Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Que se cache-t-il derrière la proposition des DRH d’abattre les ponts (...)

Que se cache-t-il derrière la proposition des DRH d’abattre les ponts ?

Hier, c'était le Front National qui essayait désespérément de masquer sa xénophobie derrière une pseudo laïcité.

Ce même Front National qui soutient l'école privée et aussi la campagne des intégristes contre l'avortement libre et gratuit essaye encore aujourd'hui au nom de l'anti islamisme de développer sa campagne contre les musulmans.

Aujourd'hui, c'est l'Association nationale des DRH qui se veut le chantre de la laïcité en proposant la suppression de 3 jours fériés en mai, juin et août et leur remplacement en journées volantes, en précisant, sans rire « que cela rendrait plus facile pour les non chrétiens, la prise de congés pour motif religieux »

La Fédération Nationale de la Libre Pensée met clairement à nue l'intention réelle de ces DRH « laïques » :

« Derrière les mots, les faits

Dans la réalité, les DRH indiquent clairement que leur souci réel est d’en finir avec les ponts qui sont engendrés par certains jours fériés. Il s’agit pour eux d’augmenter le nombre de jours travaillés pour augmenter la productivité dans les entreprises.

C’est, en quelque sorte, la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) appliquée aux salariés du privé : diminution des acquis et des postes de travail, augmentation de la productivité (exploitation), flexibilité, mutualisation des moyens.

En aucun, il ne s’agit de « laïciser » le calendrier des jours fériés qui l’est depuis longtemps. Il convient de noter cette bourde monumentale dans les propositions de l’ANDRH : « En effet, dans l’entreprise, tous les jours fériés sont d’origine chrétienne ». Le 8 mai et le 11 novembre : des fêtes chrétiennes ?

Il s’agit de mettre en œuvre, au niveau des entreprises, une politique d’austérité et de surexploitation, qui n’ose pas dire son nom.

Un fichage généralisé ?

Cette question de la prise de « journées volantes » pour les fêtes religieuses est le prélude à un fichage généralisé dans les entreprises. Voici ce que l’on peut lire (page 16) :

« Objectif : avoir des indicateurs permettant de mesurer les minorités visibles (origine, genre apparent, handicap visible,…) et non visibles (conviction religieuse, handicap non visible, orientation sexuelle, engagement syndical, âge,..). La cartographie d’un état des lieux permettra de mesurer les progrès réalisés ». Tout ceci est parfaitement illégal.

C’est le totalitarisme communautariste en marche

Si le souci des DRH d’entreprises était de permettre le respect absolu de la liberté de conscience des salariés, il suffirait au Patronat de prendre des mesures dans le secteur privé, analogue aux dispositions de la Fonction publique, qui autorisent des journées d’absence, dans le respect de la vie privée des fonctionnaires, pour quelque motif que ce soit, dont les motifs de fêtes religieuses.

Refusant de s’associer à cette duperie, la Fédération nationale de la Libre Pensée repousse cette proposition et demande aux pouvoirs publics de ne pas y donner suite. »

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • sleeping-zombie 6 juillet 2012 11:42

    Amusant problème...

    jour de l’an, païen, 1er janvier.
    lundi de paques, chrétien, un lundi en avril.
    fête du travail, syndical, 1er mai.
    armistice 45, militaire, 8 mai.
    ascension, chrétien, un jeudi de mai.
    pentecôte, chrétien, un lundi de juin.
    fête nationale, républicain, 14 juillet.
    assomption, chrétien, 15 aout.
    toussaint, chrétien, 1er novembre.
    armistice 18, militaire, 11 novembre.
    noel, chrétien, 25 décembre.

    J’en oublie ?
    11 jours fériés, 6 expressément liés à la religion chrétienne (sans explorer le fait que les fêtes chrétiennes ne sont que des reprises de fêtes des religions précédentes..). Ca justifie au moins la démarche, même si ce n’est qu’un prétexte.

    Supposons qu’on remplace ces jours fériés par des congés annuels supplémentaires. 0 jours fériés, mais 11 jours de vacances de plus... Ca a un sens. Actuellement, le pays ne s’arrête pas un jour férié, il y a encore de l’eau à nos robinets, de l’électricité dans nos prises et des toubibs dans nos hôpitaux...
    On gagnerait en souplesse mais on perdrait la paye supplémentaire du fait de travailler un jour férié (pour ceux que ça concerne).
    Faut voir... a titre perso, je n’est jamais perçu les jours fériés comme porteurs de sens, donc ça ne me choquerait pas de les troquer contre 2 semaines de congés payés supplémentaires.


    • sleeping-zombie 6 juillet 2012 11:44

      « je n’est »
      tsss.... désolé pour vos yeux. Et pourtant je me relis.


    • jef88 jef88 6 juillet 2012 12:04

      jour de l’an, païen, 1er janvier. A une époque l’année commençait le 1er mars
      lundi de paques, chrétien, un lundi en avril. ............ aprés une pareille semaine : vendredi saint ! paques et toutes les célébrations .....il faut se reposer
      fête du travail, syndical, 1er mai.
      armistice 45, militaire, 8 mai................patriotique
      ascension, chrétien, un jeudi de mai.
      pentecôte, chrétien, un lundi de juin...........ancienne fête celte
      fête nationale, républicain, 14 juillet..............patriotique
      assomption, chrétien, 15 aout.
      toussaint, chrétien, 1er novembre...........ancienne fête celte
      armistice 18, militaire, 11 novembre..............patriotique
      noel, chrétien, 25 décembre...........ancienne fête celte


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 6 juillet 2012 12:09

        Les religieux de toutes obédiences se sont jusqu’à présent accommodés de l’actuel calendrier des jours fériés. Robespierre et ses amis Montagnards avaient voulu changer le calendrier. Flop complet !

        Qu’en est-il au fait, des fêtes légales en Arabie Saoudite, en Israël, en Algérie, en Inde, au Japon ?
        Plutôt que de proposer des jours fériés à la carte, on pourrait accorder à tous le congé du vendredi (comme les musulmans), le samedi (comme les israelites), le dimanche (comme les chrétiens). On pourrait même décider de ne plus travailler du tout...
        Soyons sérieux. Le grignotage de nos vieilles habitudes culturelles par les religieux importés ne doit pas être encouragé par les pouvoirs publics.

        PS/ Nos fêtes « religieuses » sont souvent, comme le fait remarquer Sleeping-zombie, une récupération chrétienne de vieilles fêtes païennes : Noël pour fêter le solstice d’hiver, Pâques pour l’avènement du Printemps, etc.

        • Fred59 6 juillet 2012 12:32

          L’article est très bien vu

          De nombreux reculs sociaux sont en cours de réalisation ; on a commencé le détricotage de la médecine du travail au 1er juillet (entrée en vigueur du décrêt du 30/1/2012, tue dans tous les journaux) et déjà la vague suivante est en route. Par exemple, le 2 juin est paru un décrêt qui annihile la catégorisation de certains métiers comme pénibles via les conventions collectives (résultat, si une convention collective a décrit un métier comme pénible, cela prend officiellemnt fin au 31/12/2012). Et maintenant, cet usage fourbe et biaisé de la laïcité...

          Ceci dit, cela n’est pas neuf. On est tout à fait dans la lignée historique du mouvement des Lumières. A l’époque, le passage à la semaine de 10 jours était avant tout un moyen pour augmenter le nombre de jours travaillés, et réduire le nombre de jours d’oisiveté des travailleurs... Le prétexte, c’était que dès qu’ils avaient un peu de loisirs, ils le passaient à se saoûler (c’était du moins la pensée de Voltaire). Et l’excuse philosophique, c’était déjà la laïcité - la semaine de 7 jours étant un calibre religieux.


          • chapoutier 6 juillet 2012 12:46

            l’Association nationale des DRH a agit de la même manière dans le cadre de la loi harcèlement et cela à pleinement réussi puisqu’il est plus facile pour un employeur d’accuser un employé de harcelement que l’inverse. 


            • Croa Croa 6 juillet 2012 16:23

              La corvée de 7 heures soit-disant pour les vieux nous bouffe déjà un jour (par défaut Pentecôte)... Normal qu’ils cherchent à gratter encore vu que personne ne proteste !


              • lemouton lemouton 7 juillet 2012 10:47

                Exact Croa... et j’attend quel politique va nous rendre ces 7h...


                7h piquées par Raffarin, et qu’aux salariés... smiley

              • titi 6 juillet 2012 16:36

                « C’est le totalitarisme communautariste en marche »

                Voilà ce que j’appelle arriver après la bataille.

                Toutes les entreprises doivent gérer les absences injustifiées au moment des fêtes musulmanes. Mais shuuuutttt... faut pas le dire pour ne pas stygmatiser !!!

                Ces fêtes religieuses à la carte permettraient au moins de cesser l’hypocrisie.


                • CHALOT CHALOT 6 juillet 2012 20:35

                  Titi ! lisez l’article d’abord !


                  • gordon71 gordon71 6 juillet 2012 20:45

                    salut 


                    chalot qui défend les jours fériés religieux...

                    j’adore 

                    je crois que qu’il faut marquer ce jour d’une pierre blanche...

                    ou créer un jour férié pour fêter çà

                  • CHALOT CHALOT 6 juillet 2012 20:48

                    Non ! Gordon71 ? Chalot défend les acquis sociaux donc les ponts , en plus un tien vaut mieux que deux tu l’auras !


                    • titi 6 juillet 2012 23:12

                      Bah je sais où vous bossez Chalot...

                      Parceque moi depuis que je travaille j’ai jamais vu de pont qui soit un « acquis social »
                      C’était soit des RTT, soit des récups d’heures supp, soit carrément des CP.
                      Donc quelque chose qui était de toutes façons du et qui si il n’avait pas eu lieu au moment du pont aurait eu lieu à un autre moment.

                      Mais peut être suis je naif, et peut être y a-t-il d’autres façons de fonctionner... dans l’enseignement ou les hopitaux par exemple... mais non je n’ose le croire...
                      Eclairez nous !!!


                    • CHALOT CHALOT 7 juillet 2012 09:31

                      Oui vous êtes naïf, le patronat cherche depuis très longtemps à réduire le nombre de jours fériés.


                      • fredleborgne fredleborgne 7 juillet 2012 11:21

                        Je n’avais pas bien vu la possibilité par les patrons de ficher leurs employés sur leur religion via ce système de « connaissance » des jours de repos pris.
                        Ce fichage est bien sûr illégal en France (merci la CNIL)
                        Bien dommage cependant, car ce système de jours fériés à la carte était profitable aux deux parties en apparence.
                        EN fait, on pourrait mettre en place ce système si toutes les entreprises, toutes les collectivités, étaient gérées...par les employés eux-mêmes. Un catholique serait bien content qu’un musulman et un juif fasse tourner la boite le dimanche tandis que le musulman compterait sur les autres religions pour la faire tourner le vendredi.
                        Alors, je récapépète

                        WE musulman : Jeudi-Vendredi
                        WE juif Vendredi Samedi
                        WE catho Samedi Dimanche
                        WE athée de gauche : Dimanche Lundi (car il est bien connu qu’on veut le Lundi au Soleil)
                        WE de l’intérimaire précaire Mardi-Mercredi parce que personne ne veut de ces jours-là, qu’il est le « bouche-trou »

                        Et si les religions avaient été inventées par le même Dieu Résolument Humain pour se faire servir tous les jours et qu’elles soient complémentaires
                        Non, là, je déconne vraiment ;o)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès