Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Remaniement, la valse des pantins

Remaniement, la valse des pantins

Il y a ceux qui arrivent, toujours les mêmes. Ceux qui restent et bougent peu. Et les autres, qui dégagent. Le nouveau gouvernement de Sarkozy n’a rien à envier à ceux du RPR de la plus belle époque. Bestiaire.

Ceux qui arrivent

Seul président de région UMP de France après la branlée mémorable d’avril dernier, Philippe Richert est un rescapé du système sarkozyste. Fils d’ouvrier, enseignant, licencié en histoire, il était pourtant loin de posséder le profil idéal pour plaire à « Bling-Bling Premier ». N’en déplaise à Sarko, c’est certainement pour cette raison qu’il fut « le sauveur » in extremis de l’Alsace face au « péril vert » d’Europe Ecologie. Après le miracle de la Marne en 1914, Philippe Richert est récompensé pour celui de Strasbourg. Il deviendra « ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargé des collectivités territoriales ».

Repris de justice notoire condamné dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt », Alain Juppé opère un retour remarqué au gouvernement. Le maire UMP de Bordeaux, qui avait promis-juré en 2008 qu’il se consacrerait uniquement aux intérêts de sa ville et de ses administrés, a finalement décidé de défendre aussi ceux de Nicolas Sarkozy au sein du ministère de Défense. Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent.

Thierry Mariani, pur produit RPR du Vaucluse, obtient le secrétariat d’Etat aux Transports. Ce spécialiste de l’immigration ferait passer Eric Besson pour un tendre en matière de répression. En 2007 cet humaniste présente plusieurs amendements célèbres au projet de loi sur l’immigration de Brice Hortefeux. Notamment ceux, fameux, en rapport avec les tests ADN sur les noirs et l’autorisation de statistiques raciales et ethniques destinés à mieux contrôler et surveiller les auvergnats. Tous rejetés car jugés inconstitutionnels et dangereux.

Xavier Bertrand, chamallow officiel de l’UMP, a été nommé ministre de l’Emploi, du Travail et de la Santé et retrouve le poste qu’il avait quitté lors du précédent remaniement. Toujours méchant avec les journalistes, l’opposition et les gens en général, il ne dit du bien que de Nicolas Sarkozy. Viré par l’ambitieux Copé -minisarko- à la tête de l’UMP, sa place était donc au gouvernement.

Avant d’être nommé ministre des Relations avec le Parlement Patrick Ollier, 66 ans, était uniquement connu pour être le petit copain de Michèle Alliot-Marie. Il sort avec elle depuis quelques dizaines d’années mais, grand timide, n’a jamais osé lui demander sa main. Il sera certainement heureux de partager un peu plus de temps avec sa copine au conseil de ministres. Folle jeunesse.

Ca y est, c’est fait. Frédéric Lefèbvre l’aboyeur hirsute de l’UMP, l’invectiveur de Neuilly, a enfin été nommé dans un gouvernement. Hosanna ! L’oeuvre d’une vie entièrement dédiée à la gloire de son ami d’enfance Nicolas Sarkozy est récompensée par un strapontin ministériel. Quelle émotion, on en boit le champagne jusqu’au siège du MEDEF. Celui qui, entre autres brillantes idées, voudrait forcer les salariés malades à travailler pendant leurs arrêts maladies et raccourcir les congés maternités pour cause de « modernité néolibérale », devient -accrochez-vous- « secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation ». Reprenez votre respiration. Rarement un laquais n’aura été autant récompensé pour son zèle. A part peut-être chez Lilianne Bettencourt.

Si l’ouverture à gauche et au centre se termine lamentablement dans la confusion et le reniement, celle aux traîtres se poursuit. La député villepiniste Marie-Anne Montchamp, proche de Dominique de Villepin, a accepté sans hésiter d’être nommée secrétaire d’Etat aux Solidarités. Au diable les idées et les convictions, que ne ferait-on pas pour un maroquin ?

Jeannette Bougrab, devient secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sera chargée de la jeunesse et de la vie associative. Mais comme Sarkozy se fiche de la jeunesse et de la vie associative comme de sa première Rolex, on ne devrait pas trop la voir sur les écrans.

Nathalie Kosciusko-Morizet, la beauté diaphane de l’UMP, prend du galon en investissant le ministère de l’Environnement. La jeune rouquine ambitieuse, défenseresse acharnée de la loi Hadopi et amoureuse des robots humanoïdes, adresse un formidable coup de pied au cul à son prédécesseur et ennemi, Jean-Louis ColumBorloo. Le « défait » de Matignon aurait très mal pris la nomination de NKM, la jugeant « provocatrice ». Les deux « amoureux » s’étaient frités à l’époque du Grenelle de l’Environnement pour des raisons d’égo, se balançant des noms d’oiseaux en public et des confidences salées via le Canard Enchaîné.

Ceux qui restent

Elle porte toujours sur la tête un casque blanc des soldats de l’Empire de Star Wars, mais malgré cette faute de goût Christine Lagarde a été confirmée à Bercy au poste de sinistre des Finances. Avec Frédéric Mitterrand, également confirmé à son poste, Nicolas Sarkozy n’est pas a une excentricité près. La Marquise de La Garde devra mener les complexes négociations de la présidence française du G20. Une bonne idée, car à la différence de Sarko elle sait parler anglais sans sombrer dans le ridicule devant un parterre de journalistes hilares.

Michèle Alliot-Marie, elle sort avec Patrick Ollier. C’est son copain. Michèle, elle passe au ministère des Affaires étrangères parce qu’elle a des bonnes notes, mais elle sera pas dans la même classe que Patrick. Lui, il entre seulement aux « Relations avec le Parlement » à cause qu’il a redoublé à l’Assemblée Nationale. Et pi avoir son « mec » dans la même classe c’est pas cool. Ptdr, lol.

Le chiraquien Baroin continuera à ramer dans la galère sarkozyste. Un temps envisagé à la place de Fillon il a été reconduit au ministère du Budget tout en étant nommé porte-parole du gouvernement de Sarko. Les points Luc Chatel du « Petit Journal » de Yann Barthès vont nous manquer. Espérons que François Baroin sera à la hauteur de son illustre prédécesseur.

Sèchement condamné pour « injure raciale » par le tribunal correctionnel de Paris pour cause de « blague auvergnate », Brice Hortefeux est techniquement, d’un point de vue judiciaire, un « délinquant notoire ». Peu importe. Nicolas Sarkozy a de l’humour et possède un sens de l’amitié clanique que ne renierait pas Silvio Berlusconi ou Mouammar Kadhafi. Brice Hortefeux a donc été reconduit au ministère de l’Intérieur. Sous les applaudissements de la presse et les vivas de l’UMP. Vive la République, vive la France, vive Neuilly, vive les riches !

Un autre traître trouve les grâces de Sarkozy avec Eric Besson, et son profil à la Iago, qui sauve sa tête en troquant le défunt ministère de « l’Identité Nazionale » par le secrétariat d’Etat à l’Industrie à la place du peu regretté Christian Estrosi. Détesté à droite comme à gauche, Besson est néanmoins rétrogradé à un poste subalterne. Une nouvelle qui pourrait déplaire à la nouvelle Madame Besson, déjà habituée aux fastes de la République et des Palais Vénitiens.

L’insipide Laurent Wauquiez, ex-secrétaire d’État chargé de l’Emploi, a été nommé dans l’indifférence générale ministre des Affaires européennes la place du ténébreux Pierre Lellouche qui devient secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur. A part au Figaro, personne ne s’en émouvra.

Les sceptiques, les non-croyants et les agnostiques en prendront de la graine, car comment expliquer le nomination de Roselyne Bachelot au titre de ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale, sinon par un miracle ? Tel Lazare que Christ aurait ressuscité, l’ex-Ministre de la Santé et des Sports revient d’entre les morts politiques pour siéger à nouveau au gouvernement. Le supplice de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, le martyre de la grippette A-H1N1 à deux milliards d’euros aux frais des contribuables n’y auront rien fait. Roselyne est bien vivante et elle va oeuvrer pour le bien commun, avec la même efficacité qu’avant. Seule une intervention divine peut expliquer ce prodige. A moins que ce ne soit celle de son ami François Fillon.

Bling-Bling médiatique oblige, Chantal Jouanno est nommée ministre des Sports du nouveau gouvernement Fillon. Il est vrai que la championne de France de karaté artistique passait régulièrement sur Stade 2. Pour Sarko on ne se prive pas d’un tel talent quand les sondages sont aussi mauvais.

Ceux qui dégagent

Très en colère, l’inspecteur Jean-Louis ColumBorloo a claqué la porte la porte du gouvernement en menaçant ouvertement de se présenter à la présidentielle de 2012, rien que ça. Vexé d’avoir été écarté de Matignon alors qu’il venait de prendre un bain et un rendez-vous chez le coiffeur dans le même mois, il s’est vengé dans un communiqué incendiaire adressé à Sarko et Fillon. Le désormais ex-ministre d’Etat a annoncé avoir « choisi de ne pas appartenir à la prochaine équipe, préférant retrouver (sa) liberté de proposition et de parole au service de (ses) valeurs au premier rang desquelles la cohésion sociale » qui n’est pas représentée au sommet de l’Etat. Et paf ! Il ne restera pas grand monde pour voter Sarkozy au premier tout de la prochaine présidentielle. Tant mieux.

Hervé Morin était membre du gouvernement à la tête d’un ministère régalien, mais peu de gens en France le savait. Avant de partir, lui aussi s’est montré menaçant envers Sarkozy et sa clique. « J’attendais de la composition du gouvernement un geste de rassemblement. Au lieu de ça j’ai vu apparaître une équipe de campagne électorale, UMP, je pourrais même dire proche du RPR », a-t-il fulminé, tout blême, devant un parterre de journalistes choqué par l’emploi du gros mot « RPR ».

Le « très honnête » Eric Woerth aura tant à faire avec les juges dans les mois qui viennent que Sarko a finalement consenti de s’en débarrasser. Et dire qu’avant l’éclatement de l’affaire qui porte son nom, Woerth, le porteur de la contre-réforme des retraites, envisageait sans rire d’entrer à Matignon... triste destin. Espérons maintenant pour notre bon « président du pouvoir d’achat » que le bougre ne sera pas trop bavard face aux flics de la brigade financière qui ne manqueront pas de le cuisiner afin de lui tirer les vers du nez.

Dominique Bussereau, Jean-Marie Bockel et Valérie Létard n’avaient aucune consistance médiatique. Un crime pour Sarko, le petit père des people, qui s’est chargé le leur rappeler les règles élémentaires de la bienséance par une mise à l’écart définitive.

Elle soutenait Borloo. Fadela Amara perd sa 607 de fonction, les motards qui vont avec, son titre de sous-ministre à la ville, et retourne dans son HLM de banlieue. Voilà ce qu’il en coûte à dire du mal de François Fillon, le « bourgeois de la Sarthe ».

La bavarde Rama Yade redevient conseillère municipale de Colombes. En attendant d’être courtisée par l’UMP de Copé, le PS et les écolos, elle pourra faire visiter sa ville à Bernard Kouchner, dont plus personne ne veut.
 
Un gouvernement de combat, disait Sarkozy...
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (109 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • apopi apopi 15 novembre 2010 10:20

    C’est plus un gouvernement c’est le radeau de la méduse. Mais que fait donc le Kraken ??


    • Lemaïsjekiff Nestor 15 novembre 2010 10:30

      Salut Peachy !

      C’était le premier avril hier ?

      À droite toute qu’il a dit le commandant Sarkozy !


      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 15 novembre 2010 17:39

        Ça n’ a servi à rien à Rama Yade de fayoter jusqu’au bout "Sarko c’est le meilleur, le plus beau, le plus intelligent ect..."Quand à Fadela Amara ses prises de position lui ont couté son poste contrairement à Jeannette Bougrab pour qui la chasse aux roms n’a posé aucun problème. Fredo Lefbevre a enfin un poste de secrétaire au tourisme, c’est dans ses cordes vu ses nombreux voyages en Thaïlande...Sinon j’avais dit que ce remaniement allait accoucher d’une souris et que Borlolo ne serait pas 1er m.....


      • Taverne Taverne 15 novembre 2010 10:30

        Borloo recalé en chansons de Souchon (Borloo commence sa traversée du désert à Colombo-les-deux-églises) :

        C’est le remaniement : « Y’a de la rumba dans l’air. »
        Mais « C’est pas toi qui y es, c’est pas toi qu’es beau. »

        « On peut pas être gentils tout le temps.
        On peut pas aimer tous les gens. Y a une sélection. C’est normal. »

        « Quand j’serai KO, poussé dehors par des plus forts que moi. » Alors, ce sera « l’ultra moderne solitude… »

        Comme il est parti, Jean-Louis a les nerfs
        Jean-Louis boit du gin dans sa Chrysler
        La presqu’île, le boulevard de la mer est con
        Comme il est parti, attention : Jean-Louis tourne en rond

        « J’ai perdu tout c’que j’aimais. C’est une mélancolie banale, Vodka orange et Gardénal. »

        « Tant d’angélus. Ding. Qui résonne. Et si en plus. Ding. » Je n’étais personne.

        « J’suis bidon. »

        Nicolas : « Tout ce que tu m’as dit, c’était menti. »

        J’suis compétent. « Si tu m’crois pas hey ! Tare ta gueule à la récré. »

        « Passez notre amour à la machine. Faites bouillir pour voir si les couleurs d’origine
        Peuvent revenir. Est-ce qu’on peut ravoir à l’eau de Javel des sentiments, la blancheur qu’on croyait éternelle, avant ? »

        - « Tu vois pas qu’on s’aime pas. »

        « Ecoutez d’où ma peine vient. »

        « Tu verras qu’un beau matin fatigué, j’irai m’asseoir sur le trottoir d’à-côté. Tu verras bien qu’il n’y aura pas que moi assis parterre comme çà. »

        « C’est comme vous voulez. Où vous irez, j’irai » (reprise du tube de Kouchner).

        Rétines et pupilles,
        Les garçons ont les yeux qui brillent
        Pour un jeu de dupes :
        Voir si Jupé s’défile.
        Et la vie toute entière,
        Absorbés par cette affaire,
        Par ce jeu de dupes :
        Voir si Jupé s’défile.

        Remaniement bobo : han han, c’que tu m’a fait c’est pas beau.

        « Les cadors on les retrouve aux belles places, Nickel. Les autres, c’est Saint-Maur, Châteauroux Palace, plus de ciel. » Jean-Louis se sent « comme dans ces nouvelles pour
        dames de Somerset Maugham. » Tu verras qu’il finira sur la « Rive gauche à Paris »...

        « Oh, oh, oh, et je rêve
        Que Soudan, mon pays, soudain, se soulève...
        Oh, oh, rêver, c’est déjà ça, c’est déjà ça. »

        Mais on avance, on avance, on avance. C’est une évidence, j’ai pas assez d’essence pour faire la route dans l’aut’ sens.

        Papa mambo. On est foutu, mon Borloo. Qu’est-ce qu’on f’ra quand on s’ra gros.

        « Elle dit que je suis carrément méchant, jamais content. » Pourtant je plais aux « foules sentimentales. » Oui, je sais, tout ceci n’est qu’une « banale song ».

        Alors, « saute en l’air ! » car...

        « La vie ne vaut rien, rien, rien, la vie ne vaut rien
        Mais moi quand je tiens, tiens,
        Là dans mes mains éblouies,
        Les deux jolis petits seins de mon amie,
        Là je dis rien, rien, rien, rien ne vaut la vie »


        • obismey [ Against All Authorities ] obismey [ Against All Authorities ] 15 novembre 2010 10:58

          OH NOOON ! ENCORE Un COMMENTAIRE EN CHANSON ... smiley smiley smiley


        • nilasse nilasse 15 novembre 2010 10:31

          il n’y a en vérité aucune observation a émettre sur ce pseudo secret remaniement story. toujours les mêmes tronches pour la même politique. tout ça n’est qu’une vaste fumisterie destinée aux simples d’esprit qui ont encore la naïveté de croire que tout ce cirque fera prendre des orientations différentes a la droite ( qui nous emmerde ) qui est au pouvoir depuis prêt de dix ans. tant que le chef d’orchestre (le gremlins élyséen) sera la,les fausses notes et la musique de mauvaise qualité continuera. un gouvernement constitué de transfuge,style besson,de raciste condamné en tant que tel par la justice comme hortefion (la chose de l’elysée les a gardé ceux la),avec des spécialistes du retournement de veste comme jupé ne mènera nul part. sarkomegalo est la pour liquidé notre état social et il y arrive parfaitement,l’inertie de la population me laisse bouche bé. y aurait il un gène français du masochisme et d’acceptation d’être pris pour un con ? on pourrait le penser. syndicat aux ordres, médias dont la servilité n’a d’égal que la médiocrité de l’information qu’ils nous donnent. inutile de parler de la montagne d’affaires et de casseroles que trimbale l’homme aux talonnettes omniprésent. ou est donc la démocratie ( je ne parle pas des libertés individuelles qui sont inexistantes dans notre pays,on est plus libre au maroc qu’ici !!) ? tout ça est ridicule et est franchement pathétique (tristement ridicule ou ridiculement triste). smiley


          • Lemaïsjekiff Nestor 15 novembre 2010 10:35

            Bernard Kouchner, dont plus personne ne veut.

            Il trouvera peut-être du taf chez Uncle ben’s ou chez Taureau Ailé, qui sait ... Rien n’est perdu !


            • appoline appoline 15 novembre 2010 16:20

              Pas la peine, il s’est encanaillé avec une bilderberger alors pour lui, pas de problème


            • Yvance77 15 novembre 2010 10:36

              Personnellement, ils pouvaient tous partir pour ne jamais revenir que cela n’en aurait été que mieux. Mais penser que c’est avec une nouvelle troupe de guignols revenants pour certains que l’on va voir ce que l’on va voir est du plus comique.

              Un mange-boule de plus (Bertand), un meilleur d’entre eux qui met un mouchoir sur ses principes, etc... ça va concrètement améliorer le sort des Français ??? Faut être aussi tâche qu’un lerna pour le croire.

              Et hier, comme si ce n’était pas assez, l’idiote de Parisot qui disait qu’il faut qu’elle taille une bavette avec les syndicats pour les deux années qui suivent. Comme par hasard l’échéance Pipolesque arrive à terme.

              In fine, hormis se préoccuper d’eux c’est à peu près tout ce qu’ils sauront faire.

              Pour le reste, ils peuvent bien tous crever que j’aurai au moins quelque chose à célébrer


              • bakounine 15 novembre 2010 10:37

                Voila tout est dit !!

                Sarko refile quelques postes aux amis des amis (eux vont toucher une belle retraite).
                Certains vous diront qu’il sagit d’un remaniement necessaire pour faire avancer la France^^ ; à un ans des élections ca fait déja un peu moins serieux....

                Il n’y a qu’en France qu’on arrive a faire avaler cette enooooooorme pillule.
                Mais les medias font du tres bon boulot...
                Au final je me demande si c’est l’autre petite merde et ses amis qui sont des enfoirés ou tout simplement le peuple qui n’a que ce qu’il merite.
                Un peu des deux non ??!!
                Bande de veaux, de moutons, de cons...................


                • kemilein 15 novembre 2010 17:16

                  la Ripoublique comme on aime à le dire sur AV.

                  les amis de mes amis sont mes amis (<à défaut d’ennemis), mes ennemis sont encore plus près, dirait Lao Tseu.
                  // « les ennemis des mes ennemis sont mes amis » //

                  La 5iem doit tomber et vite, ce n’est plus acceptable. 18 million de golios ont voté, se sont fait entuber.
                  - 5 ans c’est trop long, quand on a un incompétent (ou justement, un cynique). 4 ans pour un président sans pouvoir, c’est mieux.
                  - Un parlement qui gouverne, car élu par le peuple (l’exécutif se cantonnant à sa tache > appliquer les lois votées)

                  les médias sont complices, la police devient la une guestapo.

                  il est temps de reprendre le pouvoir...


                • Voltaire Voltaire 15 novembre 2010 10:38

                  Il n’empêche, réussir à faire la une de tous les média, tenus en haleine depuis 8 mois, avec un tel non-évènement, il fallait le réussir ? Côté com, c’est toujours Sarko le meilleurs !
                  Sur le fond, notre Président de la République prépare, et c’est de bonne guerre, sa campagne de 2012, qu’il prévoit difficile : pour cela, il lui fallait des ministres sans état d’âme, pas gaffeur, et qui ne risquent pas de dire ce qu’ils pensent... Logique donc.

                  Evidemment, pour la tendance modérée, c’est l’humiliation : Jp Raffarin appelait de ses voeux ce dimanche dans Le Monde un tournant social : c’est gagné ! Exit les centristes, voilà Mariani qui rentre, l’immigration est confiée à Hortefeux, l’UMP à Copé, les affaires sociales à Bertrand, Borloo, Morin et consorts dehors, tout comme les ex- de gauche... Tournant social donc, mais à droite... Quant à l’environnement, la promue Kosciusko-Moriset a perdu le seul élément qui comptait, l’énergie, au profit de Besson... L’environnement, ça eût payé, ça paye plus... C’est Hulot qui va être content !

                  Ce gouvernement est politiquement logique : N. Sarkozy a toujours pensé que l’important était de rassembler son camp pour faire le meilleurs score possible au premier tour, afin de créer une dyamique. Ce gouvernement et la politque qu’il va conduire répond aux aspirations de la droite classique, et assure au futur candidat de la droite un score de 25-30%. Le second tour sera plus compliqué, avec des électeurs la gueule de bois.
                  Que feront les centristes, qui détiennent les clés de l’élection ? Que fera le PS ?

                  Un candidat crédible au centre, et un PS très à gauche comme le suggère le projet actuel présenté par Hamon, et on risquerait un second tour Sarkozy-centriste, perdant pour Sarkozy. Un second tour contre un socialiste modéré, et c’est la défaite assurée pour le droite. Tout l’art du Président de la République, qui sait s’y prendre, sera donc de favoriser une candidature bien à gauche du PS, et de conserver un centre divisé. Il n’aura pas à pousser beaucoup, tellement cette hypothèse est la plus probable...


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 novembre 2010 23:43

                    Oui, visiblement Sarko est dans une impasse. Il bégaye. Ce qui avait fonctionné en 2007 contre la Royal (29%, puis 53%) s’était heurté au mur de la réalité en 2010 aux régionales. Le résultat fut cinglant avec un petit 24% au premier tour, et un catastrophique 35% au deuxième.

                    En formant un carré avec l’arrière garde du RPR je crois qu’il cherche juste a être présent au second tour de la présidentielle. Ce qu’il craint, c’est le K.O. éliminatoire dès le premier round. D’où l’affolement et le replis vers le RPR pour tenter de réunir suffisamment de voix à droite. C’est un pari hasardeux, risqué, et ,selon moi, perdu d’avance. En s’aliénant les centristes il vient peut-être de creuser sa tombe politique.

                    Méfiance quand même.


                  • logan 16 novembre 2010 01:18

                    Le mythe du centrisme dans toute sa splendeur ^^ croire que ce sont les électeurs centristes qui font les élections ^^

                    Réveillez-vous, ce sont surtout les abstentionnistes qui font les élections ...


                  • wesson wesson 15 novembre 2010 10:38

                    Bonjour l’auteur,

                    comment peut-on résumer ce remaniement ??

                    Finalement très simplement : aujourd’hui : rien !


                    • verdan 15 novembre 2010 10:41

                      Bonjour Tutti

                      Il est bon le Paechy !

                      Par curiosité , suis allé faire un tour sur le Nordenstar....

                      Un régal ! smiley ...même ton , même perfidie, enfin, celle qu’on aime lire ou entendre :)

                      Cordialement


                      • Fergus Fergus 15 novembre 2010 10:43

                        Salut, Peachy.

                        Un panorama en forme de réquisitoire. A juste titre, hélas ! tant ces gens ont peu d’honneur et de respect des Français. A l’image de Montchamp, traître à Villepin, ou de Juppé qui renie ses engagements solennels auprès des Bordelais. A ce propos, que fera Bertrand, par ailleurs maire de Saint-Quentin et député de l’Aisne ?

                        Tous autant qu’ils sont, ces gens sont de bien tristes sires, prêts à tout, y compris aux compromissions les plus viles, pour avoir leur nom en haut de l’affiche. Lamentable et pathétique !

                        Quant à Sarkozy, il est l’auteur, avec cette mascarade, du plus gros flop de cette fin d’année. Mais là, rien de surprenant, on sait qu’il avait d’ores et déjà perdu la main sur pratiquement tous les sujets, sa seule réussite étant à rechercher du côté de la... sécurité routière. Triste bilan pour un demi-Dieu auto-proclamé !


                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 novembre 2010 23:51

                          D’autant qu’il ne reste plus grand chose de ses mesures prises en 2007, celles qui étaient dans son programme. Cinq années de perdues...


                        • Massaliote 15 novembre 2010 10:56

                          RAMATOULAYE pourra enfin se présenter à la présidentielle sénégalaise. 1 bonne action à l’actif du Minus.


                          • Hijack Hijack 15 novembre 2010 10:59

                            Faut pas sous-estimer à ce point le Sénégal !!!
                            Lol !


                          • cmoy patou 15 novembre 2010 10:57

                            Finalement c’est un NON LIEU......-


                            Ce qui m’étonne toujours lors de ces mascarades c’est l’inter CON nicité de tous ces politicards ,ils sont tous interchangeable entre eux et bien entendu tous COMpétents dans tous les domaines.

                            Quelle chance nous avons......- C’est sûr qu’avec eux tout va changer, plus de chômage,plus de délocalisations,plus de précaires,plus de corruption plus de précarité plus de .....-Je préfère m’arrèter là......-

                            Bon courage à tous et a toutes je crois que l’on n’est pas prêt de sortir de l’UE euh....-auberge.

                            • Hijack Hijack 15 novembre 2010 10:58

                              Très bon article, rédigé avec un léger humour ... comme le suscite ce nouveau gouvernement.

                              Ravi quoi qu’il en soit de ne plus supporter le Kouchner, la Yadé, l’Amara ...
                              Sur Yadé, ok elle est pas mal physiquement, mais c’est tout ... qu’est-ce que c’est que cette mode de dire d’elle « la rebelle, la préférée des français etc ... » pour passer pour un non raciste !!! C’est du cinoche ...Non, elle a donné la preuve qu’elle ne vaut absolument rien ... tout comme Amara, tout comme Dati dont personne ne parle.

                              Il reste Besson, dont j’espère que la nouvelle fonction nous oublier.

                              Quant à Borloo .. lol ! S’il se présente en 2012, malgré qu’on éprouve de la sympathie pour lui ... il a autant de chance que Fadéla Amara aux présidentielles !


                              • sisyphe sisyphe 15 novembre 2010 10:59

                                On ne change pas une équipe qui perd ; surtout quand c’est le capitaine sur le terrain qui dicte la loi. 


                                L’hyperprésident se voit imposer un resserrement sur le noyau dur rpr-ump, en vue de l’élection 2012. 

                                Après 6 mois de cirque médiatique du remaniement, où chacun essayait de placer ses pions, et où les intrigues personnelles l’emportaient largement sur les intérêts du pays ; 6 mois où le pays n’a pas été gouverné, on attaque maintenant 18 mois où le principal souci sera de préparer l’échéance 2012, c’est à dire 18 mois pendant lesquels les intérêts des Français passeront, de nouveau, au troisième, voire quatrième plan. 

                                La présidence sarkozy aura été, de très, très loin, la pire présidence de la Vème République, sur TOUS les plans ; économique (explosion de la dette, du chômage, des déficits), sociale (une casse sociale comme jamais vu auparavant, explosion de la pauvreté), étrangère (alignement sur l’OTAN, perte d’autonomie, guerre en Afghanistan, ridiculisation de la France dans le monde entier), politique (perte de la crédibilité des politiques, refus d’entendre les Français qui se sont mobilisés à des millions dans la rue, perte du pouvoir d’achat, chômage exponentiel des jeunes et des seniors, conflits d’intérêt avec les puissances financières), démocratique (mise de la justice sous contrôle de l’exécutif, ministres condamnés restant en place) la seule « réponse » du pouvoir, est ce remaniement fantoche, dont le seul but est d’essayer de conserver le pouvoir par ceux qui sont aux manettes...

                                Le problème est, évidemment, sarkozy et sa clique, mais, hélas, pas seulement ; il est aussi, et pour beaucoup, institutionnel, où la Vème République fait la preuve de sa structure totalement antidémocratique, de son fonctionnement arbitraire, et de sa totale caducité. 

                                Il reste aux Français à se mobiliser pour mettre fin à cette République abusive, autocratique, inique, aggravant les inégalités, concentrant tous les pouvoirs entre les mains des valets et servants de la ploutocratie, et instaurer, enfin, une VIème République où le pouvoir reviendrait réellement aux citoyens (non-cumul des mandats, deux mandats au maximum, indépendance totale de la justice, relais citoyens, contre-pouvoirs, restauration de la souveraineté financière et monétaire, etc...)

                                Malheureusement, les partis d’opposition susceptibles de procurer l’alternance ; à savoir essentiellement le PS, ne présentent ni un programme, ni des personnalités capables d’instaurer ce changement. Il va donc falloir compter sur les partis « à la marge », pour forcer la main des poids lourds. 
                                A cet égard, la bonne nouvelle du week-end, c’est la fusion entre les verts et Europe-Ecologie, qui va, avec le parti de gauche de Mélenchon, constituer une force de propositions et de pression, susceptibles de modifier la donne à gauche, vers une exigence de démocratie, d’indépendance, de souveraineté, et de politique en faveur d’une réduction des inégalités, et d’une plus grande prise en compte des nécessités écologiques et sociales. 

                                Mais, en 18 mois, la droite pure et dure a encore largement le temps d’aggraver la situation, et de laisser un pays exsangue, divisé, morcelé, soumis plus que jamais aux puissances financières, à l’Europe libérale, et au laminoir de la mondialisation. 

                                Sombres perspectives, si les citoyens continuent à être ainsi bafoués, sans se révolter.. 

                                • Gavroche Gavroche 15 novembre 2010 12:10

                                  Bonjour sisyphe

                                  D’accord avec toi sauf sur un point : crois tu vraiment que cette fusion entre les verts et Europe-Ecologie aille vers une exigence de souveraineté ?
                                  Ne faudrait il pas commencer par virer ce vilain rouquin le maçon méluche et l’adepte du développement durable qui veut tout repeindre en vert ?


                                • sisyphe sisyphe 15 novembre 2010 13:07

                                  Bonjour Gavroche 


                                  Oui, je pense que la fusion verts-europe écologie est un point positif, et va dans le sens de la souveraineté, à l’échelle européenne d’une AUTRE Europe que l’Europe libérale de Barroso and co (consulter, à cet égard, le programme d’Europe-Ecologie ci-joint ; plus spécialement à la page 57 : « En finir avec les paradis fiscaux et les enfers sociaux »).. . 
                                  Cohn Bendit (puisqu’il sert de repoussoir à beaucoup) ne sera pas dans les instances, et c’est probablement Eva Joly qui sera la candidate ; ce qui aurait de la gueule comme Ministre de la justice, comparée aux fantoches qui ont contribué jusqu’à présent à sa servilisation au pouvoir. 

                                  Par ailleurs, la nécessité de véritables mesures écologiques serait enfin réellement prise en compte ; et pas au profit des multinationales de l’éco-business, mais sous le contrôle des citoyens et des états. 

                                  La fusion des deux partis représente une force électorale qui pèsera sur les enjeux et négociations à venir, notamment sur une certaine radicalisation de la gauche traditionnelle.. de même que la gauche de Melenchon, que la droite fait tout pour diaboliser ; c’est un signe qui ne trompe pas. 

                                  Il reste à cette « nouvelle gauche » à se radicaliser vraiment, et inscrire dans ses objectifs, la nécessaire réforme monétaire ; sans laquelle rien de fondamental ne changera. 
                                  C’est aux citoyens d’exiger cette mesure urgente, vitale, indispensable, pour contrer les effets délétères de la mondialisation libérale. 
                                  Et, à mon avis, ce n’est qu’à l’échelle européenne que cette transformation a des chances de s’opérer, face à la puissances des blocs Chinois, US, et autres Inde et Brésil à venir... 

                                  Il suffirait d’instaurer un protectionnisme à l’échelle européenne, et d’opérer, à l’intérieur, cette réforme monétaire, qui serait susceptible de faire tâche d’huile, pour entraver le laminoir libéral à l’échelle planétaire. 

                                • Gavroche Gavroche 15 novembre 2010 13:55

                                  sisyphe

                                  Merci pour ta réponse.

                                  Une souveraineté européenne !!! Je demande à voir.

                                  Vaste programme vu qu’il faudra accorder au moins 27 pays aux intérêts différents voire contradictoires.

                                  Est-ce vraiment moins utopique qu’une souveraineté nationale ?


                                • sisyphe sisyphe 15 novembre 2010 14:07

                                  Je sais que c’est un vaste programme, mais, à mon avis, une souveraineté uniquement à l’échelle nationale ne pèserait pas lourd face à la puissance des autres blocs et des « marchés »..

                                  Nous sommes devenus très dépendants des partenaires européens...

                                  Il y a bien l’exemple de l’Argentine, en 2003, qui a réinstauré sa souveraineté monétaire, annulé une grosse partie de la dette, et retrouvé sa marche vers une plus forte croissance, et une meilleure indépendance, mais je crains que ce ne soit guère possible en France, vu les divers engagements dans lesquels nous sommes « coincés » par rapport à la communauté européenne..

                                  L’Europe, c’est effectivement 27 pays, mais il suffit d’une réorganisation, de certains partenariats privilégiés, d’une réorientation du parlement européen dans une direction moins libérale, de votes à la majorité, de refuser certaines directives, d’une certaine restauration de notre souveraineté dans certains domaines, pour peser sur son évolution, et en faire une véritable arme de défense contre la mondialisation libérale...
                                  Plus facile à dire qu’à faire, je sais, mais quelle autre solution ? 

                                • Iceman75 Iceman75 15 novembre 2010 11:05

                                  Et les analystes nous disent que c’est Fillon qui s’impose. Mais alors il impose quoi ??? rien d’autre que enlever la soit disant ouverture et revenir à la droite que tout le monde critique depuis quelques mois chez Sarko mais curieusement pas chez Fillon.
                                  Certains passent au titre de « ministre auprès du ministre d’état », au lieu de secrétaire d’état, grapillant quelques euros au passage.
                                  On regroupe des fonctions pour donner l’impression d’une équipe resserrée mais il n’en est rien.
                                  Idem pour la féminisation qui reste toujours loin du compte, le peu de ministre femme étant parfois envoyé vers des ministères « gadgets »....
                                  Et Fillon va continuer la politique qu’il a cautionné depuis le départ en fermant sa g........et si ça va mal, il serait encore capable de dire que c’est Sarko qui l’a obligé. De qui se moque-t-on ?
                                  de tout un pays.


                                  • Fergus Fergus 15 novembre 2010 11:15

                                    Bonjour, Iceman.

                                    D’accord avec ce point de vue.
                                    J’ajoute que l’on nous présente Fillon comme « populaire », ce qui est de la désinformation car dans tous les sondages depuis des mois, il est sous la ligne de flottaison, sa popularité n’étant réelle que dans les rangs des électeurs de droite, exaspérés par le style de Sarkozy.
                                    Car pour le reste, Fillon, qui n’est qu’un majordome au service de son patron, se contente de gérer les valets comme le veut le maître de maison !


                                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 novembre 2010 11:18

                                    Zut, j’ai oublié Michel Mercier. Bah, de toute façon personne ne s’en apercevra.
                                     smiley


                                    • etonne 15 novembre 2010 15:15

                                      il est à craindre que l’on parle de ce monsieur :

                                      Michel Mercier a été nommé ministre de la Justice en dépit d’une enquête préliminaire du parquet financier de Lyon qui le vise particulièrement.

                                      et vous avez oublié Nora Berra secrétaire d’Etat à la santé. A noter donc la disparition du ministère de la santé rétrogradé à un secrétariat dEtat.
                                       


                                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 novembre 2010 16:37

                                      Bien vu, merci.


                                    • tourn en ron 15 novembre 2010 18:51

                                      tu mes des chimpanzé a leur place la France continuerais a tourné pareil et peut être même mieux jte jure, et pareil a l’assemble national !!! 


                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 novembre 2010 11:23

                                      Ce n’était pas un remaniement, mais juste une réforme avortée du gouvernement.

                                      Les médias ont largement participé à cette comédie française, une de plus dans le riche palmares de la Ve ! Ce sont en effet les médias toutes catégories qui ont cassé du BORLOO pour rehausser le prestige de FILLON, mais je dois dire que ce n’était même pas nécessaire.

                                      Tout le monde sait et Sarkozy sait qu’il ne peut pas se passer de François FILLON à qui il doit sa place à l’Elysée ! Si aujourd’hui une éléction présidentielle aura lieu FILLON l’emporterait au premier tour devant SARKOZY avec un score de 70 pour cent contre 10 pour cent de votants !

                                      En définitive, il n’y’a rien de nouveau à l’Ouest ! Les ministres inutiles ont été envoyés à la casse, les inamovibles changent de place et restent en place !

                                      Fadéla AMARA après son excursion à Alger la semaine dernière où elle avait essayé d’expliquer à ceux qui ne ramassent même pas les poubelles ce qu’est l’aménagement du territoire, peut rouler le couscous banlieusard hallalou-hellouf et ruminer son passage inutile au sein du gouvernement français ! Affaire à classer comme celle de BEGAG...
                                       
                                      BORLOO peut intégrer s’il le veut l’agrégat cocologique qui a vu le jour cette semaine dans les Confluences gaulloises !

                                      Mama YADE est encore très jeune, elle peut se recycler facilement...

                                      D’un autre côté on se demande quel le but de ce pont aérien entre PARIS et ALGER durant ces derniers mois, même RAFFARIN y est attendu avec la richesse de toutes ses raffarinades ... Les ministres français se ressourcent peut-être auprès du FLN , qu’en pensez-vous mes chers concitoyens ?

                                      En tout cas je vous redis ce que j ’avais déjà dit il y’a longtemps : Il n’ya pas de différence idéologique entre le RPR et le FLN qui tous deux ont construit des coalitions aussi compactes qu’imperméable à la raison ! Les deux rives sont soudées pour un même objectif ...Normal quand on sait que les deux parties trainent derrière elles la plus grande trahison électorale !

                                      Mohammmed MADJOUR.


                                      • David Meyers 15 novembre 2010 15:36

                                        Mais c’est QUI ??? ce Fillon ?


                                        ah oui le pot de fleur derrière le président

                                        L’abonné absent incapable de prendre une initiative, éternel raté bien au chaud en espérant une impossible reconnaissance du peuple (montée en maillonaise par les média), celui qui envoie les copains au casse pipe, qui médit en douce contre Sarkozy mais qui l’encense dès que le petit se retourne...

                                        quand j’étais à la maternelle, y’en avait plein des fillons...

                                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 15 novembre 2010 11:33

                                        Ne perdez pas de temps à commenter ce non-événement destiné a faire ch... les journalistes le weekend. Ce serait de la complicité de buzz.


                                        • Shaytan666 Shaytan666 15 novembre 2010 11:58

                                          Mais mon cher Jeanyvesrobert, il n’y aura pas de remaniement en 2012, si ce n’est toi, se sera donc ton frère.
                                          Hier soir sur FR3, j’écoutais encore F. Hollande, qui faisait pitié à voir comme d’habitude. Le PS est occupé de préparer un fauteuil en velours pour DSK et il sera élu haut la main, dans la foulée le PS sera majoritaie aux législatives et DSK nommera des ministres à sa pogne, les noms changeront mais la musique restera la même.
                                          La grande erreur de Sarkozy est de n’avoir pas dissout il y a 6 mois d’ici, l’Assemblée Nationale, le PS serait devenu majoritaire et Nicolas aurait été réélu les doigts dans le nez. La Vème République nous a appris que lors d’une cohabitation, c’est toujours l’ancien président qui sort vainqueur (1988 et 2002 en 1995 Jospin a fait plus de voix que Chirac au premier tour, mais il y a eu un mauvais report de voix et il a perdu)


                                        • L'Auvergnat L’Auvergnat 15 novembre 2010 11:35

                                          L’Élysée le nouveau centre de rétentions des incompétents.

                                          Lorsqu’on regarde la photo de Lefevre, ce gars transpire l’intelligence.

                                          Voici un joli cirque !!!!!


                                          • JL JL 15 novembre 2010 11:41

                                            Bel article, informatif à souhait.

                                            Je vois cela sous deux angles :

                                            L’UMP a du plomb dans l’aile et le (encore) chef de l’Etat a renoncé à l’ouverture qui avait tant fait râler les ministrables du RPR, lesquels retrouvent aujourd’hui ce qu’ils avaient « désespéré » hier.

                                            L’autre aspect ? De fait, NS était le premier ministre. Quoi de plus naturel qu’un premier ministre qui envisage de se présenter à la présidentielle donne sa démission en temps utile pour faire sa campagne ? C’est pile poil dans les usages de cinquième république.

                                            Maintenant, il n’est pas exclu que les centristes évincés ou émancipés ne créent des difficultés qui conduiraient à dissoudre l’Assemblée nationale. Cela ne serait pas un obstacle pour Sa Grandeur premier : c’en serait plutôt un pour le PS qui risquerait alors de se retrouver aux manettes dans cette situation pourrie et, le peuple ayant la mémoire courte pourrait, en 2012, rappeler « celui a sauvé » le système des retraites !

                                            PS. Un système de retraite auquel il a fait subir « le supplice de la noyade » avant de lui faire cracher son accord ! ça va mieux en le disant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès