Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand la gauche applique les mêmes vieilles recettes que la (...)

Quand la gauche applique les mêmes vieilles recettes que la droite

Je ne sais pas si nous devons nous réjouir de la future "réforme" des retraites, ou encore, nous féliciter de l'approche du gouvernement et plus largement de la majorité actuelle concernant les questions de sécurité et d'immigration, voire même être rassurés par le va-t-en guerre de notre Président. Franchement, j'hésite....

En revanche, nous devons nous incliner devant la force des arguments de notre gauche et, semble-t-il, le nouveau plan de communication de certains intellectuels ! Je vous invite par exemple à voir ou revoir l'emission "Ca se dispute" sur I-Télé du samedi31 aout avec messieurs Domenach et Zemmour. L'un devant représentait les opinions de droite, Zemmour, et l'autre les opinions de gauche, Domenach.

Les décisions et les propos de la gauche françaises sont, selon M. Domenach, à relever voire à louer car désormais, cette dernière a, enfin, "bougé" sur des sujets sensibles comme les retraites, l'insécurité ou encore l'utilisation de la force militaire.

Jusqu'à il y a peu, environ 15 mois, l'allongement de la durée de cotisation et le recul de l'age de la retraite étaient présentés par la gauche socialiste comme des mesures anti-sociales, contraire à l'intérêt du peuple. Elle n'avait pas de mots assez durs pour dénoncer ces nouvelles dispositions, allant jusqu'à promettre leurs suppressions. Désormais au pouvoir, cette même gauche, plutôt que de tenir ses promesses, se charge d'alourdir la barque : ce sera la retraite à 62 ans au mieux (qui commence à travailler à 18 ans désormais ?), 43 ans de cotisation à minima, une augmentation des cotisations patronales (normal) et sociales (ah bon ?). Ca ressemble quand même beaucoup à ce que les droites précédentes nous ont vendus (Fillon 2003, Woerth 2010). Mais, cette fois, cher peuple, il faut s'en réjouir car cela signifie que la gauche a muri, a grandi ! Enfin, le PS est adulte, prêt à accomplir ce qu'il n'a jamais voulu voir au paravant. En clair, ce qu'il a combattu pendant 10 ans, depuis 2002, était nécessaire, souhaitable, inévitable... Ouf, la gauche a compris, soyons rassurés et confiants pour l'avenir !

Jusqu'à il y a peu, environ 15 mois, la France ne souffrait pas de problème d'insécurité. Il était entendu, depuis 2002, que la droite agitait ce chiffon rouge uniquement pour effrayer le peuple et géner la gauche, tout comme cette dernière s'efforçait d'encourager le FN pour affaiblir l'UMP. Mais depuis quelques mois, et surtout cet été avec M. Valls, la gauche assume totalement le thème de l'insécurité. Certes, avec les mêmes résultats que la droite UMP. Mais, enfin, il nous faut nous en satisfaire car désormais, notre bon PS est aussi devenu adulte sur les questions de sécurité et d'immigration. Là où autrefois, le PS était toujours très prompt à s'indigner, il est désormais conscient de la détresse des français. Certes, pas au point de trouver des solutions efficaces voire de faire mieux que l'UMP, mais il y a du progrés... dans l'analyse. La dynamique est de leur côté ! Tous les espoirs sont donc permis.... Ouf !

Jusqu'à il y a peu, environ 15 mois, les militaires ne servaient à rien. Intervenir en Afghanistan, pas bien pas beau ! Bombarder en Lybie, très mal ! Mais, désormais, notre cher président PS a découvert son nouveau jouet. Après le Mali, pourquoi pas la Syrie ? D'autant, que comme à la roulette, tant que je gagne je joue. M. Hollande veut nous emmener à la guerre, une fois de plus. Autrefois, la gauche prônait la diplômatie, le dialogue, la sanction économique, et parfois même le "peace and love". Mais "ça, c'était avant". Réjouissons nous ! Encore une fois, le PS a fait sa révolution.

Il ne faut pas attendre de grandes réformes, d'avancées spectaculaires pour notre pays qui en aurait tant besoin. Nous devons juste nous satisfaire que nos dirigeants actuels aient enfin compris, 10 ans après tout le monde, ce que nous, ceux d'en-bas, savons si bien. Et nous pourrions multiplier les exemples...

Dire qu'au soir du 6 mai 2012, nous avons, bêtement, cru au changement, à l'innovation, au renouvellement des idées et des solutions...

Mais dites vous bien que cela aurait pu être pire : qu'ils ne comprennent jamais. Comme le dit M. Domenach, ce sont de grands progrès pour la gauche. Autrefois, les progrès de la gauche, c'était la 1ère semaine de congés payés, les radios libres, les 35 heures, la CMU...Pauvre France !

Et alors que chacun reçoit sa feuille d'impôts sur le revenu, comme un cadeau tombé du ciel, rappelez-vous qu'en 1997, la gauche de Jospin avait compris que "trop d'impôts tuent l'impôt" et le reste. Ils avaient alors baissé les impôts sur le revenu, la TVA, etc.... Et chacun pensa, enfin ! 15 ans plus tard, M. Hollande a tout oublié.

C'est ainsi que gauche et droite favorisent les extrêmes : en combattant systématiquement tout et tout le temps lorsqu'ils sont dans l'opposition, en nous promettant la rupture ou le changement avant d'arriver au pouvoir, et en poursuivant, avec beaucoup d'application, les travaux de leurs prédécesseurs...

A quand un homme ou une femme d'Etat ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 2 septembre 2013 11:29

    Depuis 1993 les contre réformes de la droite approuvées malheureusement par des syndicats, telle que la CFDT, sous des arguments fallacieux en utilisant différents moyens (années de référence, allongement durée de cotisation, désindexation, décotes, suppression demi-part …) ont conduit à l’objectif poursuivi par Bruxelles, le MEDEF et leurs commis politiques : baisse des pensions, ouverture aux fonds de pension, aux assurances et donc à la capitalisation. Et maintenant c’est un soit disant gouvernement de gauche qui va poursuivre le travail de sape. Cette réforme va réduire les salaires et, de façon déguisée, les pensions de tous dès l’an prochain. À terme, elle diminuera également les retraites, ou obligera les travailleurs à s’épuiser à la tâche, jusqu’à 63, 65 ou 67 ans...........

    voir : RETRAITES, IL EST TEMPS DE STOPPER LA CASSE !


    • Yohan Yohan 2 septembre 2013 11:33

      Ce gouvernement nous parle de justice et d’équité en permanence, mais ce ne sont que des mots creux. En matière de pénibilité, il botte en touche, il nous ment sur l’espérance de vie, il occulte la nécessité pour certains métiers indiscutablement pénibles de pouvoir partir avant les autres. Un ouvrier du bitume n’aura que peu de temps à profiter de sa retraite, croyez vous qu’en cotisant plus, cela changera sa condition ?. 

      Quant aux inégalités en privé/ public, je pourrais citer plein de distorsions entre les deux régimes, ne serait-ce que celui qui permet à un fonctionnaire ayant travaillé dans le privé avant d’entrer dans le public de pouvoir liquider sa pension du privé sans cesser son activité de fonctionnaire et donc de cumuler, ce qui est évidemment interdit à ceux qui auraient fait le chemin inverse et encore plus sûrement à ceux qui n’ont jamais travaillé que dans le privé.

      • anomail 2 septembre 2013 12:15

        @ L’auteur

        Bonjour,

        Qu’entendez-vous par « la gauche » ?
        J’espère qu’il ne s’agit pas du PS, parce si c’est le cas il y a erreur de casting smiley


        • Crab2 4 septembre 2013 11:18

          Retraites
          - saison 3


          Selon Mélenchon la réformes des retraites ou tout ce que peut faire le gouvernement : un « attrape-nigaud »


          Suite :

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/04/retraites-saison-3-5155741.html



        • Crab2 2 septembre 2013 15:42

          Réforme des retraites


          Enfin !

          Le principe de revalorisation de la retraite des femmes, proposée par le gouvernement, ce n’est pas rien - c’est à saluer !

          Il importe que le gouvernement ne s’interdise pas de prendre des dispositions efficaces pour en finir avec les inacceptables inégalités salariales entre femmes et hommes dont sont victimes les femmes


          Suite :

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/29/reforme-des-retraites-5150914.html



          • alain_àààé 2 septembre 2013 16:23

            mais il ne faut pas s inquité le PS de tout temps ils on fait passer les idées de la droite chaque fois qu ils étaient au pouvoir

            je suis en train de lire JEAN MOULIN et les magouilles de la S F I O qui avec BLUM ont couper les vives des gens qui faisaient la guerre en Espagne,je les vomi


            • Auxi 2 septembre 2013 19:35

              Dire qu’au soir du 10 mai 1981, nous avons, bêtement, cru au changement, à l’innovation, au renouvellement des idées et des solutions...


              • Yohan Yohan 2 septembre 2013 20:22

                Ce n’est pas peu dire que Flamby singe Sarko à tout point de vue. Que ceux qui voient une différence de politique nous fasse signe... 


                • Tall 2 septembre 2013 20:44

                  Au pieu c’est Sarko qui donne le coup de rein


                • Baarek Baarek 3 septembre 2013 11:38

                  Nan mais ça fait 50 ans que la droite et la gauche c’est pareil...


                  • Crab2 4 septembre 2013 11:17

                    Retraites
                    - saison 3


                    Selon Mélenchon la réformes des retraites ou tout ce que peut faire le gouvernement : un « attrape-nigaud »


                    Suite :

                    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/04/retraites-saison-3-5155741.html



                    • AlbatrosE AlbatrosE 8 septembre 2013 12:27

                      La socialoperie, c’est cela : croire qu’on est devenu enfin « adulte », que l’on a « mûri », alors qu’on est juste devenu un vieux con.
                      Voilà votre article résumé !

                      Mais ce n’est pas nouveau : la gauche à la Guy Mollet n’était pas moins putassière et gerbante que celle que nous subissons en 2013. La différence, c’est qu’aujourd’hui, nous avons affaire aux petits vieux de mai 68.
                      « Vos idées sont vieilles et vous aussi » braillait cette chienlit crasseuse : retour à l’envoyeur !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès