Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Retour sur Match

Retour sur Match

Les grandes rencontres de Paris Match : Ségolène Royal : « Que le meilleur gagne ». Par Jean-Marie Rouart, de l’Académie française.

L’interview de Ségolène Royal accordée à Jean-Marie Rouart de l’Académie française pour Paris Match, que je vous encourage à lire, est un exemple de communication politique comme il en existe beaucoup dans la presse people aujourd’hui. Elle est axée principalement sur la présidentielle de 2007, les enjeux familiaux et personnels d’un couple en politique, mais pas seulement ; des questions de société, de moeurs et de morale sont aussi abordées. Ségolène et François, leurs enfants, forment "une famille très unie", une famille modèle et heureuse, avec une forte image éthique et morale, de quoi se démarquer de notre principal adversaire pour 2007, abonné lui aussi à la presse people, aux prises avec de banales histoires de coucheries.
Ségolène Royal marque son autonomie face à son compagnon, premier secrétaire du P.S., et plus largement face aux politiques masculins socialistes, qui n’ont pas, selon elle, ses centres d’intérêt tournés vers la famille, la lutte contre la pédophilie, contre la prostitution ou la pornographie. "C’est une question qui n’intéresse pas les hommes, et il y en a beaucoup au P.S.". C’est facilement rejouer la guerre des sexes. Je ne pense pas que des propositions sociales, tant sur l’égalité hommes-femmes, la lutte contre l’esclavage, que sur la protection des mineurs, ne soient pas partagées par des hommes comme par des femmes. Regrouper "les" hommes ainsi, comme une identité informe, un troupeau, est une vision certes facile pour Paris Match, mais terriblement réductrice. Ségolène Royal appelle de ses voeux "le développement de l’esprit critique" face aux médias et à la pornographie ; elle aurait pu dans Paris Match poser cette question : au-delà de notre identité sexuée, quelles valeurs rassemblent les individus ? Voilà qui aurait fait réfléchir lecteurs et lectrices de Paris Match dans les salles d’attente, plutôt que de les opposer.

Mais revenons sur l’essentiel de l’interview : les présidentielles, et l’annonce de sa candidature à la candidature. Ségolène Royal se présente plutôt comme disponible à la fonction suprême, et au passage elle élimine définitivement Lionel Jospin de la vie politique : "je pense que lui aussi souhaite passer la main et aider une nouvelle génération." Voilà notre ancien Premier ministre, champion de la gauche plurielle, relayé en aide de camp. De toutes façons, personne n’arrêtera Ségolène, "Vous vous sentez capable de battre Sarkozy ? Oui, je m’en sens capable, lui ou un autre". Déjà intrônisée Zapatera, Ségolène compte principalement, à travers cet entretien, capitaliser le vote des militant(e)s lors du congrès... et ramener toutes ces voix dans le giron de son mari ; pour François, voilà une bonne opération, ou comment instrumentaliser le congrès, en reposant la question du candidat pour 2007, repoussant ainsi les questions de fond. Car force est de constater que nous ne parlons plus que de cet entretien accordé à ParisMatch et des commentaires "machistes" qu’il a engendrés. François Hollande peut paraître alors sur le plateau de France 2, genre candide, je n’étais pas dans la confidence, on veut bien le croire, mais plein d’admiration pour sa campagne... compagne présidentiable....


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • lerma michel (---.---.63.52) 14 octobre 2005 02:04

    Enfin une sainte !

    Elle va chasser tous les démons de la France avec sa croix GUCCI sortie de son sac VUITTON avec sa gouse d’ail DELACROIX

    C’est ça son programme éléctoral ????

    Et ça se permet de porter des jugements de valeurs sur la politique intérieure américaine !

    Mais c’est déjà la pratique des hommes politiques américains qui vendent leur produit de marketing

    A quand un homme ou une femme politique nous montrant ses fesses dans Paris Match comme programme électoral ??

    Ce qui fait la force du pouvoir actuelle c’est qu’il n’existe pas de contre pouvoir réel.

    Tous ses prétendants au sein du PS n’ont pas de programmes ni même d’idées

    Vont-ils abrogés « les réformes raffarin » si ils reviennent au pouvoir ?

    Vont-ils baisser les charges sociales des petites entreprises qui sont les seules à créé des emplois en France ?

    Font-ils abrogées les aménagements de Mr Fillion sur les 35 h ???

    Quelles solutions pour la sécurité sociale ?

    Que font-ils faire des lois Sarkozy ?

    voila entres choses quelques questions ou je vois pas beaucoup de réponses alors que nous sommes demandeurs afin de pouvoir échanger des idées car

    ECHANGER C’EST PROGRESSER

    A pars Fabius qui a fait fonctionné son cerveau de maniere efficace lors du référundum pour relever le débat d’idée alors que les autres « prétendants » insultés les electeurs qui ne pensaient pas comme eux Le seul candidat crédible reste Fabius j’en vois pas d’autres

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès