Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Royal, Chevènement, le baiser qui tue !

Royal, Chevènement, le baiser qui tue !

Jean-Pierre Chevènement vient de se rallier à Ségolène Royal. Sous couvert de rassemblement, ce soutien du président d’honneur du Mouvement républicain et citoyen risque de plomber la campagne de la candidate du PS. C’est peut-être tant mieux pour la sociale-démocratie !


Comment concilier honnêtement les positions nationalistes de Jean-Pïerre Chevènement et l’ouverture prétendument réformiste affichée par Ségolène Royal ? La question mérite qu’on s’y arrête un instant.

Une contradiction saute aux yeux entre les deux personnalités socialistes. La présidente de la région Poitou-Charente ne cesse d’affirmer, partout où elle passe, que notre pays doit connaître une nouvelle étape dans sa décentralisation. On peut "débloquer la France à partir du dynamisme des territoires qui la composent", a dit Ségolène Royal, le 23 novembre dernier, devant 22 présidents de région socialistes rassemblés autour d’elle (voir le site du Nouvel observateur)

A cette occasion, la candidate socialiste a annoncé que si elle était élue chef de l’Etat, elle inaugurerait "un nouvel espace de transfert des responsabilités" de l’Etat central vers les collectivités locales. La chef de file du PS envisage même de "transférer la totalité des outils de politique de l’emploi" vers les régions ou bassins d’emploi. En clair, cela signifie que le gouvernement national n’aurait plus seul la maîtrise de l’initiative économique. Sur le site Internet du MRC, présidé par Jean-Pierre Chevènement, on lira la position inverse, et ce n’est pas une surprise. Pour l’ancien ministre, la politique de l’emploi est le domaine réservé de l’Etat central (le site du MRC).

En ce qui concerne l’Europe, le néant dans lequel plane Ségolène Royal laisse la porte ouverte au souverainisme forcené de Jean-Pierre Chevènement. Pourtant, à ce sujet, les adhérents du PS n’ont-ils pas désavoué Laurent Fabius lors du vote interne sur le candidat à la présidentielle ? Qu’importe ! L’accord politique Royal-Chevènement prévoit notamment une réorientation de la construction européenne, la réforme de la Banque centrale (sur quelles bases ?) et la lutte contre l’euro cher (comment ?)... Les partisans d’une gauche antilibérale seront-ils séduits ? Incohérence et mensonge apparaissent en tout cas comme les deux mamelles de la campagne « royaliste ».

Cette course au pouvoir surprême ne s’embarrasse ni de clarté ni de vérité. Elle méprise carrément les électeurs en se moquant de leur intelligence.

En fait, le ralliement de Chevènement n’est qu’une stratégie pour se refiler quelques places entre vieux amis. Là-dessus, il n’y a pas de doute, les deux parties qui ont conclu leur accord comme deux boutiquiers ont annoncé la couleur dans les médias : le MRC a obtenu dix circonscriptions pour les législatives et six suppléants. Le député-maire de Belfort espère ainsi conserver son siège, même s’il affirme : "Rien ne me forçait à me retirer, je le fais en pleine conscience pour ouvrir la voie à une dynamique dès le premier tour".

Conclusion : les partisans d’une sociale-démocratie moderne, qui se réclament d’une certaine gauche, ont du souci à se faire, s’ils parient sur la candidature Royal. Peut-être feraient-ils mieux de regarder du côté de... François Bayrou. Le président de l’UDF, lui, a au moins le mérite de la cohérence lorsqu’il parle de réforme pour la France et de projet pour l’Europe.

Laurent Watrin

http://eurocitoyen.blogspirit.com


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (266 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • Manu (---.---.86.81) 12 décembre 2006 13:27

    Je vous cite : « Pourtant, à ce sujet, les adhérents du PS n’ont-ils pas désavoué Laurent Fabius lors du vote interne sur le candidat à la présidentielle ? ». Effectivement, et je dirais même plus, les Français ont désavoué le PS (et l’UMP), en votant non à 55% au Traité Constitutionnel. Position tenue par JP Chevenement et d’autres. Alors ou est le problème ?


    • (---.---.100.180) 12 décembre 2006 20:22

      Mais de toute façon, ils sont tous pour l’Europe des multinationales. Même Fabius fait partie de la Trilatérale.


    • watrin (---.---.27.234) 13 décembre 2006 11:42

      J’entends bien votre critique sur le TCE. Le « non » ne signifie pas pour autant que les Français soient majoritairement anti fédéraliste européen. C’est un autre débat. Ce que je trouve choquant dans le ralliement de Chevènement à Mme Royal, c’est aussi et surtout le paradoxe évident, dans le débat national, entre les positions très jacobines du président d’honneur du MRC et celles plus « régionalistes » de Mme Royal.


    • watrin (---.---.237.176) 17 décembre 2006 16:20

      Le problème, c’est qu’on ne peut pas confondre la volonté de faire l’Europe avec la volonté de la défaire. Comment prétendre raisonnablement que le « non » au TCE est un non contre l’Europe en soi.


    • Jade (---.---.134.38) 12 décembre 2006 13:34

      « Pourtant, à ce sujet, les adhérents du PS n’ont-ils pas désavoué Laurent Fabius lors du vote interne sur le candidat à la présidentielle ? »
      Je ne pense pas que Fabius ait été désavoué (il avait même doublé son score de votant par rapport aux sondates)... Si ségolène est passée d’après moi il suffit de regarder du coté des médias.. les militants ont autant regardé les sondages que les politiques le font et face a sarko seule royale faisait bonne figure coté sondage.. ils ont donc voté pour celle qu’ils pensaient le plus à même de gagner.. tout comme mam se verra soufflé la place par sarko..c’est pas plus compliqué

      « la réforme de la Banque centrale (sur quelles bases ?) »
      comme par exemple que le directeur de la BCE soit déterminé par des voix démocratiques (donc des votes) ce qui n’est pas le cas actuellement..

      Bref mis à part tout ça je suis d’accord avec toi sur le fond, tout ceci n’est qu’une alliance pour permettre aux deux de s’y retrouvé dans leurs petites affaires.. au ps des candidatures en plus et au mrc des places dans les circonscriptions...


      • FredSud37 (---.---.196.229) 12 décembre 2006 20:38

        La fulgurante ascension de la candidate officielle de la presse « people » et de la « gauche caviar » est clairement analysée : ICI.

        La vidéo de l’intervention de Jean-Luc Mélenchon lors de la réunion de travail des Collectifs Unitaires est disponible : ICI.

        Pour la République Sociale


      • FredSud37 (---.---.196.229) 12 décembre 2006 21:06

        ...est disponible : ICI.

        Salut & Fraternité.


      • testedaza (---.---.124.170) 12 décembre 2006 13:45

        oui , c’est bien le baiser qui « pue »

        c’est tant mieux pour sarkozy , car son orientation politique en faveur de l’ europe est claire et son entourage parait beaucoup plus structuré

        mouflette a peut etre assuré hier sa presence au second tour des presidentielle ( contrairement au pauvre jospin qui doit ronger son frein devant le ralliement calculateur de chevenement et qui demeure son principal fossoyeur d’avril 2002 ) , mais elle devra expliquer aux francais entre les 2 tours ,comment elle va s’y prendre pour dirriger une caleche à plusieurs anes , tirant chacun dans une direction opposée


        • UGH (---.---.29.83) 12 décembre 2006 13:57

          Chevènement.... Chevènement.... il n’était pas dans le coma celui-là ??? smiley


          • parisien (---.---.203.7) 12 décembre 2006 14:30

            Votre article n’a aucun sens objectif et ne portant aucun argument valable, il est tout simplement partisan, rien de plus.

            Tout d’abord, je vous rappelle une chose, qu’ en terme de rapprochement politique, ou du moins un accord politique, il ne s’agit pas d’être en total accord ou desaccord avec l’autre, mais de trouver un terrain d’entente. Combien même les positions de Mme Royal sont en contradiction avec celles de M Chevenement, ça signifie tout simplement qu’ils ont su trouver le meilleur d’entre eux pour s’unir dès le premier tour, et rien d’autres. Rien des petites cuisines que vous laissez entendre, qu’il y ait des accords en terme de circonscriptions il n’y a rien d’anti démocratique ou de choquant. Votre article n’est que d’une subjectivite criante. Si Chevenement accepte de s’allier au PS c’est qu’il a su être convaincu par les positions de Mme Royal. ça ne signifie pas qu’elle « brade » ses idées pour faire plaisir au MRC (j’en doute fort). Ce sont deux responsables politiques qui ont su trouver un terrain d’entente pour s’allier, point barre.


            • agosin (---.---.228.146) 13 décembre 2006 10:15

              @ parisien

              Quelle belle ouverture d’esprit, et si rare à gauche...

              On s’en souviendra lors des inévitables ralliements qui interviendront en faveur du candidat libéral.

              Votre approbation (si vous conservez le même pseudo...), sera alors, la bienvenue.


            • watrin (---.---.27.234) 13 décembre 2006 11:44

              Je revendique la subjectivité. Merci d’avoir noté qu’elle était criante.


            • marathon (---.---.103.20) 12 décembre 2006 14:50

              Bizarre cette analyse du tout ou rien. Il n’y a donc rien à en tirer de positif ? Vraiment rien ? La politique évolue au gré des alliances. Des mariages de carpe et de lapîn, il y’en a à gauche comme il y en a à droite. Réflechissez bon sang. A l’UMP, ils ne font pas pareils ? Vous dites « Cette course au pouvoir suprême ne s’embarrasse ni de clarté ni de vérité. Elle méprise carrément les électeurs en se moquant de leur intelligence » Avec une affirmation comme celle la soit vous débarquez soit vous prenez vous vous moquez de l’intelligence de vos lecteurs. En clair quand vous écrivez ce que vous écrivez c’est que vous êtes un expert en matière de tromperie. dans votre démarche vous avez oublié l’essentiel l’objectivité.


              • watrin (---.---.27.234) 13 décembre 2006 11:47

                L’objectivité n’existe pas. C’est une vue théorique qui a une conséquence ignoble aujourd’hui dans la presse : museler les journalistes dès qu’ils émettent une opinion et les cataloguer dans la rubrique des « communicants » ou des « pubilicatires ». Ce sont deux autres métiers bien distincts.


              • Gecka 12 décembre 2006 15:09

                Et l’objectivité dans tout cela ? Un article qui n’est fait que de parti pris ne peut pas être pris au sérieux !

                « Incohérence et mensonge apparaissent en tout cas comme les deux mamelles de la campagne royaliste. »- sans rien démonter, ces propos laissent plutôt penser à une campagne de propagande.

                « En fait, le ralliement de Chevènement n’est qu’une stratégie pour se refiler quelques places entre vieux amis. Là-dessus, il n’y a pas de doute, les deux parties qui ont conclu leur accord comme deux boutiquiers ont annoncé la couleur dans les médias » Pourquoi un tel procès d’intentions ? Et même si des accords sont pris entre Mme Royal et M. Chevènement, comment cela aurait il pu se faire, s’il n’y avait aucune concordance de vue entre eux ?


                • Le sudiste (---.---.58.204) 12 décembre 2006 19:55

                  @ gecka. « comment cela aurait il pu se faire, s’il n’y avait aucune concordance de vue entre eux ». Tu es d’une naïveté affligeante... Mais bon, va voter, c’est la démocratie.

                  @ l’auteur. Je suis assez d’accord. Mais c’est difficile d’aller contre la meute n’est-ce pas ? Au fait c’est pas la même meute qui voyait Jospin président en 2002 ? La même meute qui nous a finalement refilé un Chirac pour 5 ans ? La même meute qui va donner la présidence (le Pen mis à part) à celui qui sera en face de la Ségolène en 2007 ? Alors si c’est Bayrou, tant mieux. Si c’est Sarko, tant pis. Ségolène présidente ? Oui, si elle est en face de Le Pen au 2ème tour. Dans un autre cas ? Oh ?

                  Allez, votez négatif, faites-moi faire l’autruche ! Que je sois avec vous ! Mettez moi la tête dans le sable...


                • philippe (---.---.92.152) 14 décembre 2006 20:33

                  bonjour,

                  je pense que cette alliance peut faire perdre S.Royal au second tour ( si elle y parvient )

                  au vu de sa popularité et si celle ci se maintient ,il valait mieux pour elle, compter les voix de Chevenement en dehors pour le second tour...tout à fait le contraire de Jospin * qu’en pensez vous ?


                • (---.---.74.149) 9 janvier 2007 18:37

                  un parti pris peut être en accord avec la réalité .il peut arriver qu’une position prise a priori concorde avec une autre intelligente et longuement reflechie (Il y a bien des gagnants au loto).ce n’est peut être pas la meilleure façon de faire un choix(on peut faire preuve de plus d’intelligence)mais je ne vois pas pourquoi un parti pris ne serait pas sérieux à moins que ce jugement soit un autre parti pris.Chacun jugera avec ou ss parti pris .


                • Bourricot Zerth 12 décembre 2006 15:35

                  Tout ça pour nous dire qu’il faut regarder du côté de Bayrou. Ne trouvez vous pas les électeurs assez intelligents pour disposer d’eux même ?

                  Et si je suis social démocrate et que F Bayrou me convient pas vous allez me dire quoi ? De rejoindre les sarkozystes de gauche ?

                  Bref passons, un point important qui démontre une inconnue sur la politique de l’emploi.

                  L’emploi est de moins en moins géré par l’Etat. En effet avec les deux lois de décentralisation et quelque milliers de décret qui les ont accompagné, l’initiative économique est bien dans nos collectivités territoriales et de manière de plus en plus présente.

                  Deux chiffres. L’Etat a un budget de 280 milliards d’euros Les collectivités territoriales ont un budget de 190 milliards d’euros, la différence se réduit d’année en année. Les compétences d’emploi sont de plus en plus le propre des communautés de communes avec les missions locales et des régions avec les pôles de compétitivité industriels. Un exemple : la création de l’eurorégion franco-espagnole. une initiative gouvernementale ? Non, une initiative des régions Midi Pyrénées et Languedoc Roussilon. Cet ensemble est la région provinciale qui devient la plus dynamique économiquement.


                  • watrin (---.---.27.234) 13 décembre 2006 11:49

                    Je reconnais que la région a une initiative en matière d’emploi. Mais la politique de l’emploi reste dirigée de Paris. Sans l’accord et les fonds de l’Etat central, point de projets en région.


                  • C.D².MAB (---.---.45.215) 12 décembre 2006 15:44

                    Je pense qu’il faut prendre l’habitude de s’adapter aux méthodes de Madame Royal.

                    Une question se pose : Comment éviter que Chevénement refasse ce qu’il a fait à Jospin en 2002 ? Combien ça coute Chevénement ? 5 à 10 députés ? Ok - c’est jouable et on passe au problème suivant.

                    Attention : il y a un accord qui engage les parties ? c’est là qu’il y aura un bug ? Non , il n’y a pas de bug - Le TCE prévoyait l’indépendance de la BCE, Madame Royal était d’accord et Chvénement était contre ? On va revoir ça - Quand ? Comment ? C’est parce que je suis une femme que vous me posez ces deux dernières questions ?

                    On passe à autre chose : les inscriptions des jeunes sur les listes électorales...

                    ça risque d’être comme ça tout le temps et Sarko ne va pas tenir la cadence.

                    Les électeurs risquent de se fatiguer aussi ? Ce n’est pas certain, car personne en dehors de Madame Royal, n’avait mesuré à quel point les électeurs n’écoutaient plus le discours politique ambiant. Même DSK, bien plus apte que Madame Royal à mettre en place les vraies solutions aux problèmes, n’a pu faire entendre sa voix.

                    Une fois aux affaires, Madame Royal changera de méthode ? Rien ne le prouve et l’habitude de faire sans cesse des « coups » peut l’entrainer à continuer.

                    Jusqu’où ? Notre histoire est pleine d’aventures de ce type et on n’en a jamais tiré le moindre enseignement. ça fait peut être partie de l’esprit français !


                    • rosay (---.---.66.203) 12 décembre 2006 15:54

                      C’est le baiser des mafieux . Salut et fraternité .rosay.


                      • Vaevictis (---.---.146.182) 12 décembre 2006 16:35

                        Bonjour, j’espère qu’en tant que journaliste vous n’êtes pas spécialiste en politique car menfin ! La politique c’est : compromis et rapports de forces. Il n’est point besoin pour cela de remonter à Machiavel qui était un grand patriote. Les alliances de JC et SG c’est le B. A. BA de la politique pratiqué par tous les politiques (y compris Bayrou, y compris les extrêmes). La politique (science du pouvoir) est un monde impitoyable.


                        • watrin (---.---.183.159) 15 décembre 2006 13:38

                          J’aime recevoir des leçons de journalisme. N’hésitez pas. Personnellement, je crois que ce qui manque le plus aux journalistes, en ce moment, c’est l’esprit critique et le « sens politique » que vous semblez détester. On n’est pas obligé de se résigner au « monde impitoyable ».


                        • konébien (---.---.232.158) 12 décembre 2006 16:44

                          c’est surtout le +sûr moyen de faire du parti des pécheurs à la ligne ,le premier parti de France... le mélange del’huile et de l’eau ça ne fera jamais une vinaigrette et en langage culinaire cela s’appelle se vendre pour un plat de lentilles. Chevènement est beaucoup plus proche idologiquement de Lepen que de Royale ,Mais lepen ne peut accorder de circonscriptions "éligibles.... bonjour les cocus chevènementistes... je ne saispas pourquoi mais nombre d’électeurs sincères ne vont pas apprécier


                          • Jade Jade 12 décembre 2006 17:16

                            chevènement serait proche de le pen de par ses idées et son parti politique ? :-0 chevenement est a gauche et le pen extreme droite ! y’a pas un défaut dans l’énoncé la ? si on voit le moindre truc social de le pen dans son programme c’est purement démago et si tu vois dans le programme chevenement qu’il est pour la suppression des impots la je dirai que tu as du te droguer smiley.. bref la seule idée qu’ils peuvent peut etre avoir en commun c’est définir une france forte avec un pouvoir étatique fort.. mais si tu te limites a cela pour dire que chevenement est proche de le pen alors la ! smiley


                          • PasKal (---.---.201.240) 12 décembre 2006 17:41

                            C’est clair que les socio-démocrates (tout comme ceux qui refusemt la dérive fascisante de l’UMP orchestrée par les sbires acoaillons ex-membres d’Occident et autres groupuscules fascites qui entourent de très-très près Sarkosy-de-Nagy-Bocsa), feraient bien mieux de se tourner vers Bayrou. Ils le feront d’ailleurs...


                            • PasKal (---.---.201.240) 12 décembre 2006 17:42

                              C’est clair que les socio-démocrates (tout comme ceux qui refusemt la dérive fascisante de l’UMP orchestrée par les sbires ’avocaillons’ ex-membres d’Occident et autres groupuscules fascites qui entourent de très-très près Sarkosy-de-Nagy-Bocsa), feraient bien mieux de se tourner vers Bayrou. Ils le feront d’ailleurs...


                            • (---.---.229.236) 12 décembre 2006 17:44

                              Pour traité l’UMP e fachiste, il ne faut pas avoir toutes les faculté mentales que la Nature accordes généralement à l’animal humain..

                              Ou alors on cherche à banaliser le Nazisme, pour le réabiliter, ou par anti-sémitisme, mais là, c’est autre chose.


                            • Xavier (---.---.148.35) 12 décembre 2006 19:49

                              Allez ! hop ! Je t’offre un point Godwin smiley Tu l’as bien mérité smiley


                            • testedaza (---.---.124.170) 15 décembre 2006 11:41

                              paskal

                              tes propos sont totalement insultants à l’égard de l’UMP et de monsieur SARKOZY

                              voila un revisionniste de plus

                              honte à toi mec , car si tu connaissais l’histoire contemporaine tu serais ce qu’est le fachisme

                              QUAND ON EMPOIE DE TELS PROPOS ON Y REFLECHIT A 2 FOIS

                              CE SONT DES IGNORANTS ET DES AMNESIQUES DE TON ESPECE QUI PERMETTENT LE RETOUR DES CHEMISES BRUNES

                              T ES A PLAINDRE


                            • watrin (---.---.183.159) 15 décembre 2006 13:35

                              Le fascisme (qui ne s’ecrit pas « ch » parce que cela vient du latin) commence par des propos comme ceux que vous tenez : « honte à toi, mec »... Cela s’appelle le mépris. Et le mépris prépare au fascisme comme l’a si bien écrit Albert Camus. Lisez-le, ça vous fera le plus grand bien. Je constate par ailleurs qu’il n’y a aucun argument dans les quelques lignes que vous proposez à l’opinion publique. Serait-ce une posture ouvertement fasciste ?


                            • pinson (---.---.13.90) 18 décembre 2006 20:22

                              @ Paskal Tant qu’à avoir une mentalité de flic de la pensée, tenez au moins vos fiches à jour. Je suppose que l’« avocaillon » fascisant dont vous parlez est P. Devedjian. Je ne suis pas là pour défendre ce type que personnellement j’exècre. Juste pour faire remarquer qu’il a effectivement été membre du groupuscule Occident.... il y a quarante ans ! Il en a été viré manu militari et voue depuis à l’« extrême droite » une haine tenace. Si dans votre grande ouverture d’esprit centriste vous pensez qu’un homme est ce qu’il a été il ya quarante ans, j’en conclus donc que Kouchner, Finkielkraut et Serge July sont toujours maoïstes et partisans de la guerre civile, que Marie-George Buffet est une admiratrice de Staline et que tous ceux qui ont moins de 40 ans ne sont pas réputés être nés.


                            • Fabien (---.---.212.142) 12 décembre 2006 17:51

                              Votre bio explique bien votre haine à l’encontre de Chevènement... Dommage tout de même pour un journaliste que vous ne sachiez pas faire preuve d’un minimum de recul et d’honnêteté. Chevènement n’est pas nationaliste, il est souverainiste. Et d’un souverainisme très doux comparé à celui de nos amis anglais ou polonais. Pour un europhile, vous avez de la peine à voir au delà de nos frontières. Ségolène ne serait pas réformiste ? Serait-elle alors révolutionnaire ?! Sur la décentralisation, les positions de Ségolène n’étaient pas celles du PS (plus prudent). Les positions divergentes du PS et du MRC se sont rapprochées au cours de la négociation, je ne vois pas où est le problème. Sur l’Europe, vous êtes de ceux qui n’ont toujours pas accepté le verdict des français. Vous voulez, en somme « changer le peuple ». Et je me permets de vous fair remarquer que votre monétarisme dogmatique style « pas touche à Trichet et vive l’Euro fort et la BCE toute puissante » est en fort déclin ces derniers temps.Et pour les circonscriptions...le PS a fait de même avec le PRG sans que personne n’y trouve à redire. Et Bayrou champion de la social-démocratie, alors-là, je vais m’étouffer de rire ! Votre « social démocrate » a attendu que l’UMP soit en difficulté pour jouer les opposants. Il est toujours allié au parti de Sarkozy dans les collectivités locales. Et son programme est pompé sur celui de l’UMP. Si des gens de gauche font l’erreur de voter Bayrou, ils vont avoir un réveil douloureux !


                              • Daniel (---.---.10.118) 12 décembre 2006 18:12

                                Avec ce reniement pitoyable de Chevènement, la campagne électorale ressemble de plus en plus au cauchemar de la pensée unique : nous avons le choix entre

                                ratifier la Constitution Européenne ou ratifier la Constitution Européenne ;

                                faire entrer la Turquie dans l’UE ou faire entrer la Turquie dans l’UE ;

                                creuser le déficit ou creuser le déficit ;

                                continuer l’immigration de plus belle ou continuer l’immigration de plus belle ;

                                plus d’impôts ou plus d’impôts ;

                                etc.......

                                Tony Blair ou Georges Bush

                                Le débat est passionnant !


                                • domdi (---.---.193.164) 13 décembre 2006 11:10

                                  vous avez heureusement d’autres personalités qui se présentent et le fait que vos médias ne les montre pas, ne les interviewe pas une minute, ne leur accorde aucun plebiscite et joue dès lors à soutenir les gros poids partisans (dits partis) ... rien que ça m’inciterait à voter pour un inconnu qui tient une ambition non personelle mais politique, ce qui semble inexistant chez les poids lourds et le champ de ruines que la France a laissé par son vote négatif sur la constitution et SURTOUT le fait que ceux qui ont appelé à voter non promettaient un plan B (sic.) à tous les partenaires européens m’inciterait à voter pour un petit candidat qui veut voir évoluer la machinerie politique et vous en avez comme Alain Mourguy !

                                  Et puis n’avez-vous pas tradition d’élire un jour ceux qui se sont présentés vingt fois ? Arlette Laguiller est une personalité connue aussi jusqu’en amérique latine, elle aurait suffisamment de poids comme présidente, de plus je gage qu’à droite de l’échiquier certains l’aiment bien, la droite en général aime l’opiniatreté, même si elle est dans le camp adverse. smiley


                                • (---.---.54.137) 13 décembre 2006 11:52

                                  LE PLAN B est décrit dans l’ouvrage /

                                  « la Faute de M. Monnet » de JP Chevènement

                                  ed. Fayard 9 € 50 chez tout bon libraire.


                                • michel(s) (---.---.104.180) 12 décembre 2006 18:25

                                  Le baiser qui tue .... la droite et l’extrème droite !!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                  Cet accord marque la réconciliation entre la gauche du oui et la gauche du non.

                                  En joignant leurs forces le PS et le MRC font aujourd’hui ce qui était profondément attendu, c’est-à-dire un rassemblement, une union, pour que l’espoir qui se lève devienne une réalité et pour que la gauche rassemblée l’emporte en mai 2007.

                                  Et j’ajoute que j’ai voté oui au référendum.


                                  • Romain Baudry 12 décembre 2006 19:10

                                    A mon humble avis, c’est accorder une importance très exagérée à JPC que de faire de lui l’incarnation du non de gauche. Il faudra certainement plus que ce ralliement négocié comme une transaction commerciale pour convaincre les électeurs de gauche qui auront voté « Non ».

                                    En ce qui concerne l’article lui-même, je dois dire que le démarchage pro-Bayrou qu’on trouve dans beaucoup d’articles sur AVox est en train de commencer à m’agacer.


                                  • watrin (---.---.183.159) 15 décembre 2006 13:41

                                    Je vous rassurre : il n’y a pas de complot pro-Bayrou. Et je ne suis pas démarcheur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès