Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > PS comme Primaires Soporifiques

PS comme Primaires Soporifiques

La France a peur disait Gicquel. Hier sur la Deux c’était la France s’endort. Comme d’habitude, chacun aura vu midi à sa porte, tandis que d’autres sont allés chercher midi à quatorze heures et qu’un peu d’esprit critique servira à remettre les pendules à l’heure. Je traduis, ce propos sibyllin n’ayant aucun rapport avec une éventuelle résistance du colonel contre les forces du CNT lancée tel un message codé sur les médias libres :

Midi a sonné. Les uns ont vu la victoire du PS et une belle démonstration de démocratie. Sur France Inter, que d’auto-congratulation des confrères du média parlé envers les trois protagonistes de l’écran ayant réussi une très belle prestation, du sérieux, de la tenue, de la gravité, du débat, des idées, bref, ces médias télévisés sont géniaux, absolument fantastiques, des médias hyper professionnels, de quoi faire oublier ce moment d’égarement un été, quand les gens étaient en vacance et que les caméras traquaient DSK devant son loft luxueux à New York, offrant un quart d’heure de célébrité au livreur de pizza qui sonnant au domicile du couple maudit après ce quart d’heure d’enfer dans une suite 2806 du Sofitel. Caroline Fourest a trouvé le débat très bien et sans doute se trouve elle aussi très bien. Moscovici aussi et Félicie s’est endormie sur son canapé après la série de questions où l’on voyait bien que Pujadas se plaisait à cet exercice, tentant de justifier à la France spectatrice sa place de prince du JT. Les observateurs professionnels ont vu midi à leur porte, les Français ont vu minuit à la porte de leur chambre, près de l’endormissement.

Quelques-uns ont allé chercher midi à quatorze heures. Essayant de décider qui a gagné et qui a perdu. Ils ont vu Hollande gagnant aux points, puisque personne ne l’a emporté par un KO d’éclat de voix. Hollande a gagné et c’est tout naturel puisque Hollande est le favori des médias et que les médias ne peuvent pas se tromper. Ma petite cervelle de moineau citoyen a pourtant trouvé Hollande un peu coincé, hésitant, pas franchement convaincant. Les médias ont trouvé Ségolène terne, tel un cadavre bougeant encore mais qui a tuer Royal ? Disons qu’elle n’était plus dans la course mais sa prestation n’a pas été aussi médiocre que les journalistes le disent. Elle a été au même niveau que les autres, 5/10 en notation Temesta, approximative sur le fond. Autrement dit, moyennement soporifique, comme du reste l’ensemble du débat. D’autres analystes ont trouvé le débat riche en proposition et en idées. C’est possible mais il suffirait de faire plancher six candidats au concours de l’ENA que nous aurions sur le papier autant sinon plus de propositions. Un programme politique ne se mesure pas au poids d’idées, car il faut qu’elles soient compatibles et bien souvent, il suffit de trois ou quatre mesures puissantes pour gérer une situation.

Après ces mécréantes observations, un mot sur le contenu et bien entendu, le contexte historique est à prendre en considération. L’époque est en crise dit-on. C’est exact, mais la crise est plus idéologique, sociale et affective que financière. La dette pèse sur les leviers pouvant être manipulés pour servir des espérances. C’est le système qui marche sur la tête. Du coup, ce sont les espérances qui sont manipulées et servies sous forme d’attente par les candidats qui doivent répondre aux attentes des Français. Des candidats qui en vérité ne connaissent pas les Français. Bref, le système est en panne, la crise a déteint sur un débat qui aurait dû être passionnant si l’époque avait été elle aussi excitante, pénétrée d’aspirations, de partages, de passions politiques. La crise s’est dévoilée dans son volet psychopolitique avec ces prestations moroses et ennuyeuses servies par six candidats essayant de faire croire qu’il y a des solutions pour sortir de la mauvaise passe où nous sommes, à l’intérieur d’une Europe vacillante, fruit pluriséculaire pourrissant à l’ère du crépuscule occidental. Les candidats du PS n’y sont pour rien. Du reste, ils ont montré qu’ils ne connaissent pas grand-chose à l’économie, trait partagé avec beaucoup de chefs de l’autre camp, de la ministre Pécresse au président en personne. S’ils avaient un peu d’esprit, tous ces politiciens devraient cesser d’invoquer la croissance, presque aussi incertaine et immaîtrisable que le climat. Pour peu, une bonne intention politique serait formulée en promettant que si le printemps sera ensoleillé alors les Français seront plus heureux. C’était donc un débat révélateur d’une période incertaine et vécue avec anxiété par une majorité de Français alors que les candidats du PS n’ont pas que traduire en filigrane ces inquiétudes disséminées dans un Occident en bout de course qui n’a pas trouvé son nouvel horizon.


Moyenne des avis sur cet article :  2.93/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Jean Eymard-Descons 16 septembre 2011 10:20

    Quand il y a des petites phrases et des agressions : c’est de la politique spectacle !

    Et quand il n’y a que du fond : c’est soporifique !

    Je vous suggère d’arrêter la télé, voire la politique...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 septembre 2011 10:29

      Ce n’est pas parce qu’au fond il y a des idées

      qu’il faut prendre les idées pour du fond


    • Fergus Fergus 16 septembre 2011 11:10

      Bonjour, Bernard.

      D’accord avec le commentaire de Jean. Quoi qu’il ait pu se passer, il se serait toujours trouvé des commentateurs pour vilipender cette primaire. 

      Personnellement, je n’ai assisté qu’à la confrontation finale durant une heure. Et non seulement je l’ai trouvée d’une très bonne tenue, mais également de nature à montrer à l’électorat que le PS n’est pas la caricature qu’en font les caciques de l’UMP.

      Cela ne m’empêchera pas de voter Mélenchon au 1er tour de la présidentielle. mais avant, je serai allé voter à cette primaire pour apporter ma pierre à la dynamique d’une victoire de gauche, absolument nécessaire pour stopper la calamiteuse expérience sarkosyste.


    • iris 16 septembre 2011 10:22

      rien de bien nouveau-et des généralités pour nous endormir-


      • Kalki Kalki 16 septembre 2011 10:23

        Vous voulez de la croissance, remplacez tous les travails,

        tous , sans exceptions, mais ne soumettez pas l’europe aux financiers


        • disons le 16 septembre 2011 10:25

          J’ai vu des candidats loin, très loin d’être à la hauteur des enjeux.
          La FRANCE s’enfonce dans l’U.E et l’euro , la précarité explose et le PS qu’il soit Hollandiste ou Aubryen ne propose rien, absolument rien de sérieux, de profond, rien qui pourrait enfin redonner de l’espoir aux Français. 


          • Taverne Taverne 16 septembre 2011 10:26

            Bonjour Bernard,

            Pour moi, Hollande a bien joué. D’abord le tirage au sort l’a favorisé en le plaçant au milieu. Pas tout-à-fait puisqu’il aurait fallu qu’ils soient 7 mais il donnait l’impression très nette d’être au centre. Quand il s’est posé en rassembleur en disant quelque chose comme « nous sommes tous d’accord’, Martine Aubry a tenu a cassé le consensus pour s’affirmer. Mais à la fin, il a repris le dessus, s’adressant dans les yeux aux Français. Ce qui ne fut pas le cas des autres qui parlaient à Pujadas. Quant à Baylet, il concluait avec des »nous" montrant qu’il n’endossait pas le costume de candidat.


            • Fergus Fergus 16 septembre 2011 11:16

              Bonjour, Paul.

              Entièrement d’accord. Mais si Hollande a conforté son statut de favori, ce débat a incontestablement réussi à Valls, excellent dans son registre et particulièrement convaincant sur le plan de l’expression orale. Quant à Royal, elle était très en dessous de ce que l’on aurait pu attendre d’elle, et cantonnée dans sa présidence de Poitou-Charente.


            • Aldous Aldous 16 septembre 2011 11:21

              Le réalisateur s’est bien attardé sur la calvitie de Hollande et sur les mains ridées de Sego...

              Vive l’ORTF.


            • Taverne Taverne 16 septembre 2011 14:01

              Valls s’est tout de même fait traiter d’imitateur de Sarkozy par Montebourg, ce qu’il est d’ailleurs : un imitateur de Sarkozy.et sa récente proposition de quotas d’immigrés le confirme. Je doute que les militants du PS le porte aux nues...


            • Fergus Fergus 16 septembre 2011 17:02

              @ Taverne.

              Comparer Valls à Sarkozy relève d’une certaine manière de l’escroquerie morale dans la mesure où le premier a des convictions là où le second est un libéral sans cap.

              L’avantage pour le PS d’avoir Valls dans ses rangs dans l’optique d’un 2e tour de la présidentielle est qu’il peut jouer sur la droite du parti le rôle que jouera Montebourg sur sa gauche.


            • Furax Furax 16 septembre 2011 10:39

              Il y avait un candidat de GAUCHE dans son analyse et ses propositions : Arnaud Montebourg.


              • Aldous Aldous 16 septembre 2011 11:19

                Oui mais il va se faire flinguer...


              • dawei dawei 16 septembre 2011 11:26

                Arnaud Montebourg a su parler a mon coeur d’enfant !
                Et ça me fait du bien, les enfants ne sont pas toujours dans l’erreur, bien au contraire.
                Deplus, j’ai noté qu’il a le soutien de Chevenement et de Meluche !!
                La ça commence à devenir interessant, reste plus que cheminade, et la on tient une vraie nouvelle gauche.
                Personnellement, j’ai trouvé le débat d’hier fort interessant,
                Valls m’a bien fait rire avec son bronzage carotte .. il a abusé sur les UV, à force de vouloir ressembler à Sarkozy, il en devient encore plus ridicule smiley


              • dawei dawei 16 septembre 2011 11:33

                C’est vrai que Nono peut se faire flinguer, mais il peut etre le putshiste ideal au sein du PS dont les electeurs de gauche ont besoins.
                Ah, oui, il a été aussi tres courageux de dire que DSK n’a plus sa place en politique, et d’exiger de lui des excuses  !!
                BRAVO MONTEBOURG !! CA C’EST COUILLU !!


              • Aldous Aldous 16 septembre 2011 11:56

                Effectivement c’est plutôt couillu, mais dans la limite du politiquement correct...

                Il n’y a pas la moindre trace de démondialisation dans le programme officiel du PS qu’il prétend soutenir.


              • Aldous Aldous 16 septembre 2011 11:19

                Ces primaires à la US c’est un peu comme si on voulait importer ici le catch.

                Sociologiquement on ne trouve pas suffisamment de français disposés à aller aux matchs en pensant  :

                « C’est pas possible que ce soit du chiqué sinon les gens n’iraient pas le voir... »

                Le vrai problème d’audience vient du fait que les gens savent que les socialistes n’ont plus rien de socialiste.


                • dawei dawei 16 septembre 2011 11:26

                  à part Montebourg, Chevènement et Melenchon


                • dawei dawei 16 septembre 2011 11:29

                  segogo n’a pas été si mauvaise non plus d’ailleur, fidèle à la fierté de « la region qu’elle preside » , de « l’ordre juste » à la « democratie participative » et « la revolution verte » .
                  Valls m’a fait vomir à applaudir Sarkozy en Lybie, en hors sujet d’ailleur, il est honteux tein de carotte.


                • Aldous Aldous 16 septembre 2011 11:57

                  Valls c’est le Besson de 2012.


                • Bulgroz 16 septembre 2011 12:13

                  Des 6, pour moi, c’est DSK qui a fait une démonstration magistrale de ce qu’est réellement le Socialisme qui seul peut sauver la France..

                  DSK est le loin le meilleur économiste du Monde et celui qui a la plus grande dimension internationale.

                  A la limite, je me demande pourquoi le PS organise des primaires, la solution est devant nous comme une évidence.

                  http://www.comite-de-soutien-dsk.com/soutien-a-dominique-strauss-kahn-dsk


                  • Furax Furax 16 septembre 2011 12:48

                    Magistrale en effet.
                    D’après son avocat, Brafman, qui est aussi l’avocat de la mafia donc pas vraiment un enfant de coeur, DSK a eu un comportement DEPLACE avec madame Diallo
                    Le monde entier nous l’envie,en effet, surtout les Grecs.


                  • Aldous Aldous 16 septembre 2011 13:40

                    DSK, il faut le comprendre.

                    Depuis le temps qu’il ne faisait plus qu’enc.. les grecs, il avait besoin de changement.

                    D’où un besoin irrépressible de fellation par bonne africaine.

                    C’est humain.


                  • LE CHAT LE CHAT 16 septembre 2011 12:16

                    est ce que Baylet est au bout du rouleau ?
                    On dirait qu’il hésite entre la mort douce médicalisée assistée au cannabis et l’euthanasie , est qu’il pense à lui en fait ?

                    au moins dans ce débat , Montebourg a été clair quand à DSK ............


                    • pastori 16 septembre 2011 13:46

                      pourquoi personne ne parle des propositions , du contenu ? de leur sérieux ? 


                      qui peut me dire parmi les propositions importantes quelles sont celles qui donnerait envie de vomir ?
                      la réforme de la fiscalité ? c’est pas bien ? pas faisable
                      faire payer les riches ? c’est pas bien ? pas faisable ?
                      mettre les banques au pas, c’est pas bien ? pas faisable ?

                      « Après ces mécréantes observations, un mot sur le contenu ..., »
                      un mot seulement car le contenu est dérisoire, dugué voulait voir un show !

                      le plus important : est ce que hollande a maigri ? royale était bien coiffée ?

                      « ils ont montré qu’ils ne connaissent pas grand-chose à l’économie, » dugué a toutes ses chances comme conseiller spécial. on est sauvés !

                      « prestations moroses et ennuyeuses servies par six candidats » 

                      lequelles ?  vous parlez comme le pen par slogans mon ami ! quelles propositions vous paraissent néfastes ?
                      la réforme de la fiscalité ? c’est pas bien ?
                      faire payer les riches ? c’est pas bien ?
                      mettre les banques au pas, c’est pas bien ? 

                      • le journal de personne le journal de personne 16 septembre 2011 14:01

                        Un pantalon pour six !

                        Je repasse... je fais du repassage... mes enfants se rendent ce soir à leur première surprise party ...
                        non ce n’est pas une boum, même s’ils s’y connaissent tous en musique... c’est un concours... un concours de circonstances.
                        Oui, j’ai six enfants, deux filles et quatre garçons... une fille avertie en vaut deux comme on dit chez les ch’tis...
                        ou plutôt 5 enfants naturels et un sixième culturel.
                        Oui je dis ça parce que je l’ai adopté pour que mes enfants ne me disent jamais :
                        nous sommes soudés comme les 5 doigts de la main. Parce que je ne suis pas pour le repli sur soi, le salut est ailleurs, par ici... au sein du groupe... pas au sein de la famille.

                        http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/le-pantalon/


                        • pastori 16 septembre 2011 14:05

                          vous avez vu hier soir l’ossature du futur gouvernement du pays. viendrons s’y greffer mélenchon, joly, et d’autres personnalités capables et sérieuses d’horizons divers . aucune porte n’a bété fermée.


                          chirac a laissé passer l’occasion de rassembler les français autour d’un proramme progressiste et social, l’occasion ultime se présente désormais de nouveau.

                          le discours est crédible, sérieux , honnête, les propositions principales correspondent aux attentes des français. .

                          si on y adjoint une assemblée nationale bien choisie et pas godillot, des députés qui gouvernent vraiment (à nous de bien les choisir) l’espoir peut -être palpable ;

                          aucune autre solution meilleure ne sera proposée. et pour longtemps. au peuple de ne pas laisser passer la chance.

                          • pastori 16 septembre 2011 14:14

                            j’ai vu six français responsables, différents et divers mais unis, compétents, brillants, hônnêtes, jeunes et courageux, 
                             dire en choeur qu’ils supprimeraient les niches fiscales, qu’ils combattraient la mondialisation, faisant payer les spéculateurs, qu’ils oeuvreraient pour aider les familles, les pme, la croissance, l’emploi, la sécurité... en disant comment, quand, de quelle manière, avec quel argent,, en respectant chacun, avec leur sensibilité, leurs façon de voir les choses...

                            qui dit mieux ?

                            • Hieronymus Hieronymus 16 septembre 2011 18:32

                              aux chiottes le PS !
                              bande de bras cassés, complètement nazes et qui se croient encore ds le coup
                              légitimés à représenter le peuple de gôche et tout le bla-bla
                              ils vont se faire laminer, pire que Jospin, z-allez voir..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès