Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Qu’est-ce qui cloche ?

Qu’est-ce qui cloche ?

Combien de fois nous sommes-nous posé cette question sans en connaître l’origine, car la cloche si bruyante fait naître un silence gêné lorsqu’on interroge nos concitoyens sur l’origine des expressions qu’a fait naître cette occupante de nos clochers.

C’est au 4ème siècle de notre ère que l’on doit l’introduction de la cloche dans les églises, grâce à un évêque de Nole, en Italie, nommé saint Paulin, les fondeurs de cloche étant parfois appelés saintiers, puisqu’ils décoraient leurs fabrication d’effigies de saints. lien

Comme l’explique dans son récent livre Clara Frugoni, « la vie au moyen âge » (éditions « belle lettres »), (lien) au moyen âge, les cloches sonnaient à de nombreuses occasions, que ce soit pour signaler un incendie, une émeute, une assemblée politique, à tout moment de la journée, mais aussi la nuit, ainsi les matines étaient sonnées à minuit…nos concitoyens en effet se levaient très tôt, allant « aux offices » avec de commencer le travail. lien

Toute l’histoire de nos cloches est racontée sur ce lien.

Mais intéressons nous donc aux expressions qu’à fait naître cette cloche.

N’est-il pas judicieux d’utiliser l’expression « qu’est-ce qui cloche », lorsque, voyant la posture et les décisions du premier personnage de l’état, on s’interroge sur celles-ci, puisqu’elles sont assez éloignées des promesses annoncées lors du discours du Bourget.

Il promettait qu’il n’augmenterait pas les impôts, et distribue allègrement des nouvelles taxes…

Son ennemi c’est la finance, et l’une de ses premières interventions télévisuelles se passe sur le plateau de l’émission « capital »…

Dans ce cas, l’expression « qu’est-ce qui cloche  » fait référence, non pas avec l'instrument de percussion, mais plutôt à celui du mot cloche lorsqu’il évoque une personne qui boite, lequel a donné naissance au mot clochard, de « cloppus », les boiteux, (ce qui est aussi le sens de l’expression « cloche-pied » qui signifie boitiller, ou sauter sur un seul pied), donnant naissance à l’expression « être de la cloche ».

D’autres linguistes distingués proposent une autre explication : l’église rémunérait les mendiants pour qu’ils se rendent dans les églises afin de faire sonner les cloches, et ces sonneurs providentiels de cloche, auraient du coup étés naturellement appelés les clochards…lien

Fatal dès lors que François Hollande se fasse « sonner les cloches », (lien) par tous ceux qui, faute de finances suffisantes en viennent à déménager à « la cloche de bois  ». lien

Cette « cloche de bois » serait celle de la concierge, qui se devait d’être discrète, lorsque l’on quittait en douce son appartement, afin de ne pas payer son loyer. lien

Comment ne pas comprendre la colère de ceux qui ont faim, alors que d’autres « se tapent la cloche » sans vergogne ?

Dans ce cas précis, la cloche représente soit la tête d’un être humain, abritant en principe un cerveau, puisqu’en 1900, se taper la tête voulait dire manger, quoique d’après d’autres linguistes, la cloche serait, plutôt le ventre. lien

Ces avis différents permettent de nous intéresser à l’expression : « un autre son de cloche  »…

Elle est généralement utilisée lorsqu’un informateur, du genre lanceur d’alerte, parfois aux antipodes du discours médiatique habituel, donne une autre version argumentée d’une situation particulière.

Prenons l’exemple de Marine Le Pen, qui menace les journalistes de procédures judiciaires si ces derniers ont l’outrecuidance de qualifier son parti « d’extrême droite »…

Surprenante position, car au moment ou la droite s’assume, allant jusqu’à faire de ce terme un étendard, l’extrême droite refuse la place qui est la sienne, affirmant qu’elle est seulement un « parti patriotique », ce qui demande à être prouvé, et de la gauche (lien) à la droite, (lien) ils sont nombreux à affirmer que le FN n’est pas un parti républicain, d'autant que les preuves sont nombreuses, et récentes.

Invitée en 2012 par le parti d’extrême droite autrichien, le FPÖ, la présidente du FN en a rencontré le leader, valsant même à Vienne, lors du bal donné par ce parti nazi, aux bras de Martin Graf, membre d’Olympia, une corporation secrète interdite aux juifs et aux femmes, bien connue pour ses idées néo-nazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes. lien

Et puis, récemment encore, elle a renforcé les liens existants entre le parti d’extrême droite italien et le FN, en rencontrant en avril 2012 Francesco Storace, figure marquante du mouvement néo nazi italien…et ce n’est pas une nouveauté, puisqu’en octobre 2011, elle avait rencontré à Véronne des élus issus eux aussi du néofascisme. lien

En s’affichant avec Franz Schönhuber, ex militant des jeunesses hitlériennes, ex-waffen SS, comme le montre cette photo, la présidente du FN, aura de la peine à faire croire que son parti est devenu respectable du jour au lendemain. lien

On peut bien sur deviner que, pour rassembler un maximum de français sur les candidatures frontistes, il soit nécessaire de ne pas se positionner à l’extrême droite, mais est-ce une raison suffisante pour masquer la réalité idéologique de ce parti ?

Mais il y a mieux.

Pour se convaincre de la place à l’extrême droite du Front National sur l’échiquier politique français, il n’est pas inutile de lire le rapport sur l’extrême droite présenté par Alain Pruvot, président de la Fédération de la Ligue des droits de l’Homme du Pas-de-Calais.

Après un bref rappel historique, il démontre bien que le FN n’est pas un « parti comme les autres », puisqu’il met systématiquement en avant la « préférence nationale », allant ainsi à l’encontre de nos principes constitutionnels, et rappelle « qu’aucun régime politique d’extrême droite n’a jamais été porteur d’un quelconque progrès pour les citoyens du pays concernés » concluant que « tous ces régimes ont abouti à de véritables catastrophes ». lien

Et puis, en refusant l’étiquette d’extrême droite, la présidente du FN, embarrasse les dirigeants de l’UMP, dont Copé et Fillon sont les provisoires leaders.

Le premier, adepte des « petits pains au chocolat », (lien) et le second qui vient de faire part de sa volonté de ne rien s’interdire lors d’un second tour électoral, appelant à voter pour le moins sectaire, (lien) impliquant la possibilité de voter « front national » se retrouvent en fâcheuse posture, puisqu’ils se voient du coup catapultés à droite du front national… donc à l’extrême de l’extrême droite…comprenne qui pourra.

Un autre son de cloche donc.

Changeons de parti…pour découvrir d’autres « querelles de clocher » :

Lorsque le parti socialiste s’estime à gauche, il serait légitime de s’interroger, au vu des déclarations faites, ne serait-ce que celles du ministre de l’intérieur qui, en stigmatisant un pourcentage insignifiant de Roms présents dans le pays, (20 000) pour une population de 65,7 millions d’habitants, relativise la notion induite dans le mot « social », ou celle qui se trouve évoquée au fronton de nos mairies…"fraternité".

Pourtant certains politologues, s’étonnant du silence du chef de l’état, avancent une autre explication.

Devant la débâcle possible lors des municipales du printemps 2014, il y aurait une tacite stratégie élyséenne, qui en laissant s’exprimer Valls sur le terrain de prédilection du FN sans le désavouer, (lien) espèrerait glaner quelques voix à l’extrême droite…mais n’est-ce pas jouer un jeu dangereux ?

L’exemple de Brignoles, où pour les cantonales prochaines, ne restent en lice que le FN et l’UMP, ne semble pas donner raison à cette possible stratégie.

Avec au premier tour 40,2% de votes pour le FN, largement devant la candidate UMP, qui n’obtient que 20,8%, excluant d’entrée les partis de gauche, montre bien que la stratégie du PS et de l’UMP n’est plus payante, d’autant qu’ajoutant les voix obtenues par le candidat dissident d’extrême droite Jean Paul Dispard, le score total de cette extrême droite frôle les 50%. lien

Il y a donc bien « quelque chose qui cloche » au pays de la liberté, de l'égalité et de la fraternité, et les municipales prochaines s’annoncent plutôt mal pour le parti gouvernemental.

Terminons logiquement par l’expression « quelle cloche celui-là  » qualifiant d’abord l’indécis, qui, tout comme l’instrument de percussion de nos clochers, se balance d’un coté à l’autre, et qui prend aujourd’hui un tout autre sens, définissant plutôt un naïf, celui qui se fait avoir…comme beaucoup de français, peut-être. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « n’achète pas la cloche avant la vache  ».

L’image illustrant l’article vient de « artcorusse.org »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles à découvrir

La jeune arabe à la culotte rose du FN

La « laïcité » made in FN


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Demian West 8 octobre 2013 09:27

    Cher Cabanel,


    Vous dites « Dans ce cas, l’expression « qu’est-ce qui cloche  » fait référence, non pas avec l’instrument de percussion, mais plutôt à celui du mot cloche lorsqu’il évoque une personne qui boite, lequel a donné naissance au mot clochard, de « cloppus », les boiteux, (ce qui est aussi le sens de l’expression « cloche-pied » qui signifie boitiller, ou sauter sur un seul pied), donnant naissance à l’expression « être de la cloche ». »

    On dit aussi que le terme « clochard » vient des Halles de Paris, qui sonnaient une cloche à la fin des marchés afin que les pauvres du quartiers puissent ramasser les restes.

    Mais passer de l’étymologie de la cloche à cet abrupt discours stéréotypé agit-prop anti-FN ne fait que le jeu du FN. Comme dans cette émission débat politique d’hier soir sur la 2, où tous les intervenants se sont ridiculisés en attaquant sans laisser le seul représentant du FN, comme s’il était le pire danger depuis le monstre du Loch Ness. Bref, on n’a jamais mieux fait pour attirer tous les gens vers ce monstre-là.

    Et je vous l’assure, à la fin, on a presque envie de protéger le pauvre assailli pour au moins le laisser dire ce qu’il aurait à dire. On est en démocratie encore. Et quand 90% d’un plateau ou d’un discours s’en prend à un seul, c’est pas digne.

    Hier soir, ils n’ont pas moins fait que de l’accuser d’avoir été autour de Hitler dans les années 40, ce pauvre jeune homme bien propret, c’était un peu trop pour lui, et il n’était pas né...

    Et quels soupirs tranchants, quand vous agitez des arguments de chasse aux sorcières dignes des années 50 aux States. On dirait de l’anticommunisme maccarthyste ! Vous allez en faire des intéressés par ce parti de droite dure. Ce qui a réussi pendant la période Mitterrand foire à fond aujourd’hui...

    Vous êtes tout simplement en train d’en faire le seul parti d’opposition, et vous ne pouvez pas vous en empêcher, c’est plus fort que vous. Vous frappez trop fort et vous créez une empathie qui va le servir. C’est la glissade mémorable de la gauche.

    Vous croyez vraiment que les électeurs vont vous écouter et vous obéir le doigt sur la couture de la vareuse stalina ? Ils se fichent de vos discours comme de la dernière vague de moteurs sur le périphérique passant...

    Bonne journée quand même

    Demian West

    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 12:58

      Demian

      votre réaction me surprend.
      d’abord, si vous avez bien lu, je n’ai épargné personne...
      cette histoire de cloche touche aussi bien le FN, que l’UMP, et le PS
      vous ne m’en voudrez pas j’espère d’avoir épargné EELV ?
      ils n’ont pas besoin de moi pour se discréditer, avalant couleuvre sur couleuvre...
      je n’ai pas vu l’émission que vous évoquez, et pour cause, il y a longtemps que je ne regarde plus la TV... lui préférant d’autres sources d’informations plus sérieuses... médiapart, le Canard, et quelques autres...
      libre à vous d’y perdre votre temps, faisant ainsi le jeu de ces médias manipulateurs.

    • Demian West 8 octobre 2013 17:20

      Cabanel,


      Relisez-vous, vous dites en donner aussi contre le PS mais pour tout de suite revenir au FN.

      C’est plus fort que vous, et votre droit.

      Mais pas de leçon s’il-vous-plaît dans ce cas-là. Merci smiley

      DW

    • Demian West 8 octobre 2013 17:23

      C’est vous qui faites le jeu des médias et du FN, pas moi.


      Je n’ai écrit aucun article sur le FN aujourd’hui, et quand j’écris un article je critique la politique du gouvernement. Je ne me contente pas de désigner un bouc émissaire à diaboliser pour détourner les regards des responsables.

      DW

    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 17:45

      Demian

      je persiste et signe
      l’UMP avec ses histoires de petits pains au chocolat, et Fillon avec son mot « sectaire »
      et le PS, avec Valls qui harcèle les Roms, tous font le lit du FN...
      ...pour des raisons électorales.
      je ne fais que constater ça dans l’article, rien de plus.
      désolé.
       smiley

    • Demian West 8 octobre 2013 17:53

      En ne dissertant que sur les manoeuvres de politique politicienne, vous ne faites que les servir tous, car vous vous préoccupez seulement des faux-problèmes pour ne pas disserter des vrais.


      Ce sont tous ces partis qui vous leurrent et vous jettent des branches à rapporter.

      Toute cette diabolisation du FN est le chemin le plus court pour ne parler de rien que du FN, et vous foncez comme un animal programmé pavlovisé. 

      Moi pas.

      Je ne fais que des articles pour dénoncer ce qui ne va pas dans les options des partis. Ce qui ne va pas dans la gauche c’est la gauche, pas le FN, vous sentez la différence de critique et de propos ?

      Il ne faut pas dire, votez à gauche pour ne pas voter FN, il faut dire ne votez pas à gauche car ils nous mènent droit dans le mur, c’est la différence de nos conclusions. 

      Votre casuistique simpliste est une forme de manipulation des personnes déjà acquises à ce discours et aussi des deux trois rares qui auront eu une illumination en vous lisant, car ils viennent juste d’avoir atteint la puberté ce matin. Mais c’est peu, croyez-moi.

      DW

    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 17:59

      DW

      une fois de plus je ne partage pas votre analyse, 
      j’espère que vous m’en laissez le droit ?
       smiley
      dans cet article, j’ai tenté (en vain semble-t-il dans votre cas) de démontrer que le FN n’était pas un parti républicain, et était seulement dans une imposture.
      mais j’ai aussi essayé d’expliquer à quoi rimait les postures du PS et de l’UMP, qui tentent (à mon avis en vain) de prendre des voix à l’extrême droite.
      rien de plus.

    • Demian West 8 octobre 2013 18:24

      Cette attitude de rejeter le FN hors de la République est de la prestidigitation qui ne marche plus. 


      Car, je peux en témoigner, quand De Gaulle régnait il y avait des parties de droite qui étaient à l’identique du FN, et on n’en mourrait pas.

      Même De Gaulle avait le même discours et il était un des meilleurs présidents que la République ait connu, vu qu’il l’a rétablie. 

      Et ils étaient nombreux les pétochards qui hurlaient que De Gaulle allait faire un putsch qui n’a jamais eu lieu que sous Mitterrand mais sous une forme visqueuse étale.

      Toutes ces diabolisations sont un jeu de manipulation grossière.

      Le peuple veut du concret, qu’on nettoie cette délinquance et qu’on rende le travail à qui de droit, et le reste il s’en fiche, ils vous haine et vous merde quand vous causez comme un journal de bobos.

      Si De Gaulle existait, vous le dénonceriez quotidiennement comme un fasciste. C’est ça la diabolisation systémique et ridicule.

      DW

    • Yohan Yohan 8 octobre 2013 18:45

      Parfaitement dit West...


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 20:14

      DW

      vous pétez les plombs !
      Mitterand auteur d’un putsch !!!
      et de Gaulle, jamais tenté d’en faire un ?
      vous devriez ouvrir les livres d’histoire.
       smiley


    • Demian West 8 octobre 2013 20:22

      De ce côté-là j’ai plus de diplômes que vous pourriez rêver d’en avoir smiley


      Et je ne parle pas du suivi à bac plus 45.

      DW

    • Demian West 8 octobre 2013 20:23

      Ce sont les livres d’histoire qui s’ouvrent devant moi quand je passe...


       smiley

      DW

    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 20:27

      DW

      devant votre modestie, je m’incline.
      le ciel vous tienne en joie.
       smiley

    • Vipère Vipère 8 octobre 2013 20:27

      Bonsoir à tous et à D.W.


      Au moins, vous avez de quoi tapisser une vieille armoire, contrairement à moi ! smiley

    • gaijin gaijin 8 octobre 2013 10:14

      assez d’accord avec demian
      le fn est devenu le centre de la politique française et le seul qui se présente comme une alternative ( quoi qu’on en pense par ailleurs )
      ça atteint des niveaux de ridicule digne du grand guignol ( zemmour expliquant que le fn est un parti de gauche )
      pendant ce temps le bizeness continue
      mais il faut des cibles simples pour une politique du prêt a penser en moins de 140 caractères
      l’ennemi c’est le FN
      l’ennemi c’est les musulmans .......
      continuons comme ça et l’avenir c’est sarko élu a 70 % en 2017 pour « Protéger La France »
      on peut parier aussi que ce sera la dernière élection « démocratique » avant longtemps ....

      l’ennemi des français c’est les politiques et les médias !
      c’est ça qui cloche
      ( 51 caractères j’ai bon ! )
      c’est si compliqué que ça ?


      • Bulgroz 8 octobre 2013 10:16

        Excellent leçon que vous donnez là, Monsieur West.

        Puisque vous faites référence à l’émission d’Yves Calvi, j’ajoute que s’il y a quelqu’un qui fait vraiment peur, c’est Malek Boutih qui a montré un visage de haine en laissant entendre qu’il appellerait à l’insurrection arabe si jamais le FN venait à être élu.

        Quant au professeur Cabanel avec son magistère de la morale et ses vaines et pompeuses incantations de la confrérie des « sachants » , je lui conseille d’aller voir les gros bras de la CGT qui dans les usines n’ont que le mot de Marine Lepen dans la bouche après avoir eu celui de Mélanchon en 2012.

        Au lieu d’invectiver et diaboliser, la classe politique de gauche devrait s’interroger elle-même sur ses cuisantes défaites électorales, dues au refus d’aborder les questions identitaires et culturelles au profit de l’ode convenue à une immigration qui nuit gravement à la cohésion nationale et menace les plus exposés.


        • gaijin gaijin 8 octobre 2013 14:59

          schweizer a encore frappé .....
          poil au panzer ?


        • Pyrathome Pyrathome 8 octobre 2013 15:27

          Chouettezer est en liesse
          Poil à la waffen ss.....


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 16:46

          schweitzer

          vous avez bien fait d’ajouter les smiley après chacunes de vos « trouvailles » ...
          vu la pauvreté du niveau humoristique, l’ajout me parait essentiel,
          et comme manifestement vous étiez à court d’arguments, vous n’avez trouvé que ça en guise de pauvre réponse.



        • soi même 8 octobre 2013 10:36

          Bonjour Olivier, les Cloches vont sonner à tous volés, si je comprend t’invite à que les Cloches volent à Rome.

          Pour certain, il va sans dire que ton article est une querelle de Clocher , attend toi à des Cloches Merde de réaction !


          • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 13:00

            soi même

            je n’ai pas fait cet article pour provoquer une levée d’urticaire, 
            seulement pour faire réfléchir,
            a partir de là, à chacun de se lancer dans une vaine polémique, et de creuser réellement le sujet...
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 16:49

            schweitzer

            « était un nègre » ?
            vous semblez que ce mot n’a plus cours depuis longtemps, il est discriminatoire, considéré comme une injure raciste, mais venant de vous, ça n’est pas une surprise.

          • soi même 8 octobre 2013 19:59

            Non œil, même un collégien voit bien quand citant le FN , tu allumes un brûlot !


          • Aldous Aldous 8 octobre 2013 21:19

            Les cloches de la photo ne sont pas allé à Rome, mais de Harvard au monastère Russe de Danilov.


            Elles racontent une toute autre histoire, symptomatique aussi de notre temps.

            Le monastère etait devenu vers 1930 une sorte d’orphelinat pour les enfants des dissidents sovietiques.

            Le miliardaire Charles r. Crane avait sauvé les cloches de la fonte en les achetant et en les offrant à Harvard.
            Aujourd’hui elle sonnent le renouveau de la Sainte Russie.

          • soi même 9 octobre 2013 12:41

            Non œil, même un collégien voit bien quand citant le FN , tu sonnes le Tocsin !


          • Kern Kern 8 octobre 2013 11:04

            @ Cabanel


            Vous avez fait une omission en ne parlant pas des Cloches de Pâques 

            Vous connaissez pourtant

            Ces cloches qui par la voie des airs nous viennent de Rome nous apporter la Bonne Nouvelle

            Aujourd’hui nous avons des Cloches qui se déplacent en Sako One si décrié à son inauguration 


            Au début nos Cloches socialistes se déplaçaient en TGV


            Terminé 

            On ne les voyait pas ; pas porteur

            Les Cloches se doivent de prendre la voie des airs

            Avec Hollande désormais c’est Pâques tous les jours et le pour les français Carêmes tous les jours 

             

            • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 13:02

              Kern,

              figurez vous que j’y avais pensé...
              (je parle des cloches de Pâques)
              si vous avez des infos sérieuses sur leur origine, je suis preneur.
               smiley

            • soi même 8 octobre 2013 20:03

              @ Olivier, pour ton instruction Religieuse des traditions, il y a pas mieux que la Légende Doré !
              Il y un chapitre du pourquoi les cloches filent à Rome.


            • Kern Kern 8 octobre 2013 11:30

              Qu’est-ce qui cloche ?


              Tout

              Tout cloche

              Quand on voit Hollande , qui tel Tartarin partait chassait le lion , partir à la chasse aux emplois on ne peut que rigoler


              Et que dans le même temps ; il y a ça à lire :


              D’ailleurs de la cloche ; Hollande en a de plus en plus le profil

              Devrait arrêter de se goberger à la Lanterne et faire un peu de vélo ( comme Sarko )

              • Bulgroz 8 octobre 2013 11:36

                Moi qui suis plus jeune et plus réaliste que Cabanel et compte tenu de l’Islamisation rampante de notre République, j’aurai titré :

                « Qu’est ce qui Muezzin ? »


                • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 13:06

                  zorglub

                  laissez donc les religions exister,
                  1789 avait inscrit dans sa charte la liberté de penser, la liberté de croire (ou pas) dans telle ou telle religion...
                  ça vous pose un problème ?
                  une chose est certaine, la religion étant ce qu’elle est, elle n’a rien à faire dans le domaine politique, 
                  la Tunisie, l’Egypte, et bien d’autres, le savent bien.

                • alinea Alinea 8 octobre 2013 11:40

                  Est-ce que je vais me faire sonner les cloches si, portant un chapeau et une jupe cloche, je déclare que ce monde a la cloche fêlée ?
                  Nous devrions faire comme à Chartres ( à vérifier, le lieu de la cathédrale !) où les cloches ont été changées mais les anciennes étaient si fêlées qu’elles ont été refondues.
                  Refondons le monde, c’est bien tout ce que l’on a de bien à faire !
                  Sinon :
                  « J’entends les cloches sonores
                  Le gros bourdon de Notre-Dame
                  La cloche aigrelette du Louvre qui sonna la St. Barthélémy
                  Le carillon rouillé de Bruges-le-Morte
                  Les sonneries électriques de la bibliothèque de New-York
                  Les campagnes de Venise
                  Et les cloches de Moscou, l’horloge de la Porte-Rouge qui me comptait les heure quand j’étais au bureau... »
                  sans compter :
                  « J’étais à Moscou, la ville des mille et trois clochers et des sept gares.. »
                  de Blaise Cendrars dans sa Prose du Transsibérien.


                  • gaijin gaijin 8 octobre 2013 12:53

                    fêlées qu’ils ont dit .......http://www.google.fr/imgres?newwindow=1&tbm=isch&tbnid=X9GlmyOs0FkIvM :&imgrefurl=http://fr.wikipedia.org/wiki/Liberty_Bell&docid=TxFCVdODo4V8QM&imgurl=http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/08/Liberty_Bell_2008.jpg&w=1318&h=1562&ei=a-JTUp_0KMas0wXGhIH4BQ&zoom=1&iact=hc&vpx=4&vpy=102&dur=1318&hovh=244&hovw=206&tx=114&ty=191&page=1&tbnh=157&tbnw=146&start=0&ndsp=15&ved=1t:429,r:0,s:0,i:82&biw=871&bih=472
                    voilà qui me rappelle quelque chose l’ eu tu cru ?
                    blague a part il y en tout cas longtemps que dans notre clochemerle national les cloches ne sonnent plus pour annoncer aucune bonne nouvelle .......
                    il va en effet falloir refondre tot ou tard mais plus ce sera tard et plus il est a craindre que le feu sera chaud ..........


                  • alinea Alinea 8 octobre 2013 13:03

                    Plus le feu devra être chaud !! pourvu que cela se passe en hiver ! ( bon, elle n’est pas bonne, ok !)


                  • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 13:09

                    Alinea

                    merci de cette jolie contribution.
                    au sujet des cloches fêlées, j’aurais pu ajouter que lorsqu’elles sonnaient à toute volée, ça faisait le bonheur des fabricants de cloche, car il n’y a rien de mieux pour en fêler une !
                     smiley

                  • alinea Alinea 8 octobre 2013 13:35

                    Je dis n’importe quoi ! heureusement tout le monde s’en fout :
                    les cloches étaient si fêlées ( le bronze si pourri) qu’on n’a pas pu refondre le métal !
                    mais pour ma métaphore, c’est encore mieux, enfin ça dépend, s’il s’agit de jeter hors d’état de nuire tous les malfrats, mais.. ne pas en remettre d’autres ! smiley


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 octobre 2013 12:30

                    Slu O,

                    en effet, tous les ingrédients seront disposés pour que la bombe explose en temps voulu. Défaites du ps aux municipales, des dominants aux européennes, et encore plus grave aux prochaines présidentielles, et cela malgré les campagnes médiatiques. Ce sera l’effet Besson vers les rangs du fn où l’on pourrait voir Longuet et Sarko rejoindre les rangs des frontistes intégristes...
                    Nos dominants commencent à comprendre qu’il y a le feu et espèrent rejoindre la vigie avant le naufrage joussant d’un délai et d’un espoir infime de survie supplémentaire dans le remous final
                    car après, c’est l’inquisition ! Tlé façons on est foutu ; http://www.youtube.com/watch?v=FsF3HspQY6A
                    Je trouve ton allusion à l’indécis belle.

                     


                    • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 13:10

                      Lisa

                      partage total
                      et remerciements...
                       smiley

                    • howahkan Buddha 8 octobre 2013 12:45

                      c’est l’humain et son cerveau lui même qui cloche........le seul sujet jamais abordé en profondeur, ni même superficiellement d’ailleurs...mais occupé à fuir sa propre souffrance,car qu’on le veuille ou pas les humains souffrent tous psychologiquement à des degrés divers..ceux qui souffrent le plus se retrouvent tous pour moi aux commandes, petit ou haut niveau, ou ils cherchent un exutoire , une drogue d’oubli de leur condition....ça ne marche jamais et la planète conquise par un homme ne serait pas la fin de nos malheurs...on pense conquérir le monde alors que pour moi, tel que je le vois en profondeur d’une manière « instinctive » sans y réfléchir , comme une sorte de « vision », l’on ne fait que d’essayer que de fuir sa propre condition en souffrance avec le faux sourire éventuellement , d’humain ignorant de lui même.....nous sommes le problème....l’ignorance de cela , le refus de s’engager dans ce corridor ou je vais me voir tel que je suis en réalité est un chemin totalement déserté....la solution sera montrée par le problème lui même, comme on ne va pas par là......................... cependant à chaque moment la possibilité de marcher sur le bon chemin est là....la vie est généreuse avec nous, si on a vit pour ce qu’elle est , or vie = mort !!!ce n’est pas notre cas de la vivre seulement pour ce qu’elle est..sauf exceptions....mais qui augmentent,augmentent....
                      le sujet d’une vie entière.........et ça n’est pas un hasard...si le mauvais chemin apporte frustration ,souffrance et tout le reste ,pas du tout un hasard...« quelque chose » nous dit ceci : ce mal être constant de vivre,parfois caché par la réalisation de désirs X est sur la mauvaise route , si tu vas par là...tu y trouve noirceur,haine,frustration ,et finalement désespoir absolu....

                      mais on ne s’écoute pas vraiment...

                      Mais une de notre principale faute est de faire confiance à l’analyse intellectuelle ,au QI qui crée l’illusion du « moi je » .....il crée des problèmes qu’il ne sait résoudre, car une fois créés il ne sont plus dans son champs d’action mais sont passés dans une partie du cerveau qu’il ne peut plus atteindre., il ne pourra donc pas les résoudre..on a perdu des facultés psy importantes, je le sais pour l’avoir vécu...comme d’autres aussi..une partie du cerveau humain est éteinte depuis un moment,sauf exceptions comme toujours...

                      salutations olivier..


                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 octobre 2013 13:13

                        bonjour Buddha

                        j’en viens, comme d’autres, à m’interroger sur notre nature, voire notre origine ?
                        qui sommes nous pour habiter une planète sympa, et tout faire pour lui compliquer la vie... ?
                        existe-t-il une planète où l’on peut raser une forêt qui repoussera dans la seconde qui suit ?
                        quelle est cette folie qui fait que nous créons notre propre destruction, alors que nous avons tout pour être heureux ?
                        je m’interroge.
                        merci de ton commmentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès