Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Régionales : du bleu marine au rose et bleu

Régionales : du bleu marine au rose et bleu

Dimanche dernier, c’est le FN qui avait viré en tête au premier tour dans le plus grand nombre de régions. Hier, avec un fort sursaut de la participation, les Français ont partagé assez équitablement les régions entre les « socialistes » et les « républicains », sans rien pour la famille Le Pen. Qu’en penser ?

 
Le parti qui rend les idées qu’il touche minoritaires
 
Bien sûr, les partisans du FN pointeront la progression du nombre de voix, qui battrait le record enregistré en 2012 par Marine Le Pen aux présidentielles, ou celle du pourcentage de voix rassemblées hier (autour de 30%), qui plus est, face à l’opposition de la totalité de la classe politique. Mais libre à eux de fermer les yeux sur les raisons qui font que le premier parti de France au premier tour (de peu, cependant), ne parvient pas à gagner la moindre région. En outre, ce n’est pas comme si le choix des électeurs avait été hésitant puisque si le FN était arrivé très largement en tête en PACA et dans le Nord, avec une quinzaine de points d’avance, il a été laminé au second tour, en terminant plus de 10 points derrière la droite dans les trois régions où on pensait qu’il pouvait l’emporter. La majorité a parlé, clairement.
 
 
Hier, les électeurs ont confirmé le jugement des élections départementales, à savoir que si notre vie politique est dominée par les trois premiers partis (qui rassemblent une part grandissante des voix), une forte majorité de la population refuse absolument de confier la moindre responsabilité au FN. Et des citoyens qui n’avaient pas jugé nécessaire de voter le 6 décembre se sont déplacés, en grande majorité pour faire barrage à ce parti qui rassemble contre lui une majorité de la population, du Nord au Sud-Est. Ses partisans préfèreront sans doute faire comme les politiciens qu’ils critiquent et refuseront de voir cette évidence en se retranchant dans une argumentation digne de la langue de bois d’un Jean-François Copé ou d’un Manuel Valls. Mais le bilan de ce second tour démontre que le plafond de verre est solide.
 
Le plan de François Hollande pourrait fonctionner
 
Bien sûr, les Républicains peuvent se dire satisfaits de reprendre la majorité dans une majorité des régions. Ils virent en tête dans sept régions métropolitaines sur douze. Néanmoins, cette victoire est étriquée, et sur trois des régions, la victoire vient tout de même en partie du soutien de la gauche, sans lequel la triangulaire pouvait aboutir à une victoire du FN. Certes, la victoire de Valérie Pécresse en Ile de France permet au parti de Nicolas Sarkozy de terminer avec un bilan supérieur à celui de la majorité. Il faut dire que les déclarations outrancières de Claude Bartolone en fin de campagne et l’absence de menace du FN ne l’ont pas aidé. Mais au final, il faut bien reconnaître que la carte de France laisse apparaître un assez bon bilan pour le PS, avec notamment les victoires dans le Centre et en Bourgogne.
 
Après trois défaites cuisantes aux municipales, aux européennes, puis aux départementales, le bilan de ces élections régionales, malgré un fort recul, montre un resaissement de la majorité actuelle, qui s’approche de la seconde place, dont elle était très loin il y a quelques mois, et qui est capable de l’emporter sur une large partie du territoire, d’autant plus que la défaite a été très juste en Normandie ou en Ile de France. En outre, ces élections renforcent la stratégie de François Hollande sur plusieurs aspects. D’abord, elles pourraient pousser une grande partie de la gauche à faire l’impasse au premier tour des présidentielles pour éviter le cas du PACA ou du Nord en 2017, facilitant sa qualification. Et, en allant à droite, le président pousse les Républicains à virer plus à droite encore, sans doute une impasse.
 
Malheureusement, le résultat de ces élections signe aussi une impasse démocratique temporaire car notre pays reste coincé entre deux partis responsables de l’échec des dernières années du fait d’une opposition qui s’incarne principalement dans un parti suffisamment repoussant pour être rejeté par une nette majorité des citoyens. Malheureusement, le changement, ce n’est pas pour maintenant.

Moyenne des avis sur cet article :  1.72/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 14 décembre 2015 08:46

    « ... »...une forte majorité de la population refuse absolument de confier la moindre responsabilité au FN.« 



    Quand toute la France d’en-haut (partis, syndicats Medef compris, médias unanimes, religions, plannings familiaux, Dany Boon...) serine qu’une victoire du Front national dans une région, se traduirait par un tarissement des investissements étrangers, par des délocalisations et par des dizaines de milliers de chômeurs supplémentaires, sans parler des risques de guerre civile, le stupéfiant n’est pas que la population (sic !) refuse absolument de confier la moindre responsabilité au Front national, mais qu’il se trouve 800’000 personnes de plus pour lui donner leur suffrage...


    P.S. - Les »vainqueurs" du jour sont ceux qui accusent le FN de jouer sur les peurs smiley 

    • JMBerniolles 14 décembre 2015 10:13

      Jamais une élection n’a autant démontré l’impasse dans laquelle se trouve notre « démocratie ».

      Les gens anesthésiés votent en masse pour des représentants qui eux-mêmes n’ont pas le niveau et le courage pour faire autre chose qu’obeir aux injonctions du système.

      Le résultat est une représentation où aucune des aspirations des citoyens, aucuns des besoins et des mesures de redressement pour un pays qui fait naufrage, ne sont présents.

      Comme la situation générale va continuer à s’aggraver, la solution pour ces representants bidons sera d’instaurer un regime autoritaire.


      • devphil30 devphil30 14 décembre 2015 10:31

        @JMBerniolles


        Totalement d’accord avec vous mais certain vont rétorquerons que c’est toujours mieux que le FN.

        C’est probablement la raison qui pousse le PS notamment à vilipender le FN , c’est un repoussoir bien commode qui leur permet de faire passer leur loi d’urgence etc .... en disant imaginer ce que ce serait avec le FN ....

        Au lieu de mettre en place le FN en présidence dans des régions , il dispose de nombreux représentant en régions maintenant grâce au PS.

        Le PS préfère se désister et disparaitre des régions , leur politique national du grand écart ne tiendra pas longtemps ( et pourtant j’ai voté pour eux en 2012 ) car les promesses , les promesses ....

        Cette élection ne rimait à rien et c’est le FN qui a gagné en crédibilité car ses résultats du deuxième tour n’ont pas baissé , c’est une vraie force politique qui finira par gagner.

        Philippe 


      • devphil30 devphil30 14 décembre 2015 10:22

        La victoire est-ce d’être président d’une région avec le conglomérat des voix LR au NPA ou est-ce de disposer de représentant FN élu démocratiquement avce des scores de 40 % face à l’ensemble des autres partis ???


        Quel parti en France peux se targuer de pouvoir mobiliser 40 % des voix sur une élection régionale ??? 

        Les PS et LR ont bien balisé durant cette semaine et le coup de semonce n’est rien face à leur incompétence patenté depuis des années.

        Malgré l’échec du PS et Lr depuis des années , une large partie de la population s’est mobilisé sans trop savoir pourquoi , juste parce qu’il ne faut pas que le FN passe donc on suit la ligne du parti PS.

        Grâce à la décision de Valls , le Nord et Paca n’auront pas de représentant de gauche dans ces régions pendant 6 ans alors qu’une bonne opposition aurait permis de voir le FN aux responsabilités.

        Continuez à jouer sur les peurs c’est tout ce qu’il vous reste car du PS au LR vous n’êtes plus crédible.

        Philippe

         

        • JMBerniolles 14 décembre 2015 10:49

          Au lendemain de ces élections nous nous retrouvons avec le maintien au pouvoir des responsables de notre faillite, - gauche plurielle, LR, UDI,...-, avec comme seule alternative un leurre complet qui sert de repoussoir aujourd’hui, mais qui demain servira au passage vers un regime autoritaire.

          De quoi avoir une sérieuse gueule de bois !


          • leypanou 14 décembre 2015 10:58

            @JMBerniolles
            « mais qui demain servira au passage vers un regime autoritaire. » : TOUS les ingrédients pour faire un régime autoritaire -avec la surveillance de masse- sont déjà là (n’oublions pas que seuls 6 députés ont voté contre l’état d’urgence qui peut être prolongé).


          • Onecinikiou 14 décembre 2015 17:05

            @JMBerniolles


            Contente-toi de traiter des sujets scientifiques, la politique n’est visiblement plus pour toi. 

            Ton cerveau à été lavé par des décennies de propagande que tu as fait tien sans même en avoir conscience. Et on est jamais mieux manipulé lorsque l’on a pas conscience de l’être...

            Pas étonnant que les vieux chnoks votent massivement pour l’UMP et de façon très minoritaire pour le premier parti salarié de France. Vivement une bonnes canicule, que les jouisseurs de 68 passent l’arme à gauche, eux qui ont pour bilan de laisser la France moribonde, exsangue, à deux doigts de collpaser par quarante années de gestion calamiteuse. 

            Regarde ta génération dans une glace ! 

          • JMBerniolles 14 décembre 2015 18:23

            @Onecin....

            Je sais par expérience que les attaques personnelles marquent une défaite dans les échanges.

            Je préfère effectivement les sujets scientifiques mais il se trouve que la politique, la basse, interfére de plus en plus dans toute démarche scientifique.

            C’est assez clair dans les questions relatives au climat.

            Quand aux appréciations sur mon cerveau d’un gros naïf qui s’imagine que le FN a une quelconque solution pour les graves problèmes que nous subissons c’est juste risible.


          • Onecinikiou 14 décembre 2015 19:04

            @JMBerniolles


            Si tu commençais par justifier tes allégations selon lesquelles le Front serait un leurre complet, alors que toutes les prévisions de ses dirigeants se vérifient les unes après les autres. Prévisions qui ne date pas d’hier, mais qui pour la plupart ont été énoncées il y a des décennies. J’attends ta réponse de pied ferme à ce sujet. 

            Si tu pouvais éviter les réponses canulars du type « le FN pose de bonnes questions mais donne de mauvaises réponses » ce serait sympa...

          • JMBerniolles 14 décembre 2015 21:20

            @Onecin....

            Ah.. je vois qu’il y a un petit problème de logique :

            Des prévisions ne constituent en aucune manière un programme.

            Dans les éléments que le FN avance, il y a la sortie de L’Euro. C’est effectivement une mesure obligatoire si on veut vraiment changer les choses...

            Mais il y a de gros doutes justifiés par F Asselineau par exemple sur la vraie volonté du FN de mettre en oeuvre cette proposition qui n’est pas suffisante en elle-même.

            Sur la question de L’énergie c’est le plus grand flou. Un de mes amis s’est adressé à. Marion Maréchal en la questionnant sur le nucléaire, il a obtenu une réponse, ce qui est mieux que pour d’autres, mais elle était assez dilatoire.


          • Onecinikiou 14 décembre 2015 22:23

            @JMBerniolles

            Et donc, ces seuls aspects suffisent à soutenir que le Front serait un leurre ? Si tu n’as que ça c’est bien ce que je pensais : tu es à poils.

            Si tu commençais par t’interroger plutôt sur ton degré d’aliénation au discours dominant ? Car l’idée que le FN serait un leurre n’est pas que partagée par Asselineau, qui n’a rien inventé, mais bien par l’ensemble des figures de proue du système tel Valls qui parle d’arnaque à présent le concernant. Asselineau d’ailleurs ne faisant ici que s’aligner sur la doxa. 

            Si en effet des prévisions ne constituent pas elles même un programme, gouverner c’est prévoir. Or tout ce qui advient et s’accomplit sous nos yeux ébahis a été pronostiqué, prévu, anticipé par les dirigeants du Front. Quasiment tout sans exception. 

            Tu parles de l’euro ? Mais où était Asselineau en 2002, à part colistier sur la liste de Tiberi !


            Mais mieux que la sortie d l’euro, le Front proposait déjà de NE PAS y entrer, et solder par la même notre souveraineté monétaire. Pour qui votais-tu déjà à l’époque, illustre dissident ?

            Le Front à refuser toute les guerres d’ingérences sous faux prétexte humanitaire depuis la première guerre d’Irak, je dis bien toute. Il est l’un des rares parti à avoir eu cette position, et il est le seul parmi les parti à plus de 10%. 

            Le Front a voté contre Maastricht et le Traité de Lisbonne, mères de toutes les batailles. 

            Le Front à récuser le vecteur numéro 1 du mondialisme qu’est l’immigration sauvage et volontairement incontrôlée de ces quarante dernières années. 

            A récuser le multiculturalisme et le droit irréfréné à la différence - soit le strict respect des principes républicains bien compris, lui qui était taxé de vouloir liquider la République - et qui, conjugué au facteur nombre de l’immigration et à la nécessaire islamisation qui l’accompagne, sont la matrice véritable de la futur guerre civile dans ce pays. 

            Pose-t-oi la question : qu’est-ce qui t’empêche réellement de voter pour le Front, sinon la propagande qui cogne dans ta tête. 

          • JMBerniolles 14 décembre 2015 23:07

            @Onecinikiou

            Mais j’ai voté contre Maastricht comme beaucoup et contre le TCE...

            Bon, je crois qu’il n’y a aucun responsable politique qui ait le courage et l’envergure pour faire une vraie révolution...


          • Parrhesia Parrhesia 14 décembre 2015 10:51

            Nous pouvons déjà en penser qu’il y a au moins un membre du F.N. qui est satisfait : Jean Marie Le Pen lui-même. Ce président d’honneur qui n’a jamais cessé de manœuvrer pour que son parti ne puisse jamais atteindre la dimension nationale, à retrouvé dans ces élections régionales les alliés qui lui conviennent !

            Le résultat le plus clair de cette semaine médiatique infamante pour la nation toute entière, c’est qu’avec la chute du Front National, qu’il soit ou non sincère, qu’il soit bon ou mauvais, qu’il soit facho ou non, les restes UMPS de la France n’ont plus de parti d’opposition susceptible de mettre fin à l’alternance des copains et des coquins ! Et ne sont plus prés d’en avoir !!!

            Mais restons optimistes : la vie socio-économique reprenant son cours « normal de chez normal », je suis sûr que les victimes de la gouvernance UMPS auront à cœur de ne plus se plaindre de leur sort, puisqu’ils resteront gouvernés par ceux qu’ils ont choisis !!!


            • César Castique César Castique 14 décembre 2015 18:21

              @Parrhesia


              « ...qu’avec la chute du Front National... »


              Une chute à 800’000* voix de plus entre les deux tours, il y en a qui en rêve smiley smiley


              * 801’233, selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur

            • Parrhesia Parrhesia 14 décembre 2015 23:21

              @César Castique

              Je ne conteste ni vos chiffres ni l’interprétation justifiée que vous en faites.

              En m’exprimant ainsi, j’ai surtout voulu souligner que devant les procédés utilisés par un Front injustement dit « républicain » (et franchement, le mot républicain a ici du mal à sortir), ni le front National ni aucun autre parti français d’opposition ne peut plus espérer accéder au pouvoir par le jeu démocratique normal !

              Croyez bien que je le déplore et que j’espère vivement me tromper !!!

              Bonne soirée à vous.


            • bluerage 14 décembre 2015 10:57

              Les français ont veauté, il sont décidé, le bonheur dans l’esclavage, soit...


              • Gabriel Gabriel 14 décembre 2015 11:29

                Super, tout le monde est content. 10 millions de sans emplois, une paupérisation galopante, un pays vendu aux lobbies et léchant le derrière des USA et se faisant racketter par les instances européennes. Des dirigeants qui tapent dans la caisse en faisant de courbettes aux banquiers, magnifique car la ripoublique des pourris et des nantis est sauf grâce aux moutons qui chaque jours se font tondre et qui ont voté pour ceux qui les enc… Finalement, le citoyen TF1, OM PSG a les dirigeants qu’il mérite… N’oubliez pas que le plus grand parti de France ce sont les abstentionnistes qui entre la peste, le choléra et la petite vérole ont préféré ne pas participer à cette mascarade.


                • Onecinikiou 14 décembre 2015 16:59

                  « Mais libre à eux de fermer les yeux sur les raisons qui font que le premier parti de France au premier tour (de peu, cependant), ne parvient pas à gagner la moindre région. »


                  Il faut un culot d’acier : le faux gaulliste mais vrai carpette mondialiste Herblay n’a pas cessé de déblatérer contre le Front National depuis toujours, et singulièrement depuis 15 jours criant avec l’ensemble de ses maitres oligarchiques contre le seul parti authentiquement souverainiste, n’a pas cessé d’alimenter la diabolisation qu’il a eu à subir par l’ensemble des vecteurs de propagande sur tous les canaux disponibles, et il vient maintenant, toute honte bue, suggérer des raisons pour lesquelles le Front ne parviendrait pas à devenir majoritaire dans l’opinion ?

                  Mais c’est en parti de ton fait ignoble Herblay, petit valet de la dictature des ploutocrates. Honte à toi. Le mieux que tu puisse faire c’est d’aller te cacher. Tu aurais traité de Gaulle de fasciste en 68 !!

                  Misérable imposteur !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès