Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand la notion d’intérêt général se contredit

Quand la notion d’intérêt général se contredit

Dans les deux cas, les « pour » et les « contre » s’affrontent à coups d’arguments stériles, se justifiant tous deux par l’intérêt général, c’est à dire une notion très floue qui n’a en réalité que peu de rapport avec l’âge de la retraite, et bien plus avec la somme des intérêts individuels. Cette question n’est pas résolue par l’âge de son départ de la vie active, mais bien plutôt avec ce que l’on fait avant cette date. Ce qui est un tout autre débat, et le coeur inconscient du mouvement qui oppose ceux qui se satisfont de leur sort avec ceux qui ne s’en accommodent pas.
En effet, les opposants à la grève critiquent un mouvement qui leur nuit dans leur quotidien, invoquant pour justifier leur mécontentement les pertes économiques entrainées par le blocage, et les pertes d’emplois qu’il pourrait occasionner. Pour appuyer leur raisonnement, ils regrettent également les violences urbaines, susceptibles de nuire à l’unité nationale et d’attiser les divisions.
En même temps, les grévistes justifient leurs actions par la défense des intérêts de tous, et estiment avoir assez donné pour le système économique. Les pertes d’emplois sont le fruit du trop grand appétit des actionnaires, et les violences sont la conséquence de la surdité du gouvernement face aux revendications du peuple : l’identité nationale c’est la France qui se mobilise
 
On pourrait s’étonner de trouver le même argumentaire des deux côtés du même concept, mais c’est sans compter sur la double nature de l’homme, capable de toutes les contradictions sans se départir de son sérieux. Pourtant ici, se peut-il que l’un ait complètement tort quand l’autre n’a pas totalement raison ?
Si on ajoute à cela une autre contradiction qu’offre un tel sujet, on peut rapidement sombrer dans le désespoir, car tout se complique encore :
Ceux qui réclament contre la grève au nom de l’intérêt général sont ceux-là mêmes qui d’habitude ne jurent que par l’individualisme, tandis que ceux qui la réclament sont ceux-là même qui, en général, se disent vouloir respecter les désirs de tous. Les uns veulent qu’on force les gens à ne plus manifester, tandis que les autres voudraient forcer les autres à ne plus aller travailler. C’est à y perdre la raison. Le gouvernement, après avoir longuement évoqué la négociation sur le sujet des retraites, dit vouloir faire une réforme juste. Les masses françaises opposées à la politique de ce gouvernement, après avoir dit non, exigent une négociation
D’un côté on veut rendre pénalement responsable un enfant de treize ans, et de l’autre on veut l’empêcher de manifester quand il en a seize. D’un côté on veut faire cesser la violence de certains jeunes, et de l’autre on veut faire respecter l’ordre à coups de matraque. D’un côté on se réfère à la constitution pour défendre le droit de grève, de l’autre on s’y réfère aussi pour justifier le passage en force d’une loi qui déplaît. D’un côté on veut un référendum qui suspendrait la réforme sans avoir rien à proposer en retour, de l’autre on le refuse comme on l’a exigé pour l’Europe, sans être en mesure d’en tenir compte….
Face à toutes ces contradictions, il serait temps de se poser la question véritable : “c’est quoi l’intérêt général ?” c’est celui qui correspond à mes propres intérêts, ou celui qui va contre mais que j’estime juste de défendre malgré qu’il me nuit, parce qu’il sert aux autres ? il est difficile de répondre honnêtement à cette question, et c’est bien là tout le problème. Et l’intérêt général d’une nation se trouve-t-il nécessairement favoriser l’intérêt général « global », c’est à dire mondial, celui de l’humanité ?et là, c’est tout le système capitaliste qu’il faut (ou pas, selon le point de vue) remettre en cause. Le système global qui régit notre planète favorise-t-il, au niveau du nombre, l’intérêt général de l’humanité ? quand on sait qu’un milliard d’êtres humains ne mangent pas à leur faim, quand on sait que 80% des ressources sont possédés par 20% des gens ?
 
Que faut-il donc faire ? une dictature mettant tout le monde d’accord de gré ou de force, ou une démocratie acceptant les contradictions inhérentes au système qui les favorise ?
Il faut être cohérent à la fin, et cesser de voir les choses à travers la réforme des retraites, au niveau national. Si la dictature est le meilleur moyen de faire fonctionner le capitalisme, une fois atteint ce but c’est le capitalisme qui ne sert plus à rien. Ce n’est donc pas la dictature qu’il faut rechercher, ni la démocratie qu’il faut défendre du capitalisme, mais le capitalisme qu’il faut renverser, pour éviter la dictature et l’illusion démocratique. et peu à peu, c’est bien c’est bien ce qui se passe actuellement : de l’inconscient collectif émerge une conscience citoyenne qui veut se faire entendre, et qui se rend compte des errements de ce monde qui contredit sa volonté d’intérêt général. Ce n’est pas à travers la recherche de la somme des intérêts privés qu’elle sera satisfaite, mais par la recherche du bien commun que les intérêts de chacun seront respectés.
Nous ne sommes qu’à l’aube d’un nouveau monde, et il n’y a qu’à nous de le penser autrement pour qu’il se transforme.
Caleb Irri

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • tmd 25 octobre 2010 13:42

    L’intérêt général est une chimère. C’est l’argument définitif, mais fallacieux, de ceux qui veulent défendre leurs intérêts particuliers, et faire croire que c’est dans l’intérêt de tous.

    J’aimerais bien avoir des exemples de choses qui seraient bénéfiques pour tous :
     - plus de cancer : pas bon pour les cancérologues,
     - relocaliser les usines en France : pas bon pour les chinois,


    • raissa 25 octobre 2010 15:07

      L’intérêt général serait que les populations se débarrassent rapidement des maquignons qui les exploitent : Bon pour l’humanité.


      • kemilein 25 octobre 2010 15:35

        l’intérêt général est celui qui venant de la chose publique donc commune concerne tout les citoyens.

        exemple un acquis tel que la retraite à 60/65 ans
        wikipedia [-] [-] est pluss cultivé que toi, un point c’est tout


        • Kalki Kalki 25 octobre 2010 15:41

          Je ne vois pas de contradiction : je vois seulement de problème logique mal posée, mal énoncé

          oui ca demande une pensée complexe,

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Pens%C3%A9e_complexe


          • Kalki Kalki 25 octobre 2010 15:42

            montrer l’horreur, prendre les gens par les couilles, frapper dur ou ca mal au coeur et dans l’esprit


          • Login Login 25 octobre 2010 16:39

            Récemment, j’ai suggère que le 1er projet alternatif devrait etre de faire de la politique autrement en suggérant que des hommes politiques, en dehors des majorités PS et UMP, s’« unissent pour porter ce projet. Evidemment, je me suis fait agonir. 

            Je prends donc la liberté de me répéter. Si je vous dis, apprendre à cultiver autrement pour nourrir la planète, çà vous parle ? La finalité ne change pas mais les techniques si. Je vous dis la même chose de la politique. 

            Concernant le comment, j »ai suggéré et ce n’est qu’un exemple, de monter une « coopérative politique ». Si les porteurs de projet, minoritaires, sont incapables de mettre en place un schéma démocratique pour concilier leurs points de vue (il n’est pas question de synthèse...), comment voulez que cela soit possible par ceux qui les soutiennent.

            c’est réapprendre la démocratie ! et pour toutes les questions qui les opposent, la voie n’est elle pas d’expliquer les points de vue et de laisser la parole à chacun d’entre nous par référendum.

            ps : Trop nombreux sont ceux qui en sont restés à la psychologie des foules, Depuis on a découvert laSagesse des foules. La vérité du monde est faite par ceux qui le font et par quelques dizaines de personnes (a qui on a en général donné tord toute leur vie) depuis le début de notre civilisation. 

            • obismey [ Against All Authorities ] obismey 25 octobre 2010 18:11

              En combien de temps ton systeme ton « projet alternatif » sera t’il corrompu comme l’est la démocratie et le capitalisme ? Parce qu’il le sera tot ou tard !

              Ton systeme dans sa version corrompue sera t’il meilleur que ce qu’on a actuellement ?

              Cordialement


            • Login Login 25 octobre 2010 20:16

              Le but est d’introduire plus de démocratie. Si les leaders des projets alternatifs ne sont pas capables de se mettre d’accord sur un programme à 2 étages, le premier consistant à rétablir la démocratie ! Le programme : Lettre au coeur du système des mécanismes pour juger ce qui peut le corrompre. Je vous renvoie par exemple à lien ( un retraité en situation de pauvreté qui a beaucoup de bon sens). Une fois, retabli la politique, que les débats d’idées reprennent sa place. Nous savons tous que nous devons reformer notre société...

              Un tel système peut-il être corrompu ? Plus un système offre de diversité plus il est « robuste ».et offre d’autonomie à chacun de ses acteurs.

              Cordialement.


            • Login Login 25 octobre 2010 20:18

               Mettre au coeur ...

            • Login Login 25 octobre 2010 20:45
              La corruption d’un système ne se réduit pas à la corruption des individus. Un système corrompu permet à un individu de faire (à son profit) ou d’empecher les autres de faire (à leur détriment). Peu d’individus ne sont pas corruptibles et seul un système permettant a tout individu de faire, et à aucun d’empêcher dans l’exercice démocratique peut réduire significativement la corruption.

            • caleb irri 25 octobre 2010 21:21

              @ login

              intéressant

              je vais regarder le dernier lien de plus près....

              merci


            • UltraLord 25 octobre 2010 23:35

              Cher Login, Cher Caleb,

              Vous êtes nombreux à vouloir repenser la politique, à vouloir ouvrir des espaces de débat, à vouloir proposer des choses. D’ailleurs, vous proposez des choses. Mais .... mais .... faites donc ...

              Caleb, vous postez des articles très régulièrement. Je n’y réponds pas toujours, mais les lis souvent avec intérêt. Vous avez des idées intéressantes. Je ne serai sans doute pas d’accord avec tout, mais qu’importe ... ce n’est pas le but.

              Mais faites un truc, même pas bien, même limité, même mal pensé. Vous n’imaginez pas le nombre que vous êtes à vouloir des choses, à les penser, sans finalement jamais les faire. Vous avez monté un blog. Montez un forum. Ce n’est vraiment rien à faire. Et alors là, vous aurez mis la première pierre à votre édifice, à votre participation.

              De là, vous ne pourrez que voir ce qui ne va pas, et redressez à l’envie, pour permettre de mettre en place toutes vos idées. Ensuite alors, des gens vous suivront dans vos idées. Vous vouliez récolter des fonds pour soutenir les grèves. Avec un forum, vous le pourriez, mais sans attache, sans lancement, vous ne pourrez malheureusement rien faire de plus que de proposer vos idées. Je dis malheureusement, parce qu’aujourd’hui, vu la quantité d’information disponible et publiée sur internet, vos écrits se perdent dans la masse.

              Ne prenez pas cette remarque comme une attaque, mais comme un conseil sincère et sans intérêt de ma part. J’ai trop vu de gens courageux perdre leur énergie dans la réflexion. Lancez vous en parallèle. Vous ne gagnerez que plus en cohérence. Mettre en pratique ses idées ... voila la seule force d’un homme. Peu importe qu’il soit philosophe et érudit, s’il n’en fait rien.

              Cordialement,


            • Login Login 26 octobre 2010 08:50

              @Ultralord.

              Tout à fait, nous sommes nombreux à vouloir autre chose ; engagés sous divers formes sans avoir conscience de l’importance du groupe que nous formons. On pourrait nous assimiler aux ’créatifs culturels’ (traduction d’un terme Anglo-saxon). En France, nous serions au moins de l’ordre de 12 millions. Nous ne faisons pas pour la plupart de politique, au sens commun.

              Je ne connais pas les engagements de Caleb. Pour vous rassurer, j’ai mené un premier projet d’importance pendant 4 ans dans le domaine de l"entreprise alternative, le bras armé
              dont nous aurions besoin... 

              Vous avez raison sur la nécessité de partager. Mais ce n’est pas à travers un forum qu’il faut maintenant le faire. Nous avons besoin d’un outil pour nous organiser, catalyser les multiples innovations des uns et des autres, prendre conscience que nos projets, tous différents, nécessitent une action commune : rétablir la démocratie.




            • UltraLord 26 octobre 2010 12:05

              Cher Login,

              Je propose souvent un forum, parce que c’est un outil simple à mettre en œuvre. Ça évite le problème d’agoravox de l’accès à une information datée. Agoravox fait de l’actualité, pas des fils de discussion à propos d’un sujet d’actualité. C’est une autre utilité.

              "Nous avons besoin d’un outil pour nous organiser, catalyser les multiples innovations des uns et des autres, prendre conscience que nos projets, tous différents, nécessitent une action commune : rétablir la démocratie."

              Vous pourrez intégrer ce que vous voulez dans un forum. Une carte avec les différentes actions. Un calendrier, pour y stocker les évènements futurs et passés. Des fils de discussion organisé selon les thèmes qui vous intéressent.

              Le problème est qu’il faut se lancer, parce qu’un forum, un blog, un site Internet, tout ça, c’est la même chose. C’est juste différents noms pour un même concept. Alors je renouvelle mon appel, faites un forum, même pas terminé, qui sera la première pierre, sur laquelle vous arrangerez comme bon vous semble la suite.

              Il faut parfois savoir se lancer sans avoir tout prévu.

              Cordialement,


            • Login Login 26 octobre 2010 13:19

              @Ultralord
               
              L’expérience m’a démontré combien il est difficile de conduire un projet dont l’objet est ce qui doit/devrait rassembler même si l’intérêt de chacun est évident. Trois conditions doivent être satisfaites : La première est de partager un diagnostic : Il est présenté sur de multiples facettes sur Agoravox, la deuxième qu’il y ait une solution réalisable (une solution peut être incomplète si elle sa mise en oeuvre n’en fait pas un problème). En voici une bonne base. La troisième est la clé : Que ceux qui ont le problème et sont prêts à adopter la solution agissent collectivement. Tout ce est bien décrit .

              Ce projet aurait donc uniquement et exclusivement de rétablir la démocratie pour qu’elle s’exerce : Il ne s’agit pas d’un débat de société mais de rétablir le débat ! 

              Si je montais un site ce serait uniquement pour dire : Voila le projet : Ce projet est la base de la constitution de la VI république, sa nature de donner des moyens opérationnels pour que les droits essentiels ne soient pas uniquement déclaratifs (droits de l’homme, etc).

              Il s’agit de faire élire des candidats qui portent ce projet et uniquement le projet de faire adopter cette constitution pour redonner vie à la démocratie ( et qui présenteraient collectivement leur démission des l’adoption de cette nouvelle constitution).

              Qui pourrait supporte un tel projet : Les votes blancs, une majorité d’abstentionniste, ceux qui sont attachés aux idées de minorités politiques qui savent que jamais elles n’auront de place dans le débat, et les millions de créatifs cultures dont nombre sont aussi des entrepreneurs....




              • caleb irri 26 octobre 2010 13:45

                @ ultralord et login

                bonjour

                tout a fait d’accord avec cette discussion. pour ma part, j’ai longtemps espéré que d’autres relaient mes appels, et quelques uns sont prêts à le faire. malheureusement, la technique me manque, et même le forum est pour moi une chose difficile à faire. mais comme login, j’ai dans l’idée une autre forme de site, et je suis en train de travailler à la méthode que je voudrais pouvoir suivre.

                cela dit, je suis tout à fait d’accord avec ultra lord lorsqu’il évoque la possibilité de se lancer dans un premier temps, pour dans un second affiner, remettre droit ce qui ne l’est pas, améliorer...

                pour moi, le problème est essentiellement le temps, mais je ne lâche pas le truc. si l’un de vous était d’accord pour faire un bout de chemin avec moi, n’hésitez pas à me contacter. à vrai dire, il est certain qu’une fois lancé, nombreux sont ceux qui suivraient, car nombreux sont ceux qui attendent dans leur coin.

                il y a aussi le fait que j’ai des idées assez définies de l’alternative que j’envisage, mais que je ne voudrais surtout pas imposer à quiconque. mais comme vous dites, le premier pas est le plus dur à franchir. quand j’aurai fini ce que je suis en train de préparer, je lancerai tout ça en même temps. cela prend tournure doucement.


                • UltraLord 27 octobre 2010 09:15

                  Cher Login, Cher Caleb,

                  Déjà, pour initier ma position, je ne crois pas dans la solution politique, ce qui, si j’ai bien compris, fait une énorme différence entre nous. Dès lors, pour moi, la solution est individuelle, dans la mesure où la collectivité de ces individus fera que les choses changeront. Je pense que tout viendra du bas, et que tout viendra lentement.

                  De là, ceci explique pourquoi j’insiste sur un forum. Un forum, c’est pas extrêmement dur à mettre en place ni à administrer. Ça l’est en tout cas toujours moins qu’un site complet qu’on va tenter de mettre en place. Ça permet aussi d’un coup de gagner en visibilité. On ne dit plus seulement « il faudrait ... », on dit aussi « voici ma tentative modeste à laquelle je vous invite à vous joindre ... ».

                  La différence est alors qu’à ce moment, quelqu’un qui pense votre projet pertinent, qui s’y connait un peu en informatique et qui a une heure à donner peut faire quelque chose. Dans mon cas, par exemple, ce pourrait être le cas si quelque chose était déjà là, même mal foutu, même mal ficelé. Au pire, je dirai, qu’il faut tout revoir, dirai comment et donnerai un petit coup de pouce.

                  Mais sans rien, il manque un truc, il manque l’impulsion. Il manque la certitude que vous, finalement, n’êtes peut être pas encore mûr dans votre projet. Et à priori, ce n’est pourtant pas le cas, puisque pour l’un, c’est plusieurs articles par semaine et un blog, et pour l’autre, une expérience de 4 ans dont je n’ai plus en tête les détails.

                  Maintenant, votre solution est beaucoup plus lourde, beaucoup plus politique. A ce niveau, je n’ai pour ma part aucun espoir quelconque ... Il me semble que c’est Patrick Sébastien qui avait tenté un projet pas trop bête. Il avait constitué un site permettant de faire des propositions et de voter pour celles qui nous semblaient pertinentes. L’objectif était d’offrir les voix des gens qui avait fait les propositions à celui qui s’engagerait à les tenir.

                  C’est pour moi un possibilité de ce que vous souhaitez faire. Malgrè sa popularité, c’est tombé à l’eau. Le site a été créé, des propositions ont été faites, mais il y a eu un hic, un gros hic. Je n’ai pas les détails, mais ça doit se trouver.

                  Le forum peut néanmoins rester une vitrine intéressante. Si les liens de Login sont intéressants, ils n’en restent pas moins comme des cours magistraux. L’information est une chose, sa compréhension une autre. Dans votre projet, vous aurez besoin de soutien. Et si vous souhaitez un soutien politique, il vous faudra d’abord un soutien populaire crédible. Votre forum vous donnera des indicateurs beaucoup plus pertinent qu’un site internet. Le traffic est une chose, mais un moteur de recherche génère du traffic, vous n’êtes pas nécessairement lu pour autant. Dans un forum, vous avez le nombre de connexion, le nombre de membres, le nombre de post, etc ... Vous aurez les moyens de répandre et d’expliquer vos idées. Vous aurez l’opportunité d’échanger et d’évoluer dans vos idées vers des choses nouvelles.

                  Maintenant, à vous de voir ce que vous souhaitez faire, et le débat ayant pu être mené à son terme, j’éviterai de répéter à chacun de vos posts mes conseils de forum. Mais dans le cas où vous vous lanceriez dans une telle aventure, n’hésitez pas à laisser l’adresse dans un prochain article, que je puisse suivre ceci de près.

                  Cordialement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès