Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Résistance et mobilisation sociale

Résistance et mobilisation sociale

C'est au plus près des territoires que se construisent des collectifs et comités unitaires qui rassemblent non seulement des militants et des militantes de différentes origines mais aussi des personnes sensibilisées qui parfois s'engagent pour la première fois.

La mobilisation sociale et politique reprend des couleurs

De nombreux collectifs se sont créés sous le règne de Sarkozy, ils poursuivent leur combat aujourd'hui, d'autant plus que des menaces pèsent sur l'avenir des services publics.

Il s'agissait de résister et de défendre le droit au logement, le maintien des hôpitaux de proximité, l'accès aux soins pour tous ou la défense des écoles publiques de proximité.

Beaucoup de ces collectifs ont poursuivi leur mobilisation, certains se sont même élargis comme le comité de défense de l'hôpital de Melun.

Ces collectifs, s'ils peuvent être soutenus par des associations, des syndicats, voire même par des partis politiques fonctionnent plus comme une entité de personnes que comme un cartel.

C'est du moins la réalité du terrain.

Ces collectifs, et c'est leur deuxième qualité, rassemble des personnes qui ne sont pas toujours engagés dans des mouvements ou organisations et surtout ils sont populaires :

quand à Melun, les partis politiques de gauche distribuent des tracts sur le marché, c'est au mieux une réception polie et au pire une indifférence....Par contre lorsqu'il s'agit du comité de défense de l'hôpital public, les gens s'intéressent, viennent signer la pétition, voire même en prendre une pour la faire signer....

La politique c'est cela, partir des préoccupations des gens, faire avec eux.....

De nombreux réseaux se sont constitués et grâce au net nous sommes tenus informés des initiatives prises dans d'autres départements...ce qui permet une vraie circulation des informations et de se nourrir mutuellement...une idée développée dans les Vosges peut alimenter la réflexion de Tarnais ou de Seine et Marnais ;

Comme le disent et l'expliquent les membres du Comité de Vigilance de la région sous-vosgienne qui s'adresse à toute la Haute Saône :

« Notre santé va mal, nos élus et nos responsables administratifs font trop peu dans ce domaine pour l'intérêt général, au contraire parfois ils soutiennent l'intérêt privé. »
Ils s'adressent aux élu-e-s de leur département sur les problèmes sanitaires de l'heure.

Leur appel fort intéressant et surtout pertinent pourrait être repris par beaucoup de collectifs :

 Le Comité de Vigilance pour le maintien des services publics de proximité de la région de Lure-Luxeuil, membre de la Coordination nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités, souhaite connaître assez rapidement votre avis sur les points suivants :
 
 1- maintien de toutes les structures sanitaires publiques de proximité : maternités, centres IVG, Smur terrestres...
 et arrêt de toutes les restructurations-fusions afin de faire un bilan de ce qui s'est déjà produit, tant sur le plan sanitaire, social que territorial.
 
 2- disparition progressive de toutes les franchises et de tous les dépassements d'honoraires, avec leur éradication immédiate au sein de l'hôpital public.
 
 3- soutien à tous les regroupements collectifs de la médecine de proximité, mais en cherchant prioritairement à mettre en place des solutions au plus près du service public, donc en développant et en soutenant les Centres de santé municipaux ou associatifs. L'heure est trop grave pour soutenir la seule médecine libérale, qui a malheureusement globalement contribué, avec la faiblesse du pouvoir politique, à aggraver la situation.
 
 4- imposition d'une répartition égalitaire des professionnels de santé, notamment les médecins spécialistes et surtout les généralistes.
 La remise en cause partielle (pour une période courte de 3 à 5 ans) de la liberté d'installation est une nécessité pour faire passer l'intérêt général avant l'intérêt particulier et pour éviter les déserts médicaux et favoriser le recrutement indispensable dans nos hôpitaux publics.
 
 5. exigence d'un débat démocratique avec prioritairement les usagers, les personnels et les élus pour définir collectivement les choix en matière sanitaire, ceux ci ne devant pas être l'apanage des seuls financiers et techniciens.
 
 Merci pour vos réponses.
 Pour un accès égalitaire et solidaire aux soins et à une santé de qualité, pour toutes et tous, partout sur le territoire. Recevez nos meilleures salutations. Lure le 18 avril 2013
 Pour le Comité de vigilance et la Coordination nationale, son président Michel ANTONY »

Pour moi, la politique, la vraie, c'est celle qui informe, sensibilise la population, la mobilise pour une cause juste et lisible...C'est une bonne idée d'adresser de tels courriers aux élus car souvent ceux-ci ou celles ci sont sensibles à toutes ces questions qui les concernent et concernent leurs administrés.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Guy BELLOY Guy BELLOY 25 avril 2013 13:28

    Mobilisation sociale ? A Hayange où les hauts fourneaux de Mittal viennent de femer, Fabien Engelmann, l’une des étoiles montantes du FN, ex-militant CGTiste passé à l’extrême droite, surfe sur ses 36 % aux législatives de 2012 pour renverser le maire socialiste Philippe David. À un an du scrutin, il n’a jamais été aussi prêt.

    Le FN fait sa course vers la mairie quasiment seul face aux autres formations politiques complètement désorganisées...

    Qu’en sera-t-il en 2017 ? 

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/florange-la-stele-des-promesses-134820



    • Ruut Ruut 25 avril 2013 13:35

      Le FN avait prévenu UMPS...


      Les fait sont la.



      • CHALOT CHALOT 25 avril 2013 13:43

        Le FN avait-il averti le PS que l’un des siens serait au côté de Cahuzac, la main dans le cambouis ? et surtout là où il y a de l’argent !?


        • taktak 25 avril 2013 14:58

          Le FN avait il averti que ses députés manifesterait mains dans la main avec l’UMP.

          C’est plus l’UMP, c’est l’UM’PEN. Bref, le FN c’est le parti du système par excellence


        • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 25 avril 2013 17:23

          Bonsoir,


          De plus, le FN c’est diviser pour mieux piller, les caisses de l’état et les droit sociaux.

          Car ne l’oublier pas cher ouvrier(re), salarier de tous bord qui se sont rallier au FN,

          le FN est historiquement pour le capitalisme libérale.

          • Du libéralisme à la défense de l’Etat stratège : la mutation idéologique du FN

          Ce qu’elle a dit : « Nous n’avons jamais été pour des privatisations massives, c’est n’importe quoi. Nous sommes pour un Etat stratège. »

          Pourquoi c’est plutôt faux : La ligne du Front national n’a pas toujours été aussi étatiste que depuis l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti.

          Dans les années 1980, Jean-Marie Le Pen ne cachait pas son admiration pour le très libéral Ronald Reagan. Pourfendeur de « l’Etat pléthorique et impuissant », il prônait la fin des monopoles de La Poste ou d’EDF, préalable à d’éventuelles privatisations.

          En 2007, le programme du Front national pour la présidentielle soutenait encore les privatisations, en suggérant de distribuer 60 % des actions des entreprises publiques aux « familles françaises et aux contribuables ».

          Dès son arrivée à la présidence du FN, en janvier 2011, Marine Le Pen a entrepris un virage à 180 degrés sur le sujet. Pendant la campagne présidentielle, elle adénoncé la logique de « privatisation et de libéralisation » engagée « depuis une vingtaine d’années ».


          Source

          http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2013/02/18/marine-le-pen-oublie-le-passe-liberal-du-fn/


          Ouvrier, ouvrière, salarier de tous horizons, 


          votre seul salut et la gauche et les syndicats,


          à vous de faire votre choix, mais soyez conscient d’une chose,


          Ici aussi ont nous fait la guerre* alors soyons unis 


          et ne laissons pas le FN nous diviser, parce que notre religion


          ou notre couleur de peau et différente.


          *

          http://revueagone.revues.org/98


          Cordialement


          Franck



        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 25 avril 2013 19:30

          Bonjour, Jean-François.

          Je ne fais pas la même analyse que toi. Militante de la vraie gauche, il m’est arrivé de distribuer des tracts pour des problèmes locaux et proposer des pétitions à signer pour obtenir un poste supplémentaire à l’école, pour s’insurger sur le départ de notre caisse de sécurité sociale ou surtout pour défendre l’hôpital de la ville voisine où vont tous les habitants de ma commune. Tous ces documents qui ont trait à des problèmes qui touchent directement les gens ont tous du succès qu’ils soient proposés par un collectif ou par un parti politique. Par contre, les tracts critiquant les institutions, les condamnations de responsables syndicaux, les inégalités, les atteintes aux droits des salariés ou des immigrés ou à la laïcité etc... Bref tous ces thèmes généraux n’attirent pas facilement les citoyens qui oublient qu’ils ont encore cette qualité. La pensée unique qui essaie de nous laver le cerveau est parvenue à y installer l’individualisme et l’idée du « collectif » a trop souvent disparu. Pourtant des militants présents et proches de la population font ce qu’ils peuvent pour faire comprendre que la politique menée par l’Etat se répercute inévitablement sur la vie quotidienne du plus grand nombre ou est susceptible d’atteindre n’importe qui. Je me souviens de ma jeunesse et nous ne réagissions pas ainsi. Les méfaits des médias et surtout de la télé demanderont du temps pour être enfin réparés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès