Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand la page blanche se fait noire !

Quand la page blanche se fait noire !

Revue de presse juste avant le temps du naufrage ...

Vidéo en décalage :

En mal d'inspiration …

Depuis le temps que j'écris, que je m'encolère, je m'indigne, je gronde ou je rugis aux moindres soubresauts de notre actualité, il fallait bien que cela arrive. La page reste blanche, je ne trouve pas la force de crier une fois encore. Oh ! rassurez-vous, ce ne sont pas les sujets qui viennent à manquer, bien au contraire, ils n'ont jamais été si nombreux. Chaque jour nous offre son lot de maladresses, de scandales, de félonies et de révélations scabreuses, de ce côté là, l'abondance est plutôt la règle …

Non, il y a bien de quoi se révolter ou se moquer, s'indigner ou se gausser de nos chers responsables politiques. Dans tous les camps, ce sont des passes d'armes d'un tel niveau, des répliques abjectes, des mensonges éhontés, des comportements scabreux. Il y a pléthore et je ne devrais pas être en mal d'inspiration.

Montebourg, le prince de la comédie se prend pour un marinier, il vient empiéter sur mes plate-bandes et je ne relève même pas le gant, c'est vous dire. La bête de scène ne me fait plus rire, le bateleur se grime en batelier en plein naufrage d'un ministère fantoche et dérisoire, impuissant et pathétique. On ne tire pas sur un bateau-hôpital !

Copé ne veut pas rester à la traîne, il donne dans la pâtisserie et pourtant la période actuelle, c'est vraiment pas du gâteau. Digne successeur de son modèle, il ose tout et ne s'en cache même pas. Il y a de quoi se désespérer qu'un tel personnage puisse aspirer à diriger le plus grand parti d'opposition. Mais il y a bien longtemps que les règles qui prévalent aux distinctions ne relèvent plus du mérite et de la compétence.

Madame Le Pen est à ce titre une parfaite illustration du propos. Fille de, voilà son plus grand mérite. Reconnaissons-lui cependant le talent d'avoir su hériter de ce qu'il y avait de pire chez son père. Quand elle s'offusque que le Président puisse reconnaître la faute d'une nation qui avait du sang arabe sur les mains un certain 17 octobre 1961 de sinistre mémoire, elle rejoint le chœur outragé de ceux qui étaient aux sales affaires à l'époque, non pour atténuer une responsabilité mais bien parce que pour elle, c'est un non-évènement ….

Le Premier ministre ne veut pas rester à la traîne. Pourtant ce rôle lui va si bien ! Il est devenu le chef d'un orchestre cacophonique où chacun dit ce qu'il veut quand il veut. C'est même devenu de la musique dodécaphonique et nous ne parvenons plus à voir la moindre cohérence dans le désordre gouvernemental.

Heureusement, nous avons le clone du président précédent pour distraire un peu nos soirées télévisées. Le ministre de l'intérieur a mis ses pas dans les traces de son lointain prédécesseur de la place Beauvau. Nous assistons médusés à la transmutation d'un homme qui se dit de gauche en un terrible et redoutable homme de pouvoir, autoritaire et omniscient. Ça pourrait prêter à sourire si une fois encore, les plus faibles n'étaient pas des victimes bien commodes dans sa quête de la notoriété à tout prix.

Le capitaine de pédalo rame dans la soupe de poisson, il est inaudible, empêtré qu'il est dans ses affaires de posture entre ex et nouvelle dame, entre normalité et grandeur, entre gauche et réalité, entre parole donnée et mensonge tenu. Il bat tous les records d'impopularité dans le plus court délais. Il est coincé entre un Premier ministre évanescent et un parti godillot, des alliés peu fiables et une opinion qui voit rouge. Il n'a aucune marge de manœuvre et nous fait grand peine !

Il ne faut pas oublier ceux qui étaient prêts à se renier pour entrer au gouvernement mais qui veulent y rester alors que la position n'est plus tenable. Les verts avalent des couleuvres pour attester de leur amour immodéré pour la nature quand dans le même temps ils baissent pavillon sur le nucléaire, un sujet qui ne supporte aucune concession quand on a des convictions de ce type.

L'Europe n'est pas en reste. Tout ce qui vient de cette noble institution, Nobélisée pour accroître la farce en ces temps de déclin, conduit immanquablement à la ruine des peuples et à la victoire des financiers. Mais de ça, il n'y a plus rien à dire, nous sommes sous le joug d'un système antidémocratique qui a réduit au silence ceux qui ne sont plus que ces cochons de payants !

Alors devant ce tourbillon de choses mauvaises, de comportements qui aggravent encore plus le fossé entre les élites et leurs citoyens, je ne vois vraiment plus quoi inscrire sur la page blanche. Pour rendre compte de ce long chemin de douleur et de déception qui fait lentement et sûrement la place à l'arrivée du Front Nationale au pouvoir en France, à d'autres extrémismes ailleurs, je n'ai plus qu'à noircir la feuille pour en faire l'unique étendard qui puisse nous sauver du pire !

L'anarchie libertaire, semble désormais la dernière espérance. À moins qu'une fois encore, je me trouve en mal d'inspiration et que d'autres voies, qui n'ont jusque là pas été explorées échappent à ma sagacité épuisée.

 

Piteusement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 23 octobre 2012 09:37

    Bonjour Nabum,

          Le syndrome de la page blanche ne vient pas d’un manque de sujet car, comme vous le dites, il y a pléthore mais de l’intérêt des sujets. Et puis, concernant l’honnêteté factice des hommes politiques, on en a déjà tellement parlé, que seul quelques partisans aveugles, intéressés ou quelques benêts y croient encore. 

     Montebourg, le mannequin de chez Hugo Boss, est certes un des plus décevant. Ayant retourné sa veste sur une légitime révolte contre le système bancaire qu’il nous prêchait à longueur d’antenne, il se ridiculise sous le poids des couleuvres qu’il avale.  

     Copé, là on atteint le sommet de la vulgarité et du mensonge. Venir faire la morale lorsque l’on est ami avec un marchand d’arme, c’est surréaliste. La vanité est pour cet  imbécile une puissante source de satisfaction. Elle lui permet de substituer aux qualités qu’il n’acquerra jamais, la conviction de les avoir toujours possédées.

     Madame Le Pen a l’intelligence de promettre et de dire ce que les gens veulent entendre et croire. Bien entendu, 80% de ses propositions sont irréalisables et même elle, n’y croit pas mais, peu importe, dans la lutte pour acquérir le pouvoir elle est comme les autres et tous les moyens sont bons d’où celui ou elle excelle, diviser et communautarisé la société. 

     Le Premier ministre, parce qu’il y en a un ? Fillon était le larbin exécutif du nain énervé, Ayrault est celui de Flamby 1er.

     Le ministre de l’intérieur, le seul ministre UMP droite dure d’un gouvernement qui se prétend socialiste. Monsieur Walls a la tête et les chevilles entrain de gonfler dangereusement.

     Nous avions un dangereux excité du bocal qu’il fallait à tous prix virer, ce qui fut fait et c’est tant mieux ! Quant à Hollande, malheureusement, malgré les discours tonitruant sur son principal ennemi la finance, il faut bien reconnaître qu’il ne fut pas long à s’agenouiller devant les banquiers, sa tête à la hauteur de leurs braguettes. Je ne m’attarderais pas non plus, sur le non cumul des mandats… 

     Comme vous en parlez, je vais faire un détour par les verts qui ne sont qu’un parti d’arrivistes et de bouffons. Cela en serait presque drôle si les conséquences à terme ne risquaient pas d’être catastrophiques. Ils ont trahis l’écologie et tous ceux qui y croyaient.

     L’Europe quant à elle est un vaste bordel, gérée par des mafias à la solde des grands argentiers de la planète et des lobbys qui les rincent.

     Doucement mais Sûrement, devant la déliquescence de la démocratie, de la perte d’honnêteté et de morale, un parti totalitaire prendra le pouvoir démocratiquement et règnera quelques années avant qu’une sanglante révolution surgisse de nouveau. Notre avenir est dans les livres d’histoire, il suffit de les lire à l’envers car, ce qu’il faut retenir de l’histoire c’est justement que les hommes ne retiennent rien de l’histoire.

    Tristement vôtre.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 octobre 2012 14:57

      Gabriel


      Vous venez d’écrire un billet qu’il faudrait intituler :

      De la déliquescence de notre démocratie et des valeurs morales ...`

      Merci 

    • gogoRat gogoRat 23 octobre 2012 10:24

      juste une suggestion : il s’agit D’OSONS ...


      • C'est Nabum C’est Nabum 23 octobre 2012 14:57

        gogoRat


        osons alors !

      • gogoRat gogoRat 25 octobre 2012 12:36

        Chiche ?
         ( mais alors il ne faut pas rester chiche en contributions, cela risquerait de se voir smiley )


      • C'est Nabum C’est Nabum 25 octobre 2012 13:01

        gogoRat


        Chiche en contributions moi ? Vous plaisantez j’espère !!!!

      • Laurent C. 23 octobre 2012 16:01

        Bonjour Nabum

        Il me reviens en mémoire un livre atypique sur la politique écrit sur les années Mitterrand . En le recherchant, je me suis aperçu qu’il avait été ré-édité à 2 reprises pour coller à l’actualité et aux nouvelles figures politiques :

        « Que le meilleur perde, ou l’éloge de la défaite en politique »

        Ce livre part du principe que nos hommes et femmes politiques font tout pour ne pas être élu :
        le pouvoir est un insupportable fardeau, l’opposition une situation de rêve !!!
        Etre au pouvoir oblige à tenir des promesses de campagnes totalement irréalistes.

        En restant dans l’esprit de ce livre, Sarko serait alors un des meilleurs hommes politiques : la droite a perdu le sénat, l’assemblée et la présidence !!!!
        Hollande a évidement perdu puisqu’il est élu. Il en a pris pour 5 ans. Mais ses ministres non.

        Ne plus être ministre, ce serait presque un retour dans l’opposition !! Et cela pourrait ne pas prendre 5 ans alors on a :
        Montebourg que même Parisot a trouvé « sexy », ministre du redressement productif va relancer la natalité en France. Les Guignols devraient bientôt l’exhiber torse nu tel un Villepin.
        Sarko a été viré parce que c’était lui, Walls fait du Sarko pour déguerpir au plus vite.
        Notre premier ministre devrait bientôt, telle un Balladur, découvrir le métro parisien.

        Ce livre (ou cette série de livres) est basé sur une supposition farfelue ........................ ou pas.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 octobre 2012 16:50

          Laurent C.


          Oui, j’avais vu les auteurs chez Pivot il me semble. Je m’étais beaucoup amusé de cette théorie par l’absurde. Pourtant à les voir fonctionner on pense parfois qu’elle est la réalité.

          Quand ils ont le pouvoir, ils font tout ce qu’il faut pour le perdre. 

          Hélas, ce n’est pas volonté de leur part mais bien incapacité à percecoir le monde tel qu’il est.

        • Laurent C. 23 octobre 2012 19:28

          incapacité à percevoir....

          Il faudrait pour cela que nos politiques ne soient plus issus de leur caste mais de la société civile.
          Celle qui se noie au creux de la vague comme vous l’avez si bien décrit.
          Dès leur tendre enfance, ils ont été épargnés des affres de la vie, comment pourraient ils percevoir quoique ce soit. Tout au plus, ils entendent une rumeur qui monte de la rue....
          Une révolte, non sire, une révolution.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 octobre 2012 18:51

          schweizer.ch


          Commençons par noiricir l’argent des blanchiments honteux ou frauduleux, mafieux ou scabreux.

          Enfermons les dans leur niche fécale !

          Et sauvons nous vite à la rame

        • Brontau 23 octobre 2012 18:52

          A C’est Nabum.

           Noir c’est noir, il n’y a plus qu’un espoir, vous faire l’inlassable Buveur de Loire, glisser au fil de l’eau, au fil des mots, nous (et vous, je l’espère) enchanter, et tant pis (ou tant mieux ? ) si c’est une fuite, le salut n’est-il pas dans la fuite ? Conseil, n’en doutez-pas, complètement désintéressé…


          • C'est Nabum C’est Nabum 23 octobre 2012 19:05

            Brontau


            Gris c’est gris, buvons notre petit vin de pays pour oublier tous ces fâcheux ! 

            La fuite ? Seule la prostate m’autorise à évoquer ce terme mais devant l’ennemi de classe, JAMAIS !

            Valider le texte suivant : en noir et blanc ainsi nous repasserons au blanc

          • brindfolie 23 octobre 2012 19:24

             C’est Nabum.

            Je ne commente plus sur ces abjectes crapules !
            Il est tout de même impensable qu’aucun de nos concitoyens ne tente un début de pogrom.
            Cela va forcément arriver tant l’exaspération est à son comble.


            • C'est Nabum C’est Nabum 23 octobre 2012 19:47

               brindfolie


              Vous avez raison ; des crapules, de smargoulins, des bandits !

            • brindfolie 23 octobre 2012 19:29

              Aprés réflexion,je n’irai pas manger chez vous (un capitaine de pédalo) dans la soupe de poisson. beurkkk


              • lulupipistrelle 23 octobre 2012 19:44

                Quand on est anarchiste et libertaire on n’a de compte à rendre à personne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires