Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Régionales, échec au roi en 2 tours

Régionales, échec au roi en 2 tours

A la deuxième reprise, le bravache est allé au tapis, sifflé par les siens, hué par les autres. Le petit illusionniste découvre le temps de la désillusion.
La première mi-temps l’avait sérieusement sonné :
Un crochet du gauche l’avait fait vaciller, un uppercut d’extrême droite l’avait envoyé au tapis, et le vert de l’espoir avait déserté son camp.
Sonné, titubant, mais encore debout, il était retourné s’assoir dans un coin du ring, en sueur, jambes flageolantes, la bouche mauvaise.
Ses soigneurs lui avaient passé l’éponge miracle, en lui affirmant que rien n’était perdu.
La méthode Coué fait parfois des miracles sur l’air de « tout va bien, je vais bien  »…
Alors, le petit boxeur s’était requinqué, affirmant que rien n’était joué, et que son échec provisoire était dû à cette salle triste et mal éclairée, et plus qu’à moitié vide. lien
Il était convaincu que ses fans allaient revenir et remplir la salle.
Mais voila, ils sont restés chez eux.
Ils n’y croient plus.
Ils ont eu les beaux discours volontaires, les belles promesses, et maintenant ils ont sous les yeux leur fiche de paye.
Ils ont tellement entendu tout et son contraire de la bouche de leur candidat que celui-ci en a perdu toute crédibilité.
Les français n’aiment pas le double langage.
Ils ont travaillé plus, mais gagnent moins. lien
D’autres, de plus en plus nombreux, n’ont même plus de travail. lien
On leur avait promis « pas d’augmentation d’impôts » mais ils constatent que les taxes foncières ont sérieusement augmenté. lien et que d’autres augmentations sont prévues, comme celle sur le tabac. lien
Or la taxe est un impôt autrement plus rentable pour l’état que l’impôt sur le revenu, puisque tout le monde la paye.
Les 200 000 sans abri avaient sérieusement cru à cette promesse sarkozyste, celle d’un toit pour tous. lien
Mais depuis deux ans, ils passent leurs nuits dehors et dans le grand froid de cet hiver 2009, 385 d’entre eux sont morts. lien
le bilan est sévère : 3 millions de mal logés, et 500 000 appartements libres à Paris, une loi Dalo mal ou pas appliquée, et des préfets laissant se faire les expulsions.
Ils avaient sérieusement cru que ce gouvernement allait gérer son budget avec rigueur, et que c’en était fini des gaspillages et des fastes de la république.
Mais lorsque la dotation du chef de l’état explose passant de 29 millions à 130 millions aujourd’hui…lorsque des repas sont servis à 5050 euros par tête de pipe pour le « sommet » de la méditerranée…lorsqu’un 3ème Airbus présidentiel est commandé…ils ont commencé à se poser des questions.
Le premier choc, ça a été cette victoire fêtée aux Fouquet’s, avec les amis chics, loin du peuple qui l’a élu.
Le deuxième, çà été l’augmentation de salaire de 202% qu’il s’est généreusement octroyée. lien
Puis, ils ont eu droit à la République populiste, entre une Marseillaise version Mireille Mathieu, entouré de vieilles gloires du show biz : Hallyday, Macias, Sardou et les autres. lien
Enfin, ils lui ont découvert cette attirance vers le luxe, le clinquant, les beaux stylos… à se demander s’il n’était pas atteint de pléonexie.
Il est vite devenu le fondé de pouvoir des plus riches.
Il est encore le Président de l’UMP, et en s’engageant dans la campagne régionale, il prouve qu’il n’est pas celui de tous les français. lien
Il s’est coupé du peuple, incapable de rencontrer les citoyens s’il n’est pas protégé par 1000 gendarmes, ou formant une haie d’honneur avec les militants de son parti.
Les dérapages se sont enchainés, « casse toi pauvre con  », « et d’autres… »
Quand il y en a un, çà va, mais c’est quand il y en a beaucoup que çà pose problème.
Alors la deuxième mi-temps est arrivée, et le champion est allé au tapis.
Compté jusqu’à dix.
Dans son propre camp, les reproches commencent à se faire de plus en plus nombreux. lien
« Fallait laisser Fillon faire son travail, fallait pas prendre des ministres de gauche »
Hervé de Charrette regrette « l’autorité d’une hiérarchie rigide » et prône la fin d’un « parti unique » lien
La crise est telle que Sarkozy aurait menacé l’un de ses députés en ces termes « tu as 30 secondes pour me dire si tu es avec moi ou contre moi. Si tu es avec moi à 97%, tu es contre moi  ». L’interpellé aurait fait profil bas, mais serait sorti ébranlé par l’entrevue. lien
Les extrémistes de droite ont regagné leur tanière lepéniste, déçu du sarkozysme dont ils espéraient tant.
Ils avaient cru que Sarkozy, était le mieux placé pour faire aboutir les idées de leur leader.
Ils avaient eu des signes encourageants : le débat sur l’identité nationale, les expulsions de sans papiers, la stigmatisation des français d’origine étrangère, la police dans l’école, la multiplication des caméras de surveillance dont en connait pourtant l’inefficacité, puisqu’on a jamais vu une caméra rattraper un voleur.
Ils avaient applaudi lorsque leur président « bravache » était allé défier les « racailles » de banlieue, se proposant de nettoyer « tout çà au karcher ».
Et toute cette vaine agitation est retombée comme un soufflé, trop vite sorti du four.
Il avait tenté pour la ixième fois de brandir le drapeau de l’insécurité, mais la mascarade n’a pas pris.
Il comptait récupérer des voix écologistes, grâce aux promesses du Grenelle, mais comment être le chantre de l’environnement si il prône le nucléaire, les autoroutes et les lignes tgv non rentables ?
Bayrou, lui est puni d’avoir voulu personnaliser son parti, celui d’un seul homme qui se retrouve encore plus seul. Lien
De Villepin en embuscade pour 2012, avec d’autres, et la rue en colère, à l’entrée du printemps, tout çà ne laisse rien augurer de bon.
Sarkozy est tombé, avec son UMP, entraînant la France avec lui, car avec les dettes contractées, notre pays se trouve montré du doigt par toute la communauté européenne.
Comme le fait remarquer Nicolas Baverez dans le journal « Le Point » :
« La France se prépare à devenir une future Grèce. La prochaine décennie se présente comme la chronique d’une faillite annoncée sous l’effet de 4 facteurs. Une croissance de moyen terme amputée de 2,8% par la crise et bridée par 56% de dépenses publiques. Un déficit structurel de 6,2% cumulé avec des prélèvements de 45% du PIB et une dette par habitant très supérieure à celle de la Grèce (38100 dollars contre 35400) ». lien
Qui va vouloir d’un pareil héritage ?
 
Car comme disait mon vieil ami africain : « quand l’âne veut te terrasser, tu ne vois pas ses oreilles ».
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • gaelec 22 mars 2010 10:20

    La photo confirme, reste le masque sans la plume !


    • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 10:39

      gaelec
      oui, j’aime beaucoup cette photo,
      mais je ne crois pas qu’elle soit directement liée aux régionales !
      elle est plus ancienne, à mon avis.
      pour lui, les occasions de grimacer vont se multiplier.
       smiley


    • Fergus Fergus 22 mars 2010 10:33

      Salut, Olivier.

      Le choix de cette photo est excellent car elle illustre non seulement la tête qu’a dû faire Sarkozy en découvrant l’ampleur du désastre, mais également celle qu’il va faire en envisageant l’avenir.

      Un avenir très assombri car Sarkozy ne peut guère regagner des points électoraux qu’en resiphonnant le FN. Et là, la tâche sera d’autant plus malaisée que les électeurs populaires de ce parti ont très nettement l’impression d’avoir été fait cocus par notre matamore populiste. Et la rancune est en général tenace chez les cocus vis-à-vis de celui qui leur a planté des cornes.

      Un autre point peu souligné dans les médias : il y a moins d’un an, avant que ne s’engage cette désatreuse campagne pour les couleurs de l’Ump, certaines voix n’hésitaient pas, dans le sillage de l’optimisme présidentiel, à envisager non seulement de garder la Corse et l’Alsace, mais surtout de reprendre de 5 à 7 régions aux socialistes ! On est à des années-lumière de ces prévisions et l’Austerlitz envisagé s’est transformé en une spectaculaire Bérézina dans le bourbier nauséabond d’un débat puant t sur l’identité nationale et de lamentables dérives sur la sécurité.

      Dans une récente parodie, j’écrivais que Sarkozy était un « alchimiste inversé ». Et cela se confirme semaine après semaine tant il est capable, avec un talent remarquable, de tranformer l’or en plomb !!!

      Ce type est une calamité pour notre pays.

      Bonne journée.


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 10:42

        Bonjour Fergus,
        je partage ta conviction,
        et je crois que le pire est à venir...

        par contre je m’interroge sur les régions d’outremer qui ont voté UMP ?
        quelle analyse en fais tu ?

        quand à l’alsace, çà va pas être simple de gouverner, puisqu’ils n’ont qu’une majorité relative, et les décisions peuvent être compromises par le PS, mais aussi le FN...
        faut leur souhaiter bien du bonheur !
         smiley


      • wesson wesson 22 mars 2010 11:06

        Bonjour M. Cabanel,

        « par contre je m’interroge sur les régions d’outremer qui ont voté UMP ? »

        C’est une victoire par défaut : En Réunion, les divisions de la gauche on permis à l’UMP de l’emporter, toutefois une majorité d’électeurs ont voté à Gauche. Et pour la Guyane, c’est un affairiste passé de gauche à droite, et qui a gagné cette élection grâce à une campagne particulièrement pernicieuse ou ses amis chef d’entreprises l’ont beaucoup aidé pour faire pression sur leur électorat ....

        Bref, il n’y a pas de quoi à pavaner avec ces 2 résultats. La seule vrai raison de se réjouir, c’est la victoire de Richer en Alsace, nette sur le candidat socialiste, toutefois pas une majorité absolue ...

        La Gauche n’a pas réussi son « grand chelem », toutefois la droite enregistre un score historiquement bas, et le FN se porte comme un charme : son électorat traditionnel lui est revenu !
        ça préfigure des quelque difficultés que M. Sarkozy aura pour 2012, surtout si la crise se prolonge comme nous sommes quelques uns à la pronostiquer. Si il perds tout espoir de réélection, alors il va nous servir une politique qui fera passer son début de mandat comme une période « modérée »


      • Fergus Fergus 22 mars 2010 11:12

        Je ne suis pas politologue et je connais pas particulièrement la Guyane et La Réunion.
         
        Cela dit, concernant cette dernière, on remarque le total des voix de Vergès (Parti Communiste réunionnais) et de Vergoz (PS) représentent... 55% contre 45% au vainqueur UMP. C’est donc le refus d’un accord local entre les forces de gauche qui a donné la victoire à la droite, entre l’entêtement des socialistes et celui des communistes à vouloir présenter un candidat sortant de... 85 ans !!! 

        Pour ce qui est de la Guyane, la victoire de l’UMP sur la liste de Christine Taubira est celle du maire de Cayenne... Divers Gauche Rodolphe Alexandre qui a accepté de se présenter sous la bannière présidentielle, moyennant, sa l’on en croit certaines rumeurs, un cadeau de Sarkozy. Ce pourrait être le secrétariat d’Etat de Marie-Luce Penchard, atomisée à la Guadeloupe et discréditée par ses récents propos.

        Conclusion : l’UMP ne l’emporte dans les deux cas qu’avec des voix de gauche recyclées ou fratricides. Pas de quoi pavoiser pour Sarkozy, d’autant que ce sdeux régions représentent grosso modo 800000 habitants pour La Réunion et 200000 pour la Guyane, très loin des régions métropolitaines !


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 11:14

        bonjour Wesson,
        merci pour cette explication assez logique,
        çà signifierait qu’en fait, dans ces territoires, il va être difficile de gouverner,

        quant aux électeurs du front national, ils ne se feront plus avoir si facilement,
        et ils vont aller jusqu’au bout de leur bras de fer avec sarkozy.
        ce matin, il y avait une chronique tout à fait pertinente et bidonnante, de stéphane Guillon.
        çà a mis l’invité de france inter dans une grosse colère,
        cet invité était Besson.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 13:36

        merci Fergus de cette explication,
        vu comme çà on comprend mieux comment l’ump a pu gagner dans l’outremer,
        il faut souhaiter « bonne chance » à ces régions qui maintenant vont passer leur temps à se battre au lieu de faire gagner leur propre région,
        à+


      • 65beve 22 mars 2010 15:29

        @fergus

        il est capable, avec un talent remarquable, de tranformer l’or en plomb

        le 21 mars, c’était opération plomb durci.

        cdlt
        bv


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 mars 2010 17:48

        Excellent Guillon.
        J’ai adoré ce matin.

        Par contre le pleutre Jean-Luc Hees, PDG de Radio France, a osé présenter les « excuses du groupe » public au ministre de l’Immigration Eric Besson à la suite de la chronique.


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 10:44

        Alchimie,
        au niveau européen, on ne le dit pas assez, la France a franchi la ligne jaune,
        et sa situation est bien plus préoccupante que celle de la Grèce !
        je ne vois pas un domaine dans lequel nous serions les meilleurs en Europe ?
        mais je suis prêt à le découvrir ?
        ...l’amour ?
         smiley


      • wesson wesson 22 mars 2010 11:10

        Bonjour Alchimie,

        "Si la France fait partie des PIIGS, il va falloir trouver un autre nom pour ce groupe« 

        Et bien le racisme bon teint des financiers nous accouchera probablement d’un »FAG", pour France, Angleterre, Grèce,


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 13:05

        alchimie,
        pourtant j’ai évoqué à la fin de cet article, celui de Nicolas Baverez (dans le Point, donc pas suspect d’amitiés avec la gauche) qui évoque tout çà clairement.
        dette par habitant de la France très supérieure à celle de la Grèce :
        38100 dollars pour la France
        35400 pour la Grèce,
        çà a du vous échapper... ?


      • Voris 22 mars 2010 10:37

        Sarkozy est inapte à la critique. Pas seulement à l’autocritique comme l’affirme le journaliste Alain Duhamel, mais inapte à la critique tout courl.

        Conséquences :

        - Il étouffe toute critique dans son propre camp au nom de l’unité.
        - Il ne se remet jamais en cause
        - Il ne s’excuse jamais ni n’excuse la France (pas de « repentance »)
        - Des pétages de plomb et des crises de nerfs en série
        - Une nouvelle action ou une nouvelle annonce fracassante à chaque fois que la critique devient urgente et vitale pour changer de sujet ou de direction
        - Le plus grave : une intolérance à cette forme démocratique qu’est la critique


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 10:46

          Voris,

          c’est assez bien vu !
          dans son propre camp, personne n’ose le contredire,
          et je finirais par croire qu’ils en ont peur.
          c’est assez étonnant qu’au premier tour, il n’ai pas accepté l’échec annoncé, mettant çà sur le compte de l’abstention,
          tout comme pour la situation française qu’il met sur le dos de la crise.
          merci de ton commentaire,
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 11:08

          Marc M,
          effectivement la description proposée par les liens sur le « pervers narcissique » convient tout à fait à notre nainpérial président.
           smiley
          merci pour ces liens très intéressants.
          je conseille à chacun de les ouvrir.


        • Voris 22 mars 2010 11:31

          Je donne quelques exemples pour étayer mon propos : les petites phrases révélatrices du genre :

          « On est avec moi ou contre moi »
          « La France, tu l’aimes ou tu la quittes »
          « Il n’existe pas d’alternative »
          ...


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 13:06

          Voris,
          et en fouillant un peu plus on en trouverait plein d’autres,
          mais je crois que les Français commencent à comprendre ce que l’on pourrait appeler une imposture,
          n’est-ce pas ?
           smiley


        • René Job 22 mars 2010 22:59

          « On est avec moi ou contre moi » = Pompée.
          César = « Qui n’est pas avec moi, n’est pas contre moi. »

          On connait le résultat du match.


        • Gorg Gorg 22 mars 2010 10:50

          @L’Auteur
          Excellent article, excellents rappels (pour ceux qui ont la mémoire courte), on en redemande....
          Et que le nabot ne se défausse pas sur la crise, car celle-ci est due à la politique que lui et ses semblables mettent en œuvre de part le monde....


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 10:59

            Gorg,
            bien sur,
            à preuve la situation très délicate dans laquelle se trouve notre pays,
            alors que la crise frappe toute l’Europe,
            c’est bien la preuve d’une mauvaise gestion de l’état,
            merci de votre commentaire


          • curieux curieux 22 mars 2010 10:51

            Alain Duhamel, un journaliste ? Simplement, un faire-valoir de droite


            • geo63 22 mars 2010 10:53

              Il faut vraiment être totalement maso ou rongé par l’ambition pour vouloir d’un tel héritage, en effet. 

              La situation va devenir cauchemardesque mais tout le monde (ou presque) regarde ailleurs.

              L’énorme INCOHERENCE des discours et des actes va se payer cash, si j’ose dire. Il fallait un « homme tranquille » à la tête par ces temps très délicats (un(e) Angela Merkal), nous avons un acteur en représentation, agité, agressif, totalement autocentré, s’appuyant sur les techniques du marketing dont notre pays n’a que faire et qui désigne en permanence des « coupables dans la salle ». Il cogne les Français (comme nous avons pu le lire récemment sur AV). Faut-il chercher ailleurs l’abstention massive ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 11:02

                geo63,
                je partage bien sur cet avis,
                mais l’abstention est aussi du au découragement des français qui se reconnaissent de moins en moins dans les politiques qui prétendent les représenter,
                le référendum européen repoussé par la population et adopté malgré tout a été l’un des facteurs de cette désaffection des urnes,
                il faudrait que le vote blanc soit pris en compte,
                ç’est une mesure démocratique essentielle, et j’espère que les écologistes mettront çà dans leur programme.
                ce serait un beau pied de nez.
                 smiley


              • Thierry LEITZ 22 mars 2010 10:58

                Bon résumé Olivier des errements sarkozistes en trois ans....

                Le pire est devant nous. La facture du « plan anti-crise » sera lourde.

                Il faudra être capable de s’abstraire de la réflexion sur les efforts nécéssaires.

                Si nous, contribuables modestes, consentons à de vrais efforts de solidarité, il sera possible d’en exiger de plus grands des plus aisés et trouver du financement là ou régnait une exonération scandaleuse (profits boursiers, stock options, niches diverses...)

                Ce sera l’occasion de révoquer toute rémunération folle qui concentre une richesse absurde sur une seule personne (sport, tv, spectacle, top management...)

                Cela n’a rien a voir avec l’égalité comptable. Les différences sont justifiées mais les excès, non. Ils asphyxient la solidarité qui permet la cohésion sociale et le progrès pour tous.

                Détruire cela, c’est aller vers la guerre civile... smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 11:05

                  Thierry,
                  effectivement, si çà continue, la guerre civile finira par montrer le bout de son nez,
                  à se demander si ce n’est pas ce qui est recherché ?!
                  tant que l’inégalité des salaires serait aussi importante, le pays continuera à s’enfoncer dans la crise,
                  supprimer le bouclier fiscal serait une des mesures à mettre en place tout de suite,
                  mais j’ai bien peur que le gouvernement fasse une fois de plus payer les plus pauvres.
                  ou du moins les classes moyennes.
                  merci de ton commentaire.


                • Kristen Kristen 22 mars 2010 11:09

                   y a t il échec et mat....je n en suis pas certain...
                  il se défend d être d extrême droite à mon sens il incarne parfaitement les néocon...comme on les nomment de l autre coté de l AtlantiK. et le inquiétant est que malgré cette insupportable politik il y ait encore plus de 15 % de votants qui porte leur suffrage au FN....
                  alors je m interroge la lepenisation des esprits a finalement pris le dessus face aux « valeurs » de notre Républik...
                  la crise financière laplus grave depuis 1929 nous jette elle dans le même scénario ..une montée d un national socialisme...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 11:17

                    Kristen,
                    bien sur, c’était une image sur « les deux tours »
                    sarkozy va s’accrocher et espère une division de la gauche,
                    au ps, la guerre pour désigner la ou le candidat va être féroce,
                    et je suis horrifié de cette montée du FN,
                    en me disant que c’est sarkozy lui même qui a provoqué cette renaissance.
                    pauvre France !
                     smiley


                  • kiouty 22 mars 2010 11:16


                    Un petit pamphlet comme on les aime, il manque juste les dernières turpitudes en date du nain, avec la mémorable tentative de nomination du Prince Jean à la tête de l’EPAD, qui je crois a été un pivot dans l’accélération du désenchantement des derniers électeurs sarkozystes susceptibles d’être déçus. Parce que pour voter Sarko aux régionales, il faut avoir une foi en béton inviolable, et je ne crois pas que quoi que ce soit puisse y changer quelque chose.

                    Quant au chômage dont le gouvernement se fout royalement, je pense que ça contribue aussi énormément à la déculottée de ce week end. Et ma foi, j’en suis ravi.

                    La dernière erreur en date que j’ai relevée est toute fraîche et atteint des sommets de mauvaise foi outrancière : « notre défaite aux régionales est due à l’ampleur de la crise, c’est pourquoi nous devons continuer les réformes encore plus vite ».

                    Si au moins, dans sa destruction de la France, le nain est emporté dans la chute, ça sera une maigre consolation.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 11:20

                      Kiouty,
                      merci de l’avoir apprécié,
                      et c’est vrai que j’ai zappé l’épisode du prince Jean,
                      comme j’en ai zappé pas mal d’autres, tant la liste des dérapages et des errements est longue,
                      Léotard a vraiment été un fin visionnaire en affirmant dans son livre « tout çà va mal finir ».
                      mais les réformes sarkozystes risquent bien de faire descendre pas mal de monde dans la rue.
                      et je ne lis pas dans le marc de café !
                       smiley


                    • ddacoudre ddacoudre 22 mars 2010 11:23

                      bonjour olivier

                      c’est une véritable débâcle, en ayant le pouvoir absolu ils trouvent le moyen de perdre une de leur deux région, et focalise un refus comme jamais vu.
                      mais l’animal blessé risque d’avoir des réactions dangereuses.
                      http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=71913
                      cordialement.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 13:08

                        bonjour à toi,
                        les animaux blessés sont encore plus dangereux,
                        mais ne sont-ils pas plus dangereux pour eux même que pour les autres ?
                        voila un débat lancé !
                        et merci de ton commentaire toujours apprécié.
                         smiley


                      • Alpo47 Alpo47 22 mars 2010 11:27

                        Il est, hélas, erroné de dire que N.S est « au tapis ».
                        Il est toujours au pouvoir, communique pour nier le message des électeurs et compte bien continuer de casser ce qui a fait l’honneur de notre pays : Les acquis sociaux du CNR à la suite de la deuxième guerre mondiale, et, dans le même temps, servir encore plus la soupe aux ultra-riches.
                        Pas mal, non, pour un homme au tapis ?


                        • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 13:12

                          Alpo47,
                          comme je l’ai écris plus haut, ce n’était « qu’une image » pour expliciter les deux tours,
                          mais effectivement je ne crois pas qu’il soit « au tapis »
                          il va continuer sa mauvaise politique,
                          celle qui prend aux pauvres pour donner aux riches,
                          un Robin des bois à l’envers, en quelque sorte,
                          sauf que j’ai tendance à penser que les citoyens ne vont plus supporter très longtemps tout çà.
                          je ne lis pas dans la boule de cristal, mais je sens bien que la goutte d’eau qui fait déborder le vase n’est pas très loin.
                           smiley


                        • Vilain petit canard Vilain petit canard 22 mars 2010 11:32

                          Sarko va rentrer dans la troisième phase du pouvoir personnel centralisé, je m’explique :
                           
                          - 1e phase : j’ai le pouvoir, tout ce que je fais marche, et tout le monde m’aime et admire. Donc je fais n’importe quoi, tout passera. Je peux même dire des conneries, on me croira et ça deviendra la vérité. Les autres sont des gros nuls.

                          - 2e phase : y a des cons qui critiquent, c’est qu’ils n’ont pas bien compris, on va les tourner en ridicule (ex. : le PS), et en plus ils comptent pas. Je nie toute contestation, et je les traite par le mépris.

                          - 3e phase : tous les signes de mécontentement qui apparaissent (qui sont bizarrement de plus en plus nombreux) sont (fatalement) artificiellement fabriqués par des gens qui veulent me nuire, (la presse, en général, on Internet, ce refuge de pirates pédophiles nazis), ou causés par des circonstances extérieures que c’est pas ma faute, genre la crise. Je vais continuer dans la même direction, puique j’ai raison, et qu’ils sont méchants, et je vais pas me faire imposer de struics, merde.

                          Après viendra la 4e phase : tous ceux qui critiquent doivent être réprimés, ils polluent mes discours, et les gens (ces connards) risquent de les croire, faut tout arrêter. On va leur couper Internet, qu’ils arrêtent de se tripoter, et je vais lancer une grande campagne d’autoglorification.

                          Après, c’est le stalinisme, ou la dépression du leader.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2010 13:16

                            Vilain petit canard,
                            je pencherais (çà m’arrangerait) pour la dépression du leader,
                            mais ce serait sans compter sur l’égo sur-dimensionné du petit nicolas,
                            ceci dit, ces trois phases sont une réalité,
                            les francais ne sont pas longtemps à l’aise face à un esbroufeur qui leur a promis monts et merveilles, et je ne serais pas autrement surpris qu’il finisse avec du goudron et des plumes.
                             smiley


                          • Vilain petit canard Vilain petit canard 22 mars 2010 13:38

                            Olivier
                            Moi aussi je pencherai pour l’hypothèse « dépression »... suivie de près par le départ de la belle Carla. On va avoir un grand moment de télé-réalité...


                          • naudin 23 mars 2010 11:48

                            5 eme phase : généralisation des machines à voter.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 mars 2010 13:07

                            machines à voter ?
                            attention aux magouilles possibles...
                            mais bon, faut voir.
                             smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès