Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sa raison d’être ?

Sa raison d’être ?

Venant de mère Theresa ou de l'Abbé Pierre, j'aurais pu y croire.

En fait, de la dernière pantomime Flambesque, je retiens que d'une part il n'a pas dit qu'il n'avait jamais prononcé les "sans-dents" ou qu’elle aurait menti dans son livre, et que d'autre part il était au service des plus pauvres, sa raison d’être.

Mais, la France est composée de pauvres, de moins pauvres, de juste suffisant, de classe moyenne, et de riches. Il ne serait donc qu’au service des plus pauvres !

Quant à sa raison d'être, qu’a-t-il réellement fait pour les pauvres ?

L'une de ses maîtresses disait « Les Français peuvent-ils citer une seule chose qu’il aurait réalisé en 30 ans ? » et dieux sait qu'elle était bien placée pour savoir (depuis elle est au gouvernement. Fantastique non ?).

Acceptons que ce soit sa raison d'être (bien qu’il ait eu besoin de jeter un coup d’œil à ses notes avant de lancer sa diatribe).

Quelle est la pauvre qu'il a prise comme maîtresse ? Quel est le nombre de pauvres avec lesquels il est réellement ami ? Combien de pauvres a-t-il reçu à l'Élysée (ne parlons même pas d’installer) ? Combien de pauvres sont autour de lui ? Que donne-t-il aux pauvres ou pour les pauvres ?

On avait glosé sur le Fouquet’s (restaurant des riches) avec Sarkozy, mais pour Flamby, c’est Laurent (restaurant des super riches) dont les prix sont bien plus élevés. Croyez-vous que c’est là qu’il rencontre ceux qui constituent sa raison de vivre ?

Car, lorsque l'on a fondamentalement une personnalité, on n'a pas besoin de le dire (a fortiori de faire une conférence de presse à l’étranger pour l’expliquer) et surtout, on ne s’en moque pas. Ce que l'on est transpire naturellement à travers nous (bien qu’il semble qu’il soit aussi bon comédien qu’il est menteur).

Si je l'ai souvent vu mouillé, je ne l'ai jamais vu transpirer. D'ailleurs, Martine Aubry disait « Arrêtez de dire qu’il travaille, François n’a jamais travaillé, il ne fout rien ! ».

Il a par contre tous les atours des sans parties.

Pas des partis, ces groupements constitués à des fins politiques, mais des parties, ces attributs qui distinguent le genre masculin du genre féminin.

Mais il est têtu, ce qui n’est pas antinomique, et tant qu’il est à la gamelle et chef du pédalo, pourquoi s’en priverait-il ?

Mais, en fait, quelque part, même sans que ce soit sa raison d'être, il faut bien reconnaître qu'il va bien finir par faire de la France un pays de "sans-dents", car ceux qui en ont encore seront partis avant de ne plus en avoir les moyens.

Il coule la France et j’aimerai bien savoir où il planque son pédalo, car en plus, je le suspecte d’assurer ses arrières.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • klendatu2 6 septembre 2014 15:01

    « Sa raison d’être » ? Ah oui, encore de la grande musique. smiley
    Sauf erreur, un succès millésimé de Pascal Obispo, non ?


    • amiaplacidus amiaplacidus 6 septembre 2014 15:10

      Mais il a parfaitement raison de dire qu’il aime les pauvres ! La preuve : depuis qu’il est au pouvoir, il fait tout pour qu’il y en ait de plus en plus.


      • Byblos 6 septembre 2014 21:21

        Mais aucun ennemi de la France ne l’a imposé. Les Français l’ont librement élu. Qu’ils assument. Jusqu’à en perdre leurs dernières dents.


        • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 2014 11:20

          a se demander si Hollande n’est pas le cheval de Troie de la droite......


        • Loryeber Loryeber 7 septembre 2014 19:57

          C’est bien le plus triste !


        • Loryeber Loryeber 7 septembre 2014 20:06

          Il me fait plus penser à un mulet qu’à un cheval !


        • caillou40 caillou40 7 septembre 2014 10:24

          SANS RAISON....d’être.. !

          Il n’y a que les « FOUS » pour vouloir diriger un pays...des gens anormaux...SANS RAISON...

          • Loryeber Loryeber 7 septembre 2014 19:58

            OUI, il a certainement une raison d’être mais pas celle qu’il donne !


          • ecolittoral ecolittoral 7 septembre 2014 10:44

            Comme quoi, les commérages vont bon train.

            Une ex revancharde balance quelque chose sur son ex et tout le monde la croit.

            Puisqu’elle le dit....c’est que c’est vrai !?!?

            Les problèmes du pays me semblent plus importants que les calomnie d’une EX.

            Problèmes qui ne datent pas d’hier...ou même de Sarkozy...et encore moins de leurs ex.

            Pour info, pour les « pauvres », il y a la CMU ; valable aussi pour les soins dentaires.


            • Loryeber Loryeber 7 septembre 2014 20:01

              Ce n’est pas le “commérage“ qui pèse, c’est le fait qu’il ne dit pas que c’est faux alors qu’il prend la parole à l’étranger pour parler de sa raison d’être afin de contourner le problème !

              L’une et l’autre ne valent par plus ! C’est bien pour cela qu’il relui reste plus qu’à en appeler au respect de la fonction présidentielle ! 

            • Doume65 7 septembre 2014 11:14

              Bonjour à tous !

              Avez-vous bien suivi son allocution ?

              « Je n’accepterai jamais, je dis bien jamais, que puisse être mis en cause ce qui est l’engagement de toute ma vie. [...] C’est pourquoi je ne répondrai pas à aucune autre question. »

              On a dans cette phrase compris quel est toute la tactique de Hollande : lorsqu’on a un problème, on dit qu’on ne l’acceptera jamais, et en fin de compte on n’y répond pas.

              Avec le chômage, par exemple :

              "Je n’accepterai jamais, je dis bien jamais, que puisse monter le taux du chômage C’est pourquoi je ne répondrai pas pas à ce problème."

              C’est énorme ! Toute la politique de François est là, et pas un seul commentateur dans les médias pour le faire remarquer !


              • Loryeber Loryeber 7 septembre 2014 20:03

                C’est la politique du grand contournement !

                Ce serait risible si ce n’était si grave !

              • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 2014 11:19

                Je suis sur qu’elle s’est auto censuré dans son livre, elle à du avoir peur de révéler tout ce qu’Hollande a du dire ou faire, on doit avoir une version bien édulcoré de la triste réalité d’un président comparable au précédent.....


                Tout ce que le président ou le gouvernement pourra dire contre ce livre ne sera qu’un tissu de mensonges ....Son ex compagne ne pouvait dire que la stricte vérité obligeant ainsi tout les membres du gouvernement à mentir (ce qui ne doit pas d’ailleurs beaucoup les déranger vu l’habilité qu’ils ont à vivres dans le mensonge) pour soutenir l’insoutenable les mettant ainsi au rang de complices ....Je me demande qui a écrit la prise de parole d’Hollande suite à la sortie du livre ? Ségolène je suppose car connaissant bien ce triste individu présidentiel ....

                • Loryeber Loryeber 7 septembre 2014 20:05

                  C’est bien possible !


                • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 2014 11:39

                  La France du bas, le casse toi pau’v con, le croc de boucher , les sans dents voila ce que la classe politique à de mieux à nous offrir en France et des millions retourneront voter pour eux.....c’en est devenu magnifique d’être aussi cons ....


                  • Parrhesia Parrhesia 7 septembre 2014 11:49

                    Traditionnellement, les hommes politiques Français de haut niveau, et plus particulièrement les Présidents de la République, n’évoquaient jamais les alea de la politique Française en dehors de nos frontières. Cette réserve était alors, pour eux comme pour nous, une véritable obligation de rigueur et de morale politique nationale !

                    Mais le mondialisme et son cortège dévastateur de notre société étant passés par là, le service et le respect dus à la nation qui nous a vu naître sont devenus des comportements ringards dans le meilleur des cas, et fort méprisables dans la plupart des autres. Pour bien montrer le mépris dans lequel le concept de nation est tenu dans le gratin mondialiste (genre OTAN, G8 et tutti frutti) il est devenu de bon ton d’aller étaler à l’envie notre grande misère géopolitique et socio-économique nationale dans toutes les conférences autour de la planète.

                    Naguère, un certain président de la République Française, à la haute stature internationale, aurait sans doute profité du dernier sommet de l’OTAN pour déclarer haut et fort : « Messieurs ! Votre machin est devenu un instrument de conquêtes territoriales au service d’une hégémonie maintenant plus visible que le nez au milieu de la figure, un instrument de ruines et de tuerie qui ne laisse plus que détresse partout où ses maîtres l’envoient se manifester et qui génère systématiquement le contraire de ce qu’elle prétend combattre ! Veuillez donc noter que la France n’a plus à se compromettre en votre compagnie et qu’elle reprend son indépendance. »

                    Ou encore, moins brillant et plus banal, un président « normal » se serait contenté vendredi de débiter les banalités habituelles sensées être « volontaristes » (Ah ! Ah ! Ah !), sans toutefois contrarier sur le fond le credo mondialiste afin de ne pas compromettre sa carrière au sein de la gentry ! Sarkozy excellait d’ailleurs dans ce genre d’exercice tout en pulvérisant tous les records d’endettement national (entre-autre) !

                    Mais là, la France vient de descendre d’un nouveau degré dans la chute ininterrompue de son standing diplomatique…

                    Non seulement le président continue à évoquer les affaires intérieures de la France sur la scène internationale, non seulement il revendique comme honorable le fait de renier la parole de la France en ce qui concerne la vente des « Mistral », mais il n’a pas hésité à discourir sur l’Agora internationale, lors du dernier sommet de l’OTAN, de la grande détresse … du concubinat présidentiel français !!!

                    Et attention ! Si nos affaires ne s’améliorent pas, ce n’est certes pas une raison pour oublier que cette présidence n’est que le triste contrecoup de la présidence Sarkozy et la Nième conséquence d’une arnaque électorale nommée alternance !


                    • Loryeber Loryeber 7 septembre 2014 20:07

                      Le plus triste, c’est qu’en dehors du vote, je ne vois pas ce que l’on peut faire.

                      Ou passer sous une dictature ?

                      • VIP erre 7 septembre 2014 20:17

                        M. LORYEBER


                        Nous sommes en dictature, une dictature « douce » qui réprime chaque jour un peu plus ;

                        Le référendum volé, Les automobilistes sur la route taxés pour des excès mineurs, les chômeurs fliqués, les locataires pressurisés par des loyers insupportables, des mesures politiques extra-nationales que le peuple n’approuve pas etc...

                         

                        • Loryeber Loryeber 8 septembre 2014 12:03

                          NON, je ne pense pas que l’on soit sous une dictature, la preuve, vous écrivez librement !

                          J’ai vu ce que donnait une dictature et j’ai eu l’occasion de discuter avec des Allemands de l’ex. RDA à l’époque du Mur, j’ai aussi connu le Portugal à cette époque, mais nous avons encore des exemples (Corée du Nord,…).
                          Alors je pense qu’il ne faut pas tout mélanger et, si je n’apprécie pas l’homme, je ne le traiterai pas de dictateur (Menteur, incapable de gérer correctement un pays, …), mais pas dictateur. Il faut au moins lui reconnaître ça !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Loryeber

Loryeber

Retraité.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès