Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Riche à partir d’un revenu net de 3 800 € / mois / UC (...)

Riche à partir d’un revenu net de 3 800 € / mois / UC !

Avant d'expliquer pourquoi c'est ce montant-là et pas un autre, il convient de savoir ce que l'on entend par riche, par revenu net et par UC.

Riche ? La personne aux minimas sociaux pourra considérer que celle qui gagne 2 000 € par mois est riche. Selon une autre vision, la personne qui joint difficilement les deux bouts avec un salaire mensuel tout de même de 25 000 €, pourra aussi considérer qu'elle manque de moyens par rapport à celle qui gagne 350 000 € mensuels. Etc.
 
C'est vraiment subjectif. Nous dirons donc, arbitrairement, qu'on est riche, au premier degré, avec un revenu net de 3 800 € / mois et par UC.
 
Plutôt que de parler de riche, parlons de la personne ou plutôt du ménage qui vit normalement, confortablement et de manière aisée, sans bling-bling et montre à 25 000 € au poignet − elle donne la même heure qu'une montre à 299,90 €, sauf que devant les incultes et les grossiers personnages de la rue d'en bas, cela fait mieux d'avoir une Rolex. Etant aisé, on peut être logé de manière décente et en accession à la propriété, manger bio quand on le veut, aller 2 ou 3 fois au cinéma par mois, partir 15 jours en vacances d'hiver et 15 jours en été… bref, une vie relativement sereine permettant aussi d'être riche culturellement et socialement. Sans ostentation inutile.
 
Revenu net ? On entend par revenu net, tous les revenus, aussi bien ceux salariaux, que ceux non salariaux par exemple des travailleurs non-salariés (TNS), auxquels s'ajoutent les revenus du patrimoine mobilier (comptes d'épargne, valeurs mobilières, etc.) et immobilier (notamment les revenus fonciers), diminués le cas échéant des cotisations sociales diverses (Urssaf pour les TNS), CSG et CRDS comprises.
 
Pour rappel : en 2008 selon l'INSEE, le revenu "net" annuel des salariés (*) était de 18 800 €, soit 1 567 € nets / mois ! On peut estimer, en euros constants, que ce revenu est resté stable en 2009, 2010 et 2011 et est donc une bonne référence.
 
UC ? Unité de consommation ! Dans notre approche, nous estimons que l'UC est plus pertinente que la part d'imposition, car l'UC tient compte notamment de l'âge des personnes à charge, ce que le fisc ne fait pas, ou peu. Selon l'OCDE (et l'INSEE), le comptage en UC se fait ainsi au niveau du ménage :
 
- le premier adulte = 1 UC,
- les personnes suivantes de 14 ans et plus = 0.5 UC,
- les enfants de moins de 14 ans = 0.3 UC.
 
Exemple : un couple avec 2 enfants, l'un de 14 et l'autre de 13 ans, comptabilise 2.3 UC (soit : 1 UC + 0.5 UC + 0.5 UC + 0.3 UC).
 
Dans notre proposition − qui fait d'ailleurs écho, sauf au niveau de l'UC, aux nombreuses propositions du Parti socialiste − nous aurions la grille suivante quant au degré de richesse :
 

 

Composition du ménage
Nombre d'UC
Riche avec un revenu net minimum de
1 personne seule (0 personne à charge)
1
3 800 € mensuels
Un couple (0 personne à charge)
1.5
5 700 € mensuels
Un couple avec 2 enfants (1 mois et 13 ans)
2.1
7 980 € mensuels
Un couple avec 2 enfants (13 et 14 ans)
2.3
8 740 € mensuels
Un couple avec 2 enfants majeurs
2.5
9 500 € mensuels
Etc.
 
 
 
Ces ménages sont-ils aisés ? Ceux qui ont vécu des situations similaires répondrons par l'affirmative, sans pour autant avoir une Rolex à chaque poignet et manger midi et soir chez Bocuse ou chez Joël Robuchon. Bien qu'un extra tous les deux ou trois ans puisse s'envisager… bien sûr sans déboucher un double-magnum Cheval blanc 1999 !
 
Riche avec une telle grille ? Nous pensons raisonnablement que 97 % des quelque 45 millions d'individus qui composeront en 2012 le corps électoral, seront dès aujourd'hui d'accord.
 
Dans cet esprit, quid de l'impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) ?
 
Ayant déterminé quel foyer fiscal est loin d'être pauvre (Cf. : la grille ci-dessus), il faut maintenant le fiscaliser de manière juste et équitable sans pour autant être "égalitaire" comme semble le vouloir l'imposition à la française. En effet, notre fiscalité sur l'IRPP est dite égalitaire car elle tient compte des revenus, mais aussi du nombre d'enfants, mais aussi et surtout du nombre de déductions fiscales que l'assujetti(e) peut effectuer. Et là, c'est l'inégalité qui l'emporte, car plus on est fortuné et plus on peut déduire de son revenu fiscal… jusqu'à n'être plus du tout imposable.
 
De plus, dans le système actuel, ce qui compte ce n'est pas ce que l'on gagne. C'est ce que l'on déclare avoir gagné ! Il y a une énorme différence, sauf pour le salarié, sans aucune niche fiscale, qui voit apparaître, sans rien faire, chaque année sur sa feuille pré-remplie, son revenu imposable et d'un seul clic s'il est sur Internet… le montant de son IRPP payable l'année suivante.
 
Pour mettre tout le monde sur le même pied, 2 remèdes sont susceptibles, en première analyse, de promouvoir plus d'équité fiscale pour autant qu'ils soient mis en œuvre en même temps :
 
- le prélèvement à source sur tous les revenus salariaux et bien sûr patrimoniaux mobiliers (*),
 
- le barème à taux progressif, tel qu'imaginé par Thomas Piketty et ses compères Camille Landais et Emmanuel Saez (Cf. : Pour une révolution fiscale, Edition Seuil (2011) La République des idées, p. 79) (**).
 
Avec un tel système, l'Etat va bien sûr décevoir plusieurs dizaines de milliers de foyers fiscaux, mais s'assurer le soutien de plusieurs millions tout en dégageant plusieurs dizaines de milliards d'économie fiscale, ne serait-ce qu'en réduisant de 50 % les niches (toutes gardées par autant de chiens qui aboient) aujourd'hui estimées − par l'Etat lui-même − à 104 milliards d'euros chaque année (Rapport de l'IGF, remis au premier collaborateur de Nicolas Sarkozy, en janvier 2011).
 
Alors, riche dès 3 800 € nets par mois et par UC ! Voici un thème qui peut rapporter gros pour l'élection de 2012 !
 
La gauche osera-t-elle le porter, où décidera-t-elle de le laisser à l'UMP et à son "champion" ?
 
(*) Quid des revenus non salariaux (c'est le rôle de l'Urssaf) et des revenus immobiliers ?
(**) Voir aussi : www.revolution-fiscale.fr
 
 
Photo : Tableau de Claude Vignon, Crésus, 1629, Musée des Beaux-arts de Tours.

Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 30 août 2011 10:04

    bonjour,


     Le salaire moyen d’un ménage en France est de 2500 €.

     A ce niveau de salaire 3.800 euros cela correspond à du très riche pour moi. 


    Philippe



    • K K 30 août 2011 11:21

      On parle de revenu, pas uniquement du salaire. Le revenu, c’est le salaire + les diverses sommes perçues par ailleurs dont les investissements locatif, par exemple.


    • devphil30 devphil30 30 août 2011 11:28

      A partir d’un salaire moyen de 2500 pour un couple , vous ajouter 1.300 euros de revenu locatifs ou autres soit 50% de plus que les revenus issus du salaire.....

      Belle proportion dans les revenus mensuels....

      Philippe

    • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 août 2011 11:28

      K écrit :

      « Le revenu, c’est le salaire + les diverses sommes perçues par ailleurs dont les investissements locatif, par exemple. »

      J’ajoute : c’est aussi les revenus du travail non salarié ; c’est bizarre, mais les commerçants, artisans, libéraux passent toujours au travers des mailles du filet. Ce sont toujours les salariés, retraités et épargants qui sont mis à contribution.


    • K K 30 août 2011 11:46

      Séguane, j’ai bien dit les sommes perçues par ailleurs et le loyer que j’ai ajouté n’est qu’un exemple. Les revenus des actions, les revenus immobiliers, les revenus libéraux, les revenus commerciaux etc sont des revenus perçus par ailleurs. On pourrait ajouter aussi les allocations diverses. Donc, non en ce qui me concerne je n’exclue personne, pas plus que l’auteur qui parle tout au long de l’article de revenus et non de salaires.


    • BABAYAYA BABAYAYA 30 août 2011 10:08

      bin merde suis riche alors........................


      nan j’déconnes !!!

      mais j’aimerais bien !!!!

      • chapoutier 30 août 2011 10:08

        soyons fous
        décrétons la richesse à 3800 euros mensuel, et fichons la paix aux Bettencourt, Lagardere et autres multimilliardaires.
        soyons sérieux :

        Pour rappel en 1986 le taux d’imposition de la tranche maximale était de 65%

        et aujourd’hui de 41% moins encore toutes les exonérations et le bouclier fiscal qui a permis de rembourser leurs impôts aux plus riches ( rien qu’en 2009, 679 millions d’euros).

        L’impôt sur les sociétés est passé de 50% en 1985 pour atteindre 33% aujourd’hui.

        Quelques chiffres permettent de mieux appréhender ce qui se passe :

        en 1982 les recettes de l’état s’élevaient à 22,5% du PIB national

        en 2009 les recettes de l’état s’élevaient plus qu’à 15,1 % du PIB

        soit rien que pour l’année 2009 une somme astronomique de 142 milliards d’euros.

        SUR 10 ANS CELA FAIT 1420 MILLIARDS D’EUROS

        voilà ce que les grandes fortunes de ce pays ont thésaurisé ces dernières années.


        • Fergus Fergus 30 août 2011 12:57

          Bonjour, Chapoutier.

          Le plus triste est que ces chiffres sont connus, mais qu’ils ne suscitent pas la révolte de tous ceux qui en sont les victimes directes : les ouvriers et le employés, toujours plus entraînés vers la précarisation et le paupérisme.


        • chapoutier 30 août 2011 16:51

          fergus
          les chiffres sont connus mais qui les diffuse ?
          personne, car il faudrait en tirer les conséquences


        • Jean Jean 31 août 2011 00:02

          on est riche quand on se leve tot le matin et quand on travaille dur comme dit nicolas sarkozy


        • Fergus Fergus 31 août 2011 09:08

          Bonjour, Jean.

          Désolé d’être aussi direct, mais il fallait que quelqu’un sorte la plus grosse énormité de ce fil, et c’est vous avez gagné. Regardez autour de vous et vous constaterez aisément que des gens travaillent très dur sans être récompensés à la hauteur de leurs efforts tandis que d’autres, héritiers de parents fortunés ou bénéficiaires de sinécures (tant dans le public que le privé), ne savent même pas ce que le mot « effort » signifie.


        • Nangala 4 septembre 2011 01:59

          1420 MILLIARDS d’euros ? C’est marrant, ça, c’est quasiment la totalité de la dette du pays. Alors comme ça ce ne sont pas les smicards, les rmistes et la CMU qui ont plombé les finances de la France ??? Mais qui c’est qui donc qui nous aurait menti alors ???


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 août 2011 10:47

          Voici un article qui dit exactement ce qu’il faut pour protéger les vrais risches et faire porter tout l’effort sur la classe moyenne.

          En particulier la classe moyenne salariée, car le prélèvement à la source préconisé par l’auteur ne marche pas pour les commerçants, artisans ; libéraux, etc ...

          De la belle arnaque intellectuelle.


          • K K 30 août 2011 11:25

             ;avec 3800 euros pour un célibataire on est dans les 10% les plus riches de la population française, donc on est effectivement plus riche que la moyenne. Les commerçants ne sont pas tous à ce niveau de revenu par UC, loin de là


          • Jean Jean 31 août 2011 00:05

            non nos impots ils vont dans la poche des chomeurs qui achete du coca et des legumes frais
            ah il en ont des sous avec leur aide sociale !!!!!


          • Fergus Fergus 31 août 2011 09:13

            @ Jean.

            Vous n’êtes sans aucun doute pas aussi stupide que vous semblez vouloir le montrer dans vos commentaires. C’est pourquoi vous savez parfaitement que les prestations sociales peu adaptées, voire inefficaces coûtent infiniment moins cher à l’Etat que les cadeaux peu adaptés et tout aussi inefficaces qui sont faits aux grandes entreprises et aux classes fortunées. En écrivant de tels poropos, vous êtes manipulateur et injurieux envers les Français en difficulté.


          • Taverne Taverne 30 août 2011 10:48

            Les socialos en déclarant qu’on est « riches » à 4000 euros - voire moins - ont une idée en tête : taxer les riches. Bref, taxer encore les classes moyennes. Or, quand vous êtes dans cette tranche, toute augmentation de revenus est ponctionnée fortement par les impôts (IR + impôts locaux).


            • foufouille foufouille 30 août 2011 12:29

              c’est ton salaire ?


            • jpm jpm 30 août 2011 17:39

              Taverne, il n´y a pas de mal a vouloir taxer les gens qui ont la chance d´avoir des revenus. Bon Ok, chacun a sa propre appreciation de la richesse... C´est vrai que normalement on n´est pas a plaindre lorsqu´on commence a voir des revenus au dessus de 4000 euros.

              Mais votre argument qui consiste a dire que toute augmentation de revenus est fortement ponctionnee par les impots... n´est pas forcement vrai. Au pire, vous etes imposes a 41% sur 90% de vos revenus supplementaires (deduction faite des 10 % pour frais professionels). Cela vous laisse donc encore 63.10 euros net dans votre poche pour 100 euros de gagnes en plus. Ca pourrait etre pire et ca vaut donc encore le coup de se lever tot le matin ou de se coucher tard pour faire quelques heures supplementaires (meme imposees) smiley


            • Jean Jean 31 août 2011 00:08

              taverne a raison marre des impots pour les fénéants
              allez nicolas !! http://www.sarkozy-2012.info/


            • JL JL 4 septembre 2011 11:39

              « 4000 euros de revenu mensuel par tranche d’imposition » (Cassino)

              Par tranche d’imposition ? Qu’est-ce que vous voulez dire avec cette formule ?


            • JL JL 4 septembre 2011 11:46

              Pas mieux que jpm sur ce coup là.

              Les gens ont coutume de dire, vis-à-vis de l’IR, qu’ « ils sont dans la tranche x % d imposition », ce qui sous-entend que leurs revenus sont imposés à x % !

              La bonne formule est : « l’on atteint la tranche x % ... », ce qui signifie que, seule la part de revenus qui dépasse le niveau de la tranche inférieure est imposée à ce taux là.


            • jpm jpm 5 septembre 2011 09:58

              Merci, JL c’ est vrai que malheureusement en France payer des impots semble une malediction. Pourtant comme disait ma mamam, lorsqu’on commencera a payer des impots (sur le revenu) c’ est que ca ira mieux. Et bien elle avait raison, et je suis tres heureux d’ en payer beaucoup desormais, car cela veut dire d’une certaine facon que j’ ai reussi. Mais bon, cela n’empeche qu’il faut pas reformer le systeme fiscal pour revenir a un peu plus de justice fiscale... car honnetement, je trouve assez injuste le nombre de niches fiscales dont je peux beneficier... en toute legalite. Donc finalement, le taux marginal d’ imposition de 41% existe, mais il peut trop facilement etre contourne... ce qui fait que le taux moyen reel d’imposition reste toujours tres en dessous.


            • dominique 30 août 2011 11:02

              Chic alors tous nos élus sont riches et vont payer des impots .......
              Ah non ? ils ne sont pas soumis aux mêmes lois ? Quelle belle démocratie


              • bernard29 bernard29 30 août 2011 11:31

                je suis tout a fait d’accord avec votre porposition et article . Bravo.


                • Alpo47 Alpo47 30 août 2011 11:32

                  Zut alors ... j’étais riche et je ne le savais pas ....

                  Difficile de comprendre le fond de cet article.
                  Tenter de culpabiliser la « classe moyenne », dernière à travailler et cotiser ?
                  Semer le doute et diviser ?
                  ...
                  Quoi qu’il en soit, l’auteur détourne l’attention des vrais problèmes et de cette élite (10%) prédatrice, dont plus on monte en haut de la pyramide, plus est grand le pillage de notre société.
                  Il tente également de faire oublier que, en France et autres sociétés capitalo-libérales, plus on gagne d’argent et moins on paye proportionnellement d’impôts.

                  Zéro pointé donc pour cet article ... de pure propagande.


                  • K K 30 août 2011 11:42

                    Si vous êtes au-dessus des seuils définis par l’auteur, vous êtes déjà dans la tranche des 10% que vous qualifiez vous-même de prédateurs.


                  • Alpo47 Alpo47 30 août 2011 11:55

                    Ah, bon ... je gagne, de par mon travail, environ 4000€/mois,( je vis seul) et , SELON VOUS, je serais un « prédateur ».
                    Puis je me permettre de vous dire que je pense que ... vous n’avez rien compris au scénario qui est en train de se jouer ?.


                  • foufouille foufouille 30 août 2011 12:30

                    tiens, un bourgeois
                    tu es meme tres riche


                  • Alpo47 Alpo47 30 août 2011 13:21

                    Foufouille,

                    Vous tombez également dans le piège de l’auteur et du Pouvoir actuel qui consiste à montrer du doigt ceux qui gagnent correctement leur vie en travaillant ... pour faire oublier les quelques milliers qui gagnent des centaines de milliers et millions d’euros, souvent en payant très peu d’impots à la collectivité.
                    Il me semble qu’il y a environ 30.000 familles qui gagnent plus d’un million par an en France (?)

                    Diviser pour régner... c’est vieux comme le monde.

                    Les vrais prédateurs sont ceux qui tirent les ficelles du système, actionnaires des banques et multinationales, utilisant les niches fiscales et paradis fiscaux. Et crème de la crème ... quelques dizaines de familles qui pillent le pays, imposant au travers des hommes politiques, une société qui détourne l’argent à leur profit, notamment en utilisant le principe de l’endettement.

                    Ne tombons pas dans le piège de l’auteur et du Pouvoir.


                  • Taverne Taverne 30 août 2011 13:59

                    C’est tout comme stigmatiser les « assistés »...


                  • foufouille foufouille 30 août 2011 14:16

                    @ alpo
                    tu es dans la tranche haute comme taverne
                    donc oui tu es riche
                    ca veut pas dire que les plus riches ne doivent pas
                    si on commence a 1000000 par an, ca va pas faire grand monde


                  • Alpo47 Alpo47 30 août 2011 16:37

                    C’est bien la première fois de ma vie que je me fais traiter de bourgeois ou de riche ??? Il faut venir sur AgoraVox pour lire cela. Booofff, mieux vaut en rire.
                    Si, pour certains, pouvoir changer de pantalon ou de chaussure lorsqu’on le veut, et manger au restaurant de temps en temps, c’est être riche, alors, je crois que la désinformation et manipulation du système qui veut détourner l’attention a bien fonctionné.

                     « Salauds de riches qui gagnez 4000€ ... et oublions ceux qui gagnent des centaines de milliers, pour acheter résidences, yachts et faire la fête avec des bouteilles à 1000€ »

                    Il serait temps de cesser de confondre « être à l’aise » ou « s’en sortir », et « être riche ». Manipulation .

                    Pour ma part, je m’en sors donc, mieux que certains et beaucoup moins bien que d’autres, et je dois faire partie de la fameuse « classe moyenne » qui travaille, innove, crée des richesses pour tous et ... cotise très largement, tant pour ceux qui ne peuvent pas que pour ceux qui profitent des niches fiscales.
                    Maintenant, rassurez vous, ceux qui ont plus de mal, au vu de l’évolution de notre société et étant donné qu’il n’y a plus que nous de ponctionné, nous vous rejoindrons dans quelques années à « tirer le diable par la queue ».
                    Mais, peut être, est ce là, l’idéal de certains ... « tout le monde au smic et emmaus » ?


                  • foufouille foufouille 30 août 2011 17:16

                    riche par rapport au smic et a tous ceux qui sont en dessous
                    http://inegalites.fr/spip.php?article190&id_mot=78

                    et tres peu nombreux


                  • zvince 31 août 2011 01:27

                    @ Alpo47

                    En 2008, source Insee, pour être dans les 10% des « plus aisés », il fallait avoir un niveau de vie avant redistribution (sans tenir compte des transferts sociaux) supérieur à 37.150€ par an, soit 3095€ par mois. Bizarrement, il n’y a pas de données plus récentes sur le site de l’Insee, mais cela n’a pas dû beaucoup évoluer en 2009 et 2010.

                    Avec 4000€ par mois, votre revenu est supérieur de près de 30% par rapport à ce seuil. Ce qui pourrait vous placer dans les 8, 7, voire 6% des plus hauts revenus, ce qui signifie qu’il y a entre 92 et 94% de la population qui gagne moins que vous.

                    Il semble que vous n’ayez pas conscience de ce fait. Selon vous, 4000€ par mois, ça permet tout juste à une personne seule de changer de pantalon quand elle le souhaite, et d’aller au resto de temps en temps.

                    J’ai vécu pendant un certain temps avec un peu moins de 2500€ par mois. Et je vivais bien. Je sortais tous les samedi soirs avec ma copine, resto, boite de nuit. N’étant pas une fashion victim, j’achetais plus volontiers des CD que des pantalons, chemises, ou chaussures. J’allais régulièrement chez le coiffeur, chez le dentiste, je faisais de la voile et de la plongée sous-marine. J’avais une belle télé, une bonne chaine stéréo (une vraie, avec des éléments séparés), un bon matelas pour mon dos sensible, et je partais en vacances. Par contre, j’ai toujours roulé en voiture d’occasion. Mais j’ai préféré investir la même somme qu’une voiture neuve (à crédit), pour acheter un catamaran de sport avec 2 copains (un Hobbie 21 pour ceux qui connaissent). Choix de vie. Bref, je vivais bien.

                    Vous dites que l’auteur stigmatise les classes moyennes, et oublie les 1% les plus riches. Qui sont très riches, nous sommes d’accord. Mais il semble que vous n’arriviez pas à accepter le fait qu’avec 4000€ par mois, vous ne faites pas partie de la classe moyenne, vous êtes riche.
                    Et si vous ne l’êtes pas (parce que vous n’épargnez pas), ce n’est pas parce que vous ne gagnez pas assez, mais parce que vous dépensez beaucoup (trop). J’aimerais bien savoir combien coûte, selon vous, un pantalon « correct », ou une paire de chaussures ...


                  • sisyphe sisyphe 30 août 2011 11:51

                    Le problème, c’est pas les riches ; c’est les pauvres 


                    France. De plus en plus de Français vivent avec moins de 954 euros par mois

                    Selon des chiffres publiés aujourd’hui par l’Insee, 13,5 % des habitants de France métropolitaine vivaient sous le seuil de pauvreté (moins de 954 € / mois) en 2009, soit une hausse par rapport à 2008 (13 %).

                    L’Insee publie aujourd’hui sa dernière étude sur la pauvreté en France. Elle révèle notamment que 13,5 % des habitants de France métropolitaine vivaient sous le seuil de pauvreté, soit moins de 954 € par mois, en 2009. Une tendance en augmentation puisqu’en 2008, ils étaient 13 %.

                    Les inégalités se creusent
                    Dans le détail, en 2009, 8,2 millions de personnes étaient considérées comme pauvres, contre 7,84 millions en 2008. Par ailleurs, cette étude confirme aussi que les inégalités se creusent entre les Français les plus modestes et les plus aisés. Elle relève notamment que « le niveau de vie des 10% des personnes les plus modestes (premier décile) est inférieur à 10.410 euros annuels, en baisse de 1,1% par rapport à 2008 ».

                    « Les plus modestes sont les plus touchés par la crise »

                    A l’autre extrémité, du côté des plus riches, « les déciles de niveau de vie supérieurs augmentent » et le niveau de vie des 10% les plus aisés est supérieur à 35.840 euros annuels, soit 0,7% de plus qu’en 2008, marquant néanmoins « un ralentissement dans la progression ». Conclusion de l’Insee : « Au total, commente l’Insee, le contexte de crise économique se répercute sur l’ensemble des ménages, mais ce sont les plus modestes qui sont les plus touchés. »

                    A savoir. Le seuil de pauvreté monétaire représente 60% du niveau de vie médian, qui était de 19.080 euros annuels en 2009 (1.590 euros par mois), soit 0,4% de plus qu’en 2008 (en euros constants, c’est-à-dire sans tenir compte de l’inflation)

                    Alors, oui ; taxer les riches réellement, réduire les niches fiscales, pour récupérer 50 milliards d’€uros volés à l’état, et, surtout, que plus personne ne soit, en France, sous le seuil de pauvreté ; c’est le minimum pour la 5ème puissance mondiale, non ? 


                    • jpm jpm 30 août 2011 12:39

                      Pour vraiment lutter contre la pauvrete sans stigmatiser les pauvres, il est temps de reflechir au Revenu Universel (RU). Distribue a chaque citoyen francais ou resident fiscal (homme ou femme, actif ou inactif, riche ou pauvre et jeune ou vieux) ce revenu de base d´un montant mensuel proche du seuil de pauvrete (954 euros) serait inconditionnel et se cumulerait avec les autres revenus d´activite. Il serait verse directement aux personnes et non pas aux menages, avec un montant reduit pour les enfants. Ainsi chacun serait incite a conserver ou retrouver un travail pour ameliorer son ordinaire... mais resterait libre de ses choix de vie.
                       
                      Ainsi, il ne serait plus necessaire de faire hypocritement la queue a Pole emploi, si vous souhaitez faire une pause dans votre carriere ou vous occupper d´un proche. Par ailleurs, chacun beneficiant de cette allocation mensuelle, il n´y aurait plus de raison de stigmatiser ceux qui s´en contenteraient.

                      Alors evidemment en contrepartie et afin d´en assurer le financement, les autres revenus, tous les autres revenus y compris les revenus financiers, seraient davantage taxes et surtout il faut supprimer l´ensemble des niches fiscales qu´il faudrait remplacer par des subventions directes uniquement lorsque c´est justifie et necessaire.

                      Cette mesure favoriseraient donc en premier lieu les travailleurs ou les retraites pauvres qui verraient immediatement leur situation s´ameliorer malgre le surcroit d´impot sur leur maigres revenus. Pour les autres, cela resterait une assurance de toujours avoir de quoi vivre quoiqu´il arrive. Cela serait donc un encouragement a entreprendre et cela redonnerait de la confiance aux gens.

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle

                      http://www.revenudexistence.org/objections.htm


                    • PhilVite PhilVite 30 août 2011 14:20

                      @ jpm

                      Malheureux ! Suppôt de Satan !
                      Faut-il encore que JL vienne vous morigéner ?  smiley


                    • jpm jpm 30 août 2011 17:45

                      Salut Philvite,

                      mais non, mais non, je ne crains plus notre ami JL et je me suis habitue a ces mouvements d´humeur des qu´il entend parler du RU. Je regrette juste qu´il refuse de discutter vraiment le sujet et d´apporter d´autres arguments que ses certitudes smiley Apres tout, le projet de Revenu Universel est surement ameliorable... mais pour cela il faut essayer de le comprendre et argumenter et non pas tout rejeter en bloc.


                    • PhilVite PhilVite 30 août 2011 18:08

                      Salut jpm,

                      Essayer de le comprendre ????

                      Sachez mon jeune ami que ce n’est pas JL qui décrit la réalité, mais la réalité qui épouse les visions de JL. Point final !

                      Dès que vous aurez admis cette prémisse, vous aurez accès au monde merveilleux de la pensée JLienne ! smiley

                      Mais pas avant !  smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès