Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > PS/UMP ? Gauche/droite, encore un sens ?

PS/UMP ? Gauche/droite, encore un sens ?

Le slogan du Front National et du Front de gauche (on devrait toujours se méfier des partis dont le nom commence par Front) UMPS est un leurre qui profite sur la misère d’une partie de la population. Enfin, cette manière de faire de l’antiparlementarisme a, dans l’histoire, toujours conduit à la dictature et au fascisme. Rappelons encore une fois ici que la démocratie est à ce jour le moins mauvais des systèmes.

L’UMP tient ce week-end son conseil national à Paris et son Président, contesté Jean-François Copé, entend bien rassembler et faire porter haut le programme politique qu’il a concocté. On verra donc bien si Hollande et Sarkozy sont interchangeables. Je ne citerai ici que les mesures emblématiques (aux seuls yeux de Copé) qui seront approuvées : la retraite à 65 ans, une réduction drastique des allocations chômages et la fin des 35 heures sans compensation. Et encore d’après Alain Juppé, on a échappé à la suppression du SMIC. Beau programme, et encore une fois pourquoi pas, mais est-il encore raisonnable, comme le proclame haut et fort Mélenchon, de dire que le PS et l’UMP c’est la même chose ?

Enfin, histoire de tenter de marquer la différence sur le programme économique, où François Hollande a ouvert une brèche au centre et à droite, Copé prétend un programme d’économie de 130 milliards d’euros, là où le gouvernement annonce 50 milliards en trois ans. Voilà donc un marqueur droite/gauche fort sur la manière de régler le problème du déficit et de la dette.

Ce week-end aura donc le mérite de remettre un peu les pendules à l’heure après un an et demi de gouvernance de la gauche. Enfin, les déclarations de Bernadette Chirac annonçant le retour de Sarkozy à la politique finira peut-être à faire comprendre à une partie de la gauche, que si le gouvernement Ayrault ne mène pas la politique de leur rêve, pour autant cette politique-là se démarque clairement de celle de l’UMP. Que les salariés y prennent garde, les retraités et même les classes moyennes, le retour de l’UMP serait sévère pour eux tous, pas pour Liliane Bettencourt , n'oubliez pas le bouclier fiscal !

Enfin, cette surenchère libérale n’est pas du goût de tous, en particulier le bon élève de la droite qu’est Alain Juppé ne se reconnaît pas dans ce programme qu’il juge ouvertement trop à droite, suivi en ce sens par François Baroin, Bruno Le Maire et Jean-François Raffarin. Bref les fidèles de Jacques Chirac ne sont pas prêts à se faire Harakiri. Ils n’ont pas oublié les affres par lesquels Nicolas Sarkozy les à fait passer pendant toute la campagne présidentielle. Ils se sont bien juré de ne plus jamais revivre cela.

La déclaration d’Alain Juppé qui sera absent à ce conseil est claire : « Le séminaire m’a laissé songeur. Le texte qui en a découlé me semble un peu trop libéral. Certains voulaient même supprimer le SMIC ! Heureusement que l’on a été plusieurs à s’y opposer ».

Est-ce que l’UMP va survivre à ce clivage avec en arrière coulisse les bruits de botes de Nicolas Sarkozy qui compte bien revenir et se refuse à toute primaire.

Il semble bien que Hollande soit définitivement « l’eau qui dort » et qu’il faut s’en méfier, car il sera sans doute celui qui aura cassé en deux le parti de droite et centre droit que Jacques Chirac avait en tant de mal à créer.

Sont-ce les prémisses d’une recomposition de la vie politique, que François Hollande a amorcée en proclamant haut et fort qu’il est social-démocrate et en annonçant son pacte ?

Enfin, la manière dont l’UMP vient d’annoncer la composition de ses listes aux Européennes déclenche dans ses propres rangs des commentaires amers, il est vrai que le sort fait à Lamassoure et le retour de Nadine Morano tête de liste UMP dans le Grand Est sont des signes décourageants pour ceux qui à droite croient encore à la politique.

Bref, le dernier sondage pour l’UMP n’est pas rassurant, selon le Cevipof 21 % des Français disent avoir confiance en l’UMP pour gouverner contre 24 % fin 2012.

Il ne reste plus à François Hollande qu’à réussir se reconversion économique et surtout à réduire fortement le chômage et relancer la croissance. Rien n’est encore fait.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • leypanou 25 janvier 2014 14:44

    @auteur :

    « Il ne reste plus à François Hollande qu’à réussir se reconversion économique » : quelle reconversion ? N’a-t-il pas toujours été de droite ?

    Le gouvernement actuel n’a fait qu’amplifier ce que la droite a déjà commencé sur beaucoup de grands sujets : retraite (loi Balladur-Fillon), sécurité sociale (déremboursement), éducation (privatisation rampante avec Geneviève Fiorasso), etc, etc. Ce ne sont pas le mariage pour tous ou la prise en compte de la pénibilitépour la retraite qui vont changer grand chose dans une direction sociale libérale du gouvernement Ayrault.

    Des milliards sont transférés de la poche des contribuables pour de vagues promesses d’embauche : la droite n’aurait pas fait mieux. Certes, vous dites que la droite propose une baisse de 150 milliards alors que la gauche c’est seulement 50 milliards. Mais c’est 50 milliards JUSQU’A maintenant.

    Avec seulement le gel des pensions sur lequel la majorité « de gauche » n’a eu rien à dire, le PS n’aura aucune chance d’avoir la voix de ceux qui réfléchissent autrement qu’avec leurs pieds (cela fait 15 millions potentiellement tout de même). Et la lecture de ce livre n’a fait que confirmer ce que je pense.


    • foufouille foufouille 25 janvier 2014 14:47

      « UMPS est un leurre qui profite sur la misère d’une partie de la population. »

      mdr !
      pour la suppression du smic, c’est prévu par ton europe. de même une TVA unique et élevée


        • sirocco sirocco 25 janvier 2014 15:07

          UMPS...

          UM = Union Mafieuse

          PS = Parti Sioniste

          On est mal barrés !


          • vesjem vesjem 25 janvier 2014 15:26

            il faut bien quelques ronds de cuir pour pérenniser un parti parti en quenouille ;
            j’allais taper quen... ah non sale antisé...


            • foufouille foufouille 25 janvier 2014 15:31

              en plus dans PSOUMP, il faut ajouter les autres partis mangeur de soupe a 15000€ mensuel. maintenant, on peut y mettre le FDG en grande partie


              • Le421 Le421 25 janvier 2014 19:19

                Ca c’est vrai mon gars !!
                Y’a ben qu’le FN pour nous sauver !!

                mdr...


              • mario mario 25 janvier 2014 15:37

                @@doux reveur.....propagandiste du PS !

                cher monsieur , la réalitée va vous sauter aux yeux en 2 fois plutôt qu’une....et tres bientôt .


                • bluerage 25 janvier 2014 15:55

                  Ah ah, la groupie du PS qui nous dit que si on vote pas pour eux, ce sera le chaos. Rassurez vous ami auteur, on n’a pas la memoire aussi courte pour voter à nouveau UMP, et PS c’est plus jamais, alors nous ne voterons PLUS JAMAIS UMPS, ne vous en déplaise...


                  • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 2014 16:06

                    Hollande , Sarkozy droite et droite sauf qu’un est l’original et l’autre sa contrefaçon....


                    • claude-michel claude-michel 25 janvier 2014 17:07

                      PS/UMP ? Gauche/droite, encore un sens ?

                      Je sais qu’en Angleterre ils roulent à gauche.. ?


                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 25 janvier 2014 19:23

                        bref.... cela continue à voler bas du plafond, mais où est l’Agoravox d’avant ?


                        Cela ressemble de plus en plus à une poubelle... trop de déchets





                        • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 2014 09:21

                          Mieux vaut faire les poubelles du Fouquet’s que celle du Mac Do.....


                        • foufouille foufouille 26 janvier 2014 11:31

                          les poubelles de matignon, c’est mieux
                          pas celle de la futur suppression du smic par le PS


                        • bourrico6 27 janvier 2014 12:21

                          (Je sais que c’est toujours cruel pour une certaine gôche d’être confrontée à la réalité...)

                          Navré mais pour le coup l’auteur a raison, ton pitoyable commentaire vient l’illustrer.

                          L’argument se résumé à rien, à part une orthographe qui se veut à la fois amusante et insultante au sujet du mot « gauche ».

                          Je pense que tu voulais dire que les idéaux de gauche de résistent pas à la réalité ?
                          Si c’est ça tu vois, on peut le dire simplement, sans en rajouter et passer pour une buse comme tu l’as fait.
                          Mais dans tous les cas, c’est un pue plus complexe que ça, mais je vais pas trop en demander à ton esprit limité (de droite donc smiley) en une seule fois.


                        • Le421 Le421 25 janvier 2014 19:23

                          Perso, je vote et je continue à voter à gauche*...
                          Je ne crois pas qu’en mettant des flics partout et en virant les bougnoules on remplira les carnets de commandes des entreprises...
                          Je peux me tromper, mais...
                          D’autant plus que souvent, ce ne sont pas des français de souche, comme vous aimez si bien dire, qui sont le plus xénophobe.
                          Genre Serge Ayoub, pour n’en citer qu’un...

                          * Donc, pas PS, bien évidemment smiley


                          • Constant danslayreur 25 janvier 2014 19:37

                            z’avez dit bougnoule !
                            Comment ça, les oreilles ça se lave comme les pieds ? mes oreilles sont très propres moi Monsieur et je suis formel, z’avez dit bougnoule...

                            Vous ne pouvez donc pas voter à gauche, si c’était le cas vous diriez camarade...bougnoule, nuance...
                             


                          • bigglop bigglop 25 janvier 2014 19:34

                            En parlant du dernier sondage du CEVIPOF de janvier 2014, il ne faut pas occulter les résultats suivants :

                            Préoccupation des politiques envers les attentes des citoyens :
                            -peu ou pas du tout : 89%

                            Fonctionnement de la démocratie en France :
                            -pas très bien, pas du tout : 69%

                            Mais, moyens d’expression de citoyens les plus efficaces :
                            -voter aux élections : 63% !!!!!!!!!!!!

                            http://www.cevipof.com/fr/le-barometre-de-la-confiance-politique-du-cevipof/les-resultats-vague-5-janvier-2014/


                            • non667 25 janvier 2014 22:52

                              à pelletier
                              Rappelons encore une fois ici que la démocratie est à ce jour le moins mauvais des systèmes.

                              parce qu’on est en démocratie façon tce 2005 ?


                              • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 26 janvier 2014 23:42

                                C’est sous la dictature des banques et des multinationales que nous évoluons. ça fait un bail que les « élus » désignés par l’oligarchie ne dirigent plus un pays... Ils ne sont que les administrateurs des plus riches. Qu’ils soient de droite ou de gauche, c’est la politique des libéraux que nous subissons. Depuis la crise le CAC 40 n’a fait que s’enrichir, tandis que les français s’appauvrissent... cherchez l’erreur...

                                Pour moi l’abstention me parait un bon devoir de citoyen. Je ne crois plus en ce système et je refuse de croire que parce que j’ai l’opportunité de voter pour un guignol, je vis en démocratie. On ne nous demande même pas notre avis pour le Marché transatlantique qui va nous unir aux USA ! On a eu un référendum pour l’UE avec un NON majoritaire et pourtant, on y est dans cette belle merde. Tous ces traités (ou ces alliances, appelez comme vous voudrez) ne profitent qu’aux-mêmes. alors stop ! que les citoyens reprennent le pouvoir mais sans les profiteurs. On sait que la révolution de 1789 a été mise au point par les usuriers et les bourgeois. Ils n’ont fait que se servir des paysans pour y parvenir et une fois au pouvoir, ils les ont renvoyé dans leurs champs.


                              • bourrico6 27 janvier 2014 12:24

                                Rappelons encore une fois ici que la démocratie est à ce jour le moins mauvais des systèmes.

                                De même, cette affirmation est un indémontrable.
                                Dans l’absolu, une « dictature éclairée » est théoriquement plus efficace.

                                Dans la pratique... ma foi ce n’est ni l’un ni l’autre qui sont à l’oeuvre.


                              • Scual 26 janvier 2014 10:51

                                Des mensonges dégueulasses et du confusionnisme d’entrée de jeu dans l’introduction, pas la peine d’aller plus loin.

                                Poubelle. Allons lire quelque chose d’honnête.


                                • howahkan Buddha Marcel. 26 janvier 2014 11:07

                                  c’est un séisme politique dont l’ampleur ne se discerne encore pas bien....désormais l’illusion droite - gauche se voit elle ne peut donc plus tromper personne, il n’y a pas d’opposition droite gauche, il n’y en en jamais eut ...ce sont les mêmes, ils ont les mêmes patrons ,des financiers, ceux à qui par exemple la france mais pas seulement bien sur, emprunte de l’argent qu’ils n’ont pas pour le rembourser sur du VRAI TRAVAIL....il y a un parti unique en france comme partout en Europe avec ici et là des dissidences marginales dont beaucoup ne sont encore que des soumis au maitre financier et à Israël....ce qui n’est pas un secret , ile ne s’en cache même plus.....l’arrogance est un de leur talon d’Achille ..

                                  les gus qui nous ressortent leur zéro arguments en sortant la seule insulte qui leur reste faute du moindre argument..la goooooche..vont devoir changer leur logiciel, si leur neurone le leur permette non argument qui en fait à toujours été périmé.....allez donc apprendre l’histoire réelle du bolchevisme, vous n’en reviendrez pas......

                                  Merci donc à Mr Valls d’avoir commis cette bévue monumentale...........
                                  Quand aux autres partis dit extrême, là, ils sont bien sur dans le même moule.....que l’umps....faut dire que question pas de travail salaire et retraite c’est du pain beni pour tous les faux culs.....

                                  La pseudo république nous joue le bal des faux culs......


                                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 janvier 2014 14:36

                                    Bien entendu qu’il y a une opposition entre la gauche et la droite.


                                    Mais il y a aussi une opposition DANS la gauche, l’une se valorisant en s’auto-proclamant « vraie » au détriment de l’autre qu’elle assimile à la droite, plus pour se donner une couleur politique et pour exister médiatiquement que par véritable idéologie.

                                    Avant la chute du Mur, il y avait deux systèmes économiques en concurrence : le capitalisme et le marxisme.

                                    1989 a été une année terrible avec l’effondrement des régimes soviétiques qui ne subsistent plus qu’en Corée du Nord et à Cuba.

                                    Mais peut-on même parler encore de régime communiste quand leurs dirigeants se refilent la direction en famille ? Monarchie serait plus approprié comme terme.

                                    Même la puissante Chine n’a plus que les apparences d’un régime communiste : le capitalisme y est roi, on y parlera plus de ploutocratie. C’est plus proche de la vérité.

                                     Le dirigisme économique ne marche pas, le Venezuela est là pour nous le rappeler : le pays connait de grandes difficultés d’approvisionnements en nourriture et en biens de consommation courante car l’intervention massive de l’ Etat a mis en place un système ou produire est devenu source de perte et non de profit pour les entreprises. Comment gagner de l’argent dès lors ? Comment payer ses salariés quand les caisses sont vides ?

                                    Le pays se gargarise de ses universités qui se remplissent, mais pousse les caméras loin des bidonvilles qui grandissent, de la criminalité qui explose et de la corruption massive qui a fait de la famille Chavez la vraie famille régnante du régime, le père Hugo ayant mis ses proches aux postes clés de l’administration politique et économique. Maduro n’étant là que pour préserver l’ héritage et détourner l’attention du peuple des vrais problèmes et surtout, des vrais responsables.

                                    Comme le marxisme ne marche pas, les partis de l’extrême-gauche n’ont d’autre choix, pour faire oublier ce détail, que de charger le système capitaliste et de l’affubler de tous les maux pour détourner l’attention. Cela passe par le dénigrement aussi du PS qui a depuis longtemps compris que le marxisme était une impasse.

                                    Soyons justes toutefois : le capitalisme sauvage, dérégulé que nous connaissons actuellement, est une monstruosité, une absurdité, une Ferrari lancée à 350 à l’heure sans freins, et la chicane approche.

                                    Malheureusement, un système économique et par définition au delà d’un Etat. Pour s’imposer, pour réformer le système sans le détruire ( car sa destruction serait ravageuse pour tous, et avant tout pour les plus faibles, ce que le FDG semble oublier dans son petit Livre Rouge ), on ne peut plus agir à l’ échelle nationale, mais continentale, au moins. Nous avons raté une occasion majeure avec la dernière crise bancaire faute de volonté politique. Il faut dire qu’avec Sarkozy, on avait un ultra-libéral aux commandes, il n’y avait rien à attendre de lui.

                                    Hollande a cette volonté, mais pour le moment il n’a qu’un couteau à huitre pour affronter l’ hydre. Il lui faut de l’aide, du soutien, de meilleures armes ( et aussi un scooter et des croissants pour le repos du guerrier...). Et cela, seuls les peuples européens peuvent le lui apporter.

                                    La mise en place d’un gouvernement de coalition en Allemagne est une bonne nouvelle, même si cela n’est pas encore suffisant. Il faut espérer que les prochaines législatives anglaises se montreront plus défavorables à Cameron, qui doit comprendre qu’il précipite son pays et les autres vers l’abime.

                                    • Christoff_M Christoff_M 27 janvier 2014 03:43

                                      Nous faire croire qu’il y a une différence entre des partis qui se repartissent le pouvoir depuis plus de quarante ans en fossoyant les caisses de l’état entre autres, et en se faisant rembourser leur campagnes minables qui arrosent tous les copains de la télé et des médias c’est ça le leurre et ça se prétend démocratie !!


                                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 janvier 2014 10:54

                                        Mais le FDG, le FN, EELV, Modem et consorts se font TOUS rembourser leurs frais de campagne mon gars.


                                        Sur ce plan là, ils sont aussi identiques que les deux gros.

                                        Rien ne change.

                                      • Christoff_M Christoff_M 27 janvier 2014 03:48

                                        Donner plus de deputés a des partis de gauche ou des soi disant verts qui font partie du système et ne représentent que moins de 5% des français alors que le FN lui avec plus de 20% de voix voir 30% n’a que trois députés la ce n’est meme plus un leure c’est un arrangement entre partis mafieux qui tiennent toutes les ficelles et les medias...


                                        • Christoff_M Christoff_M 27 janvier 2014 03:48

                                          Donner plus de deputés a des partis de gauche ou des soi disant verts qui font partie du système et ne représentent que moins de 5% des français alors que le FN lui avec plus de 20% de voix voir 30% n’a que trois députés la ce n’est meme plus un leure c’est un arrangement entre partis mafieux qui tiennent toutes les ficelles et les medias...


                                          • Christoff_M Christoff_M 27 janvier 2014 03:54

                                            je voulais dire d’extreme gauche, le PS actuel etant le fossoyeur du PC seul vrai parti de gauche pour les ouvriers et les gens du peuple qu’il fallait faire disparaitre car le PS est maçon et europeaniste !! la aussi le parti de gauche est un leurre depuis les années 2000 et les pseudo partis de remplacement ne sont que des façades financées en haut lieu pour canaliser et ramener les gens au PS ça a bien marché aux dernières elections les cocus comptez vous !!


                                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 janvier 2014 11:14

                                              Oh, le PCF s’est bien sabordé lui-même, il était assez grand pour se couler tout seul.


                                              Sa première erreur a été une inféodation totale à Moscou. Les Français n’aiment pas voir leur politique intérieure dirigée par l’ Etranger, que ce soit Washington ou Leningrad. Le PCF y a gaspillé une grande partie de son crédit gagné par la Résistance face aux nazis.

                                              Sa seconde erreur a été de soutenir les répressions soviétiques brutales (pléonasme ?) de Budapest et de Prague. Les travailleurs, dans leur grande majorité, n’ont pas cru aux fables de la déstabilisation extérieure de la Hongrie et de la Tchécoslovaquie. Ils ont aussi vu que faire un pas de coté, c’est se prendre les T 34 dans la gueule. Il y a mieux comme motivation.

                                              Sa troisième erreur a été de ne pas voir le fort mouvement social derrière Mai 68, et le fait d’être resté à la traine des étudiants (diants diants...). Son dénigrement d’un mouvement faussement perçu comme « bourgeois » a montré son aveuglement idéologique.

                                              Sa quatrième erreur a été de ne pas se rendre compte de l’évolution du prolétariat français après mai 68. La lente montée de l’éducation de l’ouvrier de base l’a privé de sa base électorale. Le Français « de base » croyant de moins en moins aux Horizons Radieux qu’on lui promettait.

                                              Sa cinquième erreur a été Georges Marchais. Et le maintenir au Politburo après son soutien catastrophique à l’invasion de l’ Afghanistan réalisé depuis Moscou ou il était en visite. Comme symbole de féodalisme, on ne fait pas mieux.

                                              La lente érosion du PCF était bien avancée quand le parti a signé les accords avec le PS. Mitterrand n’a fait au fond qu’accélérer un processus inévitable. 

                                              Sa sixième erreur est d’avoir raté le virage sociale de la fin des années 80. L’effondrement de l’ URSS a entrainé l’effondrement final du PCF. Difficile pour une filiale de subsister après la disparition de la maison mère. Le PC Italien a su se dégager de Moscou avant, ce qui lui a permit de subsister, toujours vivant aujourd’hui au sein d’une nouvelle formation.

                                            • non667 28 janvier 2014 18:53

                                              à mminvar
                                              fort mouvement social derrière Mai 68

                                              sionniste !pas besoin de troller des conneries !
                                              mai 68 = complot judéo-maçonnique pour déboulonner (préparé dès fin 1967 d’après un retraité des r.g. ) le nationaliste de Gaulle
                                              la preuve : nous sommes tous des juifs allemands ! cohn bendit
                                              + à la coordination étudiante :s’il n’y avait pas eu le sépharade daniel bensaïd la réunion aurait pu se faire en yiddish (langue judéo-allemande des ashkénazes allemands !


                                            • Arnaud69 Arnaud69 27 janvier 2014 04:02

                                              Revenez à la base, croyants non-croyants ont été remplacés par droite-gauche.
                                              La politique droite-gauche est devenue la nouvelle religion.

                                              Vincent Peillon lui même déclare que la laïcité est une religion issue de la révolution Française.

                                              (donc une religion maçonnique puisque la maçonnerie revendique la paternité de la révolution)


                                              • Scual 27 janvier 2014 09:16

                                                Je suis désolé de venir briser la monotonie de cette discussion dans laquelle tout le monde ou presque est d’accord sur le fond alors que celui-ci est ridicule, dans cette campagne de propagande confusionniste assimilant partis politiques et orientations idéologique comme si on allait tout confondre sans rien remarquer mais vous n’attraperez plus personne comme ça, chers FN.

                                                Un parti politique n’est pas de gauche ou de droite, comme une voiture serait de course ou utilitaire. Un parti politique se classe dans une de ces catégories uniquement en jugeant de ses agissement et non pas selon ce qui est écrit sur l’étiquette. Il est donc tout à fait possible qu’un ou plusieurs partis soient exactement pareil. Par contre LA Gauche et LA Droite ne peuvent absolument pas être la même chose. Ce sont des notions idéologiques qui sont totalement indépendantes des personnes, des groupes de personnes et des étiquettes, et qui sont factuellement et forcément dissemblables.

                                                J’ajouterais au passage que faire passer le PS pour un parti de Gauche n’est rien de plus que de la propagande de bas-étage. Qu’on le répète depuis deux ans pour éveiller les conscience est une chose, mais depuis que le Président a été obligé de l’avouer, c’est désormais tout ce qu’il y a de plus officiel : le PS n’est pas de gauche mais de droite.

                                                Alors parler d’un système « gauche/droite » qui n’existe pas, confondre partis et orientations idéologiques, mélanger les étiquettes et les couleurs, faire croire que deux choses antinomiques sont pareilles... on nage en plein Georges Orwell.

                                                La Gauche n’a pas été au pouvoir dans ce pays depuis au moins 2001... et encore que je suis trèèèèèès tolérant pour classer le gouvernement Jospin à Gauche, sinon faut remonter à bien plus longtemps encore. Depuis il n’y a eu en France que des gouvernement de plus en plus réactionnaires, antisociaux, ultralibéraux et anti-Etatistes. Le plus à droite de tous et de loin, bien plus que ce que le duo Sarko/Fillon ait jamais osé, c’est le gouvernement actuel. C’est le plus à droite de tous, à tout points de vue, ET DE TRÈS TRÈS LOIN.

                                                Parler de « gauche » à propos de ce gouvernement de traitres d’ultra-droite n’est depuis le début rien de plus que de la propagande anti-Gauche, avec pour but d’assimiler la gauche de manière sous-entendue au gouvernement actuel et donc à la droite. C’est bien entendu ridicule, la Gauche étant l’exact inverse. De plus maintenant que Hollande a été pratiquement contraint de l’avouer, ça ressemble même plus à une farce qu’autre chose.

                                                Le FN va devoir trouver autre chose pour arnaquer les électeurs, quand à ceux qui y ont cru, désolé mais vous vous êtes fait avoir. Vous n’êtes pas déçus de la Gauche du tout, vous n’y avez même pas eu droit 5 minutes, vous êtes déçus par la trahison de Droite du PS... ce qui n’est absolument pas pareil. Le seul est unique problème de ce pays qui dure depuis des lustres et qui détruit tout, c’est cette politique de droite dure qui n’a pas vu la moindre petite inflexion centriste et encore moins un changement de cap à Gauche depuis une éternité. A vrai dire la seule et unique chose que fait ce gouvernement c’est justement de détruire l’héritage de la Gauche, l’exact inverse et rien de plus.


                                                • spartacus spartacus 27 janvier 2014 10:46

                                                  « surenchère libérale ». Que c’est comique.  smiley

                                                  Preuve d’une éducation nationale entièrement doctrinaire qui ne sait même pas ce quelle critique.
                                                  Le libéralisme est inexistant en France. 
                                                  Tous les partis sont socialistes. 
                                                  Tous sont subventionnées par l’état, tous les partis sont pour l’interventionnisme étatiste, tous croient que l’état fait le bonheur, tous sont Keynésiens. Tous vous balancent de l’anti-libéralisme à gogo sans jamais en avoir lu une ligne.

                                                  Heureusement on voit apparaître quelques espoirs. Le socialisme ne peut résister aux faits, et les gens commencent à le voir :
                                                  Les services publics ont beau être gavés de personnels, les résultats sont de pire en pire. La bureaucratie est partout.
                                                  Ils ne constatent aucune corrélation entre l’accroissement de l’appareil d’Etat et la qualité du service. Vérité libérale.

                                                  La pression fiscale pour payer cette armée de réserve socialiste de rentiers de l’état n’a cessé d’augmenter, et se solde par un pouvoir d’achat qui stagne, ou recule.
                                                  ils considèrent qu’ils n’en ont pas pour leur argent.

                                                  Le social ne profite qu’aux mêmes, les fonctionnaires, les journalistes, les élus, les proches de l’état. On leur dit qu’ils sont attachés aux système social.
                                                  Ils comprennent maintenant le sens du mot « attaché » comme ligotés à payer des privilèges pour les profiteurs du social, les fonctionnaires, les agents de l’état....

                                                  L’observation des pleurnichards ne fait plus de doute. 
                                                  Les privilégiés de l’état, les bénéficiaires de régimes spéciaux et droits sociaux différenciés sont les repères du gauchisme. Leurs pleurs « sociaux » et leur réclamation de « solidarité » ne trompe plus personne. La solidarité qu’ils réclament c’est avant tout pour leur gueule et payable par les autres. 
                                                  Larmes de crocodile !


                                                  • bourrico6 27 janvier 2014 12:26

                                                    blablablabla, blablablabla..

                                                    Quel barratin mon pépère, t’es doué pour raconter de la merde tu sais.
                                                    T’as pensé à en faire ton métier ?


                                                  • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 janvier 2014 11:21

                                                    Un des points communs qu’ont la droite et la gauche, c’est qu’ils sont de fieffés menteurs.

                                                    Qu’ils soient au gouvernement ou dans l’opposition, tour à tour, il leur faut trouver la formule la plus magique et la plus vendeuse aux yeux des Français pour s’accaparer leurs voix, point barre.
                                                    Le reste n’est que mensonges et littératures, puisque de toute manière c’est Bruxelles qui a les manettes avec le lobby de la finance.
                                                    Vous qui semblez être au fait de la politique, ayez l’amabilité de lire ceci et me dire ce que cela vous inspire. www.democratie-demos.eu
                                                    Avec mes remerciements.

                                                    • bourrico6 27 janvier 2014 15:34

                                                      Un des points communs qu’ont la droite et la gauche, c’est qu’ils sont de fieffés menteurs.

                                                      Pour ça, je dirai que ce n’est pas de leur faute.
                                                      Chaque génération vote pour des affabulateurs, chaque président est élu sur un programme surréaliste, et chaque élection fait regretter celle d’avant.
                                                      Qui votent pour ses promesses incohérentes, qui vote pour des repris de justice, qui vote encore et toujours pour cette meute de carriériste ?
                                                      Les veaux... ou les cons comme disait Georges.

                                                      Les coupables, ce sont ceux qui sont fiers d’aller voter.


                                                    • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 janvier 2014 18:04

                                                      Les veaux... LES BOURRICOS ou les cons comme disait Georges.


                                                    • Christoff_M Christoff_M 27 janvier 2014 19:58

                                                      les partis classiques ont soutenus l’>Europe et sont pendus et infeodes a l’euro !! qd on voit les chiffres catastrophiques et le fait qu’il n’y ait qu’un pays qui tire la couverture, l’Allemagne, drole d’histoire...
                                                      Force est de constater que les partis UMPS n’ont rien d’autre a proposer que le soutien des speculateurs de l’euro de l’immobilier de l’automobile, des petroliers etc etc et qu’ils n’ont rien apporté a la France a part des dettes depuis la fin des années 70 ou mieux 80 la fin du PS français noyauté par des maçons de Mitterrand ( voir son attachement a la pyramide du Louvre) or on sait bien que ces maçons sont antichretiens anti France au sens de la nation et qu’ils se rangent depuis fin 1800 derrière les industriels les financiers les mondialistes et les sionistes !!

                                                      On le saurait si la France était dirigée par des gens qui veulent le bien etre du pays or la descente a commencé avec Pompidou ex Bilderberg ex banque Rotschild comme par hasard derrière De Gaulle et s’est accentuée avec Mitterrand et Delors qui voulaient absolument l’ Europe et on voit le resultat !! les memes avant la guerre nous avaient amenés a une situation sans issue c’est quand meme un classique pour une certaine gauche française avec de soi disant intellos incapables de pragmatisme de bon sens et n’ayant aucune experience du terrain !! ( le profil profs agrégés et technocrates)...


                                                      • Christoff_M Christoff_M 27 janvier 2014 20:04

                                                        nous avons surtout une génération de bourgeois, d’héritiers et de planqués dans les partis UMP PS et Verts des gens surpayés par rapport a la moyenne des français a l’assemblée donc une parodie de démocratie ^pour amuser les ânes voir la teneur des débats même avec la télé ( qu’est ce que ça doit être sans)...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès