Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Qui veut prendre sa place ?

Qui veut prendre sa place ?

En voyant la fébrilité qui règne dans les rangs de la droite, on se demande, comme certains de ses membres le disent, si l'affaire de la réélection de leur candidat n'est pas pliée. En effet on enregistre les petites phrases plus que vaseuses de ministres en pré-chômage,un vrai bouquet d'âneries et nous nous voyons confirmé que cela ne fait pas partie du système sarkosyste d'enfumage. Un Copé qui déclare « J'ai été comme beaucoup indigné de voir M. Hollande, depuis les Antilles, dans une salle il est vrai à moitié vide, penser que ce qui est une mauvaise nouvelle pour la France serait une bonne nouvelle pour lui". Or jamais dans une salle à moitié pleine le candidat socialiste n' a émis une telle chose. Quelques jours auparavant c'était Longuet qui annonçait que l'application du programme de Hollande aurait les effets d'une guerre, sans compter l'autre qui avançait que la crise avait été amorcée en 1981par l'arrivée au pouvoir de Mitterrand ! Pourquoi pas le Front Populaire avec ce Léon Blum ? Bref une hystérie verbale qui en dit long sur l'état d'esprit qui règne à l'UMP. Par décence je ne parlerai même pas de Mme Morano et ses invectives.

Nous savions tous que la perte d'un A serait le signe de la défaite du locataire de l'Elysée, or depuis des mois cette menace était dans l'air et aujourd'hui lorsque le couperet tombe, toute la hiérarchie de la droite fait semblant de s'en balancer en essayant de nous faire croire que cela n'est pas grave. Sarkozy qui n'en est pas à un revirement près, avait pourtant dit à un conseil des ministre que si la France perdait un A c'était foutu pour lui, nous y voici et monsieur pérore en minimisant ce camouflet.

Tout ce cinéma, domaine réservé de la politique politicienne, ces gesticulations de la droite et ses annonces de TVA sociale, de taxe Tobin de mesurettes prises devant les syndicat à un....de crise et autres attrapes gogos à venir et les manœuvres zigzagantes du P.S ainsi que la multitude de candidature laisse pour le moins perplexe. Comment et pourquoi tant de volontaires, y compris le capitaine d'un navire qui coule, veulent-ils sauver le bâtiment ?. Vous remarquerez que les métaphores d'origine maritime par le fruit du hasard, font florès, du « capitaine de Pédalo » de Mélenchon au capitaine du « Costa Titanica » que serait Hollande selon un porte parole ou ministre. Mais revenons à ma question : pourquoi ce dévouement pour tenter de sauver la France et l'Europe, que Sarkozy d'ailleurs a déjà sauvé maintes fois ? (et l'Euro par- dessus le marché).

La soif de pouvoir ou une tendance suicidaire ? J'avoue n'avoir pas de réponse, sinon une manifestation d'une certaine neuropathie. Un homme intègre ou formellement altruiste dans le sens noble des mots, peut-il encore surgir ? Mais s'il se trouvait dans le monde civil ou parmi les candidats qui n'ont aucune chance de parvenir au fauteuil suprême, nous ne serions pas avancé, aucune chance. Le climat qui règne depuis pas mal de temps sur la campagne présidentielle est électrique et risque de le devenir encore plus car les mesures forcément impopulaires que devrait pendre, dans un soucis d'équité sociale, un gouvernement responsable risque que la rue, celle qui mène à l'isoloir, s'indigne enfin (On remettra le grand soir pour plus tard) Sinon, me revoilà avec cette autre question que je pose souvent : jusqu'où la capacité des peuples à subir peut-elle aller ? L'exemple des pays touchés à la fois par la crise économique et monétaire est flagrant, les Grecs et autres Espagnols ne bougent guère et avalent la pilule, ce n'est même pas le peuple qui a viré Berlusconi, mais la finance internationale. Jusqu'à quand les citoyens des nations dites développées vont-ils accepter d'être les dindons de la farce capitaliste avant de monter comme en 1789 à Versailles, la patience peut-elle être infinie ?

Pour ce qui concerne la France, l'audit nécessaire de la gestion du quinquennat déjà bien entamé sera négatif sur la plupart des points, l'attitude virevoltante de son président, ses contorsions et l'attachement viscéral à son propre univers, sera négatif. Certes la crise quasi mondiale, fille légitime et monstrueuse du capitalisme en fait un prisonnier et que malgré ses rodomontades la preuve par A plus B qui l'a plus mal géré que d'autres. Je ne citerais personne.

Vous avez dit audit ? Oui et je voudrais tenter d'expliquer sommairement à ceux qui, et ils sont des millions, qui ignorent encore ce que sont ces fameuses agences de notations. Des sociétés privées dont les actionnaires et clients sont des entreprises financières, des banques et des Etats souverains et qui évaluent les risques que prennent les prêteurs devant la solvabilité de leur emprunteur éventuel ou en portefeuille. En France par exemple la COFACE existe depuis de nombreuses années. Après donc un examen scrupuleux des bilans passés et actuels et en fonction des critères édictées par leurs clients eux mêmes (taux d'endettement, résultats, développement ou redressement…) le risque est évalué et codifié. En ce qui concerne le crédit de la France, il est abaissé donc d'un point, le fameux A. Comme les préteurs se font plus rare par crainte d'une insolvabilité, les capitaux qui ne sont qu'une marchandises qui obéissent aux lois du marché comme le simple prix de la cerise en hiver, celui de l'argent grimpent. Seulement voilà, la situation de la France est connue depuis déjà longtemps et les la fiance avait anticipé cette décision qui ne devient plus que symbolique, mais ne reste néanmoins qu'un mauvais constat de la gestion du gouvernement et d'une droite au pouvoir depuis 17 ans !

Déboussolé, Sarko se félicite que l'autre grande agence de notation reste dans l'expectative et en une surveillance pointilleuse. A la veille des élections bien loin des marchés financiers, c'est à la politique qui reprend ses droits, notamment en ce qui concerne la lutte contre l'augmentation du chômage de masse et que nous sort-il ce sauveur de la France ? : que tout n'a pas été tenté dans ce domaine ! Va-t-il en 100 jours faire ce qui aurait dû l'être au cours de son quinquennat ?. Mais qui veut prendre sa place ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • gordon71 gordon71 20 janvier 2012 08:58

    je dirais même plus « vérolée », et rouillée,

    quand aux électeurs ; ils pourraient bien se retrouver être « roulés »


    • devphil30 devphil30 20 janvier 2012 09:53

      « Quelques jours auparavant c’était Longuet qui annonçait que l’application du programme de Hollande aurait les effets d’une guerre »

      C’est Bernard Accoyer qui l’a dit , président de l’assemblée nationale et troisième homme de l’état ....

      Plusieurs veulent prendre la place MAIS la question n’est pas qui prendra sa place car c’est acté il faut qu’il dégage MAIS la question est qui sera le meilleur , le plus juste et équitable pour réparer les dégâts fait en 5 ans. 

      Philippe

      • Fergus Fergus 20 janvier 2012 10:13

        Bonjour, Teddy-Bear.

        Thierry Guerrier, ce matin dans son « journal de campagne » sur Europe 1, rapportait les états d’âme de nombreux ministres complètement déboussolés par les sondages et par les remontées de terrain. Déboussolés en particulier par les conclusions d’une enquête qualitative confidentielle consacrée au ressenti des Français après le « sommet de crise ». Résultat : les deux qualificatifs qui viennent en tête pour qualifier cette initiative de Sarkozy sont « agitation » et « gesticulation » !!!

        Un constat qui corrobore la perception des députés de l’UMP sur les marchés : les Français condamnent l’action du quinquennat et ne supportent plus de voir Sarkozy tous les jours à la télévision. Manifestement, le principal intéressé ne comprend rien à tout cela et continue de faire le forcing, au risque de se condamner encore plus sûrement.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 janvier 2012 13:24

          Bonjour TB,

          « Vous remarquerez que les métaphores d’origine maritime par le fruit du hasard, font florès, » en effet, lorsque les rats quittent le navire, c’est qu’ils sentent venir la tempête ou approcher les récifs...
          « Un homme intègre ou formellement altruiste dans le sens noble des mots, peut-il encore surgir ?...et pourquoi pas une femme ... l’audit nécessaire de la gestion du quinquennat déjà bien entamé sera négatif sur la plupart des points, » En toute franchise, vu la tempête en cours, les vautours autour, les moyens immenses des flottes de pirates aux dents longues, qui souhaiterait de tout son cœur hériter du bilan du présent quinquennat et serait suffisamment courageux pour et reprendre la barre ?Ne serait ce pas une Jeanne d’Arc qu’il nous faudrait pour bouter les anglais sus la manche avant le bord du gouffre...http://www.youtube.com/watch?v=errwLVgHpXY&noredirect=1


          • manech42 manech42 20 janvier 2012 21:29

            Personnellement il me tarde de voir la réaction des élus UMP après la défaite cuisante inévitable de Sarko, vous pouvez être surs qu’aucun d’eux ne déclarera le connaitre ou avoir été en accord avec sa politique, celà suffira t’il à les faire réélire, franchement ça m’étonnerais beaucoup, ça va être à leur tour d’aller se montrer au pôle emploi mais pas pour y supprimer des postes mais bien pour mendier un poste, je ne les plaindrai pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès