Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Primaires Socialistes : La Grande Entourloupe

Primaires Socialistes : La Grande Entourloupe

Parfois, on prend sur soi. Et on achète Marianne. Pourquoi ? Parce que l’hebdomadaire (n°735 - semaine du 21 au 27 mai 2011) claironne en Une qu’il a rencontré Dominique Strauss-Kahn. Une conversation « off » en date du 29 avril 2011 [1]. Mazette ! Si ça se trouve, il y a dans ces « offs » des éléments, enfin quelque chose qui pourrait nous aider à comprendre ce qui s’est passé trois semaines plus tard…. Du tout. Pourtant, c’est loin d’être inintéressant.

Oh, je vous avoue que sur trois pages entières, l’intéressant prend en tout et pour tout, un petit paragraphe...Où il est question de « Martine » de « François » et de « Ségolène ».
Il va sans dire que DSK tresse (et non : trousse) des lauriers à la première secrétaire du PS. Ségolène Royal ? Ce n'est « plus un obstacle »…
Quant à « François », alors là, c’est du velu.
Il « reconnaît les qualités d’Hollande » mais… « s’il [Hollande] maintient sa candidature dans la course élyséenne au-delà du 13 juillet » DSK confie que : « sa vie politique s’arrêtera et il n’aura rien ». Ce qui signifie ?… Pour comprendre, il faut revenir à la présidentielle 2007.

En 2004, le PS – à l’en croire – « lave l’affront » du 21 avril 2002 en triomphant aux Régionales. Dans ce triomphe, un emblème, un symbole : Ségolène Royal. Elle a bouté hors de la présidence de la région Poitou-Charentes, Jean-Pierre Raffarin alors… Premier ministre. Personne alors, au Parti Socialiste, ne peut se douter que la « dame de Melle » va faire de cette victoire un incroyable tremplin. Véritablement, personne, dans ce qu’on appelle « l’appareil » du Parti ne l’a vue venir. Et pour cause : elle ne bénéficie d’aucun réseau. Elle n’incarne aucun courant.

Pourtant, elle va réussir l’impensable (même Duhamel ne l'avait pas envisagé, c'est dire !j'ironise, bien sûr).

On peut ne pas apprécier, pour diverses raisons, Ségolène Royal – ce n’est pas ma tasse de thé, non plus – mais ce qu’elle a fait entre 2004 et 2007, est un vrai tour de force. Elle est parvenue à rendre sa candidature à la présidentielle incontournable. Or, l’appareil du PS n’en voulait pas... Qui ne le sait pas, aujourd’hui ? Ce n’était pas leur candidate. Le « Tout Sauf Ségolène » n’était pas une invention, un fantasme, c’était réel.
Seulement voilà, les sondages (en 2006) étaient avec elle. Ils disaient que c’était la seule qui pouvait battre Sarkozy. De fait, pourquoi vouliez-vous que les militants fassent un autre choix ?... Pour avoir assisté à la dernière réunion des Primaires 2006 (le 9 novembre à Toulouse-Labège), et quand bien même étions-nous dans un fief plutôt « fabiusien », je peux vous certifier que lorsqu’elle prît la parole, les quolibets fusaient. Mais, quand j’interrogeais les rieurs, ils m’avouaient qu’ils voteraient pour elle. Parce que les sondages... Ce n’était vraiment pas leur choix de cœur.
Je ne vais pas refaire ici la liste de toutes les peaux de banane que l’appareil a glissées sur le parcours de Royal. Mais rien, rien ne lui a été épargné. Et, durant sa campagne, celle de 2007, l’appareil ne l’a pas soutenue. Pas d’enthousiasme, frilosité à la défendre quand elle s’est retrouvée en difficulté, etc. ; bref, le strict minimum.
Certes, si elle avait gagné, « ils » se seraient rangés derrière elle, mais « ils » n’y croyaient pas. Pis : « ils » espéraient qu’elle se ramasse, et pourquoi pas, dès le premier tour [2].
On connaît l’issue, c’est une défaite.

C’est là, que débute ce que l’appareil appelle « la rénovation », mais qui en réalité, est une « reprise en main » du Parti en vue de 2012.
Elle commence(ra) avec l’élection du premier secrétaire (novembre 2008).
DSK est alors Washington. Mais ses lieutenants (Cambadelis, Moscovici, etc.) sont « aux ordres », et donc, à la manœuvre. Le nom du premier secrétaire est validé, ce sera Martine Aubry. Point barre. Seulement voilà, Ségolène Royal ne l’entend pas de cette oreille. Encore une fois, elle étonne son monde. Sa motion est majoritaire. Vous connaissez la suite… Tricherie ou pas ? Bourrage des urnes ou pas ? Quoi qu’il en soit, comme prévu, c’est Martine Aubry qu’est élue.
Fin du premier acte.

A partir de là, une stratégie se met en place. Elle est simple : « on » va verrouiller les Primaires. Pas question de se faire « doubler » comme en 2006. C’est le fameux « pacte de Marrakech ». Un pacte, qui, on le voit bien, a été conclu bien avant !... Mais bon, restons sur ledit pacte de Marrakech... Il se contracte entre quels protagonistes ? Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius. Intéressant, non ? Oh que si ! Car dans ce pacte on retrouve les deux vaincus de la Primaire 2006 : DSK et Fabius. Que le monde du PS est petit, n’est-ce pas ?...
On connaît la nature du pacte. DSK sera le candidat du Parti, l’appareil, pour 2012, mais, si jamais, pour une raison X, il ne pouvait se présenter, alors « tout le monde se rangera derrière Martine »... Mais qu’est-ce qui pourrait empêcher DSK « d’y aller » ? Vu que tout est borduré. N’est-ce pas le tout-puissant Directeur Général du FMI, qui pendant la « crise » aura fait « un excellent travail » ? Un homme dont la stature est clairement « internationale » !

Certes, il y aura une « alerte » en octobre 2008. La fameuse « affaire Piroska Nagy ».
Il ne faut, à ce propos, jamais oublier que concernant cette « affaire » les médias américains ont été particulièrement sévères et virulents avec DSK. Bien plus que nos « complaisants » médias français… Mais qu’en disaient les socialistes à l’époque ? Eh bien ils étaient tous derrière DSK. Y compris, à droite... Il faut relire les déclarations, elles sont éloquentes. En voici une d’un strauss-kahnien :
« S’il est blanchi, on se dira juste qu’il est incorrigible. S’il est contraint de quitter le FMI (…) c’est un gâchis » [Libération20 octobre 2008].
« Incorrigible »... Que voilà un terme qui résonne particulièrement aujourd’hui !
Tout comme celui de « gâchis »…
Un autre de ses proches (toujours dans le quotidien Libération du 20 octobre 2008) déclarait que :
« Son seul schéma pour 2012, c’est sa réussite au FMI. Une démission lui fermerait les portes »...
Et que dire de cette phrase :
« Il est important qu’il sorte du FMI proprement »…
Mais l’affaire se tasse puis se résout, DSK reste en place, tout le monde oublie, le voilà intronisé « sauveur de l’Europe » et, cerise sur le gâteau, coucou, voilà les sondages. Ils ne le donnent pas vainqueur pour 2012, mais triomphateur. DSK « écrase » Sarkozy.
Fin du deuxième acte.

Le troisième acte, on le connaît, il est « sidérant ».

Mais que ce troisième acte ne nous fasse pas oublier les deux premiers. Tant ils en disent long sur les Primaires 2011. Un simulacre, en vérité.
Reprenons ce que dit en « off » DSK dans Marianne :
« s’il [Hollande] maintient sa candidature dans la course élyséenne au-delà du 13 juillet (…) sa vie politique s’arrêtera et il n’aura rien ».
Que nous dit cette phrase (qui sonne comme une menace et qui est, de surcroît, particulièrement violente : « sa vie politique s’arrêtera et il n’aura rien ») ?... Sinon que DSK est persuadé de remporter les Primaires !... Tout est fait, organisé, planifié, pour qu’il soit le vainqueur (et les sondages sont avec lui, comme ils l’étaient en 2006 avec Ségolène Royal). Il ne peut pas y en avoir d’autre(s).
Et quand il dit : « il n’aura rien », il est déjà Président de la République ! « Rien » ça veut dire : aucun ministère. Pas même un poste de sous-secrétaire d’Etat !
Or donc, ce sera « la fin de sa vie politique » (vu son âge). Ainsi, en a décidé « l’appareil » du PS : si François Hollande se « maintient », il sera châtié...
Mais quel aveu ! La preuve (en creux) que ces Primaires ne sont qu’une vaste entourloupe.
Oh oui, il y aurait eu un vote, mais l’affaire, vous le voyez bien, était pliée... Ce n’est pas tricher, nous sommes d’accord, c’est juste de la politique politicienne, ou comment rendre évident un choix (ou : forcer un scrutin). Aussi évident que celui (contraint) de 2006.
J’en suis fort marri, mais je dois reconnaître que sur ce coup-là, c’est le triste Zemmour qu’avait vu juste quand il assénait que « ces Primaires n’étaient que du pipeau ». Tu m’étonnes ! Elles sont (étaient, plutôt) « verrouillées ».

Mais voici le quatrième acte. DSK est « out ». François Hollande (tiens donc !) devient le nouveau favori... des sondages. Or, l'appareil n'en veut pas. C'était « Dominique » ou « Martine ». Personne d'autre(s)...
Et l’on voit bien ce qui est train de se passer.
Et qui ne fait que confirmer la thèse des Primaires « bidons ».

Bartolone, lieutenant de Fabius (un des trois du pacte) demande à ce qu’on annule les Primaires et que les socialistes se rangent derrière la première secrétaire. Il n’est pas le seul. Même si tous ne parlent pas de liquider les Primaires. Mais on voit, et très clairement, que les uns, les autres, activent les courants, les réseaux, font pression sur, pour qu’au final, il y ait un vaste mouvement, quasiment une vague, en faveur de Martine Aubry. Parce qu’elle est est LA « candidate (par défaut ou de substitution) » de l’appareil. Et qu’il est hors de question que des « urnes » sorte un autre nom que celui validé par le Parti. Il n’est pas question de revivre 2007.
CQFD.

Mine de rien, cette « petite phrase » de DSK, dans ce numéro de Marianne, est un autre « (petit) coup de tonnerre ».
Décidément, cet homme a(vait) bien des « failles ». Bien trop de certitudes. Péché de vanité. D’orgueil.
Mais par lui, et à travers lui, on parvient à tout démêler. Petit à petit. Et ce n’est pas fini…

Quant aux Primaires, « sympathisants de gauche » vous savez désormais ce qu’elles valent. C’est à vous de jouer.
Si, bien sûr, elles ont lieu…


[1] L’entretien s'est tenu le vendredi 29 avril 2011, dès 13 heures, dans un salon particulier d’un restaurant du XVIIème arrondissement parisien. Etaient présents, outre DSK, les journalistes Maurice Szafran, Jacques Julliard, Nicolas Domenach, Denis Jeambar, et Anne Hommel, chargée des relations de DSK avec la presse française.

[2] A quelques jours du premier tour de la présidentielle 2007, le 19 avril, nous (Sud Radio) recevions François Hollande. Et là encore, ce fut ce qu’il nous confia en « off » (pendant les coupures pub) qui nous intrigua... Plusieurs fois, il nous demanda si nous pensions que Ségolène Royal pouvait passer le premier tour. Insistant sur le score « sondagier » de Jean-Marie Le Pen, peut-être « sous-évalué » d’après lui.
Bref, il craignait, manifestement, un autre « 21-avril ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Odal GOLD Odal GOLD 22 mai 2011 00:26

    A mon avis, votre article analyse parfaitement... le Système.

    DSK est bien un prince. Il était le pivot de la politique à venir, et celui des banques : à une échelle planétaire.

    Il y a comme un goût de tête de Louis XVI tranchée et de révolution française.

    Dans l’inconscient collectif, il y a une symbolique certaine.


    • Laratapinhata 22 mai 2011 02:53

      Luis XVI était un honnête homme, lui ...


    • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mai 2011 10:10

      ça commence bien, ce fil...


    • Vermay 22 mai 2011 00:31

      DSK et Anne Sinclair ne sont plus ensemble


      • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 03:09

        Ah ! Ah ! Ah !
        Mais que : Ah ! Ah ! Ah !

        NEXT !

        On n’est pas chez France-Soir, ici...


      • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mai 2011 10:11

        De plus en plus interessant.


      • Vermay 22 mai 2011 10:25

        Interessant ou pas, sachez que c’est la stricte vérité. Je tiens l’info d’une source proche de Anne Sinclair. Elle joue la comédie devant les caméras


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 mai 2011 00:59

        @ L’auteur.

        Vous craignez François Hollande ? Envoyez-lui une soubrette corrézienne . Vous craignez Aubry ? Envoyez-lui un boy du room service. Vous craignez Marine Lepen ? Postez des photos de nazis sur internet. Vous craignez Borloo ? Déposez deux caisses de vin au pied de son lit. Vous craignez Mélenchon ? Traitez-le de communiste. Vous craignez Bayrou ? Salissez-le.

        Vos craintes et vos coups bas n’empêcheront pas l’alternance et la chute de Sarkozy. Les Français trouveront toujours un remplaçant pour en finir avec ce cauchemar. Malgré les guerres et les bébés sondages, vous êtes vaincu.

        R.I.P.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 mai 2011 01:06

          Aubry ne battra pas le candidat de la droite. 


           PJCA

          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 mai 2011 01:09

            Bonsoir Pierre JC Allard .

            Je ne partage pas votre pessimisme. Selon moi un chien avec un chapeau mettra le nabot dehors. Reste à s’entendre sur le pedigree.


          • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 03:14

            Bonsoir Pierre JC Allard .

            Vous avez oublié : « jamais ».
             
            Or donc, on reprend :

            « JAMAIS, Aubry ne battra pas le candidat de la droite. »

            NB : quel qu’il soit.


          • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mai 2011 10:42

            Qu’à grandes enjambées ce pas de trop est franchi... cher correcteur ( smiley)


          • Rousquille Rousquille 22 mai 2011 01:49

            Excellente analyse, mais je ne comprends pas ce que signifie ce « off » dans « conversation off ».
            A bâtons rompus, privée ? Si c’était privé, comment Marianne a-t-il pu publier cet entretien ?

            Abus d’anglicismes, comme toujours. On ne gagne rien à ne pas parler sa propre langue...


            • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 04:47

              @Rousquille : c’est une excellente question !

              Je présume que cet entretien (validé, car l’attachée de DSK était là avec l’aval des communicants du même DSK, qui sont, on le sait, des catastrophes ambulantes, des nuls, pour être clair, des imbus, surtout, hors de toute réalité) était destiné à promouvoir l’annonce de la candidature de DSK aux Primaires.

              Ce qui veut dire - probablement - elle aurait eu lieu bien avant le 28 juin (date prévue par, entre autres, des blogueurs ignorants, aveuglés, incapables de discernement - une vraie honte, en fait, mais entretenue et encouragée et à desseins, par des sites institutionnels : Le Monde via Le Post, Le Nouvel Obs, Marianne, comme par hasard, Libé, tous en fait... Les blogueurs sont des truffes, il faut en être averti. Et encore, « truffes », c’est gentil...).
              Soit : cette semaine.
              Certainement « en marge » du G8 (Deauville, c’est encore une belle connerie des communicants de DSK)

              Quelque part, Marianne avait une sorte de « petite » exclu. La « caution » de gauche. Bien discutable (de gauche, je veux dire), si vous me le permettez...
              Et puis, DSK est « tombé ».
              Alors que faire de cette ITW ?
              Eh bien, hop (« Pas Vu, Pas Pris » comme dirait Pierre Carles) on la fait passer pour « off ».
              D’où mes guillemets.
              Voilà.


            • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 05:11

              @Rousquille : c’est une excellente question !

              Je présume que cet entretien (validé, car l’attachée de presse DSK était là avec l’aval des communicants du même DSK, qui sont, on le sait, des catastrophes ambulantes, des nuls, pour être clair, des imbus, surtout, hors de toute réalité) était destiné à promouvoir l’annonce de la candidature de DSK aux Primaires.

              Ce qui veut dire - probablement - qu’elle (l’annonce de candidature de DSK) aurait eu lieu « over » le 28 mai (date prévue par, entre autres, des blogueurs - un exemple parmi tant d’autres : ICI - ignorants, aveuglés, serviles, incapables de discernement - une vraie honte, en fait, mais entretenue et encouragée et à desseins, par des sites institutionnels : Le Monde via Le Post, Le Nouvel Obs, Marianne, comme par hasard, Libé, tous en fait... Les blogueurs sont des truffes, il faut en être averti. Et encore, « truffes », c’est gentil...).
              Soit : cette semaine.
              Certainement « en marge » du G8 (Deauville - Deauville ! Mais quel symbole - c’est encore une belle connerie des communicants de DSK).

              Quelque part, Marianne avait une sorte de « petite » exclu. La « caution » de gauche. Bien discutable (de gauche, je veux dire), si vous me le permettez...
              Et puis, DSK est « tombé ».
              Alors que faire de cette ITW ?
              Eh bien, hop (« Pas Vu, Pas Pris » comme dirait Pierre Carles) on la fait passer pour « off ».
              D’où mes guillemets.
              Voilà.


            • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mai 2011 11:12


              Dommage que le seul paragraphe qui aurait pu m’éclairer dans votre billet s’interrompe brusquement... 

              Pourquoi s’être livré à cet exercice vain et fastidieux de ce que vous présentez vous-même comme l’exposé d’un entretien « off » exposant le discours « off » de gens dont vous pensez qu’ils avaient tout faux, auxquelles vous prêtez des stratégies maintenant obsolètes, et dont les objectifs ne seront jamais atteints.

              Le paragraphe manquant à mon goût commence par « Et l’on voit bien ce qui est train de se passer. »
              Justement, c’est là que vous pouviez m’éclairer, que se passe-t-il donc, vous qui le voyez bien ? Parce que ce qui ne va pas se passer, moi aussi je peux vous en faire un wagon.


            • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 12:11

              @LeManu : Ben vas-y, chéri. Sors-le ton wagon....

              Sinon, ça va ? Ce dimanche, il se présente bien ?
              Sachez qu’ici, il fait un peu frais. C’est étonnant !... On aurait pu s’attendre à une chaleur plus appuyée. Que voulez-vous !... Enfin, des dimanches, il y en aura d’autres, n’est-ce pas ?
              Mais bon, c’est agréable ; la campagne. ... Nous ne sommes pas trop enquiquinés par le bruit.
              Sinon, un gosse, qui tape dans le ballon, mais il est gentil.... Certes, s’il continue à taper dans ce p**** de ballon, on va le découper en rondelles, mais avec tact.... Voyez, on sait entretenir les relations de voisinage... Le voisinage qu’est « sidéré » aussi par cette « affaire », là... Personne ne l’aimait pourtant cet homme-là dans le quartier... Je ne vous ai pas dit que nous sommes de droite ? Tous. Même les enfants. Des infâmes néo-libéraux.... On trouve ça super « fun ». On rit, c’est trop génial... Bref... Oui, je disais, on ne l’aimait pas cet homme, que voulez-vous, c’est ainsi, et puis, cette affaire, une empathie est née, c’est extraordinaire, non ?... Oh, ce qu’il fait frais, Plus encore que tout à l’heure. Mais quel beau dimanche. Non ?... Embrassez vos proches, @LeManu. Des gros poutous... Hein ?... Sacré @LeManu, va smiley


            • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 17:06

              @Rousquille : c’est une excellente question !

              Je présume que cet entretien (validé, car l’attachée de presse DSK était là avec l’aval des communicants du même DSK, qui sont, on le sait, des catastrophes ambulantes, des imbus, surtout, hors de toute réalité) était destiné à promouvoir l’annonce de la candidature de DSK aux Primaires.

              Ce qui veut dire - probablement - qu’elle (l’annonce de candidature de DSK) aurait eu lieu « over » le 28 mai (date prévue par, entre autres, des blogueurs - un exemple parmi tant d’autres : ICI - aveuglés, dilettantes, incapables de discernement, ils travaillent pas quoi, ils sont dans le « ressenti »... Les blogueurs sont un peu des truffes, il faut en être averti. Et encore, « truffes », c’est gentil...).
              « Over » le 28 mai étant une boutade, DSK aurait en fait attendu la fin du mois de juin...

              Quelque part, Marianne avait une sorte de « petite » exclu. La « caution » de gauche. Bien discutable (de gauche, je veux dire), si vous me le permettez...
              Et puis, DSK est « tombé ».
              Alors que faire de cette ITW ?
              Eh bien, hop (« Pas Vu, Pas Pris » comme dirait Pierre Carles) on la fait passer pour « off ».
              D’où mes guillemets.
              Voilà.


            • Emmanuel Aguéra LeManu 23 mai 2011 10:50

              J’apprécie l’ à-propos de votre propos à sa juste hauteur, cher auteur, et vous en remercie. Voptre argumentation en sort grandie.
              Et bonne semaine, donc.


            • UMP_POUR_ RICHES_DE_FRANCE 22 mai 2011 02:31

              Cela fait des années que vous refusez de comprendre, et vous en payerez le prix. Et alors, vous serez réduits en esclaves de ces capitalistes, franc-maçons qui gouvernent vos Etats et ridiculisent vos élus, vos magistrats. Ils vont vous affamer, vous appauvrir et vous conditionner dans l’instinct de survie afin de vous faire accepter n’importe quel travail car l’essentiel pour vous sera de survivre.

              Et de  dire que Jean Marc Morandini dans ses émissions des semaines passées, une chronique humoristique qui faisait écho de l’existence d’un site internet qui annonçait la fin du monde pour le 21 MAI 2011 ! Décidément nous sommes des imbéciles, nous qui refusons de décrypter les signes que nos ennemis forces occultes franc-maçons et capitalistes essaient de nous envoyer tous les jours. Oui après  avoir fomenté le plus grand mensonge pour détruire un homme qui a le tord d’aimer les femmes et le sexe, on peut l’arrêter le 15 mai 2011, détruire son image, le mettre en prison et pronostiquer sur un relâchement sous caution vers le 20 ou 21 MAI . Oui c’est cool tout ça, c’est la preuve que ces franc-maçons capitalistes sont forts ; Le 21 MAI, c’est bel et bien la fin du monde oui, c’est la date où Dsk a été définitivement tué pour sa famille et pour la France qui voulait l’avoir comme président socialiste.

              Après quoi, pour effacer DSK et faire perdurer le mandat de l’inculte  de L’UMP qui tenaille les pauvres de France, on nous dit que sa barbie est enceinte , félicitation pour elle ! Mais on s’en moque, le jour où elle pondra de sa foufoune périmée  son rejeton de capitaliste, qu’elle le fasse hors de France car nous savons ce couple de Bling bling ne partage rien avec la France. DSK n’est plus là mais le parti socialiste sauvera la France.


              • Blé 22 mai 2011 07:05

                DSK était le candidat de l’ appareil du P.S mais pas celui des militants de base ni le candidat des gens de gauche, de la vrai gauche, ce que le P.S. n’est plus.

                Il semble que les gens soient fatigués de voir et d’entendre des « politiques » qui occupent l’espace médiatique (audiovisuel et papier) depuis des dizaines d’années et constater le résultat en 2011. Faut-il vraiment persuader les électeurs que sans ces acteurs imposés de la politique spectacle imposée par la mondialisation financière il n’ y a pas d’autre choix ?

                Des millions de chômeurs, des milliers d’agriculteurs désespérés, pas d’avenir pour la jeunesse européenne, la remise en cause systématique des acquis sociaux par le F M I,
                l’écologie, le réchauffement climatique, la concurrence mortelle entre les banques, l’ absence du « peuple » dans les discours des élites (politiques, économiques, médiatiques) françaises, le holdup des banques avec la complicité des chefs d’état européens, les paradis fiscaux en pleine forme, la dévalorisation des « savoirs », etc...semble des sujets secondaires pour la majorité des « journalistes » sauf pour quelques indépendants.

                 DSK fait vendre et augmente l’ audimat mais quand la mayonnaise sera retombée, serons-nous vraiment mieux « éclairés » pour choisir une ou un candidat en 2012 ?


                • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mai 2011 11:15

                  Ce n’est pas après ce billet que nous le serons, en tous cas.
                  Tout-à-fait d’accord avec vous, Blé, sur le reste.


                • lloreen 22 mai 2011 09:23

                  Par rapport à ça, c’est quoi l’affaire DSK ?
                  http://www.youtube.com/watch?v=Ca39gAfe6d8


                  • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 11:51

                    @Lloreen : +1... C’est très drôle.


                    • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 12:30

                      @Lloreen : C’est magnifique ! Vous êtes un rayon de soleil. Je vais faire tourner. A donf’. Il faut que le monde sache. Là, y’a du biscuit smiley... +1500 points, cette fois-ci. Un peu d’humour dans cette pétaudière, ça fait un ces biens, b***** à c**. Merci infiniment. Les enfants se joignent à moi pour vous embrasser.


                    • vachefolle vachefolle 22 mai 2011 15:42

                      c’est le gros risque pour le PS. Que la primaire qui devait servir de « tampon de gauche » pour DSK, lui permettant de faire oublier qu’il etait le chef de FMI, dont les pratiques economiques sont trés loin du programme du PS. Sans parler des valeurs (je dirais plus-values) de ce personnage.

                      Mais voila, le train a déraillé et les primaires vont devenir une véritable guerre interne. Sego voulait bien se rallier a DSK, mais certainement pas a Martine qui lui a souflé les reines du parti en bourrant les urnes. Hollande devrait en sortir vainqueur car son parcours depuis des mois est le plus sincere et honnete. D’autre part c’est probablement lui en 2007 qui a été le moins fourbe des elephants vis a vis de Sego. La question de savoir s’il peut battre Sarko est loin d’être claire.

                      Sarko a 1 an pour se refaire une santé, c’est largement suffisant.
                      Ce n’est pas un sarko agité, incontrolable et potentiellement dangereux qui se présentera en 2012, mais le président sortant avec son cortege de G8/G20 et autres derrière lui.
                      Il faut bien constater que d’un point de vue international il n’a pas fait de conneries. Bien sur il a fait des choix Libye/Otan qui sont ce qu’ils sont (pro-américains), mais défendables pour son électorat.

                      Bien sur la gauche mobilisera toutes ses forces contre lui, mais il a suffisamment de bonnes nouvelles devant lui pour se renormaliser en président, et limiter la casse au centre, ou, a part Bayrou, personne n’est dangereux.

                      Car n’oublions pas que l’election se jouera comme d’habitude au centre. Sarko et Hollande partent a 45/45 et il y a 10% de mou a gagner. Ce 10% sera sensible au serieux, au programme économique, a la stature présidentielle.


                      • Philippe Sage Philippe Sage 22 mai 2011 15:43

                        ERRATUM : correction au premier paragraphe. [Si Agoravox peut effectuer la correction].
                        Voici ce qu’il faut lire après : ’Oh, je vous avoue que sur trois pages entières, l’intéressant prend en tout et pour tout, un petit paragraphe.. :’ et avant : ’Quant à « François », alors là, c’est du velu.’ :

                        Où il est question de « Martine » de « François » et de « Ségolène » .
                        Il va sans dire que DSK tresse (et non : trousse) des lauriers à la première secrétaire du PS.
                        Ségolène Royal ? Ce n’est « plus un obstacle »

                        NB : En réalité, ce que dit DSK, c’est que la Ségolène Royal de 2011, ce qu’elle est devenue, pourrait battre Sarkozy en... 2007. Et non la première secrétaire Martine Aubry.
                        Au temps pour moi.


                        • SamAgora95 SAMAGORA95 22 mai 2011 21:24

                          Le rêve de l’UMP c’est que Hollande soit choisi, parce que dans ce cas ils sont certains d’obtenir un Sarko/Marine.




                          • Philippe Sage Philippe Sage 23 mai 2011 02:02

                            @Samagora95 : « Le rêve de l’UMP »...
                            C’est fantastique.
                            Je ne sais pas si c’est bien le moment, mais là, j’ai envie de parler du Berger Allemand. Un chien assez extraordinaire, docile - plus que d’aucuns le croient - plutôt mal noté, n’est-ce pas, pour des raisons, ma foi, totalement irrationnelles, ou, issues, héritières, de préjugés et autres idées reçues... De fait, voilà, je me disais, parlons de : Jean-Claude (qu’est donc le patronyme du German Shepard que j’ai l’honneur d’avoir élevé dans les strictes règles de l’art). Et puis, j’ai vu l’heure, et me suis dit : il est trop tard. C’est bien malheureux.

                            Mais, tout de même, je garde cette phrase, encore une fois : fantastique :
                            « Le rêve de l’UMP ».
                            « Rêve » et « UMP » dans la même phrase ! C’est génial.
                            La suite aussi... Qui nous explique quelle est la « nature » du « rêve »... Où l’on voit que ledit « rêve » de ces gens-là (UMP) est tout de même assez petit, décevant pour dire cru..
                            En fait, ça n’a rien d’un « rêve » ; je veux dire tel qu’on l’imagine (rêve = féérie, voyez).

                            J’entends bien, ceci étant, que c’est la version - le fantasme plutôt - d’un intervenant (ici : Samagora95). Ceci expliquant peut-être cela. La déception et tout le tralala. Et le Berger Allemand, qui en découle et ne viendra pas, vu l’heure.. Dommage tant il est altier (le chien, pas l’intervenant), beaucoup plus chouette, et, je dois dire, et c’est étonnant, à certains égards, plus profond. que ledit - donc - intervenant qui prend ses « rêves » pour une « réalité ». Un tant soit peu, simpliste, nonobstant. Sarkozy n’étant pas un amateur de catégorie 2.

                            Demain, nous parlerons de choucroute ; une recette inédite dont vous me direz des nouvelles, et - dont on me souffle, à l’instant - qu’elle est aussi, un « rêve » jalousé par l’UMP... L’UMP qu’est décidément partout, chers auditeurs. On les applaudit vivement et sans barguigner !
                            A demain, amis de l’Alsace !


                          • SamAgora95 SAMAGORA95 23 mai 2011 09:06

                            On dirait que j’ai tapé dans le mille ? la moutarde vous monte au nez.


                            Je vais faire simple avec un petit syllogisme : 
                            Rêve de l’UMP = Sarko président en 2012 
                            Hollande choisi = Sarko président en 2012
                            conclusion :
                            Hollande choisi = Rêve de l’UMP






                          • Philippe Sage Philippe Sage 23 mai 2011 15:15

                            @Samagora95 : c’est brillant ! Une règle de trois implacable qui démontre - et je vous en félicite - combien la politique est complexe, et pas à la portée de tout le monde.
                            Vous avez le mérite de remettre les pendules à leurs places (comme dirait Johnny, un « évadé fiscal »’, qui devrait donner concert au Gstaad de France, en Suisse).

                            Il faudrait, inscrire cette règle de trois politique au programme scolaire. Il faut que les enfants sachent. Ce sont les électeurs de demain. Ainsi, nous ne connaîtrons plus le malheur, la déception, les désillusions.

                            Sarkozy - qui a redoublé sa sixième, pourtant - est un Prix Nobel de règle de trois politique. Il est même reconnu par ses pairs pour cette qualité. « A côté de Nicolas, Mitterrand n’était qu’un amateur » se plaît souvent à dire Copé.
                            Copé - puisqu’on en parle - m’a appelé hier. Il m’a dit : « Chéri, il paraît que la moutarde te monte au nez ? ». J’ai convenu que oui. Il m’a filé un médicament générique. En échange j’ai promis de voter pour lui en 2017. Autre règle de trois : Moutarde/2017/Copé. Ainsi va la politique et des stratégies. Oui, j’allais vous le dire : on est bien peu de choses.

                            Demain, nous parlons du Chorizo. Peut-il nous monter au nez ? Peut-on établir une règle de trois avec ce produit que nous préférons un tantinet épicé ? Et quid de l’andouillette ?
                            Autant de questions qui nous font saliver d’avance.


                          • SamAgora95 SAMAGORA95 23 mai 2011 17:12

                            Quel bavardage !


                            A part votre goût particulier pour le Chorizo, je n’ai pas appris grand chose.
                            A ce propos je vous conseil la dominos pizza aux chorizos et aux oignons, Excellente !!






                          • Philippe Sage Philippe Sage 23 mai 2011 17:29

                            Oui. Z’avez vu, hein ?... Mais voyez, c’est quand même plus distrayant que de commenter scrupuleusement, se prendre je-ne-sais-quel-chou (oui, je suis très porté sur la cuisine, actuellement) etc.

                            A un moment donné, qui plus est sur Internet, il faut « jouer ». Sortir de l’affrontement, d’autant plus qu’il ne mène nulle part. Chacun gardant son idée, ses opinions, aussi ses préjugés, ses a priori. C’est ainsi. Pourquoi batailler quand on a conscience de ça ? Alors, oui, le Chorizo, le Berger Allemand, la beauté des bords de Marne. S’extraire. Faire « mumuse ». Même si, je vous l’accorde, tout ça - le spectacle - n’est pas très réjouissant.
                            Le politique (homme de spectacle, donc) n’a pas besoin de « diviser pour régner ». Il sait que le peuple sait très bien le faire tout seul. De fait, il règne, le politique, sans partage. Ou quasi.

                            Sinon, je vous rejoins sur ce modèle de Pizza. Effectivement, c’est une de mes préférées. Dire que désormais, ils font des Pizzas à tout ! Même que, parfois, c’est de la quiche ou de la tartiflette avec une couche de tomates. C’est fantastique ! Au moins le fromage de Hollande, lui, ne varie pas... Un fromage « normal ». Au pays du Camembert, ça vaut une thèse.

                            Bonne journée.


                          • SamAgora95 SAMAGORA95 23 mai 2011 19:57

                            Ce n’était pas l’objectif au départ, mais vous avez raison, on va pas se prendre la tête sur internet il y a mieux a faire, surtout pas pour des politiques qui ne valent pas un chorizo.


                            Bonne soirée.


                          • Eponymus Eponymus 23 mai 2011 01:03

                            @ Philippe Sage

                            Je viens de voir sur BFM TV une intervention de Benoît Hamon disant (pas verbatim, sorry) que DSK lui avait confié quelques temps avant ces incidents (ben voyons), que si Martine Aubry se présenterait alors, il retirerait sa propre candidature parce qu’elle est le candidat légitime du PS pour l’élection présidentielle - lui avait l’intention d’y aller uniquement parce qu’elle avait décidé de ne pas le faire.

                            Les Strauss Kahniens, et la droite du PS, depuis quelques jours réclament du temps, une éventuelle modification du calendrier, voire une annulation des primaires qui dans ces temps difficilles risqueraient de raviver des guerres internes et des divisions alors que cette épreuve invite plutôt à l’union.

                            Aujourd’hui, un journaliste de l’AFP, a posé la question suivante à Hollande : il semblerait qu’une sorte de front Tout Sauf Hollande se dessine au PS, qu’en pensez-vous ? On se demande bien qui lui a soufflé cette question.

                            Je ne peux m’empêcher de voir des communicants à l’oeuvre dans ces faits. C’est trop coordonné pour n’être que des coincidences. Et cela tend à confirmer votre analyse qui suggère que tout serait joué d’avance. Simplement aujourd’hui DSK étant formellement out, une nouvelle stratégie se dessine.

                            A mon sens, il va y avpoir de plus en plus de voix pour s’opposer à la tenue de primaires (qui deviendront vite « quelque chose qui avait une légitimité AVANT les derniers évènements, mais qui n’a plus vraiment de sens aujourd’hui »). Si jamais il réussissent à rallier Royal (qui sait qu’elle ne les gagnerait pas) en échange d’un futur marroquin important, si Hamon est déjà rallié, Emmanuelli, les Strauss Kahniens naturellement et Fabius, alors Hollande restera sans doute très seul. Des sondages vont fleurir, qui ne diront pas que Aubry est passé devant Hollande subitement (ça serait trop gros), mais que l’on peut constater un fremissement en sa faveur indiquant qu’elle est en train de le ratrapper.

                            Fremissement, légitimité, intronisation « posthume » de DSK, va vite devenir : il faudrait en débattre. Martine Aubry ne voudrat pas prendre partie sur la question restant celle qui veut « respecter le calendrier » mais acceptera la demande de débat très forte des militants de gauche sur le sujet. Le débat va se transformer en une large majorité souhaitant finalement laisser tomber ces primaires « source de division » qui de doute façon vont être une horreur à organiser. Pour laisser parler qui à part Hollande ? Montebourg et ses 2%, Massonet, la mère de Banon ? Et finalement pourquoi Hollande qui se positionnait récemment comme n’étant « ni de droite, ni de gauche »...

                            Enfin, je le vois comme ça... qui vivra verra... mais la dernière déclaration de Hammon sonne le glas de Hollande et accessoirement démontre une fois de plus que les militants de ce parti sont vraiment, mais alors vraiment, pris pour des cons...


                            • Pépé le Moco 23 mai 2011 01:09

                              @ l’Auteur,

                              Vous vous êtes tromper de site, ce n’est pas sur AV qu’il faut vous confesser sur la gabegie du PS, mais sur le site de ce parti.
                              On s’en fout des magouilles qui se déroulent au sein de ce parti (ça permet à ses adhérents de se masturber sur ce qui n’est pas essentiel).

                              Ils devraient plutôt s’interroger sur la position que ce pseudo parti de gauche prendra quand :

                              • Le FMI sera mandaté pour régler le problème de la « dette » française, décidera de réduire les salaires des fonctionnaires de 30% et de privatiser l’ensemble des services publics (en accord avec la directive européenne de l’AGCS - que les oui-ouistes « socialistes » ont soutenus avec vigueur)
                              • ils réfléchiront (c’est pas demain la veille), sur l’ouverture, sans réglementation, des marchés financiers et des produits, qui engendrent une fluctuations du prix des denrées alimentaires de base, détruit les emplois productifs au nom de la concurrence internationale et qui plonge les certains salariés français dans le chômage et la précarité,...

                              Ce n’est qu’un début, mais j’en reste là !
                              La perte de temps avec les fanatiques de idéologie socialiste capitaliste m’afflige, cela fait plus de 30 ans qu’ils nous servent les mêmes merdes idéologiques (avec leurs petits conflits intestinaux) ! Une chose est sûr, ce n’est pas à travers ce parti d’oligarques et ses « bons à rien prêt à tout » que les aspirations des citoyens trouverons un débouché.
                              Une devise  : « Que se vayan todos, con los cretinos »

                              • Philippe Sage Philippe Sage 23 mai 2011 02:47

                                J’ai adoré le film. Mon père aussi, l’aimait. D’ailleurs je crois que c’est lui qui me l’a montré. Y’avait Françoise Rosay, dedans. Une sacrée actrice... Et la fin - on va pas faire comme pour le Sixième Sens ou Le Corniaud, on va rien dire, maintenir le flou - avec le pauvre Pépé, on la dévoilera pas... Ce Gabin. Mais quel type !

                                Mais je divague, quel « cretinos » je fais ! Où en étions-nous ?... Le PS, donc.
                                Oui, je vais leur écrire, vous avez complètement raison. Ici, ça n’a pas lieu d’être. Qui vient ici ? Personne ! Enfin ! C’est pas un lieu de débat. Chacun le sait. Il vaudrait mieux parler du Berger Allemand. Un chien tout à fait épatant... Vous avez des animaux, chez vous ? C’est extraordinaire, non ? Le FMI, ça leur passe mais copieusement au-dessus de la tête. Et alors, le PS ! Et l’euro... Nous sommes d’accord, n’est-ce pas... Voilà, ici, tous ensemble (« Tous ensemble ! tous ensemble ! ouais ! ») parlons de chien, du temps, du cerisier auquel ces satanés oiseaux ont bouffé tous les fruits (J’ai jamais vu ça) et de Rosé. C’est un vin de saison.

                                Bon, je vous rejoins, d’une certaine façon : nous devrions plutôt vous demander où nous pouvons vous aider. De quelle façon. Je suppose que vous avez commencé la révolution que vous ne restez pas le cul dans votre canapé - vu votre prose - bref, que vous êtes déjà sur le terrain.
                                Julien (Coupat) m’a appelé tantôt, il est très intéressé. « Y’a des caténaires qui se perdent », qu’il m’a dit (mais ne le répétez pas).
                                Donc, indiquez-nous où, quand, et tous ici, nous viendrons appuyer, et fortement, avec des moyens espagnols, tunisiens, égyptiens, votre action, car je le sens - ne dites pas non - vous êtes déjà « en action »... Ah vous n’êtes certainement pas du genre à laisser tout ce business proliférer devant vos yeux. Vous n’êtes pas du genre à subir ! Ne dites pas non, ça se voit ! Tête brûlée, va ! Petit canaillou !

                                A moins que... vous ne soyez aussi mort que Pépé-Le-Moko. C’est une triste hypothèse, qu’ici, personne ne peut exclure. Et comme nous sommes tristes... Mais ne vous laissez pas abattre ! Nous sommes là ! Et comme vous, nous apprenons l’espagnol. Devant la télé. Mais, c’est déjà une marque d’intérêt.

                                Demain, nous parlerons, avec Pépé, d’Alger. Et nous les aiderons à se révolter en leur injectant du Moko, et la super devise qui va avec.
                                Bonsoir.


                              • bénédicte desforges bénédicte desforges 23 mai 2011 15:47

                                Sinon, j’essayerais bien la tourte aux pommes de terre, moi.
                                (c’est pas de saison mais vu le contexte, on s’en fout un peu)
                                rappel des ingrédients :
                                 * 1 paquet de pâte feuilletée
                                 * 500g de pommes de terre
                                 * 1 cuillère à soupe de persil haché
                                 * 2 oignons blancs
                                 * 2 gousses d’ail
                                 * sel, poivre
                                 * piment d’Espelette
                                 * 15 g de beurre
                                 * 1 jaune d’œuf mélangé avec une cuillère à café de lait
                                 * 20 cl de crème fraiche épaisse.
                                Tchatchaôôô.


                              • vinvin 23 mai 2011 03:44

                                Je ne sais pas si vous avez vu le film JFK, ( qui retrace l’ histoire de Kennedy qui c’ était fais déssoudé,) mais a mon avis, je ne donne pas deux ans avant que les Grands d’ HOLLYWOOD nous « pondent » un film intitulé DSK , qui obtiendra la palme d’ or au festival de Cannes !


                                Si le film est sérieux, c’ est l’ actrice WOOPIE GOLBERG qui jouera le rôle de la femme de chambre, et si le film est une parodie on donnera le rôle a JEANNET JACKSON, (Un rôle qui lui ira parfaitement ! ).



                                VINVIN. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès