Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Qu’y a-t-il de choquant dans l’élection de Jean Sarkozy à la (...)

Qu’y a-t-il de choquant dans l’élection de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD ?

La gauche s’indigne, accuse de népotisme, vilipende la jeunesse et l’inexpérience de Jean Sarkozy, dit Jeannot, 23 ans, redoublant sa deuxième année de droit. La droite, gênée, tente de sauver les meubles comme elle peut. Patrick Devedjian, actuel dirigeant de l’EPAD, écarté pour avoir atteint la limite d’âge, sort cette phrase magnifique mais d’un autre temps, d’un temps où la France n’était pas une république, où les destins étaient scellés dès la naissance : « Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années. » Rire jaune ou humour noir ?
 
Pendant ce temps-là les internautes se marrent, sans doute parce qu’au point où on en est, mieux vaut en rire qu’en pleurer. Sur Twitter, les bons mots déferlent sur le thème de « Jean Sarkozy Partout  ». Sur Facebook, un groupe est créé « Pour que le petit Jean puisse poursuivre ses études !!!  », un autre « Pour que Louis Sarkozy représente la France à l’ONU après son passage en 6ème  ». Des jeunes du MJS se rendent à l’Elysée faire une demande officielle d’adoption à Nicolas Sarkozy
 
La droite riposte ! Isabelle Balkany, la marraine de Jeannot, dit qu’il est le meilleur d’entre eux. Tu parles d’une référence. On « victimise » Jean, gémissent-ils. Il est « abominable » de s’en prendre à ce point à une personne, s’offusquent-ils. Ils parlent même de jalousie. Puis, ils ont opté pour une autre tactique : crédibiliser Jeannot. Jeannot a une grande expérience : deux ans de conseiller général… poste qu’il a eu grâce à qui, d’ailleurs ? Jeannot est quelqu’un de responsable, la preuve : il est déjà marié et père d’un enfant. Jeannot travaille dur, il n’a pas le temps de faire des études, pensez-vous, il a mieux à faire. Son destin l’appelle. Comble de la fumisterie, Jeannot est interviewé à la télé : il se présente le cheveu plus court, moins blond et avec des lunettes carrées. Depuis quand Jeannot a-t-il besoin de lunettes ? Pour le reste, copie conforme du père : les mêmes tics tant rhétoriques que physiques. Flippant. Au même moment, son père présente le projet de réforme des lycées et ose dire que la création du lycée par Napoléon 1er "est un geste qui signifiait, très concrètement, la fin des privilèges de la naissance". Il ajoute même : "Cela voulait dire : ’désormais ce qui compte en France pour réussir ce n’est plus d’être "bien né", c’est d’avoir travaillé dur et d’avoir fait la preuve, par ses études de sa valeur’". On nage en plein surréalisme.
 
Mais au milieu de la controverse, ce qui m’a le plus frappée, c’est un article passé inaperçu dans Le Monde, l’interview du jeune David, diplômé d’une école de commerce, et qui s’intitule : « J’ai fait 14 mois de stage et 6 mois d’essai avant d’être licencié ». David représente sa génération. La génération précaire. Une génération à qui on a dit « fais des études, tu réussiras mon fils » et qui se retrouve, au grand désarroi de ses parents, dans la galère, passant de stage en stage, de CDD en CDD, d’exploitation en exploitation. Ce qui choque dans l’affaire Jean Sarkozy, c’est qu’elle montre à quel point on nous a menti. On nous a fait croire qu’en travaillant dur, on réussirait, alors qu’en réalité ce qui compte, ce ne sont pas les diplômes mais d’être « bien né ». Nous croyons vivre en république, nous vivons toujours en monarchie. La Sarkozie est l’incarnation de cette imposture. C’est cela qui choque, en réalité, la France d’en-bas.
 
Allez, parce qu’on va quand même pas se laisser abattre, je vous conseille de regarder ce petit chef d’oeuvre d’humour et de poésie qui explique fort bien ce qu’est la vie en Sarkozie. Cliquez ici !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 17 octobre 2009 10:59

    Je pense qu’il y a une faute de frappe au premier paragraphe du texte, il ne faut pas lire :
    « Aux âmes bien nées ... »
    mais :
    « Aux ânes bien nés ... »

    Parce que, n’être à 23 que bac+1 et avoir redoublé 1er et 2em de droit, il ne faut pas vraiment être intelligent !


    • Fergus Fergus 17 octobre 2009 11:15

      Bonjour, Spartacus, on peut lire la chose autrement : l’intelligence du Dauphin n’est pas forcément en jeu car le jeune homme pressé doit peut-être son retard au fait qu’il est foncièrement un... branleur. Bon, d’accord, je vous concède que cette explication n’arrange rien !


    • spartacus1 spartacus1 17 octobre 2009 11:21

      Chantecler, malheureux, surtout pas en scooter !

      Imagine le nombre de voitures percutées, le nombre de bras d’honneur fait au malheureux automobiliste et le nombre de délits de fuite.
      Bon, tu me dira que la justice de papa, le doigt sur la couture du pantalon, absoudra bien des choses.


    • appoline appoline 17 octobre 2009 15:20

      @ Spartacus,

      « Chantecler, malheureux, surtout pas en scooter »

      Vous m’enlevez les mots du clavier. Il y a des choses avec lesquelles il ne faut pas rigoler, là, le scooter, c’est une question de survie, enfin pour les autres.


    • Michel DROUET Michel DROUET 17 octobre 2009 19:13

      Je n’ai jamais passé le bac, j’en déduis que je dois donc être très con.
      Le qualificatif de népotisme suffit amplement pour dénoncer ce scandale.
      Les reproches concernant le niveau de diplôme me semblent inutiles.
      J’ai connu des gens instruits, car bardés de diplômes, mais qui étaient loin d’être intelligents et qui parfois étaient cons.


    • Eurosocialiste Eurosocialiste 18 octobre 2009 00:08

      Michel DROUET, je suis tout-à-fait d’accord avec vous. Le problème n’est pas dans le niveau d’étude de Jean mais bien dans le caractère népotique de cette affaire. Si Jean avait quelques années de plus et une grande expérience professionelle derrière lui, le fait qu’il n’a pas de diplôme universitaire n’aurait pas compter. Mais là il n’a ni expérience, ni diplôme. A lire votre commentaire, je regrette d’avoir mentionné le niveau d’étude de Jean puisque vous l’aurez compris, j’espère, ce n’était pas ce qui m’avait le plus choqué dans l’affaire.


    • Eurosocialiste Eurosocialiste 18 octobre 2009 00:46

      spartacus1, il y a effectivement une faute de frappe mais elle n’est pas celle que vous croyez...


      Chers lecteurs,
      Veuillez m’excuser, j’ai écrit dans le premier paragraphe « les destins étaient celés dès la naissance » quand il aurait falu écrire scellés. Mea culpa.

    • Emmanuel Aguéra LeManu 18 octobre 2009 02:40

      ..."Comble de la fumisterie, Jeannot est interviewé à la télé : il se présente le cheveu plus court, moins blond et avec des lunettes carrées. Depuis quand Jeannot a-t-il besoin de lunettes ?"...

      Je sais à qui il a piqué ces bésicles.... click !


    • spartacus1 spartacus1 18 octobre 2009 10:55

      @Michel Drouet.

      Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dis. Loin de moi de dire que les gens n’ayant pas le bac sont des cons. Le monde fourmille de sur-diplômés qui sont de parfaits imbéciles (par charité, je ne cite aucun nom) comme il y a nombre de gens sans diplôme quelconque qui sont intelligents et parfois sont de grands « savants », par exemple, entre des milliers d’autres, Michel Faraday, qui d’apprenti relieur est mort chargé d’honneurs scientifiques (et prof à Oxford) sans avoir jamais obtenu un quelconque titre académique (mais un doctorat Honoris Causa d’Oxford).

      Ce qu je dis, c’est que redoubler des études de droit, il faut le faire. Ce sont loin d’être des études difficiles (je sais de quoi je parle).

      Je vois trois possibilités :
      1) On est plus intelligent que la moyenne, on réussit sans beaucoup travailler.
      2) On est moyennement intelligent et moyennement travailleur, on réussit sans problème (c’est un cas que je connais bien).
      3) On a une intelligence pas trop développée mais on est un gros travailleur, on réussit également.

      Il faut croire que le dénommé Jean Sarkozy n’est pas intelligent (mais, tout comme son père, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas malin) ou pas travailleur ! À moins qu’il soit à la fois d’une intelligence limitée et glandeur.


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 octobre 2009 19:15

      Nous sommes bien d’accord, mais les mots ont un sens et il faut faire attention à leur utilisation.
      Il faut faire attention à ne pas stigmatiser ni les autodidactes, ni les titulaires d’un BEP plomberie ou mécanique... dont on connait l’utilité lorsque l’on a une fuite d’eau ou bien lors d’une panne de voiture, san oublier la personne qui nettoie les espaces de travail que nous utilisons chaque jour.
      Chacun a son utilité dans la société.
      Tel est le sens de mon propos


    • RilaX RilaX 17 octobre 2009 12:19

      Le problème avec Jean Sarkozy, ce qui indigne vraiment les français, c’est que s’il ne s’appelait pas Sarkozy, il ne serait pas la ou il est. Rajouter le discours de Sarkozy, son père, sur la méritocratie, et on obtient une exaspération généralisée.


      • Batila Batila 17 octobre 2009 13:32

        On aurait du l’envoyer en vacances avec Fred Mitté, il y a dix ans, ça lui aurait appris la vie... En tout cas ça lui aurait permis de mettre un pied dans la vie active : Neuilly n’étant pas très loin du bois de boulogne, il aurait pu y monnayer son nouveau savoir-y-faire.
        Ceci dit, la citation de Corneille de Devedjian est à mon avis pour le moins ironique, voire cruelle. mais si on étend la comparaison avec l’histoire du Cid, c’est édifiant.
        En sommes jeanjean est venu voir devedj’ et lui lance :
        « -A moi, compte, deux mots ! »
        Puis il l’assassine avant de lui piquer son poste !


        • Batila Batila 17 octobre 2009 14:56

          Il y a dix ans il en avait 13. C’est presque trop vieux pour Mitterand (cf video 93 rue du faubourg saint honoré)....


        • JL JL 17 octobre 2009 14:03

          « Mitterand, qui se tapait des prostitués thaïlandais » (Waldgaänger)

          Sarkozy qui voulait en finir avec 68 est en train d’en finir avec le seul président socialiste que la Cinquième république a eu. Le seul de gauche donc. Celui qui, dans le passé, a fait si peur à la classe dirigeante.


          • spearit 17 octobre 2009 14:14

            BAC (à 18 ans) + 2 années de droits = 20 ans

            Cherchez l’erreur...


            • appoline appoline 17 octobre 2009 15:24

              @ Spearit,

              Au dessus de trois ans de retard, cela frise le handicap mental. Peut-être que l’EPAD vous avoir un abattement sur les charges sociales pour employer l’arriéré. C’est une hypothèse comme une autre, car je ne vois toujours pas le bénef pour cette dernière.


            • BA 17 octobre 2009 14:51

              Dans les années 1993-1995, la guerre fait rage à l’intérieur de la droite française. Quels sont les deux clans qui s’affrontent  ?

              1- Le clan du Premier ministre Edouard Balladur, son directeur de cabinet  : Nicolas Bazire, le ministre du Budget Nicolas Sarkozy, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy  : Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, le ministre de la Défense François Léotard, le directeur de cabinet de François Léotard  : Renaud Donnedieu de Vabres, le conseiller de François Léotard  : Hervé Morin.

              2- Le clan du patron du RPR Jacques Chirac.

              Edouard Balladur et Jacques Chirac sont tous les deux candidats à l’élection présidentielle de mai 1995.

              Quel a été le budget de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995  ?


              Réponse  :

              Le compte de campagne de M. Edouard Balladur est arrêté comme suit (en francs) :


              - Dépenses : Mandataire : 83 846 491 ; Partis politiques : 5 929 628 ; Avantages en nature : 0 ;

              Total : 89 776 119 francs.


              - Recettes : Mandataire : 85 676 060 ; Partis politiques : 5 929 628 ; Avantages en nature : 0 ;

              Total : 91 605 688 francs.

              http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/depuis-1958/decisions-par-date/1995/compte-balladur-1995/decision-compte-balladur-1995-du-11-octobre-1995.10707.html

              Edouard Balladur ne pouvait pas compter sur l’aide financière de son propre parti politique, le RPR. En effet, pendant la campagne présidentielle de 1995, le RPR finançait le candidat Jacques Chirac.

              Questions : en 1995, où le clan Balladur-Sarkozy a-t-il trouvé ces 90 millions de francs  ? Comment le clan Balladur-Sarkozy a-t-il pu financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur  ?

              Hypothèse  : le clan Balladur-Sarkozy a signé un contrat de vente de trois sous-marins au Pakistan. Le clan Balladur-Sarkozy a versé 10 % de commissions occultes à des militaires pakistanais et à des personnalités politiques pakistanaises (la famille Bhutto).

              En échange, les Pakistanais reversaient des rétrocommissions au clan Balladur-Sarkozy.

              Samedi 17 octobre 2009, le journal Libération publie un dossier explosif à la une  : «  Révélations sur les pots-de-vin  ».

              Gérard Menayas est l’ancien directeur financier de la Direction des Constructions Navales (DCN). Je recopie la page 4 du journal Libération  :

              Gérard Menayas ne peut attester que de cet élément factuel  : «  Il est parfaitement exact que Ziad Takieddinne et Abdulrahman El Assir (les deux intermédiaires) ont été imposés à la DCN par le pouvoir politique, le ministre de la Défense ou son directeur de cabinet.  »

              Il n’en faut guère plus pour semer la panique dans les palais nationaux. Jean-Claude Marin, procureur très en cour (chiraquien, puis sarkozyste), résume à sa hiérarchie l’embrouille à la manière d’un chanoine  :

              «  Un document non daté et non signé laisse supposer des relations ambiguës avec les autorités politiques, en faisant référence au financement de la campagne électorale de M. Balladur en 1995. Le contentieux a été l’occasion de menaces proférées par les dirigeants des sociétés écrans de révéler la nature des missions qui leur avaient été confiées.  »

              Dans ses carnets, Gérard Menayas qualifie Jean-Claude Marin de «  petit frère  »…

              http://www.liberation.fr/societe/0101597665-l-argent-au-c-ur-de-l-attentat-de-karachi

               


              • norbert gabriel norbert gabriel 17 octobre 2009 15:37

                hypothèse ; c’est par souci de bien connaitre son sujet que le prince a redoublé ses années de droit, tout le reste n’est que médisance et malveillance. De plus, depuis quand faut-il un diplôme républicain pour être prince héritier ? ce débat est bien pervers, qu’on s’agenouille, et qu’on laisse l’impétrant faire preuve de sa compétence, ou de son incompétence, on verra ensuite.
                Qui a dit « après moi lé déluge ? » Chirac ? ?


                • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 17 octobre 2009 16:25

                  Juste de savoir que cet insupportable fils à papa a pour coach les Balkany, couple de crapules avérées fachisant (ils ne laissent même pas s’exprimer l’opposition lors de conseils municipaux dans leur bled de retraités friqués Levallois-Perret) après on s’étonne que les gens ne veulent plus voter. C’est une des pires mafia que l’on ait jamais vu au pouvoir, et pourtant il y a de la concurrence...


                  • herve33 17 octobre 2009 16:39

                    Il y a encore plus choquant que l’élection du prince Jean Sarkozy , c’est la manière dont certains membres de la coure UMP et du MEDEF essaient de le défendre en allant même jusqu’à invoquer des références au régime nazi qui s’attaquait à des personnes en particulier .

                    Pour résumé , on culpabilise l’opinion en disant attention , vous faites comme les nazis en critiquant la personne de Jean Sarkozy .

                    Or en aucun cas , l’opinion publique critique la personnalité du fils du président , mais c’est le simple fait qu’on nomme à la tête de l’EPAD un proche de Sarkozy qui vu son age et forcément inexpérimenté , et qu’il risque d’y avoir conflit d’intérêts entre les entreprises de la Défense et le président de la république .


                    • franck2010 17 octobre 2009 17:09

                      Nicolas Domenach ( journaliste canal et itélé ...journaliste canal quoi ) : « nonobstant ses formidables qualités ...jean sarkosy  » et patati et patata....

                      Formidables qualités qui lui font redoubler ses classes, formidables qualités qui le font élire en terres de droite ....

                      ben voui ..... tous des enKulaids....


                      • tvargentine.com lerma 17 octobre 2009 17:26

                        « euro-socialiste » ???? c’est quoi cela ???

                        Les « socialistes » ont pratiqué la politique du libéralisme économique quand ils étaient au pouvoir
                        Ils ont pratiqué la politique du sous-investissement dans les régions en terme des infrastructures dont nous sommes en droit d’attendre

                        Ils ont pratiqué la spéculation immobilière (bureaux et immeubles) et n’ont rien fait pour le logement social

                        Par contre ils ont pris des crédits qui s’appellent aujourd’hui « dettes toxiques » car principalement aux mains de spéculateurs américains

                        Je crois qu’au lieu de faire un procès politique pour un élu de la République
                        dont vous semblez reprocher le manque de « diplômes » ou de « connaissances » je vous rappelle qu’en France ,80% des chefs d’entreprises sont autodidactes !

                        Ce sont des raisonnements comme les vôtres,qui empêchent les citoyens d’évoluer dans notre société,car pour vous une personne sans diplôme n’a pas sa place dans votre conception réductrice de la société ! voir une personne sans diplôme et jeune n’aurait pas
                        le droit de créer une société,de se mettre à son compte,de faire du commerce,de prendre
                        des responsabilités politiques,de postuler à un poste dans un parti........ ;

                        Bref,si le PS est cliniquement mort depuis le départ de Jospin,c’est à cause de vos idées réactionnaires
                        Si pour vous Paris Plage et le vélo c’est l’avenir d’une société moderne,laissez nous voir ce que peut nous apporter un élu de la république ,jeune ,bac+2

                        Changer c’est progresser

                        http://www.tvargentine.com/






                        • Frédéric Alexandroff Frédéric Alexandroff 17 octobre 2009 17:41

                          Hein ? Quoi ? 80% des chefs d’entreprise français sont « autodidactes » ?

                          Autodidacte... n’est-ce pas l’euphémisme pour « crétin fini » ?

                          Voilà qui explique pourquoi le monde de l’entreprise traite avec une telle violence et un tel mépris les jeunes diplômés de ce pays.

                          Trêve de plaisanterie, cette affaire de Sarko Junior prouve, pour tous les idiots qui, par aveuglement ou mollesse intellectuelle, refusent de considérer cet état de fait : que la France, cette prétendue République, est une Médiocratie vérolée où seule la naissance, l’argent et les relations ont une réelle importance, une Médiocratie comme la définissait Platon, où le Laid est considéré comme Beau, le Mal comme Bien, où les élèves enseignent au maître... et où, ajouterai-je, la morale n’a pas plus sa place qu’un oignon au vinaigre dans une salade de fruits.

                          Pour le reste, prétendre que l’ascension de Jean Sarkozy constituerait un espoir pour les jeunes diplômés sans expérience de ce pays (pardon pour le pléonasme multiple) relève soit de la mauvaise foi soit de la bêtise pure et simple. Trouvez-moi un seul autre jeune de 23 ans -et qui ne serait pas la progéniture de tel ou tel hiérarque- à qui on serait prêt à accorder de pareilles responsabilités.

                          Inutile de chercher. C’est peine perdue dans cette Nation du Désespoir.

                          Frédéric Alexandroff


                        • michel 17 octobre 2009 17:56

                          @ lerma,

                           

                          Ben, voyons vous nous la faites comme si tous ceux que vous citez dans votre intervention, diplomés jeunes ou jeunes sans diplomes ou même redoublants dans leurs études, avaient les mêmes chances que ce redoublard de Jean Sarkozy.

                          Je regrette d’avoir a vous dire qu’il n’ont pas pour père Son Altesse qui se croit royal comme géniteur et à ce titre ils sont des milliers et des milliers a galerer pour un emploi même de moins beaucoup moins bien renumerateur que celui proposé a ce jeune cancre qui se croit bien nait.


                        • Eurosocialiste Eurosocialiste 18 octobre 2009 00:37

                          A lerma, 

                          J’ai choisi le pseudo Eurosocialiste car je suis une militante socialiste passionnée par l’Europe. Par souci de transparence, j’ai souhaité être claire sur mon engagement politique, qui apparemment n’est pas à vôtre goût mais ça, c’est une autre histoire.

                          Ce qui me dérange dans la candidature de Jean Sarkozy, ce n’est pas qu’il n’a pas de diplôme, mais qu’il n’a pas l’expérience nécessaire pour assumer une telle responsabilité. S’il avait quelques années de plus et une expérience conséquente du milieu de l’entreprise ou des responsabilités politiques, sa candidature serait valable. Or, ce n’est pas le cas.

                          Ensuite, vous m’accusez d’un certain type de raisonnement qui m’est étranger et qui d’ailleurs n’est pas l’argumentaire que je développe dans cet article. Les personnes sans diplômes ont encore plus le droit à la réussite que les diplômés parce qu’ils doivent travailler encore plus dur pour y arriver et ils ont en cela tout mon respect et mon admiration. La France est effectivement un pays où il est devenu extrêmement difficile pour les jeunes de réussir, d’être indépendant, d’avoir un contrat à durée indéterminée, un salaire décent, ou un prêt pour monter une entreprise, et ce quel que soit le niveau d’étude. Toutes les portes sont bloquées sauf lorsqu’on connaît des gens bien placés, comme c’est le cas de Jean Sarkozy. 

                        • French Cancan 17 octobre 2009 17:53

                          Oyé, oyé

                          Son Altesse sérénissime le roi Sarkozy 1er
                          Son Alter Ego le prince Petit Jean
                          Et la cour mafieuse du comté des Hauts-de-Seine
                          Tiennent à ce que vous, petit peuple d’en-bas, sachiez
                          Que oui, ils se foutent Royalement de vos gueules.

                          Et de toute façon, les voies du Seigneur sont impénétrables (- sauf pour tous ceux qui font partie de la Seigneurie Sarkozy)...


                          • French Cancan 17 octobre 2009 18:15

                            Bac tout court, pas Bac+2 (ça, on verra dans quelques années).

                            Non mais oui, mais non, vous avez entièrement raison, même le Président le dit lui-même : « Désormais ce qui compte en France pour réussir ce n’est plus d’être « bien né », c’est d’avoir travaillé dur et d’avoir fait la preuve par ses études de sa valeur »

                            Très franchement, vous confieriez un poste tel que Président de l’ÉPAD à un jeune bachelier ??? Soyons réalistes, ayons un peu de bon sens.
                            80% des chefs d’entreprise sont autodidactes, vous pourriez citer la source de ce pourcentage ? Il serait très intéressant de savoir quand même (non pas pas que l’on ne vous croit pas sur parole).


                            Dans tous les cas, le problème soulevé ici n’est pas tant le manque de diplômes de ce pauvre étudiant (ce n’est qu’une circonstance aggravante de plus), mais plutôt la façon d’accéder à un poste (élection ou pas, car ce n’est pas une élection populaire dont il s’agit) et
                            la grosse différence entre ce qui est dit et ce qui est fait.

                            Finalement « Eurosocialiste », pas besoin d’avoir fait des études pour comprendre, mais ça m’a tout l’air d’être un nom comme un autre qui vous donne des indices quant à ses opinions politiques (Europe + socialisme = Eurosocialiste).


                            • FLORILEGE1975 FLORILEGE1975 17 octobre 2009 19:19

                               Cette risible affaire du prince Jean, propulsé dans un boulot pour lequel il n’est pas taillé, montre encore un peu plus la nullité du président casseroles.

                              Il est de plus en plus ridicule ,notre monarque. Et ce qui fait plaisir c’est que c’est maintenant mondialement partagé. La presse internationale a largement relayé la tendance africaine de Sarkozy : le népostisme sans complexes.

                              Vous enlevez à Sarkozy l’insécurité (qu’il sait faire prospérer rien qu’en agitant les bras) l’ouverture vers tout ce qui se fait comme n’importe quoi, les taxes en veux tu en voilà, il ne reste rien. Rien qu’un gesticulateur sur marche pied qui en tant que géniteur veut faire profiter de tout, sans légitimité aucune.

                              A seulement 23 ans, Junior n’est capable de rien mais avide de tout : du pouvoir, de la gloire, de l’argent. Papa lui a fait croire qu’il suffit d’un nom et d’un claquement de doigt pour réussir.

                              « Pauvre gosse : la chute sera douloureuse…. »


                              • L'enfoiré L’enfoiré 17 octobre 2009 19:32

                                Bonjour,
                                 Je vis juste au dessus de chez vous. Dans une royauté. Il y a des princes et princesses.
                                 Pourtant je ne vois le lien direct avec le cas « Sarkozy » père et fils.
                                 Il y a un autre terme qu’il me semble plus approprié celui d’empereur.
                                 Alors, j’ai cherché les différences.
                                 J’ai trouvé sur un site.
                                 Ai-je fait fausse route ?


                                • French Cancan 17 octobre 2009 20:05

                                  Bonté divine, « roi » est plus approprié car on fait référence à nos chers monarques et à leur cour de privilégiés et à leur train de vie fastueux. Et puis ça brille de mille feux un roi


                                  • moebius 17 octobre 2009 22:39

                                     Ca ça m’étonnerait qu’il lui ait dit ça.... parce qu’apparemment c’est tout le contraire qu’il lui a dit.
                                     Il lui a dit sans le lui dire, que Neuilly c’est la tirelire de la famille, de son clan , de l’Ump de la droite ? que c’est ici le centre , l’àme, l’origine te le coeur et qu’avec des gens comme Pasqua, Balkany et autres ringards dépasséss ça sentait de plus en plus le cramé et qu’il fallait réagir... et le fiston a bien comprit qu’il était le fils de son pére et vraiment le seul avec sa jeunesse à pouvoir se dévouer, vu son talent et le nom de son pére qui n’était pas encore complétement galvaudé ici à Neuilly dans ce département qui concentre l’essentiel du capital de ce pays qui est la France


                                    • quen_tin 17 octobre 2009 23:11

                                      Article sans intérêt qui ne fait que... euh...
                                      mais... m’enfin, que se passe-t-il ? Comment se fait-il que soudain tout le monde soit d’accord sur un sujet ??? C’est bien la première fois en plusieurs années d’Agoravox que je vois ça.

                                      Allez merde, un peu de débat quoi ! Faites au moins semblant !


                                      • quen_tin 17 octobre 2009 23:13

                                        Ouf ! Heureusement, Lerma est là...


                                      • Eurosocialiste Eurosocialiste 18 octobre 2009 00:56

                                        quen_tin

                                        On s’embrouille quand tu veux smiley
                                        Vas-y lance moi une pique pour voir !
                                        Plus sérieusement, je préfère aussi quand il y a plus de débat.
                                        A bon entendeur...

                                      • Yann Patin De Saulcourt Yann Patin de Saulcourt 18 octobre 2009 04:22

                                        Il est vrai que personne n’a vraiment pris le contre pied de sa propre manière de voir les choses, histoire de relancer sérieusement le débat.

                                        Allons y ! Vous êtes tous à côté de la plaque, vous n’avez absolument rien compris en la capacité que l’être humain à de se dépasser, grâce à l’adversité, justement  !

                                         Ne riez pas, c’est bel et bien réel ! Il suffit d’y croire et de décider en relevant le défi et en re-décidant à chaque foi que l’on doute et que l’on sens que l’on flanche. Ne voyez vous donc pas que c’est exactement ce que fait Jean Sarkosy ? Ne me dites pas que ça ne vous est jamais arrivé de vous lancer des défits et de réussir en vous relevant de là ou vous êtes tombé, à chaque fois, jusqu’à la victoire..

                                        Ce jeune homme à un potentiel considérable ! Allez vous nier le contraire ? Ceci comme tout les jeunes quels qu’ils soient d’ailleurs et même comme chacun d’entre nous, pour peu que l’on veuille y croire  ! Encourageons le à se dépasser humainement, au lieu de nous moquer de lui et de son Curriculum vite fait ! Nom d’une pipe !

                                        Il va tellement se dépasser à la tâche, malgré la largeur de celle-ci sur son CV, grâce notamment au sages conseils de ceux qui le coach amoureusement, (tel sa marraine Isabelle Balkany) qu’il va se révéler à lui-même et prouver à tous et toutes qu’à côté de lui son père est vraiment... "le roi des nuls«  !

                                        Ce qui devrait ne pas être si difficile...allez vous me dire !

                                        Et lui le fils redorant le blason familial de redonner confiance au peuple soulagé, se sentant enfin entre de bonnes et nobles mains qui, à défaut d’être »experte", savent entendre la voix du peuple qui gémi et passer le baume qui guérit. C’est y pas beau de rêver !

                                        Je ne sais pas pourquoi, je vous sens goguenard... Mais comment voulez vous donc que l’on parle de ça sérieusement , alors que les dés sont pipés dès le départ dans cette affaire des Tours de magie de la Défense politicienne !

                                        J’ai publié ici La médaille de la Catapulte dorée au noble chevalier Jean Sarkosy , difficile de se renier.

                                        On à beau faire des effort pour tenter d’y croire.. Allez, encore un effort, on se relève de là ou l’on tombe disais-je, soyons vraiment po-si-tif ! Croyons en la capacité de la jeunesse à nous montrer qu’elle peut faire bien mieux que nous (et je ne plaisante pas sur ce coup) .

                                        Imaginez donc que je ne me trompe pas et qu’il nous en mette vraiment plein la vue Jeannot le petit Cachotier. Tant pis si je m’en prends plein la figure smiley


                                      • Flo Flo 18 octobre 2009 23:49

                                        Pour susciter un débat plus contradictoire sur un tel sujet, il est vrai qu’un misérable Lerma solitaire et toujours aussi enclin à se griller tout seul est un peu léger... je constate que les agoravoxiens cérébrés ne se donnent même plus la peine de lui taper dessus.
                                        Il nous faudrait de véritables spécialistes de la « double pensée » orwellienne, pour bien faire. Les réçents sondages, pour ce qu’ils valent, semblent indiquer que près de 40% des français ne voient pas en quoi la nomination de Jeannot pose problème ; il faut donc supposer qu’ils maîtrisent cette délicate technique (voire celle, traditionellement très pratiquée à droite, de la « non-pensée », ou bovis cogitatio).


                                      • Eurosocialiste Eurosocialiste 19 octobre 2009 00:44

                                        Flo, très bon le « bovis cogitatio », bien trouvé smiley Tu as un lien vers le sondage dont tu parles ? parce que c’est tout de même hallucinant ! Comme quoi, la stratégie de riposte de la droite, que je détaille dans l’article, a bien fonctionné. C’est malheureux. Comme quoi, je me dis que ça valait le coup d’écrire cet article. La bataille est loin d’être finie.



                                      • pat30 pat30 19 octobre 2009 10:35

                                        @ Flo

                                        on ne peut pas en vouloir à Lerma, c’est sa vésicule biliaire qui lui gache la vie.


                                      • Flo Flo 19 octobre 2009 17:11

                                        @Eurosocialiste : voici un lien vers un article mentionnant le sondage auquel je fais référence plus haut :

                                        http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Sondage-Claque-pour-Sarkozy-142586/

                                        De nombreux autres journaux mentionnent cette information, il s’agit simplement de la première source qui me tombe sous les yeux.
                                        J’ai été mauvaise langue : 34 % des français « seulement » semblent ne pas percevoir le problème.


                                      • moebius 17 octobre 2009 23:14

                                        roi, empereur,dictateur, monarque,.....oui ! et alors le peuple ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès