Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Primaires américaines : Ce que les médias français n’ont pas dit sur (...)

Primaires américaines : Ce que les médias français n’ont pas dit sur Donald Trump

Primaires américaines : Ce que les médias français n'ont pas dit sur Donald Trump - par François Asselineau, réflexions à partir d'un article du magazine américain Counterpunch.

Donald Trump
Donald Trump fait actuellement la course en tête parmi les candidats à l'investiture républicaine pour la prochaine élection présidentielle américaine. Mais qu'en pense l'oligarchie ?

On se rappelle que les services de renseignement russes ont diffusé sur Internet, le 6 février 2014, l’enregistrement d’une conversation téléphonique qu’ils avaient interceptée entre Victoria Nuland, sous-secrétaire d’État chargée de l'Europe, et l’ambassadeur américain en Ukraine, Geoffrey Pyatt.

Ce qui était sensationnel dans cet enregistrement, c'est que l'on pouvait y entendre, sans l’ombre d’une ambiguïté, la responsable du Département d’État donner à son ambassadeur les instructions sur qui devait désormais accéder au pouvoir à Kiev. Le choix de Washington était de nommer Arseni Itaseniouk à la tête du gouvernement ukrainien et d’en écarter Vitali Klitschko (Mme Nuland appelant les deux protagonistes respectivement « Yats » et « Klitsch »). Et c'est ce qui fut fait. (cf. la bande son et sa traduction : https://www.youtube.com/watch?v=2-kbw00aqqc notamment à partir de 1’15’’).

Peut-être était-ce ainsi la première fois dans l’Histoire que l'opinion publique mondiale disposait, en « temps réel », de la preuve enregistrée irréfutable (et dont l’authenticité fut d’ailleurs confirmée ultérieurement par l’intéressée) d'un complot conduit par les États-Unis, visant au renversement d’un pouvoir indépendant dans un pays étranger et à son remplacement par un pouvoir fantoche à la botte de Washington.

Pourtant, ce n’est pas ainsi que cet enregistrement spectaculaire et historique fut présenté au public en France. Les grands médias de notre pays se focalisèrent sur un seul membre de phrase de cette conversation, celui où Mme Nuland lance à l’ambassadeur : « And, you know… fuck the EU ! », c'est-à-dire « Et puis vous savez, que l’Union européenne aille se faire foutre ! ».

Ce tri vicieux opéré dans l’information eut l’effet recherché. La grande majorité de nos compatriotes, - n’ayant ni l’idée ni l’envie de se faire une idée par eux-mêmes en écoutant l’intégralité de la bande son -, furent persuadés que l’objet du scandale suscité par cette conversation téléphonique était tout bonnement que la sous-secrétaire d’État états-unienne chargée de l'Europe parlait comme une harengère et qu’elle méprisait l’Union européenne.

Le fait que le scandale portait sur tout autre chose et était d’une tout autre gravité, qu’il résidait dans la preuve que le changement de pouvoir en Ukraine était entièrement piloté par Washington, et que la France acceptait de ruiner ses relations avec la Russie sur la base d’une présentation odieusement mensongère des événements, passa tout simplement à la trappe. Je renvoie ici à mon analyse de l’époque : https://www.youtube.com/watch?v=ev99TZWqX9Y

Cette manœuvre de désinformation est désormais systématiquement utilisée dès lors qu’une voix dissonante ou qu’une information très gênante, impossibles à camoufler, risquent de déstabiliser l’ordre euro-atlantiste établi. Aussitôt les grands médias font la « part du feu » :

  • en essayant de décrédibiliser la voix dissonante par des attaques minables et calomniatrices n’ayant aucun rapport avec le fond du sujet (il suffit de rappeler ici le harcèlement dont j’ai fait personnellement l’objet, lors de l’émission « On n’est pas couché », sur la prétendue « affaire Serge Ayoub »…) ;
  • en tentant de neutraliser la portée dévastatrice d’une information gênante par une focalisation exclusive sur un aspect totalement subalterne de cette information.

Dans les deux cas, les grands médias agissent ainsi pour détourner l’attention du public de ce qui est vraiment important. Leur objectif est d’entretenir les citoyens dans une vision superficielle, tronquée et inoffensive de la réalité, de les empêcher de prendre conscience de la pertinence d’analyses alternatives de la situation, et de les maintenir captifs à l’intérieur du cercle de la pensée unique, seule autorisée.

Cette manœuvre vient de nouveau de montrer son efficacité avec le traitement médiatique de Donald Trump, le candidat qui caracole actuellement en tête dans les sondages sur la course pour l’investiture républicaine à la prochaine élection présidentielle américaine.

À en croire les grands médias états-uniens ou français, cet homme qui a amassé une immense fortune dans l’immobilier, ne serait qu’un affreux populiste et un scandaleux misogyne. Ce n’est certes pas faux, et c'est même exact. Tout comme était exact le fait que Mme Nuland est grossière comme un charretier et que les États-Unis se fichent pas mal de la position diplomatique de l’Union européenne.

De fait, Donald Trump fait recette de façon peu ragoûtante auprès de son électorat, en fustigeant de façon lepéniste les immigrés latino-américains et leur propension supposée à la criminalité. Il s’est permis de tenir des propos machistes du plus mauvais goût face à une journaliste qui l’interrogeait dans une émission sur Fox News le 6 août dernier. Dont acte.

Mais le succès de Donald Trump auprès d’une partie des Américains ne résulte pas seulement de ce genre de propos à l’emporte-pièces, populistes et salaces. Il découle aussi des attaques frontales qu’il s’autorise à faire contre les élites politiques et économiques de son propre pays, élites qu'il connaît spécialement bien puisqu’il en fait partie.

Ce genre d’attaques est évidemment beaucoup plus gênant pour les élites en question, surtout lorsqu’elles dénoncent la corruption de tout le système politique américain et qu’elles s’assortissent de révélations précises, nominatives et cruelles.

Or, c'est exactement ce qui s’est passé lors de l’émission sur Fox News du 6 août dernier. Les agences de presse internationales et les médias français se sont une nouvelle fois « trompés » dans leur synthèse. Ils se sont focalisés sur un sujet médiocre (les propos machistes tenus à une présentatrice) et ont passé sous silence ce qu’avait été le clou du spectacle.

De telle sorte que nous n’en aurions jamais rien su, de ce côté-ci de l’Atlantique, si un article très percutant paru dans le magazine « Counterpunch » - situé très à gauche sur l’échiquier politique américain – n’avait pas relaté l’incident grandiose provoqué par Donald Trump lors de cette émission.

Cet article, signé de Mike Whitney, est disponible en anglais à l’adresse suivante : http://www.counterpunch.org/2015/08/07/trumps-triumph-billionaire-blowhard-exposes-fake-political-system/

J’en propose ci-après une traduction faite par mes soins, que j’assortis d'autant plus des réserves d’usage que c'est un texte qui fourmille d’expressions idiomatiques, sur la traduction desquelles il y a de quoi hésiter.

En particulier, lorsque Donald Trump a dénoncé devant plus de 80 millions de téléspectateurs le système politique étatsunien comme étant un « broken system », j’ai préféré, compte tenu du contexte, traduire cette formule par « système corrompu » plutôt que par « système cassé » ou « système déglingué ».

Quelle que soit la traduction, il n’en demeure pas moins que Donald Trump a mis en émoi l’oligarchie qui tient le pouvoir aux États-Unis en dénonçant les pratiques de clientélisme et de corruption qu’il a lui-même utilisées vis-à-vis de Hillary Clinton ou de Nancy Pelosi (Ancienne Présidente – démocrate - de la Chambre des Représentants des États-Unis).

C'est le mérite de cet article de Counterpunch de le souligner et d’en tirer une conclusion inquiétante : « les scélérats impitoyables qui dirigent le système derrière l'écran de fumée des politiciens imposteurs affûtent leurs couteaux en ce moment, avant que l’éléphant solitaire de Manhattan ne fasse encore plus de dégâts à leur précieux système »….

La suite va nous dire comment les oligarques vont parvenir à faire taire Donald Trump sur tout ce qui les concerne, et que les grands médias français ont déjà décidé de censurer.

********************************************************************************************************

[Traduction sous réserves]

counterpunch

LE TRIOMPHE DE TRUMP : LE MILLIARDAIRE FANFARON RÉVÈLE L’IMPOSTURE DU SYSTÈME POLITIQUE

Le spectacle du Débat présidentiel sur Fox News la nuit dernière nous a offert l’échange politique de deux minutes le plus fascinant que l’on n’ait jamais entendu à la télévision nationale.

Lors d'un bref échange entre le favori Républicain Donald Trump et Brett Baier, le journaliste modérateur de Fox News, le pugnace magnat des casinos a révélé l’effroyable vérité sur le système politique américain. À savoir que les gros pleins de sous comme Trump sont totalement maîtres de ce système vicié et que les dirigeants politiques pour rire de notre nation font tout ce qu'on leur dit de faire. Ce fut sans aucun doute l’échange le plus éclairant qui ait jamais été diffusé sur les ondes. Voici la transcription intégrale de cet échange direct :

  • Brett Baier (Fox News), parlant à Donald Trump : Bon, il y a 15 ans, vous vous décriviez vous-même comme un libéral en matière de soins de santé. Vous étiez pour le système du payeur unique, sur le modèle canadien. Pourquoi étiez-vous pour ce système à cette époque et pourquoi êtes-vous contre maintenant ?
  • Donald Trump : Le système du payeur unique fonctionne au Canada. Il fonctionne incroyablement bien en Écosse. Cela aurait pu marcher [aux États-Unis] à une autre époque, celle à laquelle vous faites référence.

Ce que j’aimerais voir, c'est un système privé sans frontières artificielles autour de chaque État. J'ai une grande entreprise avec des milliers et des milliers d'employés. Et si je suis en négociation à New York ou dans le New Jersey ou en Californie, je dois pouvoir agir comme un seul acheteur. Mais personne ne peut soumissionner ainsi.

Et vous savez pourquoi ?

Parce que les compagnies d'assurance font des fortunes parce qu'elles ont le contrôle des politiciens, à l'exception bien sûr des politiciens ici présents (Rires gênés dans le studio) Mais je redis qu’ils ont le contrôle total des politiciens et qu’ils font des fortunes.

Débarrassez-vous des frontières artificielles et vous aurez de grands projets.

  • Brett Baier (Fox News) : M. Trump, il n'y a pas que votre soutien passé pour les soins de santé à payeur unique. Vous avez également soutenu une foule d'autres politiques libérales ... Vous avez également fait des dons à plusieurs candidats démocrates, y compris à Hillary Clinton, et à Nancy Pelosi. Vous avez justifié ces dons en disant que vous les aviez faits pour obtenir des décisions favorables à votre entreprise. Et vous avez dit récemment, je cite : « Quand vous leur faites un don, ils font tout ce que vous voulez qu'ils fassent. »
  • Donald Trump : Vous feriez mieux de me croire.
  • Brett Baier (Fox News) : Et ils le font ?
  • Donald Trump  : Si je leur demande, si je besoin d'eux, vous savez, imaginez juste pour que vous compreniez, que je donne beaucoup d’argent à la plupart des gens présents dans ce studio…
  • Donald Trump : Je vais vous dire que notre système est corrompu. Avant [que je me lance dans cette course à l’investiture], il y a deux mois, j’étais un homme d’affaires, je donnais à beaucoup de gens. Je donne à tout le monde. Quand ils appellent, je donne. Et vous savez quoi ? Quand j'ai besoin de quelque chose de leur part deux ans plus tard, trois ans plus tard, je les appelle, et ils sont là pour moi. Et bien c'est ça un système corrompu.
  • Un intervenant non identifié : « Qu'est-ce que vous avez obtenu de Hillary Clinton et de Nancy Pelosi ? »
  • Donald Trump : Eh bien je vais vous le dire ; avec Hillary Clinton, je lui ai dit d’être à mon mariage et elle est venue à mon mariage. Et vous savez pourquoi ?

Elle n'avait pas le choix parce que je la finançais. Je donnais à sa fondation qui, franchement, était censée agir pour faire le bien. Je ne savais pas que son argent était utilisé pour qu’elle aille partout dans le monde avec des jets privés. C'était pourtant le cas.

  • Brett Baier (Fox News) : Attendez ... ..Nous allons… Nous allons passer à autre chose…

11892173_10153601964712612_2385643324982211170_n
« Je donne à tout le monde. Quand ils appellent, je donne. Et vous savez quoi ? Quand j'ai besoin de quelque chose de leur part deux ans plus tard, trois ans plus tard, je les appelle, et ils sont là pour moi. Et bien c'est ça un système corrompu. »

Nous avons eu là deux minutes sensationnelles de vérité pure et sans mélange à la télévision nationale. Combien de fois est-ce déjà arrivé ?

Combien de fois un gros richard du cercle des milliardaires apparaît à la télévision pour nous annoncer que tout le système n’est qu’une grosse-grosse arnaque conduite par des escrocs et des leurres ?

C'est bien simple : jamais. Mais c’est pourtant ce que Trump a fait hier soir. Et voilà pourquoi le cliquetis des scélérats impitoyables qui dirigent le système derrière l'écran de fumée des politiciens imposteurs affûtent leurs couteaux en ce moment, avant que l’éléphant solitaire de Manhattan ne fasse encore plus de dégâts à leur précieux système.

Il suffit de réfléchir à ce que cet homme a dit. Il n’a pas seulement expliqué que l'ensemble du système est truqué (Baier : « Quand vous leur faites un don, ils font tout ce que vous voulez qu'ils fassent. » - Donald Trump : « Vous feriez mieux de me croire ») ; .il a également dit que les politiciens font tout ce qu'on leur dit de faire (- Donald Trump : « Eh bien je vais vous le dire ; avec Hillary Clinton, je lui ai dit d’être à mon mariage et elle est venue à mon mariage. Elle n'avait pas le choix parce que je la finançais. »)

Est-ce que tout cela ne confirme pas vos plus graves soupçons sur la façon dont le système fonctionne vraiment, à savoir que l’argent est roi et que les élections sont juste un moyen d'obtenir des moutons qu’ils avalisent sans rien dire un système frauduleux et corrompu ?

Bien sûr que cela les confirme.

Donc, résumons : une grande gueule de capitaliste plein aux as explique à la plus grande heure d’écoute de la télévision, devant 80 millions d'Américains médusés, que le système est une fraude totale, que c'est l’argent qui dirige tout, et même qu'il pense que le système est corrompu.

Est-ce que ce n’est pas la meilleure ? Sérieusement, ma femme et moi avons ri et avons topé dans nos mains comme si nous venions de gagner à la loterie.

Merci pour ce moment, Donald. Nous t'en devons bien une.

MIKE WHITNEY vit dans l’État de Washington.

********************************************************************************************************
François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

154 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 23 août 2015 11:29

    De toute manière, Donald Trump n’a aucune chance d’accéder à la Maison-Blanche, parce que s’il parvenait, contre toute attente, à passer le cap des primaires, il aurait largement contre lui les communautés noire et hispanique, sans l’appui massif desquelles il n’est plus possible, désormais, de devenir président des Etats-Unis d’Amérique


    Son score serait donc largement inférieur à celui du gauchiste McGovern (37.66 %), face à Nixon, en 1972

    Comme, de surcroît, il s’est mis à dos une grande majorité de femmes, il faut, d’ores et déjà, renvoyer cet énergumène à ses milliards et aux dérapages qu’ils lui permettent.

    • Iren-Nao 23 août 2015 13:28

      @César Castique
      Serait il élu, il ne ferait sans doute pas de miracles, mais la merde qu’il est en train de foutre dans le système est la bienvenue.
      Trump chie dans le ventilateur. J’adore cette belle image romantique.
      Vive Trump !!!!!
      Il pourrait bien finir violemment hélas.
      Iren-Nao


    • César Castique César Castique 24 août 2015 08:49

      @Iren-Nao

      « ...il est en train de foutre dans le système est la bienvenue. »


      Certes, certes, mais j’ai acquis comme un réflexe de relativiser les événements, quels qu’ils soient, pour n’en retenir que les conséquences. Et là, je crains que les conséquences de l’« événement Trump » ne soient pas plus marquantes que celles de la présence de JMLP au deuxième tour de la présidentielle de 2002. 

    • izarn 24 août 2015 11:26

      @César Castique
      ...On n’est plus en 2002 !


    • Iren-Nao 24 août 2015 12:08

      @César Castique
      Je ne sais pas plus que vous, on verra bien.
      En tout cas il a chie au bon endroit.
      Iren-Nao


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2015 04:18

      @César Castique

      Vous avez tout faux. Donald s’amuse à jouer avec la feu. Et si Donald Trump ne sera pas élu,ce n’est pas a cause des Nors ou des Hispaniques : tout ça s’achète. Il ne le sera pas parce que, s’il risquait de l’être sans l’accord du vrai Pouvoir, il serait accusé de sodomie sur des mineurs avec des témoins a la tonne.... ou au besoin simplement assassiné Ross Perot - un autre milliardaire - qui menait dans tous les sondages dans une élection précédente, s’est désisté quand on a menacé de tuer sa fille....

      Personne n’est assez riche et puissant pour résister aux forces de toute la gouvernance états-unienne, unie dans une organisation qui n’a de bi-partisane que l’image qu’on veut en donner, mais est en fait une structure de fascisme collégial bien soudée, plus puissante et stable que toute dictature personnelle. 

      Je n’élaborerai pas sur ce thème. Renseignez vous. Facile, on ne se donne même pas la peine de le cacher sérieusement. On sait que les gens ne veulent pas le voir et, quand le jupon dépasse, on attend : ils oublient. Comme ils ont déjà oublié cette sortie de Trump....

      PJCA





    • Rensk Rensk 25 août 2015 17:35

      @César Castique

      Ont constate que vous n’avez rien compris à l’article = Si t’a du fric tu achète n’importe quel juge = L’élection par jugement de Bush..


    • fred.foyn Le p’tit Charles 23 août 2015 11:41
      Donald Trump ?..Le vrai visage de l’Amérique simplement.. !

      • leypanou 23 août 2015 11:49

        Le système électoral etats-unien était déjà corrompu depuis longtemps mais depuis le déplafonnement des « aides » des entreprises aux candidats par la Cour Suprême, il faut être riche et/ou bien vu par les gros « subventionneurs » pour avoir une chance d’être élu.

        Quant à D Trump, sa réponse concernant comment H Clinton l’a « remercié » (elle est venue à mon mariage) dénote très bien sa malice. Cela étant, quelqu’un s’étant enrichi dans l’immobilier, là où du jour au lendemain, on peut s’enrichir sans rien faire avec un changement de loi/règle bien opportun (en France, on connaît çà avec les terrains achetés une bouchée de pain qui deviennent constructibles du jour au lendemain), qui lui fera confiance sauf les cerveaux gelés ou complices ?

        Tant que l’information de masse est monopolisée ou presque, on sera toujours au même point. C’est là le vrai combat.

        Car le décervelage de masse ne risque pas de s’arrêter tout seul.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 août 2015 20:26

          @leypanou
          Si l’ UPR est censurée par les médias dominants, ce n’est pas seulement pour la sortie de l’ UE, c’est parce que l’ UPR dévoile le dessous des cartes qu’on essaye de cacher aux Français depuis 40 ans.
          Par exemple, « l’Alliance germano-américaine pour le 21e siècle ».
          Alors que les politiques & les médias nous bassinent avec « le couple franco-allemand »...


        • soi même 24 août 2015 10:59

          @leypanou, l’information de masse ce n’est pas cela qui est déterminant, ( Mr D Trump a fait un gros scandale et puis c’est tout, il y aura pas de suite à cette affaire. Juste Hillary Clinton qui vient de ce ramasser une casserole qui va sans doute lui coutée cette élection. ) regarder le nombre de médias qui relayaient les informations du camard enchainé quand un scandale est avérer, es-que pour autant les mœurs entre la politique et le monde de la finance sont assainies ?
           


        • izarn 24 août 2015 11:33

          @soi même
          Il est évident que Jeff Bush aura bien du mal face à Trump.

          Quand à Clinton...C’est pas si sur qu’elle fasse le poids.
          Mais bon, une bonne campagne contre Trump :
          Raciste, machiste, ultralibéral, pourquoi pas le fin du fin, l’arme fatale, nucléaire : Antisémite.

          Remarquons le meme acharnement délibéré, aussi à l’UPS contre les Le Pen.
          Car Trump est une sorte de Le Pen américain.

          Asselineau semble etre borgne...Alors Trump le fait rigoler et pas Marine ?



        • izarn 24 août 2015 11:38

          @izarn
          Remarquons la pitrerie journalistique qui photographie Trump comme JM. Le Pen, lui meme photographié comme Mussolini !

          Haha Hahahha ! Manipulation grotesque !

          A quand Hollande comme Goering ?



        • soi même 24 août 2015 11:56

          @izarn, ( Asselineau semble être borgne ) c’est a Fifi que vous deviez poser la question.
          Mr Asselineau , il est comme tous les hommes politiques , de bonne composition quand , ils sont candidats, c’est après en général que cela se gatte quand ils sont élues, ils deviennent personnels et indécrottables. Ce qui est le plus gênant, c’est quand la sénilité sclérosante qui gouverne, cela fait des automnes de patriarches .... Ils ont tellement le sens du devoir, ils oublient la vertu de prendre des années sabbatiques....

           


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 août 2015 08:42

          @soi même
          Mais bien sûr..., tous pourris ! Sauf vous, évidemment, et l’anthroposophie que vous représentez.
          Mais ce n’est pourtant pas l’avis de tous ceux qui ont fréquenté les écoles Steiner.


          La liste des dirigeants qui défendent, ou défendaient l’intérêt de leur peuple est pourtant longue, vous la trouverez chez John Perkins, l’auteur « des confessions d’un assassin financier ».

        • soi même 25 août 2015 13:27

          @Fifi Brind_acier, pas très glorieux comme réflexion, un reste de réflexe pavlovien d’extrême gauche)

           smiley
           


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 août 2015 18:52

          @soi même
          Vous passez votre temps à cracher sur l’ UPR, vous êtes incapable de faire une analyse argumentée des propositions de l’ UPR, vous attaquez les personnes faute de mieux, et vous voudriez que je vous déroule un tapis de roses ?


        • soi même 26 août 2015 00:44

          @Fifi Brind_acier, et vous a jouer à la groupie.... .

          ( vous êtes incapable de faire une analyse argumentée des propositions de l’ UPR ) excuse moi ma belle , je l’ai fait et vous n’avez rien compris.
          Je le répète Mr Asselineau n’a aucun programme social cohérent, dans toute ces propositions si y a un jugement de fond à faire , il ne répond en rien à la problématique de la situation.
          Vous n’allez pas jusqu’au ultime conséquence de la réflexion, l’on ne peut jamais revenir sur une situation passé , ce qui était valable il y a 70 ans , aujourd’hui c’est caduc et si vous en tenez pas compte, c’est simple à comprendre vous courez à la cataphore.

           


        • soi même 26 août 2015 01:34

          @Fifi Brind_acier, au pays du Sucre Glace, les élection sont bidons, et c’est Jeff buch qui va être élue haut la main .. !


        • soi même 26 août 2015 01:38

          @ izarn, au pays du Sucre Glace, les élection sont bidons, et c’est Jeff buch qui va être élue haut la main .. !


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 2015 10:39

          @soi même
          « On ne peut pas revenir sur une situation passée », allez donc demander aux Russes et aux Venezueliens, si c’était mieux avant Poutine et Chavez !


        • soi même 26 août 2015 11:27

          @Fifi Brind_acier , expliquez moi le retour de la Russie et du Venezuela.

          Je serrai curieux d’apprendre en quoi il a un retour , à moins que vous prenez Poutine pour un nouveau Tsar ,et que le régime Impérial est de retour en Russie ?, et au Venezuela il y a un retour du Bolivarisme ?
          Et même si y a un retour à des fondamentaux politiques, en aucun cas l’on peut restauré sont principe d’une manière fondamentaliste, et une des principales raison à cela, les hommes ont changés d’état d’âme.

          Vous pouvez imposé le Césarisme politique, ce n’est pas pour autant que vous en aurez un culte populaire.


        • soi même 26 août 2015 13:13

          @Aline, vous êtes une C************E ............................. !
          Et je pesse mes mots......... !


        • Olivier 23 août 2015 12:04

          Comment comment ? Nos politiciens ne seraient pas d’une totale honnêteté et ne seraient que des arrivistes irresponsables et totalement corrompus, aux ordres de la finance, des loges maçonniques et des lobby ! Je n’ose y croire...


          • GrandGuignol GrandGuignol 23 août 2015 13:13

            Un article qui non seulement démontre encore une fois les complicités des « riches » sur les politiques, mais aussi, place en évidence la désinformation des médias assujettis qui traitent l’information dans le sens voulu et ne dévoilent jamais le fond des sujets.

            Peut on encore parler de médias ou d’information à leurs sujet tant ceux ci ressemblent de plus en plus à des outils de propagande et d’endoctrinement.

            Merci Mr Asselineau du votre travail énorme de ré-information salutaire dont la France à un réel besoin.


            • L'enfoiré L’enfoiré 23 août 2015 13:20

              Bonjour François Asselineau,

               Oui, en effet, il y a deux Amérique, si pas trois.
               La démocrate, la républicaine et celle que l’on peut qualifier d’extrême-droite.
               Il y en a quatre si l’on considère l’Amérique religieuse en plus./
               Il ne faut pas croire que cela puisse correspondre à ce que nous connaissons en Europe.
               Le libéralisme et le dollar sont les seuls maîtres avec le pouvoir et le sexe.
               Et oui, en France, on n’a jamais bien compris l’esprit américain.
               Avoir travaillé avec eux pendant 30 ans, permet d’y voir un peu plus clair.
               Ce matin, je sortais un billet « Être opportuniste » en réponse à un copain dans lequel la France apparaissait un peu... disons « déconfite »..
               Les plus riches organisent des surprise-parties pendant lesquels sont récoltés des millions de dollars pour des œuvres de charité.
               Ils ne choisissent pas toujours la bonne adresse. Mais comme on dit, c’est le geste qui compte....
               Oui, tout cela reste inconnu en France.


              • bercav bercav 23 août 2015 13:47

                Pauvre François Asselineau... Une bouse (éthiquement parlant bien sûr) comme Donald Trump qui le temps d’une émission se permet de balancer sur le système corrompu auquel il participe depuis des années dans l’espoir d’atteindre la maison pas toute blanche, est assurément une plus grosse ordure que les hypocrites corrompus qu’il a auparavant aidés.
                Etre fasciné par ce genre d’hurluberlus et apprécier en lui ces « vérités » d’un soir (qui les ignore encore ces « vérités » ?... Un pouvoir tenu par et pour les riches, une oligarchie...) révèle plutôt la faiblesse intellectuelle et idéologique (à moins que ce la ne soit de l’opportunisme politique ?...) de Monsieur le Sauveur de la France François Asselineau qui a passé sa carrière en tant que haut fonctionnaire avant de faire de la politique une fois sa confortable retraite acquise.
                Bref, Trump mérite comme d’être au fond de la cuvette et ne nous a rien appris que nous ne sachions déjà.


                • GrandGuignol GrandGuignol 23 août 2015 14:51

                  @bercav

                  ’Bref, Trump mérite comme d’être au fond de la cuvette..« 

                  Je vous suit uniquement sur ce bout phrase, le reste étant de la bouse inconsistante.
                   »Etre fasciné par ce genre d’hurluberlus et apprécier en lui ces « vérités » d’un soir ..« 

                  Fasciné c’est vite dit aussi, je dirais plutôt surpris qui serait plus juste, relisez ce qu’en dit F.Asselineau dans cet article et qui vous a échappé.

                   »Asselineau qui a passé sa carrière en tant que haut fonctionnaire avant de faire de la politique une fois sa confortable retraite acquise."

                  Quelle argument ! Tous les politiques ont généralement eu des postes aux gouvernements et autres.
                  Lisez le programme d ’Asselineau et vous verrez que la politique comme métier y est interdite.
                  Plutôt une politique de convictions.
                  F.Asselineau explique son parcours sur son site si cela vous intéresse, avant de baver comme un troll dont c’est généralement un des arguments fallacieux qu’ils emploient.


                • bercav bercav 23 août 2015 16:04

                  @GrandGuignol
                  En tant que fan inconditionnel de FA, vous portez parfaitement bien votre nom.
                  Monsieur Asselineau a carburé au sein de cabinets de personnages plutôt douteux et n’a commencé sa carrière politique qu’une fois retraite prise. M. Asselineau est un excellent conférencier (il a notamment porté à quelques naïfs de très indispensables connaissances sur le l’UE et ses mythes fondateurs). Excellent conférencier mais piètre politicien qui a moins de vivre jusqu’en 2132 ne parviendra evidemment jamais au second tour d’une élection présidentielle.


                • GrandGuignol GrandGuignol 23 août 2015 16:41

                  @bercav

                  Je préfère quelqu’un qui connait les arcanes de la politique qu’un hurluberlu qui insinue qu’ Asselineau à trempé dans les affaires sordides de Pasqua ( prouvez le !) qu’il a suivi dans un mouvement en janvier 1999, de présenter une liste aux élections européennes de juin pour protester contre la ratification sans référendum du traité d’Amsterdam,.

                  Ou bien avec Nicolas Sarkozy, qui l’écarte en le nommant Délégué général à l’intelligence économique à Bercy, poste qui sera vite supprimé parce que ses analyses, bien qu’irréfutables, ne sont pas les bienvenues.

                  Pour plus d’infos : Qui est F.Asselineau ?

                  François Asselineau, actuellement Inspecteur général des finances et professeur dans plusieurs écoles de commerce et n’est donc pas à la retraite.

                  D’autres part je ne suis fan de personne, un fan est un idiot sans cervelle qui ne saurai remettre en cause les idées de son idole, ce qui ne sera jamais mon cas pour rien, ni personne.
                  Mon attachement à l’UPR vient du fait que la solution préalable à une émancipation vers le meilleur ne peut se faire au sein de l’UE.

                  Les conférences et analyses de lUPR dans leur ensemble décrivent avec pertinence et très précisément le mal qui nous ronge et une solution valide pour relancer l’économie. Le soutenir dans cet effort n’est pas du fanatisme mais de la logique.

                  Votre appréciation personnelle de M.Asselineau quand à ses compétences politiques ne sont que subjectives et ne s’appuient sur rien de concret...Du vent pour les voiles du radeau de la méduse.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 août 2015 17:55

                  @bercav,
                  Vous confondez le message et le messager.
                  Le sujet du billet est le tri volontaire que les médias font de l’ information, pour éviter que les scandales politiques n’éclaboussent les responsables et pour diriger l’attention du public vers des sujets secondaires sans risques pour les pouvoirs en place.


                  En Ukraine le scandale, c’est que les USA aient piloté un coup d’état et nommé les nouveaux dirigeants, tout en menant des attaques contre la Russie, pour cacher leurs responsabilités.

                  Aux USA, le scandale c’est que les élus soient financés, non pas par l’argent public comme le demande Lawrence Lessig, mais par des milliardaires, qui s’opposent ensuite à des lois qui ne les arrangent pas, et utilisent les retours d’ascenseurs, quand cela leur convient.
                  Et que ceci soit pour la première fois étalé par un des participants devant 80 millions d’américains.
                  Alors que les USA se présentent sans cesse comme « le phare de la démocratie mondiale... » 

                  Sinon, sur les manipulations incessantes de l’ opinion publique par les médias, vous avez un avis ?

                • bercav bercav 23 août 2015 19:06

                  @Fifi Brind_acier

                  Que ne le sait-on pas, de la ploutocratie américaine ?... Qui François Asselineau -relayant les propos démagos de Trump en campagne- compte-t-il informer ? Les téléspectateurs de TF1 ? smiley
                  Allons bon, certains d’entre nous ne sont tout de même pas tombés de la dernière pluie. La désinformation incessante des médias -de TF1 à Charlie Hebdo- sur la politique, la géopolitique et le dessous des cartes, est analysée par tout le monde depuis 30 ans.
                  Toutes les chapelles ont leur tendance, de Bourdieu (« la circularité de l’information ») à Emmanuel Ratier qui vient de décéder (et quoi que l’on pense de lui, a fait un travail de documentation hors-norme). Ajoutez la-dessus de très bons auteurs et très bons sites (dont Agoravox quelquefois) et nous savons faits à l’appui, que la mascarade démocratique dans laquelle l’Occident agonise ne sert que de cache-sexe au maintien du pouvoir des riches, des banques et du marché mondial sur les milliards de pauvres qui essaient simplement de vivre ou de survivre.


                • GrandGuignol GrandGuignol 23 août 2015 19:23

                  @bercav

                  Pour vous et moi, ainsi que Fifi et bien d’autres l’évidence de la propagande médiatique n’est plus à démontrée, mais ce n’est pas le cas de nombreux lecteurs d’agoravox occasionnels ou nouveaux qui découvrent ce site ou celui de l’UPR dans lequel cet article a été édité à la base..

                  Quant à Mr Ratier, journaliste d’investigation comme il en existe peu, paix à son âme.


                • GrandGuignol GrandGuignol 23 août 2015 19:26

                  @GrandGuignol Correction :

                  « ..n’est plus à démontrer. »  smiley


                • bercav bercav 23 août 2015 19:36

                  @GrandGuignol
                  Bon très bien, nous sommes donc d’accord sur l’essentiel hormis peut-être le cas Asselineau qui je le répète est pour moi un piètre politicien (ou peut-être trop honnête pour exercer cette activité de roublard).
                  Le deuxième point concerne la vision qu’ont les gens qui n’ont pas forcément les mêmes lectures que certains ici. Même si une grande partie des français n’ont pas lu tel ou tel auteur, tel ou tel site, beaucoup comprennent bien qu’on se fout de leur gueule et que la politique actuelle est un jeu de dupes dont nous sommes les dindons.
                  Quand des sondages sortent sur la confiance des français dans leurs médias ou leur personnel politique, les chiffres sont calamiteux, parmi les pires d’Europe. Seulement, des générations (je pense aux plus anciens en l’occurrence) vont voter quoiqu’il arrive et coûte que coûte pour les mêmes (en particulier à droite afin d’honorer le gaullisme ou plutôt ce qu’il en reste) et ne se posent pas autant de questions que nous.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 août 2015 19:44

                  @bercav
                  Vous vous savez, mais il suffit de lire l’autre article sur Trump, paru sur Agoravox, vous ne pouvez pas savoir ce que les médias ont caché...


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 août 2015 19:52

                  @bercav
                  Ils votent pour les mêmes :
                  - à 50%, car la moitié des électeurs ne vote plus.
                  - parce que les médias font les élections, et ne donnent des heures d’antennes qu’à ceux qu’ils veulent voir candidater. En 2012, les résultats aux élections (sauf pour Bayrou) ont tous été exactement proportionnels aux temps d’antenne.
                  - l’ UPR est censurée depuis 8 ans par les médias dominants, alors qu’elle a autant d’adhérents que le Parti de Gauche, et bien davantage que les Verts ou le NPA. Ou mamy Boutin...
                  - Le FN a lui seul dispose en moyenne de 12 heures de temps d’antenne par mois.
                  - L’ UPR : 0 heure, 0 minute, 0 seconde.
                  Seuls les journaux de Province commencent à publier les communiqués de presse de l’ UPR.


                  Faites un effort pour comprendre que le rôle nocif des médias est une préoccupation constante pour l’ UPR, bien davantage que pour d’autres Partis politiques.

                • bercav bercav 23 août 2015 20:25

                  @Fifi Brind_acier
                  Suis d’accord avec tout. Cependant, quel que soit le niveau de décrépitude et de connivence des médias, un parti fraîchement créé (disons depuis moins de 10 ans) qui accepte le jeu démocratique actuel et même avec les meilleurs arguments du monde, ne pourra pas prendre le pouvoir avant au moins 25 ans. Les veaux français ont besoin de bien connaître les têtes qui les entubent et jamais une proportion suffisante d’électeurs n’enverra F.A. à un mandat avant qu’il n’ait environ 95 ans...
                  Il serait d’ailleurs temps pour le camp des patriote de s’unifier (de Chevènement à Dupont-Aignan qui parait-il se rapprochent, à Montebourg pourquoi pas, Asselineau et quelques autres) pour créer une sorte de Parti Souverainiste Unifié sur des bases communes : restauration de la souveraineté, contrôle des marchandises qui entrent sur le territoire national et qui démolissent l’économie, réforme scolaire totale, réforme fiscale etc...
                  Car si l’on accepte le jeu politique électoral, le seul parti qui aujourd’hui est en mesure de faire trembler l’establishment, pour le meilleur ou pour le pire, reste le FN qui, on en conviendra, se tourne beaucoup plus vers les salariés, les employés et ce qu’il reste des prolos que tous les traîtres et lâches du PS et du reste de la gauche en décomposition.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 août 2015 20:41

                  @bercav
                  L’UPR ne peut s’allier qu’à des conditions précises :
                  - avoir dans son programme la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50. Aucun des Partis que vous citez n’a cela dans son programme. Ils veulent tous « refonder l’ Europe », « renégocier les Traités », le FN le beau premier.

                  - Avoir des propositions sociales dans son programme.
                  - Ne pas diviser les Français avec des sujets clivants ( dette, immigration, énergies)
                  - Ne pas tenir des discours « caméléon », avec des dirigeants qui tiennent des discours différents suivant le lieu et le public.


                  Merci pour votre proposition. Il vaut mieux être seul que mal accompagné.
                  Revenez nous voir quand vous aurez compris que vous allez vous faire SYRISER.

                • GrandGuignol GrandGuignol 23 août 2015 20:46

                  @bercav

                  Comment voulez vous rassembler des européistes comme Dupont ou Chevenement avec l’UPR qui vent sortir unilatéralement de l’UE ? Ils sont incompatibles...Dommage car leur électeurs pour une bonne partie sont patriotes et aiment la France.

                  Le FN ? vraiment ? le pire du pire alors, mais ne vous inquiétez pas, le FN haut dans les sondages est en train de saborder délibérément et de se diviser afin de couper en 2 l’élan du FN et ainsi favoriser l’UMPS pour qui il travaille depuis de nombreuses années.

                  Il renaîtra de ses cendres après les élections de 2017...je vous en fait le pari !

                  le FN, c’est des tonnes d’invraisemblances, des paradoxes à la pelle, la division des français en sous classe selon leur origine, un racisme et une islamophobie comme fond de commerce qui ne me parlent pas du tout ...désolé.
                  je ne débattrai pas de ce parti qui n’est qu’un leurre médiatique tel Syriza pour la Grèce mais en version extrême droite ( l’autre c’était l’extrême gauche)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès