Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Retour sur le choc de confiance

Retour sur le choc de confiance

Quand Sarkozy casse le moral des français.

On le sait, Nicolas Sarkozy n’est pas excessivement populaire et les français n’ont plus en lui qu’une confiance limitée, sinon totalement émoussée. En moyenne, ce ne sont en réalité guère plus qu’un français sur trois qui ont une bonne opinion de leur petit président (voir cet article). La dernière enquête mensuelle de conjoncture réalisée par l’INSEE auprès des ménages enfonce le clou en mettant en évidence un état du moral des français proche de la dépression, et qui n’a cessé de se détériorer depuis l’accession du petit père des people à la Présidence de la République.

La chute du moral des français depuis un an est pour le moins vertigineuse - et semble aujourd’hui sans fond :

moral des ménages français
cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

Plus intéressant encore, cet indice du moral des ménages est composé à partir de cinq enquêtes différentes, détaillées dans les graphiques ci-dessous et sans commentaires tant l’allure des courbes parle d’elle-même...

1- L’appréciation par les français de l’évolution sur les douze derniers mois de leur situation financière personnelle :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

2- L’appréciation par les français des perspectives d’évolution de leur situation financière personnelle au cours des douze prochains mois :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

3- L’appréciation par les français de l’évolution sur les douze derniers mois de la situation financière de l’ensemble des français :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

4- L’appréciation par les français des perspectives d’évolution du niveau de vie de l’ensemble des français au cours des douze prochains mois :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

5- L’appréciation par les français de la situation économique vis à vis de l’opportunité d’envisager de faire des achats importants :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

Mais L’INSEE ne s’arrête en vérité pas à ces cinq questions qui font déjà bien mal à notre cher petit président et cinq questions complémentaires sont abordées...

1’- L’appréciation par les français de leur situation financière individuelle actuelle :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

2’- L’appréciation par les français de l’évolution des prix au cours des douze derniers mois (à mettre en vis à vis avec "le président du pouvoir d’achat"...) :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

3’- L’appréciation par les français des perspectives d’évolution du nombre de chômeurs :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

4’- L’appréciation par les français de leur capacité à mettre de l’argent de côté au cours des douze prochains mois :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

5’- L’appréciation par les français de la situation économique vis à vis de l’opportunité d’épargner :


cliquer sur le graphique pour l’afficher en grand

En résumé, et parce que cette dizaine de graphiques vaut mieux qu’un long discours, tous les voyants de la confiance des ménages, sans exception aucune, sont aux rouges.

On se souviendra utilement à ce stade que 15 milliards ont été distribué aux ménages les plus aisés au prétexte de créer un "choc de confiance".

La question qui se pose est alors la suivante : Nicolas Sarkozy est-il davantage incompétent que menteur, ou simplement les deux ?

Source : Retour sur le choc de confiance


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • JPC45 28 juin 2008 10:33

    Je conseille à l’auteur http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_TEPA afin qu’il comprenne le contenu d ela loi TEPA et d’éviter de sortir des choses comme "15 milliards au plus aisés" qui sont fausse.

    Tous ces graphiques montrent une chute de confiance des français mais est ce la rélaité ds les faits ? rien n’est moins sur

    donc très léger comme article.


    • TEO TEO 28 juin 2008 15:15

       

      oh, bien sûr que non ! les Français ont juste un "sentiment de chute de confiance" , "dans les faits", ils sont confiants et pètent la forme... à l’insu de leur plein gré.


    • wesson wesson 28 juin 2008 17:42

      C’est bien connu :

      lorsque les sondages sont bons, c’est un plébiscite sur l’ensemble des mesures du gouvernement, et lorsqu’ils sont mauvais, ces sondages ne sont pas sincères...

      En ce qui concerne le volet le plus immoral de cette TEPA, les remboursement des impôts. C’est une somme assez rondelette (16.000 € en moyenne) qui a été remboursée à 35.000 contribuables dont le gouvernement dans sa délicatesse nous a expliqué qu’il n’était pas tous riches. Effectivement, la définition d’un riche, vu de Sarkozy, c’est quelqu’un qui paie bien plus que 16.000 € d’impots par an. Ce qui est scandaleux, c’est l’énormité de la somme (environ 600 millions d’euros) claqué pour si peu de personnes. A l’heure ou on cherches à faire les poches aux grands malades ... pour à peu près le même montant.

      pour les heures sup, les cocus vont commencer à se compter à partir de aout-septembre, lorsque le quota d’heures sup annuel (qui a baissé) aura été atteint. Ils auront touché un peu plus les mois précédents, mais jusqu’a noel ça sera 35H sans aucune heures sup - ce qui au total fera moins.

      Cette TEPA était tout simplement honteuse dès sa création, et maintenant nous savons qu’elle a eu un impact positif totalement négligeable.

      Alors effectivement, la TEPA c’est 15 milliards dont environ 10 sont donnés aux quelques plus riches, et 5 jetés par les fenêtres.

      Pas de quoi à pavoiser quoi !


    • Fred 28 juin 2008 19:09

      Effectivement a force de repeter que les 15 milliards sont uniquement pour les riches, les gens finissent par le croire meme apparement un docteur en economie diplome de polytechnique comme quoi. Que ce paquet serve a rien, peut etre mais la majorite des 15 milliards va aller a des gens des classes moyennes et pauvres.

       

      Reprenons :

       

      - le bouclier fiscal ramene a 50% : il aurait pu couter jusqu’a 800 millions mais en fait seul 241 millions ont ete redistribues. Malheureusement a force de repeter que seuls les riches y ont droit, les 85% assujetti qui sont pauvres ne le demandent pas.

      http://www.20minutes.fr/article/239544/France-Bouclier-fiscal-l-Etat-rembourse-en-moyenne-16-000-euros.php

      http://www.lefigaro.fr/impots/200705...ribuables.html

       

      Donc deja 600 millions sur les 15 milliards n’ont pas ete distribues mais c’est vrai les 241 millions concernent principalement des riches

       

      - les heures supplementaires : cout 5 a 6 milliards. Les cadres ne font pas d’heures sup et les riches non plus donc l’ensemble de ce poste va aller a la classe moyenne et la classe pauvre.

       

      - credit d’impot : cout 800 millions a 2 milliards. Ce credit d’impot n’est que pour la residence principale, j’ose esperer que les riches ont deja une residence principale donc la majorite des gens concernes vont etre des personnes de la classe moyenne.

       

      -succession : cout 1.5 milliards. Effectivement principalement les plus riches vont beneficier de ce poste, il faut cependant voir le prix de l’immobilier actuel pour voir que de nombreuses personnes de la classe moyenne vont etre concernees. De plus il s’agit de double taxation puisque les personnes ont bien ete taxees de leur vivant.

       

      - etudiant : cout 30millions. Cout negligeable et acces uniquement aux etudiants donc non riches.

       

      Encore une fois peut etre que ce paquet n’aura pas l’effet escompte et peut etre que le timing est mauvais mais arretons de dire que la majorite de cet argent va aux plus riches.


    • jaja jaja 28 juin 2008 21:30

      "les heures supplementaires : cout 5 a 6 milliards. Les cadres ne font pas d’heures sup et les riches non plus donc l’ensemble de ce poste va aller a la classe moyenne et la classe pauvre."

      S’il y avait des heures sup à faire ça se saurait..... et pour les pauvres qui en font malgré tout, qui vivent déja 6 ans de moins qu’un cadre, ça ne peut être qu’au détriment de leur santé... donc approfondissement certain du trou de la Sécu...

      En fait cette mesure ne vise qu’à briser la loi sur les 35 heures et à augmenter les possibilités de profit du patronat en rendanr encore plus corvéables à merci les salariés les moins bien lotis...

      Une vraie mesure anti-pauvres de ces salopards ! Soit tu travailles plus soit tu crèves de faim !


    • jaja jaja 28 juin 2008 21:38

      @ Patatras , "Levons nous !! La gauche a besoin de vous."

      La gauche sous Jospin et la droite sous de Villepin n’ont fait que réduire les impôts des plus riches... Les "réformes" (lire régressions sociales) des uns et des autres Basta !

      Il est temps de changer de gauche... Si on ne le fait pas aujourd’hui demain nous y obligera....


    • Fred 30 juin 2008 17:05

      "S’il y avait des heures sup à faire ça se saurait..... et pour les pauvres qui en font malgré tout, qui vivent déja 6 ans de moins qu’un cadre, ça ne peut être qu’au détriment de leur santé... donc approfondissement certain du trou de la Sécu..."


      Il y a eu 28% d’heures supplementaires en plus.
       

      "En fait cette mesure ne vise qu’à briser la loi sur les 35 heures et à augmenter les possibilités de profit du patronat en rendanr encore plus corvéables à merci les salariés les moins bien lotis...

      Une vraie mesure anti-pauvres de ces salopards ! Soit tu travailles plus soit tu crèves de faim !"


      Peut etre que vous allez peut etre pouvoir creer votre entreprise si c’est si bien que ca patron. En plus vous paierez vos employes au dessus du marche, il y a plein d’employes qui se rejouissent deja de votre decision. Vous connaissez bien mal la vie d’un petit patron et d’une petite entreprise je pense.
       


    • geo63 28 juin 2008 10:44

      @l’auteur : J’aime bien le "petit père des people" mais le lent glissement vers le "petit père des peuples" est en train de s’opérer.

      Tous les commentaires ce matin à la radio vont dans le même sens, lors de sa dernière conférence de presse sur la télévision le petit maître a dit : "l’Etat c’est moi", point final.


      • pseudo pseudo 28 juin 2008 10:53

        Lerma ! Hou hou, venez vite !

        On a besoin de vous pour expliquer aux lecteurs d’Agoravox que tous les français sont partis en week-end avec leurs 4X4 pendant les ponts du mois de mai !


        • MAIKEULKEUL 28 juin 2008 12:21

          Penser que le nabot magyar est incompétent et/ou menteur est une sinistre plaisanterie.

          Ce type sait parfaitement ce qu’il fait, et applique les préceptes néocons qu’on lui a appris, et pour lesquels ses "bons amis" lagardère, bolloré et autres ont mis tous leurs moyens pour le faire élire 

          Il est en train de casser systématiquement tout ce qui représente nos acquis et les valeurs européennes, construits pas à pas par nos anciens, parfois au prix de luttes sévères.

          Il applique les directives de l’école de Chicago (friedman), et nous amène droit sur le mur si nous ne l’arrêtons pas.

          Notre peuple a des ressources et la colère gronde : attention au réveil !!!


          • Dedalus Dedalus 28 juin 2008 12:39

            je suis ravi que vous ayez compris que c’était une plaisanterie - et elle est sinistre, en effet.

             

            Sarkozy sait très bien où il va, Thatcher et Reagan y ont été avant lui. c’était il y a quinze ans et on sait aujourd’hui les résultats catstrophiques, tant économiquement que socialement, que cette politique de casse a provoqués.


          • Jean Lasson 28 juin 2008 19:32

            Cette politique de casse est aussi une politique de classe...

            Bon article, factuel, irréfutable. Ce qui m’étonne, c’est que les données proviennent de l’INSEE. Serait-ce le coup de pied de l’âne du directeur qui, je crois, doit partir bientôt, car il n’était pas encore assez à la botte (pourtant, l’INSEE et ses indices du coût de la vie...) ?


          • artnaif 30 juin 2008 12:13

            le nabot magyar ; quelle expression ! ce n’ est rien d’ autre que du racisme . honte à vous .


          • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 28 juin 2008 14:22

            mais tu radotes....c’est pas comme ça que tu battras lerma !


          • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 28 juin 2008 13:37

            Il a pour but avoué de casser tout ce que le programme du CNR, dans un pays en ruine, avait créé. Il ne s’agissait pas d’Etat providence, mais d’un état où l’homme n’était pas réduit à la simple machine à consommer/produire, mais où les besoin essentiels étaient garantis dans un système où la solidarité avait sa place, via la redistribution.

            Aujourd’hui, tout est fait pour diminuer les impôts des plus fortunés, par la destruction du modèle social, l’abandon des plus démunis, l’hyperexploitation des travailleurs (60 h/ semaine au niveau européen, et plus avec les heures non comptées), la défiscalisation pour les hauts revenus, la destruction de la sécurité sociale, du droit du travail, du droit à la retraite.

            Chacun, s’il n’est pas puissant ou idiot, sent bien que sa situation se dégrade. Plus d’heures de travail pour ceux qui en ont, moins de soins, moins de pouvoir d’achat, moins de vacances, obligation de trouver un emploi au rabais pour ceux qui en cherchent, expulsions des étrangers manu militari, parfois sur leur lieu de travail, etc.

            Mais ceux qui ont voté pour lui, que voulaient-ils ? le voisin chômeur ? au boulot ! l’étranger ? dehors ! les faux malades qui abusent la Sécu ? plus remboursés, etc. Sauf que celui-là, qui dit et pense cela, bénéficie de RTT : supprimés, fait ses achats au super marché : augmentation avec salaire bloqué, etc. Il n’a donc pas pensé qu’il est l’autre de l’autre. Et chacun est dans la merde.

            A la tête de l’Etat, il n’y a pas un pantin, il y la somme intégrale de tous les égoïsmes exprimés en stratégie d’Etat, c’est-à-dire le pire. Chacun pour soi, chacun chez soi, chacun contre l’autre. Voilà ce que cela donne. Seuls ceux qui tirent les ficelles sen sortent. Les autres, non.

            A partir de là, de cet état de la société, il y a plusieurs choix : soit on continue, et on tourne vers l’affrontement généralisé et violent des uns contre les autres, un chaos à la Mad Max, où les politiciens véreux continuent leurs simagrées, soit la société se ressaisit, on accepte l’autre, la solidarité du fort au faible, on limite l’infini de la richesse des hauts dignitaires, on partage ce qu’on sait désormais être limité, les ressources, et on reconstruit, comme ce que fit en son temps le CNR (Comité national de la Résistance).

            Ceci ne peut être présenté que par des hommes ou des femmes remarquables qui mettent leur ego au placard, et oeuvrent pour le bien commun.

            Il nous faut méditer la phrase de Kant dans la critique de la raison pratique :

            "Agis de telle sorte que la maxime de ta volonté puisse toujours valoir en même temps comme principe d’une législation universelle"


            • Baltar 28 juin 2008 13:44

              et 30% des francais ayant confiance en ce président

              ce n’est pas grosso modo les mêmes francais qui regardent assiduement TF1 (avec un peu de France 2&3 et M6) ?


              • patatras 28 juin 2008 19:31

                Stop à la politique de Sarkozy.

                Nous ne pouvons plus accepter que des milliards soient distribués aux plus riches et que les plus faibles, les malades et les familles paient à travers les franchises médicales et la baisse des allocations familiales.

                Non à la main mise de Sarkozy sur l’information du service public.

                Levons nous !! La gauche a besoin de vous.

                Aidez moi.


                • jaja jaja 28 juin 2008 21:40

                  @ Patatras , "Levons nous !! La gauche a besoin de vous."

                  La gauche sous Jospin et la droite sous de Villepin n’ont fait que réduire les impôts des plus riches... Les "réformes" (lire régressions sociales) des uns et des autres Basta !

                  Il est temps de changer de gauche... Si on ne le fait pas aujourd’hui demain nous y obligera...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès