Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Révolution électorale au Royaume-Uni ?

Révolution électorale au Royaume-Uni ?

élections,élection,réferundum,alternatif,chambre des communes,système électoral,cameron,cleggPour la première fois depuis 1975, les électeurs britanniques vont êtres appelés aux urnes dans le cadre d'un référendum national. Le scrutin, qui aura lieu le 5 mai prochain, porte sur le mode de scrutin des élections législatives, qui désignent les députés de la Chambre des Communes, organe fort du Parlement britannique bicaméral. Les électeurs britanniques seront amenés à se prononcer sur l'abandon du système "First past the post" actuellement en vigueur, pour le système dit "alternatif".

First past the post ou vote alternatif ? A l'instar du système français, les députés britanniques représentent les circonscriptions dont ils sont issus. Aujourd'hui, le candidat ayant obtenu le plus de voix au premier tour est élu, peu importe qu'il obtienne 25, 40 ou 18% (voir schéma). C'est le système basique, le scrutin uninominal majoritaire à un tour, dit "first past the post".

Le système alternatif est quant à lui diablement complexe. Chaque électeur classe les différents candidats par ordre de préférence. On regarde en premier lieu les premiers choix. Si un candidat A obtient plus de 50% des premiers choix, il est élu. Sinon, le candidat ayant obtenu le moins de premier choix est éliminé. On examine alors les deuxièmes choix des électeurs ayant voté en premier choix pour le candidat éliminé. Si le candidat A est en tête, les suffrages exprimés du candidat éliminé se reportent sur le candidat A. L'opération est répétée jusqu'à ce qu'un candidat obtienne plus de 50% des voix. Si ces explications vous paraissent obscures, ce schéma devrait vous ouvrir les yeux. 

Un dilemne délicat La remise en question du système First past the post est à l'origine de la tenue du référendum. En effet, le mode de scrutin est remis en cause car il a pour conséquence de favoriser le bipartisme et d'empêcher une représentation équitable de toutes les tendances politiques au Parlement. En effet, à l'image du Front National en France, un parti réunissant 12-15% des suffrages à l'échelle nationale peut se retrouver sans représentant au Parlement si il ne parvient jamais à se hisser en tête dans une circonscription. 

A l'inverse, le vote alternatif induit une meilleure représentation des partis minoritaires au Parlement. Il permet de mieux transcrire les voeux des électeurs dans la composition du corps parlementaire et d'induire indirectement une dose de proportionelle dans le scrutin législatif.

Mais le vote alternatif est une véritable usine à gaz dont la complexité pourrait entamer la confiance des citoyens dans leur système politique. A l'inverse, le "First past the post" possède l'avantage d'être extrêmement simple et ne laisse guère la part aux calculs politiques, qui deviendraient monnaie courante avec l'adoption du vote alternatif.

En outre, les Britanniques restent profondément attachés au scrutin uninominal majoritaire à un tour. Pour preuve, le mois dernier, un collectif de 25 historiens emmenés par Niall Ferguson et Andrew Roberts a signé dans le Times une tribune virulente contre le vote alternatif, exprimant son attachement au First past the post. 

élections,élection,réferundum,alternatif,chambre des communes,système électoral,cameron,cleggClegg à l'origine du scrutin Les conservateurs du premier ministre David Cameron soutiennent le "non" au projet. Ils ont malgré tout accepté la tenue du réferundum, condition sinéquanone à la participation des LibDems de Nick Clegg à la coalition gouvernementale (voir mon article : Cameron, un eurosceptique à Downing Street). Le vice-premier ministre britannique est un effet le principal partisan du oui, et il est à l'origine de la tenue du scrutin. Même si il reproche au projet de ne pas aller assez loin, Clegg mène la campagne avec aprêté. A ceux qui pointent la complexité du système, Clegg rétorque que c'est aussi simple que 1, 2 et 3. Tout ce que vous avez à faire est d'inscrire le numéro 1 devant le candidat que vous voulez voir gagner, le 2 sur votre deuxième favori, le 3 sur le troisième, etc. 

Il faut en revanche préciser que la positon de Clegg n'est pas sans arrière pensée. Aux législatives de 2010, si le système avait été mis en place, les LibDems auraient obtenu 22 sièges supplémentaires. Cela aurait permis à Clegg de faire pression à la fois sur Cameron et sur Brown puisque les LibDems auraient été en capacité d'offrir aux conservateurs comme aux travaillistes la majorité absolue.

Si le oui venait à l'emporter, les LibDems viendraient affirmer leur place sur l'échiquier politique britannique et pourraient se poser en troisième voie durable d'un système politique jusqu'ici régi par un bipartisme hégémonique. De plus, Norman Smith, correspondant politique à la BBC souligne que le référendum donne à Nick Clegg l'occasion de faire campagne contre les conservateurs et ainsi de souligner l'indépendance de son parti et de montrer aux partisans inquiets qu'il n'est pas devenu une annexe du Parti conservateur.


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • criticaldistance 14 avril 2011 09:33

    Clegg est un Whig monarchiste fils de bankster allié aux Tories (néo-)conservateurs .

    Clegg a dénoncé le duopole politique travaillistes-conservateurs dans une démagogie à la Bayrou, été favorable à la suppression des droits d’inscription universitaires, et s’est allié aux conservateurs dont la politique en est l’inverse !

    Imposture


    • beo111 beo111 14 avril 2011 09:43

      Autant les tirer au sort, ça sera moins prise de tête !


      • Cocasse cocasse 14 avril 2011 12:45


        C’est pas si bête, mais il faut tenir compte du scrutin.

        Je propose le système suivant :

        Tous les votes sont pris en compte, en pourcentage de voix, par exemple :
        Candidat A : 42%
        Candidat B : 28 %
        Candidat C : 30 %

        Ensuite, on tire au sort avec une machine à loto avec 100 Boules.
        Boules n°1 à 42 : le candidat A gagne.
        Boules n°43 à 70 : le candidat B gagne.
        Boules N°71 à 100 : le candidat C gagne.


      • Ariane Walter Ariane Walter 14 avril 2011 19:40

        mdr !!
        Bien vu !


      • asterix asterix 14 avril 2011 11:49

        Mon mémoire de fin d’études a porté sur les différents modes de scrutin dits démocratiques et j’en étais arrivé à conclure que le système en vigueur en Angleterre était le moins mauvais de tous.
        A l’époque ( 1970 ), ce système dit alternatif n’existait pas encore dans les esprits. A priori, il me semble prometteur de lendemains meilleurs, plus conformes à la volonté populaire en tous cas. Certainement plus que le votre qui a néanmoins pour avantage de déterminer directement une majorité. Plus aussi que celui en vigueur au Belgikistan pourri par des accords préélectoraux dont le citoyen n’entend parler que le lendemain des élections. Une meilleure représentativité du corps électoral, soit ! Mais un pouvoir immodéré aux petits qui tournent aux alentours des dix pour cent s’ils s’avèrent indispensables à la recherche d’une majorité.
        Une majorité que nous, Belgiskanais, cherchons depuis 300 jours parce que l’extrême-droite flamingante issue en droite ligne de la collaboration a pris le pays en otage et que le PS francophone est malheureusement devenu un parti mafieux qui refuse de nettoyer les écuries d’Augias.
        C’est peut-être génial de démontrer que l’Etat peut fonctionner sans majorité effective mais c’est intenable à long terme.
         


        • kemilein 14 avril 2011 17:12

          il n’existe aucun scrutin « démocratique »
          le seul qui soit valable et légitime en « démocratie » est la démocratie directe, tout le temps, sur tous les sujets, bref le référendum perpétuel.


        • asterix asterix 14 avril 2011 18:34

          Cours toujours ! Demain, tu seras pour ou contre en fonction de ce que la TV t’aura fourré dans la caboche. Pour la peine de mort, contre la peine de mort, pour le oui mais, contre le oui mais. Pour exécuter tous ceux qui sont contre parce que tu es pour.
          Je ne dis pas pour toi, mais méfie-toi de ton voisin, ce mec est contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre. T’as intérêt à être de son avis !


        • LE CHAT LE CHAT 14 avril 2011 11:57

          avec le système anglais actuel , le FN aurait des élus !!!!

          c’est le système de seul contre tous au second tour qui est le plus dur ....


          • epapel epapel 14 avril 2011 14:00

            Bien vu et très juste, le système alternatif proposé se rapproche en fait du système français à deux tours, les triangulaires en moins.


          • epapel epapel 14 avril 2011 14:07

            Ceci dit, le système anglais à un gros défaut quand il y a trois forces politiques significatives en présence ce qui est le cas actuellement : il tend à favoriser le camp politique qui n’est pas divisé même s’il est minoritaire.


          • pingveno 15 avril 2011 13:41

            le système alternatif proposé se rapproche en fait du système français à deux tours,

            Justement pas. La différence c’est que tu peux voter pour plusieurs candidats par ordre de préférence, alors qu’en France tu es partagé entre voter pour le candidat qui te plait vraiment mais qui n’a aucune chance et la tentation du vote utile qui aboutit au bipartisme. Là tu peux faire les deux à la fois ce qui donne un vrai aperçu de l’intérêt qui se porte sur les petits candidats.

            Avec ce système, le FN aurait des élus à l’assemblée, mais en revanche il ne pourrait en aucun cas gagner un scrutin uninominal car il y a beaucoup plus d’électeurs qui le mettront en dernière position que pour des partis moyens comme les verts par exemple.


          • epapel epapel 14 avril 2011 14:13

            Pour assurer une meilleur représentativité tout en conservant le lien direct avec l’électeur, le meilleur moyen est qu’une partie des représentants (par exemple 25%) soit élue à la proportionnelle et par tirage au sort parmi les perdants dans chaque parti politique.


            • Cocasse cocasse 14 avril 2011 16:39

              Euh, cela doit être L’Article cohérent qu’il a écrit depuis le début qu’il publie ici.
              Ne vous enthousiasmez pas trop vite ! smiley


            • Ariane Walter Ariane Walter 14 avril 2011 19:45

              Cher Alex,
              Oui, le choix de cet article est une bonne chose et tu l’as bien traité, je rejoins Kerjean.
              je rejoins Cocasse quand je pense à ton dernier article où tu t’étais fait remonter les bretelles ! Sur les medias il me semble.
              Bravo aujourd’hui. continue dans cette voie.
              Mamie Ariane.


              • Annie 14 avril 2011 21:40

                Je suis partagée sur la question, mais étant résidente en Grande Bretagne depuis 27 ans maintenant, je n’ai jamais voté pour le parti de mon choix, mais pour celui qui pourrait battre les Tories. On appelle cela un vote stratégique, ce qui fait que je n’ai jamais voté Labour mais toujours Liberal Democrat. Un scrutin représentatif me donnerait au moins la possibilité d’exprimer au premier tour ma préférence pour Labour.


                • pingveno 15 avril 2011 13:34

                  Quelques explications sur le vote alternatif
                  (parce qu’avant de trouver cette page, en lisant ta description je croyais que tu parlais d’un vote Condorcet, assez proche)

                  En France, ce système serait surtout utile pour l’élection présidentielle, car elle éviterait les appels au « vote utile » qui rendent le premier tour caduc avant même d’avoir eu lieu. Pour une élection d’assemblée en revanche il faudrait un scrutin proportionnel car avec un pays hyper-centralisé comme la France les médias font que tout le pays vote de la même façon donc un scrutin uninominal même en vote alternatif donnerait le même résultat qu’actuellement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès