Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Récidive : les chiens sont lâchés

Récidive : les chiens sont lâchés

Alors que le corps de la victime est encore tiède la majorité présidentielle sans aucune décence ouvre une énième fois le débat sur la récidive et les crimes sexuels. Nicolas Sarkozy n’avait pas fini de rencontrer la famille de la joggeuse assassinée qu’un communiqué partait de l’Elysée évoquant l’examen par le parlement dès octobre d’un troisième projet de loi visant à diminuer le risque de récidive. Dans le concert de vautours Brice Hortefeux, en mal de popularité, a sans attendre mis en cause “les juges d’application des peines qui ont pris la décision de libération conditionnelle” du meurtrier présumé. En écho, Michèle Alliot-Marie veut inscrire dans la loi la castration chimique pour les délinquants sexuels.

Dans l’affaire du meurtre de l’Essone, le suspect, qui a avoué le meurtre, a en effet été condamné à 11 ans de réclusion criminelle pour la séquestration et le viol d’une mineure en 2002. Il avait bénéficié d’une libération conditionnelle le 5 mars 2007.

Quand Michèle Alliot-Marie, déclare “qu’il n’y a pas eu de dysfonctionnement de la justice” mais “une insuffisance des mesures de suivi […] due essentiellement au fait que la cour d’assises ne les a pas prévues”, il ne s’agit pas d’une différence de fond avec son collègue de la place Beauveau. Juste une bataille de boutiquiers qui tentent de se repasser la patate chaude.

Une nouvelle fois une partie de la classe politique préfère accuser les juges plutôt que d’assumer ses propres défaillances notamment en termes de moyens financiers alloués au fonctionnement ordinaire de la justice. Pauvre justice, submergée par les dossiers, à laquelle on demande d’enfermer toujours plus dans des prisons délabrées, cloaques de la république, dénoncées pour leur état et leur surpeuplement à longueur de rapports.

Il est “scandaleux” de s’en prendre ainsi à des magistrats qui ont “appliqué la loi” a déclaré Christophe Régnard, président de l’Union syndicale des magistrats. Il aurait pu tout aussi bien évoquer les multiples circulaires adressées à répétition par la précédente garde des Sceaux en faveur de l’aménagement des peines dans le but de vider les prisons.

Peu importe la réalité des chiffres. L’émotion éphémère doit prendre le dessus. La Ligue des droits de l’homme a beau rappeler que “le taux de récidive est cinq fois plus élevé chez les condamnés qui ont subi en prison la totalité de leur peine que chez ceux ayant fait l’objet d’une libération conditionnelle“, la majorité présidentielle estime avoir trouvé LA solution. La castration chimique étape peut être dans leur esprit avant une légalisation du lynchage physique, le médiatique étant déjà pratiqué.

Car c’est bien une justice de cow-boy que l’UMP propose. Expéditive à l’image de Frédéric Lefebvre, qui en fidèle voix de son maître s’interrogeait dès hier : “Ne doit-on pas enfin décider la mise en œuvre de la castration chimique pour ce type d’individu ?”, avant de juger nécessaire de “tirer les conséquences immédiates en termes de responsabilité et de modification de la loi“.

Des propos qualifiés de “déplorables” et “d’indécents” par Benoît Hamon (PS) qui voit dans ces réactions “la dérive de ce pays et de ce gouvernement en matière sécuritaire“. Une appréciation partagée par Daniel Ruiz éditorialiste dans La Montagne : “(…) l’hyper-réactivité qui culpabilise ceux qui sont en charge de l’ordre public n’atténue pas la douleur. Elle ne masque que provisoirement les limites d’un discours politique sécuritaire quotidiennement mis à mal par les événements et les statistiques.”

Le respect des victimes et de leur famille vaut mieux que des réflexes de horde. Il consisterait en l’ouverture d’un vrai débat mené sans chronomètre, hors de toute passion, et de tout opportunisme de circonstance.


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 3 octobre 2009 11:09

    Dommage que le père de Frédéric Lefebvre n’ait pas été castré chimiquement avant la conception de ce chancre de la politique !


    • Senatus populusque (Courouve) Marre de la débilité d’AV 3 octobre 2009 17:12

      Et si le chancre du débat c’était Fergus ....


    • Fergus Fergus 4 octobre 2009 09:15

      Possible : nous sommes, vous comme moi, toujours le chancre de quelqu’un. Ou plutôt nous le serions si nous n’étions pas, vous comme moi, d’insignifiants moucherons !


    • HELIOS HELIOS 3 octobre 2009 14:22

      Oui, mais Agoravox n’est pas au pouvoir et c’est en plus son role d’informer et de susciter le debat entre citoyens-lecteurs.

      Parmi eux, il y a ceux qui lisent l’huma et ceux qui lisent le figaro... on ne demande pas aux uns de lire obligatoirement les autres. Si Agoravox ne plait pas, il y a Rue89 etc....

      Apres tout le fait divers, comme son nom l’indique, c’est divers, hein, et ça reflete l’evenementiel de notre société. S’il n’y a que ça a dire c’est peut etre a cause du vide abyssal dui reste...

      Mon dieu que la vie est compliquée


    • Fergus Fergus 3 octobre 2009 11:23

      Bonjour, Henri, et merci pour cet article.

      Le pouvoir sarkozyste et ses godillots Ump se sont, comme d’habitude, jetés sur ce fait divers dramatique pour nous balancer sans le moindre discernement, sans le plus petit recul, un discours sécuritaire et répressif populiste.

      Un fait divers, une nouvelle loi. On nage en plein délire !

      Ce qu’il faudrait, pour essayer de résoudre une fois pour toute le problème de la récidive des criminels potentiellement récidivistes, c’est une véritable réflexion de toutes les parties concernées et la mise en oeuvre de véritables moyens de traitement et de suivi des individus dangereux. Dans un souci de protection des victimes et de la société, mais aussi dans un souci d’humanité envers des gens dont le cas relève, le plus souvent, de la psychiatrie.

      Au lieu de cela, on va voter une nouvelle loi qui viendra s’empiler aux précédentes, mais sans donner au personnel médico-pénitentiaire de nouveaux moyens et sans réellement envisager pour les condamnés en fin de peine un cadre de vie adapté et respectueux de la dignité des hommes comme il en existe dans quelques rares pays. 


      • oncle archibald 3 octobre 2009 11:43

        Sauf à accepter qu’un homme puisse être enféermé toute sa vie, il n’y aura jamais de solution « au problème des criminels potentiellement récidivistes » ... Les gesticulations du gouvernement sont ridicules et me donnent la nausée ... En revanche je trouve compètement aberrant que cet homme ait pu revenir habiter son village à quelques dizaines demetres de sa victime précédente .. Quand j’ai appris ca les bras m’en sont tombés .. La Justice n’a donc même pas eu peur que le père de la fillette aille foutre un coup de fusil au mec qui avait salopé sa fille ? Ni que le mec libéré soit repris de la même pulsion envers sa premiere victime ?? 

        Entre les laisser sortir comme ça et les enfermer à vie, il faudra bien trouver, dans la sérénité et en y mettant le prix, sans arriere pensée électoraliste, une solution qui permettrait de diminuer les risques ... 

        • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 octobre 2009 12:18

          En revanche je trouve compètement aberrant que cet homme ait pu revenir habiter son village à quelques dizaines demetres de sa victime précédente

          Oncle Archibald ,

          En effet , remettre ce type près de l’ endroit où habitait sa victime était le truc à ne pas faire .

          Difficile à capter ce qu’ ils ont dans la tête les gens qui décident ça .


        • Fergus Fergus 3 octobre 2009 12:50

          Des mesures d’éloignement (en générale une interdiction de séjour départementale) sont très souvent prises par les Cours d’Assises, au moins pour la période de contrôle judicaire qui court entre la libération conditionnelle et la fin effective de la peine prononcée.

          Mais c’est beaucoup plus rare pour les condamnés ayant purgé la totalité de leur peine. Sans doute faudrait-il envisager une généralisation de ces mesures d’éloignement, au moins pour interdire tout retour d’un criminel dans la commune de ses victimes. 


        • tonton 3 octobre 2009 17:15

          rocla
          la justice est actuellement incompétente face à la récidive des malades sexuels
          et ceux qui le nient sont souvent ceux-là même qui doivent s’en charger
          notamment les psys-charlatans qui ont là de quoi faire bouillir leur marmite


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 octobre 2009 17:26

          Ben oui ,

           Que faire avec ce genre de type ?


        • tonton 3 octobre 2009 17:38

          rocla

          en attendant une psy-miracle qui fasse ses preuves, je ne vois que la neutralisation physique
          donc la vraie perpet ou couic ! ( la tête ou la queue au choix )
          mais ça choque la bien-pensance, evidemment, alors on refile la patate chaude aux psys qui ne sont pas honnêtes sur la question, car ils devraient dire « on n’y peut pas pas grand-chose », mais il faut bien qu’ils gagnent leur vie, et donc, ils ne le disent pas

          résultat : on continue de trouver au fond des bois, des cadavres de femmes et d’enfants qu’on aurait pu éviter .... voilà


        • 65beve 4 octobre 2009 18:15

          Bonsoir,
          il faut rappeler Rachida de toute urgence !


        • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 3 octobre 2009 11:49

           smiley smiley

           smiley (?)


        • « O » 3 octobre 2009 12:07

          L’auteur trouve indécent qu’on puisse évoquer la question des récidivistes sexuels. Ca le dérange dans ses options ou quoi ? C’est louche.


          • robert 4 octobre 2009 21:05

            o direct poubelle comme...... pendragon ?????


          • Philou017 Philou017 3 octobre 2009 12:15
            Le porte-parole de propagande Lefebvre monte au créneau pour désigner à la vindicte les boucs-émissaires habituels, c’est à dire les délinquants récidivistes, qu’on laisse croupir dans des prisons poubelles sans quasiment aucun accompagnement psychologique, notamment pour les délinquants sexuels. Ce qui laisse prévoir des récidives finalement bien prévisibles.

            D’un autre coté, le président suit l’affaire Polanski de très près pendant que des ministres montent au créneau pour défendre le violeur Polanski. Pitoyable.

            Il faut voir avec quelle vitesse le sieur Sarkosy a bondi sur l’affaire de l’assassinat de la jogueuse, demandant un projet de loi en urgence « avant la fin octobre ». Une précipitation obscène tentant de surfer sur l’indignation populaire afin de l’instrumentaliser au plus vite. Bien loin de l’attitude responsable qu’on est en droit d’attendre d’un homme politique.

            Je trouve que la castration chimique est un moyen assez primaire de (ne pas) régler les problèmes. C’est surtout un argument populiste pour vendre une politique sécuritaire qui tend à s’essouffler.

            Ce qu’il serait positif et efficace d’envisager, c’est un suivi médical et psychologique des délinquants sexuels, pendant et apres la prison, ce qui aurait sans doute permis d’éviter cet assassinat tragique, ainsi qu’une amélioration de la vie dans les prisons, où on sait que les conditions sont déplorables et ne font rien pour améliorer l’équilibre psychologique de certains détenus, bien au contraire. Mais ca demande du budget.

            Pendant ce temps, on subventionne les banques sans contrepartie, qui elles continuent allègrement d’accumuler les bénéfices. Mais pour la vraie sécurité, pas d’argent.

            Combien de temps cette parodie de politique fonctionnera-t-elle ?

            Je m’attend à voir les primaires habituels de la droite monter au créneau pour exiger des sanctions, pendant qu’ils justifient sans état d’âme les bavures de masse en Afghanistan et ailleurs. La propagande et la manipulation ont encore de beaux jours devant eux.


            • Bulgroz 3 octobre 2009 12:26

              Il est effectivement urgent et important de ne pas en parler.

              « surtout par respect des victimes » comme le dit si bien l’’auteur dans ses causeries anti sarkozistes.

              Les victimes méritent le silence.

              L’auteur souhaite « l’ouverture d’un vrai débat mené sans chronomètre, hors de toute passion, et de tout opportunisme de circonstance »

              Effectivement, c’est plus chic .


              • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 3 octobre 2009 13:13

                Ce gouvernement de débiles mentaux pervers accumule les conneries. A chaque fait divers on se met à concocter une loi encore plus répressive qui ne correspond à rien aux problèmes réels et accentue le fait qu’une justice de classe rapide et arbitraire est appliquée. Ce qui a pour conséquence que les augmentations d’incarcérations (même pour des délits mineurs) aggravent encore le malaise dans le milieux carcéral.


                Pour récupérer les électeurs du FN, notre monarque Nabot Léon 1er applique leur programme politique, ce qui fait que ce sont des mesures inefficaces, imbéciles et irresponsables... 

                • oncle archibald 3 octobre 2009 14:02

                  Un truc vachement fastoche pour avoir « des bonnes notes » sur AV .. Vous commencez votre post par «  Ce gouvernement de débiles mentaux pervers accumule les conneries » .. et c’est bon, après vous pouvez écrire n’importe quoi ...


                • oncle archibald 3 octobre 2009 14:09

                  je n’avais pas lu jusqu’au bout votre « message » .. qui me parait contenir une grosse bétise ... Si le Fn avait le pouvoir je pense qu’il n’hésiterait pas, lui, à aller nettoyer au karcher dans les « drogueries new wave » en clair dans les caves et aux abords de certains immeubles de banlieue.

                  Le « nabot », comme vous le nommeztout en vousplaignant que nous n’ayons plus de liberté d’expression, ne le fera jamais car si jamais le calme revenait il perdrait le levier « peur » incitatif au vote pour une partie de l’électorat ...

                • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 octobre 2009 17:31

                  Oncle Archi ,

                  j’ vais voir si ça marche votre tuc .


                  «  Ce gouvernement de débiles mentaux pervers accumule les conneries. A chaque fait divers on se met à concocter une loi encore plus répressive qui ne correspond à rien aux problèmes réels et accentue le fait qu’une justice de classe rapide et arbitraire est appliquée. Ce qui a pour conséquence que les augmentations d’incarcérations (même pour des délits mineurs) aggravent encore le malaise dans le milieux carcéral.  »

                  j’ en remets un peu :

                   la civilistation des nabots , pieds-bot , charlots est en route ..

                   
                  Pour récupérer les électeurs du FN, notre monarque Nabot Léon 1er applique leur programme politique, ce qui fait que ce sont des mesures inefficaces, imbéciles et irresponsables... 

                  De surcroit-il ...

                • tonton 3 octobre 2009 17:42

                  bonnes notes = carotte de cybion


                • dom y loulou dom 4 octobre 2009 00:00

                  c’est vrais oncle archibald, vous avez amplement la,iberté de raconter n’importe quoi... mais faut surtout pas regarder du côté de la monstruosité babylonienne qui ruine tout le monde au moen orient, n’est-ce pas ? Disneyland se porte au mieux.


                • Leila Leila 3 octobre 2009 13:37

                  Lefebvre : une belle tête d’affiche pour un film de gangsters


                  • tonton 3 octobre 2009 14:14

                    L’auteur mélange ici des genres qu’il ne faudrait pas, je trouve

                    La délinquance sexuelle est un secteur criminel spécifique où la récidive est réellement énorme. Les « malades » sexuels sont imperméables à toutes formes de dissuasions, car leurs pulsions sont + fortes qu’eux. Les statistiques criminologiques sont éloquentes là-dessus. Il y a peut-être même des sources de ceci sur le web. Perso, je l’ai appris de gens qui travaillaient dans ce secteur. Et ça se comprend, puisque la pulsion sexuelle est une des + biologiquement basiques, au même titre que la faim ou la soif. Ce n’est pas comme braquer une banque ...

                    Bref, ce type de criminalité doit être traité de manière spécifique.

                    Je crois que les USA ont une certaine avance dans ce domaine. A propos de Polanski, il avait été soumis à une expertise psy justement à l’époque. L’article du figaro à ce sujet me paraît assez objectif.

                    Je pense que la castration chimique ou tout autre moyen d’empêcher physiquement ce type de délinquance est donc intéressant à étudier.

                    Ce sont des sujets autrement + importants que « j’aime pas sarko » etc ... car il y a chaque année des centaines d’enfants et de femmes qui se font violer puis tuer par ces détraqués


                    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 3 octobre 2009 15:30

                      "La délinquance sexuelle est un secteur criminel spécifique où la récidive est réellement énorme"


                      Ah bon ! Ou avez vous lu ça Tall ? Dans Tintin ? Détective ? Je suis partout ?

                      En réalité le taux de récidive pour les délinquants sexuel est de 10 à 15%, il tombe à 2%, quand il y a une prise en charge thérapeutique effective en prison et à la sortie, donc sans commune mesure avec le ramdam médiatique qu’une telle mais plutôt rare récidive provoque. Patatras, tel est le bruit que fait votre intervention très mal documentée, des ragots, de la rumeur réactionnaire. Je vous ai connu mieux inspiré...

                      Et pourquoi notre guide suprême a un rôle aussi consternant et blâmable dans cette lamentable affaire ? C’est parce qu’il surfe sur la crétinerie rampante de pas mal de français, incapables d’avoir le moindre recul critique contre ce que les médias distillent comme bourrage de crânes à but commercial, en guise d’informations...


                    • tonton 3 octobre 2009 16:32

                      vos chiffres sont fantaisistes
                      le thérapeute de Niort fait sa promo, mais c’est de la vaste blague
                      j’ai connu une professionnelle du secteur, et c’est l’omerta administrative sur le sujet car ils n’ont pas de solution


                    • Fergus Fergus 3 octobre 2009 16:47

                      Pour ce qui est de schiffres, je suis d’accord avec Marcel Chapoutier.

                      En ce qui concerne la castration chimique, il faut savoir qu’elle ne résout pas les problèmes, mais les atténue. Certains malades sous traitement continuent en effet à connaître des pulsions et peuvent même avoir des relations sexuelles, fussent-elles de médiocre qualité.


                    • tonton 3 octobre 2009 17:06

                      et où sont les sources de vos chiffres ?


                    • tonton 3 octobre 2009 17:08

                      on me traite d’avocat des pédos dans un post, puis de réac dans le suivant
                      mettez-vous d’accord dans vos délires


                    • TSS 3 octobre 2009 17:34


                      hier un expert (chef du service neuro-psy du CHU de Tours) auprès des tribunaux a donné le

                      chiffre de 1,6% en taux de recidive !! c’est effectivement enorme !!

                      il a egalement ajouté que la castration chimique etait une securité illusoire car

                      efficace,uniquement sur des cas très precis... !!


                    • tonton 3 octobre 2009 17:50

                      ah si un chef -psy le dit ... smiley
                      c’est bien ça le truc, on ne les remet plus en taule, on les envoie chez les dingues, et là, good bye les chiffres, opacité garantie


                    • Fergus Fergus 4 octobre 2009 09:22

                      Le chiffre de 1,6 % a été confirmé cette semaine par le très droitier Ump Georges Fennec (lui parle de 2%), qui doit prochainement sortir un bouquin sur ce sujet. Ce chiffre concerne effectivement les taux de récidive d’affaires criminelles (meurtres et viols), pas les récidives d’agressions sexuelles certes regrettables mais mineures (attouchements, attentats à la pudeur).


                    • agent orange agent orange 3 octobre 2009 16:49

                      Et que pensent MAM, Lefebvre, Hortefeux du cas Polanski ?
                      Castration chimique ou cocktail champagne/qualude ?


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 3 octobre 2009 17:33

                        Une cure de 15 jour d’ Agoravox le ferait débander à vie .  smiley


                      • TSS 3 octobre 2009 17:36


                        j’ai une pensée compatissante pour votre epouse ,depuis le temps que vous y sevissez ... !!


                      • mika.baila-girl mika.baila-girl 3 octobre 2009 17:38

                        Qui ça Cap’tain ?


                      • moebius 3 octobre 2009 18:08

                        une idée comme ça en passant ; pourquoi s’arréter en si bon chemin et ne pas décréter l’amputation des mains des voleurs récidiviste de porte monaie de grand-mére ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès