Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Réforme territoriale : la grande illusion (ou escroquerie)

Réforme territoriale : la grande illusion (ou escroquerie)

Point de vue d'un Alsacien qui n'argumentera pas que la fusion menace son droit local et que les Lorrains sont des parasites, mais simplement que cette réforme qui nous monte les uns contre les autres, n'a aucun but réel et fondé.

La réforme territoriale sera très bientôt promulguée et le sentiment général que j'ai pu constater autour de moi, petit Alsacien expatrié à Paris, est la plus stricte indifférence. 

Constat plutôt amer mais révélateur de ce que ce débat fut et de ce que cette loi sera : une réforme politicienne décidée entre individus qui se considèrent comme étant l'élite de la Nation et qui ne se soucient guère de consulter les Français, même pour des décisions qui les toucheront au plus près.

Bien entendu nous pourrions débattre de la raison qui a poussé François Hollande et son gouvernement à snober le référendum, mais la réponse est flagrante et trop énervante pour qu'on s'attarde désormais dessus.

De toute façon, que pourrions nous attendre d'un individu qui a profité du statut révoltant du vote blanc pour atteindre le poste suprême ?

Un homme qui se torche sans remord avec les voix de 2 millions 400 000 personnes pour pouvoir éviter de se confronter à l'article 7 de la constitution stipulant que "le président de la République est élu à la majorité des suffrages exprimés" fatalement le concept de référendum ne peut que lui hérisser le poil.

Je me permet donc développer ici les principales raisons qui me poussent à m'opposer à une fusion : Alsace – Lorraine – Champagne Ardennes

Je tiens à préciser qu'à l'époque du référendum sur le conseil unique visant à supprimer les départements d'Alsace, j'ai voté pour, et qu'aujourd'hui j'exècre le gouvernement, pas seulement parce qu'il persiste à écraser la démocratie sous ses petits souliers cirés, mais également parce qu'il me force à manifester avec des gens qui hier me disaient « on refuse de fusionner avec le Bas Rhin, ils sont trop différents »
 

  Population Surface en km²

Densité

hab/km²

Conseillers régionaux Conseillers par habitants
Alsace 1 847 604   8 280   223     47 1 pour 39 310
Lorraine 2 391 874   23 547   102     73 1 pour 32 765
Champagne Ardennes 1 378 356   25 606   54     49 1 pour 28 129

 

Un enfant de 5 ans s'apercevrait aisément des difficultés qui vont se poser au niveau de l'aménagement de ce territoire.

Que faire ? Développer les infrastructures là ou la densité est faible, au détriment des Alsaciens ? Continuer à développer les structures ou la population est importante, en abandonnant les campagnes Champenoises ?

L'Alsace préférera toujours jeter un nouveau pont sur le Rhin, quand la Champagne préférera de nouvelles lignes ferroviaires en direction de la région Parisienne, tout ça avec un peu de bon sens, tous le monde peut le comprendre.

Cependant le tableau permet de mettre en évidence un problème plus grave encore : l'atteinte au principe d'égalité entre les citoyens Français.

Comment expliquer que les Champenois Ardennais auront plus de poids pour peser dans les décisions de l'ALCA, alors que les Alsaciens sont plus nombreux ?

Et c'est là qu'on découvre un fait horrible ! Car que nos gouvernants chient sur la démocratie, on l'avait compris, en revanche on découvre aujourd'hui qu'ils sont nuls en Maths....

Permettez moi du peu, mais pour débuter les économies ne serait il pas de bon ton de mettre toutes les régions au même ratio de conseillers régionaux ? Et de préférence le plus élevé possible afin d'en réduire le nombre.

Au lieu de cela, à l'heure actuelle il faut bien le reconnaître, le seul argument qu'ils sont capables de nous opposer sans jamais le développer, c'est que "c'est la taille qui fait la puissance, et puis ça fera des économies".

Les économies pour les nuls

Alors parlons des économies promises par cette réforme territoriale si bien faite qu'elle va permettre de réduire le chômage, rembourser la dette, mettre fin à l'accroissement des inégalités, remettre en route l'ascenseur social, résoudre la crise énergétique, relancer l'écologie et la croissance, mettre fin à l’égoïsme et l'avidité des membres de la classe politique, rendre tout son sens aux 350 millions d'euros que coûte annuellement le Sénat, et prouver que nous sommes à nouveau dans une démocratie !

Hmmmm... en réalité, hormis des estimations "d'experts" gouvernementaux qui n'ont absolument rien développés en arguments, il n'y a encore rien de vraiment concret autre que moins de régions = moins de dépenses. 

Peut être nous pensent ils trop bêtes pour tenter de développer leurs propos... Ou peut être ne veulent ils pas dire que les principales économies se traduiront par une baisse de la quantité et de la qualité des services publics.

Au regard du seul amendement gouvernemental rejeté par l'assemblée en seconde lecture, le nombre d'élus ne sera pas réduit et la fusion se traduira donc par une bête addition des conseillers régionaux.

Alors prenons les seules données actuelles qui semblent immuables et les seules dont on dispose à l'heure actuelle sur l'avenir de cette réforme en fait : le nombre et la rémunération des conseils régionaux 

L'indemnité maximale des conseillers régionaux varie en fonction du nombre d'habitants.

De 1 000 000 à 2 000 000 habitants : 1 877 € par mois

De 2 000 000 à 3 000 000 habitants : 2 251 € par mois

Plus de 3 000 000 habitants : 2 626 € par mois

La « région ALCA » dépassera la barre des 3 000 000 d'habitants, les excités du pouvoir qui ont un complexe Freudien avec la taille ne cessent de nous le rappeler... Le calcul est donc simple :

Coût mensuel des 169 conseillers régionaux AVANT réforme : 344 515€

Coût mensuel des 169 conseillers régionaux APRES réforme : 443 794€

Soit une augmentation d'environ 100 000€ par mois avant même d'économiser un seul centime (même un énarque devrait arriver à suivre le raisonnement).

Évidemment il faut être honnête et prendre en compte la disparition de 2 présidents sur 3 (5441€ par mois pour chaque président).

Mais cela ne prend pas non plus en compte le fait que les conseillers de Champagne Ardennes et de Lorraine ne se taperont pas la route jusqu'à Strasbourg sur leurs deniers personnels. On administre pas une région grande comme la Belgique avec une capitale de région à l’extrémité Est, sans s'arroger des indemnités de transport et d'hébergement.

Et cela ne prend pas non plus en compte les primes de commissions qui ne manqueront pas d'être nombreuses en cas de fusion.

Je ne ferais pas de conclusion à cette longue réflexion, simplement je souhaite préciser que je n'ai rien contre mes concitoyens Champenois et Lorrains.

Si « Moi président, je ne diviserais pas les Français » a bien réussi à pousser quelques Alsaciens Lorrains et Champenois à s'invectiver, il ne s'agit que de quelques cons, et ça on sait bien qu'il y en a partout (bien qu'en ce moment ils montrent une prédisposition à être dans les lieux de pouvoir).

Sources :
http://www.geopopulation.com/france/regions/classement-regions-densite-population/

Wikipédia (mea culpa)

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/conseiller-regional.shtml

http://www.lejdd.fr/Politique/Reforme-territoriale-les-indemnites-des-elus-regionaux-pourront-augmenter-de-30-millions-d-euros-702686#


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 5 décembre 2014 12:21

    Bravo le renard !


    • brieli67 5 décembre 2014 12:53
      Der Fuchs mit der Gans im Fang gilt als Sinnbild der Gefräßigkeit ; französisch : ›avoir une faim de renard qui se guérirait en mangeant une poule‹ : einen unmäßigen Appetit entwickeln, und ›le renard est pris, lâchez vos poules‹ : die Gefahr ist vorüber. Dabei werden hier die natürlichen Fähigkeiten des Geflügeldiebes überschätzt. Normalerweise sind nämlich Gänse dem Fuchs überlegen und fähig, ihn in die Flucht zu schlagen. Das bekannte Kinderlied ›Fuchs, du hast die Gans gestohlen‹ nährt nur ein Vorurteil.
         Ein eigennütziger Ratgeber predigt wie der Fuchs den Gänsen, der vorgibt, ihr Wohl im Auge zu haben, in Wirklichkeit aber sie zu fressen trachtet. Vgl. französisch : ›Le renard prêche aux poules‹ : der schlaue Heuchler sucht den Unerfahrenen zu überlisten ; englisch : ›When the fox preacheth then beware your geese‹ : wenn böse Menschen sich in das Gewand der Heiligkeit hüllen, bestehen verderbliche Absichten.

    • brieli67 5 décembre 2014 12:40
      Alsace1 847 604 8 280 223
      ne veut rien dire !! 

      faut défalquer les terres indigestes inhabitables et inhabitées des Vosges Donon Markstein Rossberg
      les marécages le long du Rhin avec ses gravières

      et les collinnes sous-vosgiennes consacrées à Bacchus et au Schnapps

      l’avenir - cirrhose 

      Foie d’alsaciens - pas besoin de Lexomil pour anesthésier notre Wehmut 
      notre exquise mélancolie
      nous avons du blanc du rouche du rrossé et d’la Kro 

      c’ est parti pour des records.

      s" gellt - Xondheit - Ssssssssssan dé !!

      • jef88 jef88 5 décembre 2014 14:57

        une zone de HLM entre les deux Donon ce serait génial 
        une 4 voies sur la route des crêtes.....
        un château d’eau au haut koenigsbourg
        en voila de bonnes idées !


      • lsga lsga 5 décembre 2014 12:56

        L’Alsace et la Lorraine ne sont pas et n’ont jamais été française. 


        • brieli67 5 décembre 2014 13:25

          pathétique notr Péripate


          va aux vignes !

        • lsga lsga 5 décembre 2014 14:12

          Les langues lorraines et alsaciennes ont disparues au profit du parisien mondialisé... quelle tristesse...


        • jef88 jef88 5 décembre 2014 15:01

          l’Alsace a été française en 1648 , la lorraine en 1767
          comme nous étions sur la frontière nous subissons des invasions depuis toujours ......


        • brieli67 5 décembre 2014 15:24

          ben non !


          en 1648 que la partie autrichienne --- des Habsbourg - définitif dans les Traités guerre d’Espagne en 1703. Dans les faits : les Autrichiens ont vendu corps et âmes leurs possessions rive G du Rhin
          mais la France n’a jamais payé quoique ce soit...

          donc que Strasbourg en 1681 est français.

          Senones et son Salm en Lorraine.................. tu sais bien quand.

          en vrai date il faut retenir le traité de Lunéville — 1805 ! 

        • Pascal L 5 décembre 2014 15:47

          @lsga,

          Pour les langues, c’est un peu plus compliqué. Le français était aussi utilisé sur une partie de l’Alsace et la Moselle possédait 5 langues : 3 franciques dans le Nord (luxembourgois, mosellan et sarois), l’alsacien dans l’est et le français partout ailleurs. 

        • Pascal L 5 décembre 2014 16:01

          « L’Alsace et la Lorraine ne sont pas et n’ont jamais été française. » 

          Mon grand-père qui était mosellan a été en 1917 déserteur de l’armée allemande puis engagé volontaire dans l’armée française. Quelle nationailté voulez-vous lui donner ?
          Il n’y a pas très longtemps, mes parents ont été obligés de montrer les décrets de naturalisation de mes grands parents nés sous l’occupation pour obtenir une carte d’identité. Heureusement qu’ils les avaient gardés.

          Les français de l’intérieur vont nous faire regretter de ne pas avoir demandé l’indépendance 
          au référendum qui a eu lieu après 1918. Quand on voit la réussite du Luxembourg...

        • jef88 jef88 5 décembre 2014 18:27

          @pascal
          C’est encore plus complexe que cela !
          en 1880(environ), l’académie Stanislas à Nancy à recensé 183 variantes de patois Lorrain entre la zone germanophone au nord et la limite du territoire de Belfort au sud, en incluant (en gros, la Meuse, la Meurthe et Moselle, la Moselle et les Vosges .....
          Les gens « du peuple » ne parlaient pas le français .............


        • Rincevent Rincevent 5 décembre 2014 22:19

          Faudrait voir à pas tout confondre et, accessoirement, à réviser son histoire/géo. Sans remonter jusqu’au Saint Empire l’entité historique Alsace-Lorraine était constituée des deux départements alsaciens et d’un département lorrain, la Moselle. Les autres départements lorrains ( Meurthe-et- Moselle, Meuse et Vosges) étaient bien français.


        • Rincevent Rincevent 5 décembre 2014 22:22

          C’était pour isga.


        • Vipère Vipère 5 décembre 2014 14:00


          « Que notre Alsace est belle avec ses frais vallons » .... 

           un refrain qui devra changer en que « nos régions » ! bref, tout le monde devra s’adapter, c’est Bruxelles qui le veut, elle vous prêtera un petit vélo pour aller plus vite !



          • Elsasser Fuchs Elsasser Fuchs 5 décembre 2014 14:09

            Hummm honnetement j’aimerais qu’on me dise ce que Bruxelles vient faire la dedans car ce n’est pas la première fois que j’entends ca et j’ai beau me pencher sur la question, j’vois pas bien ce qu’ils en ont à faire que l’Alsace soit fusionnée à la Champagne et à la Lorraine


            • Fergus Fergus 5 décembre 2014 14:42

              Bonjour, Renard alsacien.

              Entièrement d’accord avec votre remarque : on est là très largement sur un fantasme entretenu, à des fins de propagande électorale, notamment par des gens comme les militants de l’UPR qui utilisent toutes les ficelles possibles pour dénoncer l’Europe, en l’occurrence en s’appuyant sur de prétendues manœuvres territoriales occultes.


            • Wirsher Wirsher 5 décembre 2014 15:28

              Moi aussi j’ai découvert cette théorie en écrivant des articles ici. En fait Agoravox est bourré de gens qui croient à toutes sortes de théories du complot en général. Parallèlement il y a beaucoup de fan d’un certain François Asselineau et de l’UPR.

              Des mouvances que certains disent nationalistes, d’autres d’extrême droite (je me garderais bien d’émettre un jugement, car comme vous je ne savais pas que l’UPR et Asselineau existaient il y a encore quelques semaines).

              Bref en gros ils pensent que les USA à travers Bruxelles puis Paris, font en sorte que les régions se soulèvent contre la France, pour balkaniser la France.

              Ils ne comprennent pas que personne dans les régions ne s’attaque à la France, mais juste aux délires technocratiques de nos dirigeants ...


            • brieli67 5 décembre 2014 15:45

              la DATAR c’est bien rocardien !


              voulez un nom ?


              oN EN CAUSE ET on EN DISCUTE DEPUIS 1981 !!! 

              EFFAREE  la Droite ne savait pas ?
              QUELS HYPOCRITES !

            • c’est pas grave 5 décembre 2014 16:01

              " Bref en gros ils pensent que les USA à travers Bruxelles puis Paris, font en sorte que les régions se soulèvent contre la France, pour balkaniser la France. "

              non, , Wirsher , vous avez tout faux
              il ne s’agit pas de faire se soulever les régions contre la France , mais de désintégrer la France et de la faire disparaître au profit d’euro-régions

              rien de plus , rien de moins

              maintenant , libre à vous de ne pas vouloir l’entendre , mais c’est bel et bien le projet qui est en préparation et cela n’a hélas rien de complotiste , n’en déplaise à l’eurolâtre Fergus


            • malitourne malitourne 5 décembre 2014 16:26

              Fergus, c’est le Pangloss de l’an 2000


            • Fergus Fergus 5 décembre 2014 16:35

              Bonjour, Malitourne.

              Si je suis un Pangloss, vous êtes à l’UPR des Cassandre au petit pied.


            • c’est pas grave 5 décembre 2014 16:51

              j’ajoute qu’en ces temps d’aussi trouble collaboration , il y a peu de passer de Pangloss à Philippe Henriot

              à bon entendeur


            • Wirsher Wirsher 5 décembre 2014 16:54

              « non, , Wirsher , vous avez tout faux »

              C’est pour çà que j’ai écrit « en gros ».

              Je veux bien l’entendre, voir mon très long message qui vous réponds dans mon article smiley


            • Wirsher Wirsher 5 décembre 2014 15:39

              Merci Elsasser Fuchs pour votre article, qui fait preuve d’une parfaite objectivité avec l’analyse des chiffres. Je cherchais moi aussi à trouver des chiffres semblables pour démontrer l’augmentation des couts qui résultera de la réforme.

              Vous auriez pu aussi mettre en avant la dernière ligne de ce tableau, qui montre bien la capacité des élus à faire des économies sur eux-même.

              Je reste scotché par les différences en terme de Conseillers par habitants je pensais acquis depuis toujours que le nombre était proportionnel au nombre d’habitants :O.

              Pareil pour les salaires qui augmentent avec le nombre d’administrés.

              Encore des fourberies en plus que je n’ai pas pu relever malgré ma volonté de lister tous les défauts de cette réforme technocratique.

              Merci également d’avoir précisé ne rien avoir contre Champenois et Lorrains, on essaie trop souvent de nous décrédibiliser en « guerre de clochers »


              • diogène diogène 5 décembre 2014 15:43

                Black et Decker : Marque qui a beaucoup de succès en Alsace parce que les parents y endorment leurs enfants avec une Perceuse.


                • Wirsher Wirsher 6 janvier 2015 00:29

                  Tout mon outillage est de la marque Bosch.

                  Promue entre autre par olivier de chez Carglass smiley


                • Wirsher Wirsher 6 janvier 2015 00:31

                  Et j’endors mes enfants au Schnapps de mirabelles.


                • Wirsher Wirsher 5 décembre 2014 15:51

                  Moody’s abaisse la note de la Banque Populaire Alsace, suite à la fusion.

                  Comme quoi, même le complot libéraliste américano-européen est contre cette fusion :->


                  • Wirsher Wirsher 15 décembre 2014 03:25

                    Nouvelle source, le lien précédent étant mort :
                    ICI


                  • Le421 Le421 5 décembre 2014 18:25

                    Raisonner sur les économies que feraient les traitements des élus, c’est de la démagogie pure et simple...
                    Rien que ce qui pourrait être fait, ne serait-ce que sur l’éclairage public, dépasse des chiffres qui ne servent qu’à brosser des idiots dans le sens du poil.


                    • Wirsher Wirsher 13 décembre 2014 10:48

                      Certes mais d’une part les élus qui imposent l’austérité dans le pays, pourraient avoir la décence de montrer l’exemple.

                      Il est normal que le bénéfice pour les élus énerve, quand on voit qu’ils sont déjà très largement privilégiés.

                      D’autre part, le seul argument qui défend ce projet, c’est la diminution des coûts des régions, il est donc tout à fait judicieux de montrer qu’ils ne diminueront pas.


                    • Elsasser Fuchs Elsasser Fuchs 13 décembre 2014 12:43

                      Sans vouloir m’abaisser à un niveau de cour de récré type « c’est pas moi m’sieur c’est lui qui a commencé », je te citerais François Hollande qui à la présentation de sa réforme a dit « elles seront gérées par des assemblées de taille raisonnable, ce qui veut dire moins d’élus ».

                      A tout te dire c’est même ce qu’il a dit en dernier de cette réforme, comme si c’était fait exprès pour insinuer dans l’esprit des Français « y a trop d’élus, vous avez raison, je les ferais diminuer grâce à cette réforme », faisant effectivement mouche chez beaucoup de bas de plafond qui continuent à me contre argumenter que c’est une réforme qui fera baisser le nombre des élus et fera des économies, choses que même le gouvernement n’ose plu dire aujourd’hui.....

                      Donc démago peut être, bien que comme dit Wirsch, faudra de toute façon apprendre à faire fi de cette argument foireux sans quoi on résoudra jamais ces problèmes que sont le nombre et la rémunération de nos élus (et là il serait intéressant de comparer avec nos voisins Européens, pour rire).

                      L’amendement concernant la limitation du nombre d’élus à 150 est le seul qui a été rejeté, et au passage on a entendus des voix s’élever pour justement demander une hausse des indemnités, car les régions seront bien plus grandes.... 

                      http://www.lejdd.fr/Politique/Reforme-territoriale-les-indemnites-des-elus-regionaux-pourront-augmenter-de-30-millions-d-euros-702686

                      Alors ? La « démagogie » n’est elle pas nécessaire face à ceux qui l’emploie sans vergogne ?


                    • zygzornifle zygzornifle 6 décembre 2014 09:21

                      Et une escroquerie de plus .......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Elsasser Fuchs

Elsasser Fuchs
Voir ses articles







Palmarès