Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Retraites, il faut savoir commencer une grève

Retraites, il faut savoir commencer une grève

Nous vivons ainsi dans cet environnement moral, où aucun calcul sordide, aucun déficit, réel ou inventé, ne nous feront renoncer à l’idée toute simple que nous avons tous droit à la santé, à l’éducation, à un salaire décent et à une retraite nous permettant de finir notre existence dans la dignité et pas dans l’indigence.

Cette idée n’est pas celle d’un dangereux anarchiste, elle est encore inscrite, pour combien de temps encore, dans nos programmes d’éducation civique, notre législation sociale et nos Constitutions.

Ces messieurs du COR (Conseil d’orientation sur les retraites) ont publié des centaines de pages pour nous prouver avec des calculs très savants que notre système de retraites était au bord de la faillite et qu’il fallait vite en finir avec tout cela.

Ces types sont tellement savants qu’ils peuvent vous calculer le PIB de la France dans 40 ans et le montant du déficit des caisses de retraites en 2050. On se demande seulement comment de si brillants esprits capables de connaitre l’état des finances de la France dans 40 ans n’ont pas vu venir la crise financière qui s’est abattue sur l’ Europe à une échéance de 15 jours et qui malheureusement pour eux a emporté tous leurs calculs.

Depuis 2 mois chacun de nous vivait avec le poids de ce déficit terrible de 40 milliards d’euros et voila qu’en 2 jours, sur un simple coup de fil d’Obama et une injonction du FMI,ces types trouvent 750 milliards au fond d’un chapeau, voila qu’en quelques jours de spéculation effrénée, des pays entiers sont mis à genoux, des milliers de milliards de dollars ou d’euros sont emportés par l’effondrement des Bourses mondiales.

Pour le dire de la manière la plus élégante et la moins offensante possible, leurs projets de réformes, leurs plans, leurs rapports, leurs centaines de pages écrites en vain pour nous convaincre, ils peuvent en faire des cocottes en papier ou en faire un usage beaucoup moins ludique, nous ne céderons pas un pouce de terrain sans combattre.

Ils le disent eux-mêmes, de plus en plus souvent et de plus en plus clairement, tous les sacrifices que l’on vous demande ne serviront à rien, le retard de l’âge de départ à la retraite, l’allongement de la durée de cotisation, le blocage ou la baisse des salaires, le licenciement ou le non recrutement de centaines de milliers de fonctionnaires…tout cela sera encore insuffisant au regard de la dette colossale des états, au regard du déficit de tous les comptes publics.

Nous le savons tous un petit peu, l’économie n’est pas seulement une science comptable et certains paramètres peuvent influencer les grandes décisions.

Disons le clairement, face à la grève générale ou une manifestation monstre à Paris pour la défense des retraites et des droits sociaux, leurs certitudes ne seraient plus si certaines et ils devraient retirer toutes leurs réformes comme ils l’ont fait en 1995 quand l’unité entre FO et la CGT a fait reculer Juppé et ouvert une crise politique au sommet de l’Etat.

Nous vivons dans cette situation incroyable où ceux qui devraient prendre la tête de la mobilisation contre la réforme des retraites font tout ce qui est en leur pouvoir pour s’opposer à toute mobilisation réelle.

Nous savons bien, nous le peuple de gauche, à quel point nos dirigeants sont lamentables, nous avons le triste monopole des traitres, des vendus, des mous et autres couilles molles, mais enfin sur une question aussi grave ils pourraient au moins faire un effort..

On dirait que toute grève, toute mobilisation n’est organisée qu’en ayant pris toutes les dispositions pour garantir la défaite, pour que jamais et en aucune circonstance toute la puissance sociale des salariés, des retraités, de la jeunesse, de toutes les forces vives de ce pays, ne puisse se rassembler et s”exprimer au grand jour.

Même les mots les plus courants ont perdu leur sens, ainsi une “intersyndicale s’est constituée qui regroupe la CGT, la FSU, l’Unsa et…la CFDT, qui dans tous ses appels, dans tous ses communiqués, ne revendique jamais le maintien des 40 années d’annuités pour une retraite à taux plein, le maintien du Code des pensions et du mode de calcul de la retraite des fonctionnaires, le départ à la retraite à 60 ans…avec une retraite complète.

Ainsi cette “intersyndicale” oppose un refus systématique aux différents appels de FO pour une grève générale interprofessionnelle franche, contre tout allongement de la durée de cotisation, contre toute remise en cause du droit à la retraite.

Thibault se cache derrière Chérèque comme Staline derrière sa moustache et au nom de l’unité avec la CFDT refuse la mobilisation massive sur des revendications claires qui pourrait soulever tout ce pays contre le plan meurtrier de Sarkozy et Fillion

Ainsi Mme Aubry et la direction du PS publient un document sur les retraites qui se veut une réponse à Sarkozy où il est affirmé que chacun pourra,s’il le souhaite partir à 60 ans... avec une retraite incomplète, où est affirmé le principe de la retraite individualisé, à la carte, ce qui ouvre la voie à la liquidation de toutes les garanties collectives.

Bien entendu cette politique interdit ou voudrait interdire toute mobilisation, elle prépare les plus grandes défaites dont avec le plus grand cynisme ils feront porter la responsabilité aux travailleurs.

Tout cela parait parfaitement au point, chacun joue son rôle et occupe sa place comme les deux mâchoire d’un piège qui devrait se refermer sur nous, mais nous le savons en politique tout est possible et le pire n’est jamais certain.

L’on peut toujours imaginer que des centaines de millions de travailleurs d’Europe se laissent déposséder de tous leurs droits, mais l’hypothèse est hautement improbable, malgré toute la bonne volonté des Papandréou, Zapatero et de tous les autres.

Visiblement l’Union européenne a tombé le masque et n’a plus rien à proposer que du sang, de la sueur et des larmes, tous ceux qui nous parlaient d’une Europe sociale et écologique, d’une aire de prospérité commune tiennent aujourd’hui le discours de la barbarie la plus ordinaire.

Ces gens nous ont amusé un peu avec le réchauffement climatique et autres babioles, mais tout cela a été emporté par la rigueur de l’hiver et la crise financière, il est probable que l’hostilité des peuples d’Europe à l’Union européenne sera le fait marquant de la prochaine période et que cette hostilité trouvera bien les moyens de s’exprimer, la vie trouve toujours son chemin…

A force de nous dire qu’il n’y a plus d’argent nous allons finir par les croire et par vouloir aller le chercher là où il est visiblement, certains trouveront plus raisonnable de faire rendre gorge à une poignée de capitalistes et de spéculateurs plutôt que de se laisser dépouiller de tout ce qu’ils ont.

Mes inclinations personnelles me pousseraient à lancer un mandat d’arrêt international contre ceux qui ont voulu mettre la Grèce et le Portugal à genoux, à se saisir de tous leurs biens et avoirs, mais il est d’autres solutions plus pacifiques comme la nationalisation des banques ou l’annulation de la dette.

Les Islandais qui sont connus comme des gens pacifiques et très peu ouverts au bolchévisme ont à 98% voté contre le remboursement de la Dette de leur pays, avec beaucoup de bon sens ils ont estimé qu’ils n’avaient aucune raison de se laisser saigner pour une poignée de bandits qui avaient spéculé contre leur pays...

Enfin, last but not least, qui que nous soyons, médecins, ouvriers, professeurs, paysans, infirmiers, cheminots, nous qui créons les richesses, soignons les gens ou éduquons les enfants, nous qui semons le grain ou faisons rouler les trains, nous avons tous un intérêt personnel à infliger une défaite salutaire à ces gens, nous avons tous un compte à régler avec ceux qui nous menacent dans notre vie sociale.

Nous sommes les derniers à croire que le monde ne peut pas se passer de nous, qu’il faudra bien toujours du pain chez le boulanger, un maitre devant les enfants et un postier pour amener le courrier, nous sommes en droit de nous demander quel genre de monde veulent construire ceux qui veulent se débarrasser de nous.

Quelques liens utiles pour comprendre et combattre

Jean Luc Mélenchon

Fondation Copernic

APPEL FO

PARTI DE GAUCHE

PARTI OUVRIER INDEPENDANT

JACQUES SAPIR SUR LA CRISE DE L EURO

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 25 mai 2010 11:42

    "nous avons tous droit à la santé ,à l’éducation,à un salaire décent et à une retraite nous permettant de finir notre existence dans la dignité et pas dans l’indigence« .

    Il convient de cesser de considérer le concept de »retraite" comme un horizon indépassable et de remplacer ce concept par celui de l’instauration d’une Allocation Universelle transitoire suivie de la génération d’un Dividende Universel permanent dans le cadre d’un capitalisme anthropocentrique, philanthropique et équitable.


    • foufouille foufouille 25 mai 2010 12:05

      RMSC
      Revenu Minimum de Survie dans une maison en Carton


    • Defrance Defrance 25 mai 2010 16:35

      un capitalisme anthropocentrique, philanthropique et équitable..

       C’est un rêve ou un mirage . Le capitalisme fini toujours mal dans le contexte libéral. La survie du système de retraite, ou d’un autre système apparenté PASSE PAR LE PLEIN EMPLOI, donc par la régulation NATIONALE des délocalisation ? Sans travail suffisant sur le territoire national, tout système de retraite est voué a l’échec ! En parallèle il faut instaurer un RMA, Revenu (pas uniquement salaire) au delà duquel les taxes seraient très lourdes avec confiscation totale ou partielle des société qui quitteraient le territoire.

      A partir du moment ou une société est composée, par nature, de gens forts, et de faibles il DOIT y avoir une régulation et des limites a ne pas franchir pour tous, faibles comme forts .


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 25 mai 2010 21:41

      Defrance (xxx.xxx.xxx.190) 25 mai 16:35
      un capitalisme anthropocentrique, philanthropique et équitable..
      C’est un rêve ou un mirage. [ Et cætera ]

      Votre commentaire n’a absolument aucun rapport avec le texte que j’avais lié et que vous ne semblez pas avoir lu, ou compris :
      instauration d’une Allocation Universelle transitoire suivie de la génération d’un Dividende Universel permanent


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 25 mai 2010 21:47

      Defrance (xxx.xxx.xxx.190) 25 mai 16:35
      « Le capitalisme fini toujours mal dans le contexte libéral ».

      Pouvez-vous affirmer cela relativement à la Fondation Nobel dont le principe philanthropique et capitaliste, les modalités de fonctionnement et les résultats font leurs preuves depuis plus d’un siècle ?


    • Rodolphe 25 mai 2010 11:57

      Très bon billet qui traduit malheureusement l’abattement général et l’abandon syndical.


      • LE CHAT LE CHAT 25 mai 2010 12:46

        Reste à en faire une unitaire et qui ne se résume pas à tourner en rond comme les moutons à la transhumance et ne sert qu’à ces messieurs des syndicats pour se donner de l’importance !


        • Blue boy Blue boy 25 mai 2010 13:20

          « Si l’Europe persiste dans la voie de l’austérité, elle court au désastre »

          Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Joseph Stiglitz


          • rakosky rakosky 25 mai 2010 22:43

            Si vous entendez par l’Europe l’Union européenne,elle ne court pas au désastre...elle l’organise


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 mai 2010 05:09

            @ l’auteur :


             Oui.... mais on n’en est plus là. Le clivage n’est plus entre la gauche et la droite mais entre ceux d’en-haut et ceux d’en-bas. Sont en haut tous ceux qui ont du pouvoir et les leaders syndicaux en font partie. Toute cette élite de pouvoir - 2 à 3 % de la population, dont un sur dix seulement en a vraiment - exploite le reste de la population. La connivence est un non-dit, mais parfaitement évidente. Ne comptez donc sur personne pour vous sauver et ne comptez pas changer ce système, puisque toute l’armature en est pourrie. 

            Si cette armature s’effondre - en quelques jours de désobéissance civile et de sabotage ciblé - il ne reste qu’un état d’anarchie. C’est une décision individuelle que chacun prend chaque jour pour lui-meme. C’est une grave décision, car elle est irréversible... et nul ne sait comment sera rempli le vide d’autorité et de pouvoir qui suivra.

            Mais il faut comprendre que RIEN d’autre ne peut conduire à un changement. Le reste est bavardage.



            Pierre JC Allard


          • Furax Furax 26 mai 2010 11:53

            Entièrement d’accord avec l’auteur et avec la seule voie possible indiquée par JC Allard.
            Les partis, les syndicats ont trahi depuis qu’ils se sont alignés sur les dogmes « européens ». J’ai déchiré ma carte syndicale le lendemain du référendum sur le traité de Maastricht. Elle était où la FEN durant le débat ? Tout était inscrit dans les textes.
            Dans le dernier document d’orientation du PS Emmanuelli (!), s’interdit toute proposition de nationalisation. La distibution d’eau, d’énergie, la PRODUCTION D’ENERGIE NUCLEAIRE, ont pour fonction première d’enrichir les fonds de pension !
            Sortons de l’Europe OK
            Annulons la dette OK
            Renationalisons banques, énergie, eau. OK
            Pour le reste, table rase, oui JC Allard. Ca ne peut pas être pire que ce qu’on nous prépare !


          • Furax Furax 26 mai 2010 12:02

            à JC Allard

            Merci pour votre lien.
            On s’y met !


          • LE CHAT LE CHAT 25 mai 2010 13:21

            au lieu de toujours songer à allonger le travail dans la durée , on pourrait aussi songer à aligner les retraites du public sur celles du privé pour faire des économies , il est anormal que ma retraite sera calculée sur les 25 meilleures années alors que d’autres sont calculées sur les 6 derniers mois , et ces gens formeront le plus gros des cortèges !!!!!


            • Nanar M Nanar M 25 mai 2010 13:32

              Encore un qui a abusé de TF1.
              Et il ne te vient pas à l’idée de proposer l’inverse ?


            • LE CHAT LE CHAT 25 mai 2010 13:46

              le jour où on vera des fonctionnaires se préoccuper des droits des salariés du privé , on en reparlera !


            • LE CHAT LE CHAT 25 mai 2010 14:11

              je savais en l’écrivant que cela ne fearit pas plaisir à certains , mais il est sur que le système des retraites doit être révisé et que dans un souci d’égalité , tout le monde doit être traité pareillement , le sytème actuel est inégalitaire et ne doit pas être maintenu en l’état !


            • Blue boy Blue boy 25 mai 2010 14:31

              Dans un souci d’égalité, je veux bien bénéficier des mêmes conditions de travail et taux de revenus que nos ministres, députés, grands patrons, traders du cac40 et autres experts économiques qui préconisent toujours un serrement de ceinture (pour les salariés) mais n’auront eux-mêmes jamais à souffrir de l’austérité qu’ils vont décider !
              ASSEZ DES PRIVILÈGES DE CETTE CASTE QUI NE PENSE QU’A S’EMPIFFRER SUR NOTRE DOS


            • BOBW BOBW 25 mai 2010 15:47

              @ LE CHAT
               Au lieu de sortir vos griffes à leur égard ,si vous vous informiez un minimum dans la presse syndicale vous sauriez que la position invariable de la plupart des syndicats de la fonction publique :
              -FSU/SNUIPP
              -FO
              -CGT-Féd.génér.des retr.de la Fonction Publique...
              -etc
               est la demande d’aligner les retraites du privé sur celles du public et de les calculer sur les 25 meilleures années...


            • Blue boy Blue boy 25 mai 2010 15:47

              et j’en oublie sans doute...


            • Maldoror Maldoror 25 mai 2010 21:11

              Il me semble que les régimes de retraite spéciaux meurent les uns après les autres.
              C’est à dire que le projet c’est d’aligner tout le monde sur le régime général.

              Mais ce n’est pas ça le problème, le problème c’est de rééquilibrer distribution des richesses, qui n’a cessé d’aller de plus en plus au capital. Capital qui, ayant de l’argent en trop, alimente la finance qui nous met le flingue sur la tempe. C’est le serpent qui se mort la queue.

              Avec la mondialisation on est momentanément dans une impasse, on va vers la ruine généralisée, il faut rompre avec l’Union Européenne pour rebâtir une vrai politique sociale. Et que les peuples qui en ont assez de l’eurodictature nous suivent pour créer une politique d’avenir, par et pour le peuple, contre l’oligarchie mondialisée.

              Soutenez ceux qui sont pour la sortie de l’UE, il y a eu un coup d’Etat, le coup d’Etat de Lisbonne, cette construction n’a plus aucune légitimité démocratique. Le referendum l’a montré : nous sommes majoritaires.
              Donc c’est le moment ou jamais de nous mobiliser pour exiger la sortie de l’UE.
              Rejoignez et soutenez les partis qui demandent la sortie de l’UE.
              Le POI, parti de gauche conséquent, veut rompre avec l’UE.
              L’UPR, parti gaulliste à la pointe de la critique de l’UE, veut rompre avec l’UE.

              Ce n’est pas une question de droite ou de gauche, mais de souveraineté et de démocratie. La chose politique doit appartenir au peuple et pas à la dictature des partis à la solde des oligarchies.


            • rakosky rakosky 25 mai 2010 22:50

              il faut rompre avec l’Union Européenne pour rebâtir une vrai politique sociale..
              Vous allez à l’essentiel et je crois que cette exigence va prendre une nouvelle actualité avec les plans de rigueur annoncés dans toute l’Europe.


            • pallas 25 mai 2010 13:34

              Ah oui, la retraite de cette génération de Pourriture qu’est la génération Mai 68.

              Cette génération de dégéneré mentaux qui ont naquis dans une France, avec une forte économie, avec une puissante armée, une énorme puissance financière, qui n’a jamais cotisé pour la retraite de ces propres parents qui ont reconstruit la France avec Force et Sacrifice.

              Cette génération qui ne laisse que Cendre, un Pays en Lambeau, totalement défiguré, pollué, détruit, offrant a leurs chers Enfants, une Dette Abyssal, avec guerre civil multi ethnique sur notre propre territoire.

              En quoi je devrai payer la retraite de cette génération qui a détruit notre Nation vielle de plusieurs centaines d’années ?.

              Il me semble que cette génération ne subit que ce qu’elle mérite.


              • Carland 25 mai 2010 13:41

                @ pallas

                "qui n’a jamais cotisé pour la retraite de ces propres parents qui ont reconstruit la France avec Force et Sacrifice"

                Ben si, faut se renseigner les cotisation de 68 ont été versées en 68. Les cotisations d’aujourd’hui servent à payer les retraites d’aujourd’hui !


              • Blue boy Blue boy 25 mai 2010 14:36

                Comme disait mon grand-père, une bonne guerre qu’il leur faudrait ! smiley

                Non sérieusement...

                Mais dites-moi, pallas, comment peut-on mettre tout sur le dos d’une génération ? Je pense que c’est plus compliqué que ça, votre argumentation pour le moins rétrograde tient de la paresse intellectuelle...


              • ravachol 25 mai 2010 14:43

                on pourrait aussi tuer les vieux,ou arreter de les soigner...........


              • ravachol 25 mai 2010 14:44

                et si on tuait les vieux a la naissance ?


              • Defrance Defrance 25 mai 2010 16:43

                La meilleure retraite, serait celle que l’on pourrait prendre des la fin des etudes, quand on est encore jeune, ensuite on se mettrait au travail jusqu’a ce que mort s’ en suive avec euthanasie des le licenciement  ?

                 Non, là c’est pour rire, quoique un de mes collègue, qui a cotisé toute sa vie, sans chômage, vient de mourrir juste au moment de la retraite ! Bingo pour les caisses de retraites ? 


              • pallas 25 mai 2010 17:27

                Mais oui mais oui, tu m’en dira tant.

                La mauvaise foi de ces parasites de Génération Mai 68, condamnant leurs enfants a une dette abyssal.

                Tu me prend vraiment pour un tocard j’ai l’impression mon grand.


              • rakosky rakosky 25 mai 2010 22:54

                Lafargue a écrit de très belles choses là dessus dans ’le droit à la paresse’


              • Claude Hubert rony 26 mai 2010 09:15

                @ pallas

                voilà qui s’appelle parler pour ne rien dire, sauf peut-être répéter ce que l’on vous a soufflé à l’oreille. De quelle génération êtes vous donc pour être aussi peu informé (donc aussi peu responsable). Si, pour vous, la génération 68 précédait la vôtre, dites vous bien que sans elle vous ne seriez pas ici en train de vous exprimer . . .
                mais il vous faut bien un bouc émissaire, alors pourquoi pas vos parents, puisque vous n’osez pas vous attaquer aux vrais responsables ! Quel manque de courage. . .


              • alcodu 25 mai 2010 13:56

                Les « droits à » supposent que l’on détient une créance sur une personne morale ou physique.
                Je paye une baguette, j’ai donc « droit à » ma baguette.

                Prétendre que l’on a le Droit au logement, à la santé et à un salaire décent peut signifier deux choses :
                - Vous les avez payées (avec votre argent ou votre travail) et donc vous avez droit à ces prestations.
                - Deuxième possibilité, vous ne les avez pas payées, dans ce cas le « droit à » est une requête violente émanant de voleurs.

                Les seuls vrais droits naturels sont les « Droits de ». J’ai le droit de travailler, de sortir le visage masqué, de voyager et de faire en général tout ce qui ne nuit pas à la liberté d’autrui.
                .
                Gauche Libérale


                • foufouille foufouille 25 mai 2010 14:34

                  et de crever, ce qui ne nuit pas aux liberaux


                • Mycroft 25 mai 2010 17:02

                  Donc si je comprends bien, on a droit DE tuer, mais pas droit A la protection ?

                  Tiens, non, les libéraux ne sont plus d’accord, la violence physique, ça ne les arrange pas. Ce n’est pas cette forme de violence qui les arrange. Ils aiment les discours simples, surtout quand ces discours cachent la réalité qui ne les arrange pas : le rapport de force est inévitable dans la nature, et tout déséquilibre devient violence dès lors qu’il est utilisé. Par conséquent, la violence économique est une réalité, tout comme la violence physique. Et il n’y a pas de raison que l’état ne protège que contre la forme de violence qui n’arrange pas les libéraux.

                  Vos « droits naturels » n’ont de naturel que le nom. Ils ne sont pas plus naturel que les théories de la « main invisible qui régule le marché ».

                  Que les jeunes ne soient plus à même, de nos jour, d’accorder aux vieux une vie aussi luxueuse que celles qu’ils ont eu, parce que la génération des boomers a laissé l’occident se casser la gueule, c’est une chose. Ca ne justifie pas le délire des libéraux.

                  L’austérité, oui, mais l’austérité solidaire, pour les génération future. Économiser maintenant, non pour nos parents, non pour nous éventuellement, mais pour ceux qui viendront après, voilà l’attitude responsable.


                • Maldoror Maldoror 25 mai 2010 21:33

                  Préambule de la constitution de 1946 (qui fait partie de notre bloc constitutionnel) :

                  "La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement.

                  Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence.« 

                  Il y a bien des »droits à", tout simplement par ce que la collectivité a décidé qu’il y en avait.
                  Mais on sait bien que le libéralisme a freiner l’émergence du système de protection sociale français, et essaye maintenant de le démanteler.


                • Elisa 25 mai 2010 14:38

                  D’accord avec vous mais ce n’est pas en appelant tout seul à une manifestation pour le 15 juin que FO a la moindre chance d’en démarrer une !


                  • Graindesable Graindesable 26 mai 2010 11:57

                    Une grève générale aura lieu en Espagne début juin (le 8 si je ne m’abuse). Pourquoi ne pas nous aligner sur eux ? Un mouvement des peuples européens aurait bien plus d’impact !


                  • ravachol 25 mai 2010 14:40

                    Aujourd’hui,les marches sont inquiet,car les plans « d’austerite »que les pays europeens
                    s’imposent,vont nuire a la croissance des dits pays.
                    Autrement dit ils ne croient pas aux differends plans des pays de la zone euro,
                    autrement dit les emmerdes ne font que commencer.De là a dire que l’austerite qu’on nous impose ne sert a rien il n’y a qu’un pas.
                    La dette tout le monde en a profite et je pense que chacun doit payer un pourcentage
                    de son patrimoine(le meme taux pour tout le monde,sauf un plancher^pour proteger les plus demunis)
                    Que serait Bouygues par exemple sans la dette,etc etc


                    • pallas 25 mai 2010 14:41

                      Vous allez comprendre le poids de votre culpabilité Génération Mai 68, ainsi que leurs enfants voulant nous faire bouffer du multiculturalisme.

                      Vous pensez déjà souffrir suffisamment ?.

                      Ne vous inquiétez pas, vous allez souffrir, jour apres jour, de plus en plus.

                      Le poids de votre culpabilité, va vous détruire, vous étouffez, je vais me nourrir de sa.

                      Vous allez comprendre a qu’elle point la Dette, vous allez me l’a payer, en cela c’est en votre Âme.

                      Du désespoir et de la résignation, comme une botte une écrase un visage humain pour l’éternité.

                      Ne songez pas a un monde meilleur, car le monde qui s’annonce, sera le cauchemars total, le purgatoire.

                      Vous en voyez enfin les prémisses, mais sa n’est pas suffisant, vous serez si écrasé, si détruit, qu’il n’en restera rien, juste du dégout, de la haine pour vous meme.

                      Ne vous inquietez pas, c’est la meme chose qui ce passe dans le Monde Entier, ne vous souciez pas des autres ethnies et autres nations, ils subissent en ce moment ce tout plein de desespoir et résignation.

                      Ne vous souciez pas des Oligarques et n’y Élites, ils le subissent eux aussi.

                      Vous allez comprendre le poids de la vrai souffrance.

                      Je me nourri, c’est merveilleux, ma Haine est nourri, d’une force que vous alimentez.

                      Vous avez détruit ce monde, ne vous inquietez pas, l’humanité n’a absolument aucuns devenir, mais avant que vous deveniez totalement fou et totalement stérile, vous allez souffrir, vos entrailles bouffer.

                      Ah oui, l’humanité pour l’heure est stérile, il n’y aura pas de lendemain, il n’y aura pas d’après, il n’y a que maintenant.

                      Le jeu devient savoureux.

                      En 2050, ce monde sera totalement Mort, sans aucunes traces de vie, sans rien, juste le néant total.

                      Ne vous inquietez pas, dans peut de temps, des informations alarmistes vont arriver.

                      Le vrai cauchemars, vous aller l’apprendre.


                      • Blue boy Blue boy 25 mai 2010 15:10

                        Concernant pallas j’ai compris... c’est juste le monologue d’un prophète de malheur aigri qui ne cherche ni à discuter ni à construire qq chose...

                        mais bon dieu, c’est terrifiant, pourquoi tant de haine ???? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

rakosky

rakosky
Voir ses articles







Palmarès