Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Que ceux qui ont travaillé plus de 40 ans lèvent le doigt !

Que ceux qui ont travaillé plus de 40 ans lèvent le doigt !

Il y a quelques temps je discutais de la question des retraites avec un senior à la terrasse d'un bar parisien. Un monsieur septuagénaire, bon vivant et en bonne santé qui fustigeait (un défaut très franchouillard) la paresse des jeunes. Après lui avoir donné quelques repères sur le chômage des jeunes je lui demandais quelle fut sa profession... et il me répondit qu'il fut agent de la SNCF, qu'il prit sa retraite à... 53 ans ! Faites ce que je dis pas ce que je fais. Je lui fis remarqué qu'il était gonflé de militer à l'UMP et de vouloir pousser les jeunôts à trimer jusqu'au cimetierre, il ne m'a pas répondu. Ce n'était pas la première fois que j'avais affaire à ce type de concitoyens, je me souviens ainsi d'un ex-militaire parti à la retraite à... 40 ans ! Monsieur était bénévole dans un parti où il se vantait d'être un "bosseur". Faire du bénévolat quand on a une rente derrière soi cela aide.

Je me permets donc amis internautes de vous prendre à témoin. Connaissez-vous un ancien qui a réellement trimé - à une époque passée où rappelons-le il y avait le plein emploi ou presque - et qui aujourd'hui se préoccupe du triste sort de nos cadets ? Moi non, à part un brave cultivateur breton qui touche malgré tout ce que l'on dit des rentes confortables (le monsieur possède et loue quatre maisons !). On a coutume de dire que quand quelqu'un a souffert il ne fait pas subir aux autres ce qu'il a subi... 

De plus rappelons que la retraite à 60 ans existe depuis 1981, qu'elle fut une bonne chose puisqu'elle permit de prolonger l'existence des individus : plus on travaille vieux, plus on réduit son expérence de vie... toutes les études l'ont montré. Que ceux qui en ont bénéficié ne l'oublie pas. Ils sont pourtant nombreux les mythomanes qui vous parleront de leurs 50 ans de labeurs ! Quid ? Un papy de 75 ans d'aujourd'hui parti à la retraite à 60 ans aurait donc commencé à travailler à 10 ans ??? Messieurs les seniors arrêtez de vous moquer du monde... Les jeunes aussi en bavent. Etudes souvent inutiles, peu de débouchés, société fermée, difficulté d'accès au logement etc. dans mes précédents articles j'attirais l'attention sur ces problèmes. Marrant : il faudrait relever l'âge des internautes distribuant des "moins" à ce type d'opinions... En tant qu'ainés ils ont pourtant rappelons-le un rôle d'exemple pour les jeunes, qu'ils ne donnent pas, égoîsme post-soixantuitard néo-libéral oblige.

Ils ont pourtant connu la prospérité économique. Les logements bon marché, ceux de fonction pour certaines catégories professionnelles (les instituteurs par exemple, droit supprimé depuis 20 ans...), le plein emploi pour peu qu'ils aient fait quelques études par ailleurs gratuites à l'époque. Pour notre génération de l'après "chute du mur de Berlin" nous eûmes droit aux études dans des facs bondées, aux petits boulots pénibles, au stress des examens en tout genre, à l'explosion du coût de la vie et aux conditions de travail (une fois intégrés) dégradées... 

En conclusion les seniors peuvent garder leurs leçons de morale professionnelle, ils n'étaient pas plus trimeurs que les jeunes, bien au contraire... d'ailleurs TOUS ceux qui se vanteraient dans les commentaires ci-dessous de nous expliquer qu'ils furent de rudes travailleurs seraient de sacrés hypocrites. S'ils souhaitent s'engager en politique alors qu'ils fassent front commun avec la jeunesse, certains le font je le sais... pour d'autres partis à la retraite à 55 quand ce n'était pas 50 ans... je vous souhaite une bonne journée.


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 13 juillet 2013 14:49

    j’en connais mais peu, les gens sont de droite, chez moi. c’est donc creves en travaillant


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 16 juillet 2013 09:58

      ET NOS ELUS QUI AVEC 10 ANS DE MANDATS TOUCHENT 6000 EUROS A VIE

      l Umps n y touchera JAMAIS a ce régime de PRIVILEGIES


    • peace06 16 juillet 2013 13:36

      « Les soixante-huitards ont raflé la mise avec leur slogan “il est interdit d’interdire”, ils n’ont jamais connu le chômage, ni les minima sociaux, ni les expulsions locatives qui s’en ensuivent fatalement car un minimum social ne permet pas d’honorer un loyer, ils ont eu leur vie à l’abri et leur retraite assurée mais ils ne l’emportent pas au paradis puisqu’ils ont mis leurs propres enfants à la rue qui sont devenus des clochards, des laissés-pour-compte, des désespérés, des exclus en situation de mort sociale. »

      Effectivement, ilsn’ont pas connu le chomage, normal, quand on etait licencié, on allait bosser ailleurs !!! quand la boite de ma mère a fermé et qu’elle aurait pu aller s’inscrire à l’anpe, elle a fait des menages en attendant de retrouver du travail !!!!
      On ne connaissait pas les expulsions parce qu’on HONORAIT NOS DETTES et que l’on ne comptait pas sur la société pour nous aider !!!
      Ma mère a elevé 3 enfants, seule, en travaillant toute sa vie..elle arrondissait ses fins de mois au debut en faisant des menages puis en gardant des enfants...
      elle a toujours ainsi payé le loyer lors de periodes difficiles... mais c’est vrai, en echange, pas de vacances, pas d’iphone, ecran plat etc..... et on etaient heureux quand meme !!!!
      on ne mangait pas à la cantine, tout les repas etaient préparés avec des produits sains...
      le soir, pas de télé, après les devoirs et les corvées menagères on allait au lit... et on lisait !
      Ma mère est à la retraite.. bien méritée après avoir travaillé de 16 ans à 60 ans ... et assumé une lourde maladie entre temps...



    • Robert GIL ROBERT GIL 13 juillet 2013 15:10

      « De plus rappelons que la retraite à 60 ans existe depuis 1981... »

      L’idée de la retraite a 60 ans a fait son apparition bien avant :

      A partir de 1853 l’ensemble des fonctionnaires (civils et militaires) bénéficie d’une retraite et Napoléon III généralise le régime de pension par répartition, il fixe le départ en retraite à 60 ans et 55 pour les travaux pénibles. Une première tentative de droit à la retraite pour les salariés, ouvriers et paysans apparait en 1910. La 2ème tentative de droit à la retraite est lancée en 1928, avec la création d’un régime obligatoire, mais c’est la crise de 29 qui change la donne et l’approche de ce droit ; en 1930 la mise en place d’un régime mixte de capitalisation et de répartition, préfigure le régime général de la sécurité sociale.........

      voir : PETITE HISTOIRE DES RETRAITES DE LOUIS XIV A NOS JOURS


      • Txotxock Txotxock 13 juillet 2013 15:15

        Les soixante-huitards ont raflé la mise avec leur slogan “il est interdit d’interdire”, ils n’ont jamais connu le chômage,

        C’est bien connu, avec un diplôme de soixante-huitard, on a droit aux emplois réservés. Comme on peut avoir passé les trentes glorieuses sous les toits dans un taudis. C’est avant tout la classe sociale qui détermine la manière dont le reste de la société vous traite. Et non des tiroirs du prêt à penser.

        Et puis qu’il ne nous emmerdent pas, les jeunes cons ont l’iphone qu’ils méritent. smiley


        • alain_àààé 13 juillet 2013 15:26

          je vais te répondre jai écri sur médiapart que j avais travaille a l age de 14 ans en siderurgie en lorraine ou l on travaillait 48 ans voir 56 h par semaine de plus j étudiais le bac par correspondance puis la fac.j ai malheureusement vu beaucoup de gens mourir a cause de leur tavaille .bein que j ai été cadre et agent secret officiellement.j ai travaillé dans le privé et public et grace a ses 2 fonctions j ais perdu au moins 400a 500e car je n avais pas les 25 ans requis pour touchez le maximun 

          je peux dire que je fais parti d un syndicat depuis ma retraite et je participe a des réunions et meeting je parle beaucoup avec les jeunes qui s est vrai méme avec un doctorat ne trouve pas de travail j ajouterais que le malheur des jeunes c est depuis mitterand ou les jeunes eu aussi n avais plus de travail et cela n as fait que de s emplifier


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 juillet 2013 01:31

            A mon avis c’est pas un syndicat de l’éducation nationale...-___-


          • Akerios 17 juillet 2013 20:24

            C’est vrais avec les deux régimes les 25 années du privé ne sont plus les meilleurs et la retraite CNAV pratiquement divisée par deux ! 


          • Michel DROUET Michel DROUET 13 juillet 2013 15:47

            Article provoc et inutile.

            PS : je suis senior et j’ai bossé pendant 45 ans et je suis encore actif dans une asso qui s’occupe des demandeurs d’emploi.

            J’ajoute que j’ai connu les 45 heures et que je crache sur ceux qui opposent les salariés entre eux. La vrai ligne de fracture n’est pas là et l’auteur nous démontre qu’elle est plutôt entre l’intelligence et la bétise.


            • France Europe République FabienBonaparte 13 juillet 2013 19:29

              45 heures ? Dans beaucoup d’entreprises d’aujourd’hui les salariés travaillent au-delà dans des conditions de stress que vous n’avez pas connu (d’ailleurs le mot n’existait pas à l’époque). Vous vous occupez des chômeurs pour les moraliser et ainsi vous sentir supérieur à plus pauvre que vous... je connais bien les gens dans votre genre... bêtise ? Je ne fais que narrer ce que je constate autour de moi... 


            • Michel DROUET Michel DROUET 13 juillet 2013 22:39

              C’est bien ce que je disais : provoc


            • Gorg Gorg 13 juillet 2013 22:53

               Le donneur de leçon à deux balles c’est vous Fabien. En prenant connaissance de votre article, on s’aperçoit très vite que vous ne connaissez pas grand-chose des années 60-70 (j’ai cru au départ que vous étiez adolescent). Mais c’est peut-être parce que nous n’avions pas de télé, pas d’internet, pas d’iphones que nous nous adonnions un peu plus que vous à la réflexion...
              Pour répondre à votre injonction, je lève le doigt (41,5 annuités et je suis toujours en activité).
              Comme certains vous le suggèrent sur ce fil, ce n’est pas en gémissant ou en déblatérant sur d’autres nés avant vous que vous vous en sortirez. Prenez vous en main...


            • France Europe République FabienBonaparte 13 juillet 2013 23:52

              J’attire juste votre attention sur le manque de solidarité de nos ainés vis-à-vis des jeunes générations... vous extrapolez !


            • France Europe République FabienBonaparte 13 juillet 2013 23:53

              La provoc a le mérite de faire réagir, donc je l’assume en citoyen.


            • Michel DROUET Michel DROUET 14 juillet 2013 07:36

              Provoc et idées reçues : la totale !


            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 16 juillet 2013 10:04

              soit les anciens aident leurs enfants ou petits enfants au chomage soit ils VIVENT BIEN OUTRE MER 6 MOIS PAR AN........... :

               ceci pour les avocats d’affaires...les élus....les gérants de sci....les cadres superieurs tous amis ( la caste des riches et nantis qui ne paye pas toujours des impots....) voir mme bettencourt...


            • Auxi 13 juillet 2013 15:53

              « C’est avant tout la classe sociale qui détermine la manière dont le reste de la société vous traite. Et non des tiroirs du prêt à penser. »


              Il fallait que ce fût dit, merci Txotxock !


              Pour ma part, depuis que j’ai vu des étudiants applaudir des CRS venus déloger des étudiants grévistes occupant leur fac, je sais à quoi m’en tenir.

              Eh, les jeunots, les barricades, c’est pour quand ? La révolte, c’est pour quand ? Avez-vous seulement conscience de tout ce que vous devez aux soixante-huitards, à commencer par pouvoir baiser librement ? Il y avait dix millions de grévistes, ouvriers et étudiants, en mai 68, vous vous y mettez quand ? 

              Sachez également que le guignol Cohn-Bendit N’ÉTAIT PAS le leader du mouvement, qu’il s’est approprié seul ce titre, qui lui était férocement contesté à l’époque par les insurgés.


              • ZenZoe ZenZoe 13 juillet 2013 16:43

                Connaissez-vous un ancien qui a réellement trimé - à une époque passée où rappelons-le il y avait le plein emploi ou presque - et qui aujourd’hui se préoccupe du triste sort de nos cadets...

                Oui, mon père.

                Au turbin sur les chantiers dès 14 ans jusqu’à 60 ans, en extérieur par tous les temps, 50 heures par semaine. Une retraite piteuse, mais une grande générosité.

                Encore une fois, je déteste cette façon de juger les gens selon leur génération. C’est CON-(tre-productif).


                • France Europe République FabienBonaparte 13 juillet 2013 19:32

                  Ma mère a aussi connu cela... et aujourd’hui elle soutient les jeunes. Encore une fois j’essaie juste d’attirer votre attention sur les donneurs de leçons à deux balles et il s’agit juste d’une opinion, rien d’autre...


                • bernard bernard 15 juillet 2013 11:31

                  @ FabienBonaparte,


                   « j’essaie juste d’attirer votre attention sur les donneurs de leçons à deux balles » (SIC)

                  Charité bien ordonnée commence par soi même smiley

                • raymond 13 juillet 2013 17:55

                  Moi ! et je viens d’apprendre que ma retraite prochaine est reculée à 62 ans... article n’importe quoi


                  • fredleborgne fredleborgne 13 juillet 2013 19:42

                    Et bien Raymond, tu vas manifester en septembre au moins ?


                  • Auxi 13 juillet 2013 18:36

                    Parler de “classe sociale” est risible en face d’un tsunami qui emporte tout sur son passage, beaucoup de soixante-huitards étaient des fonctionnaires un peu instruits et aisés…


                    Mais bien sûr, dura etc., les classes sociales n’existent plus, il n’y a plus ni riches ni pauvres, et tous ces gens que l’on voit coucher dehors, c’est pour le plaisir de dormir à la belle étoile ! Beaucoup de fonctionnaires un peu instruits (celle-là, j’en étais sûr !) ? Les MILLIONS d’ouvriers bloquant les usines, des fonctionnaires ? Les centaines de milliers d’étudiants sur le pavé, des fonctionnaires ?

                    Les fameuses « Trente Glorieuses » ne l’ont été que pour des bourgeois ULTRA-MINORITAIRES !!!
                    Ah, pour votre gouverne, dura machin etc., j’avais onze ans en 1968…

                    • charlotte 13 juillet 2013 18:52

                      oui je suis d’accord globalement avec cet article
                      j’entends moi aussi les contes et légendes des travailleurs que sont certains anciens
                      les vrais sales boulots ce sont les émigrés qui les ont fait dans les années 60 et 70
                      et la france les a laissés dans un sale état.
                      les jeunes en chient, vont en chier bien plus que nous.
                      les jeunes auront moins que nous en durée et en montant
                      leur vie c’est la précarité, la difficulté pour se loger, les impots, la dette qu’il faudra 150 ans à payer, la pollution, les changements climatiques etc...

                      oui c’est vrai, dès qu’on gratte un peu souvent les anciens l’ont eu bien belle.


                      • COVADONGA722 COVADONGA722 13 juillet 2013 18:59

                        je partirais à la retraite probablement en 2018 j’ai commencé à bosser en 1974 je suis un privilégié d’ouvrier qualifié je vous laisse à vos calculs !




                        aucune formule de politesse ne me venant à l’esprit ......


                        Asinus : ne varietur

                        • fredleborgne fredleborgne 13 juillet 2013 19:44

                          Et bien, révolte toi !


                        • Akerios 17 juillet 2013 20:33

                          Bonne chance  ! 

                           Le patronat et notre gouvernement anti social vont encore une nouvelle fois casser les retraites sous prétexte de les sauver........depuis 1 an cela a été un triomphe pour Parisot qui a dirigé le MEDEF  !


                        • fredleborgne fredleborgne 13 juillet 2013 19:54

                          On pourrait répondre à ce jeune impudent qu’on a bataillé sec quand on voit avec quelle impunité les politiques et les financiers se moquent de nous ?
                          Quand on fait 100 milliards de cadeaux en niches fiscales aux riches par ans et qu’on vient faire chier pour 20 milliards pour les retraites en 2017 ?
                          Quand on crée 121 milliards de prélèvements annuels sur la consommation pour des organismes opérateurs d’état qui dépensent au moins ce qu’on collecte pour eux sans raison, et toujours rien pour les retraites ?
                          Quand on laisse nos jeunes sans parents pour assumer sans permis, sans assurance, sans voiture, sans logement...au final sans travail, on est des me.des.
                          Alors, soit on se révolte avec eux, soit on courbe la tête, et on mérite que les politiciens nous sodomisent tandis que nos gosses nous crachent à la gueule.


                          • France Europe République FabienBonaparte 13 juillet 2013 20:16

                            Précision : j’ai 40 ans et je travaille depuis que je suis majeur (petits boulots-études-puis vrai emploi à 24 ans)... encore une fois je ne suis pas gérontophobe, je constate juste autour de moi l’hypocrisie et l’égoîsme de beaucoup trop de nos seniors qui sont pourtant sensés, une fois à la retraite, s’engager aux côtés de leurs cadets pour faire cause commune... cette génération de l’après-guerre rouspète beaucoup mais agit peu au service des autres, c’est juste un constat.


                            • foufouille foufouille 13 juillet 2013 22:26

                              bouges toi le cul grosse merde de larbin
                              c’est pas les vieux les responsable, abruti finit (a la pisse contre un mur)
                              mais tes ploutocrates
                               smiley
                               :->


                            • France Europe République FabienBonaparte 13 juillet 2013 23:55

                              Le forum est interdit aux enfants, je ne vous réponds pas...


                            • TSS 16 juillet 2013 01:12

                              40 ans !mais dans 2 ou3 ans vous serez un hasbeen jugé plus bon pour le travail et ça ce n’est

                              pas un un de 68 qui vous le dit mais votre patron qui vous le dira... !!


                            • gege061 gege061 13 juillet 2013 21:05

                              commentaire à coté mais qui a sa place , selon moi.

                              Des chômeurs défilaient samedi dans les rues de Paris. Partis un mois plus tôt de la Réunion, Montpellier et Strasbourg, ils exprimaient leur souhait d’une vraie politique dédiée au chômage.

                              Quel grand média en a parlé  ?


                              • Auxi 13 juillet 2013 21:11

                                Oui, ma Charlotte, tu as bien appris ta leçon bien sagement devant ta télé. On n’a vraiment aucun mal à vous bourrer le crâne, vous les jeunots d’aujourd’hui. Avec trois gosses à nourrir dans un trois-pièces minuscule, sans salle de bain - nous nous lavions tour à tour, parents et enfants, dans une grande bassine - mes parents ont attendu la quarantaine pour disposer d’une chambre à eux et d’un téléphone. Tu as raison, ma Charlotte, avec le salaire d’ouvrier de base de mon père et les quelques ménages par-ci, par-là, de ma mère, c’était Noël tous les jours, à la maison. NOUS N’AVONS JAMAIS EU DE BAGNOLE, NOUS N’AVONS JAMAIS EU UNE SIMPLE TÉLÉVISION, c’était bien trop cher pour nous. Cette situation était celle de L’ÉCRASANTE MAJORITÉ, à la ville comme à la campagne. Tu crois vraiment que nous prenions le Concorde comme on prend le métro ?! J’ai attendu l’âge de 45 ans pour prendre l’avion, pour la seule et unique fois. J’ai attendu l’âge de 25 ans avant de pouvoir louer un tout petit studio ; j’ai vécu dans des soupentes genre cellule de moine, au septième étage sans ascenseur, avec lavabo commun (eau froide uniquement !) à un bout du couloir et chiottes à la turque communes à l’autre bout, nous n’avions pas le téléphone (trop cher !!!). Les fameuses « Trente glorieuses » N’ONT PROFITÉ QU’À UNE INFIME MINORITÉ DE PRIVILÉGIÉS, il faut vous le dire comment, en polonais ? smiley


                                Comme les ouvriers de 1936, comme les mineurs du Pas-de-Calais, en 1948, comme les ouvriers et étudiants de 1968, jeunes de toutes conditions sociales, RÉVOLTEZ-VOUS OU BOUCLEZ-LÀ ! smiley Vous devez TOUT à ces gens-là, droits sociaux, politiques, syndicaux, libertés publiques, liberté d’expression, Code du travail, droit d’association, santé, contraception, droit à l’avortement, éducation, études… Tout cela a été arraché, le plus souvent DANS LE SANG, par ceux sur lesquels vous crachez aujourd’hui, LES PAUVRES D’ENTRE LES PAUVRES DE L’ÉPOQUE.


                                QUI décidait, QUI votait les lois à ton avis, ma Charlotte ? L’ouvrier agricole, la femme de ménage, le prolo à l’usine ? Ou les beaux messieurs encravatés des beaux quartiers ? C’est à EUX EXCLUSIVEMENT, aujourd’hui comme hier, aux VÉRITABLES RESPONSABLES / COUPABLES de votre situation actuelle !



                                • tf1Goupie 15 juillet 2013 12:01

                                  « Les fameuses « Trente glorieuses » N’ONT PROFITÉ QU’À UNE INFIME MINORITÉ DE PRIVILÉGIÉS .. »  smiley  smiley

                                  Ils faut vraiment détester les statistiques pour dire ça ... ou ne pas avoir honte.


                                • tf1Goupie 15 juillet 2013 21:31

                                  Bon ben apparemment ils n’ont vraiment pas honte ...


                                • escartefigue 13 juillet 2013 21:26

                                  Perso je suis content , ayant jamais eu besoin de travailler /.

                                  L’ argent tombait des arbres et il suffisait de le ramasser par terre .
                                  C ’est vrai maintenant que je sui plus âgé j’ ai du mal à me baisser .

                                  En fait les jeunes vivent une époque bénie , on voit sur d’ autres fils du jour comme 
                                  ils détestent les riches , ben ils vont être heureux dans cette période de l’ histoire . 

                                  les riches c’ est des salauds , donc ils sont très heureux d’ être pauvres .

                                  • Auxi 13 juillet 2013 23:41

                                    Non, Escartefigue, les jeunes ne vivent certainement pas une « époque bénie ». Les fils et filles à Papa vivent une époque bénie, comme depuis toujours, à toutes les époques. Simplement, les jeunots d’aujourd’hui se gourent totalement d’ennemi, en prenant « les anciens » pour cible, comme si « les anciens » constituaient une catégorie parfaitement homogène… Le retraité doré et ses voyages au bout du monde ne sont qu’une fiction publicitaire, ils sont, je le répète encore, ultra-minoritaires


                                    Les années 20, les fameuses « années folles », celles du charleston et des flots de champagne, c’était aussi les années où les mineurs de fond crevaient de silicose à 45 ans en moyenne. Évidemment, la question de la retraite ne se posait même pas…

                                    Lorsque qu’on posa à Bismarck (l’un des pires traîneurs de sabre de l’Histoire) à quel âge il convenait de fixer l’âge de la retraite des travailleurs, il demanda jusqu’à quel âge ils vivaient en moyenne. « Soixante-cinq ans », lui répondit son ministre chargé de ces questions. « Parfait, répondit Bismarck, ce sera donc soixante-cinq ans. » En clair : naître, bosser, crever. Charmant programme ! Et quelle exaltante vision de la vie (des autres) ! 

                                    Jeunes, écoutez-donc la chanson de Jacques Brel, « Jaurès ». Ça vous donnera une idée de ce que vivaient nos arrières grands-parents, et le chemin parcouru depuis par ceux qui vous ont précédé…

                                    “ Quinze heures par jour, le corps en laisse
                                    “ Oui not’ Monsieur, oui not’ Bon Maître
                                    “ Pourquoi ont-ils tué Jaurès…“

                                    • persil 14 juillet 2013 10:11

                                      Je m’incrit dans la lignée de ceux qui peuvent plus blairer les soixante-huitards. Je ferais simplement quelques nuances, je ne considére pas que les ouvriers, artisants et autres travailleurs laborieux de l’époque comme tel. Ceux ci quelquesoit les générations sont toujours les dindons de la farce. Il ne faut pas oublier que soixante-huit est essentiellement une révolution étudiantine, d’intello futur bobo à l’époque anarcho-gauchiste qui trouvaient à l’epoque scandaleux de pas pouvoir porter ce qu’il veulent et de ne pas pouvoir s’envoyer en l’air avec qui et quand ils veulent. Pour ce droit là, je veux bien effectivement leur dire merci. Pour le reste ma foi leur ambition de gauche ont perdues la foi a mesure que leur compte en banque se remplissant.
                                      On les retrouvent depuis, généralement confortablement installés dans les administrations et autres grandes entreprises, profitants grassement du systeme, accumulant les dettes sur le dos des générations à venir. Non comptant de nous imposer le paiment de retraites que nous n’auront jamais, ils sont généralement, aussi propriétaires ou actionnaires, imposants des loyers usuriers et rendements contre-nature pour assurer leur train de vie délirant. A l’isssu de leur régne, l’economie est a genoux, la planéte en morceaux et le pire c’est qu’ils continuent à la ramener ...


                                      • Mowgli 14 juillet 2013 10:19

                                        Moi chui pour la retraite à vingt ans.

                                        A vingt ans on bande comme un cerf, messieurs, on mouille comme une serpillière, mesdemoiselles. Bref, ça baigne.

                                        Donc, dans mon système de retraite, de vingt à quarante ans on s’éclate. Et puis, à partir de 40 ans, on trime pour payer le bon temps qu’on s’est payé de 20 à 40 ans.

                                        Incontournable, mon système, car on vit de plus en plus longtemps. Donc, on a de plus en plus longtemps pour rembourser les dettes de nos folles années, c’est de plus en plus facile. Et comme un vieux ça n’a pas de gros besoins on peut le taxer à qui mieux mieux, il n’y verra que du feu.

                                        Aux prochaines élections n’oubliez pas de voter pour moi. Mon adresse : le gros banian dans la troisième boucle du fleuve Momotapa vingt sous pour rester propre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès