Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Rentrée offensive pour François Bayrou

Rentrée offensive pour François Bayrou

b8.1220426632.jpgLes dissensions du PS ne font pas que des malheureux. François Bayrou entend bien profiter des basses-eaux socialistes pour s’affirmer comme le premier opposant à Nicolas Sarkozy. Pour tenter d’être entendu, le président du MoDem n’hésite pas à adopter un discours musclé. Ses propos pertinents peinent pourtant à trouver un écho dans l’opinion. L’indifférence serait-elle devenue le premier pilier du sarkozysme ?

Invité du 7/10, l’émission politique phare de France Inter, le 1er septembre, le député des Pyrénées-Atlantiques a pu commenter une actualité chargée, difficile pour l’exécutif. Invité à s’exprimer sur la mutation expresse de Dominique Rossi, coordinateur des forces de sécurité publique en Corse, François Bayrou y a vu le signe d’une dérive qu’il dénonce régulièrement depuis l’élection de Nicolas Sarkozy. « C’est révélateur du régime dans lequel nous sommes. (…) C’est le fait du prince, ce sont des dispositions arbitraires et disproportionnées qui montrent où on en arrive quand tous les pouvoirs sont concentrés dans les mêmes mains et quand le copinage avec les puissants remplace la raison d’Etat ».

A écouter le président du MoDem, on a le sentiment que la douce France respire un air mauvais. François Bayrou s’est attardé sur la mise en place du fichier Edwige, un fichier informatique centralisé à la disposition du gouvernement qui doit recenser les personnes portant ou susceptibles de porter atteinte à la sécurité publique (mêmes mineures), mais, aussi, tous les élus français ou ceux qui se sont présentés à des élections, les responsables syndicaux, religieux, économiques. Les informations qui doivent être saisies sont des plus sensibles : données privées, situation patrimoniale et fiscale, santé, vie sexuelle…

Le fichier de tous les dangers susceptible d’être utilisé par des mains pas très bien attentionnées. « Quel est le modèle de société, quel est ce régime dans lequel on nous amène sans qu’on ne le dise, sans qu’on n’en parle ? » François Bayrou n’entend pas lâcher le dossier. Il a écrit à tous les élus et déposé un recours contre le décret scélérat, relevant au passage « on fait toujours ça pendant l’été, de manière à ce que personne ne s’en aperçoive ». Face à l’incrédulité de ses interlocuteurs sur le sujet, le président du MoDem invite à aller sur le site du Journal officiel pour en vérifier la matérialité et martèle « on ne peut pas accepter ce décret, ni laisser faire ».

La gestion économique de la France n’a pas échappé à François Bayrou. « Dans le modèle économique qu’on nous impose, ce sont les plus avantagés qui sont les plus épargnés. » Le président du MoDem a pris, à titre d’exemple, le financement annoncé du RSA qui selon lui va porter sur les classes moyennes et non les plus riches protégées par le bouclier fiscal. « Ce n’est pas la justice dont le pays a besoin. »

La justice, c’est également l’affaire du Crédit lyonnais devenue l’affaire Tapie. Si l’intéressé déclarait ce matin encore « n’en avoir rien à foutre », tel n’est pas le cas de François Bayrou qui fustige depuis l’annonce de la décision arbitrale en faveur de Bernard Tapie, la collusion entre l’ex-homme d’affaires et Nicolas Sarkozy. Invité la veille au Grand Rendez-Vous Europe1/Le Parisien-Aujourd’hui en France, François Bayrou n’avait déjà pas mâché ses mots : « On a écarté la justice - tous les magistrats qui m’entendent le savent - pour choisir un arbitrage privé rémunéré, et chacun des arbitres a touché 330 000 euros », stigmatisant au passage « l’arbitraire politique (qui) a imposé à l’Etat de gruger le contribuable français de 400 millions d’euros ». Sur France Inter, le député a franchi un nouveau palier dans l’escalade verbale en s’interrogant publiquement sur l’intérêt personnel que pouvait avoir Nicolas Sarkozy dans ce dossier.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Leila Leila 3 septembre 2008 12:02

    Vous faites avec Imhotep le concours de la plus belle photo de Bayrou ?


    • Voltaire Voltaire 3 septembre 2008 13:17

      François Bayrou profite du délitement du Parti Socialiste pour s’imposer comme la seule alternative crédible au Sarkozysme. Il faut reconnaitre qu’il y a du grain à moudre, et que Bayrou tape là où cela fait mal. Il faut reconnaitre au président eu MoDem une constance dans son analyse plutôt raffraichissante chez les hommes politiques. S’il parvient à construire un projet alternatif aussi crédible que son analyse est juste, il sera l’opposant le plus dangereux pour Sarkozy en 2012.


      • posteriori 3 septembre 2008 13:38

        Pourvu qu’il ait un groupe parlementaire en 2012, histoire de pouvoir s’exprimer un tout petit peu plus.


        • Mescalina Mescalina 3 septembre 2008 15:45

          Ah la la, ce François... 

          Autant je critique avec force son caractère un brin mégalomane, à la sarko d’une certaine façon, autant je le trouve de plus en plus "présidentiable", de par ses prises de positions et aussi (surtout ????) par la débilité affichée des "têtes pensantes" du PS et l’incapacité de ce parti à sortir du ridicule pour incarner le "principal parti d’opposition", comme ils osent s’appeler (opposition au sens national, je ne parle pas des maires etc).

          Bayrou ne pourra une fois de plus compter que sur le ralliement massif des socialistes qui ne supportent plus ce parti d’incompétent qu’est le PS et les déçu du sarkozisme, qui vont être bien nombreux en 2012.

          De là à dire que cela sera possible...


          • vivelecentre 3 septembre 2008 15:57

            Bayrou OPOSANT n°1 !

            soit , si cela vous fait plaisir, la critique est toujours facile.....

            ce que l’on aimerait bien savoir, c’est :qu’a t’il a PROPOSER ?

            et accessoirement avec QUI ? 

            Par avance merci


            • Courrier Danemark 3 septembre 2008 16:49

              Qu’on se le dise, c’est bien le Mouvement Démocrate qui représente l’aternative la plus crédible au gouvernement actuel. La vraie question est effectivement de savoir quels courants du PS voudront bien nous rejoindre. Quand je lis Francois Hollande aujourd’hui, qui affirme que le Mouvement Démocrate n’a rien à proposer (parce qu’on entend le PS aujourd’hui dans le débat d’idées ?), je me dis que l’alliance sera évidemment plus difficile avec certains qu’avec d’autres...Quant au modèle de société que nous voulons, il est grand temps de nous inspirer des pays nordiques. Sans pouvoir transposer en l’état leur modèle, nous pouvons en tous les cas en tirer de bonnes pratiques. Des exemples de thèmes ? Prospective, flexicurité, réforme des collectivités territoriales, emploi des séniors, réduction de la dette publique, adaptation à la mondialisation, négociation collective et j’en passe...


              • vivelecentre 3 septembre 2008 16:53

                ""Qu’on se le dise, c’est bien le Mouvement Démocrate qui représente l’aternative la plus crédible ""

                bon ça c’est fait , ya plus a discuter , passons à autre chose ....

                Sur ! Si le modem et ses militants n’existaient pas , il faudrait les inventer !!


                • kako 3 septembre 2008 21:56

                  Je me réjouis de voir qu’il y a au moins un homme politique en France qui essaie de secouer les consciences de la torpeur ambiante. Les français, PS inclus, sont comme anesthésiés ! Plus ils reçoivent de coup de pieds aux fesses et de crachats au visage, moins ils réagissent ! La Fance vient de faire un bond en arrière de plusieurs dizaine d’années, tant sur le plan social, économique que sur le plan du respect des libertés et des droits de l’homme ; et personne ne dit rien !!! La presse se tait, fait dans le people, ou rampe !!! Faut-il que nous soyons tombés bien bas, pour accepter d’être gouverné par une telle bande de profiteurs !!!
                  N’en déplaise à ses détracteurs, Bayrou se pose en rempart ; il fait son travail d’opposant !!! Il y a des choses qui doivent être dénoncées avec force et lui au moins il le fait !


                  • Breton8329 rol8329 3 septembre 2008 23:13

                    - Diplomatiquement, la France se retrouve dans la même position qu’après avoir perdu la guerre : à la botte des Etats Unis ;

                    - Socialement, la France se dirige tranquillement vers le XIXème siècle ;

                    - Economiquement, les perspectives n’ont jamais été aussi sombres ; Sans l’Euro, le franc aurait déjà été dévalué plusieurs fois ;

                    - Les contres pouvoirs n’existent plus : la presse est aux ordres de l’UMP ou du fric, ce qui revient au même ; les députés vont à la soupe ; les sénateurs servent à quoi ?

                    - Quant à l’opposition, jadis incarnée par le parti socialiste ou les syndicats, elle n’existe pas car on ne les entend qu’à propos de leurs dissenssions internes. D’ailleurs, le parti socialiste est une hérésie, un anachronisme. La meilleure chose qu’il puisse désormais faire s’il aime la France et les français est de se dissoudre pour cesser de donner de faux espoirs aux braves gens qui croient en lui comme on croirait au père noël : ni l’un ni l’autre n’existent. 

                    Aujourd’hui, la seule personne qui ose dénoncer les abus, critiquer les spoliations toujours plus nombreuses qui frappent les contribuables et les citoyens, c’est François Bayrou. Il faut relayer ses messages.


                    • fredleborgne fredleborgne 4 septembre 2008 09:04

                      Un homme, une voix, un espoir...
                      Malheureusement, il y a encore 4 ans à attendre...
                      Quand au PS, si comme pour l’ancien UDF, on devait y enlever tous les traitres collaborateurs, eux aussi seraient réduits à la portion congrue. Bayrou a eu le courage de faire le ménage. On en oublie presque que le "centre" était à droite il n’y a pas si longtemps, alors que le PS a oublié sa position de gauche.


                      • Christoff_M Christoff_M 5 septembre 2008 03:46

                         alors il faudrait qu’il soit un peu plus nerveux dans son discours !!

                        meme François Hollande parait dynamique par rapport à lui...

                        monsieur Bayrou a peut etre des convictions mais une sacré facheuse tendance à parler sur un ton monocorde qui endort...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès