Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > RSA : les riches sont-ils de « bons Français » ?

RSA : les riches sont-ils de « bons Français » ?

Le Conseil des ministres examine ce mercredi 3 septembre le projet de généralisation du RSA. Il n’y a désormais plus aucun doute sur le fait que 300 000 familles seront exonérées de solidarité nationale, Martin Hirsh s’étant rallié à l’inclusion du revenu de solidarité active (RSA) dans le bouclier fiscal. Dans son interview sur France Inter, mardi 2 septembre 2008, François Bayrou a déclaré injuste le fait que la nouvelle taxe épargnera les "300 000 familles les plus riches du pays garanties par le bouclier fiscal".

Les riches seront désormais exonérés de toute nouvelle taxe créée. Cela est vrai pour le RSA, c’est vrai aussi pour tous les impôts et taxes (sociales, environnementales) à venir. Si ce n’était que cela... mais la réforme de l’ISF (impôt sur la fortune) sera votée tôt ou tard. La ministre de l’Economie devra attendre en raison du mécontentement provoqué par la taxe d’1,1 % sur les revenus fonciers et sur les assurances-vie des classes moyennes, prévue pour financer le RSA. Mais les défenseurs de la réforme voire de la suppression totale de l’ISF marquent des points chaque jour. Cependant, comme l’a rappelé le président Sarkozy à ses sept ministres préférés (Fillon en est exclu) : Il faut "être en phase avec l’opinion". Or, décider d’une taxe injuste heurte cette opinion qu’il va donc falloir réapprivoiser par des coups médiatiques, des opérations de diversion et autres moyens démagogiques.

Le haut commissaire aux Solidarités actives Martin Hirsch défend aujourd’hui l’inclusion du RSA dans le bouclier fiscal, assurant que "personne ne peut contester que le mode de financement choisi est le plus équitable et celui qui a le moins d’effets pervers". Matignon a arbitré en faveur de Christine Lagarde dans la divergence apparue entre la ministre de l’Economie et Martin Hirsch. Ce dernier se soumet et laisse ainsi passer toute chance de voir les très riches mettre la main au portefeuille même symboliquement. Il justifie, dans La Tribune, son ralliement au lobby des puissants : "Cela ne remet absolument pas en question le caractère fortement redistributif de l’ensemble de cette grande réforme". Redistributive, mais sans les riches qui sont exonérés d’effort de solidarité nationale.

Et Martin Hirsh d’ajouter que le bouclier fiscal "protège aussi des ménages dont les revenus sont très faibles". Si cette affirmation est exacte, elle n’avance pas de raisons valables d’exonérer les 300 000 familles riches du bouclier fiscal du devoir de solidarité, alors que les détenteurs de petits livrets, d’assurances-vie, et les personnes à petits revenus et bailleurs de logement, devront consentir à un effort de plus. Un effort de plus car les taxes se multiplient avec le gouvernement Sarkozy. "C’est, si je compte bien, le 7e ou 8e impôt supplémentaire créé depuis quelques mois", souligne François Bayrou, en citant "la taxe sur les mutuelles, la taxe sur les complémentaires santé, la taxe sur l’intéressement, la contribution transport des entreprises, la taxe sur le poisson, les franchises médicales".

Bayrou poursuit "Il y a en France 12 millions de personnes qui ont un livret d’assurance-vie, avec les propriétaires d’appartements cela va faire 15 millions de foyers, cela veut dire 100 euros par foyer en moyenne. Ce ne sont pas des sommes négligeables. Et tout cela ce sont les classes moyennes" qui vont payer.

Bien sûr, il restera le vote parlementaire, mais nul doute que les députés UMP voteront ce financement qui épargne leurs amis. Alors, préparez-vous à payer plus, mais dites-vous que vous êtes des Français honnêtes, pas comme ces riches qui exigent et obtiennent toujours plus du gouvernement, que votre argent ira pour sortir des pauvres du bourbier de l’assistance subie, de la grande pauvreté ! Avoir bonne conscience, n’est-ce pas une consolation ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (137 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • impertinent3 impertinent 3 septembre 2008 11:12

    Merveilleux !

    Un jour, à grand tapage, on déclare que le RSA va être financé par les riches, par le biais d’une taxe sur le patrimoine.

    Le lendemain, en catimini, on exonère ces même riches, par le biais du bouclier fiscal !

    Chapeau l’artiste pour la manipulation des foules !


    • La Taverne des Poètes 3 septembre 2008 11:19

      Et surtout, on adopte le principe d’intangibilité du bouclier fiscal et donc d’exonération à vie des riches pour tous les impôts et taxes à venir, même quand il s’agit de mettre en oeuvre le principe de solidarité nationale pour des enjeux importants, comme c’est le cas pour le RSA.


    • Philippe D Philippe D 3 septembre 2008 15:02

      Sans vouloir défendre à tous prix les riches (quelle drôle de problématique !) je crois que le principe du bouclier fiscal est assez simple et facile à comprendre :
      Il est défini en substance que personne en France ne pourra payer plus de 50% de ses revenus annuels en impots. Tous les arguments ont été donnés à l’époque, ils sont acceptables ou non selon sa situation personnelle ou l’angle politique que l’on prend pour analyser la mesure.

      Il me semble évident que si l’esprit du texte est celui-ci il ne pourrait souffrir d’exception, sauf à ne rien vouloir dire.
      Les personnes concernées par ce bouclier, qui ont de gros revenus, n’ont pas forcément des revenus réguliers. Ces personnes peuvent être exonérées une année du calcul de la taxe et la payer les années suivantes, selon qu’elles dépassent ou non le seuil des 50%.

      Reverser 50% de ses revenus en impots semble déjà en soi une contribution très conséquente au budget et à l’économie nationale.


    • JPC45 3 septembre 2008 15:06

      Petite précision, le bouclier fiscal concerne les gros revenus mais aussi des faibles revenus.


    • A. Nonyme Trash Titi 3 septembre 2008 15:20

      Ben c’est pourtant simple : c’est écrit dessus, comme le Port Salut > BOUCLIER FISCAL !

      C’est à dire que nul contribuable ne paiera plus de 50% de ses revenus, ce qui m’apparaît plutôt juste. Car au delà, à quoi bon se lever pour aller bosser ? Aux dires de quelques relations avocats fiscalistes de leur état, cette mesure a ralenti l’évasion fiscale. Les riches vont dépenser plus d’argent sur le territoire : c’est déjà ça.

      Il est aussi utile, je crois, de rappeler à tous les "j’aime pas les riches" qui peuplent ce site, qu’avec une contribution à 50 % de leurs revenus, ces enfoirés de mecs pleins d’oseille contribuent à la solidarité nationale largement plus qu’eux-même ne le feront jamais !

      Libre à chacun de trouver qu’il faudrait les tondre encore plus. Mais il faut quand même une limite non ? De nombreux pilotes automobiles vivent en Suisse. Je connais personnellement l’un deux. Son choix est clairement fiscal. Son argent, il ne le vole pas, son talent est unique. Mais la politique fiscale nationale l’a poussé (avant le bouclier) hors frontière. Qu’a t’on gagné là ? Je vous le demande !!! D’autant que l’exemple n’est vraiment pas isolé.

      Alors ce sont des salauds ? De mauvais français ? Ou plutôt ne sont-ils pas assez cons pour se laisser tondre comme des agneaux.

      Bref, les riches, ses enc...., ne paieront pas le RSA nous dit l’auteur. Soit. Mais n’oublions pas qu’ils payent déjà pas mal.


    • tritri tritri 3 septembre 2008 15:30

      Excusez-moi, mais ce n’est pas parcequ’une taxe est la dernière à entrer en vigueur que c’est elle qui va subir les frais du bouclier fiscal !!!!

      Si, grace au bouclier fiscal, un ménage passe d’un taux d’imposition de 55% à 50%, ce sont TOUS les impots que doit payer le ménage qui se réduisent de 10%.
      Ainsi le 1.1% supplementaire financant le RSA devienda 1%, mais tous le monde y reste assujéti

      Après, je comprend que l’on puisse ne pas être d’accord avec le bouclier, mais ce n’est pas une raison pour faire de la désinformation


    • SALOMON2345 3 septembre 2008 15:55

      La question est : 50% de combien ?
      Si je possède 10 milliards et que j’en redonne 5, il m’en reste tout de même 5 autres...de milliards en poche !
      Il ne s’agit pas comme chez "Marius" de tiers "variables" mais le seul résultat à considérer est, non pas ce que l’Etat "prend" pour la collectivité, mais ce qui reste à l’individu dans sa poche pour faire les courses !
      Jouer avec les nombres est facile en démagogie car laisser croire qu’il est pire de ne conserver que 5 milliards (50%) alors que votre voisin ne paiera que 30% avec 30.000E en poche restants : il est vrai que 30% c’est moins que 50% !
      Ils sont vraiment déguelasses....


    • SALOMON2345 3 septembre 2008 16:05

      La com, sur cette affaire, est de laisser apparaître Sarkozy comme celui qui n’hésite pas à COMBATTRE LE CAPITAL, voires ses propres amis, alors qu’il ne s’agit de toucher que les seuls revenus et non le capital lui-même (y a pas de danger), mais au passage - et comme pour les malades et la franchise médicale - de faire raquer les moins riches du pays mais les plus nombreux....comme disait Coluche en parlant des pauvres !


    • marc 3 septembre 2008 17:30

      "Car au delà, à quoi bon se lever pour aller bosser ?"


      Argument stupide. Les vrais riches ne se lèvent pas pour bosser. Ils s’enrichissent en dormant. Leur argent fait des petits tout seul.

      D’autre part, même s’ils payaient comme auparavant un impôt progressif qui augmente régulièrement sur leurs tranches supétieures ( et uniquement sur celles-ci) ce qui reste sur ces tranches représente toujours plus d’argent que s’ils ne les "gagnaient" pas. la vérité, c’est que nous sommes gouvernés et contrôlés par une poignée de mafiosi qui rackettent le reste de la population. Nou sonmmes revenus à l’époque de la féodalité.

      Quand vous dites qu’ils payent beaucoup avec 50% de leurs revenus ( déclarés !!!) , c’est idiot. Les gens doivent contribuer à la mesure de leurs moyens et non en valeur absolue. Il leur reste toujours plus que les autres. et qu’en font-ils de leur argent ? de l’argent.

      Votre ami pilote gagne des fortunes ( parcequ’il a un "don" ; ce n’est même pas de sa faute).et Il profite honteusement d’une ignominie suisse qui consiste à attirer les riches ( alors que les citoyens suisses eux payent des impôts lourds). C’est une crapule égoïste qui ne mérite pas d’être français puisqu’il ne contribue pas à la vie des français.

      Il faut noter que les gouvernements ne protestent pas contre cette mesure suisse qu’ils devraient considérer comme un casus belli.. Ils défendent les intérêts de la mafia qui les a mis au pouvoir avec l’aide de pauvres idiots de votre genre ( si vous ne profitez pas vous-même du système, bien sûr ). Il y avait des esclaves qui adoraient leur maître, comme des chiens. Vous en êtes là.


    • ronchonaire 3 septembre 2008 18:27

      Renève a raison ; d’ailleurs, il y a un exemple de ce qu’il explique dans la rubrique "bouclier fiscal" de Wikipédia :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouclier_fiscal

      L’exemple est celui de l’héritière des Galeries Lafayette qui, a payé 144 millions d’euros d’impôts (oui, vous avez bien lu, cent quarante quatre millions !), après avoir été remboursée de 7,7 millions d’euros grâce au bouclier fiscal.

      Non mais quel scandale ! Vous vous rendez compte ?! Cette garce n’a payé que 144 millions d’euros d’impôts grâce au bouclier fiscal. A 450 euros mensuels le RMI pour une personne seule, soit 5400 euros annuels, elle n’a financé que 26 666 Rmistes à elle seule. Elle devrait vraiment avoir honte et nous, nous devrions lui retirer sur le champ la nationalité française...avant de la pendre haut et court.

      Une petite question pour finir, adressée aux génies de la finance publique : vous allez les trouver où, les 144 millions de l’héritière des Galeries Lafayette, une fois que vous l’aurez définitivement convaincue d’aller s’exiler en Suisse ?


    • A. Nonyme Trash Titi 3 septembre 2008 18:30

      @ Marc et Renève

      Vous avez trop regardé Dallas ou bien ?

      Bien sûr que les riches se lèvent pour aller bosser. Encore qu’il faudrait s’entendre sur la notion de riche, mais être imposé à 50 % ne fait pas de vous un nabab, un roi du pétrole, un rentier, un héritier. Savez-vous qu’il y a des gens qui gagnent de l’argent parce qu’ils travaillent ??? Pas sûr...

      Un grand médecin, un chirugien, il y est vite à la tranche à 50 %. Dire que cet abruti peut se taper des journées de 20 heures si les urgences le réclament. Vraiment, ces riches ne respectent rien...

      Un sportif de talent aussi, et dans le cas de ma connaissance, dont vous dites qu’il a un don et que c’est pas juste (c’est sûr, quand on n’en a aucun, ça fout les boules), mais vous devriez savoir qu’un don ou qu’un talent ne vaut rien sans travail. Lui a commencé au plus bas de l’échelon, et les jours où la faim lui tiraillait le ventre n’ont pas manqué. Aujourd’hui qu’il a réussit, au nom de quoi devrait-il se faire racketter, quel que soit ce qu’il gagne ???

      C’est à cause de raisonnements comme les vôtres (en résumé : la réussite, c’est mal, l’argent, c’est sale) que les plus prometteurs de nos entrepreneurs se cassent ailleurs ! Parce que le jour où la réussite leur aura éventuellement souri et qu’après des années de travail acharné, ils se feront plaisir en s’achetant au hasard, une belle voiture, ils seront montrés du doigt comme de sale riche.

      Mon travail m’amène à rencontrer pas mal de chefs d’entreprise. Un certain nombre d’entre eux est probablement imposé au max. Mais je n’en connaîs aucun qui se les roule...




    • Alain-Goethe 3 septembre 2008 18:41

      @ Philippe D : Vous écrivez :
      " Reverser 50% de ses revenus en impots semble déjà en soi une contribution très conséquente au budget et à l’économie nationale ""
      Nous en convenons.
      mais plusieurs remarques :

      - Les prélévements comprennent les impôts, les taxes et aussi des Contributions (telles que CSG, CRDS..)

      - je considère que les Contributions (telles que CSG, CRDS..) ont une utilité différente de celle des "impôts". Elles sont destinées à la Protection sociale.
      Ex : Face à la MALADIE, aux invalidités, je trouve qu’une VRAIE SOLIDARITE nationale devrait exister. et donc que les parts de Contributions (telles que CSG, CRDS..) payées par chacun des foyers français ne devraient pas bénéficier du processus du "bouclier". afin que notre système de santé soit meilleur et donc "bien financé".
      Si une personne riche tombe gravement malade, elle serait alors en "meilleure position" (si j’ose dire..) pour BENEFICIER des MEILLEURS SOINS en vue de sa guérison.


      - Une autre idée aurait été en été 2007, de faire diminuer moins fortement le seuil du "bouclier fiscal". début 2007, il était de 60 %.
      Au lieu de le faire "passer" direct à 50% , par la loi TEPA, le Gouvernement aurait pu choisir un seuil de 54, 55, ou 56 % par exemple.


      - La grave CRISE économico-financière, apparue à l’été 2007, était prévisible. Des tas d’experts ( et m^me les gens de bon sens et un peu informés) l’avaient prédite !.

      - Donc depuis aôut 07 = marges de manoeuvre quasi nulles.. et donc, on ne fait que deshabiller "des classes moyennes" pour habiller les pauvres


      - Une phrase dit :
      " Les Capitalistes gagnent ce qu’ils dépensent ; " les autres" dépensent ce qu’ils gagnent "
      je m’explique : "Capitalistes" = personnes qui détiennent porte-feuilles d’action importants.
      Quand ils achètent des produits commercialisés par des Sociétés dont ils détiennent des actions, la valeur boursière de ces sociétés augmente. Ils touchent aussi des dividendes etc.. Donc ils "gagnent" ce qu’ils "dépensent.
      Un salarié "lambda" , ou un "indépendant, à faibles revenus (B.IC ou B.N.C) est dans le cas contraire..


    • Alain-Goethe 3 septembre 2008 18:47

      @ Philippe D : Vous écrivez :
      " Reverser 50% de ses revenus en impots semble déjà en soi une contribution très conséquente au budget et à l’économie nationale ""
      Nous en convenons.
      mais plusieurs remarques :

      - Les prélévements comprennent les impôts, les taxes et aussi des Contributions (telles que CSG, CRDS..)

      - je considère que les Contributions (telles que CSG, CRDS..) ont une utilité différente de celle des "impôts". Elles sont destinées à la Protection sociale.
      Ex : Face à la MALADIE, aux invalidités, je trouve qu’une VRAIE SOLIDARITE nationale devrait exister. et donc que les parts de Contributions (telles que CSG, CRDS..) payées par chacun des foyers français ne devraient pas bénéficier du processus du "bouclier". afin que notre système de santé soit meilleur et donc "bien financé".
      Si une personne riche tombe gravement malade, elle serait alors en "meilleure position" (si j’ose dire..) pour BENEFICIER des MEILLEURS SOINS en vue de sa guérison.


      - Une autre idée aurait été en été 2007, de faire diminuer moins fortement le seuil du "bouclier fiscal". début 2007, il était de 60 %.
      Au lieu de le faire "passer" direct à 50% , par la loi TEPA, le Gouvernement aurait pu choisir un seuil de 54, 55, ou 56 % par exemple.


      - La grave CRISE économico-financière, apparue à l’été 2007, était prévisible. Des tas d’experts ( et m^me les gens de bon sens et un peu informés) l’avaient prédite !.

      - Donc depuis aôut 07 = marges de manoeuvre quasi nulles.. et donc, on ne fait que deshabiller "des classes moyennes" pour habiller les pauvres


      - Une phrase dit :
      " Les Capitalistes gagnent ce qu’ils dépensent ; " les autres" dépensent ce qu’ils gagnent "
      je m’explique : "Capitalistes" = personnes qui détiennent porte-feuilles d’action importants.
      Quand ils achètent des produits commercialisés par des Sociétés dont ils détiennent des actions, la valeur boursière de ces sociétés augmente. Ils touchent aussi des dividendes etc.. Donc ils "gagnent" ce qu’ils "dépensent.
      Un salarié "lambda" , ou un "indépendant, à faibles revenus (B.IC ou B.N.C) est dans le cas contraire..


    • marc 3 septembre 2008 22:45

      Ronchonnaire

      Réponse simple Elle se taille, je lui pique ses galeries et je les mets en autogestion. Aucn salarié ne volera assez d’argent à ses collègues pour en arriver à payer 144 milions d’impôts.

      Vous semblez partir du principe qu’on ne peut qu’accepter ce système. Eh bien, il y a des gens, j’ens suis, qui le refusent ce système. Pour moi, 150 millions volés à la nation et donnés à Tapie, c’est de la méthode de mafiosi , du racket organisé, bref, criminel.


    • A. Nonyme Trash Titi 4 septembre 2008 00:05

      "Les gens très riches sont majoritairement (pas exclusivement ) des escrocs ou des salauds ou des héritiers d’escrocs et de salauds."

      Vous exagérez Léon !
      Steve Jobs, Bill Gates, n’ont hérité de rien. Le second a piqué des idées au premier, ce qui sur le plan moral est limite je vous l’accorde. Mais leur réussite est éclatante et leur génie incontestable.

      Idem pour les fondateurs de Google, Youtube, Meetic, Ventes Privées pour parler un peu français... Oui, des as de la nouvelle économie, partis de rien ou presque. Beaucoup aux USA quand même, là où la réussite est admirée, pas jalousée. Des salauds ces gens là ? On se bat pour bosser chez eux !

      Peut-être faites-vous référence aux Bouygues, Leclerc, Dassaut, Lagardère, etc... Eux ont hérité, c’est vrai, mais préserver de tels géants industriels c’est pas du tout cuit, héritier ou pas.


    • Lairderien 4 septembre 2008 00:08

      Je dois être aussi con que vous, car je pense exactement la même chose que vous.

      La plupart des vrais riches actuels ne sont jamais que des héritiers (voir les Lagardère, dassault, Martin Bouigues, etc...) dont la fortune actuelle est due au hasard de la naissance et aux fait que leurs géniteurs ont été de bons escrocs, suffisamment malins pour exploiter, les gens sans se faire prendre la main dans le pot de confiture.

      Ces gens avec d’autres armes, sont d’ailleurs les dignes successeurs de la noblesse d’épée d’ancien régime, dont tous les ancêtres ont été des chefs de bandes enrichis par le brigandage, le rançonnement et le pillage, qui avec le fruit de leurs rapines se sont achetés une respectabilité de façade, transmise ensuite à leurs héritiers.


    • Olivier de Termes Olivier de Termes 4 septembre 2008 04:06
      Comme d’ab, quoi qu’il arrive, c’est la fôt à Sarkô ! Ce mec est un sale con, dictateur, pire qu’Hitler, Franco, Mussolini, Salazar, Staline et Mao réunis (et on en passe...), 53% des français sont des abrutis profonds, nous le savons déjà, c’est tellement dit que certains arrivent à le croire !
       
      ---
      Et c’est pour ça que je me permets d’intimer l’ordre à certains salisseurs de mémoire qui f’raient mieux de fermer leur claque merde. (Michel Audiard)
       

    • ronchonaire 4 septembre 2008 09:14

      Léon,

      Vous pouvez tourner ça comme vous voulez, cela ne changera rien au fait que cette femme a payé en un an plus d’impôts que vous n’en paierez en une vie. Elle a fait vivre 26 000 rmistes grâce à ses impôts ; combien en avez-vous fait vivre avec vos grands discours et vos leçons de morale ?


    • rackamlerouge 4 septembre 2008 09:29

       Racket : voilà du beau boulot Sarkozyste.Encore de ces mots qui servent à faire peur pour désigner la solidarité nécessaire à toute vie en société. Ca renvoie à l’autre expression dont les zélateurs de l’extrême inégalité ont la bouche pleine "prendre en otage" quand il y a des grèves.
      Gagner de l ’argent n’est pas une honte en soi tout faire pour ne pas participer à la vie collective en est un.
      D’autant plus que ce argent ne sort pas de nulle part mais bien du porte-monnaie (du travail) de tous.
      Je travaille, je gagne ma vie suffisamment (de moins en moins), je suis très loin de payer 50 % d’impôts et de délocaliser ma résidence fiscale, et j’en ai assez d’entendre que seul les riches sont utiles à la société (ils en sont malheureusement souvent les parasites).Et si les très riches vont en Suisse,peu y vivent réellement et tous profitent des impôts en France. Cessez de tenter de faire per en brandissant cette fuite des riches "qui dépensent leur argent ailleurs". Même sans impôts du tout ils sont transnationaux et se moquent bien de tout ce qui n’est pas eux


    • A. Nonyme Trash Titi 4 septembre 2008 09:39

      Léon, le fait que Bill Gates ait imposé son OS sur quasi tous les PC, c’est un grand coup de stratégie, pas une arnaque. Il a vu l’ouverture, s’y est engouffré, et zou, il a imposé sa daube au monde entier.
      Car si je vous rejoins sur un point, c’est bien que Windows est une sacrée daube. Je me suis bien marré à voir des confrères désinstaller VISTA pour revenir au système précédent (Virus Inside Soon Try Apple !).



    • La Taverne des Poètes 4 septembre 2008 10:37

      "Allons messieurs, ne nous fâchons pas !"


    • ronchonaire 4 septembre 2008 11:42

      Vous tombez bien bas, Léon, et pour tout dire, vous me décevez ; jusqu’à aujourd’hui, j’avais du respect pour vous, malgré nos désaccords profonds. Mais la façon dont vous harcelez TSUH est absolument ignoble. Je n’ai même plus envie de vous répondre, vous n’en valez vraiment pas la peine.


    • ronchonaire 4 septembre 2008 12:28

      Renève,

      Je pense simplement qu’il y a des limites à ce que l’on peut dire et aux attaques personnelles et que dans ce cas précis, Léon est allé trop loin.

      Nous ne sommes pas d’accord, certes ; nos débats sont parfois "animés", voire violents, certes également. Mais il y a des bornes à ne pas dépasser : nous ne nous connaissons pas personnellement et il est donc totalement déplacé de s’attaquer là-dessus. TSUH a livré une partie de sa vie privée sur ce site, c’est son choix. Mais utiliser les infos qu’il a livrées pour les retourner contre lui est purement et simplement minable.


    • saba 7 septembre 2008 15:15

      réponse au commentaire de Tuserasunhomme 3 septembre 18h51

      Faudrait savoir : il a fait fortune ou il a fait faillite ?


    • saba 7 septembre 2008 15:24

      réponse au commentaire de Tuserasunhomme (3/9 20h57)

      Les riches n’ont pas patrie , ils n’ont que des intérêts ;
      C’est une formule très juste et voilà pourquoi la question qui sert de titre à l’article est parfaitement justifiée.
      J’espère par exemple que , s’il arrive à Halliday ou sa famille d’avoir besoin de se faire soigner , il n’aura pas le culot de venir dans un hôpital français payé par la solidarité nationale à laquelle il a refusé de participer.


    • Ronny Ronny 3 septembre 2008 11:19

      Cette histoire est effectivement un scandale. Cela revient à faire payer les classes moyenes et uniquement elles pour les plus démunis. Je n’ai rien contre l’idée de me faire taxer 1% de mon assurance vie personnellement, et au contraire je suis même heureux que cela puisse aider les plus pauvres d’entre nous à se reinsérérer. Mais avoir que des gens comme des artistes reconnus, dont certains se sont dejà enfuits à Monaco ou en Suisse (et ne payne tpas d’impots en France), les haut fonctionnaires et surtout les grands patrons seront épargnés, est tout simplement une honte. 

      J’ai tout de suite pensé à une arnaque de ce genre quand j’ai entendu la déclaration de M. Sarkozy de Nagy Bocsa. Ceci dit, il y a une logique. Il a été élu pour favoriser ses petits copains, et il ne se gratte pas.

      C’est d’ailleurs là la première véritable arnaque du financement puisque sous une dénomination de gauche ("on taxera le capital"), les faits qui sont tétus démontrent que ce n’est pas le capital qui sera taxé mais "toujours les mêmes", les classes moyennes. 

      La même arnaque concerne le terme "bouclier fiscal". Habituellement le bouclier protège des coups que l’on recoit. Il ne protége pas ceux qui les donnent. Or le bouclier fiscal en France protège l’oligarchie ploutocrate (les quelqus uns qui ont beaucoup de fric en d’autres termes plus simplistes smiley ) au pouvoir, qui est précisement celle qui s’enrichit en tapant encore et encore sur le dos des classes moyennes et des plus démunis.

      Il est temps que ce pays se reveille avant que la situation devienne si explosive qu’elle nous amène droit à la guerre civile...


      • masuyer masuyer 3 septembre 2008 11:34

        Et oui, l’avantage du plus pauvre c’est qu’il ne peut pas s’exiler fiscalement. En même temps, le discours demago sur l’impot que nous subissons ne pouvait arriver qu’à cela. Et comme personne dans le "personnel politique", et je dis bien personne n’ose expliquer ce qu’est l’impot....


        • A. Nonyme Trash Titi 3 septembre 2008 15:26

          @ massuyer

          Les pauvres ne pratiquent pas l’exil fiscal, nous dites-vous en substance. Quel humour ! Par contre, ils ne sont pas imposables et bénéficient le plus, et à juste titre, de la solidarité nationale, fruit de nos impôts. Ça parait con à dire, mais je crois qu’il est utile de le rappeler...


        • marc 3 septembre 2008 17:41

          Titi

          Pourquoi vous ne dites pas carrément ce que vous pensez : salauds de pauvres , qu’ils crèvent, ils ne servent à rien !


        • A. Nonyme Trash Titi 3 septembre 2008 18:38

          Marc,

          je trouve très bien que Hirsh arrive à mettre en place le RSA. On peut faire mieux, sûrement, mais on en vu beaucoup ricanner et promettre qu’il allait se casser le nez. Alors vous pensez, faire ce premier pas dans un gouvernement de droite, ça doit en remuer plus d’un !

          La solidarité nationale est un trésor, mais pour la préserver, encore faut-il conserver ceux qui y contribuent le plus ! Il n’y a pas pour moi plus de salauds de pauvres que de salauds de riches.

          Par contre, il y a des gens tellement bornés et engoncés dans leurs certitudes dogmatiques (car vous, vous le dites bien haut et fort, salauds de riches), qu’aucune discussion n’est possible.


        • Gül 3 septembre 2008 21:04

          Bonsoir TSUH,

          Tu es en expédition aventures et découvertes ???? smiley


        • marc 3 septembre 2008 22:57

          Titi

          je suis prêt à discuter....de la façon de se débarasser de ce système mafieux. Mais il faut d’abord accepter l’idée que nous sommes sous l’emprise d’une mafia. Si vous ne le voyez pas, la mafia fera toujours pire , jusqu’à l’explosion finale car cela s’est déja produit dans l’histoire. Il y a une limite à l’injustice tolérée. Quand la limite est dépassée, gare....


        • nephilim 3 septembre 2008 11:54

          Les riches^^
          Ils ne sont pas republicains !!
           C’est peut etre la classe sociale qui participe le moins à l’effort de la nation.
          Tiens notre gouvernement en est remplis, ha oui ?? alors tout cela est normal. 


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 septembre 2008 12:07

            Ah que Jonny il remercie optic 2000 de chez Dior, que Jonny il peut voir son pote Sarko droit dans les yeux et lui dire, ah que merci, pour le bouclier de brennus fiscal, ah que jonny a refait piole en Californie et m’amuser en Ferrari avec mes amis, Jonny c’est la rock and roule attitude, ah qu’on les a roulé ces Français qui ont moqué Jonny parce qu’il voulait adopter la frite attitude des belges et qu’on l’a forcé à arriver à l’heure comme une monstre suisse


            • JPC45 3 septembre 2008 12:08

              1-je suis surpris que le bouclier fiscal concerne 300 000 "riches"
              2-Bayrou qui parle de "Livret" d’assurance vie montre bien qu’il ne maitrise pas son sujet.
              3-Pas besoin d’être riche pour ne pas payer cette taxe supplémentaire, il suffit d’avoir un contrat d’assurance vie de type multisupport pour ne pas payer les prélèvements sociaux (sauf en cas de "rachat) et cela concerne les riches et les moins riches


              • foufouille foufouille 3 septembre 2008 12:49

                aux dernieres nouvelles juste 2500.......
                effectivement, si tu sais gererta grosse fortune, tu peut eviter de payer. mais oublie pas que la plupart des gens se font "conseiller" par des banquiers


                • JL JL 3 septembre 2008 12:22

                  "Personne ne peut contester que le mode de financement choisi est le plus équitable et celui qui a le moins d’effets pervers" (Martin Hirsch).

                  En effet, si le bouclier fiscal est un scandale, il a au moins le mérite d’être clair : les effets pervers dont parle Hirsch méritent une attention particulière. Si l’on demandait aux revenus du profit de participer, nul doute que ceux-ci exigeraient des entreprises une meilleure rémunération, et pour y faire face ces dernières devraient augmenter leurs prix de vente au grand dam des consommateurs et au risque de perdre des marchés, ou bien, et c’est plus probable, en baissant les salaires ! Et en ayant recours un peu plus au RSA.


                  • Traroth Traroth 3 septembre 2008 13:13

                    Ou alors, ils devraient diminuer leur marge...


                  • décurion 3 septembre 2008 12:41

                    Ne revenons pas en arrière ! Le RSA a mobilisé beaucoup de temps et d’énergie de tous les acteurs du social, et des nombreux départements qui l’expérimente. Dans l’esprit, il est approuvé à la quasi-unanimité. Essayons plutôt à présent d’être lucides et constructufs, en regardant devant nous, et en n’hésitant pas, naturellement ,à proposer des correctifs sur ce qui cloche encore dans ce dispositif.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès