Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Qui peut sauver l’UMP ?

Qui peut sauver l’UMP ?

On sait que les comptes de campagne de l’UMP ont été invalidés par le conseil constitutionnel et que pour combler les 11 millions manquants, les dirigeants de l’UMP font feu de tout bois…mais si aujourd’hui, 7 millions auraient déjà été récoltés, les méthodes employées, et l’origine de cet argent pourraient bien poser, un jour ou l’autre, quelques problèmes…

On se souvient que, pour l’organisation des primaires, l’UMP avait mis en place un fichier, affirmant qu'il ne serait utilisé que pour les élections, sauf que depuis quelques jours, des centaines de milliers de destinataires, ont reçu de la part de Jean François Copé des SMS pour le moins limpides : « la voix de l’UMP ne s’éteindra pas. L’UMP a besoin de vous, faites un don dans le cadre de la souscription nationale sur www.u-m-p.org... Merci de votre aide ». lien

Il est bien possible que le fichier qui avait été constitué pour cette primaire UMP ait été utilisé pour récolter des fonds, ce qui n’était pas sa fonction primaire, d’autant que la direction du parti s’était engagé à ne plus l’utiliser, ce qui poserait un problème juridique.

D’autre part, un certain Philippe Casassus, qui affirme n’avoir jamais été sympathisant de l’UMP, a reçu aussi ce fameux SMS, ajoutant que les tentatives qu’il a fait pour se désinscrire ont lamentablement échouées et ce n’est pas un cas isolé.

Pourtant, alors que l’UMP jure que seuls les adhérents et les donateurs sont contactés…ce que la réalité dénie…

Selon la CNIL, il y a deux solutions : soit il y a une entorse à la loi, soit l’UMP a acheté un fichier commercial…

Mais ce n’est pas tout, puisque la situation de l’UMP, outre la péripétie des comptes invalidés, n’était déjà pas brillante, puisqu’elle devait déjà rembourser 55 millions d’euros d’ici fin 2016. lien

Affaire à suivre donc.

En attendant, 3 jours après le lancement de la souscription, 2 millions avaient déjà été récoltés…

La quête continue donc, et s’il semble que le parti ait déjà engrangé 7 millions d’euros, grâce aux généreux donateurs, il reste le tiers du parcours à effectuer d’ici la fin du mois de juillet si l’UMP ne veut pas se trouver en mauvaise posture.

Le responsable de cette situation financière est bien sur celui qui était le candidat présidentiel, Nicolas Sarközi, lequel a fait savoir qu’il avait versé 7500 € soit, d'après lui le maximum possible. lien

Tout le monde n’est pas de cet avis, puisque d’après certains commentateurs politiques, rien n’empêchait l’ex-président de rembourser la totalité de la somme, puisqu’il s’était porté « caution solidaire » (lien) et dans un scénario noir, il pourrait être amené à payer la dette si son parti n’y parvenait pas. lien

Thierry de Cabarrus, dans son blog hébergé par le « Nouvel’Obs  », ne dit pas autre chose, faisant le constat qu’entre la fortune personnelle de l’ex président, (2,7 millions) et son salaire, (1,2 millions/an), ses propriétés (5 millions d’euros pour son palais à Marrakech), ce dernier serait en capacité de rembourser la totalité de la dette dont il est le principal responsable. lien

Michel Sapin, ministre du travail, va un peu plus loin, affirmant que Nicolas Sarközi a « fraudé » en dépassant sciemment le plafond de ses dépenses de campagne, refusant que ce dernier se pose en victime, et il ajoute : « il est la victime de lui-même en l’occurrence ». lien

En tout cas pour l’instant, l’ex président n’a pas choisi l’option de tout rembourser lui-même, préférant mobiliser les militants de l’UMP.

Alors la quête continue, et bien qu’un dicton veuille que l’argent n’ait pas d’odeur, certaines démarches entreprises par les caciques du parti sont moralement discutables.

En effet, Rachida Dati s’est rendu le 17 juillet au Congo afin d’y rencontrer le dictateur local, Sassou Nguesso, et les mauvaises langues voient dans ce voyage une démarche permettant d’obtenir quelques millions d’euros.

En tout cas, si Nguesso décide de contribuer au sauvetage de l’UMP, il donnera la preuve qu’il n’est pas rancunier, puisqu’on se souvient que l’ex ministre de la justice qu’était Dati avait bloqué tous les biens du dictateur congolais. lien

Elle avait même déclaré : « certains pays africains étaient gérés par des potentats, des dictateurs qui sentent le soufre, et qui sont peu fréquentables  ».

Officiellement, la visite de l’ex-ministre se limitait à repérer les meilleurs élèves du pays afin de les faire accéder à l’excellence scolaire, puis universitaire.

On ne demande qu’à la croire, pourtant quelques jours après, c’est Jean-François Copé qui effectuait le même voyage. lien

Lui qui aime utiliser l’expression « petits pains au chocolat  » pour évoquer les noirs, semble donc leur trouver bon gout lorsqu’il s’agit de sauver son parti de la faillite, comme le fait remarquer Olivier Mouebara dans son blog « congonews-Brazzaville  » (lien) concluant : « les congolais n’ont pas besoin de Rachida Dati, encore moins de Jean-François Copé pour se prendre en main  ».

Comme l’écrit un autre africain, sous le pseudo Mawa, dans le blog « zenga-mambu.com », « tous les politiques français savent où aller cherche l’argent…les africains resteront des éternels esclaves pourvoyeurs de bonheur aux autres ». lien

S’il faut en croire la direction du Réseau Nerrati-Press  : « la visite de Rachida Dati à Brazzaville cache une réalité que l’on connait par le biais de nos sources. L’UMP au bord du gouffre financier a jugé utile d’envoyer auprès du dictateur Sassou un fusible, moins exposé, pour rembourrer ses caisses. Cette aide financière au profit de l’UMP se fait au détriment du peuple congolais en l’occurrence son trésor, qui se voit là délester de plusieurs millions avoisinant le milliard de francs CFA. N’est-elle pas mandatée par Sarko lui-même pour aller chercher l’argent pour aider à renflouer les caisses de l’UMP rendu à la dèche par ce dernier ? C’est ce même Sarko qui affirmait à Dakar « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire »… ». lien

Etrange télescopage de l’histoire, au moment ou Sarközi tentait un retour remarqué, il se retrouve au cœur d’une vieille histoire qui revient au devant de la scène, l’affaire Karachi pour laquelle le quotidien « Le Monde » à proposé en 3 minutes audio un résumé très clair. lien

En effet, cette affaire vient d’être relancée par le témoignage de Pierre Mongin, chef de cabinet de Balladur en 1993 lequel a affirmé au juge que les fonds secrets de Matignon n’avaient pas été mobilisés pour la campagne de 1995, impliquant de fait que l’argent de cette campagne venait d’ailleurs. lien

On se souvient que Nicolas Sarközi et Nicolas Bazire étaient à ce moment les principaux hommes à la manœuvre pour récolter des fonds pour leur candidat Balladur.

Le 20 juin 2013, le juge avait déjà recueilli les aveux de Ziad Takieddine reconnaissant des versements d’argent pour la campagne de M. Balladur, somme provenant de commissions perçues au titre de son intervention dans des contrats d’armement conclus en 1994 avec le Pakistan. lien

Ils ne sont pas les seuls à être concerné dans cette affaire : de Juppé qui a confirmé « avoir reçu l’ordre de Chirac de suspendre le versement de certaines commissions liées à des ventes d’armes, car cela n’était pas clair », à Chirac, justement, provocant par l’arrêt de ce versement l’attentat de Karachi, en passant par Millon qui a avoué au juge Van Ruymbeke « pour le contrat pakistanais, au vu des rapports des services secrets et des analyses (…) on a eu une intime conviction qu’il y avait rétro-commissions », ou De Villepin disant « être tenu au courant des forts soupçons de rétro-commissions », sans connaitre pour autant « le nom des bénéficiaires », les revoilà donc avec Balladur, Sarközi et Bazire, sous les feux des projecteurs de la justice. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « chaque marigot à son crocodile »…

L’image illustrant l’article provient de « zenga-mambu.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens :

Sarközi et Guéant sur la sellette

Kadhafi, le retour

Affaire Kadhafi, la note risque d’être Saleh

Vers un dénouement du Karachigate

Les dessous sales du Karachigate

Le maillon faible du Karachi-gate

Panique à l’Elysée

Aux armes, etc…

L’alibi de Kadhafi

Sarko…verdose

A lire aussi  : le travail de l’ombre de Claude Guéant en Libye

Le dossier complet sur les 10 mois d’enquête menés par Médiapart est sur ce lien.

Un blog intéressant à visiter : désintox.blog.libération

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 26 juillet 2013 09:24

    Bonjour, Olivier.

    Merci pour cet article bien argumenté et tout aussi bien documenté. Le marigot de l’UMP est rempli de crocodiles, tous plus voraces les uns que les autres.

    Pour ce qui est de sauver l’UMP, nul doute que cela se fera sur le plan financier, peut-être au prix d’une nouvelle fuite en avant en termes de magouilles. Sur le plan politique, le PS sera peut-être la planche de salut de l’UMP s’il n’y a pas de retournement significatif de conjoncture d’ici à 2016. Dans ce cas, l’UMP, opposée au FN gagnerait la présidentielle, mais au risque d’un score suffisamment étriqué pour que le climat dans le pays soit détestable.

    Cordialement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 11:01

      Fergus

      ce serait pour moi un vrai drame si l’ump revenait aux affaires !
      mais, c’est bien en effet ce qui se profile à l’horizon.
      c’est quand même étonnant, sarko après avoir quasiment coulé son parti, perdu la présidentielle, reste populaire à droite !
      les français sont d’indécrottables naïfs.
      ceci dit, pour moi qui ait voté hollande au second tour, j’en fais aussi partie, de ces indécrottables !
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 11:03

      soleil

      le fin l’avenir du pays ?
      un cauchemar plutot...car s’ils arrivent actuellement à dissimuler leur vrai visage, le reveil sera douloureux si par malheur ils arrivaient au pouvoir.

    • Fergus Fergus 26 juillet 2013 17:34

      @ Olivier.

      Sarkozy reste peut-être populaire à droite - moins par adhésion véritable à sa personne qu’en raison de la vacuité des caciques crédibles (exception faite de Juppé) - mais deux récents sondages ont montré qu’un nombre croissant d’électeurs de cette même droite voulaient pourtant tourner la page lors de la présidentielle de 2017. En l’occurrence, ils ont raison car si Hollande échoue, n’importe quel candidat UMP style Fillon, Juppé, Le Maire ou NKM l’emportera sans qu’il soit nécessaire de ressortir de la naphtaline un Sarkozy par trop clivant et anxiogène.

      Bonne fin d’après-midi.


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 17:38

      Fergus

      oui, ça tient la route...
      bah...on verra !
      j’attend plutot avec impatience une 6eme république
       smiley

    • Fergus Fergus 26 juillet 2013 17:42

      Bonjour, Démosthène.

      « Un appeau à mécontents ». J’aime bien l’image. Et c’est effectivement encore à l’heure actuelle le rôle réel du FN. Mais les choses pourraient évoluer en cas d’échec de Hollande car alors le PS et l’UMP seraient probablement violemment rejetés. Sans doute pas au point de donner au FN une forte assise nationale, mais en lui permettant d’asséner au pays une très violente calque électorale qui se manifestera d’ailleurs, et là avec de réelles chances de succès, dès les Européennes.


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 juillet 2013 17:03

      soleil

      l’age n’est pas en compte
      la connerie n’épargne personne...du plus jeune au plus agé.
      les idées que défend le FN sont nauséabondes, flattant les plus bas instincts de l’humanité,
      alors non merci, sans moi.
      meme si dans une laborieuse opération de com, marine le pen tente de rendre son parti fréquentable, lorsque le crépi sera tombé, vous découvrirez, peut etre un peu tard, son véritable visage.

    • spartacus spartacus 26 juillet 2013 09:30

      La destruction créatrice


      L’UMP étant un parti politique au raisonnement « socialiste », en économie les Enarques à la direction imposent le « Keynésianisme », adepte de la dépense publique, de l’interventionnisme, de la bureaucratie, proche des monopoles, et anti-libéral, tout aussi phagocyté majoritairement que les autres à sa direction de fonctionnaires à vie, tous en conflit d’intérêt avec l’état quand ils en font partie. 

      La meilleure chose serait que les énarques et étatistes dégagent de la direction pour qu’il devienne un parti libéral, composé de gens moins dépendant du pouvoir, qui manque terriblement en France.

      Peut être que cela passe par sa fin. 

        • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 11:29

          gaijin

          superbe photo !
          ferait pas bon tomber au milieu de ceux là !
           smiley

        • gaijin gaijin 26 juillet 2013 11:55

          et encore moins les élire smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 13:16

          gaijin

           smiley

        • kergen 26 juillet 2013 13:34

          Quelqu’un sait-il ce qu’est devenu Ariane Walther. Plus d’un mois sans un post....

          Et Aldous ? Pareil, 1 mois sans nouvelles. 


          • kergen 26 juillet 2013 14:49

            Qui peut être assez con pour moinser(ou plusser aussi d’ailleurs) une demande de renseignement ?????
            Y a vraiment, mais alors vraiment des mongolos ici.


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 17:34

            kergen

            Ariane a décidé de ne plus publier sur AV...
            retrouvez la sur FB, elle vous donnera plus d’explications


          • bdoume bdoume 26 juillet 2013 14:43

            Aux irresponsables qui critique le FN. Vous condanez la seule voie démocratique au redressement, uniquement par idéologie. Assumerez vous la responsabilité d’un désordre fatal ? J’en doute fort ! Mais nous en reparlerons surement, plus tard...


            • eric 26 juillet 2013 15:53

              Encore un indice révélateur... !

              On a eu les plus grandes manifs « civiles civiques citoyennes » ( c’est a dire faites par des gens normaux, pas des professionnels plus ou moins payes pour cela). Des vraies pétitions également comme jamais.
              C’est maintenant sans doute la plus grande mobilisation financières « civile civique citoyenne » depuis fort longtemps dans notre pays.
              La droite, c’est le désordre. D’abord parce qu’être a droite, c’est essentiellement ne pas adhérer a un titre ou un autre aux croyances un peu délirantes qui sont la gauche. Ensuite parce que c’est la liberté. Dans une réunion de n’importe quel parti de droite, a peut prêt toutes les options sont représentées. On y est pas tenu, comme a gauche, par des lignes générales aussi fluctuantes qu’autoritaires et dont il ne fait pas bon s’éloigner. A la fin on trouve des compromis et cela fonctionne. C’est aussi pour cela que les querelles de personnes sont de vraie querelles de personnes. Elles ne sont donc pas très graves. Ce n’est pas comme a gauche ou chaque candidat interchangeable représente en réalité une classe d’intérêts catégoriels distinctes.
              Et donc, dans des droites désorganisées institutionnellement, un peu, voir beaucoup bordéliques, minées par les rivalités, le peuple se mobilise.

              Dans un pays ou les chinovniks de gauches se caractérisent par leur désengagement, (pensez que les verts a jour de leurs cotisation, c’est 14 000 personnes par beau temps et en période de congres), ces mobilisations massives sont annonciatrice du grand coup de balai que la partie la plus engagée du peuple français souhaite pour notre pays.

              Et cela dépasse de beaucoup les cercles militants.

              Face aux professionnels de la gauche enkystes dans la dépense publique, qui fort de leur temps libre et de notre argent parvenaient encore a faire croire que les gauche sont autre chose que des lobbies catégoriels, et ont confisqué les valeurs dites de gauche a leur seul profit égoïste, c’est tout un peuple qui se mobilise progressivement.

              Tous cela est très prometteur...

              Évidemment, des gens comme l’auteur passent a cote de ces vagues de fond.... Comment reconnaitrait ils un peuple si ils en rencontraient un faute de références en la matière ? Alors ils font dans le people.

              Combien a donne Sarkozy....

              Ou alors est ce pour se rassurer ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 17:40

                c’est marrant, eric, vous qualifiez de people un article qui s’en tient seulement à informer.

                j’essaye de comprendre ?
                 smiley

              • eric 27 juillet 2013 07:00

                7 millions d’euro de dons en trois semaines pour une cause politique. C’est cela l’événement, l’information. Vous vous intéressez au patrimoine de Sarkozy et aux voyages de Dati....
                Au PS, plus encore chez les écolos, il y a entre 2 cotisants sur trois et plus qui sont des élus. Des notables quoi. Des gens payes en définitive pour militer. Quand il faut signer une petition, ils sont la et ce sont toujours les mêmes. Quelques dizaines de milliers.
                Quand a ce qui et de mettre de l’argent de sa poche, a part ce que les statuts du parti prévoient...
                C’est curieux cette incapacité a sentir les choses vraiment importantes... Vous ne sentez pas cette montée en puissance populaire massive du rejet de la vulgate des gauches ? Vous en êtes encore a imaginer que la question c’est Sarkozy ?
                Vous ne comprenez pas qu’entre les membre d’une mêmes élite qui a sensiblement les mêmes modes de vie, les mêmes dépenses, les mêmes montres, la population a bling bling égal et plus ou moins affiché préfère ceux qui sont compétents ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 juillet 2013 07:24

                eric

                non, ce n’est pas cela l’événement !
                l’événement, c’est que des milliers de militants umpéistes, après avoir constaté l’épouvantable gestion du pays par leur « champion » (600 milliards de dettes supplémentaires en 5 ans), après avoir constaté son échec électoral, et après avoir constaté la mauvaise gestion du parti, en quasi faillite (55 millions, un sacré trou), et la mauvaise gestion des élections (11 millions supplémentaires), continuent à lui faire confiance.
                c’est ça l’événement.
                 smiley

              • eric 27 juillet 2013 10:14

                Vous commencez a comprendre. Des centaines de milliers de citoyens engages, font confiance a Sarkozy et/ou UMP pour engager le redressement de la France. Il savent que cette fois ci, il faudra aller plus loin.
                Le rapport de la cour des comptes a bien montre que les 600 milliards, c’est un tiers le cout des 35 heures, un tiers les cadeaux fiscaux Jospin Fabius qui ont plombe les revenus de l’État au nom d’une « cagnotte » et un tiers la crise et l’insuffisance des économies et la crise. On s’etonne toujours que certains militant de gauche n’aient pas parcouru ce rapport rédigé sons l’incontestable Migaud. mais peut être font il semblant ?
                Ces citoyens qui payent savent que les gauches prébendieres ont refuse obstinément de s’associer a l’effort commun ( ainsi, elles ont toléré la reforme des retraites pour les autres mais pas pour elles). Ils sentent que lors de la prochaine alternance il faudra faire contre ces egoistes, les reformes qu’ on a pas pu faire avec eux....


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 juillet 2013 10:27

                eric

                ce que je comprend, c’est que vous ne voulez pas voir la réalité en face.
                sarközi, après avoir ruiné la France, et son parti, veut vous emmener encore plus loin ?
                c’est quoi plus loin ?
                peut-on faire pire ?
                par contre, tenter de mettre son échec sur ces pauvres 35 heures, c’est vraiment tiré par les cheveux ! 
                posez la question qui tue : il avait la majorité à la chambre, au sénat, pourquoi ne les a-t-il pas supprimées ?
                une incompétence de plus...
                la réalité, c’est qu’en vendant l’or de la banque de France, il a fait perdre au pays plusieurs milliards... et ce n’est qu’une goutte d’eau dans la fuite en avant qu’il a organisé.
                ne parlons pas des propriétés de l’état qu’il a bradé (je l’avais expliqué avec preuves à l’appui dans un article ancien)
                ne parlons pas du gaspillage organisé, des banquets, des fastes, des voyages de luxe, des avions achetés, et dont le résultat final a été d’augmenter la dette du pays de 600 milliards
                oublions l’achat de 4 sous marins nucléaires inutiles (30 milliards)...
                ...
                mais le plus grave est peut-etre qu’il n’ait donné que 7500 euros pour participer à la quête alors qu’en temps que caution solidaire, il aurait du s’acquitter de la totalité des 11 millions.


              • Dominique TONIN Dominique TONIN 26 juillet 2013 16:18
                Qui peut sauver l’UMP ? 
                Pas moi, plutôt crever !

                Mais si ce que vous dites sur la DATI est vrai, alors on pourra dire que SARKO lui aura fait faire tout ce qu’il veut !
                De plus, elle est vraiment prête à tout celle là, c’était la reine incontestée du lapsus elle est aussi la reine de l’arrivisme.
                SARKO a du lui dire ceci : « Rachida, si tu m’aides à éponger mes conneries et les dettes induites, et si je suis élu en 2017, je te nomme premier ministre. »


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 2013 17:32

                  Dominique Tonin

                  j’en profite pour vous proposer un article que j’avais écris, il y a quelques temps, sur Dati... édifiant. il est sur ce lien

                • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 juillet 2013 11:25

                  J’ai lu, effectivement c’est bien elle !

                  Rien à voir avec votre ami Africain qui lui en qques mots résume la situation !

                • fcpgismo fcpgismo 26 juillet 2013 17:09

                  L’ UMP est à la dérive au même titre que le PS, on devrait les poursuivre pour crime tellement ils détruisent la politique.

                  Il faut interdire à un membre du personnel politique en cours de mandat de se présenter dans les médias.
                  Un seul et unique mandat tout au long de la vie, renouvelable seulement une fois et limité a cinq années.
                  La France n’ est et n’ a jamais été une Démocratie seulement une ploutocratie accaparé par une mafia technocratique.


                  • TSS 26 juillet 2013 20:35

                    Qui peut sauver l’UMP ?

                    Monsieur Sarkhosï ,soi même !!

                    Il s’est porté caution personnelle sur cet emprunt de 11 millions ,il doit donc en rembourser

                    au minimum 11*33%=3.630.000 €, le reste devenant du credit d’impot(payé par les

                    contribuables) !

                    mais le trou financier de l’UMP est beaucoup plus important creusé de main de maitre par

                    des énarques avisés .... environ 50 millions d’€... !!


                    • subliminette subliminette 27 juillet 2013 06:10

                      Olivier,
                      Il faudrait suggérer à Sarko de faire chanter Carla sur les quais du métro. Pas sûr que ça rapporte beaucoup d’argent mais au moins quelques oeufs et quelques tomates pour le dîner...


                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 juillet 2013 07:26

                        subliminette

                        très bonne idée, 
                        si « l’artiste » lit ces lignes, je lui suggère de prendre une bonne sono, parce qu’avec son filet de voix, elle va tout droit à la catastrophe.
                         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

UMP


Palmarès