Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand j’entends le mot « culture », je sors mon portefeuille

Quand j’entends le mot « culture », je sors mon portefeuille

À propos des premières institutions culturelles que sont la famille et l'école et des rapports des responsables politiques français avec l'Europe et les États-Unis.

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a assuré mercredi (15 mai) que l'"exception culturelle" française serait préservée dans les négociations à venir pour la conclusion d'un ambitieux accord de libre-échange entre l'Union européenne et les États-Unis.

 

Le Traité transatlantique {JPEG}Tout le mérite en revient au Président de la République qui est allé à Bruxelles convaincre M. Barroso.

Cependant de quoi s'agit-il au juste ? Car pour le moment ce qui se prépare, quasiment à l’insu du peuple français, c’est le Traité transatlantique prévu pour 2015, voulu par M. Baroso et Mme Merkel, qui sera voté par le Parlement européen... et non pas le retour au programme du CNR.

La seule personnalité politique à vouloir en parler sur les ondes est JL Mélenchon mais, d’après ce qui peut se constater, le meneur de la discussion s’arrange en général pour que la fin de l’émission arrive, et JLM le fait remarquer, sans qu’il ait pu placer un seul mot sur la question.

Quant aux effets désastreux de ce Traité à venir bientôt, ajoutés à ceux de la politique actuelle, ils ne font aucun doute. Il suffit pour se documenter d’aller sur les bons blogs.

Ce n'est pas sortir complètement du sujet que de vouloir lui associer celui de la famille et de l'école en France, ou alors par culture, il ne faudrait entendre que ce qui appartient aux tractations financières sur la grande industrie culturelle : cinéma, musique etc.

... Et c'est rester dans le sujet que de rappeler un propos récent de M. V. Peillon, Ministre de l'Éducation nationale et philosophe :
 

« Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix. »

... Qui appuie en l’enrichissant celui de Mme C. Taubira qui suscita un tollé (sur les bancs de droite il est vrai) à l’Assemblée nationale :

« arracher les enfants au déterminisme de la religion ».

... Et qui s’éclaire à la lanterne des délires théoriques de Mme N. Vallaud-Belkacem sur le genre, voire sur la manière de faire pipi à la maternelle.

Nos social-libéraux, ultra-laïques quand ils oublient qu’ils financent l’école confessionnelle et privée, dans laquelle ils ne dédaignent pas de placer leurs enfants, et qu’ils mettent en concurrence avec l’enseignement public (au point qu'il a fallu un amendement déposé par les Communistes pour qu'ils renoncent à leur accorder le droit de décerner des diplômes nationaux), font preuve de beaucoup moins de clarté et de résolution quand il s’agit d’arracher la jeunesse aux conditions de vie qu’elle trouve dans les familles dont sa vie dépend.

Que cette jeunesse en déshérence élabore sa culture propre, qui n'a pas grand-chose à voir avec les paillettes du Festival de Cannes n'aurait rien de très étonnant

Non plus que ce que sont en train de préparer les domestiques en livrée du grand capital : le déferlement d’émeutes sanglantes quand ce qu’ils nomment les quartiers se réveilleront dans la misère accrue qu’ils leurs concoctent en catimini par la signature du Traité transatlantique de libre échange.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Dwaabala Dwaabala 12 juin 2013 11:29

    Quand la raison sera revenue, il sera inutile d’aller sortir les déchets des poubelles, il y aura suffisamment de pain sur la planche.


  • Akerios 12 juin 2013 15:03

    Bonjour,

    Je ne comprends rien !

     

     

    c’est quoi «  le Traité transatlantique prévu pour 2015, voulu par M. Baroso et Mme Merkel................... »

    Sans connaitre le fond il n’y a rien à dire .

    Bonjour chez vous !

     


    • Akerios 12 juin 2013 15:04

      Moi ici j’ai envi de sortir mon révolver !


      • Dwaabala Dwaabala 12 juin 2013 18:34

        Vous avouez vos affinités !


      • Akerios 16 juin 2013 12:17

        Non la je plaisante, c’est pour défendre la culture au contraire


        • Blé 12 juin 2013 19:02

          L’américanisation des esprits a commencé sitôt l’après guerre . Les étasuniens ont débarqués mais avec des conditions très précises concernant l’économie et le commerce en France puis au moment de la construction européenne, ils y ont mis des conditions. Nous arrivons à ces conditions, l’ Europe ne peut pas devenir une puissance concurrente aux U S A . C’est clair, net, et précis.

          Le premier mac do que j’ai fréquenté c’est en 1966-67 à Paris, ainsi que le premier drugstore sur les champs Élysées, c’est juste pour vous dire qu’au nom de la défense des libertés (à cette époque, nous vivions sous le régime de la guerre froide est/ouest), on avait le droit de manger des frites importées des U S A et faire des courses la nuit (comme là-bas).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès