Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Retour sur les élections européennes de 1979 !

Retour sur les élections européennes de 1979 !

Les Européennes c’est le 25 Mai 2014. Mais souvenons-nous des premières élections européennes de 1979, il y a déjà 35 ans. Et le débat pour ces élections en 1979 avait de la gueule ! Jugez vous-mêmes : Georges Marchais, François Mitterrand, Simone Veil, Jacques Chirac débattaient et les préoccupations n’ont bizarrement pas beaucoup changé ” l’Europe ce n’est pas la disparition des patries” pouvait-on entendre. Lisez donc la suite pour voir les résultats de 1979, et vous verrez que là beaucoup de choses ont bougé :

Il y a 35 ans, les partis n’étaient pas les mêmes mais nous pouvons retrouver beaucoup de noms et d’appellations qui nous évoquent de nombreux souvenirs :
 

 
A l’époque, il y avait 60,71% de votants ! Voici en exclusivité,dans l’ordre les résultats des Européennes de 1979 :
 
- Simone Veil avec l’Union pour la France en Europe (UDF) : 27,61%
 
- François Mitterrand avec la Liste socialiste avec la participation des radicaux de gauche : 23,53%
 
- Georges Marchais Liste présentée par le PCF : 20,52%
 
- Jacques Chirac Défense des Intérêts de la France en Europe (RPR) : 16,31%
 
- Solange Fernex pour Europe-Ecologie : 4,39%
 
- Arlette Laguiller Pour les États-Unis socialistes d’Europe : 3,08%
 
- Jean-Jacques Servan-Schreiber La cinquième liste : Emploi – Égalité – Europe (Dissident UDF) : 1,84%
 
- Pierre Poujade Union de défense interprofessionnelle pour une France indépendante dans une Europe solidaire : 1,40%
 
- Jean-Louis Tixier-Vignancour Union française pour l’Eurodroite : 1,31%
 
Pour l’anecdote, Jean-Edern Hallier s’était présenté pour la liste Régions – Europe et n’avait fait aucune voix !
 
Peut-être voyez-vous des similitudes avec ces élections vieilles de 35 ans ? 

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 13 mai 2014 18:34

    Intéressant ce retour en arrière.


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 mai 2014 19:11

      Un retour en avant ?

      Avec de nouvelles têtes, alors.
      Mais la flèche du temps empêche de croire que tout peut recommencer alors que la conjoncture a évolué.
      Sans renouvellement, c’est la chute assurée.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 mai 2014 19:57

         PS+PC = 44, 02... UDF+RPR = 43.92.  Stabilité et equilibre gauche-droite remarquables. Les Français « n’ont rien appris ni rien oublié... » La bicyclette peut rouler sans danger dans l’orniere, les yeux clos et sans main sur le guidon.


         PJCA

        • L'enfoiré L’enfoiré 14 mai 2014 15:09

          Salut Pierre,

           « Les Français « n’ont rien appris ni rien oublié... » La bicyclette peut rouler sans danger dans l’orniere, les yeux clos et sans main sur le guidon. »

          En êtes vous si sûr ?
          Avez-vous des exemples ?

        • titi 14 mai 2014 00:06

          « Peut-être voyez-vous des similitudes avec ces élections vieilles de 35 ans ?  »

          Ca avait quand même de la gueule :
          Marchais, chef du parti des « fusillés » tout en ayant travaillé pour Messerschmitt pendant la guerre
          Mitterrand, chef de la gauche, tout en ayant pris part à l’appareil du gouvernement de Vichy pendant la guerre.

          De nos jours on a des belles brochettes de baltringues. Mais là c’était « champion du monde ».


          • CN46400 CN46400 14 mai 2014 08:17

            Des millions de travailleurs français, pour vivre, ont, entre 40 et 44, et même avant, travaillé pour les entreprises militaires du 3°Reich. Par exemple les travailleurs de Gnome&Rhone, dans les ex locaux de la SNECMA-Paris 13° fabriquaient des moteurs pour Messersmith. Et à Ratier Figeac (46), « zone pseudo libre », on fournissait, jusqu’en fevrier 44 des hélices à pas variable à Heinkel.....Marchais n’est qu’un jeune ouvrier qui cherchait à vendre, au meilleur prix, comme beaucoup d’autres, sa force de travail. Les paysans, eux, ne savaient pas toujours que le blé qu’on leur payait si correctement, finissait, le plus souvent, dans les estomacs de la Wermacht !


          • titi 14 mai 2014 10:20

            « Des millions de travailleurs français, pour vivre »

            Des millions certes !!! Mais de chef du parti des fusillés il n’y en avait qu’un !!!

            Quitte à choisir pourquoi ne pas prendre Krasucki, Kojitsky... de vrais héros...

            Hein ? Pourquoi ?

            http://boutique.arte.tv/f9087-terroristes_retraite

             


          • CN46400 CN46400 14 mai 2014 13:30

            @ titi

            Tout le monde n’a pas la chance de naître dans une famille communiste....

          • titi 14 mai 2014 16:21

            Après guerre le PCF faisait 25% aux élections...

            Ca laissait quand même le choix...


          • CN46400 CN46400 14 mai 2014 20:39

            Bien sûr, c’est donc en 47, à 27 ans , que l’ouvrier qualifié Georges Marchais, né dans une famille non politisée, dans un des département les plus réac de France (La Manche) a signé le bulletin d’adhésion au PC que lui présentait son voisin d’atelier de chez Voisin (Issy les Moulineaux), par ailleurs prêtre ouvrier....


          • titi 14 mai 2014 23:15

            Euh...

            A la limite que Thorez récupère sa place en 45 après avoir détalé comme une biche en 40 pourquoi pas : dans la symbolique ca ramenait Vichy à la dimension d’une « parenthèse »

            Mais ca vous fait pas boîter que le parti qui se présentait comme le parti des fusillés, mette à sa tête des baltringues pareil à la place des vrais résistants communistes ?


          • CN46400 CN46400 15 mai 2014 11:09

            Le chauffeur de son capitaine Thorez n’a pas détalé en 40. La direction de son parti, constatant que la guerre pourtant déclarée à l’Allemagne ne se menait pas tant que les nazis étaient occupés en Pologne (Drôle de guerre...), a juste décidé de mettre son principal responsable sous protection tout en lui permettant de continuer de participer à la direction politique du parti. La suite des évènements à confirmé que c’était une sage décision.....


          • titi 17 mai 2014 21:45

            J’aurai personnellement plutôt dit que Thorez a appliqué à la lettre les directives du parti : déserter.


          • zygzornifle zygzornifle 14 mai 2014 08:51

            Les orateurs avaient de la prestance à l’époque , les nôtres ressemblent à des guichetiers de la CAF pour les hommes et à des dames pipis pour les femmes....Hollande quand à lui c’est de la limonade sans les bulles....


            • ppazer ppazer 14 mai 2014 10:55

              N’oubliez jamais que la Révolution Française et la prise de la Bastille étaient violentes et parfaitement illégales. Les gens n’ont pas mis de bulletin dans l’urne pour dire qu’ils étaient mécontents. Et pourtant aujourd’hui on célèbre cette énorme désobéissance civile au plus au niveau en en ayant fait notre fête nationale.
              Donc le respect du droit, c’est bien gentil, mais quand celui-ci conduit à bafouer les intérêts du peuple, il est du DEVOIR de ce dernier de s’y opposer, et de ne pas se laisser endormir par les dispositifs pseudo-démocratiques et attrape-couillon mis en avant par l’administration en place.
              D’ailleurs, sur ce point, je renvoie à l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs« .
              La première étape consiste à arrêter de croire que de telles élections changeront quoi que ce soit. L’administration n’est pas assez bête pour mettre en place des instruments qui nuiraient à sa raison d’être, il ne faut pas se leurrer. Autrefois certains disaient »élections, piège à cons" : ça n’a jamais été aussi vrai que maintenant.

              Mais bon...Je dis ça... Je sais que chez certains il faut du temps pour que l’idée fasse son chemin...


              • L'enfoiré L’enfoiré 14 mai 2014 15:08

                Il y a une citation célèbre de JFK : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays ».

                Où se trouve l’illégalité ?
                Est-ce qu’elle se trouve au haut ou au bas de l’échelle ?
                Ou, au contraire, elle est à tous les échelons ? 
                Mais, bon, je dis ça. Je sais que chez certains il faut du temps pour que l’idée fasse son chemin... et il faut que les pièces tombent dans la bonne poche. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

seniorenforme

seniorenforme
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès