre maternante. Cette inversion est intéressante pour qui, comme moi, dissocie rôle arental et sexe biologique et qui veut l’égalité dans le partage de l’autorité (S.R s’est beaucoup battue pour cela) et qui refuse de faire crédit à l’idée d’homosexualité, dès lors que chacun est toujours sexuellement différent des autres dans le vécu de sa sexualité et des jeux de rôle, toujours ambivalents, qu’elle génère.

        Conclusion : Que l’un(e) ou l’autre soit élu(e), il (elle) utilisera nécessairement l’autre, d’une manière ou d’une autre, car ils se complètent ; mieux :leur conflit est de complétude... comme dans un couple parental. Encore faut-il qu’ils en aient conscience pour le maîtriser un tant soit peu . Quant à Fabius il est exclu d’un jeu aussi subtil..Il a joué la carte du traitre ambitieux lorgnant vers d’une gauche archaïque volontairement inapte à gouverner.


      • Julien 25 octobre 2006 14:07

        Histoire de tempérer la conclusion de cet article au parallèle très bien trouvé — d’autant que Bree est mon personnage favori dans la série — j’ajouterais cependant qu’au début de la saison 3, ça s’arrange entre Bree et son fils...


        • nakata (---.---.25.145) 25 octobre 2006 16:57

          Moi aussi, c’est ma préférée ! Bree, c’est vraiment le personnage qu’on adore détester. smiley

          Ceci dit, à la présidence de la république, une réac névrosée pareille, no way...


        • clairette (---.---.44.190) 25 octobre 2006 14:21

          @ l’auteur : je ne puis apprécier, à sa juste valeur, ou même critiquer votre article puisque je n’ai jamais eu l’occasion de regarder cette série « desperate housewife » ! Si j’ai bien compris, quand même, le sens général de votre prose, il m’est impossible d’avoir un jugement sain et véritable sur Ségolène, tant que je n’aurai pas suivi l’évolution de la carrière de son « double » sur (quelle chaîne ?). Je me précipite sur les programmes télé pour combler au plus vite cette grave lacune...

          (J’ai quand même suivi le débat d’hier à la radio sur France Culture, je n’aurai pas zéro partout !)


          • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian NGONGO 25 octobre 2006 14:22

            Lilian, on sait que tu as une dent contre Ségolène Royal, néanmoins ce que tu soulignes est vrai. Sarkozy Nicolas n’est pas mieux non plus, que propose t-il pour accéder au trône ?


            • laurent (---.---.102.38) 25 octobre 2006 14:30

              Je trouve votre article bien fait et juste notamment dans la description du comportement du visage de Ségolene Royal. Un éditorialiste disait hier soir qu’elle a la supériorité d’un Mitterrand ? Je voudrais dire que ce n’est pas parce qu’on ne soutient pas mme Royal que l’on soutient Mr Sarkozy (réponse à Christian), pour moi ils ont la même démarche populiste et racoleuse avec bien évidement un style différend ! Enfin je n’ai pas encore regardé la série dont vous parlé mais je vais m’y employer rapidement, dans l’attente de lire un vos prochain article.


              • michel (---.---.154.85) 25 octobre 2006 14:44

                desperate housewive ? Peuchère !

                Mais qu’en est il du désespéré électeur ? Déjà réduit à choisir entre le pain dans les dents ou le coup de pied au cul, le populisme de droite ou la démagogie de gauche, le mépris poitevin ou la morgue hongroise, la dépendance régionale ou l’atlantiste, les militaires à l’école ou les flics à la maison.

                C’est ça et pas autrement, une seule alternative, elle ou lui, la chaisière ou le guru.

                Et si on rêvait un peu. Ni l’une ni l’autre, un peu d’espoir pour le proche futur, un futur débarrassé des mégalos-populo-démagos.

                Ni l’un ni l’autre, plutôt la rupture, la « vraie », pas celle du nabot. Plutot le diable que ses sbires. Plutot le cahot immédiat que la lèpre insidieuse. N’importe qui, même le pire, sauf l’un de ces deux là. Voire le pire, son déboulonnage n’en sera que plus rapide et nous pourrons espérer repartir sur des bases saines.

                La classe politique française est sclérosée, constituée d’opportunistes carriéristes veules, prêts à toutes les compromissions, toutes les démagogies, toutes les trahisons, il faut la faire exploser, arrêter de les cautionner par le vote consensuel motivé par les peurs de demain, peur de l’autre, peur de son prédicateur, de son employeur, peur de soi-même.

                Français, redresse toi ! Ouvre les yeux, éteint ton poste de télévision. Tes ancêtres sont morts pour la République, ne la laisse pas confisquer par ces gens qui ne connaissent rien de la vie que les couloirs de l’ENA, et les dorures des Palais qu’ils se sont appropriés.

                Si au 2° tour de l’élection comme la médiacratie nous l’a vendu le choix nous est imposé entre la maratre et le tyranneau, abstenez vous, abstenez vous en masse, ou plutot votez blanc et que l’élection de l’une ou l’autre soit illégitimée par le faible nombre de voix obtenues.

                Après, commencera un nouveau combat.


                • douidou (---.---.195.147) 25 octobre 2006 19:46

                  « le mépris poitevin ou la morgue hongroise » ??? Je trouve que votre phrase est choquante, très proche du racisme primaire.


                • michel (---.---.217.116) 26 octobre 2006 14:08

                  Mauvaise lecture au 1° degré, douidou.

                  Ni les Poitevins ni les hongrois ne sont la cible d’un racisme quelconque. Donc pour éviter un regrétable malentendu, je corrige : « le mépris de la Poitevine ou la morgue du Franco-Hongrois », vous savez, la parachutée et l’immigré de 2° génération (pas choisi celui-là) Quand aux Poitevins qui jouissent de toute mon estime ils peuvent aussi être assurés de ma compassion pour leur malheur à devoir subir la « gouvernance » de la mère fouetard. En ce qui concerne les Hongrois, je les prie de bien vouloir nous remercier de les avoir débarrassés de l’agité médiatique


                • ohlala (---.---.124.230) 25 octobre 2006 14:44

                  Mitterrand s’était fait limer les canines carnassières , Ségo « n’a toujours pas laissé de côté sa diction maxillaire », bon sujet sur la chirurgie esthétique. Lifter ou non ? Dur.


                  • charlou (---.---.231.80) 25 octobre 2006 14:55

                    Lilian,

                    je reconnais bien là le style habituel de vos articles. Moi j’aime. Effectivement j’ai longtemps cherché à qui me faisait penser Ségolène royal dans son côté donneuse de leçon, droite comme un i, prof de collègue froide et un peu sévère. A une des chipies premières de classe et scolaires de mes années collège ? Un peu oui .. Bree est une psychopathe alors évidemment c’est un peu provocateur à dessein mais il y a de ça.

                    Je n’apprécie pas le personnage de Ségolène royal ni ses envolées libérales et martiales. Cependant j’ai envie de voir une femme au pouvoir, las il me semble qu’un homme/femme politique se doit d’être plus flexible, plus à l’écoute et diplômate, tout ce que madame royale en dépit de tous ses sourires ne sera jamais. Elle martèle ses idées -qui ne sont pas mauvaises dans l’ensemble - avec la force de conviction de sa machoire serrée. La forme des débats actuels lui sied parfaitement.

                    Mais dans un débat contre la testostérone de Sarkozy.. je ne lui donne pas une chance, pas une ! De toute façon elle refusera ce grand moment de démocratie (particpative) j’en suis sûr !

                    Qui me suit là dessus ? smiley


                    • pgh (---.---.64.135) 25 octobre 2006 15:03

                      « Mais dans un ébat contre la testostérone de Sarkozy... »

                      diffusé quand smiley ?


                      • Charlou (---.---.231.80) 25 octobre 2006 15:08

                        Calme toi Hpg ... on t’a reconnu !


                      • pgh (---.---.64.135) 25 octobre 2006 15:48

                        pgh=petit grand homme=LittleBigMan

                        hpg=henripatrickgérard


                      • Yves (---.---.67.67) 25 octobre 2006 15:51

                        Bonjour ,

                        - Ségolène ROYAL n’est pas la seule à prôner la démocratie participative ... , Corinne LEPAGE aussi :
                        http://fr.news.yahoo.com/25102006/202/corinne-lepage-publie-un-projet-de-constitution-pour-une-vie.html

                        - Sinon , l’avalanche d’attaques ( du P.S. ou de l’U.M.P. ) de sa proposition de « jurys citoyens » ... ( qu’elle a très bien contrées ... ) , montre à quel point les nombreux politicards mafieux adeptes de la « démocratie confisquée » défendent leur fromage ... , pour pouvoir continuer de s’y goinfrer sans avoir à rendre de comptes aux citoyens qui les ont élus ...

                        - J’ai notamment lu sur Yahoo Actualités les qualificatifs ... « d’anti-parlementairisme primaire » ... , de « méthodes maoïstes » ... , « boulangistes ou pétainistes » ... ( dixit l’Union des Margoulins Professionnels ) ..........
                        - C’est bien la preuve que ces crapules infatuées estiment inconcevable que des citoyens regroupés en une structure légale à déterminer puissent participer , aux côtés des élus , à la gestion des Collectivités , qu’ils financent avec leurs impôts ...

                        - Sinon , dans un débat entre Ségolène et SARKOZY ... , ce dernier pourrait aussi défendre son « discours de Périgueux ( contraction de ... » Péril des gueux " ) ...... , dont des extraits sont cités dans le Canard Enchaîné du 18 octobre ... :

                        - « ... Je le dis comme je le pense : aujourd’hui , les prix sont trop hauts et les salaires trop bas ...  »

                        - « ... Je propose à la jeunesse des internats d’excellence , des classes de 15 élèves dans les banlieues défavorisées , le droit à la formation tout au long de la vie , le droit à la 2ème chance , le droit à la première expérience professionnelle , le droit à la création et le droit pour tous à une éducation d’excellence ... »

                        - « ... l’Etat est faible parce qu’il est étouffé par son endettement et sa bureaucratie ... »

                        - « ... Je veux le dire ce soir , je n’aime pas la façon dont on parle des fonctionnaires dans notre pays ... »

                        - « ... Pour faire cesser cette honte de ceux qui n’ont rien et sont condamnés à dormir sur les trottoirs , je propose que le droit à l’hébergement devienne opposable devant les tribunaux et que les collectivités publiques concernées disposent de deux ans pour créer les places nécessaires ... » ( même à NEUILLY ??? )

                        - Moi , je propose d’ajouter les lignes directrices suivantes :

                        - pas cher , c’est encore trop cher !

                        - Tout est permis mais rien n’est possible !

                        - Liberté Egalité Supermarché !


                        • candidat007 (---.---.122.128) 25 octobre 2006 15:56

                          Contrairement à vous, j’ai trouvé SeGogo trés tendue et marquant une moue ennuyée sur les deux ou trois piques de fabius ; sa reculade sur les militaires, ses jurys citoyens et je ne sais plus.

                          Fabius m’a paru trés au dessus des deux autres, enfin de DSK, parce que je crois que Ségolène n’est plus dans la course. Le prochain sondage sur les militants marquera le début de la dégringolade.


                          • laurent du sud (---.---.9.226) 25 octobre 2006 16:11

                            Entre une femme de gauche qui veut materner et un homme de droite qui veut matter pour moi le choix est fait.

                            Plus serieusement sans rentrer dans le petit jeu « mon candidat est le ou la meilleur » j’ai quand meme une remarque qui me vient a l’esprit en ayant regardé le debat d’hier soir.

                            Il m’a tout de meme semblé que 80% du debat etait orienté à discuter des propositions qu’a faite Ségolene Royal pour justement faire avancer ce debat.

                            C’est peut etre paradoxal mais la vraie force de debat et celle qui fait bouger la gauche c’est elle, certainement que les deux autres candidats n’ont pas grand chose a proposer..

                            Critiquer a toujours été plus facile que de proposer smiley


                            • nakata (---.---.25.145) 25 octobre 2006 17:00

                              Pas mal cet article. Le portrait est lucide, sur les questions de société.

                              Je ferais un parallèle un peu osé :
                              - Sarkozy veut faire de la politique en bon père de famille
                              - Royal veut faire de la politique en pensant à ses propres enfants


                              • (---.---.68.94) 25 octobre 2006 17:21

                                pa mal le coup des jurys populaires au conseil des ministres il fallait oser décidément plus démago que SR tu meurs


                                • ka (---.---.30.12) 25 octobre 2006 17:25

                                  J’aime assez le parallèle entre Ségo et Bree Van de Kamp et pas Van der Kamp en plus elles ont pratiquement la même coupe de cheveux et la même façon de se saper mais Bree a quand même plus de classe et de charisme que Royal. Mis à part l’éducation familiale chrétienne et conservatrice des deux femmes et leurs similitudes physiques elles ne sont pas si proches que ça finalement Bree est une femme sur qui ses amies désespérées peuvent compter peut-on en dire autant de miss Royal avec les français ?

                                  Ps : Si on ne s’arrête pas à Royal pour les comparaisons on peut se demander si comme Rex le mari de Bree, Hollande serait maso.


                                  • greg999 (---.---.118.91) 25 octobre 2006 17:49

                                    Excellent !


                                    • Voltaire Voltaire 25 octobre 2006 21:54

                                      Pas mieux !


                                    • nakata (---.---.25.145) 25 octobre 2006 17:49

                                      Encore un petit détail : quand Royal dit vouloir faire de la politique en pensant à ses enfants, il faut quand même mettre les choses en perspective avec un petit détail : les enfants de Royal, ils sont dans le privé...


                                      • gigi432 (---.---.101.8) 25 octobre 2006 17:56

                                        la démocratie participative chère à Ségolène ... et à Mao :

                                        - La campagne des Cent Fleurs (symbole de « cent écoles, cent opinions qui s’expriment ») ... glups ...

                                        - La Révolution culturelle qui incite les jeunes à prendre le pouvoir, à se révolter contre les fonctionnaires corrompus, désormais « ennemis du peuple » ... reglups ...

                                        A quand les séances d’autocritiques, les commissaires politiques et le laogai ?

                                        http://www.chine-informations.com/mods/dossiers/gardes-rouges_1440.html

                                        ATTENTION, CES JURYS DEVIENDRONT INCONTROLABLES COMME LES GARDES ROUGES DE MAO !!!

                                        Le commissaire : Citoyen maire, levez vous ! Le maire : Oui citoyen commissaire ! Le commissaire : Vous n’avez pas respecté les engagements de solidarité, votre porte n’est pas suffisament ouverte à tous les citoyens dans le besoin ! Le maire : Oui commissaire ! Le commissaire : Vous êtes un ennemi du peuple et n’avez pas respecté les recommandations de la Mère du Peuple ! Le maire : Oui commissaire ! Le commissaire : En conséquence, le jury populaire de la ville vous condamne à la pendaison ! Le maire : ...

                                        CONCLUSION : LA SEULE LEGIMITE DEMOCRATIQUE DOIT VENIR DANS LA REPRESENTATION PARLEMENTAIRE DU CORPS ELECTORAL DANS SON ENSEMBLE ET DANS TOUTE SA DIVERSITE.


                                        • joel (---.---.21.242) 25 octobre 2006 18:10

                                          enfin quelqu’un de lucide !


                                        • Algunet (---.---.59.78) 25 octobre 2006 17:58

                                          Lilian,

                                          J’adhère totalement à ton article, finement vu !


                                          • Serge (---.---.221.233) 25 octobre 2006 19:19

                                            Bree Van de Kamp est une républicaine très catholique, sexuellement coincée, son fils Gay finit par mettre le feu à sa maison, elle paye alors sa rigidité car c’est elle qui part à l’asile.

                                            Chez Ségolène Royal, je perçois ce fond rigide, mais pendant le débat elle était plutôt stressée à mon avis, d’où la raideur. Derrière le masque autoritaire je sens pourtant l’influence de François Hollande qu’on dit son opposé, fantaisiste appréciant l’humour avec un caractère mobile, vif et ouvert.

                                            Elle aurait été portée vers lui pour cette fantaisie et on dit que les deux communiquent beaucoup, qu’ils sont opposés mais complémentaires. Si elle avait été si fermée, elle aurait choisi un amour fusionnel plutôt qu’un homme très différent d’elle. Ce serait un couple et non elle seule qui dirigerait la France si elle était élue, je crois d’ailleurs que ce serait inédit en France (aux USA il y avait les Clinton tous deux politiciens).


                                            • bisounours (---.---.146.11) 25 octobre 2006 20:15

                                              Donc notre Poitevine a le fond rigide,et peut-être une poitrine angevine ! :ça me rappelle une chanson de Boby Lapointe !


                                              • roumi (---.---.74.206) 25 octobre 2006 20:22

                                                @bizounours et la maman des poissons !!!

                                                roumi


                                              • Vierasouto (---.---.235.183) 25 octobre 2006 22:09

                                                Bree VdK contre JR Ewing...


                                                • guido (---.---.76.177) 25 octobre 2006 23:14

                                                  Moi, je suis d’accord ! Et j’ajoute qu’il est peut-être une chance pour le PS - et le peuple - de trouver en Sarko le facteur déclenchant pour une vraie renaissance et recomposition de la gauche . Si c’est Royal au deuxième tour, alors mieux vaut passer ce tour, pour 5 ans. Pas de desperate housewife royal ! De nombreux « soutiens » opportunistes- rebsamen, dray, hollande, guerini, et bien d’autres, connaîtront alors peut-être la réalité du chômage, pour la première fois ; et tant mieux pour leur formation continue .


                                                  • la médüz (---.---.222.45) 26 octobre 2006 10:30

                                                    Vous trouvez pas que c’est un peu concon de comparer un individu (de cette dimension en plus) avec un personnage de série télé américaine, que la vision manque de profondeur, que les gens qui participent à ce type de mascarade sont des incultes de la relation humaine, non ?


                                                    • Dragoncat (---.---.246.87) 26 octobre 2006 11:04

                                                      Lilian

                                                      Je vois une fois de plus que j’apprécie particulièrement vos interventions, autant par le choix de vos sujets que par votre style d’écriture. Je suis tombé sur cet article en sortant de celui sur la politique people sur lequel je vous ai laissé un mot également.

                                                      Je vous remercie pour le qualificatif « gai comme une pendule » qui m’a valu une bonne rigolade ce matin - ça fait toujours du bien - et dont je vais m’empresser d’enrichir mon vocabulaire. smiley smiley

                                                      La comparaison avec Bree est bien vu aussi. Si ce n’est que Bree n’est surement pas aussi calculatrice que Ségolène. De plus, on ne risque pas de la voir demain en bikini (les spécialistes de « Desperate housewives » - je n’en suis pas - me donneront peut-être tort là-dessus).

                                                      Et si Bree est « desperate », Ségolène est désespérante. Désespérante d’absence de contenu, de travail de son image, de démagogie navrante.

                                                      Elle est à l’opposé de John Kerry, candidat malheureux à l’élection présidentielle américaine de 2004. Kerry avait un programme, des convictions et du contenu, mais il était aussi bandant qu’un vieux rideau. Ségolène n’a ni programme réel (à part celui des français smiley), ni conviction, ni contenu. Par contre, elle fait tous les efforts du monde pour être plus... Je vais dire « séduisante » pour ne pas être taxé de machisme.

                                                      Continuez à nous fournir avec VOTRE contenu qui est nettement plus intéressant que le sien.

                                                      Cordialement


                                                      • zab47 (---.---.211.239) 26 octobre 2006 14:38

                                                        Lilian,

                                                        Vous écrivez tellement bien ce que je ressentais vaguement à la fin du débat de l’autre soir : finalement, Ségolène a beaucoup parlé, et c’est heureux, parce que je me suis rendu compte à chaque fois qu’elle prenait la parole et qu’elle commençait en disant : « Mais avant, il faut revenir aux fondamentaux... », qu’elle se lançait dans un discours moralisateur (et que souvent elle ne répondait pas à la question qu’on lui posait), elle m’agaçait, mais elle m’agaçait ! C’était presque physique ! Et je me disais : « Jamais je ne pourrais supporter ce genre de discours pendant 5 ans ! 5 ans ! Vous vous rendez compte ! Alors qu’après 1 heure, je ne le supportais déjà plus ! » Alors, maintenant, je prie : « Seigneur, éloigne de nous cette épreuve à venir... » Quoi faire d’autre ? Cordialement


                                                        • chantecler (---.---.4.50) 27 octobre 2006 05:42

                                                          Bien que mon opinion soit sans importance,il me semble que pas un intervenant ne se met dans le contexte de ce débat.Vous jugez S.R comme si elle s’opposait à ses adversaires de campagne,alors que sa marge de manoeuvre est trés faible et que les journalistes ont essayé,à plusieurs reprises de la déstabiliser,en la coupant dans ses développements,ou en lui rappelant un hypothétique ordre du jour !Je trouve pour ma part qu’elle s’en sort trés bien,et j’attends de voir vos champions de droite dans le même exercice....


                                                          • frédéric (---.---.113.90) 29 octobre 2006 15:45

                                                            Pour se démarquer de ses concurrents, Ségo affiche et réaffirme des valeurs morales... mais est ce que ça en fait un programme ? nous ne le pensons pas :

                                                            http://www.programme-presidentiel.com/2006/10/08/royal-le-passe-a-de-lavenir/

                                                            fred

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès