• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > PS Chronique d’une mort annoncée

PS Chronique d’une mort annoncée

PS

Chronique d'une mort annoncée

 

Après un quinquennat catastrophique, une primaire sans éclat, l'agonie du PS se termine enfin

 

Le salut pour la gauche ne peut venir que de Mélenchon et Macron, si on classe ce dernier à gauche.

 

''La Belle alliance (pas si) populaire'' vient de désigner celui qui ne sera pas présent au second tour de la présidentielle.

 

Le ''gagnant'' de ce jour, si il se présente aux élections présidentielles aura sûrement la tâche de ramasser les morceaux du parti socialiste explosé et d'essayer de les recoller.

Entre un Hamon utopiste et un Valls qui a déjà fait la preuve sous le mandat de Hollande de son incompétence, et de la facilité avec laquelle il a mis ses convictions au placard, les électeurs ont choisi.

Benoît HAMON.

 

C'était de toutes les façons, perdant perdant.

Enquête récente du 20 janvier.

Benoît Hamon, vainqueur de la primaire se classerait en cinquième position au premier tour de la présidentielle, avec 8% d'intentions de vote, selon cette enquête pour.

L'ex-ministre serait devancé par Marine Le Pen (27%), François Fillon (26%), Emmanuel Macron (20%) et Jean-Luc Mélenchon (13%). Benoit Hamon 8%

Bien sur, les sondages sont sujets à caution, bien sur Fillon est sur une pente savonneuse, mais là les écarts sont énormes.

L'écologiste Yannick Jadot et le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan sont crédités chacun de 2% d'intentions de vote.

Selon un sondage Ipsos Sopra steria diffusé dimanche 22 janvier,

 

Un qui se frotte les mains, c’est Macron, lui qui navigue entre gauche et droite, de bâbord à tribord, qui surfe sur l’ambiguïté en opportuniste chevronné. Il sait qu'Hamon n'a aucun chance pour la présidentielle, et qu 'il aura peut-être une fenêtre de tir si Fillon continue de s’effriter.

Ce qu'il attend c'est le ralliement de cadres du PS

46 élus ou figures socialistes de la fédération du Rhône ont envoyé à la presse un communiqué, indiquant qu’ils rejoignaient le mouvement « En marche »

et la ralliement aussi de personnalités du centre pour l’instant pas nombreuses, Sylvie GOULARD du modem et ARTHUIS de l'UDI Mais des contacts sont pris au plus haut niveau.

 

Quant à Mélenchon il a un socle solide dans les sondages. Sa seule chance pour essayer d'être au second tour serait un désistement de Hamon en sa faveur et son ralliement, vu la légitimité limitée du candidat désigné par cette primaire, c'est une possibilité.

Mélenchon, mieux placé à gauche plus les voix de Hamon, c'est à dire une vraie gauche et Macron un ovni dont on ne situe pas la trajectoire, il y aurait la possibilité que Mélenchon devance Macron et un Fillon en perte de vitesse constante. On aurait alors le duel explosif Marine Le Pen Jean Luc Mélenchon.

 

Le maintien de ce trio serait un désastre annoncé pour la gauche.

 

Hamon aura-t-il la lucidité, le courage, la vertu du sacrifice personnel, sachant qu'il n'a aucune chance d'être au deuxième tour, pour sauver la gauche du désastre ?

Suicide personnel ou naufrage collectif, lui seul a la réponse.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.61/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  •  
     
    Moi j’attends La Baudruche faire le rabatteur des cochons de la gogoche pour la duchesse à Rothschild ... smiley
     
     
    « Dans le « Crédit d’Etat », Hume résume l’hypocrisie DroitDelHommiste : Il n’y a que dans l’époque moderne, avec sa continuité juridique de la propriété (2 articles) que les capitaux financiers augmentent à l’infini par intérêt et spéculation, ceci sur une période infinie. Le denier placé à la naissance du Christ n’existe plus, éradiqué par les vicissitudes de l’Histoire. En revanche il existe multiplié par 1000, le pfennig placé par le vieux Rothschild, et il grossira pour l’éternité des bobos internationalistes gogochos, sous la gouvernance des Seigneurs du Global State. » Gottfried Feder


    • petit gibus 30 janvier 09:04
      T’as pas compris qu’après 5 ans de Hollandisme

      la carrière d’Hamon a atteint son sommet en
      devenant le patron de cette vieille usine à gaz
      qu’est le PS
      Sil avait été sincère avec lui même il aurait déjà quitté cette usine
      à fabriquer des cercueils



      • manu manu 30 janvier 10:32

        @petit gibus

        La compagne de Hamon travail pour LVMH, son embauche suit de près la nomination de Benoît Hamon au gouvernement.

        Gabrielle Guallar est la très influente responsable des Affaires publiques du secrétariat général du groupe LVMH depuis juillet 2014 (Moins pudiquement, on peut la qualifier de lobbyiste du groupe).


      • Pere Plexe Pere Plexe 30 janvier 17:16

        @manu
        ...un vrai boulot... ?

        à les nuls ! 

      • zygzornifle zygzornifle 30 janvier 09:52

        après la rose Socialiste la chrysanthème est devenu d’actualité....


        • Etbendidon 30 janvier 10:15

          Bonjour moderatus
          mercu pour la photo de Benet Anon
          Quel charisme d’asticot
          Pire que hollandouille
           smiley
          Au fait vous vouliez que Mélenchon participe aux primaires de la triche ?
          Et bien je vous file mon billet qu’il aurait été éliminé comme Mon tambour
           smiley
          Il faut noter que tous les sortants ont été éliminés : Duflan, Sarko, Juppé, Valls
          cela signifie un RAS LE BOL
          Les veaumougeons (veaux-moutons-pigeons) deviennent-ils enfin citoyens ?
          Alors pourquoi pas une finale Melenchon - LePen ?
          Ah la tête des journaleux et des profiteurs du système ce serait tordant
           smiley


          • moderatus moderatus 30 janvier 10:43

            @Etbendidon

            Bonjour,

            Un duel MELENCHON LE PEN se serait formidable, un grand coup de pied au cul à tous ces anciens ministres qui nous ont méné au bord du gouffre.
            Mais pour que cela ait lieu il faudrait qu’Hamon se rallie à Mélenchon, car si les deux se présentent c’est foutu.


          • moderatus moderatus 30 janvier 10:19


            La question se pose clairement

            MELENCHON HAMON

            qui va rallier l’autre ?


            • JL JL 30 janvier 10:34

              @moderatus
               

               cela dépendra peut-être aussi du Parti communiste, non ? Et des Écologistes ?
               
               La gauche ce n’est pas que Hamon et Mélenchon.
               


            • moderatus moderatus 30 janvier 10:45

              @JL

              les écolos on ne sait jamais ou ils vont aller, ils vont surtout là ou on leur garantit le plus de sièges de députés.
              Quand au parti communiste, normalement il est derrière Mélenchon.


            • jmdest62 jmdest62 30 janvier 10:51

              @JL
              Le parti communiste soutient JLM.
              Les écologistes ? lesquels ...ceux de Jadot , ceux de Placé , ceux de Waechter , ceux de Lepage , ceux de Rivasi , ceux de Duflot ou......... le top du top ceux de Cohn-bendit ?
              @+


            • alinea alinea 30 janvier 12:21

              @moderatus
              Cela fait un petit moment que les « écolos » de gauche sont dans le seul parti écolo de France, le PG ! les retardataires sont à la FI !
              Les autres, des libéraux, sont une poignée !


            • ZenZoe ZenZoe 30 janvier 12:21

              @moderatus
              Déjà ce matin, Hamon a appelé Mélenchon à un ralliement au PS il me semble.


            • moderatus moderatus 30 janvier 12:30

              @ZenZoe

              Le ralliement devrait se faire dans le sens ralliement de Hamon à Mélenchon, sinon ça ne pourra pas marcher à mon avis.


            • ZenZoe ZenZoe 30 janvier 13:49

              @moderatus
              Oui, ce serait plus logique. mais il y a l’ambition plus ou moins avoué de Hamon de devenir le secrétaire national du PS (ce qui a motivé sa candidature au départ). Il doit donc rester au PS.


            • baldis30 30 janvier 14:16

              @moderatus

              « les écolos on ne sait jamais ou ils vont aller, ils vont surtout là ou on leur garantit le plus de sièges de députés. »

              exactement , et à la rigueur là où on leur garantit les meilleurs revenus ....

              ’Et donneur de séné par désir de rhubarbe

              avoir toujours son encensoir dans quelque barbe "

              La leçon de Rostand ils l’on bien retenu : mieux vaut s’attaquer à EDF car les pétroliers sont plus riches ...


            • moderatus moderatus 30 janvier 15:06

              @baldis30

              Cette citation empruntée à Edmond Rostand est de bon aloi, elle convient parfaitement aux écolos toujours à la recherche de protecteurs.

              IL vont errer de candidats en candidats et s’acoquiner à celui qui sera le plus offrant


            • mmbbb 30 janvier 19:31

              @moderatus si Melenchon se rallie a Hamon, il se décribilise a moins qu il veuille être le cocu de l affaire


            • moderatus moderatus 30 janvier 20:32

              @mmbbb

              Aucun intérêt à ce que Mélenchon se désiste au profit de Hamon, à mon avis Hamon vu ses positions, ne peut en aucun cas accéder au deuxième tour.

              Un désistement Hamon en faveur de Mélenchon, pourrait être positif.


            • mmbbb 30 janvier 22:25

              @moderatus oui mais peu probable . Le PS a deja couilloné a maintes reprise la gauche dure et Hollande a ete un maitre en la matiere mais c’est Vals qui a paye Ils n’y a que ces salopards d’ecolos qui ont trouve la soupe elyséenne bonne . Quoi qu il en soit si le PS eclate en vol je ne ferai pas de depression . Idem pour ces enflures ’ d ecolos ". Hamon aura du mal a rassembler et c’est macron qui tirera les marrons


            • JL JL 30 janvier 10:41

               Je me demande s’il ne faut pas chercher les causes de la désastreuse présidence Hollande dans le fait qu’il a été désigné par des primaires. 

               
               Depuis l’instauration de cette pratique incongrue dans la Cinquième République, on constate que les présidents n’y font pas long feu.
               
               Personnellement je pense que l’apparition de ces primaire a sonné la mort de la Cinquième République, gangrenée par des apparatchiks de gauche comme de droite.

              • jmdest62 jmdest62 30 janvier 10:58

                @JL
                D’accord avec vous ...
                au cours de la primaire ils sont tous obligés de faire de la « surenchère » pour séduire leurs partisans et ensuite de mettre de l’au dans leur « vinasse » pour la faire avaler au + grand nombre.
                De là les désillusions ...
                On nous a fait le coup deux fois ...c’est bon ! on a compris.
                @+


              • moderatus moderatus 30 janvier 12:02

                @JL

                D’accord avec vous, les primaires ne correspondent pas à l’esprit de la 5ème république, où c’est la rencontre d’un homme ou d’une femme et d’un peuple.

                le problème c’est qu’il n’y a plus au parti socialiste de personnalité assez forte qui se distingue et qui soit irréfutable, on fait avec des seconds couteaux qui lorsqu’ils sont élus par défaut comme notre président partant, c’est catastrophique.

                Cordiales salutations


              • alinea alinea 30 janvier 12:28

                @moderatus
                Comment voulez-vous qu’il y ait des personnalités fortes dans un parti qui ne sait pas où il habite, et ceux qui le savent ne l’avouent pas ?
                Un parti laquais de l’impérialisme, du néo-libéralisme, qui n’a aucune conviction sauf celles de suivre, qui n’a pas de programme, évidemment ; ce n’est pas un hasard s’il meurt et il ne récoltera les voix que des paumés du petit matin, qui n’ont rien compris à ce qui se passe !


              • moderatus moderatus 30 janvier 12:34

                @alinea

                c’est aussi mon analyse et le titre de mon article.

                Hamon vient de prendre une option sur la reconstruction du parti du parti, c’est je crois son ambition, mais ses propositions irréalistes font que je vois plutôt Mélenchon.


              • oncle archibald 30 janvier 12:39

                @alinea : nous devrions nous féliciter de l’explosion en vol de cet espèce d’agglomérat de circonstance, ce fourre tout, que l’on a appelé « parti socialiste » parce que c’est la tendance dominante d’un rassemblement de circonstance qui n’existe en fait que le temps d’une élection. Inventeur François Mitterand.

                La façon de faire des Allemands est bien plus propre. Chacun part vers les électeurs sous sa bannière et avec ses convictions bien affirmées, après les élections on essaye de composer un gouvernement de coalition. Hélas on a habitué les Français à se haïr et cette pratique d’une coalition pragmatique chargée d’exécuter un programme mis au point en commun est ici quasiment impossible.

                En France c’est toi ou c’est moi, c’est la révolution ou rien ! Je trouve ça désolant et pire encore je suis trop vieux et j’en ai trop vu pour espérer que ça change.


              • Alren Alren 30 janvier 15:38

                @oncle archibald

                Le problème est que les coalitions se font dans des assemblées et que la constitution actuelle taillée pour donner les pleins pouvoirs à de Gaulle place au sommet du pouvoir un homme ou une femme seul(e), excluant toute forme d’alliance entre groupes politiques voisins.
                 
                C’est pourquoi il faut changer de constitution mais pour cela il faut élire Jean-Luc Mélenchon et voter pour lui même si on ne partage ses vues sur l’abrogation de la loi El Khomri, la retraite à soixante ans, le retour à l’indépendance nationale par rupture avec l’actuelle UE et l’OTAN, des plans nationaux d’investissement pour remplacer les énergies fossiles et le nucléaire par des énergies renouvelables, l’isolation des logements pour économiser l’énergie, l’égalité homme-femme, le remboursement des frais médicaux par la sécu à 100%, l’abolition de la grande pauvreté et les coupures d’eau, de gaz et d’électricité etc.
                Le programme fait l’objet d’un livre entier avec des annexes qui paraîtront prochainement.


              • Armelle 30 janvier 16:42

                @JL
                Logique puisque les primaires constituent uniquement un stratagème pour éviter la dilution des votes dans divers partis d’un même courant, en revanche si l’on admet que cette pratique puisse avoir un impact significatif sur la durabilité d’un président, je pense que les dispositions prises par notre bon vieux Charles quant aux pleins pouvoirs qui accompagnent cette fonction, n’y sont sans doute pas pour rien non plus... cela crée des frondeurs et un climat délétère ne permettant pas de travailler sereinement ; ça n’aura échapper à personne pour ce quinquennat catastrophe !!!


              • baldis30 30 janvier 18:49

                @moderatus
                « les primaires ne correspondent pas à l’esprit de la 5ème république  »

                Absolument ... et la logique des institutions de la cinquième république c’est le REFERENDUM

                Pas pour s’y asseoir dessus par un tour de passe-passe de congrès .... !


              • moderatus moderatus 30 janvier 19:39

                @baldis30

                Le referendum bien sur, à condition de le respecter ce qui n’a pas été le cas La dernière fois.
                Ce referendum qui avait été refusé par 50% des Français en 2005 nous a été imposé deux ans après par Sarkozy, le traité de Lisbonne, trahison de la décision populaire.

                Le referendum est craint des hommes politiques . et pas nombreux sont ceux qui le proposent dans leur programme.
                Si on avait usé du referendum beaucoup de mesures néfastes décidées par Hollande et l’union Européenne n’auraient pu être prises.


              • Graal 30 janvier 21:21

                Une nouvelle Constitution, certes c’est une bonne idée, mais encore faudrait-il savoir quoi y mettre ! C’est quand même une proposition autrement explosive que le revenu universel de B.Hamon ou la Sécurité sociale de F.Fillon.
                Or, à ma connaissance, JLM n’a rien proposé de précis sur ce point. Je me vois mal laisser carte blanche là dessus. Annoncer un référendum ou une assemblée constituante sans projet précis n’a aucun sens.


              • Graal 30 janvier 21:23

                @Alren
                Une nouvelle Constitution, certes c’est une bonne idée, mais encore faudrait-il savoir quoi y mettre ! C’est quand même une proposition autrement explosive que le revenu universel de B.Hamon ou la Sécurité sociale de F.Fillon.
                Or, à ma connaissance, JLM n’a rien proposé de précis sur ce point. Je me vois mal laisser carte blanche là dessus. Annoncer un référendum ou une assemblée constituante sans projet précis n’a aucun sens.


              • oncle archibald 30 janvier 22:10

                @Graal : de Gaulle avait l’honnêteté et l’élégance de régner en despote certes mais en venant assez régulièrement devant le peuple pour lui demander la permission de continuer. C’était très républicain et cohérent. 


                Actuellement le référendum fait peur à tous ces roitelets soucieux uniquement d’eux mêmes , sans aucune vision de long terme, sans projet ambitieux. Les ambitieux ce sont eux. Ils ne se mettent pas à notre service mais au mieux à celui de leurs copains. Ils savent que huit jours après leur élection on aura déjà envie de les virer.

              • capobianco 31 janvier 09:13

                @Graal
                Vous dites « à ma connaissance » mais avez vous été voir le programme des insoumis ? Il y est énoncés les 15 points qui fondent les grandes lignes de ce que doit être cette nouvelle institution. Dés l’élection terminée, elle sera écrite dans le détail avec une large participation de la population qui ensuite, par référendum actera la nouvelle constitution.

                Ne parlez pas d’imprécision, ce n’est pas à Mélenchon ou à un petit groupe de le faire (façon de gaulle) et il s’est d’ailleurs engagé là dessus, vous pouvez le vérifier et dans ses propos et dans les écrits du mouvement. Ce n’est pas aux élus de définir les règles qui concernent tout le monde mais aux français afin que des garde-fous empêchent une oligarchie de s’approprier tous les pouvoirs comme aujourd’hui. Exemple sur le contrôle et la possibilité de révocation des élus, sur la liberté de la presse, une justice la même pur tous etc......, 


              • Graal 31 janvier 10:18

                @capobianco
                Bien sûr que je l’ai lu : http://www.jlm2017.fr/le_projet
                « Dés l’élection terminée, elle sera écrite dans le détail » Désolé, mais, moi, c’est avant de voter que ça m’intéresse : quid du Président, quid du Premier Ministre, quid du Sénat.... ? C’est un peu facile de faire des promesses floues.


              • Graal 31 janvier 10:46

                @capobianco
                « Ne parlez pas d’imprécision » Sur ce point précis, ce n’est d’ailleurs pas de l’imprécision, c’est du vide sidéral.


              • captain beefheart 1er février 20:42

                @oncle archibald
                Merci oncle archibald pour ce commentaire sensé.Je suis originaire d’un pays voisin d’Allemagne,et là aussi on connaît le programme des partis avant les législatives,et aussi les volonté des futurs coalisés,qui ne s’entendent pas sur tous les sujets,mais trouvent un terrain commun.Dans le pratique ça peut finir aussi en pagaille,mais les électeurs ont plus de clarté sur les actions que ces partis proposent mener.Des fois on a un "stembusakkoord’ ,néerlandais pour un accord des urnes,c.à.d.,si les partis de l’accord auront une majorité pour gouverner.Mais bon, c’est le système de la proportionnelle qui amène ça,sinon il n’y aurait jamais un gouvernement qui tient la route quand il y a plus de deux partis.


              • petit gibus 30 janvier 11:23
                @ moderatus

                Au lieu de nous attendrir sur un proche décès,
                je m’étonne que tu occultes le merveilleux
                et touchant évènement d’hier,

                l’immense ovation de plus de 15 000 personnes
                pour l’amour de Fillon envers sa Pénélope smiley

                • JL JL 30 janvier 11:26

                  @petit gibus
                   

                   Rien ne pourrait décourager ces groupies : on a les représentants qu’on mérite.
                   
                   A bon entendeur, ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès