Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Qu’ils s’en aillent tous, de Jean-Luc Mélenchon

Qu’ils s’en aillent tous, de Jean-Luc Mélenchon

A la veille des dernières élections présidentielles, les bien pensants de gauche n’avaient pas de mots assez durs pour flétrir le « populisme » de Sarkozy. N’étaient alors bienséantes que les voix policées de leur cru. Apparaît Mélenchon  : le populisme leur semble soudain moins coupable… Il faut reconnaître que l’homme est captivant, son âpreté secoue la torpeur, son verbe tranche avec le ronron. A l’évidence, excellent à l’oral. Qu’en est-il à l’écrit ? Son dernier livre, Qu’ils s’en aillent tous !, cent quarante pages chez Flammarion, vaut-il autant que son titre choc ?

L’introduction annonce la couleur : ce sera rouge. Le rouge de la colère qui dresse soudain les citoyens contre « les mœurs arrogantes des amis de l’argent ». Pas le rouge sang : l’auteur prend d’emblée ses distances avec « les mythes violents » et le « complot pour un grand soir armé » : « La révolution que je souhaite se déclenche et se mène par les bulletins de vote ». Pas le rouge cardinal non plus , « la révolution citoyenne est radicalement laïque », c’est-à-dire dégagée des catéchismes doctrinaux. Ce sera donc le rouge français, inspiré de notre 1789 et des sursauts actuels à l’œuvre en Amérique du Sud ; le rouge républicain qui flotte au drapeau national.

Le premier chapitre, La refondation républicaine, évoque « l’action du peuple qui procède à la récupération totale de sa souveraineté dans tous les secteurs de la vie en société ». Cela passe d’abord par la convocation d’une Assemblée constituante mobilisant le citoyen, enrayant la mortifère abstention, tournant la page du présidentialisme et trouvant dans « un bon régime parlementaire stable la voie de la dignité civique ». Mais la conscience citoyenne doit aussi infuser et irriguer tous les compartiments de la société, à commencer par l’école et les médias. L’école, résolument publique et soustraite aux « marchés du savoir », a vocation de former « le peuple le plus éduqué du monde » ; l’audiovisuel, libérée des coteries et des œillères du microcosme, doit être partout « ressourcée dans le peuple » par le vote.

Les sous-titres suffiraient à dire le contenu et suggérer le ton du second chapitre, L’autre partage des richesses : Le magot caché, Rendez l’argent !, L’apartheid social, Les grosses bouches à fric, Les nuls se récompensent.  Ogres du CAC 40, Pieds Nickelées de la finance, chanteurs et sportifs insolents, « marioles de la téléréalité » : c’est à tous ceux qui comptent leurs profits en années de smic que Mélenchon nous incite à dire au revoir. « Qu’ils s’en aillent tous ! On ne s’en rendra même pas compte ». Instauration de coopératives, reconstruction des services publics et d’un pôle financier d’Etat, instauration de salaires minimum et maximum : bref, une nouvelle « nuit du 4 août » pour faire rendre gorge aux manitous.

Le troisième cercle de « la révolution citoyenne » abordé au chapitre suivant, Sortir du traité de Lisbonne, définit un nouveau rapport de la France à l’Europe. L’auteur confesse « une erreur d’appréciation terrible » qui, le berçant au rêve du fédéralisme, lui fit, à lui comme à tant d’autres à gauche, « lâcher le monstre dans notre cour ». Ce qu’est devenue l’Europe, selon l’auteur ? « Une instance non élue et lointaine » dominée par le Nord libéral, qui abolit notre histoire républicaine, humilie notre langue, moque notre prétendue « arrogance », démantèle nos services publics, régente notre budget, prétend même normaliser notre vie privée. Le remède ? Un référendum proposant à notre peuple, comme par un Opt-out à l’anglaise, le refus d’appliquer « les articles du traité de Lisbonne contraires à l’intérêt général des Français ».

Quatrième cercle de l’analyse : La planification écologique. Mélenchon y affirme, contre certaines fractions de son propre bord, l’impératif sinon de sauver la planète, du moins de « sauvegarder l’écosystème qui rend possible la vie humaine ». Pointant du doigt les « charlatans du capitalisme vert » ou l’ignominie des « droits à polluer », il plaide concrètement pour la mise en place des circuits courts -« votre jeans parcourt 40 000 kilomètres avant d’arriver sur vos fesses »-, la relocalisation, le ferroutage, le remplacement progressif du nucléaire par la géothermie. Nul doute pour lui : l’écologie politique est un humanisme.

Le dernier chapitre, Faire une autre paix, dénonce la chimère d’une paix assurée en Europe par l’Union, relativise l’irénisme du couple franco-allemand, s’enthousiasme à la perspective du rattachement de la Wallonie à la France, stigmatise l’arrogance planétaire des G8 et G20, pointe l’aveuglement d’un alignement de la politique extérieure française sur les intérêts du déclinant empire américain, met en garde contre la réalisation sournoise d’un « grand marché transatlantique », suggère de développer sans crainte nos relations avec la Chine, et rappelle « l’impératif catégorique » du désarmement nucléaire.

Comment classer un tel ouvrage ? On ne sait pas exactement. L’auteur lui-même, professeur de français tombé en politique à l’extrême gauche dans les années soixante-dix, s’y embrouille un peu. Ni programme ni manifeste, nous dit-il. En effet, et cela dispense d’entrer dans les explications. Un seul exemple : si le peuple, constamment consulté -M.Mélenchon s’y engage- marquait d’emblée massivement, comme c’est probable, son attachement à l’élection du président de la république au suffrage universel direct, que ferait notre révolutionnaire démocrate ? Battrait-il en retraite sur ce préalable, ou biaiserait-il avec le peuple, pour son bien évidemment, comme ceux qu’il critique aujourd’hui ? Mais laissons cela, et tant d’autres interrogations suscitées par un projet si radical. Ce livre, dit Mélenchon, est un « croquis ». Soit. Il faudra sans doute attendre la campagne de 2012 pour observer le tableau définitif. Bien des sujets graves ne sont pas ici abordés, ou le sont trop cursivement, comme la sécurité, l’immigration, la question de notre souveraineté monétaire et du contrôle de nos frontières.

Pour relever du pamphlet, il manque d’ailleurs à ce petit livre une sève constante, un tempo, une invention verbale soutenue. Certes Mélenchon écrit vif et clair, les trouvailles ne manquent pas, surtout dans le deuxième chapitre, soulevé d’indignation par exemple contre les goinfres de la maison BNP Paribas « gorgée comme une tique sur le cou d’un chien errant », avec son « bonus moyen de 250 000 euros par tête d’œuf », ces tarifs de « grands chefs à plumes ». Mais souvent la verve retombe, parfois s’envase en métaphores douteuses comme celle de « travailler au marteau-piqueur pour arracher les racines profondes que le cancer de l’Europe libérale a incrustées dans la chair de notre République »…On sent qu’il manque à M.Mélenchon, brillant jouteur de plateau, le stimulus d’un contradicteur sous l’œil d’une caméra. On croit deviner que le calme et la solitude de son bureau lui pèsent un peu. C’est plus fort que lui, il faut qu’il nous parle soudain, nous interpelle : « Ce constat s’impose à nous. Oui ou non ? Ce n’est pas une petite question ! (…) Vous y pensez ? »

Au total, malgré le sentiment d’inabouti qu’on éprouve en reposant l’ouvrage, le lecteur curieux, comme l’électeur disponible, est conforté dans l’envie de regarder sans antipathie, voire davantage, le cheminement de cet homme de vigueur et de conviction. Qui n’aimerait pas s’entendre dire, comme dans sa conclusion, que les « déclinistes » et fatalistes nous abusent, qu’il faut croire encore et toujours à « l’incommensurable richesse que sont la créativité, la générosité, la disponibilité de notre peuple » ; qu’il faut oser ouvrir la voie à l’espérance. D’autres l’ont dit, on y a cru…

Le blog


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Yvance77 25 janvier 2011 11:20

    Salut,

    Au premier crétin qui a voté « non » avec le « D’accord avec cet article » :

    Avez-vous seulement lu le livre, ou est-ce simplement par pure bétise que vous répondez par la négative. Je peux le comprendre si c’est argumenté et expliqué.

    Même si ce n’est pas votre couleur politique, il ne faut pas être clerc de notaire pour remarquer que ce livre est bon voir très bon.

    Remarque si cela provient d’un membre de l’UMP cela n’est pas surprenant et,se comprend, car ce n’est pas avec des ânes que l’on en fera des chevaux de course.


    • Iren-Nao 25 janvier 2011 11:27

      Je trouve que c’est presque que des bonnes idées tout ca.

      Sans un véritable renouveau national et souverain, on va a la casse.

      Iren-Nao


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 25 janvier 2011 17:13

        « nouveau monde, nouvelles idées » ?
        le slogan du G20 de sarkozy, tout se recoupe ! 


      • JL JL 25 janvier 2011 11:33

        Cet article semble écrit dans un souci d’objectivité.

        Je voudrais réagir à cette question : « Un seul exemple : si le peuple,.. marquait d’emblée .. , son attachement à l’élection du président de la république au suffrage universel direct, que ferait notre révolutionnaire démocrate ? »


        Sauf erreur, Mélenchon s’est prononcé pour une constituante. S’il était élu, ce serait pour appliquer son programme, entre autre la révision de nos institutions, si bien que la question de l’attachement du peuple à l’élection au SU du Président ne se pose pas en ces termes.


        Sur ce point, il me paraît de plus en plus évident que la cinquième République, conçue par et pour la droite dans un contexte de nation forte et souveraine n’est plus adaptée au monde politique actuel : elle est même profondément archaïque et fragilisée si d’aventure, un président néo-pétainiste accédait au pouvoir !

        Ha ?? On me dit que c’est déjà fait !?


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 25 janvier 2011 11:35

          Qu’est-ce qu’il en pense mélenchon de l’annexion du Tibet par la Chine, lui qui n’a qu’Israël et la Palestine à la bouche... c’est quand même ses coreligionnaires les cocos du soleil levant !

          Je n’ai pas lu le livre, je ne sais pas s’il en parle, alors...


          • Nanar M Nanar M 25 janvier 2011 12:31

            Ben alors tais-toi !


          • Yvance77 25 janvier 2011 12:56

            Sais-tu simplement que le Tibet est dans la Chine bien plus longtemps que l’Alsace-Lorraine ne l’est à la France !!!???

            Mini 300 ans dans la vue.

            Donc sur ce même principe rendons ce bout de territoire aux Teutons !


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 25 janvier 2011 13:15

            Tibet annexé par la Chine : 1951/1952, ça ne fait pas 300 ans visiblement...

            Que vient faire l’Alsace-Lorraine là dedans ?

            quand à lire le livre de la méluche, j’en ai d’autres en attentes dans ma bibliothèque, des plus passionnants, si on me l’offrai je pourrai toujours le ranger dans la catégorie science-fiction !

            Donc pas de réaction ni de prise de position de la part de mélenchon sur l’annexion du Tibet par la Chine communiste ?


          • Iren-Nao 25 janvier 2011 13:40

            rienafout..

            Yvance a raison
            Le Tibet c’est historiquement la Chine, tout comme Taiwan cher Ami.

            Iren-Nao


          • Yvance77 25 janvier 2011 14:16

            Peu après 1600 le Tibet est considéré comme un vassal de la Chine et ce, jusque vers les années post 1900.

            Bien qu’étant autonome sur bien des questions les leaders chinois ont toujours eu le droit de regard (on fait court)

            C’est un peu comme Monaco, il y a deux princes et cela peu de gens le savent. Albert et Sarkozy. Même si Monaco est autonome la France à un droit de regard. Chef de la police nommé par le 1er ministre si je ne dis pas de conneries, ministres qui entourent Albert doivent être Français, tout comme les policiers (ce n’est pas ouvert aux étrangers) les banques sont régis et placées sous les ordres de la Banque de France etc...

            Même les Italiens cela ne leur est pas venu une seule fois à l’idée de revendiquer ce bout de terre.

            Tout cela pour dire que les histoires se mèlent bien plus qu’il n’y parait parfois.

            Donc oui le Tibet est ancré dans la Chine depuis plus de 400 piges au bas mot.


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 25 janvier 2011 15:08

            400 ans version Chinoise, 60 ans version Tibétaine


          • Claude Hubert rony 25 janvier 2011 18:39

            Simple question
            comment les trouver passionnants, ces livres, si on ne les a pas lus ?


          • amipb amipb 25 janvier 2011 19:08

            Désolé, mais c’est rienafoutiste qui a raison.

            Et même s’il avait tort, le fait qu’une armée importante entre dans une zone pour se l’accaparer est, de toute évidence, une invasion.

            Voir ici : http://www.jamyangnorbu.com/blog/2010/03/04/independent-tibet-%E2%80%93-the-facts/

            Mélenchon n’est qu’un opportuniste qui n’a, comme une grande majorité ici, jamais mis les pieds au Tibet. Justifer la mort de milliers de tibétains au nom d’un féodalisme ancien, c’est de l’escroquerie intellectuelle. Aucun tibétain n’a jamais demandé aux chinois de venir les « libérer ».

            Mais, évidemment, il se trouve toujours des admirateurs d’une idéologie révolue, capables de justifier l’injustifiable au nom du communisme...


          • jerry 26 janvier 2011 08:31

            @Amiph :
            Vous dites : "Et même s’il avait tort, le fait qu’une armée importante entre dans une zone pour se l’accaparer est, de toute évidence, une invasion.... Aucun tibétain n’a jamais demandé aux chinois de venir les « libérer ».« 
            Vous avez raison, mais de la même façon pouvez-vous m’expliquer ce que les militaires Français, Américains, etc foutent en Afghanistan (et je pourrais continuer avec l’irak, et tous les autres pays envahis par l’occident) ? Je n’ai pas entendu d’Afghan demandé à ce qu’on les libèrent. Pour moi les peuples doivent mener leurs propres révolutions et ce n’est pas à des pays tiers de »promouvoir« la démocratie (par le sang)

            Vous dites »Mais, évidemment, il se trouve toujours des admirateurs d’une idéologie révolue, capables de justifier l’injustifiable au nom du communisme...«  : cette phrase est presque une Lapalissade : je pourrais la transformer en remplaçant le mot »communisme« par  : liberté, lutte contre le terrorisme, guerre économique, démocratie (j’espère que ce n’est cependant pas une idéologie révolue), libéralisme, finance, loi du marché, ... (et je n’ose évoquer le cas d’Israel de »peur " de me faire traiter d’antisémite...)


          • xbrossard 26 janvier 2011 11:11

            @rienafoutiste


            que pense Mélenchon de l’annexion du Tibet par la Chine ? je vous répondrais comme votre pseudo (que vous devriez suivre un peu plus) : rien à foutre

            quand vous commencerez un peu plus à penser à votre pays avant ceux des autres, on en reparlera

            qu’en pense Srko de l’afganistan ? rien à foutre
            qu’en pense DSK d’Israel ? rien à foutre
            qu’en pense Obama de l’Iran ? rien à foutre

            soit on a rien à foutre de l’avis de tel ou tel sur la politique de tel ou tel pays (ce qui nous évitera peut-être quelques bonnes guerres comme actuellement) soit on se préoccupe de l’avis de tout le monde

            et vue votre esprit bien obtus, je pense que vous avez trouver votre nouveau souffre-douleur, mais je vous rassure, de votre avis, on en a rienafoutre 

          • dawei dawei 26 janvier 2011 19:11

            c’est vrai Yvance ? Sarko est coprince de Monaco en plus d’être coprince d’Andore ... tu m’etonne que sa chasse aux paradis fiscaux trainent !!!


          • dawei dawei 26 janvier 2011 19:13

            après vérification ... je crois que tu as confondu Monaco et Andore


          • amipb amipb 27 janvier 2011 15:39

            @xbrossard : ce n’est pas parce qu’un grand nombre de gens n’a rien à faire de ce qui se passe à l’autre bout du monde qu’il faut critiquer celles et ceux que cela concerne. Et encore moins considérer le sort de millions d’êtres humains comme dérisoire.

            Le problème avec les personnes qui tiennent des « raisonnements » comme le vôtre, c’est qu’ils ont un avis sur tout, et surtout sur les sujets qu’ils ne connaissent pas.

            De parfaits électeurs pour les extrêmes, donc, qui ne demandent aucun travail intellectuel, bien au contraire.


          • logan 30 janvier 2011 15:38

            Ce qui est absurde c’est de nous emmerder avec cette histoire du tibet ou de chercher à nuir à Melenchon par ce biais.
            Qu’est ce que ça peut bien faire ce que pense Melenchon du Tibet dans nos histoires ? Admettons qu’il soit élu président et alors quoi ? Il a proposé d’aller aider les chinois à maintenir leur emprise sur le tibet ? Non ...
            Est-ce que ce serait révélateur de je ne sais quoi ? Non plus ...
            Alors, on en a rien a foutre de vos considérations ou de celles de Melenchon à ce propos.
            C’est l’art du faux débat ou des débats inutiles.


          • amipb amipb 3 février 2011 06:00

            @logan : bien sûr que cela révèle quelque chose. Pour vous aider, je dresse une liste, choisissez ce qui vous convient le mieux.

            Cela révèle, au choix (plusieurs choix sont toutefois possibles) :
            1) Son aspiration à séduire l’électorat communiste
            2) Son besoin d’être perçu comme étant toujours à contre-courant
            3) Son admiration pour la dictature chinoise
            4) Son aversion pour la sphère religieuse

            Dans tous les cas, je vois mal ce personnage parler d’auto-détermination des peuples. Il y aurait alors ici un paradoxe intenable.


          • kéké02360 25 janvier 2011 15:54

            Pas grave Mélenchon n’est pas connu à l’étranger !!!!!!  smiley

            Sauf en Miélorussie , là bas il l’appelle PG ( Porte à Gauche ) smiley


            • dawei dawei 25 janvier 2011 16:36

              l’infiltration des jésuites au Tibet depuis quelques centaines d’année y est aussi pour quelque chose.


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 25 janvier 2011 17:20

              « l’hystérie autours de l’indépendance du Tibet a commencé lorsque Uncle Sam décida de combattre le communisme à travers le monde, pas un hasard »

               smiley on est en plein dans ta matrice communiste, là, désinformation et propagande !!!


            • amipb amipb 25 janvier 2011 19:12

              Soulmanfred, si vous qualifiez d’hystérique la défense d’un peuple non armé contre une armée de plus de 10 000 hommes, alors oui, je suis hystérique et fier de l’être.

              Permettez-moi également de qualifier d’hystériques ceux qui répandent la propagande chinoise au nom d’une idéologie responsable de millions de morts.

              A chacun son drapeau. Je préfère le cœur des hommes et femmes aux idées des révolutionnaires.


            • amipb amipb 25 janvier 2011 23:27

              Soulmanfred : sincèrement, je ne connais pas beaucoup de corses pour l’indépendance non plus.

              Mais bon, vous savez tout mieux que les autres, vos références bibliographiques sont certainement meilleures que la prise de température sur le terrain.

              Votez donc Mélenchon, vous ne serez pas déçu : http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/01/22/01006-20110122ARTFIG00540-confidentiel-du-npa-au-fn.php

              J’imagine que pendant la deuxième guerre mondiale vous auriez été de ceux à demander aux allemands leur avis sur l’occupation de la France, plutôt qu’aux français... Pourtant, il me semble que les principaux résistants étaient communistes.

              Mais la politique se gausse des paradoxes...


            • dawei dawei 25 janvier 2011 16:34

              bon ok je me lance, ou est ce qu’on vote ?
              A oui merde faut encore attendre plus d’un an !!

              2012, avant d’être une année charnière annoncée comme mystico-humano-charlatano-appocalyptico-philosophique, ce sera surtout si je ne m’abuse l’année du vote présidentiel de quelques grandes puissances telles que les USA, la Russie, la France et surement d’autre .
              Donc en effet, pres d’un milliard de citoyens ont ont un an pour faire le point et se mettre d’accord sur ce qu’ils veullent ET sur ce qu’ils ne veullent plus, le compte à revours à commencé. 


              • Traroth Traroth 25 janvier 2011 17:18

                Encore faudrait-il qu’il existe une alternative. Aux Etats-Unis, par exemple, je ne vois vraiment une alternative se dessiner. Tous les candidats à une élection présidentielle sont des clones !


              • dawei dawei 25 janvier 2011 17:26

                faut pas oublier qu’ils ont une bonne dixaine de partis comme nous, ça ne tiens qu’à eux de voter pour autre chose si il s veulent du changement... pareil pour nous.
                http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_partis_politiques_des_%C3%89tats-Unis


              • Traroth Traroth 25 janvier 2011 17:17

                « En effet, et cela dispense d’entrer dans les explications. Un seul exemple : si le peuple, constamment consulté -M.Mélenchon s’y engage- marquait d’emblée massivement, comme c’est probable, son attachement à l’élection du président de la république au suffrage universel direct, que ferait notre révolutionnaire démocrate ? Battrait-il en retraite sur ce préalable, ou biaiserait-il avec le peuple, pour son bien évidemment, comme ceux qu’il critique aujourd’hui ? » : Il existe au moins une autre possibilité. Débattre et tenter de convaincre. L’absence totale de débat démocratique est une telle habitude en France qu’on n’en perçoit même pas la possibilité. Un exemple : la suppression de la peine de mort. Il est de bon ton de dire que Mitterrand a aboli la peine de mort contre l’avis de la majorité. Pourtant, quand on voit les réactions partout dans le pays à chaque fois qu’il est même vaguement question de la rétablir, on se rend compte que c’est faux : les Français sont profondément attachés, et pas peu fier, de cette abolition. Donc, oui, les Français semblaient contre l’abolition à l’époque où Mitterrand l’a fait, mais il est clair qu’un débat aurait fait basculer l’opinion, quand on voit comment elle a évoluée par la suite !


                • le-Joker le-Joker 25 janvier 2011 18:09

                  Moi ce qui m’ennuie c’est lorsque je tombe sur une interview de Mélanchon la semaine dernière dans le paris match à qui l’on demande : Pourquoi faites-vous partie de la loge d’orient et des francs-maçons et qu’il répond :

                  Ça ne vous regarde pas c’est ma vie privée...

                  Ça en dit surtout long sur le bonhomme moi je trouve.


                  • Pyrathome pyralene 25 janvier 2011 19:57

                    Rien à foutre de tes mensonges.....


                  • le-Joker le-Joker 25 janvier 2011 20:38

                    Pyralène, l’interview est disponible en kiosque jusqu’à jeudi prochain, si tu n’as pas envie d’en savoir plus c’est ton problème pas le mien, moi je n’ai pas l’intention de voter pour lui.


                  • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 26 janvier 2011 08:49

                    c’est clair, +1 ! ^^


                  • logan 30 janvier 2011 15:44

                    J’adore sur les « ça en dit long » ;)

                    Moi ça ne me dit strictement rien à part qu’il tient à sa vie privée, ce que je peux comprendre vu sa position publique et ses idées laiques.

                    Donc quels longs dires cela vous inspire, éclairez nous, au lieu d’insinuer des choses.


                  • ELCHETORIX 25 janvier 2011 19:54

                    Bonsoir l’auteur
                    A mon avis , le livre de JLM est un bon exposé du programme du Front de Gauche qui instaurerait la VIème République , il y a bien sûr des sujets à développer comme l’immigration , la surpopulation , la souveraineté nationale , mais les grandes lignes sont tracées par l’auteur de l’article qui est cultivé puisqu’ancien professeur de Français .
                    Pour une fois , un défenseur du monde actif de ce pays soient tous les corps de métiers sauf la finance et les autres de « l’élite » , possède le savoir et la manière de nous défendre , on ne va pas faire la « fine bouche » !
                    Ne lui reste qu’à nous éclairer au sujet de son appartenance à la loge de l’Orient de la Franc-Maçonnerie et mon vote lui sera acquit d’autant plus qu’il commence à critiquer avec ardeur la politique du président du FMI qui n’a rien de socialiste !
                    Donc à voir et à réfléchir pour l’échéance de 2012 .
                    RA .


                    • 2abuelo 25 janvier 2011 20:57

                      bla bla ...Mélenchon est le seul mec aujourd’hui qui ne raconte pas de conneries...Le problème c’est ceux qui le suivent.... Il ne pourra pas tous les surveiller...D’ailleurs personne ne peut surveiller tout le monde. (ah ouais, Big Brother !) Quand je vous lis vous prendre la tête sur cette évidence ’Mélenchon’ je me dis que c’est mort d’avance...Bla bla... ce mec est honnête ...c’est marqué sur sa gueule. Il fera pas de miracle !!! Oh la grande nouvelle ! En tout cas, à l’instar des blaireaux en place, il mettra une capote avant de nous la mettre....Si il nous la met ! ce qui reste à prouver ! Pour les autres on le sait, c’est prouvé ! Vous en voulez encore ? bla bla bla....Mélenchon Franc Maçon et alors ? Ils le sont tous....On appellera ca le vers dans le fruit !


                      • kemilein 25 janvier 2011 21:28

                        "Bien des sujets graves ne sont pas ici abordés, ou le sont trop cursivement, comme la sécurité, l’immigration, la question de notre souveraineté monétaire et du contrôle de nos frontières."

                        auteur autiste ?
                        tu confonds sécurité et totalitarisme
                        l’immigration, tu crois qu’ils viendraient chez nous si chez eux il faisait bon vivre ? manque de bol on leur vol toute leur richesse et ressources.
                        la souveraineté est total, pole public financier (toi n’avoir du mal a lire)
                        quant au frontière toi tu nous la joue pè-père FN... on a qu’a poster des mirador et flinguer tout ceux qui rentrent, meme les notres, ca te fera plaisir


                        • non667 25 janvier 2011 22:23

                          les idées actuelle de melanchon et du fn diffèrent essentiellement sur les étrangers .
                          "Bien des sujets graves ne sont pas ici abordés, ou le sont trop cursivement, comme la sécurité, l’immigration, ...............
                          " je l’ai entendu a la télé << accueil des étrangers, papiers pour les clandestins et régularisation ! 
                           tous ceux qui veulent ? combien  ? il n’a rien précisé .la question n’a pas été posée ! 
                          pour le fn c’est connu : de l’élan pour qu’ils retournent chez eux !
                          pour le reste 
                          front national : fidèle a son nom depuis 1972 (et même avant ) toujours non a l’europe suppranationale et tout ses avatars (schengen etc....)
                          mélanchon  ; a suivi le ps pour cette europe là jusqu’en 2008 ou il l ’a quitté  ! celà en fait un fraichement converti (3ans )
                          sachant qu’il est franc mac et que cette secte est laïque et farouchement mondialiste -antinationale sa sincérité doit être mise sous surveillance ! n’est il pas un contre feu destiné a intercepter quelques % de décu du ps qui serait tenté par le fn  ????????


                          • kemilein 26 janvier 2011 07:37

                            mélanchon ; a suivi le ps pour cette europe là jusqu’en 2008 ou il l ’a quitté ! celà en fait un fraichement converti (3ans )

                            ou pas.

                            il est humaniste donc pour une humanité unie sous une meme bannière, a commencer par l’europe. est ce un mal ? un souhait personnel, une chimère ? peut être, il y croyait.

                            il a vue, et a rangé « l’europe qui protège », celle la il en veut pas, il s’est battu pour le NON au référendum ce qui prouve, montre, son engagement contre cette europe (un des seuls du PS).

                            quand a ton immigration sache que sans elle tu ne serais pas né...
                            sache que nombre de francais « normaux » sont tout simplement issu d’un arrière grand parent immigré, tes voisins, toi, ta ville ou ton patelin paumé...
                            bref tu veux juste refaire la chasse aux juifs mais avec les noirs les arabes les musulmans quoi ?
                            la terre ne t’appartient pas, pas meme aux nations, elle sera la longtemps encore quand l’humanité aura disparu. sois modeste.

                            quand a la FrancMac je crois surtout que tu ne sais pas de quoi tu parles.
                            c’est une « secte », des gugusses qui se réunissent entre eux pour discutailler philosophie (sciences, humanisme, société) et qui n’ont pas (normalement) de volonté d’influence hors démocratie (il font peu de pression au regard du nombre qu’ils sont)
                            chasser les franc mac c’est un peu comme préjuger du juif que c’est un radin, du musulman un violeur de fillette, du noir un esclave.. tu sais tout ce qui te fait rever et bander si tard le soir.


                          • non667 26 janvier 2011 12:03

                            à kemilein
                            « qui n’ont pas (normalement) de volonté d’influence hors démocratie »
                            plus gogos tu meurs  !
                            plus faux derch tu meurs !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès