Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Rentrée politique : le FN sourit, les autres partis grimacent

Rentrée politique : le FN sourit, les autres partis grimacent

L’été s’achève. Les vacances également. Les Français, s’ils ont apprécié le beau temps et accumulé de nouvelles réserves d’énergie, n’en abordent pas moins la rentrée socioéconomique en manifestant une grande défiance vis-à-vis des partis politiques de gouvernement. Ceux-là mêmes qui, depuis des décennies, ne cessent de servir les intérêts du grand capital au détriment des classes laborieuses. À l’évidence, l’automne s’annonce pour le moins morose dans les États-majors, excepté au Front National...

Bien qu’ils s’en défendent, François Hollande et le gouvernement, confrontés aux épineux challenges que vont constituer, dans les mois à venir, la lutte contre le chômage, le redressement des comptes publics et plus encore la périlleuse réforme des retraites, broient du noir. Ils souffrent en outre des bourdes répétées des ministres et des chicayas internes entre les plus ambitieux caciques de l’exécutif, mal encadrés par un Jean-Marc Ayrault beaucoup trop inconsistant. Quant au Parti Socialiste, il est sévèrement plombé par une chute vertigineuse de son influence et de sa crédibilité, et cela jusque dans les rangs de ses sympathisants, comme vient de le montrer de manière édifiante une enquête d’opinion réalisée par l’Ifop pour le compte de Dimanche Ouest-France. Enfin, toute la galaxie socialiste – si tant est que ce qualificatif puisse encore lui être appliqué, eu égard à ses dérives libérales – doit faire face au rejet grandissant, dans toutes les composantes de la société française, d’une nouvelle aggravation de la pression fiscale. Bref, de gros nuages menaçants s’amoncellent sur l’Élysée, Matignon et la rue de Solférino, en laissant présager un avis de tempête que seule une confirmation rapide et significative du frémissement de reprise amorcé au 2e trimestre, pourrait partiellement dissiper.

Malgré les déboires d’un exécutif confronté à une crise dont on ne voit toujours pas le bout, cela ne va pas mieux à l’UMP. Et ce n’est pas l’initiative d’un Jean-François Copé, soudain partisan d’un droit d’inventaire du sarkozysme – qu’il se refuse à appeler ainsi pour ne pas se couper des militants de base – qui mettra de l’huile dans les rouages grippés d’une droite encore sidérée par son échec de 2012. Malgré une image personnelle déplorable, Copé n’a en effet renoncé à aucune de ses dévorantes ambitions, et sa volonté de mettre en place un inventaire qui ne dit pas son nom, volonté réitérée dimanche à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), est manifestement motivée par deux objectifs : d’une part, dissuader définitivement l’ex-président de toute tentation de retour aux affaires en passant le bilan de son quinquennat par pertes et profits ; d’autre part, couper l’herbe sous le pied des partisans déclarés de cet inventaire, tout en associant, non sans arguments, son meilleur ennemi, l’ex-Premier ministre François Fillon, aux casseroles du bilan de Nicolas Sarkozy. Bref, après avoir été soigneusement aiguisés dans les coulisses, les couteaux sont d’ores et déjà tirés et ne seront plus rentrés dans leurs fourreaux d’ici à la à la désignation du candidat officiel de l’UMP à la présidentielle de 2017.

S’il en est une qui se frotte les mains en affichant un sourire satisfait, c’est évidemment Marine Le Pen. Entre les guerres intestines de l’UMP d’un côté, et les difficultés gouvernementales de l’autre, de surcroît aggravées par les conflits de personnes entre les caciques du PS, la patronne du Front National n’a même pas besoin de prendre la moindre initiative politique pour marquer des points et jeter les bases des futurs succès électoraux du FN : qu’ils portent la casaque rose du PS ou l’uniforme bleu de l’UMP, tous travaillent pour elle et pour ses troupes en reconduisant des comportements et des choix politiques inchangés depuis un quart de siècle. Certes, le FN ne gagnera sans doute pas beaucoup de municipalités au printemps prochain, mais d’ores et déjà, il constitue un tel pouvoir de nuisance que de nombreux élus de l’UMP, menacés dans leurs mairies par une triangulaire mortifère, tremblent dans leurs braies, hésitant entre la fidélité aux valeurs traditionnelles de la droite modérée et la tentation d’un accord sulfureux avec le FN visant à assurer le renouvellement de leur mandat. Quant aux Européennes de l’automne, Le Pen escompte bien, non sans raisons, eu égard au peu d’intérêt des Français pour ce scrutin qu’ils jugent inutile, qu’elles seront un défouloir contre « l’UMPS » et permettront au FN de ramasser la mise.

Reste le 4e larron électoral, le Front de Gauche. Inutile de se le cacher, le torchon brûle entre Jean-Luc Mélenchon et les communistes. C’était prévisible. Les plus fervents partisans du Parti de Gauche refusaient pourtant d’admettre la réalité des germes de ce coup de froid il y a quelques mois, allant parfois jusqu’à agresser leurs contradicteurs plus lucides ou mieux informés. Aujourd’hui, ils tombent de haut. Comme on pouvait s’y attendre, le pragmatisme électoral est en passe d’avoir raison de la belle solidarité affichée il n’y a pas si longtemps devant les médias par Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent. Aux virulentes attaques du premier contre François Hollande ou Manuel Valls, le second répond par un recadrage ferme, refusant le jeudi 22 août dans Libération « la provocation et l’invective » du leader officiel du Front de Gauche. Pire aux yeux de Mélenchon : Laurent, conformément à ce qui se dessinait depuis des mois, appelle clairement les membres du PC, et plus largement ceux du FdG, à nouer des alliances avec le PS dès le 1er tour des Municipales. L’enjeu : garder au vieux parti de la place du Colonel Fabien ses positions locales. Une nécessité vitale pour éviter au Parti Communiste de sombrer dans un avenir groupusculaire au côté du NPA et de LO. Très remonté, Mélenchon a qualifié Laurent de « tireur dans le dos », ce dont ce dernier n’a cure, malgré la perspective probable d’un accord de façade aux Estivales du Front de Gauche. Bref, le torchon brûle. Mélenchon pourra-t-il rester à la tête du FdG ? L’avenir le dira, mais il est un fait que son propre mouvement, le Parti de Gauche, fait actuellement des appels du pied aux écologistes d’EELV en vue des prochaines échéances électorales. Sans doute en pure perte...

L’automne sera passionnant pour les observateurs, les éditorialistes et les politologues. Il sera nettement moins attractif pour tous ceux que la grande comédie politique et les immenses déceptions qu’elle ne cesse d’engendrer contribueront à écœurer toujours plus dans un climat de crise persistante et de régression sociale. Les Français valent mieux que cela. Tôt ou tard, ils le feront savoir bruyamment.


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

196 réactions à cet article    


  • jaja jaja 26 août 2013 10:37

    "Reste le 4e larron électoral, le Front de Gauche. Inutile de se le cacher, le torchon brûle entre Jean-Luc Mélenchon et les communistes. C’était prévisible. Les plus fervents partisans du Parti de Gauche refusaient pourtant d’admettre la réalité des germes de ce coup de froid il y a quelques mois, allant parfois jusqu’à agresser leurs contradicteurs plus lucides ou mieux informés. Aujourd’hui, ils tombent de haut.

    C’est bien le Npa qui avait raison...L’injonction de Pierre Laurent est claire... le FdG doit se coucher devant le PS et ce dès le premier tour alors que le PG préfèrait lui se coucher au deuxième en laissant se conclure des alliances de gestion avec les socio-libéraux ...

    C’est le NPA qui dès le départ avait raison... L’unité qu’il était censé avoir refusé n’était que l’unité de « la gauche de la gauche » avec le social-libéralisme du PS allant complètement à l’encontre de la lutte anticapitaliste pour une société d’égalité sociale... Qu’aujourd’hui encore Mélenchon appelle les Verts libéraux à le rejoindre eux qui sont partie prenante de ce gouvernement au service des capitalistes, gouvernement qui n’arrête pas les mauvais coups contre les travailleurs. Cela confirme bien toute l’ambigüité de ce Front de gauche..

    A noter que notre Ariane Walter quitte le PG et s’en explique dans le lien ci-dessous...

    http://blogs.mediapart.fr/blog/ariane-walter/220813/ariane-walter-lagonie-du-fdg
    Que ceux qui ont été (encore une fois) trompés rejoignent leur camp...


    • Fergus Fergus 26 août 2013 11:00

      Bonjour, Jaja.

      Globalement d’accord, à un détail près : le NPA, s’il pose de bons diagnostics, ne s’inscrit que dans une optique révolutionnaire pour le moins hypothétique, eu égard à la trop grande résignation des Français relativement à la manière dont est exercé le pouvoir politique depuis des décennies. Cela ne m’a pas empêché, au cours du dernier quart de siècle, d’alterner des votes pour le PC (puis le FdG) avec des votes pour le NPA ( oui naguère la LCR) tout en connaissant les limites de l’exercice dans un pays aveuglé par une démocratie détournée.

      Concernant le Front de Gauche, pour qui j’ai voté en 2012, j’ai, depuis la campagne électorale en vue de la présidentielle, souligné à différentes reprises les ambiguïtés de Mélenchon (ainsi que ses excès) et le fait que le, moment venu, les communistes se rallieraient au socialistes en vue des Municipales. C’est très exactement ce qui s’est passé, et Mélenchon est trop intelligent pour ne pas avoir su que ce temps viendrait. En réalité, il avait fait un calcul : devenir incontournable et réussir une OPA du PG sur le PC. Son erreur d’analyse : avoir sous-estimé le fait qu’au PC, ce n’est pas la présidentielle qui importe, mais les élections locales qui lui permettent de subsister dans un contexte défavorable.

      Quant à Ariane Walter, qui m’a souvent descendu en flammes sur un ton trop souvent empreint de sectarisme, je ne lui en veux pas car, béotienne en politique, elle s’est bercée d’illusions, au point de donner à son engagement sincère une dimension quasiment mystique dans le sillage d’un Mélenchon messsianique. Aujourd’hui, elle fait partie de ceux qui tombent de haut. Je savais qu’elle n’avait pas renouvelé sa cotisation ; j’ignorais qu’elle ait l’intention de quitter le Parti de Gauche. Mais tout cela ne me surprend pas. Dommage pour elle, mais surtout dommage pour tous ces Français des classes populaires qui sont les dindons de cette farce au goût amer.


    • LE CHAT LE CHAT 26 août 2013 11:04

      salut Fergus ,

      dommage pour tous ces Français des classes populaires qui sont les dindons de cette farce au goût amer.

      de plus en plus , ils ont conscience de s’être faits enfler par Méluche et ses sbires ,et par les syndicats qui ont tous appelé à voter Flamby les yeux fermés pour s’apercevoir que ce gouvernement de gôôche est encore pire que le précédent !
      le défilé du 10 septembre va vraiment ressembler à un troupeau de cocus !


    • Fergus Fergus 26 août 2013 11:24

      @ Le Chat.

      Ni Méluche ni les autres responsables du Front de gauche ne pouvaient faire autrement qu’appeler à voter Hollande contre Sarkozy tant l’action de celui-ci a été calamiteuse et destructrice, tant du lien social que des acquis conquis de haute lutte par les travailleurs français au fil du temps.

      Cela dit, il est vrai que l’exécutif socialiste, même s’il a pris quelques mesures positives, se situe globalement dans la continuité de la politique précédente, d’où l’énorme déception de ceux qui ont pu croire qu’il mènerait une politique de gauche. La montée prévisible du FN n’est pas à chercher ailleurs, et jamais l’amalgame « UMPS » n’a été plus justifié dans l’esprit de nos concitoyens.


    • CN46400 CN46400 26 août 2013 11:48

      Se coucher devant le PS... bof on pourrait aussi dire : le PS se couche devant le PC pour conserver ses nombreuses collectivités locales. Et puis que fait le NPA quand il a besoin de signatures de maires pour les présidentielles ? il se couche devant qui ? sinon le PS. le quel est d’autant plus généreux que plus il y a de candidats à sa gauche et plus ça l’arrange.... 


    • Fergus Fergus 26 août 2013 11:54

      Bonjour, Cn46400.

      Localement, il est exact que le PS lui-même est demandeur d’accord pour sauver ses positions, mais ce n’est pas la majorité du genre.

      Quant au NPA, sa seule réelle chance de pouvoir se faire entendre passe par la présidentielle. Cela implique effectivement le soutien du PS au niveau des parrainages. Mais en l’occurrence, le NPA ne peut en être tenu pour responsable tant ce système est pervers.


    • appoline appoline 26 août 2013 12:31

      Qu’attendiez vous de la part du franc-maçon ? De la tolérance peut-être ? N’êtes vous pas capables de voir qu’il entraînerait ses troupes en enfer pour son auto satisfaction ? 


    • Fergus Fergus 26 août 2013 12:56

      Bonjour, Appolline.

      Franc-maçon n’est à mes yeux ni une qualité ni un défaut, les francs-maçons ayant démontré dans l’histoire qu’ils pouvaient être aussi bien de grands humanistes que des rapaces préoccupés de leurs seuls intérêts. Ce n’est donc pas sur ce critère que l’on doit se pencher sur le cas de Mélenchon.


    • DSKprésident 26 août 2013 15:26

      UMP = PS = mondialiste + atlantiste + anti-France + immigrationniste + sionistes + soumission de la France aux intérêts de l’oligarchie financière + soumission à l’UE = traitres à la France depuis 40 ans = Facisme du Nouvel Ordre Mondial en cours...

      FN = Front National, anti EU, anti-mondialistes, anti NOM = patriotes français.

      FdG = UMPS.

      Mélenchon = PS (32 ans au PS). Son rôle est de créer la division dans l’opposition au système UMPS.

      Franc-Maçon = secte travaillant secrètement à l’avènement du Nouvel Ordre Mondial =gouvernement d’oligarques régnant sur la plèbe (sera basé à Jérusalem selon J Attali)

      UE = entité de technocrates européens, non élus, mis en place par (par qui au fait ?) (Washington, London, tel aviv ?), travaillant pour tous les lobbies de wall street (Monsanto, Goldmann Sachs, JPMorgan...). UE = anti-démocratique = début du N.O.M = fascime

      Sioniste = théorie du peuple élu, de la race supérieure + génocide des palestiniens + camp de concentration de Gaza + apartheid + mur de la honte de 800 km (= Nazisme en 1940)

      UMPS = force au service des élites mondialistes, détruisant la France, via l’immigration massive (et inutile), via la dette odieuse, via l’abaissement de toutes les protections douanières et délocalisation et via la mise sous tutelle de l’UE anti-démocratique.

      National Socialisme : il n’y a pas que l’Allemagne de 40 dont le leader (financé par Wall Street) a largement dérapé, mais aussi le Vénézuela, la Russie, l’Argentine, l’Iran, et plein d’autres pays, non soumis à l’hégémonie de l’Empire USraël et ses oligarques de la FED.

       

       


    • Fergus Fergus 26 août 2013 16:37

      Bonjour, DSK.

      Un tantinet caricatural, non ? Mais il faut bien se faire plaisir de temps à autre.


    • foufouille foufouille 26 août 2013 17:12

      « A noter que notre Ariane Walter quitte le PG et s’en explique dans le lien ci-dessous... »

      elle y retournera bientôt vu ses coms plus bas


    • zozoter 26 août 2013 18:29

      DSK président bonjour,
      Un petit billet sur les agissements du NPA aurait eu de la gueule me semble t il.

      Si vous savez le NPA qui à toujours ses parainnages par l’intermédiaire de la droite, pas du PS,
      Le NPA , Trotskyste et atlantiste à souhait qui fournit son service d’ordre au anti-FA pour cassé du républicain, ou carrément au BETAR.
      Des gugus bien du Système. vendus au ricains. Ah ! ce panier de crabes.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 août 2013 19:44

      Combien faudra-t-il encore d temps aux Françâis pour comprendre que le problème n’est plus de voter a gauche ou droite. ! Tous les partis se présentent en disant des insignifiances et, s’ils sont élus, suivent la mme politique qui est celle que leur dictent les banquiers. 


      Le seul bon vote est celui qu’on de dépose pas. La seule bonne décision c’est l’abstention et
      le rejet du système dans sa totalité . N’est-il pas évident que, dans cette démocratie ’représentative’, ceux qui représentent sont acceptés ex officio dans le cercle des exploiteurs et que les représenté restent exploités ? 

      Une nouvelle gouvernance honnête et efficace ne peut émerger que de la base, libre de toute attache envers les 0, 0001%, et donc du chaos, puisque toute la structure organisationnelle actuelle constitue un seul réseau uni de dominance et d’es xplotation c

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 août 2013 19:54

      Le commentera ci-dessus n’a été publié qu’en partie et, dans sa forme actuelle, ne represent pas mon opinion et n’a pas de sens. Je n’ai pas le temps de le reprendre maintenant. Je vous invite donc et aussi Avox à le mettre à la poubelle

      PJCA

    • Fergus Fergus 26 août 2013 19:57

      Bonjour, Pierre.

      Le fait est que « plus ça change, moins ça change en politique », et le peuple, celui-là même qui crée pourtant les richesses du pays, est le dindon de cette farce au goût amer orchestrée avec cynisme par une oligarchie toujours plus avide de pouvoir et d’argent.

      Alors oui, peut-être faudra-t-il en passer par une abstention massive pour créer le chaos institutionnel nécessaire à une remise à plat des institutions. Mais cela demandera du temps, beaucoup de temps, les politiques étant habiles à ne s’appuyer que sur le votes des exprimés, jamais sur le nombre des inscrits. L’« abstentionnisme actif » n’en est pas moins l’une des voies d’accès à une grande réforme de notre système de représentation.

      J’ai toujours été fidèle au vote, et je fais par conséquent partie des « dindons de la farce ». Cela fait incontestablement réfléchir.


    • jaja jaja 26 août 2013 23:45

      Pour aller chercher les parrainages moi-même je sais que vous mentez soit par ignorance soit parce que vous n’êtes qu’un petit facho malhonnête..... Qualifier d’atlantiste un parti dont les membres ont soutenu les luttes de libération nationale que ce soit du Vietnam ou de tous les peuples agressés par l’impérialisme US..Par ailleurs le SO du NPA a fait face plusieurs fois à la milice de la LDJ et votre crachouillis immonde sur ce parti tente d’occulter la vérité. Le NPA est très impliqué dans la campagne BDS de boycott de l’entité sioniste contrairement à tous vos amis fascistes..

      D’ailleurs le Crif ne se gêne pas pour dénoncer le NPA (ici mis dans le même sac que S. Hessel) ce qui prouve bien que votre bave est totalement mensongère....
      http://www.crif.org/fr/tribune/Lorsque-Stephane-Hessel-et-le-NPA-jouent-avec-le-feu-par-Marc-Knobel22583

      Par ailleurs Marine le Pen ne dit-elle pas que son parti est pro sioniste ? Comme elle l’avoue ici :
      http://www.nationspresse.info/marine-le-pen-dans-haaretz-si-nous-disions-en-france-ne-serait-ce-quun-millieme-de-ce-qui-est-dit-en-israel-nous-irions-immediatement-en-prison-pour-incitation-a-la-haine-raciale

      Vous feriez mieux de vous occuper de votre camp... les fachos ayant toujours soutenu l’impérialisme et le colonialisme !


    • jaja jaja 26 août 2013 23:45

      C’était une réponse pour le facho qui zozote bien sûr....


    • zozoter 27 août 2013 12:10

      Par jaja (---.---.---.18) 26 août 23:45

      Alors comme çà, je suis un facho. Quelle rigolade. On ne peut pas dire certaines vérités, dénoncer les Trotskystes ( oui oui, avec un « Y » , j’insiste ) Agents des USA pour beaucoup sans le savoir ( manipulés quoi ) Et Arlette qui refuse de voter la Loi sur une taxe Tobin pour complaire à l’Empire, et un Mélenchon qui contre l’avis d’une quantité impressionnante de ses proches ( qui ne le sont plus d’ailleurs ) s’accroche à l’€, cette monnaie imposée par l’Empire, flinguant du même coup le Peuple Grec mais favorise les rentiers (par contre, les larmes de cocodriles sur le sort de la classe ouvrière, sait bien les éponger chez Bourdin) Les agissements du service d’ordre du NPA pour faire le coup de poing AVEC les criminelles du BETAR*. Tout cela est quand même discret, un faux nez de l’Empire se doit de saboter dans la discrétion.

      * BETAR : organisation criminelle et interdite aux USA et en Israël ( faut le faire hein ?)

      Vous êtes en train de faire de l’entrisme pour pourrir Agoravox comme vous avez pourrit Mediapart, et vous croyez que çà se voit pas ? un petit coucou à FERGUS pendant que j’y suis.


    • Yohan Yohan 1er septembre 2013 17:22

      Salut le Chat

      Un petit sondage personnel ramené de mes pérégrinations estivales, qui vaut ce qu’il vaut, et qui dit le ras le bol massif dans la France rurale qui se lève tôt. Le vote FN n’est plus un tabou et j’en connais un paquet qui me disent avoir voté pour le Flanmou par dépit et qui envisagent sérieusement de voter FN très bientôt.

    • Fergus Fergus 1er septembre 2013 19:32

      Salut, Yohan.

      Effectivement, comme je viens de l’écrire en fin de ce fil, le vote FN n’est plus un tabou. Pas même en Bretagne où j’ai rencontré des gens qui font état de leur intention d’aller vers ce parti alors que je n’en connaissais pas auparavant.

      Mais si la parole se libère, il est possible que cela ne se traduise pas réellement dans les urnes. C’est en tous les cas ce que semble montrer le sondage Harris-Interactive du 30 juillet sur les Européennes de 2014 qui place le FN, avec 18 %, derrière l’UMP, 23 %, et le PS, 21 %, mais devant EELV, 10 %, le FdG, 8 %, et le Modem, 6 %. A relativiser de toutes façons car d’autres instituts ont donné avant celui-ci des résultats sensiblement différents.

      Bonne soirée.


    • Yohan Yohan 1er septembre 2013 20:08

      Bonsoir Fergus

      Mes pérégrinations, c’était justement la Bretagne et l’Auvergne. Les Bretons sont généralement peu favorables au FN., mais là, j’ai senti comme un retournement de tendance. En Bourgogne, tout le monde se lâche et les gens n’hésitent plus à dire qu’ils vont voter FN, la crise frappe fort là bas avec un grand sentiment d’abandon.

    • Fergus Fergus 1er septembre 2013 23:12

      @ Yohan.

      Nous verrons bien, et dès les Municipales de mars. Si le FN réussit à progresser lors de ce scrutin peu favorable, alors il faudra s’attendre à ce qu’il dispute le premier rôle à l’UMP et au PS lors des Européennes.

      Bonne nuit.


    • LE CHAT LE CHAT 26 août 2013 10:52

      le FN est devenu le centre de gravité de la politique en France , soit il crachent dessus ( socialos , cocos , front de gauche , NPA , verts ) , soit on menace d’exclure ceux qui veulent faire alliance avec lui ( UM, UDI )


      • Fergus Fergus 26 août 2013 11:13

        Bonjour, Le Chat.

        Normal ! Sur le plan stratégique, le FN est devenu la bête noire des autres partis auxquels il ne cesse de prendre des « parts de marché ». Le plus menacé étant sans aucun doute l’UMP qu’un grand nombre d’accords locaux pourrait conduire à une scission entre son aile droite, d’idéologie buissonnienne, et son aile gauche, plus modérée. Ainsi pourrait se recréer un centre-droit relativement puissant, une sorte de nouvelle UDF qui, à terme, pourrait avoir vocation à s’allier avec... le PS, eu égard aux dérives de celui-ci vers le social-libéralisme.

        A titre personnel concernant le FN, je reste persuadé que ce parti avance masqué, son discours social visant à occulter l’idéologie foncièrement libérale de ses caciques. Cela dit sans même parler du fonds xénophobe qui continue d’être véhiculé, par populisme électoral et volonté de désigner des boucs émissaires pour canaliser la colère des Français.

        Cela dit, une forte progression du FN pourrait être salutaire si elle engendrait une crise de régime de nature à mettre à bas une Ve République moribonde et dépassée.


      • appoline appoline 26 août 2013 12:34

        Ce qui les titillent ? Cela est que, malgré tous les pièges, toutes les désinformations, tous les mensonges que tous partis confondus glissent sous les pieds du FN, celui-ci progresse. Il progresse pourquoi ? Les français se rendent compte à quel point les autres partis se foutent d’eux, qu’ils appauvrissent la France, pire, qu’ils la trahissent


      • Fergus Fergus 26 août 2013 13:00

        @ Appolline.

        Vous avez raison, le FN progresse parce que les partis de gouvernement n’ont cessé de trahir les espoirs des classes populaires. Mais je suis persuadé que ce vote FN est encore loin d’être majoritairement un vote d’adhésion, il reste avant tout un vote de rejet des partis dominants.


      • alinea Alinea 26 août 2013 13:31

        Parce que le FN ne se fout pas d’eux ? On peut peut-être regarder ça de plus près !
        Quant aux Francs Maçons, s’ils étaient tous comme Mélenchon, je pense qu’il n’y aurait rien à redire !!


      • alinea Alinea 26 août 2013 15:42

        Aladeen ; je suis impardonnable, cela fait deux fois en deux jours que je fais le coup : je répondais à Appoline !


      • Fergus Fergus 26 août 2013 16:44

        @ Aladeen.

        Je vous donne volontiers acte que le vote PS de 2012 a été moins un vote d’adhésion (comment cela pourrait-il être possible dans un pays sociologiquement à droite ?) qu’un vote anti-Sarkozy.

        Pour compléter ce que vous dites sur les francs-maçons, je ne sais pas si la loge passe systématiquement avant les partis, mais le fait est que la maçonnerie tire avant tout sa force de sa logique de réseau transversale.


      • Fergus Fergus 27 août 2013 15:27

        @ Aladeen.

        Le moins que l’on puisse dire est en effet que l’opacité règne sur les entités du type Bilderberg. A noter que Le Siècle, fréquemment cité, n’appartient pas, à mon avis, au même type de fonctionnement ; ce club est avant tout un pince-fesses d’élites autoproclamées mélangeant d’ailleurs personnalités de gauche et de droite, y compris des syndicalistes.


      • simir simir 1er septembre 2013 16:02

        @ Fergus et Cie

        Mais arrêtez donc de nous bassiner avec les progrès du Fhaine.
        Je n’ai pas vu d’élan irrésistible lors des partielles de ces derniers mois où pourtant le PS partait avec un boulet aux pieds dans la circonscription de Cahuzac et de même pour l’UMP avec son candidat pas très clair dans l’ Oise.
        Parlez nous plutôt de ce sondage d’il y a quelques mois où à la question : « si les européennes avaient lieu demain pour qui voteriez vous ? » les sondés ont répondu ;
        19 % UMP 18 % Fhaine 15 % FdG et 15 % PS.
        Par rapport à la présidentielles vous parlez d’ine progression pour le Fhaine moins d’un pourcent
        Par contre le FdG progresse de 4 %. 
        Les sondages de Mai 2011 donnant la blondasse au 2eme tour des présidentielles sont déjà aux oubliettes. 
        Alors pour les amnésiques cliquez ici :

      • Yohan Yohan 1er septembre 2013 17:23

        et Flanmou, il n’avance pas masqué lui ?


      • Fergus Fergus 3 septembre 2013 15:09

        Bonjour, Aladeen.

        « Une organisation de 50 000 membres, mais construite comme il le faut, qui sait fermement ce qu’elle veut et qui suit la voix révolutionnaire sans jamais s’en écarter ».

        Cette citation de Trotsky appelle, de ma part, une question et une remarque.

        Question : que veut dire « construite comme il faut » ?

        Remarque : « qui suit la voie révolutionnaire sans jamais s’en écarter ». Propos d’intellectuel qui nie les réalités sociales ou économiques pouvant survenir. Mon avis : propos séduisant, certes, mais ô dangereux lorsqu’un tel dogme est appliqué avec des œillère !

        Pour ce qui est de Mélenchon, je ne l’ai jamais entendu se réclamer du trotskysme.


      • Tall 26 août 2013 11:11

        Ce qu’il faudrait, c’est une vraie gauche nationaliste.


        • Fergus Fergus 26 août 2013 11:17

          Bonjour, Tall.

          Une vraie gauche, oui. Nationaliste ? Pas trop. Personnellement, je suis un européen convaincu, à condition évidemment que l’Europe puisse évoluer vers une meilleure prise en compte des besoins populaires et l’abandon corrélatif de sa dépendance aux marchés. Bref, je reste sur ce plan là dans l’utopie !


        • amiaplacidus amiaplacidus 26 août 2013 11:45

          Tant pis, j’ose : Tall, un parti national socialiste ?


        • Fergus Fergus 26 août 2013 11:47

          Bonjour, Amiaplacidus.

          Pas sûr que Tall apprécie cet humour... particulier.


        • le naif le naif 26 août 2013 12:02

          Bonjour Fergus

          « Une vraie gauche oui. »

          Le débat ou clivage ne se situe plus au niveau droite/gauche depuis longtemps, le referendum sur le TCE l’avait, il me semble déjà largement démontré

          « Nationaliste Pas trop ? »

          Là encore, faut-il parler de nationalisme, souverainisme, patriotisme ??? De Gaulle dans le débat actuel serait surement classé à « l’extrême droite »

          "Personnellement, je suis un européen convaincu« 

          Je l’ai été également mais je ne le suis plus depuis longtemps, et certainement pas pour cette Europe technocratique délirante qui finira sous peu par se dissoudre dans une soumission totale aux USA. Si nous acceptons ceci, la France, ce qu’il en reste n’existera plus, il en ira de même pour les autres pays européens également....

           »à condition évidemment que l’Europe puisse évoluer vers une meilleure prise en compte des besoins populaires et l’abandon corrélatif de sa dépendance aux marchés. Bref, je reste sur ce plan là dans l’utopie !"

          Nous sommes d’accord, c’est pourquoi, plutôt que de croire naïvement que ce merdier est encore réformable, mieux vaut en sortir le plus rapidement possible et montrer la voie aux autres nations européennes. Ensuite il sera toujours temps de réfléchir à une nouvelle construction européenne, vraiment démocratique et respectueuse des citoyens et de leurs différences.

          Toute cette tambouille politicarde indigeste me donne d’avance la nausée, les dirigeants du FN peuvent prendre de longues vacances, leurs adversaires, par leur médiocrité leur ouvrent un boulevard, Suffit de comparer les dernières déclarations de Fabius et celles de Phillipot au sujet de la Syrie pour s’en convaincre....


        • Tall 26 août 2013 12:03

          On peut appeler ça comme on veut ... ça n’a de toute façon rien à voir avec le nazisme et son idéologie de race supérieure, sa judéophobie génocidaire et son impérialisme militaire.

          Ce serait une gauche républicaine qui récupère simplement la souveraineté française perdue sur sa monnaie, sa défense, bref :sur tout ce qui est essenitel.

          On est aujourd’hui dans une situation surréaliste : la France fait partie du G7, a son droit de veto à l’ONU, a sa flotte nucléaire, envoie des fusées dans l’espace, et n’a même plus d’autonomie pour gérer son budget, sa défense, ses frontières .. etc ... c’est inouï !

          Résultat > le peuple français se fait plumer par les banksters anglo-saxons notamment.

          Quand l’utopie coûte un prix pareil, ce n’est plus de l’utopie, c’est de la connerie au cube. Désolé, mais c ’est ce que je pense vraiment.

        • Fergus Fergus 26 août 2013 13:10

          onjour Le Naïf.

          Vous écrivez à propos de l’UE « plutôt que de croire naïvement que ce merdier est encore réformable, mieux vaut en sortir le plus rapidement possible et montrer la voie aux autres nations européennes.  » Plus facile à dire qu’à faire car le pays qui se lancerait dans cette aventure risquerait d’en payer le prix fort sur le plan économique, sauf à agir de concert avec d’autres nations. Mais en l’état actuel de la carte géopolitique, cela relève d’un périlleux pari.

          D’accord avec vous sur le « boulevard » ouvert au FN.

          Vous écrivez d’autre part « De Gaulle dans le débat actuel serait surement classé à « l’extrême droite » ». Je ne le pense pas car sa démarche était plus patriotique que nationaliste. Il a d’ailleurs été le pilier de l’amitié franco-allemande qui a très largement contribué au développement futur de l’Union européenne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès