Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Que cherche Sarkozy avec l’affaire Clearstream ?

Que cherche Sarkozy avec l’affaire Clearstream ?


Bien curieuse et sidérante affaire judiciaire dont le procès a débuté lundi à Paris. Déjà, lors de sa révélation au grand public (en 2005), cette histoire avait étonné voir dégoûté beaucoup d’entre nous tant cela illustre une fois de plus une politique faite de magouilles, de barbouzeries et de compromissions avec les milieux d’affaires...

Pour tenter de résumer, c’est un problème de dénonciation calomnieuse qui touche une quarantaine de personnes dont un certain Nicolas Sarkozy.

L’origine de l’affaire prend sa source dans une autre affaire encore plus explosive mais gardée sous la chape de plomb du “secret défense” : l’affaire des frégates de Taiwan. En effet, le futur “corbeau” de l’affaire Clearstream, Jean-Louis Gergorin, n°2 d’EADS du groupe Lagardaire, diligente une enquête privée suite à la mort brutale de Jean-Luc Lagardère qu’il croit criminelle et liée à la guerre économique menée pour la vente des frégates. C’est à cette occasion qu’il tombe sur des listings de la banque luxembourgeoise Clearstream, spécialisée dans le « nettoyage financier ».

Commence alors l’affaire dite « Clearstream », qui verra ces listings trafiqués avec des noms célèbres rajoutés et des enquêtes menées en parallèle de la justice par des ministres au premier rang desquels Philippe de Villepin. Le tout sur fond de rivalités politiques et de guerre d’héritage au gouvernement en vue des présidentielles de 2007.

Tout cela est bien loin de l’intérêt général et de la mission d’un homme politique. Maintenant les deux grandes questions de ce procès sont :

  • Dominique de Villepin s’est-il juste contenté de demander une enquête ou a-t-il joué un rôle de commanditaire dans la modification des listings ?
  • Nicolas Sarkozy a-t-il eu connaissance très tôt de cette « manipulation » et l’a-t-il gardée en réserve pour l’instrumentaliser contre son rival potentiel à l’Elysée, ou bien est-il juste une victime d’une tentative de discréditation ?

Au-delà des questions auxquelles la justice devra répondre, ce procès est sans précédant car l’une des partie civile n’est autre que le Président de la République, celui qui est garant de la séparation des pouvoirs et qui préside l’autorité supérieure de tous les juges, dont ceux qui vont diriger ce procès.

Voilà là une véritable situation de non respect des principes de bases de notre République, mais dont Nicolas Sarkozy est malheureusement coutumier depuis 2 ans !

Enfin, demeure la question sous-jacente au décryptage de cette affaire : que cherche Sarkozy à travers cette affaire Clearstream ?

Est-elle, pour lui, un règlement de compte personnel avec Dominique de Villepin (auquel cas M.Sarkozy manque cruellement de hauteur : étant le vainqueur des élections de 2007, le combat est fini !) ou bien cherche-t-il à décapiter définitivement la seule personne qui, à l’UMP, se dresse encore ouvertement contre sa toute puissance ? Dans cette deuxième hypothèse, c’est une façon d’en finir définitivement avec les héritiers de la “Chiraquie” et peut-être plus généralement avec l’héritage Gaulliste dont sa nouvelle droite bafoue régulièrement les valeurs (voir sur ce sujet l’article sur l’héritage de Chaban).

Ce procès apportera peut-être quelques éléments de réponses à toutes ces questions mais Nicolas Sarkozy prend sans doute des risques en voulant rester ainsi au cœur d’une affaire si peu reluisante.

Car, plus que jamais, nous assistons, dans cette affaire, à la mise en lumière des compromissions auxquelles s’adonnent nos soi-disant élites des pouvoirs politique, financier et économique…

 

Adrien Debever


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Iberico 24 septembre 2009 11:40

    A Adrien Debever


    Mais pourquoi vous obstinez-vous a prenommer Dominique de Villepin « Philippe » ? Il faudrait mettre vos pendules a l’heure !


    • Adrien Debever Adrien Debever 24 septembre 2009 11:54

      Très juste Iberico, il y a une coquille sur le prénom de Dominique de Villepin, le pauvre, il n’avait pas besoin de cela en plus smiley

      En tout cas merci de la remarque, cela est corrigé sur mon blog : http://www.adrien-debever.com/index.php/que-cherche-sarkozy-avec-laffaire-clearstream-2/

       


    • jps jps 24 septembre 2009 11:56

      un article qui nous apprend rien de nouveau


      • monbula 24 septembre 2009 13:12

        J’irais aux faits.

        Sarkosy est un homme très dangereux pour notre démocratie.

        Les coups bas, il connait et j’espère que cela va se retourner contre lui comme une chistera.


        • non666 non666 24 septembre 2009 13:18

          Comme cela a été dit plusieurs fois sur d’autres sujets similaires,cette affaire en cache d’autres :

          1) L’affaire des fregates de Taiwann
          2) L’ensemble des noms de personnes privées qui ne devraient PAS se trouver sur les listings d’une banque de compsensation qui ne devrait connaitre QUE des etablissements enregistré comme tel par la banque de france et l’autorité des marchés financiers....sauf que les « private banking » , client VIP et autres privilegiés etalent chaque jour davantage leurs privileges , leur non-respect de la loi commune et leur capacité a se moquer des regles nationales et internationales.


          De plus il est stupefiant de voir Nicolas Sarkozy porté plainte pour diffamation.....alors que le nom indiqué est celui de son père .
          Est il chef de famille ?
          Son père est il incapable juridiquement...sous tutelle ?

          De plus il porte plainte pour diffamation contre DeVillepin alors que celui ci n’a pas rendu public ces informations.... mais par contre Sarkozy oui !

          Enfin, président dans un costume trop grand pour lui, Sarkozy, gardien des institutions de part celle ci, la viole en permanence .
          Il ne devrait pas etre jugé pendant son mandat mais reussit a divorcer, a faire harceler par ses valais du ministere de la justice qui bon lui semble....


          Un nobliau austro hongrois arrogant et brutal, courageux derriere son peloton de protection (moins quand il etait face a Jacques Martin qui lui a peté la gueule....) ne peut polus s’appuyer que sur son arme ultime :
          L’Eglise Cathodique de son ami Bouyghes qui en fait une victime quand il est bourreau, qui en fait la « meilleure chance pour la droite » (apres avoir diffamé, ringardisé et diabolisé tous les autres candidats).

          Un petit nobliau agent des etats unis et d’israel et un quarteron de patron corrompus qui se paient la democratie grace à la presse....voila se qui dirige la France.

          Vivement que cela pète.


          • lord_volde lord_volde 24 septembre 2009 23:40

            Bien dit Non666.
            je te plusse comme toujours car tu causes comme un gladiator.
            Sarkotzar est effectivement un lâche à l’image de ses congénères sionistes qui instrumentalisent la justice à des fins politiques. On dit qu’il est le gardien de la constitution et qu’il veille à sauvegarder la séparation des pouvoirs politiques législatifs et judicaires. Mais enfin, pour qui nous prend-on ? Le parlement est une simple chambre d’enregistrement et le parquet obeit aux injonctions du garde des sceaux. Le CSM présente deux volets séparés dont l’un concerne les magistrats du parquet et l’autre les magistrats du siège. Il y a lieu de nuancer le propos à la lumière de la jurisprudence de la CEDH qui considère que les procureurs ne sont pas des magistrats en raison de leur lien de subordination au pouvoir politique. Le CSM des magistrats du siège est présidé par le Premier Président de la cour de cassation. 

            La réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 a modifié la composition du CSM. Selon les termes de la réforme, le président de la République ne préside plus le Conseil et, dans les deux formations, les magistrats ne sont plus majoritaires puisque le CSM s’ouvre à des personnalités de la société civile.

            L’auteur de l’article doit revoir sa copie qui comporte de nombreuses erreurs.


          • lord_volde lord_volde 25 septembre 2009 00:51

            En fait, le Président de la République est le garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire, mais en raison de la structure hierarchique qui lie la châine de commandement des fonctionnaires du parquet jusqu’au garde des sceaux, ministre de la justice, on peut désormais considérer comme acquis à la lumière de la jurisprudence de la CEDH ( Jugement en appel attendu prochainement) que les procureurs et autres parquetiers ne sont que des fonctionnaires (inféodés) soumis aux instructions du pouvoir politique. Montesquieu avait raison de souligner qu’un Etat dont les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire n’étaient pas séparés n’avaient point de constitution.
             CQFD Nous sommes bel et bien dans une République bananière dépendant des caprices d’un monarque Président. 


          • lord_volde lord_volde 25 septembre 2009 00:53

            erratum : n’a point de constitution


          • Fergus Fergus 24 septembre 2009 13:28

            Poussé par une haine indigne d’un chef d’état, Sarkozy prend d’autant plus de risques qu’il a, hier soir, désigné au tribunal les « coupables » qui doivent être châtiés. Il encourt de ce fait le risque d’être désavoué par l’opinion si les juges réussissent à préserver leur indépendance et prononcent une relaxe au profit de Villepin.

            Cette affirmation de culpabilité, non reprise par Ferrari et Pujadas, écoeurants de servilité, est un scandale de très grande ampleur. Non seulement Sarkozy n’a pas l’élégance de laisser le procès se dérouler dans la sérénité, mais il se conduit en chef de bande convaincu d’avoir les magistrats à sa botte.

            Ce type est un tout petit bonhomme dont la mesquinerie exacerbée prend le pas sur la conduite digne des affaires. C’est pitoyable !


            • TSS 24 septembre 2009 13:45


              des notes de restaurant prouvant que Ihman Lahoud avait dejeuné, debut 2004, avec le

              conseiller personnel de Sarkho avant que les listings soient falsifiés et qui prouvent que Sarkho

              etait parfaitement au parfum ont ete produit par la defense !!

              le vent tourne... !!


              • Paul Cosquer 24 septembre 2009 13:55

                Quand Sarkozy a prononcé le mot « coupable », il croyait avoir fait preuve de maîtrise car il pensait très fort au mot « condamné » comme une évidence personnelle. Car il a toujours un temps d’avance mais seulement pour les mauvaise choses. Pour tout le reste, il retarde, ce pauvre homme.

                Ce n’est pas en juge qu’il parlait mais en exécuteur !


                • Philippe Vassé Philippe Vassé 24 septembre 2009 14:06

                  Bonjour,

                  Vous faites erreur dès l’introduction : le nom de Nicolas Sarkozy n’a jamais inscrit sur AUCUN des faux listings.

                  Commencer par répéter une contre-vérité connue est plutôt ennuyeux pour un article.

                  Nicolas Sarkozy n’avait et n’a donc aucun intérêt juridique personnel à ester en Justice sans préjudice.

                  Nicolas Sarkozy a voulu ce procès à tout prix : maintenant, ce procès tourne en sa défaveur et risque d’avoir des conséquences ravageuses sur son parti, les députés de celui-ci et sur son avenir public.

                  D’autant que, au sein de l’UMP, les couteaux sortent car nombreux sont ceux qui veulent prendre la place du Président en difficulté sur tous les plans : social, financier, diplomatique, budgétaire, économique, politique et maintenant judiciaire.

                  Bien cordialement,

                  .


                  • Adrien Debever Adrien Debever 24 septembre 2009 18:45

                    Bonsoir,

                    Quand on rajoute frauduleusement dans un listing de cet nature les noms de : Stéphane Bocsa et Paul de Nagy alors qu’un homme politique de premier plan porte pour nom complet : Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa, comment ne pas considérer que c’est lui qui est impliquer dans ce listing !


                  • JL JL 24 septembre 2009 19:11

                    @ Adrien Debever : Oui, et alors, ça prouve quoi ?


                  • kalon kalon 25 septembre 2009 01:04

                    éh oui, nos élites n’arriverons jamais à se battre comme de vrais cow boys !
                    J’aimerai les admirer, voir en eux le reflet de mes espoirs et l’apaisement de mes peurs.
                    Mais que sont’ils, certainement pas des hommes comme on me l’a demandé d’étre.
                    Des chefs, alors, mais des chefs dont je préfère me distraire car, seul, l’instant de mon départ m’importe, un instant bref mais le moment ultime ou il me sera donné de sourire en voyant que j’ai gagné !


                  • Gorg Gorg 24 septembre 2009 14:07

                    Nescabo 1er est-t-il aussi innocent qu’il le prétend ? N’aurait-il pas par hasard allumé un contre-feu ? Des manipulations, on en a vu de pires ……

                    • Paul Cosquer 24 septembre 2009 14:56

                      J’peux en faire une chanson : « Quand Nescabo monte à l’échelle »


                    • kalon kalon 25 septembre 2009 00:52

                      Ou plutot : que reste’il à gravir lorsqu’on est au dernier échelon de l’echelle si ce n’est qu’un echaffeau ?


                    • joelim joelim 24 septembre 2009 23:14

                      Tiens, un clown qui parle tout seul


                    • lord_volde lord_volde 24 septembre 2009 23:18

                      Encore toé Joélim !!! Tu comptes les points !


                    • leanor 24 septembre 2009 14:28

                      Le listing des retro commissions existe... pourquoi ne pas en parler ? SECRET DEFENSE !

                      Contribuables français PAYEZ Taiwan et taisez-vous !
                      Amusons les foules avec ce combat de coqs sans queue ni tête sans intérêt sinon d’occulter la vérité. Certains peuvent dormir sur leurs deux oreilles ! Circulez, il n’y a rien à voir !
                      Saurai-je un jour pourquoi Eva Joly à toujours freiné des quatre fers pour instruire le dossier des Frégates de Taiwan ???????? Certains en ont fait les frais ! Gravement !

                      • Lapa Lapa 24 septembre 2009 15:00

                        juste une précision : il me semble que Sarkozy se soit constitué partie civile avant d’être élu président de la république.

                        ce n’est que par la « volonté du peuple français » qu’il se présente maintenant à l’audience en tant que président, il aurait très bien pu rester un citoyen lambda.

                        Donc ce n’est pas lui qu’il faut blâmer pour le « non respect du principe de base de notre république »... mais nous tous ! :). en résumé une fois élu aurait-il dû retirer sa plainte ?

                        l’occasion restait sûrement trop belle de se payer un rival.


                        • morice morice 24 septembre 2009 15:47

                          a être ridiculisé parti comme c’est là.....


                          • sisyphe sisyphe 24 septembre 2009 16:54

                            le petit autocrate de l’Elysée se prend de plus en plus pour le père Ubu, et ravale notre démocratie au rang de république bananière, avec l’aide de médias aux ordres ; espérons qu’au niveau de la justice, ils ne soient pas encore tous sous la botte, que le boomerang lui revienne enfin dans la gueule...

                            Pendant ce temps, évidemment, on enfume le populo pour qui Clearstream n’est plus que le nom de ce procès bidon ; oubliées les frégates, et la gigantesque lessiveuse d’argent sale : merci les merdias !!!


                            • Lucrezia 24 septembre 2009 17:08

                              Si le seul tord de Nicolas Sarkozy a été d’avoir eu connaissance très tôt de cette « manipulation » et de l’avoir gardée en réserve pour l’utiliser contre son rival potentiel ....Alors ne devrions nous pas mettre sur les bancs de la Justice tous les Policiers de France et du Monde qui ne font qu’utiliser ces moyens pour être sûr de prendre sur le fait les malfaiteurs !? Parce qu’à ce que je sache, un citoyen n’est pas coupable de détenir une information ou bien alors on verse dans la délation ce dont les Français sont habituellement contre !


                              • heliogabale boug14 24 septembre 2009 18:43

                                Je vois certains se choquer du fait que Sarkozy emploie le mot « coupable » alors que les prévenus n’ont même pas été jugés...
                                J’ai un scoop pour vous : Sarkozy manie extrêmement mal la langue française (un comble pour un président de la république)...il est vrai qu’un jeune des cités fait racaille devant Sarkozy (quoique, il aime fixer du regard le menton de ses interlocuteurs quand il se sent en danger) mais Sarkozy fait racaille dans ce milieu « élitiste » (surtout devant Dominique de Villepin)...vous êtes trop exigeant quand vous lui demandez d’avoir du vocabulaire alors je vous en supplie, à défaut de le pardonner, comprenez -le...

                                Plus généralement, la France a fait la même erreur qu’en 1981 ; à l’époque elle avait amené les socialo-communistes au pouvoir alors que l’URSS s’effondrait lentement...en 2007, elle a élu, un néo-conservateur à passeport français qui souscrivait à toutes les thèses du criminel de guerre Bush (notamment celles économiques qui ont amené les USA au bord du précipice)
                                La grande différence est que Sarkozy n’est pas Mitterrand ; il ne prend aucun recul et croit sincèrement aux thèses néo-cons alors que Mitterrand était fourbe avec les communistes.


                                • Blé 25 septembre 2009 07:58

                                  Vous avez raison de souligner le manque de maîtrise de la langue française de Sarko, ce qui expliquerait son refus de tenir des conférences de presse. Il aime avoir des journaleux qui ne sortiront pas des chemins balisés qu’il impose car son manque évident de culture et tout simplement d’intelligence devient de plus en criant. Il confond le savoir-faire avec le savoir-être.


                                • ernst 24 septembre 2009 19:01

                                  Villepin est coupable. C’est Sarko qui l’a dit. Et ça se voit en effet, il mesure quarante centimètres de plus que l’autre. Impardonnable.


                                  Sur le fond de l’affaire, c’est un usage courant d’appâter des clients potentiels avec des affaires généralement instrumentées par Denis Robert. Qui écrit ce qu’on lui dit, moyennant discrétion et protections en tous genres.

                                  Il aura fallu toute la naïveté de Villepin pour tomber dans un piège aussi grossier, surtout émanant d’un organisme, Clearstream, dont il eut dû savoir qu’à l’origine, il s’appelait Cedel. Soit : Clearing Eric de Lavandeyra. A la têt duquel se trouve l’ancien trader d’E. de Lavandeyra, Patrick Grumann. Ce dernier ayant ètè condamné pour l’Afaire Péchiney a neuf mois de prison ferme.

                                  Que du beau linge. Tous GLNF.

                                  Nous savons tous les liens maçonniques étroits qui lient Eric de Lavandeyra et la Loge Silence ( GLNF Bd Bineau - Neuilly ), qui accueille en silence, comme son nom l’indique les huiles de la Droite française. ( Pasqua, Balkany, Devedjian, Schuller etc...etc...) Ainsi que leurs éminents filleuls, tous au gouvernement.Dont Ky vous savez, filleul de Pasqua.

                                  Le piège grossier dans lequel est tombé Philippo-Dominique est une question de cours : on montre un listing, falsifié par le suspect lui-même, instrumentalisé par toujours le même Denis Robert pour faire sérieux et médiatique, on rend alors la chose publique par la victime supposée...Outrée qu’elle est que l’on ait pu supposer qu’il planquait son fric au Luxembourg. Quelle Horreur !...s’écrie la victime, qui sait très bien que son fric se trouve partout SAUF là...

                                  Pour faire vrai on délègue un autre franmac dans la combine EADS, Gergorin qui pousse au crime et envoie direct le faux listing à Van Ruymbecke...De qui se moque-t-on ?

                                   on attrappe le couillon de service, le rival politique, le beau Dominique ( non seulement il est grand mais en plus il est beau, avec particule...ce chien !...)

                                  On en a vu d’autres, Monsieur Sarkozy, mais entre temps, avec votre bande de pourris, vous avez ruinè la France...

                                  Je rêve de voir un jour l’arroseur arrosé... et les français enfin maîtres d’une démocratie véritable, aux antipodes de la honteuse Gabonerie qu’ils acceptent aujourd’hui, droite et gauche confondues...





                                  • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 24 septembre 2009 19:44

                                    Pas la peine d’essayer de couper les cheveux en quatre, l’affaire est claire Nabot Léon 1er profite de l’occasion pour écrabouiller définitivement son seul rival à droite... 


                                    Mais le galouzeau l’a bien cherché, personne ne l’a obligé à trafiquer ce listing, ce type est le roi des magouilleurs et autres spécialiste en coups tordus à lire l’excellent papier d’Henri de Moreigne « Mais qui est vraiment D de Villepin ? », ce à quoi je peux répondre sans hésiter une infâme crapule, et ses grands cris de putois n’y changeront rien, bien au contraire, s’il était innocent il montrerait bien plus de dignité. Il n’a peur de rien.

                                    Les pauvres naïfs qui s’imaginent (si si j’ai vu ça sur plusieurs fils) que cette grande enflure puisse représenter une alternative au nain craignos se fourre le doigt dans l’œil   jusqu’à l’omoplate, le fait qu’il porte beau et qu’il se pique de taquiner la muse poétique ne fait qu’ajouter au grand dégout qu’il m’inspire... 

                                    « Est-elle, pour lui, un règlement de compte personnel avec Dominique de Villepin (auquel cas M.Sarkozy manque cruellement de hauteur) », quand je lis ça je me roule par terre de rire en me tapant sur le ventre, effectivement le petit Nicolas manque de hauteur dans tout les sens du terme mais hélas l’autre ne vaut pas mieux sinon pire...Ha ha ha, hou hou hou que c’est triste...


                                    • kalon kalon 25 septembre 2009 01:09

                                      Il est plus facile de tuer un chien qui nous fait peur que de se poser la question de savoir pourquoi il nous fait peur !


                                      • agent orange agent orange 25 septembre 2009 06:12

                                        Il est fort à parier que l’objectif de cette affaire est « l’élimination » de DDV, le plus sérieux adversaire de NS à l’investiture suprême (que ce soit en 2007 ou 2012).
                                        DDV, l’honneur de la France sur le dossier des ADM iraquiennes a une vision multi-polaire du monde au contraire de celle du lobby néocon atlantiste dont NS n’est que la marionnette. NS a été « drivé » (programmé ?) pour devenir président de la république et réaliser le plan de ses « parrains ».
                                        Faut-il rappeler que dans sa course à l’Elysée, NS a bénéficié des énormes moyens dy lobby et que son beau père s’appelle Frank Wisner Jr, un diplomate US proche des services secrets ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès