Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Rose mafia : bouquet d’épines pour François Hollande

Rose mafia : bouquet d’épines pour François Hollande

La sortie de Rose mafia est un sacré caillou dans la chaussure des ambitions présidentielles de François Hollande. En effet, le livre choc du moment dénonce de multiples affaires politico-judiciaires dans lesquelles différents cadres du PS du Pas-de-Calais sont impliqués. Des affaires dont la majorité se sont déroulées alors que le candidat était Premier secrétaire du Parti et sur lesquelles il devra s'expliquer.

C’est un simple livre qui fait beaucoup de bruit. En dénonçant ses anciens camarades (et lui-même, qui avoue avoir participé à ce « système corrompu jusqu’à la moelle ») Gerard Dalongeville se doutait bien qu’il allait faire parler de lui. Surtout en peine campagne présidentielle.

Rose mafia nous décrit le mode de fonctionnement du Parti socialiste dans la fédération du Nord-Pas-de-Calais. Des pratiques socialistes dénoncées par Dalongeville, qui ressemblent à un mauvais polar des années 90.

Blanchiment d’argent, appels d’offre truqués, clientélisme, enveloppe de cash, emplois fictifs, surfacturations, vols d’archives, rétrocomissions, détournement d’argent public pour financer le parti : selon Dalongeville, les cadres locaux socialistes ne reculaient devant rien en matière de financement illégal de la vie politique. Au point de rendre incontournable le parallèle avec l’affaire Guérini, du nom du président du Conseil général des Bouches du Rhône impliqué dans plusieurs scandales de corruption.

L’auteur du livre, actuellement poursuivi pour corruption, décrypte ce « système généralisé de corruption » et doute que les responsables nationaux du PS aient pu ignorer les agissements troubles de cette fédération. Il pointe notamment du doigt François Hollande, premier secrétaire du PS pendant 10 ans et Martine Aubry, maire de Lille et figure incontournable du PS nordiste. Selon lui, les deux éléphants "ont été alertés à de nombreuses reprises sur les irrégularités existant dans la gestion financière de la fédération du Pas-de-Calais".

Gerard Dalongeville pose d’ailleurs la question de la présidence Hollande : si le PS détient le pouvoir étatique, ses petites baronnies locales n’auront plus aucun contre-pouvoir pour limiter ce genre de pratiques…


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Iren-Nao 25 février 2012 09:37

    Encore de l’enfoncage de porte ouverte.

    Iren-Nao


    • SNOOP 25 février 2012 10:40

      ça sent fort, ça sent très fort au ps
      du 13 au 62 en passant par la fédé d’aubry...
      montebourg voudrait nettoyer les écuries mais les apparatchiks tiennent le pouvoir rue solférino.
      nous voyons bien la collusion entre le monde politique et patronal.
      la sortie d’hollande à la city était comme un signe pour le marché (libéralisation, privatisations)
      inutile d’aller voir les salariés sur le terrain
      hollande et sarkozy servent d’autres intérêts.


      • Imhotep Imhotep 25 février 2012 10:55

        N’est-ce pas un membre de l’équipe de Hollande qui est dans la mire de la justice pour trafic d’influence en ce moment ? N’est-ce pas Hollande qui a été d’une lâcheté insondable et menteur dans l’affaire Banon ? N’est-ce pas Hollande qui était premier secrétaire du PS quand il y a eu fraude massive au PS pour l’élection d’Aubry quand Royal voulait porter plainte ? N’est-ce pas Hollande qui ne cesse de retourner sa veste : loi de 1901, retraite à 60 ans, les 60 000 emplois et la plus belle de toute devant la finance de Londres ?


        • geo63 25 février 2012 11:11

          Là Imhotep vous tapez fort, doit-on finalement mettre Hollande en prison définitivement et pourquoi pas lui couper les c.... ?

          Bayrou est immaculé nous le savons tous.

          Je n’arrive pas à comprendre, en faisant référence à la grande qualité de vos nombreux articles, certaines de vos réactions, dont celle-ci.


        • Imhotep Imhotep 25 février 2012 12:08

          Cela vient du simple fait que ces faits sont vrais et vérifiables et surtout que Hollande m’a extraordinairement déçu. Il fait des bons mots au lieu de répondre au fond, il invite Noah quand il parle de lutter contre la fraude, va rassurer les marchés financiers anglais, va dîner avec BHL à 140 € la salade, va dîner avec l’évadé fiscal Hallyday, évadé fiscal, richissime et de droite ! et également alors que Bayrou a été toujours correct avec lui, critiquant politiquement son programme il a osé écrire que le programme de Bayrou était le vide sidéral. Ce genre d’argument est une honte et anti-démocratique. Qu’il dise que le programme de Bayrou est mauvais, inapplicable, stupide, pour les uns et pas les autres, cela est le débat démocratique, mais parler de vide est un non sens factuel est une honte politique. Ce n’est que de la com. Hollande n’est plus qu’une outre de com, il va au match de rugby, lui qui prône la laïcité il se précipite au dîner du CRIF et là il s’est laissé aller à de la pure forme dans son livre pour attaquer Bayrou. C’est minable, tout simplement. Finalement ce n’est qu’un pantin qui court comme Sarkozy après les études d’opinion, fait du communautarisme, se renie, fait des bons bons qui sont très loin des enjeux (le référendum c’est les élections présidentielles, quelle connerie ! Sarkozy est un petit enfant qui bafouille ! C’est digne ça ? C’est à la hauteur des enjeux ça ?).


        • posteriori 25 février 2012 22:36

          Depuis le jour ou il est candidat, pas un jour sans que tu tapes sur hollande, faudra m’expliquer quand t’as eu le temps d’être deçu. Fais ton job de bayroulâtre et arrête de raconter des salades. Le cas banon c’était du tout prêt pour dsk, rose mafia du tout prêt pour aubry, mais vous avez rien préparé contre hollande, quelle bande de buses la sarkozye, pas sérieux tout ça. Sinon j’ai un scoop, pour l’affaire des diamants de bokassa, il paraitrait que hollande était au courant et il n’a rien fait !


        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 25 février 2012 11:14

          "Gerard Dalongeville pose d’ailleurs la question de la présidence Hollande : si le PS détient le pouvoir étatique, ses petites baronnies locales n’auront plus aucun contre-pouvoir pour limiter ce genre de pratiques…"

          À moins que ce ne soit le contraire : le contre-pouvoir des électeurs sera plus vigilent encore.

          Je ne connais personne au PS ou sympathisants qui accepte ce système maffieux. Moins encore si le PS est au pouvoir. Nous pouvons faire confiance à la volonté des adhérents du PS de faire le ménage en son sein.


          • pissefroid pissefroid 25 février 2012 11:31

            Je pense que c’est ce qui se passera (dernière phrase du dernier alinéa).


          • Massaliote 25 février 2012 17:41

            « Je ne connais personne au PS ou sympathisants qui accepte ce système maffieux. » smiley

            Non, personne n’a accepté le système Guérini-Andrieux durant des décennies à la fédé des BDR smiley

            Les mises en examen sont du harcèlement judiciaire sans aucun fondement smiley


          • gordon71 gordon71 25 février 2012 23:28

            Je ne connais personne au PS ou sympathisants qui accepte ce système maffieux.


            vous êtes très drôle

            ou alors vous ne connaissez vraiment pas grand monde au PS...

            ou les deux

          • keiser keiser 25 février 2012 11:46

            Décidemment , les traitres au PS , cela devient récurrent .
            C’est sur que Sarko , lui , il tient son petit monde , je sais pas par où ?... mais ça marche .
            Après Besson , devenu plus FN que le Roi , l’autre abruti aux lunettes de Allegre , voila le Judas primeur . Celui là il en croque et ça ne lui suffit pas , faut en plus qu’il balance .

            Lui , c’est sur qu’il a droit à une invitation au bal des fumiers , c’est pathétique .

            J’étais mort de rire quand les guignols l’ont massacrés en direct . smiley


            • posteriori 25 février 2012 22:58

              Pas d’accord Allegre est un homme bien, c’est un peu le don quichote du ps, la crise climatique seul contre tous, degraisser le mamouth seul contre tous, et à la fin il trahit le ps quand il est sûr que sarkozy va perdre, si ça c’est pas de la dignité de haut niveau !


            • wesson wesson 25 février 2012 14:00

              bonjour l’auteur,

              "La sortie de Rose mafia est un sacré caillou dans la chaussure des ambitions présidentielles de François Hollande. En effet, le livre choc du moment dénonce de multiples affaires politico-judiciaires dans lesquelles différents cadres du PS du Pas-de-Calais sont impliqués."

              Pour essayer de montrer à quel point les affaires politico-judiciaires sont finalement assez peu importantes dans le paysage Français, je me permet de reproduire cette liste piquée sur un forum de médiapart :

              Alain Agostini (UMP) 2008, condamné pour proxénétisme aggravé en bande organisée.

              Alain Carignon (UMP) 1999, condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins.

              Alain Ferrand (UMP) 2006, condamné pour faux et usage de faux. 1998, condamné pour prises illégales d’intérêts et condamné pour fraude fiscale.

              Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt.

              Alain Tuduri (UMP) 2009-2010, condamné pour discrimination raciale, pour avoir préempté les biens immobiliers que voulait acheter des personnes d’origines étrangères dans sa commune.

              Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation.

              Brice Hortefeux (UMP) 2010, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Il a également été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général a requis sa relaxe, la décision a été mise en délibéré au 15 septembre.

              Brigitte Barèges (UMP) 2011, condamnée pour refus de mariage.

              Bruno Sandras (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.

              Charles Fabre (UMP) 2010, mis en examen pour favoritisme.

              Charles Pasqua (UMP) 2009 à 2010, condamné pour trafic d’influence, pour favoritisme, pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. Il est cité dans l’affaire de recel d’abus de biens sociaux pour l’association France Afrique Orient. Il également mentionné dans l’affaire du financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics.
              Christian Vanneste (UMP) 2006 et 2007, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité.

              Claude Polony (UMP) 2001-2009, reconnu coupable de prise illégale d’intérêt, favoritisme et détournements de fonds.

              Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Il avait déjà été condamné pour harcèlement moral.

              Damien Meslot (UMP) 2010, condamné pour outrage à magistrat, mis en examen pour atteinte ou tentative d´atteinte à la sincérité d´un scrutin.

              Denis Gautier-Sauvagnac (UMP) 2008, mis en examen pour blanchiment d’argent.

              Denis Jacquat (UMP) 2011, condamné pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales.

              Didier Schuller (RPR-UMP) 1994, il s’enfuit aux Bahamas après la révélation d’une tentative de déstabilisation du juge Éric Halphen puis il continue sa cavale en Dominique Républicaine où il bénéficie d’une protection diplomatique, avant de revenir en France.2005, condamné pour financement illégal de sa campagne.2007, condamné pour avoir fait financer de façon occulte des activités politiques.

              Dominique Paillé (UMP) 2004, condamné pour abus de confiance.

              Frédéric Chazal (UMP) 2010, condamné pour diffamation.

              Gaston Flosse (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.

              Georges Tron (UMP) 2011, mis en examen pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol.

              Gérard Dezempte (UMP) 2006, condamné pour discrimination.

              Gérard Larrat (UMP) 2011, condamné pour constitution de partie civile abusive ou dilatoire dans le but de nuire à son adversaire socialiste.

              2011, mis en examen pour complicité d’atteinte à la sincérité du scrutin, complicité de faux administratif et usage et complicité de manœuvre frauduleuse tendant à l’exercice irrégulier du vote par procuration, son élection a été annulée.

              Gilles Forray (UMP) 2006, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

              Guy Drut (UMP) 2005, condamné pour avoir bénéficié d’un emploi fictif.

              Guy Wildenstein (UMP) 2011, mis en examen pour recel d’abus de confiance.

              Henry Chabert (UMP) 2002, condamné pour recel d’abus de biens sociaux.

              Jacques Blanc (UMP) 2009, mis en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt.

              Jacques Masdeu-Arus (UMP) 2006 à 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

              Jacques Myard (UMP) 2009, condamné pour diffamation.

              Jean Reynaud (UMP) 2004, condamné pour prise illégale d’intérêt. 2006, condamné pour harcèlement moral et dégradation des conditions de travail.

              Jean Tiberi (UMP) 2009, condamné pour occupation illégale des locaux de sa permanence et fraude aux électeurs.

              Jean-Louis Garnier (UMP) 2011, condamné pour coups et blessures.

              Jean-Louis Masson (UMP) 1997, condamné pour avoir financé la campagne d’un concurrent afin d’affaiblir sa rivale à droite.

              Jean-Paul Alduy (UMP) 2008, son élection est annulée pour fraude.

              Jean-Paul Fournier (UMP) 2009 à 2010, condamné pour prise illégale d’intérêt.

              Joëlle Ceccaldi-Raynaud condamnée (UMP) 2006, condamnée pour diffamation et complicité de diffamation.

              Joëlle Ferrand (UMP) 2010, condamnée pour prise illégale d’intérêt et malversations.

              Laurence Spicher-Bernier (UMP) 2010 à 2011, condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat et escroquerie.

              Lionel Cressiot (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.

              Lucette Michaux-Chevry (UMP) 2002, condamnée pour favoritisme dans l’attribution de marchés publics.

              Manuel Aeschlimann (UMP) 2009, condamné pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public.

              Marie-Jeanne Bozzi (UMP) 2002, condamnée pour proxénétisme aggravé, association de malfaiteurs et dissimulation de travail clandestin.

              2007, condamnée pour soustraction au paiement de l’impôt, omission de déclaration et fraude fiscale.

              2009, mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un homicide en bande organisée.

              Maurice Gutman (UMP) 2010, condamné pour proposition sexuelle à une mineure de 12 ans.

              Michel Buillard (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.

              Michel Habig (UMP) 2006, condamné pour avoir fait incendier 14 caravanes appartenant à des Roms installées sur un terrain municipal.

              Nicolas Bazire (UMP) 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.

              Olivier Deleu (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.

              Olivier Rey (UMP) 2008, condamné pour violences, menaces et dégradation grave du bien d’autrui à raison de la religion.

              Pascal Buchet (UMP) 2007-2011, condamné pour harcèlement moral ayant mené au suicide.

              Patrick Balkany (UMP) 2003, condamné pour injure publique et pour diffamation. 1999, condamné pour avoir rémunéré aux frais du contribuable trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny.

              Philippe Brun (UMP) 2011, condamné pour fraudes et multiples abus de biens sociaux.

              Pierre Bédier (UMP) 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

              Philippe Pemezec (UMP) 2010, condamné pour injures. 2007, condamné pour irrégularités lors de sa campagne, son élection sera annulée.

              Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) 2004, condamné pour blanchiment d’argent.

              2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.

              René Vestri (UMP) 2009, condamné pour travail dissimulé.

              2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malfaiteurs.

              Richard Cazenave (UMP) 1999, condamné pour abus de biens sociaux.

              2004, condamné pour recel et complicité d’abus de biens sociaux.

              Serge Dassault (UMP) 1998, condamné pour corruption. 2010, condamné pour procédure abusive.

              2009, condamné pour avoir acheté des voix lors des municipales.

              Thérèse Aillaud (UMP) 2002, condamnée pour détournement de fonds publics.

              Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarközy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie.

              2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.

              Thierry Leprince (UMP) 2007, condamné pour viol sur une mineure de 12 ans.

              Vincent Toni (UMP) 2008 et 2011, condamné pour corruption passive.

               Xavier Dugoin (UMP) 1997 , condamné pour trafic d’alcool, salaires fictifs et corruption. 1999 à 2000, condamné pour abus de confiance, détournement de fonds publics, falsification de documents administratifs et prise illégale d’intérêt. 2001, mis en examen dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs du conseil général de l’Essonne, cette procédure sera annulée pour vice de forme.

              Voilà. Maintenant, que peut-on dire alors des affaires politico-judiciaires de l’UMP ?


              • Talion Talion 25 février 2012 14:40

                Cette liste c’est beau comme un poème !  smiley

                Mais ne boudons pas pour autant notre plaisir alors que la merde éclabousse aujourd’hui avec générosité le parti socialiste... Le degré de jouissance n’en est pas moindre... Bien loin de là !  smiley 


              • SNOOP 25 février 2012 15:59

                en effet, ump -ps-modem-pcf...même combat...mêmes casseroles !


              • Talion Talion 25 février 2012 16:06

                Personnellement je trouve l’expression anglaise de circonstance particulièrement poétique : « Same shit, different ass ! »


              • florent1968 florent1968 27 février 2012 10:58

                Nous pouvons toujours taper sur les élus quelque soit leurs couleurs politiques, car il y a des élus PS, UMP et même FN qui ont été condamnées par la justice.

                Ce que nous ne devons pas oubliés c’est que les élus sont au départ des personnes comme vous et moi issus d’associations . D’associations politiques.

                Ainsi repensons aux differentes affaires qui sont sorties ces dernières années et qui ont touchées les grosses asssociations. Le président de la FFT, le président le la Lutte contre le Cancer .
                Sommes nous certains que tous les clubs de sports soient bien gérés ?

                Peut on demander aux présidents des ligues et fédérations d’être responsables des actes commis par les présidents des associations locales ?
                Si oui ça va dépoter dans le sport !

                Car il faut être logique ! Ce que nous demandons à un secteur, nous devons le demander à tous les secteurs. Qu’ils soient politique ou associatifs.

                Combien de présidents de clubs et repsonbles de fédérations ont ils ainsi couverts des actes délictueux de violences sexuels sans lancer une seule enquete ?
                Combien de présidents de clubs pourraient ils être poursuivis pour trafics (entre amis) d’alcool

                En pourcentage, que se soit dans les partis politiques, autant que dans toutes la société.
                vous aurez toujours et partout des personnes sincéres et honnetes qui seront la très grande majorité sur lesquels nous pourrons compter.
                 Dans le système associatif, comme politique, à droite comme à gauche vous aurez des personnes qui feront avancer la société et qui n’attendront rien en échange, pas même un merci
                Vous retrouverez même ce shéma dans votre famille, ou vous aurez une minorité de personnes sur lesquelles vous pourrez compter constamment compter sans qu’elles ne vous demandent rien en retour, la majorité qui feront leur vie sans rien demander à personne, et une minorité qui tenteront toujours d’obtenir quelques choses des autres.

                La plupart du temps ce sera celles qui en feront le plus pour les autres qui seront critiquées par celle qui en font le moins.

                J’en reviens aux Elus.
                sur 500 000 élus 490 000 ont une indemnité de moins de 1 000 € par mois voir pas d’indemnité du tout !
                Je ne peux que vous encourager à vous présenter si vous n’êtes pas satisfait de la façon dont ils remplissent leurs missions.

                Pour cela rien de plus simple : Constituer à 2 une association politique et c’est parti !

                Alors banco


              • gordon71 gordon71 25 février 2012 23:08

                bonsoir 


                dalongeville gaffe, 

                pensez à Boullin, Degrossouvre, Bérégovoy, Pelat, yann Piat ....

                une balle éperdue, çà arrive si vite 



                • VOUS AVEZ DEJA VU UNE ROSE TRICOLORE.....,,, ????

                  sans méluch ...montebourg...joly...migaud ...segoau centre d’un conseil de ministres restreint..

                  6 a 8 ministres comme en allemagne. moitié de députés et sénateurs en moins

                  ET 3000 COMMUNAUTES DE COMMUNES AU LIEU DE 36600 COMMUNES
                  600000 ELUS NON .....................60000 SUFFISENT largement ...80 MILLIARDS PAR AN REMPLCAES PAR 40 MILLIARDS .DONNES A CEUX QUI EN ONT BESOIN.....LE TIERS MONDE EUROPEEN..NOUS

                  SANS CELA LE PS FERAIT UNE POLITIQUE DE DROITE....
                  et vive la ROSE ROUGE SANG..


                  • maximus 27 février 2012 21:23

                    C’est marrant cette histoire de livre.
                    Personne, pas un bruit de couloir, rien,nada, un lourd silence ( ennuyé ) sur le brûlot juste édité et en rupture de stock.
                    L’info qui devrait normalement incendier le PS en ce moment.
                    Médias, médias quand tu nous tiens !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

pietrovich


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès