Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Royal veut son trône

Royal veut son trône

Candidate un jour, candidate toujours : Ségolène n’en pouvait plus de patienter, et a préféré abattre ses cartes dès ce week-end. Pour prendre de vitesse Delanoë, son supposé meilleur rival, et aussi pour faire fructifier ce qu’il lui reste de « popularité » auprès des militants socialistes. Ce n’est pas gagné.

"Quand un pâtissier essaie de monter une pièce montée (...) pour une communion, un mariage, il y a la petite figurine au-dessus, elle est importante. Est-ce que le pâtissier commence à faire la figurine d’abord ? Non, en général, il commence à construire la pyramide. Il associe les choses". C’est Julien Dray qui parle ainsi, répliquant à l’annonce officielle de la double candidature de Ségolène Royal, candidate d’une part au poste de premier secrétaire du PS (la pièce montée) en lieu et place de son ex-compagnon Hollande, et d’autre part candidate à la candidature pour la future élection présidentielle de 2012 (la figurine). Le beurre et l’argent du beurre, le beurre incluant l’argent du beurre. Royal pense qu’il « va de soi » que le (ou la) chef du parti soit naturellement celui, ou celle, qui défendra les chances socialistes à l’élection suprême. Dray, lui aussi possible candidat au poste de premier secrétaire du PS, ne voit pas les choses de cette façon. L’ancien grand soutien de Ségolène lors de la bataille perdue de 2007 ne goûte plus les circonvolutions improvisées de la dame du Haut-Poitou. Et il n’est pas le seul : Hollande lui aussi trouve l’annonce de Royal trop précipitée : "Il y a des moments dans la préparation d’un congrès et aujourd’hui le moment essentiel c’est le débat d’idées, on va l’avoir avec les contributions et je veillerai à ce que ces temps-là soient respectés". Trop tôt, donc, selon l’ex, trop ambitieux selon Dray, trop cacophonique selon Cambadelis, soutien lui d’un autre éventuel candidat à tout, DSK. Cambadelis craint que le PS ne vire à la « pétaudière ».

Martine Aubry, elle aussi sur la ligne de départ, tranche plus net : elle estime que Ségolène n’est pas à la hauteur. « Je ne le crois pas, très franchement », a assuré la mère des 35 heures, avant de développer : "Parce qu’il nous faut vraiment retrouver la politique au sens plein du terme, c’est-à-dire avec des valeurs et avec les réponses d’aujourd’hui aux problèmes urgents des Français : le pouvoir d’achat, le logement, la santé". Ca ressemble comme deux gouttes d’eau aux procès en incompétence longuement menés contre Ségolène durant la dernière campagne présidentielle. Aubry est une possible candidate, et se dit proche de l’autre grand favori au poste, Bertrand Delanoë, ennemi juré de Royal. Et Aubry n’a pas intérêt à voir Ségolène s’installer à la tête du parti : Royal a en effet déjà annoncé que dans ce cas elle ne tolérerait aucun mot de travers, aucune réflexion désobligeante, que tous devraient se ranger derrière elle sous peine de « sanctions ». Ca va pas rigoler : "Ce qui s’est passé lors de la présidentielle a prouvé qu’il fallait une harmonie entre le principal parti d’opposition et le candidat ou la candidate" (…) "si un jour je suis à la tête du PS, les responsables ne pourront plus s’exprimer de façon désobligeante ou violente à l’égard d’autres socialistes". (…) "Il y aura des règles qui seront appliquées, il y aura des droits et des devoirs, il y aura des sanctions. Parce que je pense que nous avons une responsabilité commune de construire un parti fort, un parti uni, un parti où on se respecte. Les militants attendent d’être respectés et c’est le sens de ma démarche". Fichtre ! On savait la matrone de l’ordre juste très à cheval sur les principes, mais là on flirte avec une notion toute birmane de l’autorité !

Alors pourquoi Royal s’est-elle si subitement déclarée ? C’est la faute à Delanoë ! Le maire de Paris a le vent en poupe, si l’on ose dire, les sondages pour lui, et se préparait tranquillement à un congrès si ce n’est gagné d’avance, en tous les cas très préparé pour lui plaire, du côté de Toulouse. Sauf que c’est à Reims finalement que les socialistes iront sabler le champagne. Reims, c’est déjà une petite victoire pour les anti-Delanoë. Reims, terre très éloignée du jospinisme et d’une fédération de Haute-Garonne très contrôlée par les amateurs de l’ex-ami de Dalida. Mais Delanoë a d’autres cartes en main, et se prépare à une offensive médiatique peut-être aussi à l’origine de l’anticipation de Royal : un livre d’entretien avec Joffrin, le gourou de Libération, qui sort cette semaine, et puis, après Roland-Garros, une visite chez Drucker, juste avant les grands départs en vacances, idéal pour soigner sa popularité. Royal s’est vue d’un seul coup trop distancée, avec un retard impossible à combler, elle qui ne bénéficie pas d’une exposition médiatique comparable au maire de Paris, qu’on photographie aussi facilement au stade qu’aux enterrements people, aux manifestations contre la Chine qu’aux inaugurations de chrysanthèmes. Delanoë est peut-être le seul socialiste qui peut disputer à Bernard Kouchner la palme de l’homme de gauche le plus populaire. Entre les deux une différence majeure : Kouchner a préféré ne pas résister aux sirènes de l’exercice du pouvoir en rejoignant Sarkozy tandis que Delanoë, lui, ami de Sarkozy, n’a pas été sollicité par ce dernier. Mais, clairement, Bertrand est le grand rival de Ségolène, qui n’en voit pas d’autre, d’ailleurs. Elle a donc choisi de voler le départ, ainsi précipiter peut-être l’annonce officielle de son rival, qui peut aussi choisir de patienter, de respecter les règles de l’actuel premier secrétaire du parti, Hollande, qui ne tient plus ses troupes depuis la bérézina de mai 2007.

Pendant ce temps-là, Dominique Strauss-Kahn, le mari d’Anne Sainclair, se tâte. Il attend, il s’avance un peu, mais sans se prononcer. Lui aussi contrarié par l’annonce fanfaronesque de Royal, paraît vouloir montrer son jeu plus vite que prévu. Mais quel jeu ? Lui préférerait se place juste pour 2012, tandis que certains de ses amis le pressent de tenter d’abord l’investiture du parti. Mais DSK premier secrétaire, personne n’y croit. Pas plus que Moscovici premier secrétaire, ou Aubry premier secrétaire, ou Dray premier secrétaire. Les caciques socialistes, dans leur écrasante majorité ne souhaitent qu’une seule chose : voir perdre, une fois de plus, Ségolène Royal, et la voir du même coup dégager le plancher. Une défaite à l’investiture scellerait son sort pour la suite et l’obligerait enfin à rentrer dans le rang. Tous l’espèrent, sauf Jean-Louis Bianco, mais qui écoute Jean-Louis Bianco ? Et les caciques socialistes savent que le seul candidat capable aujourd’hui de faire dévisser Ségolène, c’est Delanoë, qui possède en plus un énorme avantage, celui de ne pas être un candidat crédible à 2012. Car l’enjeu est là, pour nombre de ces messieurs : choisir le bon cheval qui les mènera au retour à l’Elysée. Un cheval robuste, endurant, capable de supporter sur son dos nombre cavaliers.

On ne sait pas encore qui dégustera le champagne l’automne prochain à Reims, mais la pétaudière socialiste est bien partie pour flirter avec le grotesque, le ridicule ou l’inconcevable. Il se pourrait bien que Royal, très isolée et trop individualiste, y laisse ses dernières espérances, que la pièce montée se transforme en tarte à la crème.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 19 mai 2008 10:14

    Au nom de quoi et de qui SEGOLENE ROYAL qui prie dans des églises en Italie,s’autorise t-elle à se considerer comme la candidate naturelle à la prochaine élection présidentielle de 2012 ?

    La defaite historique de la gauche au présidentielle est avant tout son échec et le rejet par les électeurs de cette courtisane du Mitterandisme,technocrate dont les idées sont limitées à son arrivisme du pouvoir pour le pouvoir.

    Le couple HOLLANDE-ROYAL aura été un couple diabolique pour le PS et les électeurs de gauche car ils se seront bien partagés les rôles pour mieux jouer leur carte en solo

    Cette dérive personnelle à bien sur un prix,celui de voir la gauche plombée pour tres longtemps dans l’opposition stérile à la gouvernance du Président Nicolas Sarkozy

    Qui peut prétendre ici que Ségolène ROYAL est de gauche quand elle se cache pour prier dans une église en Italie ?

    Le marketing a remplacè le projet,les idées politiques et c’est une dérive qui tire un grand parti vers le bas

    Nous devrions lancer ici une pétition pour demander le refus de voir Ségolène ROYAL de la compassion et des petits frères de pauvres prendre le pouvoir du PS

     


    • Gazi BORAT 19 mai 2008 10:26

      Mr Lerma,

      Où en êtes-vous, au fait, de vos échanges épistolaires avec la très-catholique Christine Boutin ?

      Cette dernière, memebre du Conseil Episcopal des Familles, doit être plus coutumière des exercices spirituels que Mme Sélogène R.

      gAZi bORAt


    • Zalka Zalka 19 mai 2008 11:19

      "Nous devrions lancer ici une pétition pour demander le refus de voir Ségolène ROYAL de la compassion et des petits frères de pauvres prendre le pouvoir du PS"

      Prend ta carte au PS, vote contre elle et essaie de convaincre les autres militants. En attendant, cette opposition systématique et absolue à tout ce qui vient de Ségolène est un pur TSS. Toi qui le dénonçe à tort et à travers pour Sarko, cela me fait doucement marrer.

      Mais il est vrai que cela ne m’étonne plus de ta part. Tu confond totalement la voix du peuple et la tienne. Tu insultes en permance toutes les personnes en désaccord avec toi, mais pleurniche en permanence qu’on refuse de te publier.


    • Yannick J. Yannick J. 19 mai 2008 10:25

      mouais, moi ça me fait un peu rire sa déclaration.....

      elle a vraiment pas honte quand même...

      si ça ce n’est pas absolument vouloir le pouvoir ! comme à la présidentielle elle n’a rien dans ses dossiers mais elle veut la place...

      bon, bin finallement suis content de pas être au PS, parce que ça fait un peu désordre dans le CV une telle volonté de diriger en se foutant du reste...

      cordialement à tous...


      • chmoll chmoll 19 mai 2008 10:36

        si elle a pas son trone s’coup çi,elle vas finir dame pipi

         


        • chmoll chmoll 19 mai 2008 16:17

          c la recession !! asteur c au poid et au litre


        • jako jako 20 mai 2008 14:40

           Calmos ! finalement tu me fais bien rire je ne t’ai jamais autant plussé ces temps-ci. Tu étais sur le Bouvet je crois moi sur le Tartu on s’est peux être même croisés à chicag.......


        • jzk 23 mai 2008 13:11

          Elle est bien bonne celle là Calmos

          Et pour le SMIC à 1500€ avec l’inflation peut être qu’en 2012 ce coup-ci elle y croira vraiment. Et peut être que les effectifs de la police augmenteront suffisamment pour que des flics raccompagnent les femme flics après le service... Mince elle risque vraiment de passer cette fois-ci


        • JL JL 19 mai 2008 10:42

           

           

           

          Elle veut son trône mais c’est nous qu’elle fait ch....

          Il est clair que pour avoir une chance de reprendre le pouvoir, le PS doit devenir comme un parti de droite, avec un vrai chef qui décide de tout. Aucun candidat représentant un parti susceptible de remettre en cause les décisions de l’UE ou de l’OMC, autrement dit un parti démocratique, n’aura jamais l’aval des médias dominants qui "font’" l’élection présidentielle.
           

          Comme il n’est point de démocratie sans alternance, il y a une forte pression à droite pour accélérer cette mutation du PS, les caciques ne s’y sont pas trompés.


          • JL JL 19 mai 2008 10:51

             

            Sarkozy ne divise pas pour régner, il règne pour diviser afin d’appliquer la politique des vrais MDM. Comme dans 4 ans les français sauront cela, il leur faudra un nouveau président capable de les faire rêver mais qui fera la même politique. Ségolène Royal a le profil, et elle le sait.


          • Gazi BORAT 19 mai 2008 14:53

            @ Calmos

            Et ça marche ?

            gAZi bORAt


          • Gzorg 19 mai 2008 11:12

            Marrant moi je trouve que les copains capitalistes de Nicolas jouent bien cette partie...

            En gros ils se sont demandés quel serait les deux personnages du PS qui pourraient jouer les repoussoirs maximum pour les élécteurs de gauche, et ils ont trouvé le duo Gagnant.

            Bertrand et Segolene...la catho et bobo...tip top !

            Avec eux c’est sur, Nicolas aura encore sa chance en 2012, alors faisons mijoter la soupe en flattant les égos des deux tocard, mettons les en concurrences dans les magazines (achetés par les potes à Sarko) avec publi-reportage lèche-derche sur l’une et l’autre.

            Comme ça il ne manquera plus qu’une petite émeute rondement menée entre les deux tours aux prochaines élections pour que le petit Nicolas reste au pouvoir.

            Regardons ce mettre en place la machine à faire perdre la gauche et observons ce désastre annoncé...


            • lib 19 mai 2008 11:33

              Après sarko, tout sera bon.

              Donc, pourquoi pas ségolène ? si ce sont les socialistes qui gagnent ?

              On n’en n’est pas encore là.

              Je trouve que l’analyse est intéressante. Ségolène double encore une fois tout le monde au départ ce coup-ci, elle part de très loin et vise le parti. C’est très bien joué.

              Victime de la presse qui l’a autrefois encensée, évidemment il valait mieux la voir en face de sarko plutôt qu’un autre qu’on n’aurait pas pu détruire de la même façon, elle a aussi été victime du rejet de l’appareil, et de ses dirigeants.

              Pendant l’élection, avec le handicap de la presse qui était toute dévouée à Sa majesté N1, elle s’est trouvée sinon enfoncée, en tous cas jamais défendue ou si mollement , que la campagne a pris des allures extraordinaires d’exécution sommaire.

              Pas besoin d’aller voter.

              Jusqu’à ce que Bayrou se fasse dangereux.

              Aujourd’hui, c’est elle la mieux placée pour les présidentielles, à condition d’être soutenue.

              Pourquoi ? Parce que candidate, elle l’est déjà naturellement, dans les esprits de beaucoup de français, si elle ne l’est dans celui des socialistes.

              Faut-il pour autant prendre la direction du parti ?

              Bien sûr, tout autre qu’elle-même lui fera le même coup que la dernière fois.

               Il vaut mieux occuper le terrain, et ce n’est pas pour rien qu’elle annonce la fermeté. Il s’agit bien de marcher tous au même pas, sinon, pas de victoire possible.

              Moi, j’aurais bien aimé Dray au parti, parce qu’il est très itelligent, et a juste l’ambition qu’il faut.

              La Dame du poitou veut être présidente ? Et alors, c’est tant mieux, par ce qu’au moins elle a foi en quelque chose, elle a un projet, et on ne lui demandera pas de régler le moindre détail, il suffit de tenir le cap principal. Ce que ne fait pas l’autre excité incapable, à simplement casser ce que des dizaines d’années de travail avaient permis de construire, une manière de vivre ensemble.

              Son programme ne sera pas vraiment socialiste ? Et alors, il me suffit bien qu’il soit de gauche...

              Bon, DSK, président, oui, pourquoi non.

              C’était un cador à l’économie, mais il s’est fait détruire un peu facilement à l’époque, obligé de démissionner alors qu’il avait raison. Un comble.

              Oui, mais est-il socialiste pour les socialistes ? Et le veut-il vraiment ? il est un peu trop doux peut-être.

              Fabius ? Je ne sais pas, je n’oublierai jamais l’affaire du sang contaminé.

              Delanoë ? Delanoë est gay. C’est son affaire, bien sûr. Seulement, en politique, c’est assez difficile à gérer. Même comme chef du parti socialiste.

              En attendant, je pense déjà que sa vie personnelle handicape terriblement ségolène, quoiqu’on veuille bien penser.

              Après tout, ces gens là sont tous de magnifiques individualités, et aventuriers, avec quand même l’ambition de diriger tout le monde, donc des gens qui pensent extraordinairement différemment, et qu’il faudra convaincre.

              Sarko l’a bien compris, mais il met maintenant tout le monde dans le même sac. Ce qu’ il n’’avait pas fait, o combien, avant l’élection, cachant sa situation matrimoniale et familiale avec la complicité des journalistes, et promettant à tous tout et son contraire. our finir par ne rien tenir, mieux, à dire vous m’avez élu pour ça. Le summum du cynisme. Il faut sortir ce type. Grève générale, sarko, s..., le peuple aura ta peau ! Au placard !

              Donc, DSK, c’est le plus net, et le plus présidentiable. Ségolène est peut-être le bon cheval, cependant, les socialistes se tiennent une fois de plus un pistolet sur la tempe.

              Qu’il ne fassent pas comme jospin qui a appuyé sur la détente le soir de sa défaite. Je lui pardonnerai peut-être un jour ce coup de faiblesse. Mais quand même, avec son bilan, avec les gens qui l’entouraient, le plus beau staff de capacités jamais vues, et enfin, avec une france à gauche, mais en colère noire, forcément pour aller voter le maître à penser de notre majesté contre jospin, d’ailleurs la colère dure vu qu’on se trouve avec justement notre majesté. mais cette colère se trompe d’objet. c’est en train de bouger/

              Et ne le voilà -t-il pas qu’il se suicide politiquement ?

              Un samourai ? Oui, alors qu’il aille finir ses jours au Japon !

              Il aurait été président , et sûrement un bon président, en tous cas correct. Et on aurait eu une gauche plurielle qui nous change un peu la vie.

              Mesdames et messieurs les socialistes, la France attend, ne vous auto-détruisez pas...Si royal veut un trône, et que ça ne vous plaît pas, pitié pour nous, ne l’offrez pas à un sarko pour autant.

              C’est vous qui semblez avoir les clés du palais. Quoique...

              Lib.


              • lib 19 mai 2008 12:35

                Merci, mako, pour cette information.

                Il s’agit de dérives de la lutte conte la pédophilie, et, franchement, en cette matière, comme dans d’autres aussi d’ailleurs, l’accusé à tort souffre terriblement, et ne peut pas être réhabilité à la hauteur du préjudice subi.

                Mais ce sont des dérives. Si l’on rapporte que 73 % des accusations se font à tort, il n’en reste pas moins que 27% sont fondées.

                Evidemment, ce que relèvent ces 27 % d’innocence violée, avec ces 27% de familles traumatisées, d’écoles choquées, plus les 27% de pervers écartés qui ne demandaient qu’à faire croître encore la statistique, voilà qui n’efface pas les 73 % d’adultes blessés, estropiés même, par des accusations non fondées. Certains allant jusqu’à s’ôter la vie. L’horreur.

                Le drame appelle le drame, comme la violence la violence.

                Mais on parle bien de dérive. Une dérive doit être encadrée. Le regard jeté par la société sur beaucoup de choses, l’exploitation sous toutes ses formes, y compris sexuelles, la violence faite aux faibles, sous toutes ses formes, du harcèlement en entreprise, jusqu’au racket des cours de lycée, rien ne se remet jamais en cause par son inverse.

                Les innocents en prison ne justifient pas de cesser la lutte contre les coupables. Et avoir des coupables en cavale ne justifie pas que l’on ratisse si large et qu’on mette les innocents en prison.

                Cependant, parfois, quand on est dans une sorte de guerre, par ce que le mal est profond, personnellment, je dis que si des dégât sont occasionnés, même graves, il faut porter le fer et le feu, jusqu’à ce que le mal soit au moins arrêté, s’il n’est résorbé.

                C’est cela se battre. Et qui a jamais prétendu se battre sans prendre de coups, à part les américains ?

                Ici, c’est la société qui va se battre, pour son avenir, et pour les plus faibles, il ne faut pas payer de prix, mais il y en a un quand même. Il faut faire tomber l’injustice, l’erreur judiciaire, mais on doit continuer à tenter de contrer cette folie qui s’abat sur l’innocence.

                On ne se bat pas pour le plaisir, mais pour défendre la dernière limite. Et je suis certain, qu’en matière de pédophilie, devant l’impossibilité de croire à l’incroyable pour beaucoup de gens, cette circulaire était plus que justifiée. Même s’il en a été fait un mauvais usage. Cependant, l’intolérable ne doit pas être toléré.

                Il faudra soigner toutes les victimes, innocents de tous les âges. Mais il fallait absolument que les responsables prennent un peu conscience, et se sentent eux même en danger, pour en finir avec cet esprit affreux qui se fout de ce qui n’arrive qu’aux autres.

                Il y a la pédophilie, et il y a les autres formes de violence. Comme actuellement sur les femmes. Il est impératif que ce soit pris en compte, et si de telles circulaires tombaient un peu plus souvent autour d’autres problèmes, je serais assez content personnellement.

                Désolé de ne pas être d’accord avec vous, et désolé pour toutes les victimes.

                Le cas de Ségolène m’importe peu ici, d’un point de vue politique, par contre, me volà singulièrement conduit à porter un autre regard sur la donzelle.

                Et il n’est pas négatif.

                Lib.

                 


              • Gazi BORAT 19 mai 2008 13:19

                Presque 30 % d’erreurs, presque un tiers d’erreurs, c’est un pourcentage négligeable ?

                Voilà des propos qui vont redonner du baume au coeur à tous les adeptes des révolutions sanglantes et des maximes inusables telles que :

                • On ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs
                • Quand on abat la forêt, les copeaux volent !
                • La révolution n’est pas un dîner de gala !

                Mais aussi à tous les militaires, persuadés de la justesse de "leur" guerre et soulagés de l’acceptabilité de 30% de dommages colatéraux !

                Et des chirurgiens maladroits, des comptables distraits, etc, etc...

                gAZi bORAt


              • lib 19 mai 2008 14:09

                Non, il ne s’agit pas de 30 % d’erreurs, soi-disant, mais de 73 %.

                27, ce serait le taux de cas avérés. Mais je n’ai rien vérifié.

                Ce qui compterait à mon sens, c’est de corriger les erreurs. Pour que des innocents en nombre se fassent esquinter, c’est que le malaise se situe au niveau de l’enquête.

                Et aussi au niveau des institutions. Mais la position importante, c’est de déclencher une réaction appropriée à la hauteur des problèmes.

                La pédophilie, c’en est un, l’erreur judiciaire un autre. Evidemment, que se justifier par un sempiternel fatalisme devant le dommage collatéral ne peut pas être admis.

                53 % des français ont élu un homme pour appliquer une politique nouvelle. Si la politique prévue fait plus de bien que de mal, et devant le fait accompli, il faut corriger, par les moyens à disposition. C’est tout.

                Si ce n’est pas la politique qui est en cause, parce que ce n’est pas celle qui était annoncée, c’est l’homme qu’il faut corriger. Quand c’est l’homme le plus puissant de France, appuyé des puissances d’argent les plus écrasantes, il va falloir du courage.

                On n’a pas toujours les épaules pour affronter le gigantisme des problèmes, faut-il se coucher ?

                Non, on grandit quand le problème diminue, même si ce n’est que peu.

                La circulaire royale était -elle criminogène, ou est-ce l’usage qu’on en a fait ?

                Certains dénoncent la démocratie en ce qu’elle favoriserait la concentration des pouvoirs, un comble...

                Il faut atterrir.

                Attaquer Royal sur sa politique d’éducation, et à travers sa position de lutte contre la pédophilie, c’est à double tranchant.

                Qu’elle perde ou qu’elle gagne, dans tous les cas, la lutte contre la pédophilie, elle, ne doit pas y perdre.

                Lib.


              • Gazi BORAT 19 mai 2008 14:48

                 !!!

                gAZi bORAt


              • L.S.B 19 mai 2008 23:14

                Le film "les risques du métier" tourné dans les années 60 représentait l’exception de l’époque car les enfants n’étaient pas entendus dans leurs dénonciations. Hélas !

                Avec la circulaire Royal, nous sommes tombés dans l’excès inverse. La parole de l’enfant est devenue sacrée et Royal a beaucoup contribué à cela. Pour elle toute parole d’enfant est "VERITE" et ne doit pas être mise en doute. Royal a eu le culot de considérer sur un plateau de télévision que le suicide d’un enseignant (Bernard Hanse) accusé à tort était une forme de pression sur l’enfant !!!!

                Royal s’est servie de la pédophilie pour assurer sa promotion politique. C’est franchement dégueulasse vis à vis des victimes innocentes. Car des victimes innocentes dans l’éducation, il y en a eu en masse depuis 1997, année de la circulaire Royal.

                La circulaire Royal doit être revue car elle est dévastatrice en obligeant tout responsable éducatif à dénoncer au procureur la "moindre connaissance" de faits répréhensibles avant toute vérification interne. Par ce système elle a donné libre cours à la chasse aux sorcières.

                Par ailleurs, c’est dans ce domaine des abus sexuels qu’on rencontre obligatoirement le plus d’erreurs judiciaires car il suffit d’une simple indication involontaire d’un enfant pour que la personne accusée se retrouve en garde à vue, suspendue de sa fonction éducative et bien souvent en détention provisoire. Peu importe pour Royal puisque elle considérait en 1997 que si 9 ou 10 innocents doivent être accusés à tort pour une parole d’enfant entendue, l’objectif est atteint.

                Consulter le blog des innocents concernant ce sujet. Cà fait peur.... Bon courage aux futurs éducateurs.

                 


              • IMAM ATHEE 19 mai 2008 12:08

                Sans reprendre le développement classique, la famille structuraliste cherchera à déstandardiser le statut que le sujet commande pour nous soustraire aux risques d’anomie.


                • maxim maxim 19 mai 2008 13:15

                  elle me fait marrer Royal

                  c’est un peu comme la bonne femme qui fait les soldes ,qui a repéré un pantalon en même temps que d’autres clients et qui tire sur une jambe pour parvenir à l’arracher aux autres !


                  • Keyrié 19 mai 2008 13:47

                    Voulez-vous une politique de droite avec Sarko ou sans Sarko avec Sego ou avec Sego....Hachtement participative la démocratie...

                    Keyrie


                    • Keyrié 19 mai 2008 13:57

                      en Poitou tout le monde le sait ....

                      Keyrié


                      • Selmi Selmi 19 mai 2008 16:00

                        SEGOLENE ROYAL !CA ME RAPPELE LE NOM D’UN VILLAGE

                        SAGHAYAT ROHA (en Algérie)ET CE QUI VEUT DIRE /S’ARROSE ELLE MEME 


                        • Selmi Selmi 19 mai 2008 18:08

                          Royal !QUE COMPTEZ-VOUS DEMONTRER DEVANT MONSIEUR LE PRESIDENT NICOLAS SARCOZY ?

                          CE QU’IL A ENDURE LE PAUVRE, LES MISERES DES MEDIAS SANS LE MOINDRE SOUTIEN

                          DES UPPERCUTS DANS TOUS LES SENS ?L’ABJECT DANS TOUT SON HORREUUR

                          MEME LE PAYSAN SE MELE MAIS NICOLAS NE TOMBE PAS BIEN AU CONTRAIRE REDRESSE LE PAYS

                          QUI PENCHE VERS LE MILITANT SOCIALISTE A PROBLEMES

                          N’EST PAS FACILE QUI OSE PRENDRE LA PLACE DE SARCOZY 

                          IL EST L’un DES MEILLEURS  PRESIDENTS QUE LA FRANCE AIT EU 

                          QUE LES LETTRéS DE FRANCE SACHENT CONVAINCRE LE PEUPLE POUR

                          UN SECOND MANDAT POUR MONSIEUR NICOLAS. VIVE LA FRANCE .VIVE LAREPUBLIQUE

                          ViVe MADAME LE PRESIDENT.VIVE MONSIEUR LE PRESIDENT.


                          • Foudebassan Foudebassan 19 mai 2008 18:15

                            Vous n’avez pas voté pour moi ? Pas grave, je recommence puisque personne ne semble constester le fait qu’un candidat non élu puisse se représenter à vie. Mais cette fois, faites comme Reboul, approchez-vous et admirez moi ?


                            • Thoth 19 mai 2008 18:27

                              Ainsi, elle va titiller ses adversaires qui n’auront qu’une seule hâte, celle de convoiter la direction de leur parti. Une belle merde en perspective. A se tordre de rire. Vous allez voir, comme d’ici quelque temps, ils vont s’entrebouffer. Cela va sentir le macchabée avant la prochaine rentrée. Bouchez-vous le nez et gare aux épidémies ! Et qui va récolter les rogatons ? Le Sarko des familles...


                              • 62PETRUS 19 mai 2008 19:50

                                madame ROYAL:un exemple pour les jeunes.Eh oui patronne sans foi ni loi (la justice s’est prononcée) elle emploie du personnel sans le payer.Alors après ça allez faire la leçon aux patrons ! Bah aujourd’hui on oublie vite et on est pret à réélire des politiques qui ont triché ;allusion à balkhany ou mellick enfin vive la politique.


                                • impots-utiles.com 19 mai 2008 19:54

                                  sacré ségolène....
                                  elle annonçait encore ce week end que si elle etait élue à la tête du parti socialiste, elle créerait une loi qui empecherait chaque membre du parti de critiquer le parti et ses membres....
                                  ça fait déjà froid dans le dos mais c’est d’autant plus drole de constater que deux jours après, c’est la première à critiquer bertrand delanoe, ce matin sur RTL ...Objectivité, quand tu nous tiens ...

                                  http://www.impots-utiles.com


                                  • tvargentine.com lerma 19 mai 2008 23:07

                                    Franchement elle aura manipulé l’opinion des esprits de gauche dont la faiblesse des idées est réduite au marketing des militants à 10 euros qui ont tous disparu comme par hasard !

                                    Elle est en train de substituer des idées qui ont été socialistes à du catholicisme social

                                    Le pire serait de voir des "militants socialistes" ou des personnes se réclamant godillot accepter de voir ce parti se transformer comme dans les années 50,en parti populiste

                                     


                                    • Selmi Selmi 20 mai 2008 00:17

                                      SI ELLE VEUT UN TRONE DONNEZ LE LUI !C’EST MIEUX Q’UN SIEGE DE TOILETTE.

                                       


                                      • Webes Webes 20 mai 2008 09:42

                                        C est quand meme marrant de lire les commentaires des gens de droite sur le PS. Ils passent leurs temps a railler le faite que des gens au seins d un parti a la suite de debats puisse choisir librement leur leader !

                                        Il est vrai que cette demarche parfaitement democratique, doit les laisser reveurs ! eux qui font parti d une replique du PC Chinois, Car a l UMP y a pas d election du president, puisque y a pas de president LOL !

                                        Leur nain de jardin ne le veut pas, tout ce qui depasse 1.10 m lui ferai automatiquement de l ombre.


                                        • Foudebassan Foudebassan 20 mai 2008 12:56

                                          Là où vous vous trompez, c’est qu’il n’y a pas que des gens de droite pour critiquer SR. Comment a-t-elle été élue candidate en 2007 ? Qui l’a aidée ? Cela restera toujours un mystère et, en tout cas, un grosse erreur. Qu’elle reconnaisse enfin son incompétence et cède sa place.


                                        • Webes Webes 20 mai 2008 15:36

                                          Ah bon ??? et en quoi est elle incompetante. Est surtout pour toi qui est competant


                                        • lib 20 mai 2008 19:23

                                          L’affaire de la circulaire royal n’est pas une preuve d’incompétence, mais bien d’autorité, et surtout de détermination. C’est le monde sur lequel elle a joué qui pose un souci, l’éducation nationale, la force publique, et qui nécessiterait une approche renouvelée.

                                          L’incompétence de Ségolène est une vraie usine à gaz.

                                          Mais là n’est pas le problème, en son temps, on avait aussi voulu faire de mitterand une espèce d’incompétent en face d’un giscard super-compétent. On connaît la suite.

                                          Si l’on s’attache aux résultats, la droite est totalement incompétente, elle passe son temps à creuser les déficits, enfoncer l’état dans la dette, gaspiller l’argent public en vendant le biens public aux copains, enfin, le pire, elle installe durablement le désespoir, et la précarité, dans la vie de ceux qui n’ont déjà pas trop de bonheur.

                                          Enfin, la droite, aujourd’hui, voudrait en finir avec la sécurité sociale, le droit du travail , le temps de travail, le droit de grève.

                                           Il faudrait mettre au boulot tout le monde, mais à des tarifs impossibles en face du coût de la vie.

                                          Bien sûr, pas d’impôts pour les très riches, et des impôts indirects sur les biens de consommation comme s’il en pleuvait.

                                          Passons sur tous les retour en arrière, comme l’abaissement de l’âge de la vie professionnelle, son augmentation à l’inverse, la sur-responsabilité des mineurs, la mort lente des vieux travailleurs qui n’ont gagné toute leur vie que de quoi se donner à manger, et élever les esclaves suivants, la toute puissance des puissants, oh la la. NON.

                                          C’est bien simple, il ne manque plus que le retour des noms à particule, et légiférer sur la transmission par hérédité des autres pouvoirs que celui de l’argent.

                                          On va y venir. Après tout le népotisme et la complicité des élites, il n’y a qu’à voir la classe super-privilégiée des médias, n’ont juste besoin que d’une petite toilette légale, pour s’installler encore mieux dans la longueur.

                                          Personnellement, il y en a marre.

                                          Et les discours mensongers que je n’arrête pas d’entendre, personnellement, je ne les supporte plus.

                                          Il faut en finir. tous dans la rue, grève générale, et une nouvelle classe au pouvoir : des gens hon-nêtes !

                                          Voilà ce qu’il faut faire, Mélanie.

                                          A bas les tricheurs.

                                          Puisque le bon sens appartient à ceux qui ont tout, faisons avec la déraison alors !

                                          Qu’ils dégagent ! Nous voulons un avenir pour nos enfants qui ne soit pas l’inculture, l’esclavage, et la soummission à ceux qui n’ont fait que naître sur un matelas de biftons, ou qui se sont vendus pour quelques miettes ! Et nous voulons un présent de dignité, de joie, et d’honneur !

                                          A bon entendeur, salut

                                          Lib.


                                        • Lapa Lapa 20 mai 2008 20:22

                                          La lutte entre deux personnalités pour le poste du looser 2012.

                                           

                                          la tactique marche à fond, comme pour 2007 ou tout à coup on a vu "par enchantement" Royal apparaître dans le choix des sondages.

                                           

                                          Sarkozy se prépare un adversaire à sa hauteur :

                                           

                                          une gonzesse autoritaire et coincée ou un homosexuel bobo représentant si bien le parisianisme honni par la majorité de la population.

                                           

                                          il est tranquille...

                                           

                                          en attendant cette bataille des chefs fait bien rigoler

                                           


                                          • toubakouta 21 mai 2008 10:58

                                            Ben oui, donnons lui un trône... porte du fond à gauche


                                            • Selmi Selmi 21 mai 2008 15:31

                                              MADAME ROYAL SPECIALITE :COUSCOUS ROYAL

                                              RIEN A VOIR AVEC LA POLITIQUE

                                              T’ES BIEN VACHE ,LE MARI BOEUF, DOIT ETRE VRAIMENT MALHEUREUX

                                              REGARDE NICOLAS COMME IL EST HEUREUX:SON EPOUSE EST UNE CHOUETTE !

                                              J’AI DIT A UN AMI QUE ROYAL ETAIT MORTE

                                              IL M’A REPONDU :SI C’EST LA PREMIERE FOIS ?

                                              NON,C’EST COMME LE TRAIN ?ELLE SIFFLERA TROIS FOIS


                                              • GreenGarden GreenGarden 23 mai 2008 00:01

                                                @Lilian Massoulier

                                                La ménagerie du PS entre sa dinde Royal et ses pachydermes... ridicule et grotesque.

                                                G.

                                                PS j’ai particluièrement apprécié votre chronique sur le p’tit postier celle ci est également bien tournée... bravo.


                                                • Gabriel Gabriel 23 mai 2008 10:16

                                                  Article stérile à l’heure ou le petit monarque solde les acquis sociaux de ces 40 dernières années, je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à se présenter à la direction d’un parti démocratique pour faire valoir ces idées. Je souligne que c’est la seule candidate à ce jour à proposer un peu de démocratie participative alors que tous les autres ont, depuis longtemps, cofondu pouvoir et délégation de pouvoir. 

                                                  Gabriel

                                                   

                                                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès