Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand un devoir de droit se transforme en tract anti-Hollande

Quand un devoir de droit se transforme en tract anti-Hollande

Une étude de cas assez singulière où le Président M. Vaoulevantourne va connaître bien des mésaventures. Mais attention il s’agit de droit constitutionnel enseigné à des étudiants d’un Institut catholique de Vendée.

ICES

Nous sommes àl ’Institut Catholique d’études supérieures (ICES) de La Roche-sur-Yon, créé en 1990, mais antenne de la beaucoup plus ancienne Université Catholique de l’Ouest, sise à Angers. Créé avec l’aide du Conseil général de la Vendée alors dirigé par le Vicomte Le Jolis de Villers de Saintignon.

Un professeur de l’Université de Nantes, qu’on appellera Edouard Poire, chercheur associé au Centre de recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, se fait de l’argent de poche en allant dispenser son savoir à l’ICES. C’est donc dans le cadre de « Travaux dirigés de droit constitutionnel » en 1ère année de licence qu’il a donné à ses étudiants une étude de cas des plus édifiantes :

Logo

Cas pratique : Voilà six mois que le Président, M. Vaouleventourne, a été élu. Depuis lors, sa côte de popularité n’a de cesse de diminuer. Pour tenter d’y remédier, le Secrétaire général de l’Elysée, M. Uneidéealaseconde, lui propose d’entamer une opération militaire dans un pays africain d’une part et de demander au gouvernement de proposer un projet de loi permettant le mariage pour tous.

Hélas, contrairement aux prévisions de sa conseillère en sondage, Mme Irma, la position du Président est encore davantage affaiblie à la suite de ces deux manoeuvres. Plus d’un million de personnes ont ainsi manifesté contre le projet de loi et l’insurrection couve. Pire, des crimes de guerres ont été commis par l’armée française pendant l’opération militaire.

Jouant son va-tout, le Président décide d’organiser un référendum sur le mariage pour tous. Un tel référendum est-il constitutionnellement possible ? Mécontent du résultat qui a vu le non l’emporter, le Président décide de recourir à l’article 16. Malgré l’avis négatif du Conseil constitutionnel, le Président le met malgré tout en oeuvre. En a-t-il le droit ?

Profitant du contexte, l’opposition souhaite engager la responsabilité politique du Président en arguant que la victoire du « non » et le prolongement depuis six mois de l’article 16 lui imposent de démissionner. Est-ce exact ? Devant la fin de non recevoir du Président, l’opposition souhaite sa destitution. Est-ce réalisable ?

Les ennuis du Président ne cessent de s’accumuler. Une ONG estime en effet pouvoir engager sa responsabilité pénale pour les exactions commises en Afrique. Peut-elle le faire ?

De surcroît, alors qu’il a voulu donner l’exemple en se mariant avec sa compagne, Mme Jailadentdure, celle-ci demande le divorce à peine trois mois plus tard. Peut-elle le faire ?

Vous rédigerez de manière complète et argumentée vos réponses.

Dissertation : Les pouvoirs du Président de la République sont-ils aujourd’hui renforcés ? …/…

On ne peut qu’admirer cet humour d'une extrème finesse dont fait preuve ce Professeur d’Université avec ce Président, M. Vaouleventourne, le Secrétaire général de l’Elysée, M. Uneidéealaseconde, sa compagne, Mme Jailadentdure ! Oh ! j’allais oublier la conseillère en sondages Mme Irma.

Et quelle imagination pour corser son étude de cas : une opération militaire en Afrique et une loi sur le mariage pour tous, juste pour faire remonter les fameux sondages. La loi provoque une gigantesque manifestation (ne lésinant pas il la chiffre à 1 million, mais c’est fictif bien sûr). Là où il pousse vraiment trop loin le bouchon c’est quand il énonce que des crimes de Saint-Cyriensguerres ont été commis par l’armée française. Comment le chercheur associé à Saint-Cyr peut-il, même dans une étude de cas tout-à-fait imaginaire, envisager que nos vaillantes troupes, encadrées par des officiers formés justement à St-Cyr, puissent commettre de tels actes. Cela entache un peu l’intérêt du scénario où de référendum perdu en utilisation abusive de l’article 16, sans oublier l’inculpation probable de crimes de guerre en tant que chef des armées, on devine qu’il va connaître un sort honteux, M. Vaoulevantourne. Sans oublier que sa compagne, à peine mariée, veut divorcer, divorce dont on peut cependant se demander ce qu’il vient faire dans un TD de droit constitutionnel.

Ce serait évidemment du plus mauvais goût de se poser des questions sur le sens de la déontologie de cet éminent Professeur qui, non content de « faire des ménages » dans le privé, affiche ostensiblement ses opinions politiques dans un texte qui tient plus du tractl polémique que de l’énoncé d’un sujet pour des étudiants.

Mais non, ce n’est que de l’humour.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Raphael Monard 26 février 2013 11:02

    Il a bien raison cet éminent professeur :)


    • FritzTheCat FritzTheCat 26 février 2013 13:49

      @Au nain de jardin,

      franchement LAUNAY, nous pondre un article sur un cours de TD d’un prof inconnu d’une université provinciale, quel intérêt alors que 9 millions de français sotn soit au chomage soit en précarité ? A moins que ce détail sociologique n’ait aucun intérêt pour le sociétal-démocrate que vous êtes ??


      • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 26 février 2013 14:53

        « nain de jardin » quel beau pseudo
        C’est vrai, il y a du chômage, il ya de la précarité (ça nous est tombé dessus comme ça au début mai, parce qu’avant tout était joie et bonheur), donc le social-démocrate que je suis n’a plus droit à la parole, sauf à être considéré par un lâche anonyme comme ne s’intéressant pas au chômage et à la précarité.


      • FritzTheCat FritzTheCat 26 février 2013 16:18

        Ne pensez vous pas que cette anecdote à l’ICES est à ranger aux rayons des toutes petites histoires de l’Histoire ?

        Maintenant, libre à vous de penser et d’écrire ce que bon vous semblera...


        • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 27 février 2013 08:01

          @Fritz
          Ne pensez-vous pas que vous avez autre chose à faire que des trolls un peu niais ?


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 février 2013 17:19

          Cet article est une dénonciation d’une personne - ci devant professeur de droit sévissant dans deux institutions - en bonne et due forme pour le cas où personne ne l’aurait remarqué en haut lieu.

          Tant qu’à le dénoncer, vous auriez pu avoir le courage de nous livrer son nom et son prénom en pâture ainsi que sion adresse et son email.

          Devriez rajouter corbaque dans votre profil.






          • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 27 février 2013 08:06

            Vous devriez ajouter « tête de noeud » à votre profil.
            Puisque vous êtes un mal comprenant, j’explique : ce n’est pas la personne que je vise mais ce qu’il propose à ses étudiants. Et encore... c’est tellement caricatural...


          • eric 26 février 2013 18:27

            Il va falloir vous habituer.
            A mon avis, ces cas de se genre se multiplierons.
            Le privé se développe et se développera pour fuir l’école anti populaire des socialistes. Il est catholique. Les cathos en ont marre de se faire stigmatiser sans cesse sans réagir. Ils vont de plus en plus adopter les pratiques du camps adverse ; mais bien sur avec humour et modération. Eux ne sont pas des sectaires de gauche.... Vous voulez que je vous ressorte les sujets du Bac ou on demande aux élèves de conclure que le 11 septembre est une juste punition de l’impérialisme américain ? Et là, cela ne cherchait pas a être drôle....
            Par ailleurs, sur le simple plan pédagogique, c’est un merveilleux sujet susceptible d’intéresser vraiment et en profondeur les élèves au droit constitutionnel.
            Donc gardez des capacités d’indignation et de dénonciation pour l’avenir ou vous vous essoufflerez vite...


            • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 27 février 2013 08:14

              J’ignorais que le catholicisme était un parti politique de droite (« camp adverse »).
              Et je vous mets au défi de ressortir " les sujets du Bac ou on demande aux élèves de conclure que le 11 septembre est une juste punition de l’impérialisme américain". Vous mentez ! Allez vite à confesse...
              Quant à l’humour et la modération, j’apprécie particulièrement celui de CIVITAS auquel j’ai rendu hommage : http://deblog-notes.over-blog.com/article-ne-touchez-pas-a-la-sainte-manif-de-civitas-114922549.html


            • eric 27 février 2013 09:40

              1 C’est parce que vous n’avez pas lu René Raymond jusqu’au bout...Aprés des centaines de pages d’Âneries, il y a des citations. SImone de Beaucoir dit a juste raison, « ce n’est pas la religion qui est a droite, c’est la droite qui est la religion ». Elle se trompe car faute de connaitre les droites, elle ignore qu’il en est de vraiment laïques. Elle a raison en ce sens que face au manichéisme gnostique qu’est la gauche, les monothéistes conséquents ne peuvent qu’être en opposition.
              2 Sujet du Bac, c’est cité dans le dernier bouquin de Michèle Tribalat, mais vous pouvez le retrouver sur internet.


            • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 27 février 2013 16:58

              1) Je n’ai pas lu René Raymond - et vous non plus - car il s’agit de René Rémond (La Droite en France de 1815 à nos jours. Continuité et diversité d’une tradition politique,).
              2) Vous écrivez un mensonge flagrant sur un sujet de bac et vous êtes bien sûr incapable de me le sortir.


            • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 27 février 2013 08:16

              Plus bête que ça, ça va être dur.


            • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 27 février 2013 17:03

              « Parlez en à mes profs » : un anonyme qui parle de « ses » profs évidemment inconnus comme argument on fait mieux !


            • mario mario 27 février 2013 00:42

              j’ai bien ri , excellent .

              a noté que le prof en question a oublié de mentionner :

              toutes resemblances avec des personnes ou des lieux etc.....


              • Ode11 5 mars 2013 14:06

                JF Launay, je ne sais pas d’où vous tirez la source de votre article et surtout par qui.. Mais je peux constater que le rédacteur que vous prétendez être ne retiens que ce qui lui parait bon. Je suis élève à l’ICES, je suis élève de ce professeur, et j’ai eu l’an dernier le droit à ces énoncés au cours de mes devoirs ; ce que vous ne savez pas puisque votre article ce limite a un seul de ces sujets est que ce professeur nous a fait part d’autre énoncé sur le camp de droite également sur les albums de Carla Bruni que tout le monde devait acheter. Bref, je pense que quand l’on connaît le prof et son caractère cela n’a rien de choquant puisque ce professeur (que je qualifierai de très bon avec des cours passionnant, et ce n’est pas que mon avis) J’ajouterais également que par rapport à votre questionnement sur le divorce du président de la République et son intérêt dans un TD de constit, je vous répondrais simplement d’aller vous instruire dans la constitution de la Vème République, puisque comme vous devez le savoir, bien sur, le président ne sera pas présenté devant un tribunal tant qu’il est en fonction, voilà l’intérêt de la question du divorce !
                Au risque de me faire traiter de « tête de noeud », bien à vous..


                • benjamins 6 mars 2013 12:02

                  Il est hallucinant de lire dans « le média citoyen » un tel torchon de bêtises... D’une part, c’est normal que pour une personne qui n’a jamais fait de droit, cet énoncé vous choque, mais chaque idée, tournée à l’humour, a une importance toute particulière en droit constitutionnel : la responsabilité pénale du Chef de l’Etat et du chef des Armées...

                  De plus M. LAUNAY, comment pouvez-vous blâmez cet éminent professeur (et je vous jure que si vous l’aviez eu, vous sortiriez beaucoup moins de bêtises) qui plus est, est un militaire de carrière ? Dire qu’il insulte l’institution militaire française est bien mal le connaitre mais comme la plupart de vos article ici, vous parlez souvent sans savoir ! Et oui, je voudrais bien savoir la dernière fois que vous avez mis les pieds à l’ICES, si vous y avez mis les pieds déjà une fois ? Il faut dire que de parler de M. de Villers est une bonne blague et ça m’a fait bien rire... Comme à l’époque de la création il etait président du Conseil Gé de Vendée, cette école est forcément la plus extremiste, une usine à apôtres, une reserve de villieristes... Mais alors, le Puy du Fou doit-il être qualifié de la même façon puisque c’est lui qui l’a créé ? Et le Vendée Globe ? Et le taux de chomage qui etait un des pus faibles de France ?
                  Votre argumentation n’est qu’un ramassis de violence gratuite, vous vous faites passer pour un justicier derrière votre ordinateur mais je vous met au défi d’assister à des cours dans cette Institution, cela permettra de vous faire une idée de ce qu’est vraiment l’ICES et ses professeurs (qui sont pratiquement tous professeurs en faculté publique comme ce professeur) et en plus d’enrichir votre culture générale !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès