Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand Sarkozy dénonçait « l’arrogance de la France »

Quand Sarkozy dénonçait « l’arrogance de la France »

Pendant que l’UMP « allume » Ségolène Royal suite à ces excuses prononcées concernant le discours de Dakar de Nicolas Sarkozy puis suite aux propos (off) tenus par ce dernier sur le Premier Ministre espagnol socialiste José Luis Zapatero, il est important de se rappeler les propos de celui qui était à l’époque ministre de l’intérieur a eu lors d’un discours devant la Fondation franco-américaine en septembre 2006.

En voyage aux USA alors qu’il était numéro 2 du gouvernement, Nicolas Sarkozy a tout simplement remis en cause la politique menée par Chirac et de Villepin sur le conflit avec l’Irak.

Pour l’actuel locataire de l’Elysée : "La menace de l’utilisation de notre droit de veto était inutile". Celui-ci critiquait ainsi le discours prononcé par le Ministre de affaire étrangère de l’époque, Dominique de Villepin, le 14 février 2003, à l’ONU, tout en dénonçant "l’arrogance française", les "mises en scène" et la "grandiloquence stérile".

Il ajoutait par ailleurs, devant un auditoire américain, que "la France n’est pas exempte de reproches, car il n’est pas convenable de chercher à mettre ses alliés dans l’embarras, ou de donner l’impression de se réjouir de leurs difficultés".

Alors que le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre, s’interroge sur la santé mentale de Ségolène Royal ou que le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer Yves Jégo, l’accuse de "déshonorer la France", pensent ils la même choses des propos tenus à l’époque par Nicolas Sarkozy ?

 

Arnaud MOUILLARD - http://hern.over-blog.com/


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • morice morice 21 avril 2009 10:51

    escabeau, escabeau... à gauche, l’escabeau...


    • Fergus fergus 21 avril 2009 10:52

      On peut dire ce que l’on veut de Ségolène Royal, approuver ou condamner ses « excuses », rien de ce qu’elle dit ou dira sur les propos de Sarkozy n’aurait existé si notre hyperprésident n’avait prêté à ce point le flanc à la critique par ses déclarations intempestives, son comportement vulgaire, et ses condamnations réccurrentes (souvent en termes injurieux) de tout ce qui n’est pas lui-même !


      • LE CHAT LE CHAT 21 avril 2009 11:34

        que Pipole 1er ne s’étonne pas qu’Obama lui courre pas après , à son grand désespoir !
        il est en voie de berlusconisation..........


        • PUCK 21 avril 2009 23:07

          Berlusconi ? 3 fois élu ,74% d’opinions favorables .

          Pas mal ,non ?


        • LE CHAT LE CHAT 22 avril 2009 09:11

          malheureusement , il a récupéré que la grossiété du gominé qui a sûrement beaucoup plus d’humour que lui ! quand aux sondages , il va bientôt devoir s’équiper spéléo !


        • linus20024 linus20024 21 avril 2009 11:58

          Tiens, c’est drôle, je me remémorais justement cet épisode hier soir. 

          Sarkozy, alors ministre de l’intérieur en 2007, n’avait pas hésité à se rendre en toute illégitimité aux Etats unis pour présenter des excuses au nom de la France à Georges Bush.
          Il s’était fait d’ailleurs accusé par Laurent Fabius d’être « le caniche du président américain »..

          Le même aujourd’hui occupe la fonction de président et reproche à Ségolène Royal d’aller s’excuser au nom de la France pour des propos tenus en off à l’égard de Zapatero.

          Ce que révèle cette affaire sur le fond est vraiment intéressant :

          Ségo, loin d’être aussi folle ou stupide (c’est selon) que veulent bien le faire croire les molosses de l’UMP, imite en tout point la stratégie de Sarkozy quand ce dernier briguait la présidentielle.

          -Exprimer bien haut ces ambitions (elle a déjà annoncé sa candidature pour 2012)
          -Jouer la provocation permanente (les excuses de Dakar puis la lettre à Zapatero)
          -Instrumentaliser son image et se peopiliser jusquà l’excès
          -etc...
          -etc...

          Comme le rappelait Emmanuel Todd dans « après la démocratie », Ségo/Sarko forment une sorte de couple infernal où l’un est quasiment le reflet de l’autre.

          La perspective de voir ces deux là s’affronter à nouveau en 2012 n’a donc rien de réjouissant.
          De plus, vu le niveau actuel de la classe politique (Les saillies répétées de Frederic Lefebvre, "le casse toi pov con, etc...), il n’ya pas beaucoup de chance pour que l’image de la France dans le monde se redresse dans les mois à venir







          • morice morice 21 avril 2009 12:37

            La perspective de voir ces deux là s’affronter à nouveau en 2012 n’a donc rien de réjouissant. 
            De plus, vu le niveau actuel de la classe politique (Les saillies répétées de Frederic Lefebvre, "le casse toi pov con, etc...), il n’ya pas beaucoup de chance pour que l’image de la France dans le monde se redresse dans les mois à venir


            faut trouver autre chose, mais qui ??? Strauss-Kahn, président des lupanars ?

            • furio furio 21 avril 2009 21:12

              talonetto, de la France il n’en à rien à cirer.
              Il a été mis en place par les états-uniens et les sionistes.
              Vous semblez aussi oublier qu’il a aussi conspiré contre l’Etat français. l’affaire Clearstream en est la preuve. Il a fait rajouter son nom à la liste pour piéger Chirac et De Villepin !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès