Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Primaires de l’UMP, trop facile ?

Primaires de l’UMP, trop facile ?

Sarkozy va remporter la primaire interne à l’UMP, c’est une évidence maintenant. Mais à vaincre sans péril, on n’est plus si sûr de triompher.

C’était il y a quelques mois, au début de novembre. Le PS était jugé divisé, Ségolène Royal semblait voir sa cote érodée par les débats internes... Bon, ce regard externe de l’UMP a pas mal fait sourire le militant strauss-kahnien que je suis. Il est vrai que je m’étais inquiété à plusieurs reprises sur AgoraVox du complexe pavlovien de militants prêts à plébisciter Ségolène Royal à tout prix pour faire barrage à Sarkozy, et de débats pas franchement utiles vu que défendre la candidature de DSK à des militants déterminés dans leurs votes équivalait à parler à un mur. Puis il y eut le 16 novembre 2006. Un jour de triomphe pour Ségolène Royal qui, à défaut de susciter l’enthousiasme sur son programme, avait réussi à se défendre face à Fabius et DSK, pas franchement novices en termes de débats d’idées, et qui avec 20% chacun se sont assurés un score somme toute satisfaisant vu le déficit de popularité initial. Un plébiscite qui a coupé l’envie et aux radicaux, et aux chevénementistes de proposer un candidat. Le fin du fin : Ségolène Royal réussit presque à apparaître comme un moindre mal au regard des altermondialistes, José Bové en tête (cf. article "Vers un buffet royal pour tous ?"). Même cet éternel goguenard de Jean-Luc Mélenchon est revenu à la vieille maison, pas convaincu par l’ambiance des collectifs antilibéraux...

Du coup, Nicolas Sarkozy aurait bien aimé connaître une telle réussite. Or, il n’en prend pas franchement le chemin. L’entreprise avait pourtant bien débuté avec le ralliement de Christine Boutin, elle qui, à l’UMP, s’était jusqu’à présent systématiquement opposée à son chef sur tout (banlieue, discrimination positive, TCE...). Bref, un ralliement aussi insolite que celui d’Arnaud Montebourg à la cause ségoliste. A dire vrai, Nicolas Sarkozy espérait bien éviter d’affronter à nouveau Christine Boutin et Nicolas Dupont-Aignan, qu’il avait laminés lors de l’élection du président de l’UMP (où il fut plébiscité à 87% des suffrages). Mais c’était pour faire moins que ce score, pour ne pas faire passer l’UMP pour une république bananière alors que... personne ne l’affronte. Nicolas Dupont-Aignan se présentera hors des primaires, s’il réussit à trouver cinq cents signatures. Même le modeste Rachid Kalci, l’un des premiers à avoir déclaré sa candidature, se retire finalement de la course. Alors que Ségolène Royal peut se vanter d’avoir battu deux poids lourds, Nicolas Sarkozy risque de décrocher une victoire par forfait, frustrante pour ceux (et ils semblent assez nombreux à droite) qui auraient aimé une confrontation projet contre projet. La question de Philippe Douste-Blazy à propos des forums UMP est assez édifiante et juste (pour une fois) : Pourquoi pour des raisons idéologiques avoir à tout prix refusé d’imiter le PS alors que les débats télévisés ont été assez largement suivis ? Si Ségolène Royal a réussi à éliminer certains rivaux de centre-gauche (Chevénement, Taubira...), Nicolas Sarkozy pourrait, lui, outre François Bayrou et Nicolas Dupont-Aignan, compter sur une autre candidature à droite, celle de Michèle Alliot-Marie, même s’il faut que cette dernière soit assez masochiste pour se présenter hors du parti.

Alors, pour sauver la face, il reste Dominique de Villepin. Ou Chirac. Ou Michèle Alliot-Marie qui changerait éventuellement d’avis. Ainsi Sarkozy aurait de véritables challengers, capables de donner du crédit à sa candidature. Mais visiblement, les chiraquiens ne veulent pas lui faire une telle faveur.

En fait, cette désignation a un point commun avec celle de Ségolène Royal, en plus flagrant. Ségolène Royal est soutenue par ses anciens rivaux car au mieux, elle gagnerait la présidentielle. Au pire, un échec de sa part éliminerait le couple Hollande de la direction du PS. Nicolas Sarkozy se trouve exactement dans la même situation. Si les chiraquiens (Douste-Blazy, Juppé...) se rallient à lui, c’est dans le secret espoir de ne pas disparaître politiquement (au contraire des balladuriens après 1995, et Sarkozy pourrait leur en tenir une certaine rancune). Mais aussi dans le secret espoir de le voir se planter, un échec dont Sarkozy pourrait avoir du mal à se remettre (même s’il en a vu d’autres...). Bref, les soutiens à droite comme à gauche jouent au pari de Pascal : ils savent qu’ils ont tout à gagner en cas de victoire, et rien à perdre en cas de défaite.

Cette absence de rival n’est pas franchement de bon augure pour Sarkozy. Il n’aura pas réussi à donner une image réellement démocratique de son parti, faute de concurrence. Et surtout, il risque d’avoir une pression à encaisser de la part de nouveaux "amis" qui ne lui pardonneront rien en cas d’échec final.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (107 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Alfred (---.---.71.55) 4 janvier 2007 13:31

    Les primaires UMP sont à l’image de l’état UMP,et ne méritent qu’un seul qualificatif celui de « primaires bananières » avec un seul candidat.Mais Jacques Chirac n’a pas dit son dernier mot,je ne vais pas rater la tête du Sarko quand Chichi va déclarer qu’il se représente. smileysmileysmiley.On va bien se marrer ! smiley


    • dégueuloir (---.---.124.48) 6 janvier 2007 12:16

      Jacquouille a 2 solutions 1) se présenter 2) le léchage de cul ........alors pile ou face ? smiley dans les 2 cas ils vont nous faire gerber, à droite....... !!!


    • dégueuloir (---.---.53.118) 8 janvier 2007 03:06

      Sarkozi n’a pas de posture présidentielle. Ne soyez pas hypocrites. Reconnaisez le. C’est d’ailleurs pourcela que tout est verouiller en exposant la machine à pardre.

      Les véritables gaullistes ne voteront pas Sarkozi, d’autant plus qu’il a remis en cause la position de la France aux USA et la trahison de 1995.

      Maintenant qu’ils ont l’occasion de se « venger », ou de remettre la « pareille » ils ne priveront pas.....lol


    • dégueuloir (---.---.53.118) 8 janvier 2007 03:10

      Mme Royal battra sans peine Mr NS, il n’a pas ramené la sécurité, les voyous sont maîtres des rues, les gens ont peur ; en plus, que de pv et de points en moins pour des BROUTILLES, c’est les braves gens qui payent , automobiliste = vache à lait, les gros délinquants routiers s’en contrefoutent, il roulent sans permis, ivres, et écrasent les gendarmes et les gosses, on l’a vu il y a quelques jours. Trop de répression injustifiée, même les forces de l’ordre ne sont plus en sécurité, même les pompiers se font caillasser ! Des gamins de dix ans mettent volontairement le feu ! Beau bilan, Mme Royal n’a aucun soucis à se faire. Elle sera elue.


    • dégueuloir (---.---.84.184) 8 janvier 2007 19:12

      Sarkozi n’a pas de posture présidentielle. Ne soyez pas hypocrites. Reconnaissez le. C’est d’ailleurs pour cela que tout est verrouillé en exposant la machine à perdre.

      Les véritables gaullistes ne voteront pas Sarkozi, d’autant plus qu’il a remis en cause la position de la France aux USA et la trahison de 1995.

      Maintenant qu’ils ont l’occasion de se « venger », ou de remettre la « pareille » ils ne priveront pas.....lol


    • Bob (---.---.240.214) 4 janvier 2007 14:05

      Je connaissais les réflexes pavloviens, mais pas les « complexes pavloviens » !?


      • Le Sudiste (---.---.58.63) 4 janvier 2007 22:34

        C’est à mourir de rire...

        Un fan du PS qui nous parle de Sarkozy... Ne t’affole pas, il est aussi minable que ta candidate. Les primaires c’est fait pour les bourrins comme toi. La plupart des militants socialistes qui ont voté pour la Ségo n’allaient pas voté pour quelqu’un d’autre puisqu’ils se sont inscrits au PS pour Ségo. Alors pour Sarko, c’est pareil, un vote des militants ? Il a du doublé le nombre d’adhérents sur son nom. C’est une farce pour les abrutis.

        C’est pour ça que je ne veux ni l’un ni l’autre. Trop d’abrutis autour... Ca m’inquiète. Tu m’inquiètes.


      • Le Sudiste (---.---.58.63) 4 janvier 2007 23:59

        « Je ne suis pas fan du PS, je suis militant PS. Tu saisis la nuance ? » Non, désolé. Mais tu es drôle. « Certes, je n’ai pas prétention à révolutionner le parti, mais je n’ai pas non plus l’intention de m’y soumettre. Je soutiens Ségolène Royal(...) » C’est ça qu’est bien !

        « Ceux qui m’inquiètent sont plus les personnes dans ton style, qui démissionnent d’avance. » Je démissionne ? Tu en es certain ? Let’s talk... On va voir qui regarde les chaussures...

        Le sujet ? Allez une question. Depuis combien de temps peux-tu mettre un visage sur un nom ? Celui de Ségolène... Depuis qu’elle passe à la télé ?

        Oh, Le Sudiste, pourquoi cela, tu parles à quelqu’un qui va nous amener le bonheur.... Ah... On nous l’a déjà faite celle là non ? Oui, mais ça marche encore...Sarkozy a dit 0 SDF Ségolène va nous dire un loft pour tous les SDF !

        Allez les bleus... Va coller des affiches pour nous pourrir nos villes, tu vas gagner.


      • Le Sudiste (---.---.58.63) 5 janvier 2007 02:02

        Je sais, reprendre des phrases et les tordre à sa façon, c’est facile. Mais là, c’est un festival. Alors allons-y puisque tu as des questions...

        « Je vois que tu fais comme si tu me connaissais très bien. » Non, on ne se connaît pas. C’est pour ça que tu penses ce que tu penses...

        « Mais que proposes-tu ? » 0 SDF et le Smic à 1 500 euros. C’est bien ça non ?

        « J’aimerais t’entendre sur ton action au quotidien, plutôt que de démarrer directement par le mépris. » Au quotidien, je paye. Oui, je ne suis ni fonctionnaire ni salarié, donc je paye. Pour travailler, je paye. Ca va te paraître fou je sais, mais simplement pour avoir le droit de travailler et dans l’hypothèse ou je ne me verse pas de salaire, je paye. Pour 0 euros de salaire à l’année, je crois que ça me coûte 6 000 euros par an. Après, pour simplifier, si je veux gagner 100 je mets 200 sur la table. Donc à ta question, je te réponds simplement : je paye. Je paye comme un chef d’entreprise, sauf que moi, je ne suis pas au CAC 40, mais dans ta tête d’abruti je suis un enculé de patron.

        Patron de moi-même. Ca me plait. Pourquoi ? Parce que je ne peux pas baisser la tête. C’est comme ça et je te jure que c’est plus dur que de baisser son froc pour le parti socialiste ou pour l’ump. S’inscrire au PS ou au RPR (pardon, à l’UMP), c’est être un moins que rien. Etre dans le parti d’un Roland Dumas ou d’un George Freche, c’est être un moins que rien. Etre dans le parti d’un Pasqua ou d’un Tiberi, c’est être un moins que rien.

        « J’ai fait le moins pire des choix. Alors libre à toi de penser avoir fait le meilleur choix (mais alors, laisse-moi juste te demander lequel ?), perso, j’en doute. » Sois fier de tes choix. Ne t’occupe pas des miens, tu ne les connais pas. Et continues de douter, ça m’amuse de te savoir inquiet. Tu es un âne. Tu mérites de mal dormir.

        Imagine ça : je dors bien, aucune haine, que du bonheur... Tu ne comprends pas hein ? C’est normal... Bonne année.


      • Le Sudiste (---.---.58.210) 5 janvier 2007 02:21

        Et puis, finalement, entre nous, la question posée à laquelle (bizarrement) tu n’a pas répondu était simple:Je me cite, oui je sais c’est too much...

        « Depuis combien de temps peux-tu mettre un visage sur un nom ? Celui de Ségolène... Depuis qu’elle passe à la télé ? »

        Tu peux nous répondre ?


      • Le Sudiste (---.---.58.210) 5 janvier 2007 02:38

        Je ne m’interroge pas autant que cela. Ce site n’a aucune vocation citoyenne, soyons sérieux... Si je souhaite aux créateurs de ce site de bien gagner leur vie avec, je reste néanmoins assez raisonnable sur la façon d’appréhender les choses : pour m’être fait censurer sur ce site, je sais bien que ce qui y est lisible est avant tout soumis à l’acceptation de Dieu. Le truc c’est de savoir qui est Dieu...

        A bas le doute ! Vive la Redoute !


      • Le Sudiste (---.---.58.210) 5 janvier 2007 02:48

        L’homo-sapiens-sapiens normalement constitué aura compris que le commentaire précédent n’a d’intérêt que dans l’article suivant...

        http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17358

        Pourquoi ça se retrouve ici ?

        « Je ne sais pas. » (The Machine)


      • Briseur d’idoles (---.---.162.76) 5 janvier 2007 13:02

        J’ai pas trop compris ton truc et ce que cela avait à voir avec le sujet...

        Si j’ai compris, t’es un patron, qui bosse pour la gloire ou le plaisir ?

        A chacun son truc !

        Mais si tu veux faire ouvrier, j’ai peut-être un ami ou un parent qui pourrait t’embaucher !

        Mai ça m’explique pas ta Strauss-Khanité !


      • didier (---.---.37.196) 7 janvier 2007 00:13

        Je pleure comme une madeleine à l’exposé de tes déboires financiers. Heureusement une bonne ame a eu la gentillesse de te préter un pc pour pouvoir discuter avec nous tous. Finalement ça a du bon la fraternité ?!?!!!


      • dégueuloir (---.---.86.178) 7 janvier 2007 13:13

        il va remporter le vote UMP mais pas la présidentielle !!! ...lol


      • dégueuloir (---.---.84.184) 8 janvier 2007 19:12

        Sarkozi n’a pas de posture présidentielle. Ne soyez pas hypocrites. Reconnaissez le. C’est d’ailleurs pour cela que tout est verrouillé en exposant la machine à perdre.

        Les véritables gaullistes ne voteront pas Sarkozi, d’autant plus qu’il a remis en cause la position de la France aux USA et la trahison de 1995.

        Maintenant qu’ils ont l’occasion de se « venger », ou de remettre la « pareille » ils ne priveront pas.....lol


      • dégueuloir (---.---.84.184) 8 janvier 2007 19:13

        Sarkozi n’a pas de posture présidentielle. Ne soyez pas hypocrites. Reconnaissez le. C’est d’ailleurs pour cela que tout est verrouillé en exposant la machine à perdre.

        Les véritables gaullistes ne voteront pas Sarkozi, d’autant plus qu’il a remis en cause la position de la France aux USA et la trahison de 1995.

        Maintenant qu’ils ont l’occasion de se « venger », ou de remettre la « pareille » ils ne priveront pas.....lol


      • jujubinche (---.---.235.222) 11 janvier 2007 09:51

        Let’s talk .. Royal refuse de promettre quoi que ce soit aux SDF, par respect et refus de démagogie. C’est con, c’est un des rares trucs bien qu’elle ait dit dernièrement... T’as d’autres arguments de ce style ? smiley


      • (---.---.229.236) 4 janvier 2007 14:31

        Sarkozy est candidat depuis quatre ans. S’il y avait des concurents contre lui à l’UMP, on les aurait remarqué, depuis tout ce temps !


        • Nanard (---.---.229.236) 4 janvier 2007 15:16

          « Mais c’est bizarre, vous êtes une groupie sans être au fait de l’actualité de l’UMP, des rivaux, Sarkozy en a eu, et pas des moins crédibles : MAM, Villepin... »

          Oui, et bien qu’ils se présentent pour la primaire !

          Non ? Bon.

          Au font, c’est comme si moi je prétendai que Royale est illégitime car Jack Lang ne s’est pas présenté aux débats ; vous voyez l’énorme honnéteté intellectuel du personnage...


        • jako (---.---.21.70) 4 janvier 2007 16:05

          candidat et au pouvoir ce qui ne parrait inquiéter personne


        • Nanard (---.---.229.236) 4 janvier 2007 20:20

          Si, les paysans du PS.


        • Le Sudiste (---.---.58.210) 5 janvier 2007 02:17

          Et puis, finalement, entre nous, la question posée à laquelle tu n’a pas répondu était simple:Je me cite, oui, je sais c’est too much mais bon...

          « Depuis combien de temps peux-tu mettre un visage sur un nom ? Celui de Ségolène... Depuis qu’elle passe à la télé ? »

          Tu peux nous répondre ?


        • Le Sudiste (---.---.58.210) 5 janvier 2007 02:18

          c’était pour plus haut...


        • dégueuloir (---.---.53.118) 8 janvier 2007 03:16

          A bon entendeur,... Mme Royal monte en puissance, elle sera élue très nettement ; c’est pas que le peuple de gauche se fasse trop d’illusions, mais elle dégage incontestablement une sérénité rassurante à laquelle est sensible une bonne partie de la droite modérée, En fait, la grande majorité de français vit très correctement : travail, revenus convenables, villa, clim, voitures, piscines, vacances, fac pour les enfants, quelques économies, parfois petit portefeuille boursier (la bourse va bien sous la gauche)... Qui peut croire que cette majorité là veut la rupture, même tranquille ? Mme Royal, c’est la continuité sereine.


        • dégueuloir (---.---.84.184) 8 janvier 2007 19:13

          Sarkozi n’a pas de posture présidentielle. Ne soyez pas hypocrites. Reconnaissez le. C’est d’ailleurs pour cela que tout est verrouillé en exposant la machine à perdre.

          Les véritables gaullistes ne voteront pas Sarkozi, d’autant plus qu’il a remis en cause la position de la France aux USA et la trahison de 1995.

          Maintenant qu’ils ont l’occasion de se « venger », ou de remettre la « pareille » ils ne priveront pas.....lol


        • koz koz 4 janvier 2007 14:34

          Deux précisions : Rachid Khaci, pas Kalci. Et je n’ai pas souvenir que Christine Boutin se soit opposée à Nicolas Sarkozy, favorable à l’adoption du TCE...

          A part ça, la différence entre le PS et l’UMP, c’est bien qu’au PS, aucun candidat naturel n’a réussi à émerger en cinq ans, aucun n’a réussi à provoquer une véritable adhésion sur sa personne... ou ses idées.

          Quant aux chiraquiens, ils ont surtout du mal à accepter qu’ils ne règnent plus sans partage et qu’on leur ait ravi le pouvoir de désigner l’héritier. Personnellement, je trouve plutôt sain que Sarko ait bataillé pour arriver là où il en est, plutôt que le monarque désigne un successeur - dont tout laisse penser, de surcroît, qu’il se serait agi de quelqu’un qui ne paraît pas tenir le suffrage universel en grande estime.

          Alors oui, incapable de remporter l’adhésion des militants - et comment escomptent-ils ensuite séduire l’ensemble des français s’ils ne sont pas capables de séduire ne serait-ce que ceux de droite ? - ils ont renoncé à se présenter au sein de l’UMP, sous le prétexte d’une tradition gaulliste et ce, alors même que Chirac a procédé exactement de la même manière que Sarkozy en 81, 88 et 95 : déclaration de candidature puis vote de soutien.

          Ils ont voulu des débats, dans l’optique surtout de dépeindre Sarkozy en autocrate, alors même que nombre d’entre eux ne se sont jamais présentés aux conventions organisés par leur parti, au cours desquels, pourtant, ils auraient pu intervenir. Ils ont eu ces débats et, parce qu’ils ont été incapables de se montrer à la hauteur, aujourd’hui ils envisagent une candidature hors parti...

          Vous n’avez pas l’impression qu’elle est plutôt là, la farce ?!

          Les chiraquiens n’en ont pas fini : jusqu’à Goulard que les français ne connaissent que depuis qu’il débine Sarkozy et qui affirme qu’il n’a d’autre choix que de voter pour lui... alors que le vote blanc est bel et bien prévu. Leur seul but est de nuire à Nicolas Sarkozy en l’amenant à un résultat plébiscitaire.

          Alors, libre à ceux qui le souhaitent d’accorder leur crédit à ces gens-là...


          • koz koz 4 janvier 2007 19:12

            Je me serais planté sur Christine Boutin ? Rien d’impossible mais alors, du coup, ma remarque sur l’orthographe devient franchement déplacée. Mes excuses, donc.

            A part ça, dans le dernier baromètre TNS-Sofres, MAM se prend 6 points de chute. Elle qui invoque tous ces français qui la soutiennent...

            Je crains qu’elle n’ait vraiment mal joué car, au final, si Sarko se plante, pourra-t-elle vraiment rallier un courant quelconque ? Dans ce rôle, je vois bien davantage un Alain Juppé, à l’affût. Quant à elle, même si ce n’est que mon opinion et que je ne suis pas un politologue émérite, j’ai un peu tendance à penser que sa stratégie aura été un véritable échec et qu’elle va se contenter d’exploser en vol sans avoir rien obtenu, que ce soit sur la forme ou le fond... Cela incitera-t-il vraiment à se ranger derrière son panache ?


          • didier (---.---.37.196) 7 janvier 2007 00:20

            « A part ça, la différence entre le PS et l’UMP, c’est bien qu’au PS, aucun candidat naturel n’a réussi à émerger en cinq ans, aucun n’a réussi à provoquer une véritable adhésion sur sa personne... ou ses idées. »

            Sarkozy, lui, certain y adhèrent comme on achèterait une bouteille de coca à la place de pepsi. La pub pour coca est tellement matraquante qu’on l’achète sans reflechir.


          • Lavande & Coquelicots Pierce 4 janvier 2007 14:43

            Vous faites l’erreur de comparer deux partis politiques qui ne sont pas dans la même situation.

            Du temps de Mitterrand, le PS avait un leader évident et ne s’embarassait pas de préalables à la candidature : Mitterrand était le candidat, et dès qu’il se disait volontaire tous les autres potentiels se désistaient.

            Suite au départ de Jospin, le PS s’est retrouvé décapité, et Hollande n’est jamais parvenu à s’imposer comme un candidat crédible (à tort ou à raison). Le PS arrivait donc à la veille des présidentielles avec une question essentielle : qui ? Les débats organisés étaient logiques, même si Ségolène Royal a objectivement tout fait pour éviter les confrontations réelles. Les débats ont été lissés pour donner une bonne image, ce qui se conçoit aisément mais est à l’opposé d’un débat réel.

            Par ailleurs, le PS a beau jeu de se poser comme chantre de la pluralité alors que le MRC puis le PRG ont retiré leurs candidats par le jeu de manoeuvres politiques.

            Revenons à la situation de l’UMP aujourd’hui : comme pour le PS du temps de Mitterrand, Sarkozy est un leader évident, aucun challenger n’ose venir l’affronter dans son camp. Dès lors, mimer les débats du PS alors que la situation n’est pas la même aurait été complètement décalé, voire déplacé.

            C’est à cet égard que les trois forums de l’UMP qui viennent d’avoir lieu ont pu à juste titre paraître incongrus à beaucoup d’observateurs.


            • alex (---.---.132.84) 4 janvier 2007 15:28

              « C’est quoi un candidat ’évident’ ? Je suis désolé, pour le rôle que j’imagine de président, je trouve que De Villepin ou MAM ont bien plus d’envergure sur la scène internationale que Sarkozy. On élit un président de la République qui va devoir prendre des décisions internationales importantes, pas un préfet de police ! »

              — -

              Mais on s’en fout de ce que vous voulez, si vous ne votez pas à droite. Les adhérents UMP choisissent celui qui incarne le mieux selon eux la vraie droite, est celui là est Sarkozy, que cela vous plaît ou pas.


            • dégueuloir (---.---.86.178) 7 janvier 2007 13:15

              alex gros naze !!!


            • vienne (---.---.12.242) 4 janvier 2007 15:05

              Si je soutiens Nicolas Sarkozy c’est en dehors de sa volonté et énergie, de ses compétences et de son franc parler le fait qu’il a du lutter sans arrêt dans son propre camps, rien ne lui a été épargné et encore maintenant rien n’est vraiment assuré.

              La véritable primaire a lieu depuis quelques années et j’admire la pugnacité et le courage qu’il a fallu à NS pour survivre aux crocodiles de son propre camps et en plus affronter sans répit les tirs groupés de l’opposition.

              En tout cas pour moi et j’espère que beaucoup pensent comme moi, il y a une ferme résolution à ne pas oublier cela aux législatives et ceux qui ont œuvrés contre leur propre camps, y compris et d’abord les Bayroutistes risquent de le payer très cher.

              Marre de voir certains jouer leurs ambitions personnelles alors qu’il s’agit de penser et d’agir dans l’intérêt et pour l’avenir du pays.


              • Nanard (---.---.229.236) 4 janvier 2007 15:19

                « les Bayroutistes risquent de le payer très cher. »

                Oui. Liquidons l’UDF, ils sont pire que le PSF.


              • caramico (---.---.211.139) 4 janvier 2007 15:22

                Et l’avenir du pays bien sûr ne passe que par Sarkosy ?

                Tous les autres sont des vilains opportunistes, sauf lui.

                C’est beau, des convictions.


              • Nanard (---.---.229.236) 4 janvier 2007 20:21

                Sarkozy est tout aussi opportuniste, mais les autres ont des idées du moyen age, du XIXéme siécle, du XXéme, bref, à la cons.

                VIVE SARKOZY !


              • dégueuloir (---.---.124.48) 6 janvier 2007 12:20

                Sarko va perdre........


              • didier (---.---.37.196) 7 janvier 2007 00:28

                « Si je soutiens Nicolas Sarkozy c’est en dehors de sa volonté et énergie, de ses compétences et de son franc parler le fait qu’il a du lutter sans arrêt dans son propre camps, rien ne lui a été épargné et encore maintenant rien n’est vraiment assuré. »

                Il faut tout de même se souvenir pourquoi rien ne lui a été épargné dans son camp...


              • vienne (---.---.12.242) 7 janvier 2007 11:57

                Se souvenir de quoi ?

                Que Nicoals Sarkozy a compris avant les autres que Chirac ne serait en rien capable de reformer le pays ? Que Chirac n’est qu’un fanfaron qui brasse de l’air avant une retraite en raz campagne devant les corporatismes de toutes sortes ? Que Chirac seul et plus tard le couple qu’il forme avec son conseiller et maintenant premier ministre de Villepin sont à l’origine d’un grand nombre de faillites politiques de la droite ?

                Je félicite Nicolas Sarkozy de sa pugnacité et de son courage, sans lui nous aurons probablement maintenant un dauphin imposé par sa majesté ou sa majesté lui-même comme candidat de la continuité molle, démagogique et cynique brassant de l’air encore et encore sans espoir d’un véritable changement, d’un virage salutaire tant souhaité par la grande majorité des français.


              • dégueuloir (---.---.53.118) 8 janvier 2007 03:17

                A bon entendeur,... Mme Royal monte en puissance, elle sera élue très nettement ; c’est pas que le peuple de gauche se fasse trop d’illusions, mais elle dégage incontestablement une sérénité rassurante à laquelle est sensible une bonne partie de la droite modérée, En fait, la grande majorité de français vit très correctement : travail, revenus convenables, villa, clim, voitures, piscines, vacances, fac pour les enfants, quelques économies, parfois petit portefeuille boursier (la bourse va bien sous la gauche)... Qui peut croire que cette majorité là veut la rupture, même tranquille ? Mme Royal, c’est la continuité sereine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès