Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quelques leçons chiffrées des régionales

Quelques leçons chiffrées des régionales

Avec le fort rebond de la participation et des régions partagées entre le PS et LR, le FN ne remportant pas la moindre région, on peut tirer la conclusion qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Mais un examen plus fin des résultats permet d’aller au-delà d’une interprétation un peu superficielle.

 
Profond désenchantement politique
 
Bien sûr, 3,85 millions de citoyens de plus se sont déplacés entre les deux tours, la participation passant de 49,9 à 58,4%. Néanmoins, un chiffre a été totalement oublié dimanche : celui du nombre de bulletins blancs ou nuls, qui a augmenté de 388 000 d’un scrutin à l’autre, passant de 3,99 à 4,87% des votants, plus d’un million ! Près d’un électeur sur vingt a choisi de ne pas choisir. En outre, il faut rappeler que l’abstention est à 41,6% et que si on ajoute les votes nuls et blancs (qui devraient être décomptés des résultats finaux), on atteint tout de même 44,4% des citoyens inscrits qui ne sont pas exprimés. Le premier parti de France, c’est d’abord celui des Français qui choisissent de ne pas s’exprimer. On peut incriminer un manque de civisme, mais on peut aussi y voir le fruit de décennies de mauvaises politiques.
 
On a vu au premier tour le résultat de la profonde insatisfaction des Français à l’égard de ceux qui nous gouvernent depuis des décennies avec le nouveau record du FN, qui a rassemblé 27,73% des suffrages exprimés (un peu plus de 26% des votants). D’ailleurs, on pouvait retrouver dans le discours des ténors des deux grands partis l’illustration du profond désenchantement des Français, qu’ils ont sans doute ressenti lors de la campagne. Nicolas Sarkozy a promis une réflexion sur la ligne politique, tout en excluant NKM pour ne pas avoir suivi une ligne qu’il a pourtant remise sur le chantier. Bonjour la cohérence et voilà qui en dit long sur l’étendue possible du débat. Et la majorité a décidé d’accélérer sur l’emploi, comme si elle se rendait compte aujourd’hui seulement du fait que le chômage bat des records  !
 
Que penser du score du Front National ?
 
Bien sûr, avec 27,73% des voix, le parti de la famille bat un nouveau record. Mieux, avec moins de 60% de participation, il rassemble plus de 6,8 millions de voix, battant le record du premier tour des présidentielles de 2012. Mais plusieurs faits contribuent à grandement relativiser le score du FN. D’abord, il faut rappeler que le contexte est extraordinairement favorable, l’échec du PS précédant de peu l’échec de Sarkozy, soit un formidable encouragement à voter pour autre chose. Ensuite, il faut bien constater que le FN n’a pas gagné la moindre région, terminant environ 10 points derrière le vainqueur dans les trois régions où il était donné potentiellement vainqueur. Le FN continue à susciter, pour de nombreuses raisons, bien légitimes à mes yeux, un profond rejet d’une majorité de la population.
 
D’ailleurs, le bilan du second tour est mauvais puisque le FN recule, passant de 27,7 à 27,1% des voix, en reculant dans la majorité des régions ! Certes, il a gagné 800 000 voix, mais cela représente à peine 20% des nouveaux votants. En outre, comme on peut quand même considérer que le FN a bénéficié de reports de voix, on peut estimer qu’environ 90% des nouveaux votants se sont déplacés pour faire barrage au FN. L’une des leçons de ce scrutin, c’est que le parti de la famille Le Pen continue à susciter un profond rejet, rejet tel qu’il parvient à mobiliser une partie des abstentionnistes. Cette résistance fait que l’on peut penser que le FN n’accèdera jamais au pouvoir, d’autant plus qu’il ne s’agissait que d’élections régionales, pour l’institution qui a le plus petit budget de notre République.
 
Finalement, ces élections régionales sont une nouvelle illustration du désenchantement politique français, qui se traduit par une concentration des votes d’opposition au système sur un parti assez repoussant pour permettre la reproduction de majorités qui ont si souvent échoué.

Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 15 décembre 2015 10:55

    « Cette résistance fait que l’on peut penser que le FN n’accèdera jamais au pouvoir... »



    Vous pouvez penser ce que vous voulez, la réalité n’a rien à faire de vos états d’âme. 


    Le Front national va pousser la droite burnes molles dans les cordes, pour la contraindre à sortir de son lâche attentisme et à opter, une bonne fois pour toutes, entre le Nouvel Ordre Mondial à hégémonie américaine et le patriotisme. 


    Ce jour-là, le rassemblement national devrait récupérer la fraction de les « Républicains » se souvenant de leurs origines gaullistes, qui le porteront bien au-dessus. de la barre fatidique des 50 %. 


    Et si ce n’est pas le cas, la France multiculturelle yankeesée chère aux « Young Leaders » de l’UMPS, donnera raison au pessimisme d’Eric Zemmour. 


    • jaja jaja 15 décembre 2015 11:18

      @César Castique

      Je crois à ça moi aussi. Le devenir commun d’une majorité de politocards sarkozystes et du FN. Le FN c’est la recomposition de la droite classique, devenue repoussante, autour de principes réactionnaires censés la revigorer : racisme, élitisme, anti-syndicalisme, ordre moral, impérialisme guerrier etc.

      En attendant c’est le PS et ses alliés « de gauche » qui nous imposent l’État d’urgence réprimant manifestations des travailleurs (Air-France) et lançant ses flics contre les rassemblements écologistes (ZAD de Nantes, Sivens, COP21...)

      La compétition au sein du système se borne à savoir quel bloc de droite ou de « gauche » sera le meilleur pour nous imposer l’austérité voulue par l’oligarchie capitaliste, même si pour cela l’État d’exception doit nous être infligé.

      La seule solution pour nous se trouve dans les luttes que leur austérité génèrera de plus en plus. La résistance des travailleurs contre ces deux camps, au final alliés, contre notre camp social.


    • devphil30 devphil30 15 décembre 2015 11:45

      @César Castique


      D’accord avec vous.

      Les électeurs ne lisent pas les programmes des partis , certains partis n’ont pas grand chose à proposer à part du vent.

      Le contenu du programme du FN est clair et précis , qui l’a regardé ? 

      Pas grand monde , il faut mieux écouter l’hystérique Valls hurler contre le FN et la majorité des journalistes faire une représentation nazi du FN.

      Ils sont fous et procèdent à de la manipulation.

      Question simple qui est le méchant des USA et de la Russie ?
      Une grande majorité des Français répondront la Russie sans même savoir pourquoi.

      Et pourtant on regardant les informations sur internet on comprend le jeu des occidentaux à travers le monde ( surtout le moyen orient ) 

      Que fait la Turquie dans l’OTAN après un actes de guerre envers la Russie ?
      Imaginiez que ce soit un F16 Américain qui est été abattu .....

      Pour revenir à notre petit univers Français , quel parti a œuvré pour un rapprochement avec la Russie , quel parti a dénoncé le double discours en Syrie , quel parti veux sortir de l’Otan etc ....

      En quoi un parti qui envisage du meilleur pour la France , plus d’indépendance vis à vis des USA , de l’Europe , de l’Euro , de la gestion de frontières serait vilipendé et comparé à un parti extrémiste ?

      La personnalité de Jean Marie Lepen est une chose mais le FN a changé de président.

      Certains vont dire , oui mais c’est la fille , c’est une caste etc ....

      Un refus total de remise en question, une stigmatisation sans aucune réflexion font de ceux qui refusent de se pencher sur les propositions du FN des personnes à leur manière extrémiste.

      Comment les électeurs votent ?

      Il y a ceux qui votent toujours à droite et ceux qui votent toujours à gauche , je les respecte mais ils votent sans regarder encore une fois les programmes et les propositions.

      C’est dans les habitudes , ils votent.

      A titre personnel ,j’ai essayé toutes les couleurs, j’en arrive à penser que le FN a changé depuis plusieurs années et qu’il faut écouter ce qu’il propose avant de nous retrouver au fond du gouffre financier ( rappel au 1 Janvier 2016 , les banques pourront facilement se renflouer sur nos comptes bancaires ).

      Les propositions du FN vont vers plus d’indépendance face à un système mondial qui nous broie , ceux qui se réclament du Gaullisme feraient bien de consulter les positions de De Gaulle et celle du FN , beaucoup de similitude sur une vison de la France.
      Et la période de De Gaulle ne fut pas trop mauvaise.

      Voila , je dis juste qu’il faut regarder et surtout ne pas être manipulable.

      Je me trompe peut être et il est possible qu’un jour je sois déçu par le FN mais qu’elle est cette démocratie dont le premier ministre influe sur les résultats des votes et de la représentation par des retraits de listes.

      Réfléchissez aux mots de Marine Lepen sur l’UMPS , les arrangements entre partis etc ....
      Les régionales auront permis de donner tout le sens à sa rhétorique.

      Philippe 

       



       

       
       

       

    • César Castique César Castique 15 décembre 2015 11:49

      @jaja

      « e devenir commun d’une majorité de politocards sarkozystes... »



      Vous parlez bien de Sarkozy l’Américain ? smiley smiley


      « La résistance des travailleurs contre ces deux camps, au final alliés, contre notre camp social. »


      Et c’est ’achement bien parti. Résultats du 1er tour des régionales :

      — Extrême gauche : 1.54 %

      — Front de gauche : 2.51 %

      — Parti communiste français : 1.55 %

      On entend les premiers grondements de la Raison qui, bientôt, va tonner en son cratère. 

    • jaja jaja 15 décembre 2015 12:10

      @César Castique

      Bon je n’ai pas l’habitude de me cacher derrière mon petit doigt et rien ne me dit que les « les premiers grondements de la Raison.... bientôt, va tonner en son cratère ». Je ne suis pas Madame Irma. De même je sais dans quel état se trouve l’extrême gauche, puisque le NPA n’a même pas pu se présenter, faute de fric, aux Régionales. Ce qui fait que je me suis abstenu aux deux tours ne pouvant voter pour ceux qui nous imposent l’État d’urgence....

      Par contre je sais que tous les partis du Système, y compris le FN, connaitront le retour de bâton quand les prolétaires s’y mettront. Le PS a fait savoir qu’il avait entendu le message des électeurs et les caciques pleins de fric qui le dirigent ont donc généreusement augmenté le SMIC d’à peine 6 centimes de l’heure au 1er janvier... de quoi foutre en rogne le mieux intentionné des électeurs à l’égard du PS et bossant pour ce salaire de misère !


    • charlie charlie 15 décembre 2015 12:57

      @jaja

      « je me suis abstenu aux deux tours ne pouvant voter pour ceux qui nous imposent l’État d’urgence.  »

      Bonjour, que je comprenne votre point de vue : vous n’aviez aucune liste au premier tour hors celle du gouvernement et du FNUMP ?

      Il n’y avait pas de FDG par ex ?

      (question sérieuse, j’aimerais savoir si vos désaccords à l’extrême gauche vous empêchent à ce point de voter pour des listes « soeurs », et si oui, pourquoi)



    • jaja jaja 15 décembre 2015 13:20

      @charlie

      Le FdG s’est allié au deuxième tour avec le PS de l’État d’urgence, de la répression et de l’austérité. Ce qui était prévu et prévisible. Donc pour moi impossible de voter pour ces gens là...
      La seule liste pour laquelle j’aurai pu voter sans me renier c’est celle de Lutte ouvrière... mais bon trop de divergences là aussi....


    • charlie charlie 15 décembre 2015 13:29

      @jaja

      Merci de ta réponse, je poursuis : quelles sont les divergences avec LO, au point de ne pas voter.

      En fait, tu comprends ma question. Mélenchon fait une sorte de constat d’échec (normal, avec la raclée qu’il a prise depuis les présidentielles). Exit, alors, le désaveu populaire pour la galaxie PG, PC, Ensemble et une partie des écolos. Exit LO (invisible). Exit NPA (pour les raisons que tu donnes, mais il n’a jamais fait des scores staliniens non plus).

      Alors ?

      Comment analyser la proclamation du « pas assez de gauche » de tous les leaders de ces partis ? Alors que le peuple se détourne de la gauche extrême ou radicale ?

      N’ya-t-il pas une profonde interrogation et remise en question à faire ?

      A mois que tu ne penses que les élections ne sont pas faites pour vos partis. Mais alors, pourquoi se présenter ?

      Une révolution ? oui mais sous quelle forme ? qui y travaille ?


      (questions sans doutes naïves, mais toujours aussi sérieuses)



    • jaja jaja 15 décembre 2015 13:51

      @charlie

      Les divergences que j’ai avec LO qui se présente comme « le seul parti des vrais communistes » ne sont pas que théoriques mais aussi et surtout que sur un certain nombre de luttes LO ne participe pas aux actions communes (manifestations, rassemblements etc.) menées par le reste de l’extrême gauche, parfois alliée au PCF et aux divers partis du FdG (mais pas toujours).... LO fait souvent le service minimum....

      Je pense qu’au plan électoral nous n’avons aucune chance. Nous sommes inaudibles au plan médiatique et ce ne sont pas les rares passages de nos porte-paroles qui peuvent modifier la donne. Je rencontre régulièrement des gens qui ne savent même pas ce qu’est le NPA. Par contre se présenter aux élections (lorsqu’on en a les moyens financiers) permet de faire connaître le parti et son programme...dire un peu qui on est et ce que l’on veut... rien de plus ! Le changement ne passera jamais par les urnes ni par un parti unique c’est ce que l’on peut tirer de l’histoire... Donc on devrait nous voir aux Présidentielles (si on décroche les 500 signatures... ce qui est toujours un gros boulot pour les militants sollicitant essentiellement les Maires des toutes petites communes)...

      Pour le NPA ce n’est pas trahir un grand secret que de dire que l’un de ses principaux obstacles est d’ordre interne. Avec 5 tendances aux options différentes il est évident que la remise en cause c’est quotidien, mais pas forcément, hélas, sur les mêmes bases pour toutes et tous smiley Bon c’est la rançon de la démocratie. En attendant il y a beaucoup de sympathisants qui attendent (avec raison selon moi) que les choses se calment en interne pour intégrer le parti...


    • charlie charlie 15 décembre 2015 15:13

      @jaja

      Je n’avais pas pensé que c’était aussi pire….. smiley avec 5 sous-courants à l’intérieur même du NPA, cela nous fait pour la gauche extrême une galaxie complètement émiettée. 

      A moins d’un grand leader charismatique qui entraînerait tout le monde dans son sillage (et qui soit accepté comme tel, ce qui n’est pas idéal non plus), je ne vois pas comment on va se sortir de cette impasse actuelle. Certains ont cru en Mélenchon pour ce rôle, mais il n’avait pas le souffle sur la longueur.

      Merci en tout cas, et bonne chance, mais moi je n’y crois pas.

      (si tu as suivi quelques’un de mes messages, tu sauras que pour moi l’exclusion absolue de la religion du champ politique est un présupposé incontournable.

      Dommage, c’est un aspect qui m’éloigne radicalement de vos positions qui sont grosso modo les miennes, par ailleurs.)


    • Aristide 15 décembre 2015 15:16

      @jaja


      En résume LO est pas assez unitaire sur vos manifs et autres luttes. Et pour en rajouter vous parlez de 5 tendances aux options différentes au NPA.

      Ce qui est étonnant c’est que vous soyez encore à prôner un renversement du capitalisme, bon mais pour mettre quoi à la place ... 

      En fait la transformation de la LCR en NPA n’est pas qu’un changement de nom, il s’agit bien de l’abandon de l’idéal communiste révolutionnaire pour un positionnement assez ... simpliste qu’est l’anticapitalisme sans autre proposition de remplacement.

    • César Castique César Castique 15 décembre 2015 16:01

      @devphil30

      « Il y a ceux qui votent toujours à droite et ceux qui votent toujours à gauche , je les respecte mais ils votent sans regarder encore une fois les programmes et les propositions. »

      D’une manière générale, je ne crois pas en un homme doué de raison, s’en servant pour mener sa vie en toute connaissance de cause dans le droit chemin. Nous sommes d’abord des créatures dominées par l’affectif, l’émotionnel. Et de là viennent la plupart de nos comportements et de nos choix.

      A partir de là, il est inutile de chercher de la cohérence, non seulement chez l’électeur moyen, mais également chez les dirigeants politiques eux-mêmes. Prenez Henri Guaino, c’est un cas d’école !

      Voilà un type qui a fait des études supérieures, qui a l’habitude de réfléchir et d’écrire, mais qui peut-être à la fois souveriniste et sarkozyste, ce qui revient, dans mon esprit, à être simultanément distillateur et membre d’une ligue de tempérance.

      Ses convictions le poussent au souverinisme, ses sentiments le lient – en tout bien tout honneur, je m’empresse de le préciser - à Sarkozy, et ce sont les sentiments qui l’emportent.

      Je veux bien que l’exemple soit extrême, mais il indique ce qu’on peut attendre raisonnablement de l’électeur lambda. Celui-là qui compose déjà la totalité de ceux qui ne se déterminent que bulletins en main, dans l’isoloir. Certains disent jusqu’à 1 sur 4.


    • César Castique César Castique 15 décembre 2015 16:02

      @jaja

      « ... tous les partis du Système, y compris le FN, connaitront le retour de bâton quand les prolétaires s’y mettront. »


      C’est là, j’imagine, que vous comptez sur l’ignorance et la naïveté des salariés immigrés et issus de l’immigration, parce que, parmi les de souche et assimilés, ils ne sont plus 10 % à croire encore à une émancipation découlant de la propriété collective des moyens de production.

    • jaja jaja 15 décembre 2015 16:55

      @Aristide

      « En fait la transformation de la LCR en NPA n’est pas qu’un changement de nom, il s’agit bien de l’abandon de l’idéal communiste révolutionnaire pour un positionnement assez ... simpliste qu’est l’anticapitalisme sans autre proposition de remplacement. »

      Bon Aristide encore la bave aux lèvres smiley

      Il ne s’agit que de prendre le meilleur des expériences du mouvement ouvrier, communiste et anarchiste pas de brader la Révolution ni remettre ses fruits à une nouvelle oligarchie exploiteuse comme ce fut le cas en URSS. Il faut tirer les leçons des expériences passées...
      Ce que nous tentons de faire... sans Aristide et c’est tant mieux !

      Pour ma part je me bats pour que l’égalité sociale soit totale entre toutes et tous... c’est-à-dire égalité totale de revenus, partage du temps de travail nécessaire et prise collective des décisions sur quoi produire et comment (conditions de travail)...dans des entreprises socialisées dans une économie planifiée ou règne la démocratie des Assemblées générales des travailleurs....

      Si c’est pas du communisme c’est quoi mon cher Aristide ?


    • César Castique César Castique 15 décembre 2015 18:06

      @jaja

      « ...des décisions sur quoi produire et comment (conditions de travail)...dans des entreprises socialisées dans une économie planifiée ou règne la démocratie des Assemblées générales des travailleurs.... »


      Je crois que ça joue pas, là... Soit l’économie est planifiée, soit, ce sont les prolétaires qui décident quoi produire... 

    • jaja jaja 15 décembre 2015 18:18

      @César Castique

      Et c’est à qui à votre avis de réaliser la planification socialiste sinon que c’est aux travailleurs et à leurs assemblées en premier lieu à déterminer leurs besoins et ce qu’il est possible de produire et à quel rythme. Laisser cette tâche aux spécialistes reviendrait à donner le pouvoir à une caste qui deviendrait rapidement une nouvelle classe exploiteuse. On a vu en URSS.

      Cette question est d’une importance capitale et de sa résolution (ou non) dépend qui dirige vraiment les entreprises expropriées après la Révolution le prolétariat ou ce que Djilas appelait « la nouvelle classe »....


    • César Castique César Castique 15 décembre 2015 18:30

      @jaja

      « Et c’est à qui à votre avis de réaliser la planification socialiste sinon que c’est aux travailleurs et à leurs assemblées en premier lieu à déterminer leurs besoins... »


      Quarante millions de travailleurs, dispersés en 800’000 assemblées, elle promet d’être homérique l’élaboration des consensus...

      Vous délirez, mon pauvre ami...

    • jaja jaja 15 décembre 2015 18:59

      @César Castique

      Reportez vous partout au principe de démocratie directe à la base élisant des délégués révocables se réunissant par branches, par exemple la métallurgie pour y exprimer et y réaliser les exigences des travailleurs de ce secteur... Ce mix de démocratie directe mais aussi l’élection nécessaire de délégués est tout à fait viable et n’a rien à voir avec votre fouillis des 800 000 assemblées....
      Notez qu’au final le principe du Référendum, basé sur les travaux des différentes commissions, est tout à fait possible et même souhaitable. La réalisation technique à l’heure d’Internet est presque un jeu d’enfant...

      Bon je sais vous... vous ne délirez pas ! Vous êtes un anti-système du FN et donc partisan de laisser au patronat ses prérogatives de droit divin d’exploitation des travailleurs ! Ce que la blonde ne claironne pas trop fort afin d’abuser les gogos en période électorale !


    • César Castique César Castique 15 décembre 2015 20:14

      @jaja« ...la métallurgie pour y exprimer et y réaliser les exigences des travailleurs de ce secteur... »



      A condition qu’elles n’excèdent ce qui a été prévu dans le cadre des importations de matières premières. Parce que cela aussi, il faudra planifier.



      « La réalisation technique à l’heure d’Internet est presque un jeu d’enfant... »


      Et le maquillage des résultats aussi... Bonjour le bordel, quand les votes s’établiront à 50.7-49.3 %...


      Mais enfin, si ce genre de rêveries vous aide à trouver le sommeil et à dormir d’un sommeil paisible, c’est moins néfaste que les barbituriques.


      « ...au patronat ses prérogatives de droit divin d’exploitation des travailleurs ! »


      Après que les assemblées auront transformé la gestion « démocratique » des entreprises en foutoir généralisé, il y en a qui regretteront les temps où la paie qui tombait pile, le 25 du mois.

    • Marko Pauleau Je suis Diesel 15 décembre 2015 21:33

      @jaja
      Toi avec tes 0,5% on comprend que la démocratie te fiche des boutons. Les sept millions de fachos ont bien l’honneur de t’envoyer te faire f...

      Allez sans rancune papy ! Comme disait ton papa spirituel Pol Pot, le p’tit rouge y a que ça d’bon !

    • jaja jaja 15 décembre 2015 22:05

      @Je suis Diesel

      Bof, c’est si con que je ne sais quoi te répondre petit merdeux ! Toi aussi va astiquer tes croix gammées avec tes potes et lâche moi la grappe...


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 16 décembre 2015 09:25

      M@César Castique

      le FN ne représente que 13.5 % DES VOTANTS

      LE 1ER TABLEAU EST COMPLETEMENT FAUX !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      WAUQUIEZ 1ER CUMULARD DE FRANCE maire, depute, pdt region, vice pdt des ripoublicains

      IL FAUT BOYCOTTER SA REGION !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 16 décembre 2015 18:55

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      ou QUE SA REGION LE BOYCOTTE ET SAISISSE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
        !!!!


    • Laurent Simon 15 décembre 2015 15:21

      article intéressant, mais l’analyse sur le surcroît de participation est beaucoup moins pertinente que celle dans « Régionales 2015 : sursaut ou sursis ? » par Sylvain Rakotoarison , qui montre bien qu’il y a eu plus de vote FN là où il pouvait gagner, et du ’vote utile’ pour les listes de droite là où le FN n’avait aucune chance.


      • Laurent Simon 15 décembre 2015 16:03

        Avec les Blancs et nuls, 74.3% des français ne veulent pas du FN au 2e tour, contre 73.3% au 1er tour (nombre de bulletins blancs ou nuls, qui a augmenté de 388 000 d’un scrutin à l’autre, passant de 3,99 à 4,87% des votants), indicateur cohérent avec ce que dit R. Cayrol : 2 français sur 3 ne veulent pas du FN au pouvoir.


        • César Castique César Castique 15 décembre 2015 16:40

          @Laurent Simon

          « Avec les Blancs et nuls, 74.3% des français ne veulent pas du FN au 2e tour... »


          Eh non ! Ceux qui ne voulaient pas du FN sont allés voter. Contre le FN donc, je pense qu’on sera d’accord...

          Et bien ils ne représentaient que 40.5 % des Français inscrits sur les listes électorales. On est toujours d’accord ?

        • jeanpiètre jeanpiètre 15 décembre 2015 18:19

          @César Castique
          Il est bien difficile d’attribuer une intention à qui ne se déplace pas.

          peut être qu’une bonne partie sont comme moi , et ne veulent plus être pris dans le jeu de l’umpsfn.
          il reste 2 ans à marine pour débaucher le reste des chevènementistes,des hommes d’affaires troubles, et des jeunes énarques aux dents qui rayent le parquet.
          Ce qui ne fera que renforcer mon opinion qu’elle est la candidate du système, (ce qui est déjà le cas , mais les feneuneux sont tellement grisés par le fait qu’on ne parle que d’eux).

          Je ne suis pas aller voté , parce que je ne veux plus donner ma voix à des marionnettes, et que , le jour où le feneuneu aura accès au pouvoir, il lèvera le voile sur son vrai programme, pas celui qu’il nous sert de façon marketing, et ça risque de faire passer mai 68, les troubles de 1997,ceux de 2005 , pour une fête de fin d’année à la primaire st antoine de la miséricorde de Rambouillet 

        • César Castique César Castique 15 décembre 2015 20:36

          @jeanpiètre

          « Il est bien difficile d’attribuer une intention à qui ne se déplace pas. »



          Pas tellement, quand on est vraiment motivé contre quelque chose, on se bouge le cul.


          « Ce qui ne fera que renforcer mon opinion qu’elle est la candidate du système... »


          Tout dépend de ce qu’on appelle le système. En attendant, personne d’autre, en France, ne se dresse sérieusement contre la succursale européenne de la mondialisation ultralibérale. 


          Et c’est quand même déjà grâce au FN que Flamby n’ose pas ouvrir plus grandes les portes de la France, à l’invasion des Levantins. C’est toujours ça de gagné.


          P.S. - Une anecdote bien significative. Aujourd’hui, Kosciusko-Morizet a claqué la porte de la direction de « Les Républicains », et Wauquiez l’a remplacée. Ce qui se ramène au remplacement d’une Young Leader de 2005 par un Young Leader de 2006, soit au remplacement d’un pion par un autre.


        • jeanpiètre jeanpiètre 15 décembre 2015 21:39

          @César Castique
          il n’y a que des pions en lisse. reste que le pion marine peut ne pas jouer plus un rôle de repoussoir que les autres.

          reste que la guerre aux levantins de marine sera la guerre à la finance de hollande, ou la guerre aux paradis fiscaux de nanozye, bref, une posture pour emporter le pactole.
          Puis elle fera la guerre aux chômeurs, qui sont pourtant son électorat de base, là on risque de bien se marrer

        • izarn 15 décembre 2015 22:24

          @César Castique
          Cela fait 59,5% de français qui n’ont rien contre le FN, de plus celui-ci a eu plus de vote que la gauche seule hors extreme gauche et autres Mélenchon....De meme pour les ripoublicains.

          De plus le système de second tour fausse les données, pour la bonne raison que certains ont voté contre eux-meme ; pour les partis qu’ils rejettent !
          J’aimerais bien voir la tronche du communiste qui vote Sarkosy...Pov’ type....
          Un barrage au FN de cette manière, ne peut tenir longtemps, il est anti-démocratique : On ne force pas les gens à voter contre leurs idées bien longtemps ! Les gens vont s’apercevoir qu’ils sont dans un système devenu totalitaire, ou le vote ne sert à rien...
          En fait les chiffres du second tour, nous montre ce système politique devenu difforme, éclaté, en état de chantage émotif contre une vision de la réalité déformée et publicitaire à l’encontre du FN.
          On se demande jusqu’ou peut aller cette sorte de « Front Républicain » qui ne porte de républicain que le nom, en période d’Etat d’Urgence.

          Les petits partis anti-systèmes mais anti-FN, peuvent etre fiers d’eux : Ils sont désormais décrédibilisés comme le fut la décision funeste de Mélenchon au second tour de 2012.
          On ne vote pas pro-système au régionales, simplement pour éviter qu’une région soit prise par le FN. C’est totalement irresponsable vis à vis des élècteurs. Ca montre surtout la posture factice de ces petits partis, soit disant contestataires et qui se couchent à la première occasion.
          Si le FN n’est pas dangereux pourquoi ces gens la lui font barrage, en foutant à la poubelle toutes leurs idées ?
          Maintenant, etes vous bien avancés ? Vous n’avez pas vu que vous avez été manipulés ?
          Est-ce que je peux croire ces idiots quand ils vont recommencer leur barratin anti-système ?
          Rendez vous compte de ce que vous avez fait, comme aurait Poutine....
          Désormais il n’y a plus que le FN qui est crédible comme parti anti-Système.
          On peut écouter alors le discours anti-Establishment de J.M. Le Pen, étonnamment lucide...Et effectivement d’un trés bon niveau d’analyse.

          https://youtu.be/4npJI9hsqXQ



        • César Castique César Castique 16 décembre 2015 00:40

          @jeanpiètre

          « Puis elle fera la guerre aux chômeurs, qui sont pourtant son électorat de base... »


          Ouais mais une fois qu’on sera dans la place, il y aura plus d’élections, donc il y aura plus besoin d’électeurs.

          Un demeuré batave mettra le feu au Palais-Bourbon, Marine signera un décret pour la protection du Peuple et de l’Etat. Toutes les libertés individuelles seront suspendues sine die, et je ne te ferai pas l’insulte de te raconter la suite, vu que t’es le mec à connaître ses classiques sur le bout du doigt.

        • César Castique César Castique 16 décembre 2015 00:47

          @izarn

          « ...pour la bonne raison que certains ont voté contre eux-meme... »


          Je me souviendrai toute ma vie de ce brave militant socialiste marseillais, manifestement retraité qui venait de consacrer des semaines à sa cause, et qui disait, effondré : « On nous a seriné que nous devions absolument battre l’extrême droite et la droite extrême, et maintenant, on nous dit qu’il faut voter pour la droite extrême. »

          P’têt’ qu’à l’heure qu’il est, il a pris sa carte au FN, vu l’état de sidération dans lequel il était.

        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 16 décembre 2015 09:27

          @jeanpiètre

          tout a fait OK AVEC VOUS :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :


        • Laurent Simon 17 décembre 2015 19:05

          @izarn Désolé : 2/3 des Français restent opposés aux idées du FN, notamment sur l’Europe Voir l’opinion de 4 politologues : «  »D’élection en élection, le FN progresse. Mais deux-tiers des Français restent opposés à ses idées, notamment sur l’Europe


        • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2015 21:53

          bonjour laurent

          ce qui a surtout passé au travers c’est que la V république accouche d’une dictature, puisque qu’elle ne représente plus la moitié des citoyens +1 des inscrits (45 299 289/2) +1 = 22 649 645 au premier tour et au 2e le duo PS/LR forcent la main des votants en agitant l’épouvantail FN.
          au 2e j’ai voté blanc je ne vois pas pourquoi j’aurai peur du FN alors que ce sont le PS et LR qui nous installent un état fascisant.
          http://ddacoudre.over-blog.com/2015/12/il-faut-virer-la-ve-republique.html
          cordialement.


          • Onecinikiou 16 décembre 2015 00:23

            Avant de susciter « le rejet d’une majorité de la population » dixit le faux gaulliste Herblay, celui-ci oublie commodément de nous dire, de nous rappeler, qu’il suscite avant toute chose le rejet de l’ensemble des groupes de pression et des différents lobbys coalisés, dont pas un seul n’a manqué pour fustiger le seul parti souverainiste et patriote en lice et crier au catastrophisme (QUI « joue sur les peurs » au fait... ?), et qui se sont lovés dans toutes les strates de la société, dans tous les carrefours de pouvoir, et jusque dans les institutions de la République dont les principes ont été galvaudées, subverties.

            Etonnant tout de même que notre blogueur, nulissime politologue et voiture balaie des ploutocrates, n’ose rappeler cette évidence, ce fait politique majeur qui contrevient à tous les principes démocratiques puisque déjà violant sans vergogne la serenite des débats, qui a pourtant partout crevé les yeux, et singulièrement lors de l’entre deux tours à la façon de celui de 2002. A aucun moment il n’en fait état. La raison en est simple puisque par sa vindicte essentiellement anti-Front National il demontre qu’il cautionne en vérité, tel l’antifa de service, éternel idiot utile et rabatteur de voix pour l’UMPS, la propagande orwelienne à l’attention des masses incultes et sidérées, manipulables à foison dans l’optique de sauver le Système mis en place par les élites euro-mondialistes, et ce dans leur intérêt exclusif.

            Rappelons cette autre évidence pour les derniers naïfs : les annonceurs, les multinationales (en particulier), dépensent chaque année en France 30 millliards d’€ de frais publicitaires.

            Qui peut croire un seul instant que ces organismes dépenseraient de telles sommes si cela - ce procédé, cette propagande littéralement - ne fonctionnait pas sur l’opinion, sur les consommateurs ?! De toute évidence, poser la question c’est y répondre.

            Or il en va des consommateurs comme des électeurs potentiels. Sauf qu’ici de surcroit la propagande est tout azimut, relayée servilement par l’ensemble des valais de l’oligarchie, et par l’oligarchie elle-même : médias de masse (presse écrite, radios, télés), porte-voix de ses maîtres et propriétaires ; grand patronat unanime, représentant les intérêts de la puissance actionnariale privée, et de la super classe mondiale apatride et cosmopolite ; syndicats félons et europeistes (salariés, de l’Education et de l’Université) ; Lobby judeo-sioniste, qui cherche à détruire la France et son peuple tant par haine et ressentiment que par stratégie géopolitique ; officines de subversion pseudo-antifasciste sous sa coupe (LICrA, UEJF, CRIF, SOS-racisme...) ; loges occultes maçonnique anti-nationales qui sont à la tête de l’Etat (Hollande, Valls et la moitié au moins du gouvernement et parlement actuels) ; Union européenne, chancelleries atlantistes par intérêts communs etc...

            La stratégie du Système, visant a diaboliser de manière absolument méticuleuse un parti et un seul (celui considéré comme le plus menaçant pour ses intérêts objectifs), à matraquer comme un sourd et sur tous les registres une opinion stupéfaite et qui à sa grande majorité ne pipe le moindre mot aux rapports de force politiques et idéologiques en vigueur, est bel et bien d’empêcher son accession au pouvoir, en instrumentalisant cette opinion et en la manipulant, jouant sur des réactions réflexes type pavloviennes, après trois décennies de conditionnement méthodique et faussement anti-fasciste.

            La réalité est que, au même titre que la publicité qui instille subrepticement le désir, la pulsion de consommation, cette stratégie de diabolisation politique fonctionne. Elle fonctionnait hier, elle fonctionne encore aujourd’hui. Fonctionnera-t-elle demain, face à l’aggravation de la crise civilisationelle, face à la pauperisation et insécurité croissante qui frappent la population ?

            Une chose est certaine, ce n’est pas le petit télégraphiste à la solde de l’Empire mondialiste Herblay qui pourra vous le dire, puisqu’il est un des rouages (même si insignifiant) du Système de domination.


            • Eezniaw 16 décembre 2015 03:25

              @Onecinikiou

              Bonjour,

              Je suis d’accord avec certaines de vos critiques vis a vis du système actuel. Néanmoins j’estime que vous n’avez pas le monopole de la critique, par ailleurs ce parti alimente la plupart des critiques qu’il dénonce et participe à diaboliser « au delà » du FN.
              Le FN a joui après les attentats et au premier tour d’une publicité extraordinaire dans les médias. A t’on pu voir une critique du libéralisme, de l’Europe, des médias ou des incohérences de la politique extérieure de la France ?
              Non. La raison est simple et vous l’avez vous même mentionné :

              Qui peut croire un seul instant que ces organismes dépenseraient de telles sommes si cela - ce procédé, cette propagande littéralement - ne fonctionnait pas sur l’opinion, sur les consommateurs ?!

              Pour être cohérent, il faut admettre que le FN alimente cette propagande (et s’en accommode surement). Il paupérise le débat, s’accoutume du fait que des idées lui sont associés sans pour autant qu’il les défende sur le fond.

              Un parti dangereux pour « la ploutocratie » n’a pas accès au médias, émergera très rapidement ou (si il est plus lent) sera irréprochable dans le discours.


            • Onecinikiou 16 décembre 2015 13:50

              @Eezniaw


              « Le FN a joui après les attentats et au premier tour d’une publicité extraordinaire dans les médias. »

              Première affirmation que l’on va qualifier de désinformée, qui en dit long à mon humble avis sur votre perception comme plus largement sur la perception médiatico-politique d’une majorité de nos concitoyens, tellement habituée à voir, à ingurgiter, matin midi et soir la déferlante et matraquage médiatiques des partis dit de « gouvernement » UMP/PS, qu’ils s’étonnent lorsque le Système, sous la pression des événements, attribue un peu plus qu’à l’accoutumée (mais reste néanmoins archi-minoritaire) un espace pour son principal adversaire et dont les résultats prouvent pourtant, au moins pour le premier tour, qu’ils sont plus qu’à jeu égal. 

              La preuve indubitable maintenant, ces sont les chiffres du CSA qui couvrent la durée de la campagne électorale officielle, et comble de malchance pour votre assertion, englobe donc pour cette année les événements malheureux du 13 novembre. 

              Temps de parole télés/radios du 26 octobre au 4 décembre + résultats du premier tour :

              - LR/MODEM/UDI/UD : 20h14mn / 27,25%

              - PS/PRG/UG : 17h30mn / 23,43%

              - FN : 11h07mn / 27,73%

              - FDG/PCF/PG/EELV : 8h54mn / 10,69%

            • Onecinikiou 16 décembre 2015 17:29

              @Eezniaw

              D’autre part, sur le fond, vous êtes un incorrigible naïf en pensant benoitement que le Front National, ou quiconque d’autre, serait le responsable de sa propre diabolisation, ou y particeperait ou s’en accomoderait.

              Il ne faut définitivement rien comprendre aux rapports de force idéologique impitoyables qui régissent, sous-tendent l’action des vecteurs de la domination oligarchique.

              Une bonne fois pour toute : la diabolisation n’est pas un choix, elle est inévitable. Elle est même un gage, une assurance de bonne conduite.

              Ainsi, et quand bien même vous ne tendriez pas le flan aux critiques sur des aspects hautement clivants ou polémiques (comme s’evertue à l’être Asselineau), que vous vous présentiez sous un jour le plus possiblement « irreprochable », le système malgré tout vous diabolisera ou tentera de le faire.

              Exemple fameux precisemment d’Asselineau, lui le haut fonctionnaire propret au discours policé mais non moins subversif en capacité de contrarier voire de menacer les intérêts du Système (contribuant notamment à le démasquer), qui malgré ses efforts visiblement éreintant à ne pas laisser paraitre d’aspérités idéologiques ou doctrinales dont le Système et ses agents stipendiés pourraient se servir (je crois même savoir qu’il fit le ménage récemment dans ses rangs concernant ceratins percus comme par trop « complotistes »), il fut, malgré cela donc, étrillé par la junte, par les kapos grassement payés sur deniers publics lors de son passage chez Ruquier, il qu’il en sortit manifestement défait, ratatiné.

              Tout cela achevant de décrédibiliser votre thèse qui fait plaisir à lire mais qui, dans le monde réel, se révèle être une bouffonerie cruellement démentie par l’exercice politique et médiatique.

              Nous en arrivons donc à l’épilogue du raisonnement : si donc, comme il vient d’être parfaitement mis en évidence, la diabolisation n’est pas un choix, mais une nécessité, un brevet de vertu, voyez les implications logiques :

              1/ Le Front National n’est pas le diable de confort que certains malfaisants veulent bien le répéter à satiété, tel un mantra, sans doute pour les rassurer eux-mêmes sur la nature de leurs ennemis et les moyens que ces derniers n’hésitent pas à mettre en oeuvre,

              2/ Le Front National par la critique qu’il devellope, et par surtout, en retour, la diabolisation et l’excommunication qu’il reçoit de la part de l’ensemble de ses vecteurs coalisés, démontre s’il le fallait encore - de ce seul fait - qu’il représente une menace objectif contre les intérêts du Système de domination, autrement serait-il aberrant dans ses positionnements et dans ses choix. Sauf à croire éventuellement à l’honnêteté du combat pseudo anti-fasciste du grand patronat, mais au risque alors de se couvrir de ridicule...

              3/ Cette incompréhension fondamentale des rapports de force par Asselineau, mais peut-être seulement sa lâcheté (car il ne peut pas ignorer ce qui vient d’etre rappelé, ou alors déni-t-il le réel), explique le fait indubitable qu’il passe plus son temps à taper sur le Front National que sur tout autre parti du Système, cela dans l’optique très certainement de lui complaire et de s’offrir une réputation a bon compte. Peut-être aussi pour éviter de subir lui aussi ce procédé disqualifiant. Ce faisant, en criant avec les loups et en donnant lâchement des gages à nos ennemis communs, il ne fait que valider en réalité leur stratégie de diabolisation aux yeux d’un plus grand nombre encore, diabolisation qu’il ne manquera pas de subir lui-même en temps utile, et qui de fait il subit déjà. Ce n’est donc pas seulement stupide et veule, mais c’est aussi contre-productif !

              Dont acte.


            • Eezniaw 17 décembre 2015 06:48


              Bonjour,

              Je n’ai pas dis que le FN était le parti le plus médiatisé dans les médias durant la campagne éléctorale, Cependant, depuis le 13 Novembre il a disposé d’une publicité dans les médias à travers divers événements - cocaïne, chômage, attentats, migration, refus d’interview télé, interview radio abandonné direct, relation père/fille - (vos chiffres du 26/11 au 4/12 ne sont pas bons pour plusieurs raisons ; si vous avez des sources, merci).
              Si le FN a des idées de fond (critique du libéralisme, de l’Europe, des médias ou des incohérences de la politique extérieure de la France) qu’il les expose quand il a l’accès au médias (entre 10 et 20% depuis des années il y a de quoi construire un débat) et qu’il ne commente pas autre chose (immigration, sécurité, commentaires de commentaire = peopleisation).
              Il me semble que si le FN abordait uniquement les premier il n’aurait pas accès aux médias.

              Les crimes de guerre du Vietnam n’ont pas été médiatisés ; l’ « invasion » soviétique en Afghanistan n’a pas été médiatisée ; les crimes de guerre/exploitation en Amérique du Sud n’ont pas été médiatisés ; les relations entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite n’ont pas été médiatisés ; l’impact de la colonisation Anglo-française dans la situation en Syrie n’a pas été médiatisé ; la connivence entre journalistes, politiques et économistes n’a pas été médiatisée, les études d’économistes sur la sortie d’euro, la remise en question du modèle économique néoclassique, les morts en Algérie française,  l’avenir énergétique improbable...

              Votre argument (pour simplifier, reprenez moi si je me trompe) est de dire que le FN subit des effets négatifs de sa médiatisation - diabolisation -, chose sur laquelle je ne suis pas d’accord. Depuis le temps, il aurait pu ne pas jouer le jeu des médias et s’interdire a tout commentaires ainsi qu’aux plateaux radios et télés.

              Concernant mes convictions, le parti dont je suis le plus proche est l’UPR (je vous accorde cela). Cependant certains problèmes ne peuvent être résolu qu’en passant par une vision mondialiste et non patriote (notamment les problématiques de l’énergie, de l’environnement, de la pollution et de la population) donc j’émets des réserves sur certains aspects. L’avantage c’est que le parti aborde des problèmes de fond qui, a titre d’information, sont disponibles gratuitement et sourcés. Si vous avez des liens à me proposez, je suis parfaitement ouvert pour les consulter.

              Bonne journée,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès