Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand Valérie Trierweiler cède à la peoplisation de la vie publique

Quand Valérie Trierweiler cède à la peoplisation de la vie publique

Aujourd'hui sort le livre de l'ancienne première dame sur sa relation avec le président de la République. Même si, ou plutôt parce que je pense que ce livre n'aurait pas du sortir, cela permet de se pencher sur les travers de la vie politique aujourd'hui.

La vengeance est un plat qui s'écrit
 
Bien sûr, Valérie Trierweiler a sans doute passé des moments très difficiles. Le pouvoir peut être cruel et il semble l'avoir été, d'autant plus que son tweet de soutien à Olivier Falorni a donné d'elle une image peu flatteuse qui lui a collé aux pieds. Il est possible que ce projet de livre ait représenté une forme de thérapie, qu'il a même pu lui faire du bien, un donné pour un rendu après la révélation de la relation de François Hollande avec Julie Gayet et la séparation qui en a suivi, avec ce communiqué bien peu élégant  ? Mais malgré cela, et les sommes juteuses que devrait lui rapporter ce livre, dont on imagine tristement qu'il pourrait donner lieu à un film ensuite, cela vaut-il le coup ?
 
En dévoilant son intimité et celle de celui qui a partagé sa vie pendant des années, Valérie Trierweiler cède à cette tendance courante dans le milieu politique d'exposer sa vie privée à des fins médiatiques ou autres. Certes, il y a sans doute une part de vengeance dans le choix de publier un tel livre, mais ce faisant, elle s'expose elle-aussi et pourrait bien continuer à donner une image d'elle pas forcément conforme à ce qu'elle souhaite, même s'il est probable que ce livre lui donne le beau rôle et le mauvais à son ancien compagnon. Comment ne pas y voir un nouveau symptôme de l’étalement malsain de la vie privée qui rapproche les politiques et leur entourage des étoiles filantes de la télé réalité.
 
Bienvenue à la Star Académie Politique

Mais cette "peoplisation" de nos politiques est désastreuse à plusieurs titres. D'abord, bien sûr, elle occupe le temps médiatique d'une manière totalement inutile. Il serait quand même plus intéressant de débattre de la folie de ces politiques dites de compétitivité, complètement suicidaire avec notre modèle social et dans le cadre de cette mondialisation anarchique, ou des rythmes scolaires par exemple. Mais ce livre va faire parler, beaucoup, au point que j'y cède, mais en expurgeant tout aspect privé, qui devrait le rester à mon sens. Cette "peoplisation" a également le travers de transformer les hommes politiques en des stars comme les autres, chose qui n'est peut-être pas sans rapport avec le comportement assez souvent indécent de Nicolas Sarkozy, qui y a beaucoup cédé avant et pendant son mandat.

Psychologiquement, cela n'est pas sain car cela renvoie le politique à des choses qui ne devraient pas être son souci. Cela accentue l'égotisme de personnes qui n'y sont sans doute pas les moins sensibles. Et après, on s'étonne que les politiques soient davantage là pour se réaliser eux-même que pour faire des choses pour leur pays, comme Nicolas Sarkozy, mais aussi François Hollande ? Même si les hommes politiques ne peuvent pas être que des esprits purs, il est sans doute important de les protéger de cette dérive qu'est l'exposition de leur vie privée. A moins bien sûr d'avoir des comportements qui pourraient intéresser la justice, comme sans doutee dans le cas de Dominique Strauss-Kahn.
 
Parce que les idées sont plus importantes que les personnes, qui ne sont que les véhicules de ces idées, il faut protéger davantage leur vie privée, mais aussi de tous ceux qui le souhaitent. L'époque actuelle, entre réseaux sociaux où certains scénarisent leur vie jusqu'à saturation, et télé réalité, pourrait, sinon, donner vie aux écrits de Georges Orwell.

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


    • Yohan Yohan 4 septembre 2014 11:45

      On a beaucoup glosé sur l’indécence de Sarko qui n’était que le reflet de son caractère, mais pour Hollande, ce qu’on voit, c’est surtout le reflet de son âme. 


      • ZenZoe ZenZoe 4 septembre 2014 11:56

        Le bouquin est surtout le reflet de l’âme de celle qui l’a écrit, et c’est encore moins beau à voir que celles de Sarko et Hollande réunies.


      • Yohan Yohan 4 septembre 2014 13:15

        Trierweiler n’a effectivement pas rechigné à vivre avec pareil sagouin et qui se ressemble s’assemble. Elle était d’ailleurs si au fait des moeurs de la ripoublik qu’elle a fait tirer son bouquin en Allemagne sous un faux titre pour éviter que son ex n’entrave sa sortie. Son seul mérite est de montrer le cynisme de cette clique de médiocres. Pas beau à voir toute cette merde qui a un effet catastrophique en terme d’image à l’étranger.Il y a quand même des gens bien même chez les riches


      • zygzornifle zygzornifle 4 septembre 2014 13:58

        et Ségolène ?? elle l’a supporté bien longtemps et même certainement amené de l’eau à son moulin en le conseillant .....


      • francesca2 francesca2 4 septembre 2014 15:13

        Oui oui, vous devez sûrement avoir raison zenzoe, les âmes de sarkozy et de Hollande sont autrement plus belles et plus pures de celle de Trierweiler, qui pourrait en douter ?


      • ZenZoe ZenZoe 4 septembre 2014 17:00

        francesca
        Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.
        Si Hollande ou Sarko avaient écrit un bouquin dégommant leur ex, j’aurais trouvé ça tout aussi dégueulasse, point. Je trouve ces déballages intimes carrément au-dessous de tout, et surtout quand ils ont pour but la vengeance et le fric.


      • francesca2 francesca2 4 septembre 2014 18:25

        beh si, c’est un peu ce que vous avez écrit, mais passons.


        S’il s’agissait là d’une rupture « normale », d’une rupture civilisée et respectueuse, vos propos seraient l’illustration même du bon sens : écrire un bouquin vengeur parce que votre partenaire est tombé amoureux de qq d’autre est effectivement « au dessous de tout ». 
        Ce n’est pas ainsi que les choses se sont déroulées
        Sans ressortir toutes les humiliations que cette femme a enduré, il suffit de repenser au communiqué AFP de rupture, un communiqué qui la virait de chez elle... ça s’est passé sous les yeux du monde entier, vous l’avez déjà oublié ? 

      • alinea alinea 4 septembre 2014 20:33

        Ce qui est triste et étonnant, c’est que cela n’arrive jamais !!


      • chapoutier 4 septembre 2014 12:01

        parce que je pense que ce livre n’aurait pas du sortir,

        quoi ? il faudrait que les français ne sachent pas comment ils sont méprisés par ceux de la haute ?

        vive la censure et heureusement que la bastille n’existe plus !


        • zygzornifle zygzornifle 4 septembre 2014 14:00

          Valérie vient de lui faire la quenelle qu’il méritait, quenelle que Dieudonné n’aurait même pas imaginé faire....


        • Fergus Fergus 5 septembre 2014 09:46

          Bonjour, Chapoutier.

          Comme le dit avec justesse un proverbe « Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son » !

          Car de quoi parle-t-on ? Du livre d’une femme blessée dans son orgueil et manifestement désireuse de se venger de l’humiliation qu’elle a subie. Or, cette femme se nomme Valérie Trierweiler. Celle-là même qui était assez largement détestée des Français en raison de sa perfidie.

          Et il faudrait, au motif que Hollande mène, de manière choquante, une politique en rupture avec ses engagements, que l’on prenne pour argent comptant tout ce qui est écrit dans ces pages vengeresses, dans cette littérature de caniveau ? Autrement dit, croire en totalité les affirmations d’une femme qui décrit comme un monstre froid celui auprès duquel elle est restée 10 ans ? On marche sur la tête !

          A l’évidence, Hollande n’est pas le type débonnaire dont on nous a brossé le portrait au fil des ans. Mais il n’est sans doute pas non plus l’homme vil que Valérie Trierweiler nous décrit avec sa plume fielleuse.


        • foufouille foufouille 4 septembre 2014 12:24

          les français devraient ne pas savoir à quoi ressemble leurs dégénérés de politiciens ?

          tous ceux qui défendront mollande montreront leur esprit de caste


          • caillou40 caillou40 4 septembre 2014 12:32

            C’est bizarre..tout le monde parle de vie privée...mais oublie que ces pingouins l’étale du 1er janvier au 31 décembre dans tous les médias ou a la téloche (avec la couleur en plus)... ?
            Ils récoltent ce qu’ils sèment depuis des années.. !


            • Gnostic GNOSTIC 4 septembre 2014 13:07

              Même si, ou plutôt parce que je pense que ce livre n’aurait pas du sortir, cela permet de se pencher sur les travers de la vie politique aujourd’hui.

               

              Pinsolle un censeur ????

               

              Le plus affligeant dans toute cette histoire c’est de voir tous ces POLITICHIENS et ces JOURNALOPES jouer les FAUX CULS en s’indignant de l’atteinte à la vie privée alors qu’intérieurement ils en bandent !


              Rappel : Quand on veut faire de la politique, sa vie privée devient publique. On doit être le même dans le privé que dans le public. N’est-ce pas les « faites ce que je dis mais pas ce que je fais »  !

               smiley


              • Luc le Raz Luc le Raz 4 septembre 2014 13:42

                À part augmenter le C.A des libraires, je ne vois pas l’intérêt de ce bouquin ? Une histoire de Q dans le monde politique, sans plus  smiley


                • zygzornifle zygzornifle 4 septembre 2014 13:55

                  Ségo qui l’a supporté des décennies a eut sa récompense pour bons et loyaux services la bouche cousue et le doigt sur la couture ...... un beau ministère bien rutilant avec retraite ministérielle et tout les avantages en nature et autres qui en découlent.....

                  Hollande devait considérer sa Valérie comme « une sans dents » et bien elle l’a mordu ou ça fait mal .....

                  • Spartacus Spartacus 4 septembre 2014 13:57

                    Amusant tous ces bobos et oui-ouiste, qui n’apprécient que quelqu’un d’humilié rende les coups qu’elle a reçu....


                    • alinea alinea 4 septembre 2014 14:01

                      Madame Dupont, ma voisine, a aussi été cocue ! c’est bizarre, l’éditeur a refusé son texte pourtant drôle !!


                    • francesca2 francesca2 4 septembre 2014 15:07

                      Votre voisine a-t-elle aussi été humiliée et répudiée en direct-live et en mondovision ? 


                      C’est si facile de jeter la pierre et de donner des leçons...et puis on voit ce que ça donne lorsque cela vous arrive.

                    • zygzornifle zygzornifle 4 septembre 2014 14:04

                      La « France du bas » , le « casse toi pau’v con » et maintenant « les sans dents » le milieu politique français est gouverné par des gens minables, dommage que les électeurs soient à ce point manipulés part ces prétentieux arrivistes distillant leurs discours comme des cobras distillent leur poison.....


                      • reveil 4 septembre 2014 14:04

                        En écrivant ce livre, elle rend service à la France en danger. Moi, j’appelle cela du patriotisme.


                        • Gabriel Gabriel 4 septembre 2014 16:46

                          Oui bien sur, un beau livre qui écrit par un nègre, est à la littérature ce que la fiente est au caviar. Madame risquerait de se rayer un ongle en tapant sur le clavier, la journaliste lèche botte qu’elle a été commencerait elle à faire proprement son métier ? J’en doute... C’est vrai que Flamby n’est qu’un imposteur mais je trouve un peu crade de la part de la truie wieller de cracher dans la gamelle qui l’a nourri et où elle se vautrait, il n’y a pas si longtemps, avec délectation le SMS assassin en main.


                        • Fergus Fergus 5 septembre 2014 09:50

                          Bonjour, Gabriel.

                          Je rejoins complètement votre avis. Ce « livre » n’est qu’un règlement de comptes de caniveau indigne de la part d’une femme qui se prétend journaliste et qui a vécu 10 ans au côté de l’homme qu’elle cherche à détruire pour venger on orgueil. Quoi que l’on puisse penser des « trahisons » politiques de Hollande vis-à-vis de son électorat, c’est lamentable !


                        • diogène diogène 4 septembre 2014 14:33
                          C’est dans la tradition du music-halle français :

                          « Si tous les cocus

                          Avaient des clochettes
                          Des clochettes au dessus
                          Au dessus d´la tête
                          Ça f´rait tant d´chahut
                          Qu´on n´s´entendrait plus. »

                          By Georges Milton
                          (comique troupier

                          • webdejour 4 septembre 2014 16:40

                            Et oui, « Orwel » reste toujours et risque de rester encore longtemps « Le lanceur d’alerte »approprié pour désigner les travers d’une société post-moderne encline à la manipulation sophistiquée des esprits, pour peu que vous fassiez partie de l’élite qui la dirige, au détriment inexorable des dominés. Autant dire qu’on s’américanise toujours plus : Sarkosy ou Hollande et les autres à venir n’y changeront rien, bien au contraire, il y a fort à parier(Des clopinettes...), que cela ne fera que se perpétrer ; vous avez dit visionnaire...


                            • Garance 4 septembre 2014 17:16

                              L’effet ne c’est pas fait attendre : il est à 13 % le gag-man


                              C’est l’effet des dents de l’amère Trierweiller

                              • zygzornifle zygzornifle 5 septembre 2014 10:00

                                Sondage fait avant la sortie du livre, il doit être maintenant sous les 10% .

                                je pense que les sondages sont fait auprès de sa famille et de ses amis , les organismes de sondage doivent avoir la liste fournie par l’Élysée ou il faut téléphoner.....
                                Qu’ils fassent donc les sondages à Pole-Emploi et la on verra réglementée ce que les Français « sans dents » pensent de lui ....

                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 septembre 2014 17:23

                                Valérie Trierweiler n’a pas cédé au conformisme bâtard !

                                Crise du statu du Machin !

                                Ce que révèle le livre de Valérie Trierweiler c’est la condition de la femme française en général eu égard à la connerie de la culture politique française tout particulièrement.

                                Alors que Madame Chirac s’est efforcée et s’efforce encore de garder son sourire et ses pièces jaunes, « Cécilia » n’a pas voulu endosser sa « mission comme première dame du machin » et elle est la première femme française a avoir le courage de se séparer de son homme-président : elle l’a fait ! Valérie Trierweilerne ne pouvait pas non plus rester à l’Élysée... La France n’a jamais libéré la femme et une femme libre n’obéit pas au tempérament français.

                                Qu’a cela ne tienne, la législation homosexuelle du moment est là pour combler le vide : désormais le « »statu de première dame« » peut s’élargir au « statu du premier bonhomme »... Il reste juste à définir « qui » est « qui » de Toto HOLLANDE ou de L’AUTRE. Vous pensez bien qu’il y a deux hiérarchies, l’une « sociétale » et l’autre « politique » mais qui obéissent toutes les deux à la nécessaire « flexibilité » au service de la République !


                                  • InternetDev InternetDev 4 septembre 2014 18:25

                                    C’est bizarre que certain soit surpris des demi-révélation de Valérie Trierweiller sur Hollande qu’on devait griller depuis longtemps.

                                    • A Londre, il rassureait la City, au milieu des banquier, après sa tirade populiste sur « Le Monde de la Finance » (aujourd’hui dans son gouvernement avec l’ex-collaborateur de Christine Lagarde, ex-banquier Rotchild).

                                    Il a passé son enfance à Neuilly, même si sa cousine prout prout (Hélène Pilishowsky) préfère parler des moment de vacances (tu m’étonnes !!!)...

                                    Son père Gustave a perdues des élections dans lesquelles il était inscrit sur une liste d’extrème droite (c’est pour cela qu’Hélène P. prétend sans preuve qu’Hollande était plus proche de sa mère).

                                    En 2007, la Canard enchaîné jette une accusation de Farude Fiscale contre Royal (bien utile pour Sarkozy), mais épargne bizarrement François Hollande qui n’ouvrira pas de contre feux à la hauteur de cette accusation dont Nicolas Sarkozy, le pseudo décomplexé trop proche des riches rêvait.

                                    En 2011, pendant l’affaire DSK un témoignage accablant passe au travers des mailles de la censure (il est ressortis vite fait, il y a peu). et ne ressortira que très rarement. Il s’agis de celui d4Anne Mansouret, une élue de Corrèze mêre de Tristane Banon qui avoua qu’après l’accusation de sa fille, elle avait mis Hollande au courant (il nia, alors qu’on se demande bien quel intérêt Mansouret pourrait avoir eu d’inventer cela, et même, au contrair, cela expliquerait beaucoup de chose, dont les promotions lourdingues de DSK avant l’affaire Sofitel - pour qu’il chute de plus haut).

                                    Etc... etc.... la liste est encore longue sur ce PS killer.


                                    • foufouille foufouille 4 septembre 2014 18:42

                                      c’est une confirmation. tous pourris et dégénérés


                                    • rocla+ rocla+ 4 septembre 2014 18:50

                                      simplement humains et pauvres pêcheurs . 


                                    • InternetDev InternetDev 4 septembre 2014 18:27

                                      C’est bizarre que certain soit surpris des demi-révélation de Valérie Trierweiller sur Hollande qu’on devait griller depuis longtemps.

                                      • A Londre, il rassureait la City, au milieu des banquier, après sa tirade populiste sur « Le Monde de la Finance » (aujourd’hui dans son gouvernement avec l’ex-collaborateur de Christine Lagarde, ex-banquier Rotchild).

                                      Il a passé son enfance à Neuilly, même si sa cousine prout prout (Hélène Pilishowsky) préfère parler des moment de vacances (tu m’étonnes !!!)...

                                      Son père Gustave a perdues des élections dans lesquelles il était inscrit sur une liste d’extrème droite (c’est pour cela qu’Hélène P. prétend sans preuve qu’Hollande était plus proche de sa mère).

                                      En 2007, la Canard enchaîné jette une accusation de Farude Fiscale contre Royal (bien utile pour Sarkozy), mais épargne bizarrement François Hollande qui n’ouvrira pas de contre feux à la hauteur de cette accusation dont Nicolas Sarkozy, le pseudo décomplexé trop proche des riches rêvait.

                                      En 2011, pendant l’affaire DSK un témoignage accablant passe au travers des mailles de la censure (il est ressortis vite fait, il y a peu). et ne ressortira que très rarement. Il s’agis de celui d4Anne Mansouret, une élue de Corrèze mêre de Tristane Banon qui avoua qu’après l’accusation de sa fille, elle avait mis Hollande au courant (il nia, alors qu’on se demande bien quel intérêt Mansouret pourrait avoir eu d’inventer cela, et même, au contrair, cela expliquerait beaucoup de chose, dont les promotions lourdingues de DSK avant l’affaire Sofitel - pour qu’il chute de plus haut).

                                      Etc... etc.... la liste est encore longue sur ce PS killer.

                                      Bref, elle dit des choses qu’on devait voir avant, mais elle ne dit surrement pas tout et nottament sur le coups de communication raciste pour que Manuel Valls décomplexent des fachos en 2009 (cherchez les termes Evry « plus de Whites » 2009 « Valérie Trierweiller » « Manuel Valls » « Blancos »


                                      •  C BARRATIER C BARRATIER 4 septembre 2014 19:56
                                        Prout Madame TRIERWEILER a probablement trouvé ce qu’elle cherchait : de l’argent, qui suit  la médiatisation de son affaire, une compensation à avoir dû s’effacer devant meilleure qu’elle, une vengeance sur un ennemi déjà à terre. Un certain exhibitionnisme de sa part nous la fait découvrir différente de l’image initiale perçue Il va lui rester seulement le fric, car elle aura du mal à donner une autre image d’elle, mais n’est ce pas l’essentiel dans notre monde ?   Les Français sont conformes à ce que l’on sait d’eux, ils se sont jetés sur le livre, bien que certains de ne pas pouvoir en vérifier la vérité.  Ils ont su brader leur économie, ils ont commencé à brader leur République, ils ont des chefs à leur image, tellement au même niveau qu’eux qui dans le besoin utilisent finalement le même trône, si proche du caniveau. 

                                        • Aldous Aldous 4 septembre 2014 22:28

                                          DSK et Hollande illustre à quoi conduit le « féminisme » sauce PS.


                                          Femmes jetables, juste bonnes à vider les c... de ces messieurs, sans attachement, sans contrainte et sans engagement. 

                                          Et aussi à quel type d’hommes ce « féminisme » conduit : sans galanterie, fierté ni courage.

                                          • 65beve 4 septembre 2014 23:43

                                            Je lui avait dit au François de se méfier d’elle.

                                            Mais il n’en fait qu’à sa tête.
                                            Bon, il ne me reste plus qu’à lui écrire un bouquin pour la descendre en flammes.



                                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 5 septembre 2014 00:28

                                              Valérie Rottweiler a fait deux erreurs mortelles en sortant ce bouquin


                                              - en déballant sa vérité, elle se met au niveau des paparazzis qu’elle conspuait la veille encore. Désormais, elle ne pourra plus attaquer en justice les violeurs de vie privée maintenant qu’elle a étalé la sienne, ou du moins sa version.

                                              - en se livrant à une attaque en règle, à un grand déballage publique et en montrant sa rancoeur au grand public, elle a perdu son unique occasion de bien se faire voir. Elle n’a jamais été populaire et le succès annoncé des ventes ne se fera pas en sa faveur à la fin. 

                                              Elle a perdu le peu de relations qui lui restait au sein du monde politique. 

                                              Désormais, on sait que nul ne peut lui faire confiance : sa vie privée va devenir infernale car personne ne voudra d’elle si à la moindre engueulade les détails de leur vie conjugale se retrouve dans Paris Match.

                                              A ce qu’elle dit, Hollande l’a empêchée de prendre des somnifères.

                                              Je ne serai pas surpris d’apprendre dans quelques années, ou même quelques mois, qu’elle en aura fait une overdose.

                                              Et je vous le dit : je n’aurai pas de peine.

                                              • Trelawney Trelawney 5 septembre 2014 08:22

                                                le succès annoncé des ventes ne se fera pas en sa faveur à la fin. 

                                                Vu que la majorité des librairie sont en rupture de stock le premier jour, je ne me fais pas trop de souci sur ce succès commercial. Après tout il y a une maison d’édition avec des gens qui y travaillent et je suis content pour eux, ainsi que pour toute l’industrie de l’édition qui sera le grand bénéficiaire de ces ventes

                                                Je ne serai pas surpris d’apprendre dans quelques années, ou même quelques mois, qu’elle en aura fait une overdose.

                                                Je pense plutôt qu’elle ferra une overdose de menthe à l’eau sur les bords du lac Léman, mais coté suisse. Comme la menthe à l’eau n’est pas très dangereuse pour sa santé, elle n’aura pas trop de peine à oublier son ex. Par contre lui n’est pas prêt de l’oublier


                                              • scorpius scorpius 5 septembre 2014 06:02

                                                Tout le monde s’indigne, « vie privée », « caniveau », et gna gna gna 


                                                Toute information sur le gars, qui possède les codes nucléaires, est bonne à prendre.
                                                Si les informations sont fausses, il y a des tribunaux !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès