Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Retraites : la place des jeunes est-elle dans la rue ?

Retraites : la place des jeunes est-elle dans la rue ?

Une nouvelle fois Ségolène Royal a mis les pieds dans le plat en appelant hier soir sur TF1 (cf vidéo) les jeunes à se joindre dans une mobilisation pacifique au mouvement social contre la réforme des retraites. Hallucinant, démagogique et irresponsable s’emporte la droite qui dénonce une instrumentalisation de la jeunesse. A l’inverse, l’ex candidate des socialistes aux présidentielles met en avant la solidarité générationnelle. Pas si simple.

“Génération sacrifiée”, le terme revient dans de nombreuses bouches à gauche. Quelques heures avant Ségolène Royal, Martine Aubry avait, sur Europe 1, estimé que : “Le Premier ministre prend vraiment les jeunes pour des enfants. Les jeunes malheureusement ont l’impression d’être une génération sacrifiée. Ils connaissent aujourd’hui la dureté du marché du travail, la précarité et ils savent calculer, comme tout le monde“.

A juste titre la jeunesse a des raisons d’être inquiète pour son avenir tant l’héritage que leur laissent les anciens semble chaotique : une dette colossale de 1500 milliards, un environnement dégradé, une économie naufragée. Leur présent n’est déjà pas très joli avec un système éducatif essoufflé, déconnecté de la vie active avec des universités parking à chômeurs, avec en ligne de mire un taux de chômage des jeunes de 18% et un taux de pauvreté de 12%.

Plus soucieuse de rassurer son électorat vieillissant que d’être pédagogique à l’égard des jeunes la droite se retrouve dans une situation paradoxale. Elle conduit aujourd’hui dans l’hostilité générale une réforme destinée à pérenniser le système de retraite et donc au final censée profiter aux jeunes.

Des jeunes accusés de se tirer une balle dans le pied en défendant la préservation du niveau de vie des plus de 65 ans à leur détriment. Rien ne serait pire qu’un statu quo favorable aux plus âgés affirment de nombreux observateurs. A courte vue oui. Car on peut espérer qu’intuitivement la jeunesse a conscience que l’orientation qui sera donnée à la réforme des retraites pèsera sur tous les autres dossiers dans la recherche d’une équité à la fois horizontale et verticale, c’est-à-dire générationnelle.

Ce matin sur France Inter, François Baroin, ministre du budget, affirmait que la réforme des retraites était une réponse à une question démographique. Faux affirme Jean-François Couvrat. Pour le journaliste économique du Monde, “On peut tout dire de la réforme des retraites, sauf qu’elle est dictée par une contrainte démographique. Elle vise en réalité à réduire la part de la richesse nationale consacrée au financement public des pensions “.

Plus que d’inciter les jeunes à alller battre stérilement le pavé, il faut les inviter à se construire une conscience politique, gage de leur liberté de pensée. La ligne de fracture n’est pas là où l’on croit. Elle demeure autour de l’idée de partage formalisée par les 35 heures. Un partage qui comme une bouteille à demi vide ou pleine peut être considéré comme celui de la richesse ou de la misère. En l’occurrence celui du travail ou du chômage.

La question de l’âge de la retraite est du même acabit. Faire partir les seniors au plus tôt libère-t-il mécaniquement des places pour les jeunes ? Au principe scientifique selon lequel «  les hypothèses les plus simples sont les plus vraisemblables » s’oppose la citation de HL Mencken selon laquelle « Pour chaque problème complexe, il existe une solution simple, directe… et fausse  ».

En s’appuyant sur de nombreuses études d’économistes, Eric le Boucher considère qu’il faut augmenter la population active pour créer plus de postes. Une affirmation consolidée à ses yeux par le simple constat qu’avec le taux d’activité des seniors le plus bas d’Europe, la France a l’un des taux de chômage des jeunes le plus fort.

Il apparaît dès lors que la réforme des retraites n’est qu’un leurre destiné à détourner les français des véritables enjeux : assurer la compétitivité de notre industrie, seul moyen de s’assurer des retraites heureuses par une protection sociale et des niveaux de pensions préservés. C’est bien de cela dont nos jeunes doivent avoir conscience.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.48/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 13 octobre 2010 11:02

    Bonjour, Henry.

    Ségolène Royal n’a pas expressément appelé les jeunes à descendre dans la rue, mais à le faire dans le calme, ce qui est quelque peu différent de la tonalité de la presse. Elle a d’ailleurs souligné qu’à 15 ou 16 ans on est concerné par les problèmes sociaux.


    • Hijack Hijack 13 octobre 2010 14:15

      C’est exactement ce que j’allais dire !


    • fourreau 13 octobre 2010 15:07

      Plus précisément, S. Royal a fait le constat que les jeunes s’étaient déjà mobilisés puisque leur descente dans la rue est antérieure à sa déclaration.
      Elle leur a rappelé de le faire dans le calme. On ne voit pas bien comment appeler à manifester une population qui bat déjà les pavés !!!!!
      La droite est prise en flagrant délit de déformation ! 
      Mais le plus grave ce sont les médias qui colportent les déviances de la droite pourtant ils ont la bande vidéo ! Comment font-ils pour se laisser mener par le bout du nez ?
      Ce fut le même scénario avec la commissaire européenne, avec les experts de l’ONU etc.


    • Castor 13 octobre 2010 16:36

      Et donc Madame Royal se fait mousser à bon compte.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 octobre 2010 17:05

      Bah... si les gamins peuvent être mis en prison dès l’âge de douze ans je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas défiler dans la rue à seize.


    • mako mako 13 octobre 2010 17:54

      Les jeunes doivent savoir ce qu’est ce personnage criminelle :






    • Castor 13 octobre 2010 19:24

       Un -7, c’est pas un peu léger pour une critique de Ségolène ?


    • zelectron zelectron 13 octobre 2010 11:18

      "assurer la compétitivité de notre industrie (...y compris agroalimentaire), seul moyen de s’assurer des retraites heureuses par une protection sociale et des niveaux de pensions préservés. C’est bien de cela dont nos jeunes doivent avoir conscience" .
      Ça ne suffit pas, les banques doivent subir un contrôle drastique à l’instar des entreprises et vérifier que tel ou tel renseignement glâné ici ou là ne puisse être récupéré par des chacals à l’affût. Les banques doivent jouer leur rôle de financement des entreprises et ne pas jouer au poker (menteur).
      Le programme est si vaste qu’il faudrait peut-être instituer une classe d’arbitres, contre-pouvoir des politiques, pour permettre leur destitution même et surtout en cours de mandat, mais là ça me semble impossible puisque ce genre de fonction doit d’abord, pour être instituée, en passer par les élus qui n’ont pas envie de tresser la corde pour se pendre, pour qu’en attendant ils scient consciencieusement la branche de l’arbre sur laquelle ils sont assis.


      • iris 13 octobre 2010 11:32

        les jeunes pour le moment leur avenir est bouché-et ils ne veulent pas finir dans la misère-


        • geo63 13 octobre 2010 11:34

          Pas vraiment clair ce billet.
          Une vision un peu « ancienne » des jeunes, ils iront dans la rue s’ils le veulent bien et quelques arguments contradictoires sur les retraites n’y changeront rien.
          Ils ont parfaitement compris que les retraites constituent un terrain de manoeuvres (de jeu) voulu par le pouvoir, donc s’ils descendent vraiment dans la rue c’est d’abord animés par un sentiment lourd, assez désespéré, voire nihiliste qui pourrait aller loin ...


          • plancherDesVaches 13 octobre 2010 12:29

            Je le trouve au contraire très clair, ce billet :

            Et il suffit de regarder le système par capitalisation qui s’est effondré aux US pour se rendre compte qu’il FAUT garder la répartition que veut tuer sarko.
            (tout comme il veut tuer la sécu et l’éducation nationale..)(pour la Justice, il l’a déjà dans la poche)

            Maintenant, que les jeunes ne soient pas trop cons, ça ne me surprend pas :
            Il comprennent que sarko, ainsi que toute la clique de droite, considèrent que le salarié est encore trop bien payé,
            L’auteur, lui, joue sur le fameux Kapital qui est sensé sauver la « compétitivité » des entreprises,
            Et les jeunes se rendent compte que si on ne bloque pas ce foutu gouvernement dès maintenant, le coup suivant sera encore pire..

            (le CPE peut TRES bien ressortir des cartons un de ces quatre. Soit, l’intérim à VIE...) smiley


          • plancherDesVaches 13 octobre 2010 16:13

            Un cadeau à l’auteur :
            http://www.youtube.com/watch?v=1LzMQPpsYnQ&feature=player_embedded
            "Ron Paul explique pourquoi il n y a jamais eu autant de milliardaires "

            Même les Ricains sentent bien que leur système de fric à tout prix est pourri jusqu’à la moëlle.


          • sisyphe sisyphe 13 octobre 2010 11:46

            Pour répondre à la question du titre, la place de TOUT LE MONDE est dans la rue ; jeunes, adultes et vieux, parce que cette honteuse et injuste réforme concerne tout le monde ; aujourd’hui, ou demain. 


            Fin du bouclier fiscal, des niches fiscales, taxation des revenus du capital (notamment spéculatif ; hedge funds, etc...), suppression des exonérations de charges pour les entreprises, et le financement des retraites, comme de la sécu, seront largement assurés.

            Halte à la medefisation du système social français. 

            Résistance, solidarité, et mobilisation. 

            • Yvance77 13 octobre 2010 13:08

              +1

              Sysiphe m’a soufflé ce que je voulais écrire en lise le titre avant d’ouvrir ce post.


            • ZEN ZEN 13 octobre 2010 13:14

              la medefisation du système social français.

              Bonne formule, qui résume tout...
              Sarko est juste un petit soldat


            • LE CHAT LE CHAT 13 octobre 2010 13:53

              @SISYPHE

              excellent , ce bon mot , on ne dira jamais assez les méfaits de la médéfisation à la solde du NWO


            • JL JL 13 octobre 2010 14:18

              « UMP de MEDEF »


            • sisyphe sisyphe 13 octobre 2010 17:55

              Pour ce qui est, justement des exonérations de charges, et autres niches fiscales accordées au Medef, et leur coût, voir l’excellent article paru ce jour même, sur Agoravox 


            • lebreton 17 octobre 2010 14:32

              comme un petit général qui s’est distingue en faisant massacrer des milliers de nos compatriotes avant de crever comme un porc en prison ,Que notre petit caporal actuel aille au diable avec sa clique avec son bac moins 10 qu’il retourne donc en hongrie !!!!!!!!!!!!!!


            • kitamissa kitamissa 13 octobre 2010 12:13

              quand un jeune après ses études va commencer à bosser à 25 ou 30 ans ....pour son compte d’,’annuités ,il va bien être forcé de bosser jusqu’à plus de 60 piges ? non ?

              et puis dans 20 ou 30 ans,on ne sait même pas ce qu’il y aura comme gouvernement en France ....éventuellement un régime Islamique Radical,ou bien nous serons devenus un protectorat Chinois ,alors là les retraites .........


              • zvalief 13 octobre 2010 14:29

                pas besoin de régime islamique ou de protectorat chinois, le medef et sa branche politique l’ump se charge très bien tout seul de détruire tous les progrès sociaux, leur rêve, un retour au droit du travail du 19è siècle.


              • Login Login 13 octobre 2010 16:18

                 @Kitamissa

                 Vous pourriez aussi vous bouger le cul pour bâtir votre futur et ne pas simplement accepter les conneries d’une minorité !

              • Croa Croa 13 octobre 2010 18:30

                « ,il va bien être forcé de bosser jusqu’à plus de 60 piges ? non ?  »

                - Peut-être, s’il est cadre bien vu du grand patron ! smiley

                - Probablement OUI s’il est fonctionnaire (mais la précarité pourrais bien s’installer aussi dans ces statuts.) smiley

                - NON, dans tous les autres cas !  smiley
                Il sera forcément chômeur à partir d’un certain âge puis retraité à partir de 67 ans si une certaine démoralisation ne l’a pas tué avant !


              • kitamissa kitamissa 14 octobre 2010 00:31

                mon futur il est loin derriere moi vu que je suis à la retraite !


              • morice morice 13 octobre 2010 12:27

                Plus que d’inciter les jeunes à alller battre stérilement le pavé, il faut les inviter à se construire une conscience politique, gage de leur liberté de pensée


                oui, mais là c’est l’occasion, justement..

                tant que le syndicalisme régressera...

                • morice morice 13 octobre 2010 12:29

                  quand un jeune après ses études va commencer à bosser à 25 ou 30 ans ....pour son compte d’,’annuités ,il va bien être forcé de bosser jusqu’à plus de 60 piges ? non ? 


                  et c’est le mec qui est sorti de l’armée avec nettement moins de ça d’années et dont on paie la retraite qui vous le dit....

                  ah ah ah elle est bonne celle-là... REGARDEZ-VOUS donc : vous en profitez vous-même !

                  • LE CHAT LE CHAT 13 octobre 2010 12:43

                    oui c’est un peu jeune pour défiler à 15 ou 16 ans , et Ségolène a seulement dit qu’il fallait qu’ils défilent dans le calme etn’a aucunement appelé à le faire ! C’est vraiment loin pour eux la retraite et il y aura bien d’autres modification des règles en cours de route , mais s’ils veulent manifester pour des choses les concernant au présent , ce n’est pas les sujets qui manquent

                    mais que penser de l’hypocrisie de ceux qui veulent leur donner un satut de chef d’entreprise à 16 ans en leur déniant le droit à s’interroger sur le social ?


                    • foufouille foufouille 13 octobre 2010 12:55

                      " assurer la compétitivité de notre industrie, seul moyen de s’assurer des retraites heureuses par une protection sociale et des niveaux de pensions préservés"
                      et quand tot sera robotiser ?


                      • elsa2 13 octobre 2010 13:52

                        Combien d’articles au sujet de cette réforme des retraites.. ?
                        mais AUCUN concernant le fait que cette réforme a été voulue et DECIDEE par l’Europe....
                        LEs journalistes sont-ils si ignorants, ne veulent-ils pas l’écrire, ne le peuvent-ils pas ? On peut se le demander.

                        Pour info voici un article très bien écrit qui explique tout cela : http://www.lalettrevolee.net/article-retraites-non-a-la-reforme-sarkozy-jospin-58793212.html

                        Et le lien direct vers le fichier issu du conseil de l’europe : http://www.consilium.europa.eu/ueDocs/cms_Data/docs/pressdata/fr/ec/71026.p df
                        Faite une recherche sur le mot « retraite » dans le document, c’est vite fait....

                        Les journalistes devraient s’informer UN MINIMUM avant de publier 10 millions d’articles inutiles... Faut-il que ce soit nous, petites gens, qui fassions leur travail à leur place ?


                        • Croa Croa 13 octobre 2010 18:38

                          T’as raison Elsa sur l’Europe, mais ce n’est là qu’un problème de forme.

                          Discuter des tenants et des aboutissants, donc du fond du problème, reste bien plus fondamental !


                        • Blé 13 octobre 2010 14:00

                          C’est drôle parce que pendant des siècles les enfants qui travaillaient dans les champs, dans les mines et l’industrie ne choquaient pas les bonnes consciences, les patrons généreux qui permettaient à des enfants indigents de manger. Pour ces enfants les problèmes sociaux ne les concernaient pas.

                          Ensuite les jeunes de 14 ans en apprentissage travaillant 10 heures et plus par jour n’étaient pas concernés par les problèmes sociaux. Travaille et tais-toi !!
                          Perso je faisais en moyenne 56 heures par semaine quand j’étais apprentie. En 68 j’ai défilé avec de bonnes raisons car le patron avait besoin d’une « bonniche » pas d’une jeune qui prépare son avenir.


                          • zvalief 13 octobre 2010 14:21

                            « Plus que d’inciter les jeunes à alller battre stérilement le pavé, il faut les inviter à se construire une conscience politique, gage de leur liberté de pensée »
                            ah ah ah... on reconnait bien là la rhétorique ump, si on est pas d’accord avec eux, c’est qu’on est con ou qu’on est manipulé... jusqu’à maintenant et vous pouvez leur demander, aucun de ces jeunes n’a reçu la visite de représentants politiques ou syndicaux pour les inciter à défiler.
                            c’est justement parce qu’ils ont une conscience qu’ils défilent.


                            • zvalief 13 octobre 2010 15:24

                              manque de bol, je suis moi-même jeune (moins de 30ans) mais plus étudiant.
                              pour les collégiens, je sais pas, mais les lycéens et les universitaires qui sont proche de l’entrée dans le monde du travail, eux se rendent très bien compte de la merde qui les attends.


                            • zvalief 13 octobre 2010 15:36

                              j’ajouterais que j’ai suffisament de jeunes autour de moi (frangins, cousins ou autres stagiaires) pour me rendre compte de ce qu’ils pensent, par contre on ne peut pas en dire de vous qui prenez l’exemple d’un seul collégien pour pour parler de toute la jeunesse.


                            • Croa Croa 13 octobre 2010 18:41

                              « Entendu ce matin dans la bouche d’un collegien »

                               smiley à la télé je présume ? smiley


                            • slipenfer 13 octobre 2010 14:29

                              .

                              Pourrai aussi demander la suppression de l’Article 104 du traité de Maastricht


                              • cmoy patou 13 octobre 2010 14:32

                                Pour faire mentir ce proverbe «  » La plupart des hommes emploient la première partie de leur vie à rendre l’autre moitié misérable. « 
                                La Bruyère » 

                                Au sens figuré , la jeunesse a toutes les raisons d’être dans la rue , si elle ne se bat pas maintenant pour son avenir qui n’englobe pas que la retraite , quand est-ce qu’elle le fera ?

                                Je rappelle que mai 68 à démarré avec les étudiants et que le monde du travail n’a pris le train qu’en cours de route.

                                Nos élus chercheront a diviser a opposer les générations dans le but de continuer de règner afin de profiter de ses privilèges , c’est une tactique vieille comme le monde mais qui fonctionne encore.

                                Souvenez-vous le sacrifice de ce jeune pour la liberté ian Pallach 

                                • easy easy 13 octobre 2010 14:34


                                  Lundi madame Gheimer minaude autour de Polanski pour qu’il lui trouve un rôle dans un film.

                                  Mardi, dépitée, elle pousse sa fille à offrir la beauté de son corps au monsieur photographe. 

                                  Mercredi, apprenant que sa fille innocente a sexé avec le monsieur, elle porte plainte contre lui.

                                  Jeudi, elle entraîne sa fille dans une manif politique afin qu’elle accrédite par son image de pureté, cette fois-ci éclairée, consciente et responsable, une revendication visant à ce que Samantha finance au plus vite la croisière dont rêvait sa mère.

                                  Vendredi, elle dit à Samantha qu’elle est une bonne fille.

                                  Samedi, elle cuisine et se repose. 

                                  Dimanche, elle se confesse et prépare le programme de la semaine suivante.


                                  • thaumaetopea 13 octobre 2010 14:46

                                    Sacré Royal elle va finir au Crazy Horse !


                                    • nataraja 13 octobre 2010 14:47

                                      cette jeunesse est victime du syndrome de stockholm , elle soutient ceux qui les volent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès