Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Réseau 812 », Think Tank Hollandais

« Réseau 812 », Think Tank Hollandais

C’est officiel un Xième Think Tank vient d’être créé à l’initiative de l’ancien N°2 de la CFDT Jacky Bontems, « 812 » n’a rien à voir avec la cabale, rassurez vous, ce n’est qu’un clin d’œil difficile à percevoir sur 1981 et 2012, contractés. Vous l’avez compris c’est encore un rassemblement de penseurs et de soutiens actifs au PS, et présentement à François Hollande. Il rejoint La fondation Jean Jaurès, Terra Nova et Carte sur table, pour citer les plus connus.

L’initiative remonte à quelque temps, lorsque Jacky Bontems a mis son carnet d’adresse et son entregent au service du candidat Hollande. Francois Chérèque encore en poste à la CFDT avait été particulièrement énervé (le mot est faible) par cette initiative. Il travaillait alors sur le thème de la démocratie sociale. Il a participé de très près à la préparation de la grande Conférence sociale de juillet 2012.

Les élections passées Jacky intégrait naturellement Matignon comme Chargé de mission. On parle régulièrement de lui pour prendre la direction d’un Commissariat au Plan restauré et rebaptisé : « Commissariat général à la stratégie et à la prospective. ».

Sur son site et dans ses communiqués le Réseau 812 se proclame ouvert à "tous les acteurs économiques et sociaux intéressés par la démarche du gouvernement et le projet social-démocrate. » Ce nouveau broyeur d’idées neuves se fait fort de susciter une réflexion et des propositions en appui de la politique gouvernementale. On l’attend donc de très près sur « l’agenda du redressement » cher à François Hollande et ses réflexions seront les bienvenues pour alimenter le « nouveau modèle français » de Jean-Marc Ayrault.

Comme tout « cheval de bataille » celui-ci dispose d’un commandement, outre Jacky Bontems on y retrouve Joseph Le Corre (ancien responsable CFDT, lui aussi) et François Hada, administrateur à l’INSEE, conseiller technique auprès du 1er Ministre, en charge des affaires réservées…. Poste énigmatique…

L’équipe dispose déjà d’un Conseil d’Orientation de 35 personnes, si les noms ne sont pas connus, on sait déjà qu’il comprend : des économistes, des sociologues, des syndicalistes, et même des DRH…

Au delà de ces 3 + 35 le réseau 812 ambitionne de rassembler très vite des centaines de personnes qui agiront comme autant de « veilleurs » de la société près à alimenter aussi bien l’Elysée que Matignon.

On peut déjà s’inscrire sur le site : http://www.reseau812.fr/

Celui-ci fonctionne à la manière d’un réseau social, on peut y proposer la publication d’articles, et commenter les articles proposés au sommaire, exemple :

  • La pauvreté en Europe et en France
  • Cohésion sociale et projet collectif européen
  • Le rapport annuel 2013 de la cour des comptes
  • Peut-on se relever d’une crise bancaire.
  • Une stratégie pour les services publics

Une rencontre avec Nicole Notat est à l’affiche pour le 5 mars à l’occasion de la sortie de son dernier livre : « L’entreprise responsable, une urgence. »

Très CFDT tout cela et en perspective la mis en orbite d’un nouvel axe politique : le hollandise social, qui en effet est encore à inventer.

Dernier point, n’oubliez pas de lire « Un pouvoir sous influence », sous titre : « Quand les Think Tanks confisquent la démocratie », de Robert Lenglet et Olivier Vilain (Armand Colin 2011), ouvrage qui met bien à plat ces regroupements dont la mise en œuvre vise à épauler telle ou telle autre personnalité du PS, ou encore de chercher vainement à produire le consensus, Saint Graal de la gauche, autour des actions entreprises par une équipe PS aux commandes et à la bataille avec toutes les contradictions que cela implique et parfois, tristement les renoncement.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • superyeti superyeti 16 février 2013 09:11

    Dés que j’entends le mot CFDT, oups excusez-moi, je voulais dire MEDFDT, j’ai une très grosse nausée qui m’arrive, en parlant du think tank du sieur Bontems, si c’est le genre Terra Nova et son torchon libérale sur la préconisation fait au PS d’abandonner la classe ouvrière au profit d’une classe sociale plus aisée concernant les futures élections a partir de 2012, c’est pas pour moi.

    Avec l’arrivée de Hollande a l’Élysée, la CFDT a trouvé un bon DRH pour recaser les pontes de ce syndicat, les postes pleuvent comme une giboulée de mars, et le meilleur d’entre eux, Chéréque peut remercier le PS pour les pantouflages accordés a l’ancien syndicaliste responsables qui signe des accords scélérats plus vite que son ombre. 


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2013 09:59

      @superyeti,


      Voilà la CFDT rhabillé pour l"hivers .....



    • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 février 2013 13:52

      Les syndicats ont échoué à préserver la démocratie en France. Les syndicats ont été très souvent implique dans les affaires de corruption et les patrons ont été les grands bénéficiaires de la défaillance des syndicats.

      Les leaders et responsables des Syndicats sont pour une grande partie corrompu et trahissent l’intérêt des travailleurs depuis des dizaines d’années.

      Et avec quel résultat :

      Plus de services publics, le chômage qui explose, libéralisme marché de travail au seul profit des patrons, ....


      Syndicats : non représentatifs et potentiellement corrompus : ça fait beaucoup !

      L’affaire Gautier-Sauvagnac : patronat et syndicats corrompus

      Laurence Parisot auditionnée sur les caisses de l’UIMM

      Corruption des syndicats, l’enquête qui dérange

      La corruption de tous les jours

      Direction/Syndicats : « Petits arrangements entre amis »

      Témoignages accablants sur la corruption syndicale


      La corruption syndicale : une triste réalité.
      Randstad Intérim, c’est pas joli, joli, la CGT !

      la suite sur google ...

      Il y des rares exceptions dans le monde du syndicalisme français comme Jean Luc Touly (ex cadre chez Veolia) qui se bat pour un prix juste de l’eau du robinet et qui est un exemple à suivre.

      témoignage de Jean Luc Touly

      Bref pour retrouver la démocratie et le pouvoir d’achat qui à été volé aux travailleurs ne comptons pas sur les syndicats.

      Le temps de négocier secteur par secteur n’est plus adapté à la situation actuelle car elle est base sur la devise « diviser pour mieux régner » ou « diviser pour mieux nous baiser » !

      Nous devons être unis pour combattre un des plus grands projets « diaboliques » en cours d"élaboration en Europe :

      Il s’agit de combattre le grand marché transatlantique.

      L’objectif consistant à créer un bloc transatlantique unifié est clairement affiché sur le site de la Commission européenne. Tous ces documents sont relayés par le très puissant institut euro-américain, le Transatlantic Policy Network (TPN) ou en français « le réseau politique transatlantique » . Bénéficiant de l’appui financier d’une multitude de multinationales (Boeing, Microsoft, Nestlé…) et d’une myriade de think tanks (Chatham House, CFR, Bruegel…), le TPN est dirigé par le député anglais au Parlement européen, James Elles. Ce Parlement européen, véritable courroie de transmission, est à l’origine de l’élaboration de nombreux textes appelant entre autre à la création d’une assemblée transatlantique.

      Parallèlement il est prévue de créer un espace commun de contrôle des populations, d’une aire de coopération transatlantique en matière de « liberté de sécurité et de justice » est prévue d’ici 2014, surtout au profit de l’ultra sécuritaire État américain, obsédé par le terrorisme et encouragé par le Military Commissions Act of 2006, qui permet de poursuivre toute personne quelle qu’elle soit, y compris non américaine, considérée comme ennemi, « combattant illégal ».

      En ce qui concerne le projet du grand marché transatlantique les syndicats sont carrément absent. Une grève générale (nationale) aurait déjà être mis en place depuis long temps !

      Citoyens de tout bords politiques réunissions nous pour arrêter cette machine Européenne qui suit les instructions des multinationales par intermédiaire des 15.000 lobbyistes installé à Bruxelles.

      Sortons de l’Europe ... et vite !


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2013 16:43

        @Par eau du robinet,



        Merci de vous avoir donné la peine d’ajouter cette intéressante contribution au débat.



      • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 février 2013 17:23

        Bonjour Jean,

        c’est avec plaisir.

        Merci à vous pour cet article. smiley


      • gegemalaga 16 février 2013 16:44

        j’ai du louper qq chose : donc , ils sont 3 + 35 , si j’ai bien compris , payés pour réflechir .


        question : qui ? paie ??

        je suis conscient que leur recente TRAHISON , c’a vaut qq chose ,

        dans le cas de Chereque , on sait qui paie , mais Bontemps et ses copains ?

        decidement , le syndicalisme ou le corporatisme actif sont des vecteurs de promotion plus surs que letravail et l’honnetetée !!

        gegemalaga

        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2013 17:46

          @gegamalaga,



          Ouf..... comment peut-on généraliser comme vous le faites sur le syndicalisme... visiblement vous n’y connaissais rien en la matière.
          L’anathème, rien que cela... sans doute que cela vous purge de quelque chose, mais de quoi ?




        • spartacus spartacus 16 février 2013 19:25

          Rien que dans le titre des thématiques, on discerne 90% d’obligés de l’état. 90% de bénéficiaires de régimes spéciaux membres. 

          En plus ils viendrons en dérogations et seront payés par le contribuable.

          Le genre de penseurs avec 100% d’idée de dépense de l’argent des autres.
          100% clientéliste. 

          Je leur propose de nouveaux thèmes ?
          L’égalité entre statutaires et non statutaires.
          Les fonctionnaires doivent ils être contrôlé par la société civile ?
          Peut-on se relever d’un déni réalité .
          Une stratégie pour la liberté individuelle.
          Les élus de l’état et le conflit d’intérêt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès