Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Rama Yade et la Chine : l’enfant soldat de la République et les J.O. (...)

Rama Yade et la Chine : l’enfant soldat de la République et les J.O. de Pékin

Comment peut-on imposer l’autorité de la France face à la Chine lorsqu’on est une femme musulmane de seulement 30 ans (maintenant 31 ans), sans mandat électif (maintenant avec un très petit mandat local après un échec électoral), sans avoir d’expérience politique marquante sinon celle d’admirer un futur président de la République ?

La réponse est assez simple : en travaillant. Dur.
Comme tous ceux qui ont du talent et qui réussissent.

Rama Yade, secrétaire d’État chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme depuis le 19 juin 2007, est en effet, avant tout, une travailleuse.

Son apparence physique fort agréable, son look sans protocole, sa manière de se comporter pourraient apparaître comme des atouts. Mais ils peuvent aussi constituer un sérieux handicap quand on veut être prise au sérieux dans le monde particulièrement machiste de la politique française. Et au milieu des discours convenus si répandus au quai d’Orsay.


Un début de carrière professionnelle solide

Elle a fait Science-Po Paris et après des expériences assez diversifiées qui touchent de près aux coulisses de la politique, elle devient administratrice du Sénat en 2006 par un concours aussi difficile que celui de l’ENA.

La même année, elle adhère à l’UMP pas du tout gaulliste mais complètement séduite par la personnalité de Nicolas Sarkozy qui la propulse immédiatement comme l’une des douze secrétaires nationales de l’UMP (avec Rachida Dati entre autres).

Elle s’est fait connaître du grand public le 14 janvier 2007 au moment de la consécration de la candidature de Nicolas Sarkozy au cours d’un discours mémorable où elle attaque avec sévérité les socialistes. Un discours aussi remarqué que celui de Barack Obama lors de l’investiture du candidat démocrate John Kerry en juillet 2004 à la Convention de Boston.

Après avoir participé activement à la campagne présidentielle, elle est récompensée en devenant l’une des plus jeunes membres d’un gouvernement français à 30 ans.

Pas seulement un faire-valoir

Cette nomination aurait pu n’être qu’un faire-valoir présidentiel : une femme, jeune, d’origine sénégalaise (son père était conseiller de Senghor)... c’est sans doute vrai, les castings gouvernementaux sont à plusieurs niveaux.

Mais elle aurait pu se faire vite laminer par la vie politique : des personnalités pourtant beaucoup plus aguerries qu’elle, comme Jean-Jacques Servan-Schreiber en 1974 ou Léon Schwartzenberg en 1988, n’ont pas résisté deux semaines au sein d’un gouvernement.

Il n’y a en fait pas de secret : Rama Yade est une femme de tempérament, audacieuse, sachant et osant dire ce qu’elle pense, tout en restant dans les limites de sa fonction, et une femme à dossiers, qui les travaille à fond.

Embardées contrôlées... ou pas...

Certes, ses embardées contre la venue de Kadhafi à Paris ont pu être interprétées comme une sorte de double langage entre des nécessités de renouer avec la Libye (pour des raisons encore assez obscures mais visiblement convaincantes pour Nicolas Sarkozy) et l’impérieux devoir de défendre les droits de l’Homme partout dans le monde. Une dualité difficile à soutenir aussi pour la Russie et bien sûr pour la Chine.

Je ne sais pas beaucoup quelle est la part de l’improvisation et celle du calcul dans cette affaire de communication, mais ce n’est pas rare que deux ministres aux objectifs antagonistes s’envoient quelques scuds médiatiques. J’ai en mémoire par exemple l’antagonisme entre le ministre de l’Intérieur Gaston Defferre et le ministre de la Justice Robert Badinter au début du mitterrandisme triomphant.

Le débat télévisé sur le Tibet et les J.O. de Pékin

Mais revenons à la Chine, car c’est de cela qu’il s’agit : la position de la France est difficile actuellement, les intérêts économiques franco-chinois sont très élevés mais le bain de sang plus ou moins confirmé au Tibet a de quoi inquiéter tous les démocrates. Et le C.I.O. a fait preuve d’une très mauvaise intuition en confiant les J.O. à la Chine (puis, ces dernières semaines, d’une aphonie particulièrement assourdissante).

Dans la seconde partie de l’émission À vous de Juger le soir du 27 mars 2008 sur France 2, Arlette Chabot avait décidé d’organiser un débat sur les « troubles » au Tibet avec un certain nombre d’invités dont les principaux furent Rama Yade, seule représentante du gouvernement français (et de la majorité), Laurent Fabius, seul représentant de l’opposition, ancien Premier ministre, Qu Xing, seul représentant du gouvernement chinois, ministre auprès de l’ambassade de Chine (i.e. premier conseiller de l’ambassade), deux journalistes bien connus des cercles médiatiques : Alain Duhamel et Laurent Joffrin, et d’autres personnalités, notamment des sportifs, qui ont très peu intervenu.

Passons en revue les différents intervenants.

Laurent Joffrin, un ego qui n’a rien apporté

Laurent Joffrin était ce soir-là assurément assez médiocre, sans doute en raison d’un ego surdimensionné (très courant dans sa profession). Coupant la parole du représentant chinois alors que celui-ci parlait pour la première fois (et son avis était évidemment essentiel dans un tel débat), Laurent Joffrin s’est même fait « chambrer » par Rama Yade quand cette dernière énumérait les yeux dans les yeux le nombre de blogueurs chinois en prison alors qu’en France, il est sain que le gouvernement soit critiqué sur internet (elle citait alors le blog de Laurent Joffrin !).

À la fin de l’émission, la pauvre Arlette Chabot a aussi essayé de parler (pub oblige) du dernier bouquin de Laurent Joffrin (sur Nicolas Sarkozy, devenu « roi nu »), ce qui n’avait rien à voir avec le débat sur la Chine, et Rama Yade a toutefois su très habilement revenir au sujet de fond.

Alain Duhamel toujours le même

Alain Duhamel n’a pas changé malgré l’âge et la très grande expérience. Toujours avec son ton fougueux mais courtois, revenant à la charge quand il n’a pas de réponse précise, aidant même d’autres intervenants, comme Laurent Fabius qui posait mal la question sur la retransmission en direct des J.O. à la télévision chinoise.

Laurent Fabius imbu de sa personne

Laurent Fabius était assez désolant pendant ce débat. Son expérience, sa personnalité assez audacieuse qui n’avait pas hésité à exprimer le trouble lors de la venue du général Jaruzelski à l’Élysée en 1985 alors qu’il était Premier ministre, ses ambitions présidentielles pas encore totalement abandonnées auraient pu montrer un Fabius en grande forme, ferme mais courtois.

Je l’ai trouvé hélas égocentré et condescendant vis-à-vis du responsable chinois.

À deux reprises, Laurent Fabius a insisté sur le fait qu’il connaissait bien le Dalaï Lama sous prétexte qu’il l’avait rencontré en tant que président de l’Assemblée nationale, revenant à la charge en disant au Chinois que ce dernier ne l’avait sans doute pas connu alors que lui, si, que jamais le Dalaï Lama ne ferait telle ou telle chose.

Faire parler les absents, surtout quand on les connaît à peine, et qu’ils sont très compliqués à comprendre (je l’ai écouté à Grenoble il y a plus d’une dizaine d’années, ses paroles sont d’une densité difficilement compréhensible) est forcément contre-productif.

Pourtant, Laurent Fabius avait émis quelques idées intéressantes, mais peu audibles pour les raisons invoquées. Notamment sur le fait que les J.O. d’hiver en 2014 auront lieu à Sotchi, ville russe au bord de la Mer Noire, et qu’il serait bien, pour la France voire l’Europe, d’avoir le même type de réponse pour Pékin et Sotchi sur les droits de l’Homme (boycott ou pas, etc.).

Qu Xing dans le rôle du méchant

La présence de Qu Xing sur le plateau de télévision donnait le seul intérêt de l’émission : au lieu de protester en l’air contre la répression au Tibet, il était possible de dialoguer avec les « oppresseurs ».

Sa mission était évidemment difficile, puisqu’il était en face de personnes au préjugé défavorable. Il parlait excellemment bien le français malgré son accent et a montré une très grande habileté.

Rama Yade, digne, courtoise et ferme

La présence de la représentante du gouvernement français faisait de ce débat télévisé une sorte de dialogue officiel entre la France et la Chine.

Rama Yade a montré dans cette discussion qu’elle connaissait très bien ses dossiers, a pu faire preuve de fermeté sur les droits de l’Homme, rappelant habilement au passage à Laurent Fabius que c’est une exigence qui est si importante pour Nicolas Sarkozy qu’il en a créé, le premier, un poste ministériel à part entière.

Rama Yade a allié une grande dose de spontanéité dans l’expression, qui pouvait séduire donc désarmer l’interlocuteur, et une aussi grande dose de professionnalisme qui a permis un démontage minutieux de la mauvaise foi chinoise.

Cela ne l’a pas empêché non plus, car c’est de bonne guerre, à encenser le plus souvent possible son « patron » Sarkozy, sur, par exemple, sa décision de demander une concertation au sein de l’Union européenne (comportant 28 pays, certains dans le débat disant 27), ce qui pourrait être une manière de ne pas décider du tout, mais aussi de renforcer le dialogue européen en y apportant des missions politiques supplémentaires.

Un débat intéressant

Tout le discours de Qu Xing a été de « dédramatiser » les drames du Tibet. Parfois avec mauvaise foi.

Il a expliqué ainsi qu’il y avait au Tibet 4 millions de touristes dont 400 000 touristes occidentaux et s’est donc demandé comment il était possible qu’aucun d’entre eux n’ait pu rapporter des scènes de tueries avec leurs téléphones ou caméras portables si ces tueries étaient vraiment réelles.

Rama Yade a donc rappelé que la plupart des « touristes » étaient des Chinois qui colonisaient le Tibet et que les émeutes étaient avant tout des révoltes ethniques contre cette nouvelle forme d’invasion.

S’adressant à Qu Xing, Rama Yade a fait ensuite un laïus très convaincant sur la Chine, grande puissance économique, et pour être une grande puissance politique et compter dans la communauté internationale, il faut progresser sur les droits de l’Homme (Qu Xing a évoqué quelques progrès dans ce domaine, concédant que son pays partait de très bas !).

Elle a rappelé les engagements de la Chine sur les droits de l’Homme au moment du choix de Pékin en 2001 et que l’organisation de ces J.O. n’était pas qu’une consécration mais aussi un grand défi pour la Chine.

Qu Xing a voulu présenter l’enjeu comme un choix entre les J.O. à Pékin ou la conservation du Tibet par la Chine (qui n’est pas discutable). Mauvaise foi puisqu’il n’a jamais été question de revendication d’indépendance du Tibet.

Rama Yade a su doser le respect vis-à-vis des Chinois (la France n’a pas de leçon à donner à la Chine) et la fermeté d’une position française qui ne demande qu’à être clarifiée à ce jour.

Alain Duhamel s’est « amusé » à demander en quoi 100 moines pouvaient mettre en péril une nation d’un milliard et demi de Chinois, et Qu Xing s’est ensuite enfermé dans des querelles sémantiques sans intérêt (« incident » versus « scandale » pour ce qu’il s’est passé à Athènes autour de la flamme olympique).

Même dialogue de sourds sur la venue du Dalaï Lama en France en août 2008, Qu Xing mettant en garde contre une perte de confiance en cas de rencontre avec Nicolas Sarkozy (et rappelant que la France a été le premier pays à reconnaître la Chine communiste) alors que Laurent Fabius affirmait avec pertinence que ce n’était pas en acceptant tout de l’interlocuteur qu’on pouvait négocier correctement dans les affaires commerciales (notion de rapports de force).

Pour finir, toujours le sourire un peu malicieux au lèvre, concernant l’éventuelle rencontre entre Nicolas Sarkozy et le Dalaï Lama, Rama Yade a une fois encore fait de la langue de bois et de l’audace personnelle dans la même phrase en déclarant : « [Nicolas Sarkozy] a dit qu’il prendrait sa décision le moment venu, moi, je n’en serais pas mécontente [qu’il rencontre le Dalaï Lama]. »

Une enfant soldat de la République percutante

Au sein du gouvernement de François Fillon, il y a certainement eu des erreurs de casting, qui durent en raison d’une absence de remaniement ministériel de grande ampleur.

Mais la nomination, il y a plus de neuf mois, de Rama Yade au sein du gouvernement n’est assurément pas une erreur.

Une nouvelle image, troublante parfois car très personnelle, d’une vie politique qui ne peut que s’améliorer avec des personnalités si différentes aux parcours divers et aux origines variées.

Good job, Rama !

Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (31 mars 2008)

Pour aller plus loin :

Discours de Rama Yade au Congrès de l’UMP du 14 janvier 2007.

Émission À vous de Juger du 27 mars 2008 (prendre la seconde partie).

Documents joints à cet article

Rama Yade et la Chine : l'enfant soldat de la République et les J.O. de Pékin Rama Yade et la Chine : l'enfant soldat de la République et les J.O. de Pékin Rama Yade et la Chine : l'enfant soldat de la République et les J.O. de Pékin Rama Yade et la Chine : l'enfant soldat de la République et les J.O. de Pékin

Moyenne des avis sur cet article :  2.18/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Gazi BORAT 31 mars 2008 14:44

    @ l’auteur

    Merci pour ces photographies de Rama Yade...

    Par contre, l’hagiographie complaisante était superflue !

    gAZi bORAt

     


    • Charles Ingalls Charles Ingalls 31 mars 2008 18:02

      Tout à fait d’accord avec vous Gazi...

      Personnellement j’aime beaucoup la photo avec kadhafi...prise sans doute juste avant qu’elle ne lui explique le principe des Droits de l’Homme...

      Et comme disait Afric Simone, "Rama Yade, ho ho ho, Rama Yade..."


    • aequopulsatpede 31 mars 2008 19:32

      - RAMAYA2

      - Ramaya2 Bokuko Ramaya2 abantu Ramaya2

      - Miranda Tumbala Ho Ho Ho

      - Ramaya2 Bokuko Ramaya2 abantu

      - Ramaya2 Mitumbala


      - Aricki Brr Mutuana Gipelile

      - Aricki Brr Kewana Gipelile

      - Aricki Brr Tatana Bitonga


      - Hey Jamboji Bara Bara

      - Hey jamboji Bara Bara

      - Mulangati Chilungati

      - Hey chira ba ba


    • Ornithorynque Ornithorynque 31 mars 2008 21:45

      Enfin un peu de musique et de culture sur agoravox.

       

      AU delà de l’excellent casting visuel, il n’a échappé à personne que Rama Yade est au départ, une opération de promotion déguisée organisée pour relancer la carrière de Afric Simone.

      Je suis désolé, mais la ficelle était un peu grosse !

      (Dont on peut retrouver de superbes clips sur youtube. )

       

      j’attendais le remaniement pour découvrir un Mr Hafa Nana, ce qui aurait confirmé l’opération mais je suis un peu déçu...


    • T.REX T.REX 1er avril 2008 09:25

      Si vous aimez les chansons en v’là, en v’là :

      A chanter sur l’air de la Y’a d’la Rumba dans l’air d’Alain SOUCHON

        

      Yad’la Rama dans l’air

       

      Yad’la Rama dans l’air

      La gauche te fait des misères

      Tu  rames dans cette galère

      Parce que t’as  pas la peau claire

      Tu cherches des noises au PS pépère

      T’es grave quand t’as les nerfs

      Avec Sarre ça va pas l’faire

      Ta peau n’fait rien à l’affaire

       

       

      Déhanche un peu ta couleur par ici

      La Maire est bientôt sortie

      La liste UMP, ma jolie

      C’est fini

      P’tite mère t’aurais pas comme une allergie

      Aux PC, PS et tutti partis

      Des Sarre Oh la la !

      Des soirées de campagne, rivée à

      Colombes

       

       

      Yade Rama prend l’air

      Dans quel état secrétaire

      Tu t’es mise, t’es colère

      Ta peau n’fait rien à l’affaire

      Même si le PC expulse des Squatteurs

      D’Aubervilliers tes frères et soeurs

      Raciste n’est pas leur cœur

      T’as du faire une erreur

       

        

      Fermes les yeux ma grande fille de bois sombre

      Toute alanguie pour nuits de Colombes

      Tu fais banquette au Municipale, ma colombe

      Excuser ton histoire avec Philippe Sarre

      D’un long baiser fini, c’est trop tard

      Le Nain de jardin

      Caresse ton tain

      Bruni

       

       

      Yade Rama en l’air

      Tu le regardes de travers

      Sarre porte plainte à Nanterre

      La peau tu voudrais lui faire ! 

       


    • tvargentine.com lerma 31 mars 2008 15:37

      Vous avez oublié me semble t-il dans votre lustrage de chaussures,la periode ou Rama Yade travaillait sur la chaine du Sénat

      Ensuite,ses déclarations imbéciles ont fait perdre la ville de Colombes alors que le bilan était plutot positif (faire une visite de cette ville pour comprendre les chantiers et les constructions en cours)

      Elle a voulue faire dans le "communautarisme black" mais les citoyens ne sont pas tombé pas le panneau et ce qui démontre bien que les citoyens rejettent toutes formes d’exclusion et de séparation des citoyens en communautarisme qui n’apporte rien à la République.

      Ces déclarations et sont parachutages auront été payé cash !

      Quand à sa fonction au gouvernement,cela ressemble plus à un renvoi d’ascenceur qu’autres choses

      En ce qui concerne les jeux Olympiques,il faut avoir l’honneté de reconnaitre qu’ils ont été pourri par le dopage et la mauvaise fois et que des records ont bien été souvent franchis avec des produits dopants

      Oui,nous devons faire un boycot de ces jeux pour le respect des droits de l’homme et nous avons rien à attendre d’une puissance qui s’affirme sur la terreur,l’interdiction des libertés,des syndicats libres,des normes environnementales.............bref la liste est longue

      Croyez vous qu’entre un dopé et les droits de l’homme j’ai le choix = > OUI AU BOYCOT

       

       

       

       

       

       

       


      • T.REX T.REX 31 mars 2008 16:55

        Pas mal lerma dans l’ensemble c’est bien vu,

        Par contre, Rama Yade n’est pas vraiment une parachutée puisqu’elle a fait son éducation dans une école de Colombe.

        Pour ce qui est du BOYCOTT, je partage votre avis également :

        Il ne faut pas faire dans le tiède sinon la Chine n’a pas fini de rigoler... jaune bien sûr.

         

        TOUS POUR LE BOYCOTT INTEGRAL ! 

         


      • Nobody knows me Nobody knows me 1er avril 2008 09:42

        TOUS POUR LE BOYCOTT INTEGRAL !

        EADS, Thales et quantité d’autres sociétés européennes qui fournissent l’équipement du gouvernement chinois pour aller tabasser du tibétain.

         smiley


      • T.REX T.REX 1er avril 2008 12:04

        OUI, lles entreprises aussi devraient le faire...mais ce sera plus dur.....seul le peuple peut les y contraindre....alors commençont par rejeter les jeux qui sont fait pour distraire le peuple !


      • T.REX T.REX 1er avril 2008 12:05

        OUI, lles entreprises aussi devraient le faire...mais ce sera plus dur.....seul le peuple peut les y contraindre....alors commençont par rejeter les jeux qui sont fait pour distraire le peuple !


      • Mohammed MADJOUR Mohammed 31 mars 2008 15:46

        Le Tibet est chinois, et la France n’a pas à donner des leçons en matière de droits humains ni à la Chine ni à personne !

        Il n’y a pas longtemps, les gendarmes français dévoués aux système politique de l’Elysée avaient tabassé à coup de matraques les pompiers français pourtant extremement dévoués à la population ! Les pompiers ne demandaient qu’une légitime reconnaissance à savoir qu’ils exercent un métier pénible et à risque !

        La police chinoise maintient l’ordre en réprimant une manifestation, pourquoi à partir de ça vouloir démolir toute la Chine ? Assez de désinformation, assez de complots, assez d’intox !

        La France ferait bien de respecter les droits humains chez elle avant d’empoisonner la planète avec ses propagandes !

        VIVE LA GRANDE REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE !

        MOHAMMED.

         


        • Relka Wuyilu 19 avril 2008 12:52

          Assez édifiant effectivement.... Fallait oser l’écrire... Wouahhh !


        • Mohammed MADJOUR Mohammed 31 mars 2008 16:28

          @Constant danslayreur (IP:xxx.x01.171.13) le 31 mars 2008 à 15H56
           

          Je constate malheureusement que votre mémoire est rayée, voulez-vous que je vous examine hors Agora ? Je représente la CMU, vous n’aurez rien à payer, parole d’un authentique défenseur de droits humains !

          MOHAMMED.


          • T.REX T.REX 31 mars 2008 16:43

            HISTOIRE DE RAMA YADE : "Elle est issue d’un milieu aisé et proche du monde politique sénégalais : sa mère est professeur et son père, professeur d’histoire, fut le bras droit et secrétaire particulier du président socialiste Léopold Sédar Senghor. D’origine léboue et de confession musulmane, elle a été éduquée dans un collège catholique l’Institution Jeanne-d’Arc de Colombes (dans les Hauts-de-Seine). Elle est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris.

            Ramatoulaye Yade est mariée avec Joseph Zimet, conseiller au cabinet du secrétaire d’État Jean-Marie Bockel et fils du célèbre chanteur yiddish Ben Zimet..

            Quand vous dîtes q’elle a réussi à force de travail, que c’est une Bucheuse, n’oubliez pas de dire d’où elle vient, car même pour les bucheurs, il est difficile d’arriver à ce niveau, d’atteindre les sommets politiques.

            Elle fait avant tout parti de l’élite de son pays et possède les appuis nécessaires.

            Pour ce qui est de ces bévueus au gouvernement, on ne les compte plus.

            L’affaire du Spray Malodore anti-SDF ne met pas ses qualités humaines en valeur. 

            Il faut qu’elle défende les droits de tous les hommes ! 


            • olivierchen 31 mars 2008 16:48

              Bonjour j`ai deja publie a plusieurs reprises des commentaires sur la chine je sui d`origine chinoise ayant vecu 25 ans en france mnt je suis retourne en chine depuis 6 mois, je suis biculturel parlant francais mandarin anglais.

              Extrait d`un ambassade de chine sur :

              "LE MYTHE ET LA REALITE A PROPOS DU TIBET 
               Nous vivions l’âge de l’information, les progrès de la science et de la technologie ont rendu le monde tout petit. Cela ne signifie pas, cependant, que nous soyons tous bien informés. La raison en est simple : la lélection et le flux des nouvelles sont gérés pas l’homme. Hélas ! il n’est pas toujours objectif. Il faut en conséquence se méfier de l’illusion d’être bien informé.Pendant les onze dernières années, j’en ai vécu sept en Europe et je constate un phénoméne bizarre : si quelqu’un vien à vous dire "Attention, la tour Eiffel va tomber en ruine demain !" on le prend pour un fou. Mais, si quelqu’un vous débite des bêtises bien plus graves sur la Chine, on le prendra probablement pour un savant. Je n’exagère pas. Il y a dix ans, on disait : " Le gouvernement chinois va tomber !" " L’économie est dans le chaos", etc. Aujourd’hui, avec le recul, non seulement ces prédictions apocalyptiques ont été démenties par les faits, mais l’inverse s’est produit en Chine. Le pays a connu la meilleure croissance de son histoire. Les Chinois n’ont jamais vu leurs conditions de vie s’améliorer si vite en si peu de temps.Je lis souvent votre journal. De temps en temps, il publie des articles sur le Tibet. Pour être franc avec vous, je ne suis pas d’accord avec leur contenu. On peut avoir des vues divergentes sur un fait, mais le fait doit être présenté tel qu’il est. Or, je constate que vos articles sont loin de se baser sur les faits. Je vais vous en donner trois exemples:Premier mythe : "L’occupation du Tibet par la Chine." Cette accusation est constamment entendue. Mais la réalité est la suivante : le Tibet a fait partie intégrante de la Chine sous la dynastie des Yuans, à partir du milieu du XIIIe siècle, bien avant l’indépendance des Etats-Unis(1776), l’intégration de la Corse à la France(1789) et celle de la Bretagne à la France(1532). La communauté internationale reconnaît que le Tibet fait partie intégrante de la Chine. C’est aussi la position du gouvernement français. Prétendre que la Chine occupe le Tibet, c’est comme si quelqu’un affirmait que la France occupe la Bretagne, la Bourgogne, la Côte d’Azur ou la Corse !Deuxième mythe : "Les droits de l’homme sont bafoués au Tibet." Pour certains, le gouvernement chinois est "vilain des vilains", tandis que le dalaï-lama est "le saint des saints". Quelle est la réalité ? Avant 1959, quand le dalaï-lama gouvernait le Tibet, le régime qu’il pratiquait était le servage, qui est pire que le régime du Moyen Age en Europe. Sous ce régime, les serfs, qui représentaient 95% de la populaition tibétaine, n’etaient pas considérés comme des êtres humains, mais plutôt comme des bêtes de somme ayant tout simplement la faculté de la parole. Il suffit de lire des écrits historiques d’auteurs européens sur le Tibet pour s’en convaincre.En 1959, le dalaï-lama, avec l’appui de forces étrangères, surtout de la CIA, a déclenché une rébellion contre le gouvernement central, dans le but de maintenir à jamais le servage au Tibet. Cette rébellion a été mise en échec. Le dalaï-lama a pris la suite puis s’est réfugié en Inde. Le servage a été aboli au Tibet en 1959. Ce qui vent dire que sur le plan des droits de l’homme, le Tibet a fait un progrès sans précédent dans son histoire. Depuis, des avancées inouïes sur les plans politique, économique, éducationnel ou culturel ont été réalisées. Quelques chiffres le montrent : avant 1959, la population tibétaine était d’un million, aujourd’hui 2.4 millions, dont 95% sont Tibetains. Avant 1959, l’espérance de vie des Tibétains était de 35.5 ans, maintenant 67 ans. Avant 1959, le taux de scolarité des enfants n’était que de 2%, aujourd’hui il s’est élevé à 81.3%...Les faits sont là.Troisième mythe : " Le gouvernement chinois est en train de détruire l’identité culturelle tibétain." C’est une autre grave accusation. Or, la Chine est un pays multiethnique : il y a cinquante-six ethnies en Chine. Les Han sont la majorité, ils représentent à peu près 92% de la population, le reste est partagé par cinquante-cinq ethnies minoritaires de la Chine. Quand on parle de la culture chinoise, il s’agit d’une culture à laquelle ont contribué les cinquante-six ethnies chinoises sans exception. La culture chinoise n’est pas exclusive, mais plutôt inclusive. Ce qui explique son dynamisme, sa vitalité et sa longévité. En d’autres termes, la culture tibétaine, tout en conservant son identité, fait partie intégrante de la culture chinois. C’est le propre de la culture chinoise.Au Tibet, l’étude de la langue et de l’écriture tibétaine est garantie par la loi. Les établissements scolaires pratiquent un système d’enseignement bilingue, tout en donnant la priorité aux cours en tibétain. La radio et la télévision du Tibet consacrent plus de 20 heures par jour à des émissions en tibétain, etc. Aujourd’hui, le Tibet n’est plus fermé, il est ouvert au monde. Beaucoup de touristes étrangers le visitent.Voilà quelques réflexions que j’ai voulu vous livrer. Un vieux proverbe chinois dit ceci : "Les faits parlent plus fort que n’importe quel discours." C’est aussi ma conviction.
               

               


              • T.REX T.REX 31 mars 2008 17:04

                Oui, bien mais que penser d’un gouvernement Chinois qui passe les informations en différé pour pouvoir réécrire l’actualité dans son sens ? Qui met en prison pour cinq ans l’homme qui a dit : Nous voulons les droits de l’homme pas les JO ?

                Vous comprendrez notre scepticisme. D’ailleurs, même sans l’histoire du Tibet, l’envie de boycotter les JO pour contraindre la Chine à respecter les droits de l’homme, aurait émergée.

                 


              • Le péripate Le péripate 31 mars 2008 21:25

                Les retransmissions en différé ? L’argument serait de poids, s’il n’était pas simplement ridicule. J’ai aussi entendu ça au journal de la 2 ce soir, sans doute par un journalise qui ne sait pas comment se passe la diffusion : en effet, et ce depuis l’arrivée du numérique, toutes les diffusions passent par un serveur qui applique systématiquement un delay, d’ailleurs nécessaire au traitement numérique. Toutes et dans tous les pays.


              • Proto Proto 31 mars 2008 21:55

                @ monsieur Olivierchen

                Le dessous des cartes - Tibet

                Ce documentaire contredit ce que vous dites du mythe de la "destruction culturelle", et en fait pour être rigoureux il faudrait parler de "destruction traditionnelle".


              • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 1er avril 2008 05:40

                Le péripate

                Il y a une grosse distinction à faire entre une transmission intégrale en différé et une transmission tronquée par une censure en différé. Lors de la cérémonie d’allumage de la flamme olympique en direct, les chinois n’ont rien vu de l’incident provoqué par des militants de Reporters sans Frontières. Les retransmissions des compétitions pourraient ainsi être diffusées non pas en direct, mais en très léger différé. Numérique ou pas, monsieur. La télévision nationale du Canada n’est pas encore au numérique.

                Lisez les réponses que donnait Aviva Fried, correspondante de la TSR, sur ses conditions de travail à Pékin, à 133 jours des JO : Il y a un terrible manque de transparence de l’organisation des JO. Les journalistes étrangers ne sont souvent pas prévenus des événements liés aux manifestations olympiques. Nos confrères chinois sont prioritaires. Dans la mesure où la presse est contrôlée, le gouvernement sait qu’ils ne vont jamais dire quoi que ce soit à l’encontre du Comité olympique.
                 

                Pierre R. Chantelois

                 

                 


              • T.REX T.REX 1er avril 2008 09:27

                Nier que la Chine censure le direct, c’est pratiquer le même révisionnisme qu’elle :

                La réécriture du présent ! Les communistes étaient déjà les spécialistes de la réécriture du passé !


              • Niamastrachno Niamastrachno 1er avril 2008 19:13

                "Quelle est la réalité ? Avant 1959, quand le dalaï-lama gouvernait le Tibet, le régime qu’il pratiquait était le servage, qui est pire que le régime du Moyen Age en Europe. Sous ce régime, les serfs, qui représentaient 95% de la populaition tibétaine, n’etaient pas considérés comme des êtres humains, mais plutôt comme des bêtes de somme ayant tout simplement la faculté de la parole. Il suffit de lire des écrits historiques d’auteurs européens sur le Tibet pour s’en convaincre" Mais qu’est-ce que c’est que ces conneries ??? Il suffit de lire des écrits historiques d’auteurs européens sur le tibet pour se convaincre TRES RAPIDEMENT que ce merdier n’est qu’un ramassis de propagande !!! Le "servage" comme vous dites n’en est pas un, et n’est en aucun cas comparable au système européen féodale de contrôle des masses.

                "le Tibet a fait partie intégrante de la Chine sous la dynastie des Yuans, à partir du milieu du XIIIe siècle" ah bon ? c’était bien la peine de ré-envahir le tibet les armes à la main alors...

                "Le servage a été aboli au Tibet en 1959" ah oui ? splendide ! reste plus qu’à abolir le livre rouge et ses préceptes sur la chine dans son intégralité alors...

                Le gouvernement tibétain en exile contrairement à la Chine est élu démocratiquement au suffrage universel depuis 2001, la 1ère constitution rédigée 30 ans plus tôt. Bientôt le Dalaï lama lui-même ne sera plus le représentant de l’état, en face la Chine Marxiste léniniste ultralibérale fait plus que pale figure, c’est un amas des pires tares de la planète !

                Le Tibet n’a jamais monté une armée, et sa politique a toujours été non violente. Je viens encore de lire sur AFP que la Chine annonçait les risques majeurs pour les JO de kamikazes tibétains  !!! Si n’était pas hilarant, j’aurai pris çà pour une insulte à mon intelligence. A quand les accusations de liens entre le Dalaï Lama et Ben Landen ???

                En fait le Tibet va tellement mieux, bah qu’il se soulève... normal...

                Si t’as passé 25 ans en france à faire de la propagande grotesque t’as vraiment perdu ton temps, fallait même pas mettre les pieds ici, ton discours à 2 balles tu aurais pu le donner à plein de ptits cols verts et rouges tous prêts à t’écouter en URSS.


              • bernard29 candidat 007 31 mars 2008 17:39

                La création du poste de RAMA YADE, rattaché au ministère des affaires étrangères est totalement débile. C’est au Ministére de parler des affaires étrangères et des droits de l’Homme à l’extérieur du pays. la seule position qui vaille est celle de Koutchner. Rama Yade fait du discours inutile et de la présence médiatique. C’est un "mannequin people" au service de la communication de Sarko. c’est vrai, c’est un joli mannequin.

                Lre poste de secrétaire aux droits de l’homme devrait être rattaché au Ministère de l’intérieur et sa première fonction aurait du être la défense des droits de l’Homme en France . Et là il y a à faire au lieu de donner des leçons superfétatoires à toutes les autres nations, peuples et Etats.


                • chmoll chmoll 31 mars 2008 17:44

                  Elle a fait Science-Po Paris et après des expériences assez diversifiées qui touchent de près aux coulisses de la politique, elle devient administratrice du Sénat en 2006 par un concours aussi difficile que celui de l’ENA.

                  faire toutes ces études, pour finir à L’UMP !! que l gachis


                  • ronchonaire 31 mars 2008 17:55

                    Ce petit moment de détente vous a été offert par le fan club officiel de Rama Yade. N’hésitez-pas à visiter le website de l’auteur : http://www.rama-jetaime.fr

                    Bon, à part ça, il est évident que quelqu’un qui traite les journalistes de "charognards" et qui était prête à laisser 6 de ses compatriotes croupir dans une prison tchadienne sans sourciller ne peut que bien s’entendre avec les dirigeants chinois.


                    • LaEr LaEr 31 mars 2008 18:07

                      Ha, encore un article digne de la Pravda. Le petit people du peuple doit apprécier, c’est sûr..

                      C’est bien, ça ne fait que confirmer ma réflexion sur le manque d’objectivité et d’auto-critique des partisants de Rolex-man.

                       


                      • aequopulsatpede 31 mars 2008 19:35

                        De toutes manières, quand on s’appelle RAKOTUARAISON.......................

                        - Il n’y a rien à dire !


                        • Rébus Rébus 31 mars 2008 19:48

                          Ah, le printemps, l’amour, toussatoussa.

                          Rama Yade est jolie mais, de là à vouloir en faire une Cosette de la République.

                          Parlons de son adhésion à l’UMP, comme Rachida Dati, après avoir tenteé un cétour au PS. C’est beau aussi les convictions.


                          • donino30 donino30 31 mars 2008 20:15

                            non mais c’est quoi cet article ?? Ahurissant...


                            • aequopulsatpede 31 mars 2008 21:02

                              T’as vu ton score Rakotuaraison ?

                              - Enlève nous ton torchon, et propose à Abdoulaye Wade de la prendre dans son gouvernement.

                              - Mais même diplômée, les africains n’en veulent pas.

                              - C’est en france qu’on récupère tout ce qui traîne.


                              • Serviteur Serviteur 31 mars 2008 22:17

                                Moi je l’ai trouvée moyenne en plus parler de casu beli comme elle l’a fait ne fait pas vraiment honneur à sa fonction.

                                Je veux bien du renouveau en politique mais un minimun de retenu quand on appartient au gouvernement parait de mise parce que l’incident diplomatique ne doit avoir lieu que pour de bonnes raisons pas pour la beauté du geste ou a cause de l’enthousiasme de la jeunesse.

                                 


                                • moebius 31 mars 2008 22:45

                                   RAmaya Yade trés courageuse mais lâchez vous un peu , sortez pour éviter les hémorroïdes et facilitez votre digestion... rendez vous parvis du Trocadéro lundi 7 avril entre 11 et 16 heures à l’occasion de l’arrivée de la flamme olympique à Paris pour manifestez votre soutient au Tibet et à la cause des droit de l’homme 

                                   


                                  • moebius 31 mars 2008 22:46

                                    c’est bilieux agonie vox


                                  • edouard 1er avril 2008 02:31

                                    L’auteur est amoureux !! c’est pas possible autrement... l’amour rend aveugle on en a la preuve ici !

                                    Rama Yade est une des erreurs de casting de ce gouvernement, mais Sarkozy s’en fout, comme de sa première chaussette perpignanaise...

                                    Le Tibet est tout plein de richesses : Or, pétrole, uranium, gaz, bauxite.... et devinez qui ça intéresse ? en faisant passer la Chine (alliée de l’Iran)qui est loin d’être une démocratie, mais qui se soigne, pour une effroyable dictature totalitaire ; les bushistes l’affaiblissent dans la perspective proche de leur guerre persique ;ils ont même grâce à la NED(la CIA) fomentés les troubles...

                                    Tous ceux qui s’agitent pour le boycott, agissent en fait pour une démocratie à l’Irakienne au Tibet...

                                     

                                     


                                    • Alexandre 1er avril 2008 03:58

                                      Pourquoi cette déferlante d’humaniste occidentaux pour dénoncer le problème du Tibet, ne c’est-elle pas manifesté avec autant de conviction, pour les massacres  contre la population de Tchétchénie qui a fait 5000 fois plus de morts ? Vous imaginez un intellectuel français ou un journaliste « engagé », brandir une banderole de dénonciation  pendant un meeting de Poutine  à Paris, ou pendant un match de tennis  comme une rencontre France-Russie à Bercy. Vous n’imaginez pas ? Je vous rassure, moi aussi je n’imagine pas. C’est quoi la raison, parce-que les bouddhistes sont des pacifiques, alors que les musulmans sont des gens cruels ? Je vous laisse répondre. En tous cas les chinois ont fait beaucoup moins d’horreur au Tibet, que les russes en Tchétchénie, ou que les américains en Irak, ou que les français pendant la guerre d’Algérie, où que les israéliens de ce qui reste de la Palestine. Dans ces derniers cas, "les humanistes" se font plus discrets. Les mauvaises langues vont dire « il ne faut pas mettre des malheurs humains en concurrence… » Le problème c’est que c’est toujours à sens unique.  Continuez à vous donner bonne conscience messieurs les humanistes, c’est bien…. Tous ça ne sent pas très bon…Salut ! Alexandre.


                                      • T.REX T.REX 1er avril 2008 09:33

                                        Cela reste à prouver mon cher Alexandre !


                                      • Alexandre 1er avril 2008 06:20

                                        Pourquoi cette déferlante d’humaniste occidentaux pour dénoncer le problème du Tibet, ne c’est-elle pas manifesté avec autant de conviction, pour les massacres  contre la population de Tchétchénie qui a fait 5000 fois plus de morts ? Vous imaginez un intellectuel français ou un journaliste « engagé », brandir une banderole de dénonciation  pendant un meeting de Poutine  à Paris, ou pendant un match de tennis  comme une rencontre France-Russie à Bercy. Vous n’imaginez pas ? Je vous rassure, moi aussi je n’imagine pas. C’est quoi la raison, parce-que les bouddhistes sont des pacifiques, alors que les musulmans sont des gens cruels ? Je vous laisse répondre. En tous cas les chinois ont fait beaucoup moins d’horreur au Tibet, que les russes en Tchétchénie, ou que les américains en Irak, ou que les français pendant la guerre d’Algérie, où que les israéliens de ce qui reste de la Palestine. Dans ces derniers cas, "les humanistes" se font plus discrets. Les mauvaises langues vont dire « il ne faut pas mettre des malheurs humains en concurrence… » Le problème c’est que c’est toujours à sens unique.  Continuez à vous donner bonne conscience messieurs les humanistes, c’est bien…. Tous ça ne sent pas très bon…Salut ! Alexandre.


                                        • Alexandre 1er avril 2008 06:23

                                          Pourquoi cette déferlante d’humaniste occidentaux pour dénoncer le problème du Tibet, ne c’est-elle pas manifesté avec autant de conviction, pour les massacres  contre la population de Tchétchénie qui a fait 5000 fois plus de morts ? Vous imaginez un intellectuel français ou un journaliste « engagé », brandir une banderole de dénonciation  pendant un meeting de Poutine  à Paris, ou pendant un match de tennis  comme une rencontre France-Russie à Bercy. Vous n’imaginez pas ? Je vous rassure, moi aussi je n’imagine pas. C’est quoi la raison, parce-que les bouddhistes sont des pacifiques, alors que les musulmans sont des gens cruels ? Je vous laisse répondre. En tous cas les chinois ont fait beaucoup moins d’horreur au Tibet, que les russes en Tchétchénie, ou que les américains en Irak, ou que les français pendant la guerre d’Algérie, où que les israéliens de ce qui reste de la Palestine. Dans ces derniers cas, "les humanistes" se font plus discrets. Les mauvaises langues vont dire « il ne faut pas mettre des malheurs humains en concurrence… » Le problème c’est que c’est toujours à sens unique.  Continuez à vous donner bonne conscience messieurs les humanistes, c’est bien…. Tous ça ne sent pas très bon…Salut ! Alexandre.


                                          • T.REX T.REX 1er avril 2008 09:34

                                            Il radote en plus Alexandre le Grand !


                                          • Gazi BORAT 1er avril 2008 10:01

                                            Pourquoi est-ce qu’on trouve en vente chez Christie des photos de Carla Bruni (Booffff..) et pas de Rama Yade (Yeaahh !!..) ?

                                            Je suis persuadé que ces dernières se vendraient mieux...

                                            gAZi bORAt

                                             


                                            • Jherry 1er avril 2008 10:01

                                              En tout cas je pense qu’une personne qui prone les répulsifs pour virer les SDF d’un centre ville n’a pas sa place au secrétariat d’État chargé des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme. Toute la lèche que vous pourrez faire ou écrire n’y changera rien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès