Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand EDF contamine la démocratie !

Quand EDF contamine la démocratie !

JPEG - 25.9 ko

Le coq gaulois est sorti pour la circonstance.

C’est EDF qui brandit le volatile :

Les deux réacteurs nucléaires de type EPR construits pour la Grande Bretagne sont d’origine française : EDF a enlevé le marché.

Cette décision a été prise après des années et des années de négociations commencées sous un gouvernement travailliste.

Cet accord historique risque d’être annulé sur décision de l’Union européenne car cette opération ne sera rentable pour la Grande Bretagne que grâce à d’importantes subventions publiques ou prélevées sur les factures d’électricité des familles britanniques.

Pour obtenir ce marché qui lie le gouvernement britannique et surtout les consommateurs anglais pendant 35 ans, l’entreprise EDF a utilisé des méthodes que certains pourraient assimiler à un début de corruption.

Jugez pas vous-mêmes :

Pendant des années EDF a embauché ou rémunéré des personnes proches des milieux politiques :

« C'est par exemple le cas d'Andrew Brown (*), le propre frère du premier ministre Gordon Brown. Ce dernier s'est d'ailleurs fait rembourser 7000 euros de "personnel de ménage" par son frère qui, il est vrai, en avait les moyens grâce à la générosité "désintéressée" d'EDF.
 Par ailleurs, le recrutement par EDF de John Hutton, ancien ministre britannique de l'Économie, et un des plus forts soutiens à la construction de centrales nucléaires, n'a été annulé que face au scandale qui commençait à poindre (**)
Autre exemple : pour faire aboutir son projet en Grande -Bretagne, EDF s'est offert les onéreux services de Justine Thornton, la propre femme d'Ed Miliband, leader du Parti travailliste (***). On comprend mieux le curieux consensus qui lie Conservateurs et Travaillistes sur ce dossier. »

Le nucléaire….énergie propre ? Non à cause des risques encourus mais aussi à cause des méthodes utilisées par EDF !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 26 octobre 2013 10:56

    En résumé, la multinationale EDF importe des cadres étrangers y compris au pouvoir en GB pour lobbyfier au profit du nucléaire même pas rentable, mais sur le dos des peuples, et ce en vue de privatisation finale. Pendant ce temps, le solaire à domicile et l’éolien horizontal marque des points et hors de l’administration peu regardante chez les nantis.
    Les nantis s’ équipent en autonome eau et énergie sans abonnements aucun. Administration pas très regardante dans des cas bien précis...

    a

    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 27 octobre 2013 00:35

      C’est même pire. Dans le cas du projet EPR britannique, EDF va jusqu’à importer des capitaux chinois concurrents. Voir notre article :

       
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/10/23/edf-epr-chine-europe-emploi-i-49328.html

      EDF, EPR, Chine, Europe, emploi... (I)

      Le 23 octobre 2013, BFMTV écrit « EPR : jusqu’à 10.000 emplois créés pour Proglio », se référant à des déclarations de l’actuel PDG d’EDF à propos de l’accord passé avec le gouvernement du Royaume-Uni en vue de la construction de deux réacteurs nucléaires pressurisés avec la participation d’AREVA. Mais peut-on vraiment croire ce type de déclarations ? Un tel accord, qui doit encore être validé par les instances de l’Union Européenne, implique une importante participation de deux opérateurs nucléaires chinois de premier plan appartenant à l’Etat de la République Populaire de Chine : la Compagnie Nucléaire Nationale Chinoise (CNNC) et la China General Nuclear Power Corporation (CGN), dont le développement a largement bénéficié des produits et transferts de technologie français. S’il est normal que ces compagnies chinoises saisissent une telle occasion, on peut en revanche s’interroger sur le bien-fondé de la politique d’EDF en la matière. Les Echos nous apprend en même temps que « Des fonds arabes pourraient prendre 15% du projet anglais d’EDF ». En clair, les fonds provenant de l’extérieur de l’Union Européenne seraient proches de la moitié du capital (entre 30% et 40% côté chinois). Radio Chine Internationale souligne « Hollande et Cameron se félicitent du projet de construction de deux réacteurs nucléaires EPR sur le site d’Hinkley Point ». Mais qu’en sera-t-il vraiment de la souveraineté en matière de technologie, des emplois crées en France ou au Royaume-Uni... ? C’est à juste titre que le Journal du Dimanche commente sur ce projet « Chine, l’encombrant allié des Français », évoquant le « risque d’y perdre indépendance et technologies ». De son côté, Greenpeace analyse « EPR au Royaume-Uni : le marketing d’EDF à plein régime ». Autant de raisons pour réclamer une totale liberté de critique pour les universitaires par rapport à ces secteurs stratégiques et pour déplorer la situation actuelle de notre collègue Carmen de Jong, professeur à l’Université de Savoie, évoquée dans notre article « Carmen de Jong et le statut des enseignants-chercheurs (I) ». En réalité, la situation du secteur de l’énergie en Europe nécessite plus que jamais des analyses indépendantes, claires et sans concessions. Qui garantit cette indépendance dans la pratique ? Et l’ouverture à de tels apports de capitaux extérieurs dans le projet EDF d’EPR au Royaume-Uni est-elle autre chose qu’une véritable vente des meubles côté européen ? Au même moment, Le Monde rapporte aussi « Nouveaux dégâts à Fukushima après le passage du typhon Wipha » et La Voix de la Russie « Fukushima : le taux de radioactivité de l’eau multiplié par 12 ».

      [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/10/23/edf-epr-chine-europe-emploi-i-49328.html ]

       

      et pour rappel :

      Carmen de Jong et le statut des enseignants-chercheurs (I)

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/10/19/carmen-de-jong-et-le-statut-des-enseignants-chercheurs-i-493.html

       

      Cordialement

      Le collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com
      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


    • pissefroid pissefroid 26 octobre 2013 11:33

      Chalot,
      ce qui se passe en angleterre ne m’intéresse pas,
      ou plutôt intéresse les anglais.
      EdF est une entreprise qui fonctionne comme toute les entreprises.

      Je suis beaucoup plus scandalisé par le pantouflage
      des fonctionnaires français,
      car je considère que ce pantouflage est très probablement,
      une conséquence de l’action de ces fonctionnaires pour les entreprises qui les embauchent.


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 26 octobre 2013 13:51

        L’un comme l’autre sont à dénoncer, pourquoi hiérarchiser ?


      • Bulgroz 26 octobre 2013 11:56

        "Cet accord historique risque d’être annulé sur décision de l’Union européenne car cette opération ne sera rentable pour la Grande Bretagne que grâce à d’importantes subventions publiques ou prélevées sur les factures d’électricité des familles britanniques."

        Ah bon, pour être rentable, les familles vont subventionner ? ou alors des subventions publiques ? Et tout ça pour que l’opération soit rentable pour la Grande Bretagne. Incroyable !!

        et les surcouts de l’éolien et du solaire en France, qui paie ?

        et les surcouts de l’éolien et du solaire en Allemagne , qui paie ?

        Chalot, grand spécialiste des questions énergétiques et de l’accueil des étrangers, dites nous tout.


        • Gaston Lanhard 26 octobre 2013 17:58

          et oui la CSPE taxe payée par les consommateurs français de EDF (ou autres d’ailleurs) représente déjà 8Mds€ par an et passera très bientôt à 12Mds....Pour subventionner l’éolien et le photovoltaique par des tarifs d’achats imposés et une obligation d’achats surtout.

          La CSPE c’est 1.75 EPR par an au prix de l’EPr de série.
          Mais c’est Milliards d’€ sont distribués uniquement pour 5% de la production. 
          Chalot devrait se concentrer sur la laicité, là où il a une certaine compétence. Sur l’énergie, bof.

        • spartacus spartacus 26 octobre 2013 12:51

          EDF est un état dans l’état.


          C’est un secret de polichinelle connu depuis longtemps. Comme tous les monopoles, la corruption est son moteur.

          Straus Kahn a déjà été soudoyé par EDF officiellement
          Il est offert de nombreux contrats en CDD de 6 mois à des élus de gauche par EDF, comme cela ils bénéficient de l’électricité pratiquement gratuite jusqu’à la fin de leurs jours.

          EDF est la seule société a bénéficier de droits sociaux ubuesques. D’exonérations de charges sociales ubuesques, d"avantages en natures nons chargés (chèques d’achat d’un CE ultra débile), Electricité vendue en dessous de son prix de revient, financement de retraites privilégiées par les salariés de la CNAV, etc...

          La comptabilité n’a jamais été contrôlée sérieusement. C’est un des principaux financier des syndicats Français par le CE. Des partis politiques.
          Sortir de l’argent frais de cette entreprise est un jeu d’enfant. Allez vérifier une montagne de factures complexes sur plusieurs pays avec des références complexes électriques. 
          C’est la seule société qui s’auto-contrôle !

          • CHALOT CHALOT 26 octobre 2013 13:01

            Que font ici Mr spartacus les droits sociaux des travailleurs d’EDF ?

            Restez dans le sujet au lieu de vous laissez aller à vos attaques qui dénotent quelques troubles

            • philippe913 26 octobre 2013 13:34

              Oo ! les trubles ne viennent pas de celui que vous attaquez monsieur Chalot, mais de vous. Votre sujet est : quand edf contamine la démocratie.
              Spartacus est dans le sujet, expliquant comment edf se fout des règles de droit commun pour privilégier sans vergogne son personnel sur le dos des consommateurs, profitant d’un monopole d’état, et sous entendant que les politiques laissent faire du fait de leur corruption.

              si ça, ça n’est pas dans le sujet...


            • christophe nicolas christophe nicolas 26 octobre 2013 16:00

              Oui, je sais on m’a fait cela... ils encerclent en silence, agissent avant de comprendre comme les enfants, utilisent vos proches comme moyen de pression alors je vais leur dire leur vérité à ces corrupteurs de la honte qui vous prennent pour un crétin.


              • Anti-flic 26 octobre 2013 17:11

                Une question : Ces EPR ne seraient-ils pas, au final, propriété des détenteurs de capitaux, majoritairement chinois, risqués dans ce projet ?


                • CHALOT CHALOT 26 octobre 2013 18:20

                  Philippe 913 !

                  Le sujet ne porte pas sur la questions du personnel
                  Quant aux assertions de spartacus, elles sont erronées : EDF ne protège pas ses personnels, l’entreprise cherche à liquider les acquis sociaux et à augmenter ses tarifs....Il est stupide d’opposer personnels et usagers qui sont là pressurer pour que les actionnaires donc en grande partie l’ETAT fassent du fric !

                  • spartacus spartacus 26 octobre 2013 23:40

                    A des acquis sociaux beaux mots pour dire inégalités en droits sociaux.


                  • Féraud 27 octobre 2013 21:19

                    spartacus le libéral qui parle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès