Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Proposition d’une économie d’un milliard d’euros pour la (...)

Proposition d’une économie d’un milliard d’euros pour la Sécurité sociale

Ce mail a été envoyé à nos 577 députés le 8 septembre 2014

Madame, Monsieur le député,

Aujourd’hui, les responsables politiques proposent ou cherchent désespérément de nouvelles mesures d’économie à réaliser dans les dépenses publiques ou de sécurité sociale.

Or une mesure simple permettrait à la Sécurité sociale une économie de l’ordre d’un milliard d’euros par an. Il suffirait pour cela d’encadrer à nouveau le droit de cumuler un emploi et une retraite, sans supprimer cette possibilité pour ceux qui ont des pensions de retraite faibles ou modestes.

C’est à l’occasion de la « loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 » qu’ont été supprimées toutes les règles qui auparavant encadraient le cumul emploi/retraite. Permettant ainsi, pour tout le monde et sans aucune limite de revenu, de cumuler des pensions de retraite confortables et un salaire confortable.

Les citoyens sont scandalisés lorsqu’ils apprennent l’existence de cette gabegie fort coûteuse pour nos régimes de retraite. D’autant qu’elle profite le plus souvent à des catégories plutôt privilégiées.

Vous trouverez toutes les explications concernant cette suggestion d’économie sur « Le cumul emploi retraite doit de nouveau être encadré » .

En espérant qu’à l’occasion de la discussion du « Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 », vous proposerez et défendrez cette suggestion d’économie et de réduction des inégalités.

Avec mes respectueuses salutations.

andré martin - animateur du site http://www.retraites-enjeux-debats.org/

Ce mail a été envoyé à nos 577 députés le 8 septembre 2014


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 13 septembre 2014 16:01

    Bonjour André

    Si vous attendez une réponse des élus, je vous souhaite bien du courage.
    En ce qui me concerne j’ai interpellé les 12 parlementaires de mon département sur la réforme territoriale et j’ai reçu en tout et pour tout 3 réponses.
    Je crois qu’il faut se rendre à l’évidence, la coupure entre les élus et les citoyens est consommée.
    Ils sont davantage intéressé par leur plan de carrière politique que par l’écoute des électeurs.


    • doctorix doctorix 14 septembre 2014 19:17

      Tu sais quoi, Martin ?Je te propose un truc : comme à l’évidence tu as beaucoup de temps devant toi avant la retraite, vu tes prises de position, tu vas doubler tes cotisations de retraite, permettant ainsi de majorer sensiblement la retraite des vieux.

      Ainsi, ceux qui sont à la retraite n’auront pas besoin de bosser pour vivre.
      Ça te va ? Non ? tu m’étonnes...
      Car dans ton truc, je ne vois aucune économie : les vieux cotisent comme les jeunes sur tous leurs revenus : loin d’un milliard d’économie, ta mesure à la con va coûter un bras.
      Yakafokon n’est pas mort...
      Moi, j’ai un pourtant truc qui marche : supprimons les vaccins, comme je l’ai fait depuis 5 ans (sauf les obligatoires, D,T et polio---mention légale obligatoire), et non seulement on gagnera le budget de ce machin aussi dispendieux qu’inutile et dangereux, mais en plus on aura des enfant cinq fois moins malades.

    • foufouille foufouille 13 septembre 2014 17:02

      vu que tu es à la retraite, tu cotises pour toi et les autres. si un vieux peut encore travailler, tant mieux pour lui.


      • zygzornifle zygzornifle 13 septembre 2014 18:02

        Supprimons le Sénat et réduisons le nombre de député et la voila l’économie et on peut aussi gratter sur les 500 000 élus de la république ....


        • Pascal L 13 septembre 2014 22:22

          Cumuler un emploi précaire avec une petite retraite, c’est pas toujours un luxe...


          • Pere Plexe Pere Plexe 13 septembre 2014 22:24

            Voila une proposition de bon sens
            A défaut d’interdire une fiscalité dissuasive pourrait faire l’affaire.


            • Pascal L 14 septembre 2014 09:55

              Ce qui manque, ce n’est pas le travail mais le financement du travail et par là le financement des retraites qui est exclusivement basé sur le financement du travail.

              En faisant ce genre de proposition, vous acceptez que les pauvres soient encore plus pauvres et vous faites allégeance à un système financier qui est plus construit autour de la prédation des richesses que sur leur création.

              • foufouille foufouille 14 septembre 2014 10:26

                « Ce qui manque, ce n’est pas le travail »

                il est ou ton travail ?


              • Pere Plexe Pere Plexe 14 septembre 2014 14:25

                A priori un emploi qui arrive a rémunérer un retraité peu aussi rémunérer un chômeur...


              • foufouille foufouille 14 septembre 2014 15:09

                pas vraiment. un retraité touche une retraite et peut travailler juste quelques heures.


              • doctorix doctorix 14 septembre 2014 19:24

                Au delà de 11000 euros et quelques de plus que sa retraite, on doit recotiser à la caisse de retraite environ 4000 euros dans mon cas, quand l’heure sera venue.

                S’y ajoutent la CSG et autres gadgets divers et variés.
                Zinquietez pas, tout est déjà prévu et bouclé.
                Si on pouvait leur piquer plus de pognon, ce serait déjà fait.

              • Pascal L 15 septembre 2014 00:34
                @foufouille
                « il est ou ton travail ? »
                Ce que je veux dire, c’est qu’avec un financement, il y a toujours quelque chose à faire : améliorer l’environnement, faire de création artistique, de la recherche dans différents domaines, réparer tout ce qui ne fonctionne plus. Ce n’est donc pas le travail qui manque, c’est la monnaie pour le payer. La solution à la crise n’est en rien dans le partage de la misère, c’est plutôt de repenser ce qui a de la valeur pour nous et de cloner de la monnaie dessus. Lorsque l’on a créé l’Euro, on s’est posé la question de la valeur, mais les financiers qui ont longuement réfléchi à ce sujet ont répondu que les seules choses qui avaient de la valeur à leurs yeux, c’est le fric, le flouze, les pépettes… L’Euro est donc un machin à cloner du fric, pas à créer du travail.
                Si on accepte de partager la misère, c’est que l’on abandonne son âme aux financiers. Mais si on oppose la misère des uns à la misère des autres, c’est pire encore. Il n’y a pas d’un côté une misère juste et de l’autre une misère injuste.

              • bourrico6 15 septembre 2014 10:58

                Ce n’est donc pas le travail qui manque, c’est la monnaie pour le payer.

                Mais les gens n’ont pas besoin de travail, mais de monnaie.
                Tu peux donc sortir le travail de ton équation et filer directement la monnaie aux gens.

                Si tu ne peux, pas, c’est que t’as oublié quelque chose dans ta proposition de départ.


              • Pascal L 15 septembre 2014 12:46
                @bourrico6
                « Mais les gens n’ont pas besoin de travail, mais de monnaie. »
                C’est bien là la faille. C’est exactement le raisonnement des financiers qui ont créé l’Euro. Mais eux avaient déjà de la monnaie, ils donc pu la cloner pour en avoir encore plus. Et tant pis pour les autres. 

                Si nous créons de la monnaie sans contre-partie, cette monnaie deviens de la fausse monnaie et perd toute valeur. A quoi servirait une monnaie si on ne peut rien acheter, car plus personne ne fait plus rien ? Si nous voulons acheter quelque chose, il faut que quelqu’un l’ai fait. Même si cet objet est construit dans une usine automatique, il faut encore quelqu’un pour concevoir l’usine, acheter les fournitures nécessaires à la fabrication… 

                Pour avoir quelque chose à partager, il faut créer cette chose. L’économie basée sur l’Euro favorise trop la prédation au détriment de la création et il ne reste plus grand chose à partager.
                Au IIIème siècle avant notre ère, la fortune d’Alexandrie a d’abord été créé par de la prédation (esclavage et conquêtes), mais cette prédation a financé un siècle extraordinaire de créations (bibliothèque, grandes inventions…). Ces inventions font encore partie du patrimoine de l’humanité et nous en profitons encore aujourd’hui. Nous avons encore aujourd’hui une obligation morale vis-à-vis de nos descendants. Devons-nous leur laisser uniquement des dettes comme souvenir ?



              •  C BARRATIER C BARRATIER 14 septembre 2014 21:11

                Commençons par interdire le cumu des indemnités et des retraites au dessus de 3000 euros mois. Des ministres, des députés, des sénateurs, des élus locaux bénévoles ok mais pas cumulards

                Elus aux contribuables : Votre argent nous intéresse personnellement

                 

                http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=223


                • VIP erre 14 septembre 2014 21:26

                  Tout à fait d’accord avec vous C. BARRATIER, interdiction du cumul des mandats, pétition ci-dessous :

                  http://www.change.org/p/r%C3%A9publique-%C3%A9xemplaire?recruiter=150307685&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petitionon :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès